[4e] Le prof de ma fille fait de la lecture plaisir, mais il ne traite pas le programme.

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [4e] Le prof de ma fille fait de la lecture plaisir, mais il ne traite pas le programme.

Message par bellaciao le Sam 31 Déc 2011 - 16:36

@Celadon a écrit:Je voulais dire que les collègues sont capables de faire des sacrifices, Izbouchka. Faire don à l'Etat d'un ou plusieurs jours de salaires, ce n'est pas rien. Partant de ce principe, mais j'ai dû mal m'exprimer, je suppose qu'ils peuvent en faire autrement. En assumant leurs positions par exemple, au risque de ne pas voir leur note augmenter aussi vite qu'ils le voudraient, etc.
C'est dur, je sais et je suis bien placée pour le savoir, surtout quand on voit tout autour de soi la flopée de pseudo projets destinés à éloigner les élèves des classes, qui fleurissent comme des pâquerettes au printemps et qui sont très largement encouragés et soutenus par la hiérarchie ET par les parents d'élèves, qui se réveillent subitement au secondaire pour s'apercevoir que les bases n'y sont pas
. Et bien souvent, le compte non plus.

Je suis d'accord avec Véronique et toi : on n'est pas obligé de subir la pression, simplement on sait qu'on avancera moins vite (et encore, les CDE ne sont pas sans respecter les gens qui se défendent). Mais faut-il avoir une carrière ascensionnelle fulgurante ?
Du moment que nous enseignons le contenu des programmes, mieux vaut s'en tenir à sa liberté. Mais effectivement, il est important d'informer les profs, jeunes et même moins jeunes, parce que nous devons savoir qu'il existe d'autres moyens que ceux dispensés dans les formations. J'ai enseigné dix ans avant de savoir que je n'étais pas obligée de travailler en séquences... Je préfère nettement mon travail maintenant qu'avant.

bellaciao
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [4e] Le prof de ma fille fait de la lecture plaisir, mais il ne traite pas le programme.

Message par V.Marchais le Sam 31 Déc 2011 - 16:37

@Reine Margot a écrit:
Par contre, des élèves peuvent jouer aussi avec le "on ne 'la jamais vu", quand on interroge les collègues, on voit bien que si...


Les collègues ont vu la notion comme la prof de mon fils a vu le COD. De façon inefficace.
Si un ou deux élèves affirment ne jamais avoir vu la notion, on peut penser à la mauvaise foi.
Quand c'est presque toute la classe, y compris les élèves sérieux, il faut trouver une autre explication à cette amnésie collective. Surtout quand les vagues réminiscences ne sont suivies d'aucune connaissance émergente.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: [4e] Le prof de ma fille fait de la lecture plaisir, mais il ne traite pas le programme.

Message par Reine Margot le Sam 31 Déc 2011 - 16:40

oui, je sais bien, seulement, parfois on voit que la classe a envie de pouffer de rire et essaie de blouser le prof remplaçant qui arrive (vécu), ça arrive aussi Wink

mais en effet ça se voit vite s'ils plaisantent ou pas.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: [4e] Le prof de ma fille fait de la lecture plaisir, mais il ne traite pas le programme.

Message par Plume le Dim 1 Jan 2012 - 12:06

Hélas si, Celadon. Nous sommes devenus en grande partie incompétents. Nous avons laissé mourir tout un savoir faire.
Va comparer les progression de grammaire SLECC et les soi-disant progressions des écoles lambda : tu verras que ça n'a rien à voir. On confond programmation et progression. Ce n'est pas spécialement le fait des instits. C'est comme ça à tous les étages.
Qui faisait du vocabulaire systématique avant que TDL ne remette ce travail au goût du jour ? Qui avait seulement le moindre idée de la diversité des exercices que l'on peut utiliser à cette fin ?
Qui a encore quelques idées sur la manière dont on peut faire acquérir des structures de plus en plus développées en écriture, sans se fourvoyer dans une écriture libre à valoriser coûte que coûte ?

Je le redis, nous avons perdu un immense savoir-faire, en Français, à force d'innovitude forcenée, et nous en sommes à réinventer l'eau tiède. Cela ne veut pas dire que nous sommes tous incompétents. Nos responsables ont érigé l'incompétence en système.

Je suis pour ma part tout-à-fait d'accord avec ça.
Malheureusement.

Même en étant consciencieux, on n'est pas certain de fournir des cours de qualité, ne serait-ce que parce qu'à l'IUFM on ne l'a pas appris, parce que les programmes incitent à l'éparpillement et aux raccourcis faciles, parce qu'on n'a pas assez d'heures par semaine, parce qu'en tant qu'élève on a déjà été victime du démantèlement de l'école et des nouvelles pédagogies, parce qu'on doit prendre en charge des classes de plus en plus hétérogènes, gérer des problèmes de plus en plus difficiles et accueillir des élèves en 6e qui ne maîtrisent pas les bases de la lecture et de l'écriture...

Bref, au final, il faut reconstruire les bases, restructurer le cours afin de lui donner du poids, du sens et cela n'est pas forcément évident.

Personnellement, je n'ai jamais été convaincue par la séquence IUFM, j'ai toujours voulu faire autrement, je passe beaucoup de temps à structurer mes cours autour de la littérature et de l'étude de la langue, mais j'ai toujours l'impression de bricoler.
Parce que finalement on ne m'a rien appris d'autre que la séquence, je n'ai jamais rien vu d'autre et mes souvenirs d'élèves sont trop vagues pour me permettre de m'y raccrocher...

Je crois qu'il y aurait un gros travail à faire au niveau des programmes, de la pédagogie et des connaissances demandées aux élèves, mais nous ne sommes que la base ; alors se battre chacun dans notre coin, chacun dans notre classe pour restaurer une certaine rigueur de travail, ça me semble un peu comme se battre contre les moulins à vent.

Plume
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: [4e] Le prof de ma fille fait de la lecture plaisir, mais il ne traite pas le programme.

Message par Adren le Mar 3 Jan 2012 - 14:33

Et ce prof, ses lectures plaisir ne sont même pas un tout petit peu en rapport avec le programme ? Il leur parle de quoi ? Il arrive à les intéresser comme ça à longueur d'année ou c'est des cours "récré" ???

Adren
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum