Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Page 11 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Stered le Sam 31 Déc - 11:43

Donne tes sources, cela simplifiera l'échange Smile

Moi quand je vois que mon oncle qui a ouvert une école privée dans les DOM a engagé ses enfants qui n'ont même pas le bac comme prof, je serai tentée de te croire, mais est-ce généralisable ?


Dernière édition par Stered le Sam 31 Déc - 14:04, édité 1 fois

Stered
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Flic-Flac le Sam 31 Déc - 11:57

Il me semble avoir déjà entendu un chiffre semblable disant qu'un peu plus de 50% des enseignants du privé étaient titulaires d'un concours externe (CAFEP par exemple).
Il reste ensuite les titulaires d'un concours interne (CAER notamment) mais aussi des enseignants qui n'ont effectivement aucun concours (suppléants et vacataires) et qui sont recrutés à condition d'avoir les diplômes requis.
Je n'ai pas réussi à retrouver ces chiffres.

Ceci vaut pour l'enseignement privé sous contrat, pour le hors-contrat, il me semble que cela varie énormément d'un établissement à un autre.

Flic-Flac
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par John le Sam 31 Déc - 11:58

@Dani a écrit:Ayant affirmé que les personnels ayant réussi le concours dans le privé ne sont que la moitié de l'ensemble, je me trouve courtoisement accusé de mensonge. (J'invente).
Le forum y gagnerait si les invectives ne prenaient pas une dimension personnelle.
Que ceux qui veulent voir se renseignent, que ceux qui m'accusent argumentent.
J'interviens sur radio Libertaire dans 30 minutes et n'ai guère de temps maintenant pour de stériles guéguerres.
Je t'ai demandé tes sources et tu m'as répondu n'importe quoi, donc j'en tire des conclusions logiques.
Si la conclusion est fausse, fais ce qu'il faut pour qu'elle change : donne tes sources.
Par contre, je parlais du privé sous contrat ; tu parlais peut-être du privé hors contrat. Dans le premier cas, les résultats au concours sont évidemment accessibles à tout le monde. Dans le second, il n'y a même pas de concours.
Ce n'est pas normal que, pour te comprendre, on ait besoin de te reposer la même question et de t'en poser encore d'autres.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par llaima le Sam 31 Déc - 12:46

http://media.education.gouv.fr/file/2011/13/8/DEPP-NI-2011-24-concours-recrutement-personnels-enseignants-second-degre-public-prive_203138.pdf

Sur ce document j'ai trouvé 18% de non titulaire dans le privé par rapport à 5% dans le public ce qui sans atteindre 1/2 fait plus de fois le taux du public. Ce n'est pas l'argument le plus fort que l'on peut avoir contre l'enseignement privé mais il permet de relativiser le leur qui consite à dire qu'ils donneraient venderaient un meilleur enseignement. Je pense que l'effet psychologique du fait de payer peut avoir uen forte influence sur les parents : il est rassurant de penser que le fait de payer offre un meilleur enseignement alors que s'ils pensaient le contraire il auraient l'impression de dépenser pour rien. Paradoxalement on est parfois moins exigeant avec le payant qu'avec le gratuit...

llaima
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Flic-Flac le Sam 31 Déc - 13:18

La différence s'explique par le fait que dans le privé sous contrat, les remplacements sont totalement effectués par des non titulaires. Il n'y a pas de postes au concours qui sont réservés à cet effet.
Après, il me semble que ce n'est pas parce qu'on est vacataire qu'on est moins compétent pour enseigner. Donc, je suis d'accord, ce n'est certainement pas le meilleur argument contre le privé.

Flic-Flac
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Cath le Sam 31 Déc - 13:22

@Stered a écrit:
Moi quand je vois que mon oncle qui a ouvert une école privée dans les DOM a engagé ses enfants qui n'ont même pas le bac comme prof, je serai tenté de te croire, mais est-ce généralisable ?

Naaann... affraid

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par User5899 le Sam 31 Déc - 13:41

@Flic-Flac a écrit:ce n'est pas parce qu'on est vacataire qu'on est moins compétent pour enseigner.
Oui, bon, enfin, quand on est compétent, on peut aussi réussir un concours, faudrait quand même pas trop pousser les généralisations furieux furieux

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par thrasybule le Sam 31 Déc - 14:01

Cripure a écrit:
@Flic-Flac a écrit:ce n'est pas parce qu'on est vacataire qu'on est moins compétent pour enseigner.
Oui, bon, enfin, quand on est compétent, on peut aussi réussir un concours, faudrait quand même pas trop pousser les généralisations furieux furieux
Ouais, mais tu vois, j'veux dire, c'est pas paske tu maîtrises ta discipline que t'es un bon pédagogue... Sus aux concours discriminants avec leurs exigences de savoir qui servent à rien avec les gosses de maintenant!

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Serge le Sam 31 Déc - 14:02

Ce n'est pas faux. On peut tout savoir sur Marcel Proust parce qu'on a réussi un concours et être tout bête devant une classe aussi, alors qu'un vacataire peut très bien faire passer les connaissances disciplianires (on peut aussi trouver bien des vacataires totalement à l'oeust devant une classe aussi, c'est sûr). Le concours en question est très utile, je ne le nie absolument pas, mais il faut admettre qu'il sert souvent à tout ... sauf à enseigner Wink

Il a le mérite cependant d'assurer que l'enseignant maitrise le champ disciplinaire.

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Provence le Sam 31 Déc - 14:04

@Serge a écrit: Le concours en question est très utile, je ne le nie absolument pas, mais il faut admettre qu'il sert souvent à tout ... sauf à enseigner Wink

Il sert à recruter. C'est une garantie de niveau.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Serge le Sam 31 Déc - 14:04

Oui, c'est ce que j'ai dit Wink

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Celeborn le Sam 31 Déc - 14:06

@Serge a écrit:Ce n'est pas faux. D'un autre côté on peut tout savoir sur Marcel Proust parce qu'on a réussi un concours et être tout bête devant une classe aussi, alors qu'un vacataire peut très bien faire passer les connaissances disciplianires (on peut aussi trouver bien des vacataires totalement à l'oeust devant une classe aussi, c'est sûr). Le concours en question est très utile, je ne le nie absolument pas, mais il faut admettre qu'il sert souvent à tout ... sauf à enseigner Wink

Et c'est bien là le problème. On ne devrait pas pouvoir enseigner SANS le concours. Ce n'est pas une question d'efficacité : c'est une question d'organisation du système. Quand je vais voir un médecin, je veux qu'il ait le diplôme qui va avec, même si par ailleurs ma cousine Josette aurait pu me conseiller le même remède que lui. Professeur, ça devrait être un statut AVANT d'être un métier.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par thrasybule le Sam 31 Déc - 14:07

@Celeborn a écrit:
@Serge a écrit:Ce n'est pas faux. D'un autre côté on peut tout savoir sur Marcel Proust parce qu'on a réussi un concours et être tout bête devant une classe aussi, alors qu'un vacataire peut très bien faire passer les connaissances disciplianires (on peut aussi trouver bien des vacataires totalement à l'oeust devant une classe aussi, c'est sûr). Le concours en question est très utile, je ne le nie absolument pas, mais il faut admettre qu'il sert souvent à tout ... sauf à enseigner Wink

Et c'est bien là le problème. On ne devrait pas pouvoir enseigner SANS le concours. Ce n'est pas une question d'efficacité : c'est une question d'organisation du système. Quand je vais voir un médecin, je veux qu'il ait le diplôme qui va avec, même si par ailleurs ma cousine Josette aurait pu me conseiller le même remède que lui. Professeur, ça devrait être un statut AVANT d'être un métier.
+1

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Flic-Flac le Sam 31 Déc - 14:12

Ce n'est pas ce que j'ai dit, merci de ne pas déformer mes propos!
Bien sur qu'on peut avoir son concours quand on est compétent, parfois on ne l'a simplement pas du premier coup. Doit-on alors en vouloir à ces personnes désireuses d'enseigner mais qui n'ont pas encore le concours de devenir vacataire? C'est une possibilité qui leur est offerte par l'Education nationale.
Cette possibilité ne devrait peut-être pas exister, mais c'est une autre histoire.

Flic-Flac
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Serge le Sam 31 Déc - 14:14

Oui je sais bien, c'est d'ailleurs ce que j'ai dit :

Il a le mérite cependant d'assurer que l'enseignant maitrise le champ disciplinaire.


Ceci dit, ce qui me gêne, c'est que, lors de la formation à ce concours, on n'enseigne pas les bases de la pédagogie la plus élémentaire, comment faire passer telle ou telle connaissances, bref à enseigner un minimum (même si c'est difficile, faut voir le fiasco de l'IUFM) , c'est un peu "jetez-vous à l'eau, découvrez sur le tas". Et certains découvrent après qu'ils ne sont pas fait pour se métier, alors qu'ils aiment la matière. Un peu comme si une personne pouvait passer le concours pour être chirurgien uniquement sur l'épreuve théorique et qu'il était alors autorisé à passer à la pratique du métier, pour découvrir ensuite s'il est compétent ou pas. Mais c'est un autre débat.

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Carabas le Sam 31 Déc - 14:24

@thrasybule a écrit:
Cripure a écrit:
@Flic-Flac a écrit:ce n'est pas parce qu'on est vacataire qu'on est moins compétent pour enseigner.
Oui, bon, enfin, quand on est compétent, on peut aussi réussir un concours, faudrait quand même pas trop pousser les généralisations furieux furieux
Ouais, mais tu vois, j'veux dire, c'est pas paske tu maîtrises ta discipline que t'es un bon pédagogue... Sus aux concours discriminants avec leurs exigences de savoir qui servent à rien avec les gosses de maintenant!
Oui enfin... après, on se retrouve avec des profs qui parlent de pieds au lieu de syllabes ou qui disent que dans "luire de givre", de givre = COI. Faut pas déconner non plus. Pourtant, je suis très bien placée pour savoir qu'avoir le concours ne signifie pas qu'on sera bon pédagogue. Mais pour enseigner, avoir des connaissances n'est pas secondaire.


Dernière édition par Carabas le Sam 31 Déc - 14:29, édité 1 fois

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Aurore le Sam 31 Déc - 14:26

@Serge a écrit:Oui je sais bien, c'est d'ailleurs ce que j'ai dit :

Il a le mérite cependant d'assurer que l'enseignant maitrise le champ disciplinaire.


Ceci dit, ce qui me gêne, c'est que, lors de la formation à ce concours, on n'enseigne pas les bases de la pédagogie la plus élémentaire, comment faire passer telle ou telle connaissances, bref à enseigner un minimum (même si c'est difficile, faut voir le fiasco de l'IUFM) , c'est un peu "jetez-vous à l'eau, découvrez sur le tas". Et certains découvrent après qu'ils ne sont pas fait pour se métier, alors qu'ils aiment la matière. Un peu comme si une personne pouvait passer le concours pour être chirurgien uniquement sur l'épreuve théorique et qu'il était alors autorisé à passer à la pratique du métier, pour découvrir ensuite s'il est compétent ou pas. Mais c'est un autre débat.
Je croyais que le stage et le tutorat servaient précisément à cela...

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par thrasybule le Sam 31 Déc - 14:26

@Carabas a écrit:
@thrasybule a écrit:
Cripure a écrit:
@Flic-Flac a écrit:ce n'est pas parce qu'on est vacataire qu'on est moins compétent pour enseigner.
Oui, bon, enfin, quand on est compétent, on peut aussi réussir un concours, faudrait quand même pas trop pousser les généralisations furieux furieux
Ouais, mais tu vois, j'veux dire, c'est pas paske tu maîtrises ta discipline que t'es un bon pédagogue... Sus aux concours discriminants avec leurs exigences de savoir qui servent à rien avec les gosses de maintenant!
Oui enfin... après, on se retrouve avec des profs qui parlent depieds au lieu de syllabes ou qui disent que dans "luire de givre", de givre = COI. Faut pas déconner non plus. Pourtant, je suis très bien placée pour savoir qu'avoir le concours ne signifie pas qu'on sera bon pédagogue. Mais pour enseigner, avoir des connaissances n'est pas secondaire.
j'espère que tout le monde avait compris que c'était de l'ironie? heu

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Celeborn le Sam 31 Déc - 14:27

@Flic-Flac a écrit: Doit-on alors en vouloir à ces personnes désireuses d'enseigner mais qui n'ont pas encore le concours de devenir vacataire?

Tous les vacataires ne cherchent pas à passer le concours.

Serge, il est évident qu'il faudrait une formation nettement + crédible que celle actuelle (où que celle des IUFM). Mais la pédagogie, ça ne s'enseigne pas, ça s'expérimente. Il suffit de voir ce qu'ont donné les tentatives de théoriser la chose : ça a donné les sciences de l'éducation. Mon syndicat défend depuis fort longtemps l'idée du compagnonnage, mais pas dans sa version 18h de cours/débrouille-toi : un vrai, encadré par des collègues reconnus QUE L'ON DÉCHARGE D'UNE PARTIE DE LEUR SERVICE, et des formations assurées par des personnes de terrain. Mais ça, cela ne peut se faire qu'à partir du moment où déjà l'on a des personnes compétentes dans leur champ disciplinaire et reconnues comme telles par l'institution.

Collègues du primaire, fermez les yeux : depuis que le concours de prof des écoles a mis l'accent davantage sur la didactique et la théorie pédagogique que sur la maîtrise technique des disciplines fondamentales (français/maths), on constate qu'on recrute (au milieu de gens tout à fait valables) des personnes structurellement incompétentes, censées enseigner des choses qu'elles ne maîtrisent absolument pas (l'orthographe, par exemple).

D'ailleurs, pour devenir chirurgien, il faut d'abord être passé par une sacrée formation théorique. Ensuite, seulement, on fait des stages auprès de professionnels, mais toujours avec une bonne part de théorique. Moi, je veux bien qu'on devienne prof comme on devient chirurgien, à ce compte

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Carabas le Sam 31 Déc - 14:30

@thrasybule a écrit:
@Carabas a écrit:
@thrasybule a écrit:
Cripure a écrit:
@Flic-Flac a écrit:ce n'est pas parce qu'on est vacataire qu'on est moins compétent pour enseigner.
Oui, bon, enfin, quand on est compétent, on peut aussi réussir un concours, faudrait quand même pas trop pousser les généralisations furieux furieux
Ouais, mais tu vois, j'veux dire, c'est pas paske tu maîtrises ta discipline que t'es un bon pédagogue... Sus aux concours discriminants avec leurs exigences de savoir qui servent à rien avec les gosses de maintenant!
Oui enfin... après, on se retrouve avec des profs qui parlent depieds au lieu de syllabes ou qui disent que dans "luire de givre", de givre = COI. Faut pas déconner non plus. Pourtant, je suis très bien placée pour savoir qu'avoir le concours ne signifie pas qu'on sera bon pédagogue. Mais pour enseigner, avoir des connaissances n'est pas secondaire.
j'espère que tout le monde avait compris que c'était de l'ironie? heu
Désolée, je fatigue.
J'avoue que ça m'étonnait de ta part.
Donc on va faire comme si je n'avais rien dit, hein...

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Serge le Sam 31 Déc - 14:31

@Aurore a écrit:
Je croyais que le stage et le tutorat servaient précisément à cela...

Cela dépend sur qui tu tombes. Je peux t'assurer qu'entre "ça" et rien, certains stagiaires auraient préféré rien.
Et même si le tuteur est un vrai tuteur, ceci n'arrive qu'après l'obtention du CAPES, et quand on se trouve d'ores et déjà face à une classe sans la moindre préparation.

Mais la pédagogie, ça ne s'enseigne pas, ça s'expérimente

Ah ça ! Ce que je veux dire, c'est que ceux qui passe le concours n'ont souvent qu'une vision théorique du métier, ils ne pensent qu'aux connaissances à mémoriser pour le concours sans même savoir l'effet que ça fait d'être devant une classe, les trésors de patience, d'écoute, d'autorité, qu'il faudra déployer. J'ai vu des élèves passant le concours, extrêmenent doués en français, mais qui ont fait une dépression directe et ont abandonné le métier dès qu'ils ont découvert ce que c'était, d'être face à une classe.

Moi, je veux bien qu'on devienne prof comme on devient chirurgien, à ce compte

Voilà !


Dernière édition par Serge le Sam 31 Déc - 14:36, édité 1 fois

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Aurore le Sam 31 Déc - 14:36

@Serge a écrit:
@Aurore a écrit:
Je croyais que le stage et le tutorat servaient précisément à cela...

Cela dépend sur qui tu tombes. Je peux t'assurer qu'entre "ça" et rien, certains stagiaires auraient préféré rien.
Et même si le tuteur est un vrai tuteur, ceci n'arrive qu'après l'obtention du CAPES, et quand on se trouve d'ores et déjà face à une classe sans la moindre préparation.
D'accord. Dans ce cas, pourquoi ne pas réserver la conduite du tutorat à des profs reconnus pour leurs connaissances et leur expérience, comme l'a écrit Celeborn plus haut ?
De même, on pourrait très bien commencer par de l'observation + formation avant de mettre les stagiaires devant les élèves. Cela tombe même sous le sens, mais à l'EN on aime tellement mettre la charrue avant les bœufs...

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Carabas le Sam 31 Déc - 14:37

@Aurore a écrit:
@Serge a écrit:
@Aurore a écrit:
Je croyais que le stage et le tutorat servaient précisément à cela...

Cela dépend sur qui tu tombes. Je peux t'assurer qu'entre "ça" et rien, certains stagiaires auraient préféré rien.
Et même si le tuteur est un vrai tuteur, ceci n'arrive qu'après l'obtention du CAPES, et quand on se trouve d'ores et déjà face à une classe sans la moindre préparation.
D'accord. Dans ce cas, pourquoi ne pas réserver la conduite du tutorat à des profs reconnus pour leurs connaissances et leur expérience, comme l'a écrit Celeborn plus haut ?
De même, on pourrait très bien commencer par de l'observation + formation avant de mettre les stagiaires devant les élèves. Cela tombe même sous le sens, mais à l'EN on aime tellement mettre la charrue avant les bœufs...
+1

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Thalia de G le Sam 31 Déc - 14:38

Ayé, vous avez atteint le point Godwin Very Happy

Celeborn, j'aime beaucoup l'idée du compagnonnage.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Celeborn le Sam 31 Déc - 14:38

@Serge a écrit:
Ah ça ! Ce que je veux dire, c'est que ceux qui passe le concours n'ont souvent qu'une vision théorique du métier, ils ne pensent qu'aux connaissances à mémoriser.

D'où l'intérêt une fois qu'on a pu valider leur niveau de connaissances, d'entreprendre de nombreux stages et d'avoir une véritable formation pratique. Mais celle-ci devrait être à l'abri de l'idéologie et des abus de pouvoirs (et devrait être probablement + longue).
Mais demander à des épreuves de concours autre chose que du disciplinaire, c'est à mon sens tout sauf une garantie de qualité, et c'est laisser la place à beaucoup d'arbitraire. Tout ceux qui ont passé l'épreuve sur dossier ou l'un de ses avatars savent de quoi je parle.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Serge le Sam 31 Déc - 14:40

Oui, une formation indépendante du concours disciplinaire, mais qui montre à l'avance la réalité du métier, par immersion progressive ce serait même l'idéal

@Aurore a écrit:
D'accord. Dans ce cas, pourquoi ne pas réserver la conduite du tutorat à des profs reconnus pour leurs connaissances et leur expérience, comme l'a écrit Celeborn plus haut ?
De même, on pourrait très bien commencer par de l'observation + formation avant de mettre les stagiaires devant les élèves. Cela tombe même sous le sens, mais à l'EN on aime tellement mettre la charrue avant les bœufs...

Disons surtout que les professeurs réellement 'reconnus pour leur expérience', ça ne couvre pas forcément le nombre de stagiaires, surtout que ceux qui le sont croulent déjà souvent sous les obligations ... L'EN est donc obligée de choisir uniquement parmi les 'volontaires' ou ceux à qui elle a pu "forcer la main", sans toujours pouvoir se montrer trop difficile sans doute.
Je ne dirais pas ce que j'ai pu penser de mon 'tuteur'.

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 11 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum