[4e] Le prof de ma fille fait de la lecture plaisir, mais il ne traite pas le programme.

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [4e] Le prof de ma fille fait de la lecture plaisir, mais il ne traite pas le programme.

Message par frimoussette77 le Sam 31 Déc 2011, 14:10

@Thalia de G a écrit:
@thrasybule a écrit:Notez tout de même qu'il faut faire la distinction entre des collègues qui sont accablés par de multiples difficultés personnelles- et ce sont les élèves qui en sont les victimes, nous sommes d'accord- et ceux qui se font une gloire, sous couleur d'activités ludiques et autres farces démagogiques- de ne pas traiter le programme, dans un mépris autosatisfait du savoir et de la culture.
C'est Dieu merci, une minorité.

Ma séquence nostalgie : mon prof de Sciences nat (actuelles SVT) de seconde était comme le dit Oudémia, ejusdem farinae. Il causait, mais il causait, et ne faisait jamais cours. Et qui devait bosser toute seule 2 ou 3 heures par semaine pour remplir le classeur, parce que nous avions une tête de chapitre. J'ai quand même retenu sa formule favorite : "La répétition est l'arme de la pédagogie"

Je répète, c'est une minorité, je pense que beaucoup d'entre nous essayons de bosser au mieux. Le tout est que nos enfants ne soient pas victimes des fumistes notoires et également que nous ne récupérions pas des élèves qui ne savent pas faire parce que leur prof précédent n'était pas à la hauteur. Je ne suis pas parfaite, loin de là, mais quand j'entends mes élèves de 3e me dire et je suis obligée de les croire qu'ils n'ont fait qu'une rédac en 4e, je fais quoi ?
Parfois les élèves en jouent, en quatrième cette année : "ah l'attribut du sujet, on ne sait pas ce que c'est ! On ne l'a jamais vu" (J'avais certains élèves en sixième, sûrement que cette année-là j'ai oublié de traiter cette notion Very Happy et toutes celles qui ont été oubliées)

frimoussette77
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: [4e] Le prof de ma fille fait de la lecture plaisir, mais il ne traite pas le programme.

Message par Oudemia le Sam 31 Déc 2011, 14:12

Mon vieux Larousse à pages roses est dans une autre pièce, j'ai la flemme de me lever pour vérifier si l'expression s'y trouve, mais sur Wikipedia:

ejusdem farinae (de la même farine) : désigne de manière péjorative les personnes ou les choses qui présentent les mêmes défauts.


Je l'emploie assez souvent!


Oudemia
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [4e] Le prof de ma fille fait de la lecture plaisir, mais il ne traite pas le programme.

Message par eliam le Sam 31 Déc 2011, 14:13

Les élèves ne sont pas toujours de bonne foi...
Je traduirai l'expression par : de la même farine.
Edit : nos messages se sont croisés.

eliam
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [4e] Le prof de ma fille fait de la lecture plaisir, mais il ne traite pas le programme.

Message par izbouchka le Sam 31 Déc 2011, 15:02

@Oudemia a écrit:Mon vieux Larousse à pages roses est dans une autre pièce, j'ai la flemme de me lever pour vérifier si l'expression s'y trouve, mais sur Wikipedia:

ejusdem farinae (de la même farine) : désigne de manière péjorative les personnes ou les choses qui présentent les mêmes défauts.


Je l'emploie assez souvent!


Bon, merci d'avoir cherché la traduc pour moi. hearts A trois jours de la rentrée, je suis atteinte de flemmingite aiguë. Sleep
En tout cas, j'adopte tout de suite cette expression très utile.






izbouchka
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: [4e] Le prof de ma fille fait de la lecture plaisir, mais il ne traite pas le programme.

Message par V.Marchais le Sam 31 Déc 2011, 15:11

Moi, je crois au contraire que les élèves sont, quand il s'agit d'une classe entière qui s'exprime ou à peu près, de bonne foi, et qu'il conviendrait de se remettre un peu en cause quand toute une classe nous jure la main sur le coeur qu'ils n'ont jamais vu l'attribut du sujet.
Bien sûr, qu'ils l'ont vu. Mais bien sûr qu'ils sont de bonne foi : ils n'ont aucun souvenir de leur cours sur l'attribut du sujet.
Nos cours de grammaire sont devenus tellement merdiques que les élèves oublient tout d'une année sur l'autre.

Un exemple concret.
Mon fils, cette année, en CM2. En octobre, une rapide leçon sur le COD. Depuis, quasiment rien en grammaire, et ce rien dans un ordre qui paraît aléatoire à quiconque a vaguement réfléchi à la notion de progression. Il a vu les types de phrase, les propositions, c'est tout. Un, c'est trop peu. Deux, il n'y a aucun rapport entre toutes ces notions. Trois, aucun réinvestissement. Aucune de ses leçons ne lui a permis de se remettre en mémoire la notion de COD depuis qu'il l'a étudiée début octobre. Bilan : il a déjà oublié. Et connaissant la manière dont travaillent mes collègues, je doute que ces réinvestissements aient jamais lieu. De vagues et inutiles révisions de loin en loin, ce qui n'est pas la même chose. Et c'est pire au collège avec le sacro-saint travail en séquences qui émiette les notions à étudier.

Mon fils est un excellent élève, premier de sa classe, poussé par maman - alors vous imaginez les autres.

Les élèves oublient tout au fur et à mesure. C'est en grande partie à cause de notre incompétence. Il serait temps d'en prendre conscience.

Cela me navre de le dire mais c'est ce que j'observe.

Si nous voulons que cela change, il ne sert de rien de pester sur la supposée mauvaise foi des élèves : il faut réapprendre ce que c'est qu'une vraie progression et comment les connaissances se fixent dans le temps.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: [4e] Le prof de ma fille fait de la lecture plaisir, mais il ne traite pas le programme.

Message par doublecasquette le Sam 31 Déc 2011, 15:17

@V.Marchais a écrit:Moi, je crois au contraire que les élèves sont, quand il s'agit d'une classe entière qui s'exprime ou à peu près, de bonne foi, et qu'il conviendrait de se remettre un peu en cause quand toute une classe nous jure la main sur le coeur qu'ils n'ont jamais vu l'attribut du sujet.
Bien sûr, qu'ils l'ont vu. Mais bien sûr qu'ils sont de bonne foi : ils n'ont aucun souvenir de leur cours sur l'attribut du sujet.
Nos cours de grammaire sont devenus tellement merdiques que les élèves oublient tout d'une année sur l'autre.

Un exemple concret.
Mon fils, cette année, en CM2. En octobre, une rapide leçon sur le COD. Depuis, quasiment rien en grammaire, et ce rien dans un ordre qui paraît aléatoire à quiconque a vaguement réfléchi à la notion de progression. Il a vu les types de phrase, les propositions, c'est tout. Un, c'est trop peu. Deux, il n'y a aucun rapport entre toutes ces notions. Trois, aucun réinvestissement. Aucune de ses leçons ne lui a permis de se remettre en mémoire la notion de COD depuis qu'il l'a étudiée début octobre. Bilan : il a déjà oublié. Et connaissant la manière dont travaillent mes collègues, je doute que ces réinvestissements aient jamais lieu. De vagues et inutiles révisions de loin en loin, ce qui n'est pas la même chose. Et c'est pire au collège avec le sacro-saint travail en séquences qui émiette les notions à étudier.

Mon fils est un excellent élève, premier de sa classe, poussé par maman - alors vous imaginez les autres.

Les élèves oublient tout au fur et à mesure. C'est en grande partie à cause de notre incompétence. Il serait temps d'en prendre conscience.

Cela me navre de le dire mais c'est ce que j'observe.

Si nous voulons que cela change, il ne sert de rien de pester sur la supposée mauvaise foi des élèves : il faut réapprendre ce que c'est qu'une vraie progression et comment les connaissances se fixent dans le temps.

Et se battre pour clamer haut et fort l'inanité des évaluations de compétences saucissonnées, effectuées une fois par année scolaire en fin de "séquence sur ..." !

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: [4e] Le prof de ma fille fait de la lecture plaisir, mais il ne traite pas le programme.

Message par Celadon le Sam 31 Déc 2011, 15:19

Non Véro, nous ne sommes pas incompétents, je refuse de lire ça.
Normalement, le cycle 3 a une progression. Il y a des heures de conseil de cycle pour ça. Il est invraisemblable que ton fils et ses camarades se dépatouillent dans une telle mélasse !

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: [4e] Le prof de ma fille fait de la lecture plaisir, mais il ne traite pas le programme.

Message par mimilou le Sam 31 Déc 2011, 15:25

D'accord avec Véro pour ma part. J'ai une progression séparée en grammaire cette année, mais j'ai pourtant peur de ce que mes élèves auront retenu à la fin de l'année. Lors de mon stage il y a deux ans, aucun apprentissage de méthode pour faire un cours de grammaire ; je me dépatouille avec les manuels et, compte tenu du faible volume horaire de nos élèves, je ne peux faire autant de grammaire que je le voudrais (pourtant 2h à 2h30 par semaine). Je suis persuadée, malgré le fait que je fasse tout mon possible, que nous ne sommes pas formés pour être efficaces en progressifs en grammaire.

mimilou
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [4e] Le prof de ma fille fait de la lecture plaisir, mais il ne traite pas le programme.

Message par Celadon le Sam 31 Déc 2011, 15:28

Je suis persuadée pour ma part, que faire des leçons de grammaire NE SUFFIT PAS. Il faut réactiver à chaque occasion et leur FAIRE BOUFFER de la grammaire à haute dose sur tous les textes vus. C'est à ce prix qu'ils y arrivent.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: [4e] Le prof de ma fille fait de la lecture plaisir, mais il ne traite pas le programme.

Message par eliam le Sam 31 Déc 2011, 15:29

Il y a deux choses à distinguer : des élèves qui râlent pendant l'année car ils se rendent compte que les cours qu'ils reçoivent manquent de contenu et les élèves qui râlent d'une année sur l'autre parce qu'on leur annonce un DST et qui disent que c'est trop tôt, qu'on ne leur a jamais demandé... Dans mon lycée, l'équipe est relativement stable et on sait comment travaillent les collègues : des commentaires et des dissertations, ils en font régulièrement. Les échéances, cependant leur font peur.


Dernière édition par eliam le Sam 31 Déc 2011, 15:31, édité 1 fois

eliam
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [4e] Le prof de ma fille fait de la lecture plaisir, mais il ne traite pas le programme.

Message par Celadon le Sam 31 Déc 2011, 15:30

J'ai oublié de préciser : en ayant l'air de rien, comme ça, en passant, pour voir si. Et si on voit que non, décidément pas, NE PAS AVOIR PEUR D'approfondir, même si on n'est pas à proprement parler, en grammaire.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: [4e] Le prof de ma fille fait de la lecture plaisir, mais il ne traite pas le programme.

Message par V.Marchais le Sam 31 Déc 2011, 15:30

Hélas si, Celadon. Nous sommes devenus en grande partie incompétents. Nous avons laissé mourir tout un savoir faire.
Va comparer les progression de grammaire SLECC et les soi-disant progressions des écoles lambda : tu verras que ça n'a rien à voir. On confond programmation et progression. Ce n'est pas spécialement le fait des instits. C'est comme ça à tous les étages.
Qui faisait du vocabulaire systématique avant que TDL ne remette ce travail au goût du jour ? Qui avait seulement le moindre idée de la diversité des exercices que l'on peut utiliser à cette fin ?
Qui a encore quelques idées sur la manière dont on peut faire acquérir des structures de plus en plus développées en écriture, sans se fourvoyer dans une écriture libre à valoriser coûte que coûte ?

Je le redis, nous avons perdu un immense savoir-faire, en Français, à force d'innovitude forcenée, et nous en sommes à réinventer l'eau tiède. Cela ne veut pas dire que nous sommes tous incompétents. Nos responsables ont érigé l'incompétence en système.

L'école de mon fils est loin d'être une exception. Au gré des déménagements, des écoles primaires, nous en avons fréquenté trois, toutes ejusdem farinae.

Le corporatisme jusqu'à la négation des problèmes qui nous rongent, je dis non.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: [4e] Le prof de ma fille fait de la lecture plaisir, mais il ne traite pas le programme.

Message par Celadon le Sam 31 Déc 2011, 15:32

Attention, le corporatisme ce n'est pas ma façon de voir les choses non plus.
Je dis seulement que quand on veut, on peut.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: [4e] Le prof de ma fille fait de la lecture plaisir, mais il ne traite pas le programme.

Message par V.Marchais le Sam 31 Déc 2011, 15:33

@Celadon a écrit:Je suis persuadée pour ma part, que faire des leçons de grammaire NE SUFFIT PAS. Il faut réactiver à chaque occasion et leur FAIRE BOUFFER de la grammaire à haute dose sur tous les textes vus. C'est à ce prix qu'ils y arrivent.

Là-dessus, je suis tout à fait d'accord avec toi, Celadon. Mais en France, c'est justement cette capacité à réactiver perpétuellement les notions qui a disparu (perpétuellement ne signifiant pas "à la fortune des textes" mais bien de façon systématique).

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: [4e] Le prof de ma fille fait de la lecture plaisir, mais il ne traite pas le programme.

Message par V.Marchais le Sam 31 Déc 2011, 15:35

@Celadon a écrit:Attention, le corporatisme ce n'est pas ma façon de voir les choses non plus.
Je dis seulement que quand on veut, on peut.

Ici, le prof qui "veut" a son IPR sur le dos, subit la pression de son CDE qui veut qu'il fasse plus de "projets", plus de ludique, plus d'innovations justifiant les investissement du conseil général, du bachotage commun, voire l'ostracisation des collègues qui le trouvent carrément réac.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: [4e] Le prof de ma fille fait de la lecture plaisir, mais il ne traite pas le programme.

Message par Thalia de G le Sam 31 Déc 2011, 15:39

Petite mise au point : certains de mes élèves de 3e n'ont fait qu'une seule vraie rédaction en 4e, avec une certaine collègue (et comme les classes sont remélangées tous les ans, il m'est difficile de bâtir une progression qui tienne compte des acquis d'élèves issus de 4 classes différentes).

@V.Marchais a écrit:Moi, je crois au contraire que les élèves sont, quand il s'agit d'une classe entière qui s'exprime ou à peu près, de bonne foi, et qu'il conviendrait de se remettre un peu en cause quand toute une classe nous jure la main sur le coeur qu'ils n'ont jamais vu l'attribut du sujet.
Bien sûr, qu'ils l'ont vu. Mais bien sûr qu'ils sont de bonne foi : ils n'ont aucun souvenir de leur cours sur l'attribut du sujet.
Nos cours de grammaire sont devenus tellement merdiques que les élèves oublient tout d'une année sur l'autre.

Un exemple concret.
Mon fils, cette année, en CM2. En octobre, une rapide leçon sur le COD. Depuis, quasiment rien en grammaire, et ce rien dans un ordre qui paraît aléatoire à quiconque a vaguement réfléchi à la notion de progression. Il a vu les types de phrase, les propositions, c'est tout. Un, c'est trop peu. Deux, il n'y a aucun rapport entre toutes ces notions. Trois, aucun réinvestissement. Aucune de ses leçons ne lui a permis de se remettre en mémoire la notion de COD depuis qu'il l'a étudiée début octobre. Bilan : il a déjà oublié. Et connaissant la manière dont travaillent mes collègues, je doute que ces réinvestissements aient jamais lieu. De vagues et inutiles révisions de loin en loin, ce qui n'est pas la même chose. Et c'est pire au collège avec le sacro-saint travail en séquences qui émiette les notions à étudier.

Mon fils est un excellent élève, premier de sa classe, poussé par maman - alors vous imaginez les autres.

Les élèves oublient tout au fur et à mesure. C'est en grande partie à cause de notre incompétence. Il serait temps d'en prendre conscience.

Cela me navre de le dire mais c'est ce que j'observe.

Si nous voulons que cela change, il ne sert de rien de pester sur la supposée mauvaise foi des élèves : il faut réapprendre ce que c'est qu'une vraie progression et comment les connaissances se fixent dans le temps.
Je m'interroge aussi.
Qu'en est-il dans les autres disciplines ? Il me semble que ce n'est pas plus glorieux.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [4e] Le prof de ma fille fait de la lecture plaisir, mais il ne traite pas le programme.

Message par Celadon le Sam 31 Déc 2011, 15:45

Tu crois que j'y échappe, Véronique ?
En pleine ORL, j'avais au fond de ma classe, affichées sur les portes de placard, les progressions en chacun des domaines de la langue. CE QU'IL NE FALLAIT SURTOUT PAS FAIRE. Et j'ai été inspectée. J'ai assumé, puisque je n'ai pas fait disparaître ces horribles preuves de mon classicisme éhonté, mais on ne m'a rien demandé à ce sujet.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: [4e] Le prof de ma fille fait de la lecture plaisir, mais il ne traite pas le programme.

Message par V.Marchais le Sam 31 Déc 2011, 15:54

Moi aussi, Celadon.
Mais tu crois que ces "récalcitrants" sont majoritaires ?
Si oui, nous n'en serions pas là.
Avec séquences universelles ou presque.
Progressions oubliées.
Livret de compétence passant comme une lettre à la poste ou presque.
Etc.

Nous sommes une profession de gentils moutons.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: [4e] Le prof de ma fille fait de la lecture plaisir, mais il ne traite pas le programme.

Message par Celadon le Sam 31 Déc 2011, 15:56

Je suis d'accord, il y a un prix à payer que tous ne sont ni prêts à payer, ni même formés pour le faire puisqu'ils sont formatés. Mais enfin, ne serait-ce que sur ce forum, beaucoup comprennent bien les enjeux et sont prêts à donner des journées et des journées de grève, alors je pense que c'est possible. On ne va pas en venir à la lutte armée, tout de même. Chacun doit prendre ses responsabilités, surtout maintenant que le couvercle lourd va retomber sans soupape de sécurité !

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: [4e] Le prof de ma fille fait de la lecture plaisir, mais il ne traite pas le programme.

Message par V.Marchais le Sam 31 Déc 2011, 16:02

Thalia, à la décharge de chacun d'entre nous, un facteur non négligeable : pour oublier, il faut déjà avoir appris.

Or il est de plus en plus difficile de faire apprendre quoi que ce soit aux élèves. Trop peu poussés par des parents qui ont eux-mêmes leurs difficultés. Trop peu concentrés. Habitués au zapping et à la facilité. Encouragés en cela par un système qui a à peu près supprimé toutes les sanctions à l'encontre de l'élève qui ne fiche rien et qui fait pression sur les professeurs pour qu'il sur-évalue en permanence, jusqu'aux examens. Qui demande aux professeurs de gérer à peu près tout seuls le manque de travail, de prendre en charge les collés de plus en plus, etc.

Dans ces conditions, faire apprendre une leçon à un ado est un vrai challenge. Nombreux ne le font jamais - pas étonnant alors qu'ils ne se souviennent de rien.

Mais justement. Raison de plus pour ficeler ses progressions de telle façon que le rabâchage soit permanent et finisse par imprimer les notions dans les cervelles même les plus paresseuses. Si nous ajoutons notre médiocrité à celle des élèves, c'est foutu.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: [4e] Le prof de ma fille fait de la lecture plaisir, mais il ne traite pas le programme.

Message par doublecasquette le Sam 31 Déc 2011, 16:05

@V.Marchais a écrit:
@Celadon a écrit:Attention, le corporatisme ce n'est pas ma façon de voir les choses non plus.
Je dis seulement que quand on veut, on peut.

Ici, le prof qui "veut" a son IPR sur le dos, subit la pression de son CDE qui veut qu'il fasse plus de "projets", plus de ludique, plus d'innovations justifiant les investissement du conseil général, du bachotage commun, voire l'ostracisation des collègues qui le trouvent carrément réac.

Oui et... pour que le prof veuille, il faut encore qu'il sache que ça existe...

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: [4e] Le prof de ma fille fait de la lecture plaisir, mais il ne traite pas le programme.

Message par izbouchka le Sam 31 Déc 2011, 16:09

@Celadon a écrit:Je suis d'accord, il y a un prix à payer que tous ne sont ni prêts à payer, ni même formés pour le faire puisqu'ils sont formatés. Mais enfin, ne serait-ce que sur ce forum, beaucoup comprennent bien les enjeux et sont prêts à donner des journées et des journées de grève, alors je pense que c'est possible. On ne va pas en venir à la lutte armée, tout de même. Chacun doit prendre ses responsabilités, surtout maintenant que le couvercle lourd va retomber sans soupape de sécurité !

Je ne vois pas du tout en quoi des journées de grève changeraient quoique ce soit à cette situation.
Moi, je prône la résistance passive (qui ne me coûte rien et surtout pas l'impression de me faire manipuler par des syndicats à bout de souffle qui ont soutenu les pédagogos et j'en passe).

izbouchka
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: [4e] Le prof de ma fille fait de la lecture plaisir, mais il ne traite pas le programme.

Message par V.Marchais le Sam 31 Déc 2011, 16:09

Effectivement.
Et qu'il ne présuppose pas que ce sont des méthodes totalement has been.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: [4e] Le prof de ma fille fait de la lecture plaisir, mais il ne traite pas le programme.

Message par Reine Margot le Sam 31 Déc 2011, 16:09

je suis d'accord avec Véronique sur la question du réinvestissement, en effet, travaillant en séquences, je travaillais une notion et réinvestissais le temps de la séquence, pas toujours après, même si j'y avais passé du temps (fait faire des exos à la maison, etc)

Par contre, des élèves peuvent jouer aussi avec le "on ne 'la jamais vu", quand on interroge les collègues, on voit bien que si...


_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: [4e] Le prof de ma fille fait de la lecture plaisir, mais il ne traite pas le programme.

Message par Celadon le Sam 31 Déc 2011, 16:14

Je voulais dire que les collègues sont capables de faire des sacrifices, Izbouchka. Faire don à l'Etat d'un ou plusieurs jours de salaires, ce n'est pas rien. Partant de ce principe, mais j'ai dû mal m'exprimer, je suppose qu'ils peuvent en faire autrement. En assumant leurs positions par exemple, au risque de ne pas voir leur note augmenter aussi vite qu'ils le voudraient, etc.
C'est dur, je sais et je suis bien placée pour le savoir, surtout quand on voit tout autour de soi la flopée de pseudo projets destinés à éloigner les élèves des classes, qui fleurissent comme des pâquerettes au printemps et qui sont très largement encouragés et soutenus par la hiérarchie ET par les parents d'élèves, qui se réveillent subitement au secondaire pour s'apercevoir que les bases n'y sont pas. Et bien souvent, le compte non plus.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: [4e] Le prof de ma fille fait de la lecture plaisir, mais il ne traite pas le programme.

Message par bellaciao le Sam 31 Déc 2011, 16:36

@Celadon a écrit:Je voulais dire que les collègues sont capables de faire des sacrifices, Izbouchka. Faire don à l'Etat d'un ou plusieurs jours de salaires, ce n'est pas rien. Partant de ce principe, mais j'ai dû mal m'exprimer, je suppose qu'ils peuvent en faire autrement. En assumant leurs positions par exemple, au risque de ne pas voir leur note augmenter aussi vite qu'ils le voudraient, etc.
C'est dur, je sais et je suis bien placée pour le savoir, surtout quand on voit tout autour de soi la flopée de pseudo projets destinés à éloigner les élèves des classes, qui fleurissent comme des pâquerettes au printemps et qui sont très largement encouragés et soutenus par la hiérarchie ET par les parents d'élèves, qui se réveillent subitement au secondaire pour s'apercevoir que les bases n'y sont pas
. Et bien souvent, le compte non plus.

Je suis d'accord avec Véronique et toi : on n'est pas obligé de subir la pression, simplement on sait qu'on avancera moins vite (et encore, les CDE ne sont pas sans respecter les gens qui se défendent). Mais faut-il avoir une carrière ascensionnelle fulgurante ?
Du moment que nous enseignons le contenu des programmes, mieux vaut s'en tenir à sa liberté. Mais effectivement, il est important d'informer les profs, jeunes et même moins jeunes, parce que nous devons savoir qu'il existe d'autres moyens que ceux dispensés dans les formations. J'ai enseigné dix ans avant de savoir que je n'étais pas obligée de travailler en séquences... Je préfère nettement mon travail maintenant qu'avant.

bellaciao
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum