Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
marc38
Niveau 2

J'envisage une reconversion cadre du privé -> prof de maths à 47 ans - Page 4 Empty Re: J'envisage une reconversion cadre du privé -> prof de maths à 47 ans

par marc38 le Lun 22 Sep 2014 - 14:10
Bonjour Cyril,
Je surveille toujours le forum de temps en temps... et je vais essayer de te répondre.
En résumé, j'ai passé le Capes de Maths, tout en essayant de faire des remplacement, pour essayer le métier. Malheureusement je n'ai pas été convoqué par le rectorat pour la moindre mission. Le privé m'en a proposé deux, d'environ 3 semaines à chaque fois, mais il était impossible pour moi de me libérer aux dates demandées (le jour pour le lendemain).
Passer le Capes fut assez facile, j'ai eu de bonnes notes à l'écrit. Les oraux furent un grand moment, un retour 30 ans en arrière, globalement assez stressant, mais un stress positif. J'ai du passer pour un extra-terrestre, du fait de mon age, et puisque n'ayant jamais enseigné, à la différence des autres candidats qui avaient tous fait plusieurs semaines de stage pendant leur cursus de Master. J'ai limité les dégâts, pour finir au milieu du classement. J'ai eu une affectation en collège, pas trop loin de chez moi (mais tout est relatif, à 1h de route quand même).
Le grand jour de la rentrée est arrivé, et avec lui la découverte de beaucoup de choses.
Pour faire court, j'ai démissionné pendant les vacances de la Toussaint.
Mon précédent employeur a accepté de mettre un terme prématuré à mon congé sabbatique, et m'a repris à mon poste précédent le mois suivant. Heureusement !
La morale de toute cette histoire est qu'il faut se garder des portes de sortie. Il est impossible d'imaginer ce qui va se passer à l'avance, surtout sans avoir enseigné devant une classe. Et difficile d'essayer sans s'y consacrer à temps plein. Donc ça se mord la queue.
Le monde enseignant est totalement différent de l'industrie. Le manque de moyens est là, accentué par le fait que personne n'ose rien demander (à tord !), persuadé par avance de la réponse. J'ai découvert les difficultés pratique du travail en équipe avec les enseignants, ce qui n'était pas du tout évident pour moi : les profs n'ont pas de bureau où on peut les trouver. Une fois leurs cours terminés, tout le monde disparait, donc impossible de discuter avec quelqu'un "dans le couloir" ou à la machine à café comme on fait quotidiennement dans l'industrie. Les profs ont des attitudes infantilisantes avec les adultes que j'avais du mal à supporter. On m'a parlé comme à un collégien, à 50 ans je t'assure que c'est difficile ! Globalement, je ne les ai pas trouvé très ouverts ni curieux du reste du monde.
Les cours à l'IUFM, une journée entière par semaine (alors que la charge de travail d'un stagiaire est déjà énorme) présentaient un intérêt totalement nul, mais étaient obligatoires. Leur seul intérêt était d'échanger avec les autres stagiaires, ce qui voulait donc dire bavardages pendant les cours puisque aucun moment n'était prévu pour ça. Et donc réprimandes ! Une autre attitude infantilisante !
Par contre, expérience très enrichissante sur énormément de plans. J'ai entraperçu un autre monde. Les élèves sont très attachants. Après 7 semaines j'ai eu du mal à les quitter, mais c'était ainsi.
Le conseil que je pourrais donner, c'est de se lancer dans le bain en faisant des remplacements (ça a l'air plus facile dans le privé), et en s'en donnant les moyens (être disponible immédiatement). C'est un saut dans l'inconnu, mais en passant le Capes, le saut est encore plus difficile. Les remplaçants sont beaucoup plus libre dans leur travail que les stagiaires, on ne leur demande pas de comptes, on leur laisse la paix, et ça permet d'apprendre de la meilleure façon qui soit : devant les élèves !
A ta disposition si tu as d'autres interrogations... il y aurait tellement de choses à dire !

Lilypims
Lilypims
Grand sage

J'envisage une reconversion cadre du privé -> prof de maths à 47 ans - Page 4 Empty Re: J'envisage une reconversion cadre du privé -> prof de maths à 47 ans

par Lilypims le Lun 22 Sep 2014 - 14:14
@marc38 a écrit:Bonjour Cyril,
Je surveille toujours le forum de temps en temps... et je vais essayer de te répondre.
En résumé, j'ai passé le Capes de Maths, tout en essayant de faire des remplacement, pour essayer le métier. Malheureusement je n'ai pas été convoqué par le rectorat pour la moindre mission. Le privé m'en a proposé deux, d'environ 3 semaines à chaque fois, mais il était impossible pour moi de me libérer aux dates demandées (le jour pour le lendemain).
Passer le Capes fut assez facile, j'ai eu de bonnes notes à l'écrit. Les oraux furent un grand moment, un retour 30 ans en arrière, globalement assez stressant, mais un stress positif. J'ai du passer pour un extra-terrestre, du fait de mon age, et puisque n'ayant jamais enseigné, à la différence des autres candidats qui avaient tous fait plusieurs semaines de stage pendant leur cursus de Master. J'ai limité les dégâts, pour finir au milieu du classement. J'ai eu une affectation en collège, pas trop loin de chez moi (mais tout est relatif, à 1h de route quand même).
Le grand jour de la rentrée est arrivé, et avec lui la découverte de beaucoup de choses.
Pour faire court, j'ai démissionné pendant les vacances de la Toussaint.
Mon précédent employeur a accepté de mettre un terme prématuré à mon congé sabbatique, et m'a repris à mon poste précédent le mois suivant. Heureusement !
La morale de toute cette histoire est qu'il faut se garder des portes de sortie. Il est impossible d'imaginer ce qui va se passer à l'avance, surtout sans avoir enseigné devant une classe. Et difficile d'essayer sans s'y consacrer à temps plein. Donc ça se mord la queue.
Le monde enseignant est totalement différent de l'industrie. Le manque de moyens est là, accentué par le fait que personne n'ose rien demander (à tord !), persuadé par avance de la réponse. J'ai découvert les difficultés pratique du travail en équipe avec les enseignants, ce qui n'était pas du tout évident pour moi : les profs n'ont pas de bureau où on peut les trouver. Une fois leurs cours terminés, tout le monde disparait, donc impossible de discuter avec quelqu'un "dans le couloir" ou à la machine à café comme on fait quotidiennement dans l'industrie. Les profs ont des attitudes infantilisantes avec les adultes que j'avais du mal à supporter. On m'a parlé comme à un collégien, à 50 ans je t'assure que c'est difficile ! Globalement, je ne les ai pas trouvé très ouverts ni curieux du reste du monde.
Les cours à l'IUFM, une journée entière par semaine (alors que la charge de travail d'un stagiaire est déjà énorme) présentaient un intérêt totalement nul, mais étaient obligatoires. Leur seul intérêt était d'échanger avec les autres stagiaires, ce qui voulait donc dire bavardages pendant les cours puisque aucun moment n'était prévu pour ça. Et donc réprimandes ! Une autre attitude infantilisante !
Par contre, expérience très enrichissante sur énormément de plans. J'ai entraperçu un autre monde. Les élèves sont très attachants. Après 7 semaines j'ai eu du mal à les quitter, mais c'était ainsi.
Le conseil que je pourrais donner, c'est de se lancer dans le bain en faisant des remplacements (ça a l'air plus facile dans le privé), et en s'en donnant les moyens (être disponible immédiatement). C'est un saut dans l'inconnu, mais en passant le Capes, le saut est encore plus difficile. Les remplaçants sont beaucoup plus libre dans leur travail que les stagiaires, on ne leur demande pas de comptes, on leur laisse la paix, et ça permet d'apprendre de la meilleure façon qui soit : devant les élèves !
A ta disposition si tu as d'autres interrogations... il y aurait tellement de choses à dire !

Pourquoi as-tu démissionné, Marc ? mis à part le manque de moyens et l'attitude de quelques collègues (et formateurs - mais ça, ça ne dure qu'un an) ?

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...
avatar
marc38
Niveau 2

J'envisage une reconversion cadre du privé -> prof de maths à 47 ans - Page 4 Empty Re: J'envisage une reconversion cadre du privé -> prof de maths à 47 ans

par marc38 le Lun 22 Sep 2014 - 17:33
Je crois que j'ai démissionné pour les raisons suivantes :
- métier qui me demandait trop d'efforts vis-à-vis de mon caractère et de mes habitudes de travail
- perte de salaire difficile à accepter
- investissement personnel trop important les premières années, ce qui n'a pas beaucoup de sens à 50 ans.
- proportion importante du travail qui se fait à la maison (je n'aime pas travailler de chez moi)
Et la raison sans doute principale :
- perte d'estime de soi par rapport aux compétences professionnelles devenues soudain inutiles
J'ai pris conscience pendant ces deux mois de toutes les compétences développées pendant 25 ans, ce que je ne réalisais absolument pas avant.
Lilypims
Lilypims
Grand sage

J'envisage une reconversion cadre du privé -> prof de maths à 47 ans - Page 4 Empty Re: J'envisage une reconversion cadre du privé -> prof de maths à 47 ans

par Lilypims le Lun 22 Sep 2014 - 17:50
@marc38 a écrit:Je crois que j'ai démissionné pour les raisons suivantes :
- métier qui me demandait trop d'efforts vis-à-vis de mon caractère et de mes habitudes de travail
- perte de salaire difficile à accepter
- investissement personnel trop important les premières années, ce qui n'a pas beaucoup de sens à 50 ans.
- proportion importante du travail qui se fait à la maison (je n'aime pas travailler de chez moi)
Et la raison sans doute principale :
- perte d'estime de soi par rapport aux compétences professionnelles devenues soudain inutiles
J'ai pris conscience pendant ces deux mois de toutes les compétences développées pendant 25 ans, ce que je ne réalisais absolument pas avant.

Merci d'avoir répondu. Et bon retour en entreprise. fleurs

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...
avatar
chartoine
Niveau 6

J'envisage une reconversion cadre du privé -> prof de maths à 47 ans - Page 4 Empty Re: J'envisage une reconversion cadre du privé -> prof de maths à 47 ans

par chartoine le Lun 22 Sep 2014 - 17:54
@marc38 a écrit:Je crois que j'ai démissionné pour les raisons suivantes :
- métier qui me demandait trop d'efforts vis-à-vis de mon caractère et de mes habitudes de travail
- perte de salaire difficile à accepter
- investissement personnel trop important les premières années, ce qui n'a pas beaucoup de sens à 50 ans.
- proportion importante du travail qui se fait à la maison (je n'aime pas travailler de chez moi)
Et la raison sans doute principale :
- perte d'estime de soi par rapport aux compétences professionnelles devenues soudain inutiles
J'ai pris conscience pendant ces deux mois de toutes les compétences développées
pendant 25 ans, ce que je ne réalisais absolument pas avant.

c'est "drôle" je me retrouve un peu dans ce que tu as ressenti mais je n'ai pas (encore) passé le CAPES, en fait je crois que je n'ose pas sauter ce pas, je suis contractuelle et de ne pas avoir de liens "durables" avec l'EN me laisse penser que je suis encore libre de partir si ça ne va plus (mais je suis plus jeune que toi, donc je me laisse encore du temps).
avatar
marc38
Niveau 2

J'envisage une reconversion cadre du privé -> prof de maths à 47 ans - Page 4 Empty Re: J'envisage une reconversion cadre du privé -> prof de maths à 47 ans

par marc38 le Jeu 25 Sep 2014 - 8:24
Bonjour chartoine,
Libre de partir, je pense qu'on l'est toujours, capes ou pas. Pour ma part, une lettre posée sur le bureau du Principal, et 15 minutes après il était content de ne plus me voir :shock: (c'était réciproque Very Happy ) Un entretien d'usage au Rectorat et ce fut terminé. J'ai connu un contractuel qui était effectivement très satisfait de son statut : pas de mouvement national, pas de hiérarchie à qui devoir des comptes, une curiosité intellectuelle toujours stimulée, un quotidien varié. Il faut cependant être très mobile, car les académies sont vastes. Difficile sans doute à concilier avec une vie de famille.
Malaca
Malaca
Esprit éclairé

J'envisage une reconversion cadre du privé -> prof de maths à 47 ans - Page 4 Empty Re: J'envisage une reconversion cadre du privé -> prof de maths à 47 ans

par Malaca le Jeu 25 Sep 2014 - 10:28
@marc38 a écrit:(...)Et la raison sans doute principale :
- perte d'estime de soi par rapport aux compétences professionnelles devenues soudain inutiles
J'ai pris conscience pendant ces deux mois de toutes les compétences développées pendant 25 ans, ce que je ne réalisais absolument pas avant.

Je rebondis sur cette remarque car c'est aussi ce qu'a ressenti mon mari qui est entré à l'EN tout aussi tardivement ! et l'année de stage est particulièrement éprouvante en matière d'estime de soi, mais cela ne dure qu'un an Twisted Evil après on prend de la distance.
Il est resté dans l'EN car il a passé le CAPLP, et là les compétences professionnelles sont quand même valorisées et facilitent les préparations J'envisage une reconversion cadre du privé -> prof de maths à 47 ans - Page 4 2252222100

@marc38 a écrit: La morale de toute cette histoire est qu'il faut se garder des portes de sortie. Il est impossible d'imaginer ce qui va se passer à l'avance, surtout sans avoir enseigné devant une classe. Et difficile d'essayer sans s'y consacrer à temps plein. Donc ça se mord la queue.
C'est ce qu'il est important de prendre en compte quand on envisage une reconversion, on ne peut pas imaginer ! ou alors on part sur des représentations faussées ...

Bonne suite !

_________________
Ajouter de la vie aux années plutôt que des années à la vie ...

"Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve, une réalité." A. de Saint-Exupéry

mes rêves, ma réalité ...
Malaga
Malaga
Modérateur

J'envisage une reconversion cadre du privé -> prof de maths à 47 ans - Page 4 Empty Re: J'envisage une reconversion cadre du privé -> prof de maths à 47 ans

par Malaga le Mer 1 Oct 2014 - 5:57
Merci de nous avoir donné des nouvelles. Bonne continuation !

_________________
J'envisage une reconversion cadre du privé -> prof de maths à 47 ans - Page 4 Banana244   J'envisage une reconversion cadre du privé -> prof de maths à 47 ans - Page 4 Banana244     J'envisage une reconversion cadre du privé -> prof de maths à 47 ans - Page 4 Banana244

J'utilise des satellites coûtant plusieurs millions de dollars pour chercher des boîtes Tupperware dans la forêt ; et toi, c'est quoi ton hobby ?
kero
kero
Grand sage

J'envisage une reconversion cadre du privé -> prof de maths à 47 ans - Page 4 Empty Re: J'envisage une reconversion cadre du privé -> prof de maths à 47 ans

par kero le Mer 1 Oct 2014 - 6:18
Intéressant, le témoignage.
Blan6ine
Blan6ine
Expert

J'envisage une reconversion cadre du privé -> prof de maths à 47 ans - Page 4 Empty Re: J'envisage une reconversion cadre du privé -> prof de maths à 47 ans

par Blan6ine le Mer 1 Oct 2014 - 6:44
@Malaga a écrit:Merci de nous avoir donné des nouvelles. Bonne continuation !
+1!
sallyt44
sallyt44
Habitué du forum

J'envisage une reconversion cadre du privé -> prof de maths à 47 ans - Page 4 Empty Re: J'envisage une reconversion cadre du privé -> prof de maths à 47 ans

par sallyt44 le Mar 3 Mar 2015 - 6:10
@marc38 a écrit:(...)Et la raison sans doute principale :
- perte d'estime de soi par rapport aux compétences professionnelles devenues soudain inutiles
J'ai pris conscience pendant ces deux mois de toutes les compétences développées pendant 25 ans, ce que je ne réalisais absolument pas avant.

J'ai fortement ressenti cela ces 2 dernières années. Mais ya pas... je ne suis vraiment plus ingénieur informatique... j'aime le contact avec les élèves, les faire progresser, préparer mes cours... Cependant, les premières semaines du stage, me retrouver "débutante" alors que précédemment sur la carte de visite il y avait marqué "directeur technique" ou encore "experte en truc", ça a été ultra dur ! Me dire que je faisais que de la m... alors que j'étais tant reconnue dans mon ancien métier, c'était bien sur à avaler ! Mais j'ai pris sur moi car finalement, prof de maths était le métier que je voulais faire depuis mon entrée en 6ème. Aujourd'hui, à gros mi-chemin du stage, je ne regrette en aucun cas... ni la division de mon salaire ! Je suis bien plus épanouie dans ce nouveau métier qu'à faire des sites web à la suite et à gérer des équipes d'adultes ! Mon ancien boss m'a bien facilité les choses lors de mon départ, cela n'aurait pas pu se faire sans cela !
J'ai été inspectée hier et l'échange avec l'IPR a été très constructif et elle m'a touchée lorsqu'elle a parlé de ma reconversion : elle avait conscience de la remise en question nécessaire et dont j'avais su faire preuve ; elle m'a dit qu'elle appréciait que des gens du privé puissent venir consolider son équipe et apporter un regard à la fois neuf et expérimenté, avec des approches différentes (dans mes cours, je montre souvent à mes élèves à quoi ça peut leur servir dans leur future vie professionnelle). Bref, ultra positif tandis qu'à la Toussaint, j'étais au 36ème dessous !
PS : je n'ai "que" 37 ans mais avant de me lancer il y a 2 ans, j'avais déjà 15 ans d'expérience pro derrière moi (j'ai fait une partie de mes études en apprentissage) et une famille à gérer en parallèle (enfant en bas âge)
Daphné
Daphné
Dieu de l'Olympe

J'envisage une reconversion cadre du privé -> prof de maths à 47 ans - Page 4 Empty Re: J'envisage une reconversion cadre du privé -> prof de maths à 47 ans

par Daphné le Mar 3 Mar 2015 - 8:39
Parfait si ça te plaît.
Félicitations.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum