Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Page 4 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Provence le Ven 30 Déc 2011 - 0:57

@llaima a écrit: Si je considérais les enseignants du privé comme des sous profs je ne souhaiterait pas qu'ils soient réintégrés au système publique!!!!

C'est quoi un sous-prof?

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par llaima le Ven 30 Déc 2011 - 1:00

@Provence a écrit:
@llaima a écrit: Si je considérais les enseignants du privé comme des sous profs je ne souhaiterait pas qu'ils soient réintégrés au système publique!!!!

C'est quoi un sous-prof?
Je ne sais pas, ce n'est pas moi qui ai utilisé le terme au départ...

llaima
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par farfalla le Ven 30 Déc 2011 - 1:01

@llaima a écrit:
astopia a écrit:L'Etat ne paye que les professeurs et donne une somme par élève à l'établissement. Tous les autres employés, l'entretien et tout le fonctionnement des établissements privés sous contrats ne sont pas payés par l'Etat qui est bien content de ne pas payer plein pot pour ces élèves-là. Il ne faut pas l'oublier.

Ce qui est dingue c'est qu'à la base nous faisons le même métier. Il faut arrêter de croire que le privé sélectionne par l'argent : chez nous, beaucoup d'arrangements sont faits avec les familles modestes qui ont du mal à payer les échéances, certaines ne payent qu'une somme modique.

Par contre, l'école publique est bien contente de se décharger des élèves ULIS. Nous cela fait des années que nous les accueillons, que nous avons, dans notre établissement, mis en place des éléments particuliers d'accueil.

Il y a des avantages et des inconvénients dans chaque établissement ou type d'établissement. Maintenant, si vous pensez que nous ne devons pas enseigner, dites-le nous. A vous lire, j'ai l'impression que nous sommes des sous-professeurs dans des écoles de voleurs.

Même si j'écris vite je ne crois pas avoir attaqué les enseignants du privé pour ce qu'ils sont ou pour leur travail mais par le fait qu'ils défendent le système où ils travaillent ce qui est différent car avant d'être prof et fonctionnaire j'ai été salarié de droit privé dans une entreprise privée et ce n'était pas pour autant que le défendais cette entreprise. Bien au contraire et j'étais bien d'accord quand certains disaient que mes employeurs étaient des ripoux... Et je ne prenais pas ça pour moi!! Ici c'est pareil ce que j'attaque ces l'école privée, son institution et non les salariés contre lequelles je m'oppose juste quand il défendent ce système lamentable. Si je considérais les enseignants du privé comme des sous profs je ne souhaiterait pas qu'ils soient réintégrés au système publique!!!!

Encore heureux que nous défendons, en tous cas, je parle pour moi, un système dans lequel je travaille et je crois. Sinon, je passerais le CAPES.
Et viens jeter un oeil sur les comptes des établissements privés et on en reparlera après. Tu as un droit de regard dessus, donc examine-les puis nous en reparlerons.

_________________
2013-2014 : en espagnol : 3°PP + 2°PRO (*2) + 1°PRO + T°PRO / en français : 2°PRO
2012-2013 : 5e, 4e, 3e / 3°prépa-pro + 2°PRO + 1°PRO + T°PRO / 2°LV2 + 2°LV3 + 1°ST2S
2011-2012 : 6e, 4e, 3e / 2° PRO + 1°PRO + T°PRO / 1°ST2S + T°ST2S + 1°LV3
2010-2011 : 1°ST2S + 2°PRO + 1°PRO +  2°LV3 + 1°LV3 + T°LV3 + CM1 + CM2

"Si nada nos salva de la muerte, al menos que el amor nos salve de la vida" Pablo Neruda
"Yo lloré porque no tenía zapatos hasta que vi un niño que no tenía pies." Oswaldo Guayasamin

farfalla
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Provence le Ven 30 Déc 2011 - 1:01

@llaima a écrit:
@Provence a écrit:
@llaima a écrit: Si je considérais les enseignants du privé comme des sous profs je ne souhaiterait pas qu'ils soient réintégrés au système publique!!!!

C'est quoi un sous-prof?
Je ne sais pas, ce n'est pas moi qui ai utilisé le terme au départ...

Tu utilises des termes que tu ne comprends pas? heu

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par farfalla le Ven 30 Déc 2011 - 1:04

@llaima a écrit:
@Provence a écrit:
@llaima a écrit: Si je considérais les enseignants du privé comme des sous profs je ne souhaiterait pas qu'ils soient réintégrés au système publique!!!!

C'est quoi un sous-prof?
Je ne sais pas, ce n'est pas moi qui ai utilisé le terme au départ...

Ben moi c'est l'impression que j'ai eue en te lisant. Après ce n'est qu'une impression, la mienne, mais voilà quoi...
Un sous-prof, là, c'est un prof qui fait cours avec des élèves en papier glacé, qui ne répondent jamais, avec lesquels on a jamais de problème de discipline, bref des profs qui n'ont aucun problème à gérer et qui donc n'ont aucun mérite de faire cours. Voilà l'impression que j'ai eue.

farfalla
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Provence le Ven 30 Déc 2011 - 1:05

@llaima a écrit:

Même si j'écris vite je ne crois pas avoir attaqué les enseignants du privé pour ce qu'ils sont ou pour leur travail mais par le fait qu'ils défendent le système où ils travaillent ce qui est différent car avant d'être prof et fonctionnaire j'ai été salarié de droit privé dans une entreprise privée et ce n'était pas pour autant que le défendais cette entreprise. Bien au contraire et j'étais bien d'accord quand certains disaient que mes employeurs étaient des ripoux... Et je ne prenais pas ça pour moi!! Ici c'est pareil ce que j'attaque ces l'école privée, son institution et non les salariés contre lequelles je m'oppose juste quand il défendent ce système lamentable. Si je considérais les enseignants du privé comme des sous profs je ne souhaiterait pas qu'ils soient réintégrés au système publique!!!!

Peut-être pourrais-tu écrire moins vite?

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par llaima le Ven 30 Déc 2011 - 1:06

@Provence a écrit:
@llaima a écrit:

Je ne sais pas en effet comment l'argent est géré dans chaque établissement mais une chose est certaine c'est que le privé dispose d'enseignants payés par l'Etat,

Ben oui: ils assurent un service public.

Si on peut encore appeler un service public privatisé un service publique. Le privé n'a de public que son financement le reste est privé donc je suis désolé à part d'avoir vraiment une définition extra-large de "service public" l'enseignement privé, payant, religieux, pouvant selectionner ses clients ne participe pas au service public.

llaima
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par lilith888 le Ven 30 Déc 2011 - 1:08

bah, de toute manière, moi je suis pour la sélection et l'élite, donc quelque part, je suis dans la logique, faisant moi-même partie de l'élite, je veux des élèves à ma mesure, vois-tu Rolling Eyes

lilith888
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par farfalla le Ven 30 Déc 2011 - 1:11

@llaima a écrit:
@Provence a écrit:
@llaima a écrit:

Je ne sais pas en effet comment l'argent est géré dans chaque établissement mais une chose est certaine c'est que le privé dispose d'enseignants payés par l'Etat,

Ben oui: ils assurent un service public.

Si on peut encore appeler un service public privatisé un service publique. Le privé n'a de public que son financement le reste est privé donc je suis désolé à part d'avoir vraiment une définition extra-large de "service public" l'enseignement privé, payant, religieux, pouvant selectionner ses clients ne participe pas au service public.

Déjà, le religieux, il faut arrêter avec ça. En aucun cas nous imposons une religion à qui que ce soit ! Evil or Very Mad
Ne me dis pas que dans le public il n'y a pas d'aumônerie. Devrais-je également dire que vous avez des cours de religion ? Non, parce que l'aumônerie est sur la base du volontariat, il me semble !
Il n'y a pas d'autres services publics privatisés peut-être ?

farfalla
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Provence le Ven 30 Déc 2011 - 1:14

@llaima a écrit:
Si on peut encore appeler un service public privatisé un service publique. Le privé n'a de public que son financement le reste est privé donc je suis désolé à part d'avoir vraiment une définition extra-large de "service public" l'enseignement privé, payant, religieux, pouvant selectionner ses clients ne participe pas au service public.

Essaie de ponctuer correctement, STP, c'est vraiment pénible à lire! J'ai dû lire trois fois ta dernière phrase pour la comprendre!

L'Etat délègue à l'enseignement privé une part du service public. Que ça te déplaise n'empêche pas l'existence de ce fait.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par llaima le Ven 30 Déc 2011 - 1:16

astopia a écrit:
Encore heureux que nous défendons, en tous cas, je parle pour moi, un système dans lequel je travaille et je crois. Sinon, je passerais le CAPES.
Et viens jeter un oeil sur les comptes des établissements privés et on en reparlera après. Tu as un droit de regard dessus, donc examine-les puis nous en reparlerons.

C'est ton choix de défendre l'enseignement privé mais ne dis pas "encore heureux" car heureusement que tous les travailleurs ne défendent pas le système dans lequel ils travaillent, moi le premier qui ne soutient absolument pas la politique de l'éducation nationale qui est mon employeur. Regarder les comptes des établissements privés pourquoi-pas mais ça ne changera pas le fait que je trouve scandaleux que de l'argent et du personnel publicsoit founi au privé. Si tu trouves normal d'avoir une société où l'éducation est payante, n'est pas accessible à tous c'est ton choix mais je le désaprouve complétement car plus de 200ans après la mise en place du premier seervice public d'éducation gratuit, publique et obligatoire en France ce serait un retour en arrière magistral! Le retour en arrière ayant déja été bien effectué par les lois Debré!!

llaima
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par llaima le Ven 30 Déc 2011 - 1:24

astopia a écrit:
@llaima a écrit:
@Provence a écrit:
@llaima a écrit:

Je ne sais pas en effet comment l'argent est géré dans chaque établissement mais une chose est certaine c'est que le privé dispose d'enseignants payés par l'Etat,

Ben oui: ils assurent un service public.

Si on peut encore appeler un service public privatisé un service publique. Le privé n'a de public que son financement le reste est privé donc je suis désolé à part d'avoir vraiment une définition extra-large de "service public" l'enseignement privé, payant, religieux, pouvant selectionner ses clients ne participe pas au service public.

Déjà, le religieux, il faut arrêter avec ça. En aucun cas nous imposons une religion à qui que ce soit ! Evil or Very Mad
Ne me dis pas que dans le public il n'y a pas d'aumônerie. Devrais-je également dire que vous avez des cours de religion ? Non, parce que l'aumônerie est sur la base du volontariat, il me semble !
Il n'y a pas d'autres services publics privatisés peut-être ?

Oui l'eau, en partie la santé, les transports, les autoroutes et même maintenant des routes, le gaz et même l'électricité, les trains, les telecomunications, la sécurité aérienne... avec la réussite qu'on connait: corruption, explosion des tarifs, réseau et infrastructures laissées à l'abandon, racket des consommateurs, dégradation des conditions de travail des salariés, péages partout. Oui ça existe et c'est je suis contre. L'eau de chez Véolia ou l'éducation par Vatican je suis contre et les faits me donnent largement raison!

llaima
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par llaima le Ven 30 Déc 2011 - 1:28

@Provence a écrit:
@llaima a écrit:
Si on peut encore appeler un service public privatisé un service publique. Le privé n'a de public que son financement le reste est privé donc je suis désolé à part d'avoir vraiment une définition extra-large de "service public" l'enseignement privé, payant, religieux, pouvant selectionner ses clients ne participe pas au service public.

Essaie de ponctuer correctement, STP, c'est vraiment pénible à lire! J'ai dû lire trois fois ta dernière phrase pour la comprendre!

L'Etat délègue à l'enseignement privé une part du service public. Que ça te déplaise n'empêche pas l'existence de ce fait.

Me déplaire est un doux euphémisme dans mon cas. C'est peut-être un fait mais ce n'est pas une fatalité, un système qui est injuste et inepte peut être changé.

llaima
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par farfalla le Ven 30 Déc 2011 - 1:28

@llaima a écrit:
astopia a écrit:
Encore heureux que nous défendons, en tous cas, je parle pour moi, un système dans lequel je travaille et je crois. Sinon, je passerais le CAPES.
Et viens jeter un oeil sur les comptes des établissements privés et on en reparlera après. Tu as un droit de regard dessus, donc examine-les puis nous en reparlerons.

C'est ton choix de défendre l'enseignement privé mais ne dis pas "encore heureux" car heureusement que tous les travailleurs ne défendent pas le système dans lequel ils travaillent, moi le premier qui ne soutient absolument pas la politique de l'éducation nationale qui est mon employeur. Regarder les comptes des établissements privés pourquoi-pas mais ça ne changera pas le fait que je trouve scandaleux que de l'argent et du personnel publicsoit founi au privé. Si tu trouves normal d'avoir une société où l'éducation est payante, n'est pas accessible à tous c'est ton choix mais je le désaprouve complétement car plus de 200ans après la mise en place du premier seervice public d'éducation gratuit, publique et obligatoire en France ce serait un retour en arrière magistral! Le retour en arrière ayant déja été bien effectué par les lois Debré!!

J'ai noté, "en tous cas, je parle pour moi" il me semble scratch
Je ne soutiens pas non plus la politique de l'éducation nationale, mais mon lieu de travail et la structure dans laquelle je suis, si.

Je trouve normal de laisser le choix. Car je crois, avoir le choix, est la base de toute démocratie. Je me trompe ?

_________________
2013-2014 : en espagnol : 3°PP + 2°PRO (*2) + 1°PRO + T°PRO / en français : 2°PRO
2012-2013 : 5e, 4e, 3e / 3°prépa-pro + 2°PRO + 1°PRO + T°PRO / 2°LV2 + 2°LV3 + 1°ST2S
2011-2012 : 6e, 4e, 3e / 2° PRO + 1°PRO + T°PRO / 1°ST2S + T°ST2S + 1°LV3
2010-2011 : 1°ST2S + 2°PRO + 1°PRO +  2°LV3 + 1°LV3 + T°LV3 + CM1 + CM2

"Si nada nos salva de la muerte, al menos que el amor nos salve de la vida" Pablo Neruda
"Yo lloré porque no tenía zapatos hasta que vi un niño que no tenía pies." Oswaldo Guayasamin

farfalla
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par farfalla le Ven 30 Déc 2011 - 1:31

@llaima a écrit:
@Provence a écrit:
@llaima a écrit:
Si on peut encore appeler un service public privatisé un service publique. Le privé n'a de public que son financement le reste est privé donc je suis désolé à part d'avoir vraiment une définition extra-large de "service public" l'enseignement privé, payant, religieux, pouvant selectionner ses clients ne participe pas au service public.

Essaie de ponctuer correctement, STP, c'est vraiment pénible à lire! J'ai dû lire trois fois ta dernière phrase pour la comprendre!

L'Etat délègue à l'enseignement privé une part du service public. Que ça te déplaise n'empêche pas l'existence de ce fait.

Me déplaire est un doux euphémisme dans mon cas. C'est peut-être un fait mais ce n'est pas une fatalité, un système qui est injuste et inepte peut être changé.

Avant de critiquer, il faut bien connaître la chose que l'on critique. Là où tu vois de l'ineptie et de l'injustice, je vois moi au contraire une liberté de choix, d'opinion, choses qui font partie d'une démocratie... Juste pour te montrer qu'il peut et qu'il y a plusieurs points de vue, et que les deux se défendent.
Et entre nous, il y a bien d'autres injustices bien plus criantes qui ne sont pas mises au grand jour parce qu'elles n'intéressent pas, mais qui sont pourtant bien plus importante que celle de donner le choix.

farfalla
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par farfalla le Ven 30 Déc 2011 - 1:35

Et j'ajouterais que l'école publique, au lieu de fermer à tout va des classes et des écoles devraient rester implantées là où elle est plutôt que de fermer. Elle est bien contente l'école publique, là, de laisser l'école privée sous contrat, hein !
Oh, bien sûr, les élèves peuvent faire une heure de bus le matin et le soir, plutôt que d'aller dans une école privée.

Dis-moi, combien coûte un timbre scolaire pour le bus ? Et la cantine de ce gamin qui, au lieu d'aller à l'école publique et de faire plus de deux heures de transports journaliers, va payer l'école privée mais du coup ne payera ni bus ni cantine parce qu'il pourra continuer à manger chez lui les midis ?

_________________
2013-2014 : en espagnol : 3°PP + 2°PRO (*2) + 1°PRO + T°PRO / en français : 2°PRO
2012-2013 : 5e, 4e, 3e / 3°prépa-pro + 2°PRO + 1°PRO + T°PRO / 2°LV2 + 2°LV3 + 1°ST2S
2011-2012 : 6e, 4e, 3e / 2° PRO + 1°PRO + T°PRO / 1°ST2S + T°ST2S + 1°LV3
2010-2011 : 1°ST2S + 2°PRO + 1°PRO +  2°LV3 + 1°LV3 + T°LV3 + CM1 + CM2

"Si nada nos salva de la muerte, al menos que el amor nos salve de la vida" Pablo Neruda
"Yo lloré porque no tenía zapatos hasta que vi un niño que no tenía pies." Oswaldo Guayasamin

farfalla
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par llaima le Ven 30 Déc 2011 - 1:45

L'école n'est pas libre par définition vu que c'est un lieu d'éducation avec donc sans parler de contrainte au moins un cadre. Le seul choix qui existe c'est celui entre un système de qualité qui donne à tous les moyens d'être instruit correctement ou bien un système à plusieurs vitesses... Car n'oubliez pas que le choix que vous défendez n'est possible que pour ceux qui en ont les moyens! Votre liberté que vous défendez la main sur le coeur est une liberté censitairequi n'a pas grand chose avoir avec la Liberté qui ne peux exister que dans l'Egalité ce qui fait que malgré tout l'école publique bien malade reste quand même la vraie école libre en opposition à l'école privée prisonnière des cultes et de l'argent.

llaima
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par User5899 le Ven 30 Déc 2011 - 1:51

Et sinon, finalement, il n'a pas fait très froid pour ces fêtes, non ? Un peu de vent, en revanche.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par llaima le Ven 30 Déc 2011 - 1:57

astopia a écrit:Et j'ajouterais que l'école publique, au lieu de fermer à tout va des classes et des écoles devraient rester implantées là où elle est plutôt que de fermer. Elle est bien contente l'école publique, là, de laisser l'école privée sous contrat, hein !
Oh, bien sûr, les élèves peuvent faire une heure de bus le matin et le soir, plutôt que d'aller dans une école privée.

Dis-moi, combien coûte un timbre scolaire pour le bus ? Et la cantine de ce gamin qui, au lieu d'aller à l'école publique et de faire plus de deux heures de transports journaliers, va payer l'école privée mais du coup ne payera ni bus ni cantine parce qu'il pourra continuer à manger chez lui les midis ?

Quand je disais que l'école publique manquais de moyens!!! Ce que tu décris est une privatisation de l'enseignement car on ferme l'école publique et on y laisse l'école privée. Ce que tu décris est exactement ce que je combat, contrairement à vous je ne défend pas mon employeur et quand je dis défendre "l'école publique" c'est le mode de fonctionnement de l'éducation que je défends pas le réctorat ou la rue de Grenelle qui détruisent l'école publique en ce moment!!!! Comment peux-tu imaginer que je sois content de cette situation alors que ce que tu décris est tout ce que je déteste et dénonce : un faux choix entre payer le privé ou aller dans le public dans des conditions lamentables!


En plus faire ils osent faire payer le transport scolaire? Est-ce vraiment légal dans le cadre d'une école qui doit être gratuite, dans ce cas les parents ne seraient-ils pas en droit de ne pas ce bus ou de ne pas emmener leurs enfants à l'école ? L'état de la France est encore pire que je ne le pensais!

llaima
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par illizia le Ven 30 Déc 2011 - 2:04

Par chez nous, je ne crois pas qu'il puisse neiger d'ici la fin de l'année en tout cas. Peut-être plus à l'est?

illizia
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par farfalla le Ven 30 Déc 2011 - 2:09

@llaima a écrit:L'école n'est pas libre par définition vu que c'est un lieu d'éducation avec donc sans parler de contrainte au moins un cadre. Le seul choix qui existe c'est celui entre un système de qualité qui donne à tous les moyens d'être instruit correctement ou bien un système à plusieurs vitesses... Car n'oubliez pas que le choix que vous défendez n'est possible que pour ceux qui en ont les moyens! Votre liberté que vous défendez la main sur le coeur est une liberté censitairequi n'a pas grand chose avoir avec la Liberté qui ne peux exister que dans l'Egalité ce qui fait que malgré tout l'école publique bien malade reste quand même la vraie école libre en opposition à l'école privée prisonnière des cultes et de l'argent.

Egalité ? Liberté ?

Où est l'Egalité et la Liberté pour cet élève de 3e que l'on a accueilli cette année et qui était en échec scolaire parce que ses profs de l'année passée (école publique, peut importe laquelle, mais tous ses profs) n'acceptaient pas son handicap et le laissaient au fond de la classe ? Ce gamin est dyspraxique. Chez nous il a le droit de prendre ses cours sur ordinateur, il a un suivi particulier qui lui permettent de reprendre confiance en lui et de s'épanouir. Avec simplement un petit coup de pouce, ce gamin presque en dépression (le diagnostic était en phase d'être posé) revit aujourd'hui et est le premier à rire de ses étourderies.
Où est l'égalité pour cet autre élève à qui on a refusé l'entrée dans l'école parce qu'il nécessitait un suivi particulier ? On (un enseignant) lui avait dit qu'il ne pourrait jamais apprendre à lire et à écrire. Maintenant, cet élève est en troisième. Certes il a des difficultés, mais il se bat car il se sent soutenu par ses parents, mais également par nous.

Je ne dis pas que l'école privée est meilleure, je dis simplement que nous avons nos points forts. Et que l'égalité est dans la diversité. Et je dis cela sans la main sur le coeur, mais simplement en m'appuyant sur des faits.
Et autre chose, j'ai fait toute ma scolarité dans le public et je ne voyais pas l'intérêt il y a quelques années encore de l'enseignement privé. Simplement, en comparant point par point et en les vivant, ces deux systèmes, eh bien, pour moi, les deux sont viables et les deux méritent de fonctionner.

Et tu parles d'Egalité et de Liberté. Je te réponds que tu oublies la Fraternité et donc le vivre ensemble. Donc vivons ensemble, public et privé et rivalisons pour inventer de bonnes choses plutôt que de perdre inutilement du temps en paroles stériles.

Sur ce, bonne nuit, je dois bientôt me lever.

_________________
2013-2014 : en espagnol : 3°PP + 2°PRO (*2) + 1°PRO + T°PRO / en français : 2°PRO
2012-2013 : 5e, 4e, 3e / 3°prépa-pro + 2°PRO + 1°PRO + T°PRO / 2°LV2 + 2°LV3 + 1°ST2S
2011-2012 : 6e, 4e, 3e / 2° PRO + 1°PRO + T°PRO / 1°ST2S + T°ST2S + 1°LV3
2010-2011 : 1°ST2S + 2°PRO + 1°PRO +  2°LV3 + 1°LV3 + T°LV3 + CM1 + CM2

"Si nada nos salva de la muerte, al menos que el amor nos salve de la vida" Pablo Neruda
"Yo lloré porque no tenía zapatos hasta que vi un niño que no tenía pies." Oswaldo Guayasamin

farfalla
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par farfalla le Ven 30 Déc 2011 - 2:12

Cripure a écrit:Et sinon, finalement, il n'a pas fait très froid pour ces fêtes, non ? Un peu de vent, en revanche.

Merci à vous et à Illizia, je me coucherai au moins avec le sourire.
Il paraît qu'il faisait un peu plus frais par chez nous que par chez vous, Cripure. En tous cas ce soir il gèle.

farfalla
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Carabas le Ven 30 Déc 2011 - 9:33

Ce n'est pas en tirant à boulets rouges sur le privé que l'on sauvera le public.

Les écoles privées récupèrent aussi les cas qui ont réussi à se faire virer du public (et il faut mettre la dose, pour attenindre un tel point de non-retour!)

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Jacq le Ven 30 Déc 2011 - 9:58

@Schéhérazade a écrit: Le mépris est de votre côté. [...] Et quand mon collège accueille, souvent en cours d'année, un élève qui fuit tel collège de secteur où il est victime de violences et revit dans le mien, je suis heureuse qu'il ait échappé à cet enfer [...] Ce qui est scandaleux est la situation actuelle de bien des établissements publics: elle ne date pas d'hier. Il est ridicule de transformer un fait constaté et qui désole tout le monde en "choix" dont les termes auraient été choisis par les professeurs du privé. N'avez-vous pas fait cette expérience, en enseignant dans un établissement épouvantable, d'être tenté de dire à une famille "je sais qu'ici personne ne fera rien pour vous, et surtout pas la principale qui vous raconte que votre fils doit apprendre la vie en groupe, c'est à dire se laisser gentiment taper dessus sans se plaindre, alors fuyez, trouvez-lui un autre établissement où il soit respecté"? J'ai vécu cette situation-là.
Le premier problème de l'enseignement public n'est pas la manque de moyen. Il est le refus d'appliquer la loi qui doit protéger l'agressé, il est dans un certain nombre d'errements pédagogiques dont il est beaucoup question ici. Détruire le privé ne serait d'aucun secours contre ces lubies.

Sans esprit de polémique, ni de concurrence entre prof du privé ou du public (dont je suis), ni de volonté de dénigrer l'un ou l'autre, je peux être d'accord avec une partie des propos que tu tiens ici. Certains des CdE que tu décris existent, et nous sommes bien souvent les premiers à le déplorer (avec les parents). Mais en même temps nous avons aussi une autorité rectorale qui souvent nous réexpédie l'élève (ou les) problématique qui aurait été exclu de l'établissement.

Je ne mène pas de débat sur public-privé. Je sors un peu de cela et des querelles entre enseignants privé-public (nous avons la même formation et le même niveau d'études, les lycées élitistes et ghettos pour petits bourgeois bien éduqués existent aussi dans le public). Les bons et les mauvais profs existent dans le public comme dans le privé. J'ai des amis qui enseignent dans le privé confessionnel sans être croyants, et j'ai des collègues dans mon lycée public qui sont de fervents croyants, le problème n'est pas là. Ce qui m'inquiète est autre.

C'est cette aspiration à plus d'école privée qui m'inquiète plus sur le plan de la montée des communautarismes et de l'individualisme en France. Une école privée peut être de n'importe quelle confession. Je n'ai pas envie de voir un jour une France où les enfants chrétiens, juifs, musulmans, protestants... iront chacun dans leur école en fonction de leur confession d'origine.
Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit : actuellement ce n'est pas totalement le cas : athées, chrétiens, musulmans... vont dans les écoles privées (catho essentiellement) pour des motifs confessionnels ou autres (les autres motifs que tu citais dans ton texte).
Et demain ?
Je suis assez pessimiste à ce sujet.

Cordialement & bonnes fêtes (religieuses ou non).

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Cath le Ven 30 Déc 2011 - 11:19

astopia a écrit:
Egalité ? Liberté ?

Où est l'Egalité et la Liberté pour cet élève de 3e que l'on a accueilli cette année et qui était en échec scolaire parce que ses profs de l'année passée (école publique, peut importe laquelle, mais tous ses profs) n'acceptaient pas son handicap et le laissaient au fond de la classe ? Ce gamin est dyspraxique. Chez nous il a le droit de prendre ses cours sur ordinateur, il a un suivi particulier qui lui permettent de reprendre confiance en lui et de s'épanouir. Avec simplement un petit coup de pouce, ce gamin presque en dépression (le diagnostic était en phase d'être posé) revit aujourd'hui et est le premier à rire de ses étourderies.
Où est l'égalité pour cet autre élève à qui on a refusé l'entrée dans l'école parce qu'il nécessitait un suivi particulier ? On (un enseignant) lui avait dit qu'il ne pourrait jamais apprendre à lire et à écrire. Maintenant, cet élève est en troisième. Certes il a des difficultés, mais il se bat car il se sent soutenu par ses parents, mais également par nous.

Je ne dis pas que l'école privée est meilleure, je dis simplement que nous avons nos points forts.

Heu, là, si un peu quand même. On a tous des élèves à besoins particuliers (j'en ai 3 dans une même classe, en LP!) et à te lire, hors du privé pour eux, point de salut (sans jeu de mot).

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Cath le Ven 30 Déc 2011 - 11:21

Et sinon, je n'ai rien contre le privé et j'y aurai scolarisé mes enfants si cela avait été nécessaire. Je suis plutôt désolée par le fait que beaucoup d'enseignants font ce choix uniquement pour avoir l'assurance d'enseigner près de chez eux, ce qui remet en cause le côté "service public".

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum