Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
V.Marchais
Bon génie

Re: Un personnage de roman peut-il se concevoir sans souffrance ni désillusion?

par V.Marchais le Mer 4 Jan 2012 - 21:15
Ça, c'est parce que Thrasy nous jette de la dysphorie consubstantielle à la figure, mais on va pas se laisser impressionner, non mais ! Laughing
avatar
Hermiony
Esprit sacré

Re: Un personnage de roman peut-il se concevoir sans souffrance ni désillusion?

par Hermiony le Mer 4 Jan 2012 - 21:19
@Violet a écrit:Quand je vous lis, je me sens quiche... Embarassed

Voui...purée, l'agrèg, c'est loin...
avatar
V.Marchais
Bon génie

Re: Un personnage de roman peut-il se concevoir sans souffrance ni désillusion?

par V.Marchais le Mer 4 Jan 2012 - 21:20
Bon, Lo, tu peux pas faire un copier-coller de Wikipédia, comme tout le monde ?
thrasybule
Prophète

Re: Un personnage de roman peut-il se concevoir sans souffrance ni désillusion?

par thrasybule le Mer 4 Jan 2012 - 21:20
Non mais je recherche un texte de Northrop Frye où il fait le distinguo entre le romanesque et le roman, et où il parle précisément du climat mélancolique consubstantiel Razz au romanesque: je le trouve pas, ça me met en rogne, suis vénèr! :colere:
avatar
V.Marchais
Bon génie

Re: Un personnage de roman peut-il se concevoir sans souffrance ni désillusion?

par V.Marchais le Mer 4 Jan 2012 - 21:24
Et il continue avec un type au nom improbable dont les lettres ont même pas l'air dans l'ordre !

(C'est qui Northrop Frye ?)

(Tu nous le mettras, le texte, si tu le trouves ? )
avatar
Violet
Esprit sacré

Re: Un personnage de roman peut-il se concevoir sans souffrance ni désillusion?

par Violet le Mer 4 Jan 2012 - 21:25
Et sinon vous avez vu que Karim n'est pas mort dans Plus belle la vie ? Laughing
avatar
Condorcet
Oracle

Re: Un personnage de roman peut-il se concevoir sans souffrance ni désillusion?

par Condorcet le Mer 4 Jan 2012 - 21:25
@V.Marchais a écrit:Coucou Lo,

Whaouh, le beau sujet ! Ça décrasse les neurones !
Pourquoi pas interroger le rapport entre tous ces termes : souffrance et désillusions, construction du personnage et construction romanesque ?

Avec un plan du genre :
- le personnage comme construction / projection psychique (effets de réel, Balzac et ses types, Zola et ses théories, la catharsis, etc.) qui prend en charge les émotions humaines ;
- le personnage comme ressort de la fiction dans l'économie romanesque (les premiers romans sont les romans d'une vie - voir le roman éponyme - souvent forme d'apprentissage, réflexion prenant la forme de l'incarnation, de l'expérience individuelle) ;
- cela conduirait moins vers une interrogation sur les souffrances supposées de l'auteur (? extrapolation un peu dangereuse à mon avis) que sur le paradoxe de l'illusion romanesque conduisant à la désillusion du lecteur via le personnage : si Vautrin et Rastignac sont cyniques et sans amertume, la leçon cinglante de l'un à l'autre vaut désillusion pour un lecteur qui n'est peut-être pas aussi machiavélique, rire grinçant face à la Comédie Humaine.

C'est jeté, dit comme ça, c'est pas terrible, mais je crois que c'est dans cette direction-là que je chercherais.
Bon courage, Lo.

Je pensais moins à la transposition dans le personnage des sentiments de l'auteur qu'à ses difficultés à écrire, à modeler le personnage puis à transcrire sur le papier l'idée qu'il se fait de lui, et à travers lui, de son oeuvre et de la littérature.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).
thrasybule
Prophète

Re: Un personnage de roman peut-il se concevoir sans souffrance ni désillusion?

par thrasybule le Mer 4 Jan 2012 - 21:27
@V.Marchais a écrit:Et il continue avec un type au nom improbable dont les lettres ont même pas l'air dans l'ordre !

(C'est qui Northrop Frye ?)

(Tu nous le mettras, le texte, si tu le trouves ? )
J'ai pas de scanner( ni d'imprimante d'ailleurs, fouettez-moi), mais si je le trouve dans mon bordel, je le scanne au bahut et je le mets ici, promis! Wink Wink
thrasybule
Prophète

Re: Un personnage de roman peut-il se concevoir sans souffrance ni désillusion?

par thrasybule le Mer 4 Jan 2012 - 21:28
@Violet a écrit:Et sinon vous avez vu que Karim n'est pas mort dans Plus belle la vie ? Laughing
Lol, c'est la référence que j'ai donné à mes TL aujourd'hui, vous savez pourquoi?
avatar
V.Marchais
Bon génie

Re: Un personnage de roman peut-il se concevoir sans souffrance ni désillusion?

par V.Marchais le Mer 4 Jan 2012 - 21:28
D'accord, Condorcet, je comprends. C'est un angle auquel je n'avais pas pensé.

Bon, moi aussi, à cette heure-ci, je vais me mettre à des lectures plus accessibles que Norszhoyhp Frzqgjhq.
avatar
V.Marchais
Bon génie

Re: Un personnage de roman peut-il se concevoir sans souffrance ni désillusion?

par V.Marchais le Mer 4 Jan 2012 - 21:30
@thrasybule a écrit:
@Violet a écrit:Et sinon vous avez vu que Karim n'est pas mort dans Plus belle la vie ? Laughing
Lol, c'est la référence que j'ai donné à mes TL aujourd'hui, vous savez pourquoi?

Moi m'sieur, moi m'sieur !
Parce que comme Abraxas a fait une version porno du Loup des Steppes de Hesse, Plus belle la vie est en fait une version cryptée de l'oeuvre de Spinoza.
avatar
Violet
Esprit sacré

Re: Un personnage de roman peut-il se concevoir sans souffrance ni désillusion?

par Violet le Mer 4 Jan 2012 - 21:30
@thrasybule a écrit:
@Violet a écrit:Et sinon vous avez vu que Karim n'est pas mort dans Plus belle la vie ? Laughing
Lol, c'est la référence que j'ai donné à mes TL aujourd'hui, vous savez pourquoi?

Pourquoi ?
avatar
V.Marchais
Bon génie

Re: Un personnage de roman peut-il se concevoir sans souffrance ni désillusion?

par V.Marchais le Mer 4 Jan 2012 - 21:31
Pourquoi ?
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Un personnage de roman peut-il se concevoir sans souffrance ni désillusion?

par User5899 le Mer 4 Jan 2012 - 21:31
@V.Marchais a écrit:Et il continue avec un type au nom improbable dont les lettres ont même pas l'air dans l'ordre !

(C'est qui Northrop Frye ?)

(Tu nous le mettras, le texte, si tu le trouves ? )
Y'avait pas une étude d'Alcofribas Nasier, non plus ?
thrasybule
Prophète

Re: Un personnage de roman peut-il se concevoir sans souffrance ni désillusion?

par thrasybule le Mer 4 Jan 2012 - 21:31
@V.Marchais a écrit:
@thrasybule a écrit:
@Violet a écrit:Et sinon vous avez vu que Karim n'est pas mort dans Plus belle la vie ? Laughing
Lol, c'est la référence que j'ai donné à mes TL aujourd'hui, vous savez pourquoi?

Moi m'sieur, moi m'sieur !
Parce que comme Abraxas a fait une version porno du Loup des Steppes de Hesse, Plus belle la vie est en fait une version cryptée de l'oeuvre de Spinoza.
lol! lol!
avatar
V.Marchais
Bon génie

Re: Un personnage de roman peut-il se concevoir sans souffrance ni désillusion?

par V.Marchais le Mer 4 Jan 2012 - 21:32
Ben quoi ? J'ai faux ?
avatar
Audrey
Oracle

Re: Un personnage de roman peut-il se concevoir sans souffrance ni désillusion?

par Audrey le Mer 4 Jan 2012 - 21:33
Véronique est dans un grand soir on dirait...

j'adore!!!

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!
avatar
Serge G
Niveau 5

Re: Un personnage de roman peut-il se concevoir sans souffrance ni désillusion?

par Serge G le Mer 4 Jan 2012 - 21:36
de Jean-Baptiste Botule (grand pourfendeur de Parmentier et chef de file du botulisme) ?
thrasybule
Prophète

Re: Un personnage de roman peut-il se concevoir sans souffrance ni désillusion?

par thrasybule le Mer 4 Jan 2012 - 21:39
@Violet a écrit:
@thrasybule a écrit:
@Violet a écrit:Et sinon vous avez vu que Karim n'est pas mort dans Plus belle la vie ? Laughing
Lol, c'est la référence que j'ai donné à mes TL aujourd'hui, vous savez pourquoi?

Pourquoi ?
Aucun intérêt en fait, je rebondissais sur la référence de Violet avec qui je partage un univers culturel d'une altitude incommensurable. Je travaille sur Jaccottet et je faisais un cours sur la structure du truc qu'on a au programme: et de disserter sur la catabase, le mythe orphique, l'apprentissage par la douleur et la souffrance, la tentation pascalienne du détachement absolu, les résonances baudelairiennes, j'ai cité Le Voyage à Cythère, "Les intestins pesants lui coulaient sur les cuisses", le lien avec la charogne, "Le coeur humain est creux et plein d'ordures" de Pascal, bref c'était le pied absolu. Notez que j'avais un silence religieux lorsqu'un élève ose me dire " Eh ben, c'est gai aujourd'hui", ce quoi je me suis empressé de répondre" Ben oui, on n'est pas dans un remake de Plus Belle la vie et je suis le premier à le regretter", puis j'ai enchainé sur la finitude consubstantielle à l'humain; Sympa non?
Razz Razz Razz Razz Razz Razz
thrasybule
Prophète

Re: Un personnage de roman peut-il se concevoir sans souffrance ni désillusion?

par thrasybule le Jeu 5 Jan 2012 - 0:27
et personne ne commente mon texte, peut-être qu'on pense que je suis un dingue de faire ce genres de cours aux élèves;
avatar
Audrey
Oracle

Re: Un personnage de roman peut-il se concevoir sans souffrance ni désillusion?

par Audrey le Jeu 5 Jan 2012 - 0:32
Thrasy: je veux retourner au lycée et suivre tes cours!!!!!!!!!!

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!
avatar
Novalis
Niveau 5

Re: Un personnage de roman peut-il se concevoir sans souffrance ni désillusion?

par Novalis le Jeu 5 Jan 2012 - 0:44
idem yesyes
avatar
Condorcet
Oracle

Re: Un personnage de roman peut-il se concevoir sans souffrance ni désillusion?

par Condorcet le Jeu 5 Jan 2012 - 0:46
Itou.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).
avatar
Lo
Enchanteur

Re: Un personnage de roman peut-il se concevoir sans souffrance ni désillusion?

par Lo le Jeu 5 Jan 2012 - 7:15
@Violet a écrit:Quand je vous lis, je me sens quiche... Embarassed

Tout pareil...mais merci de vos pistes.
avatar
Violet
Esprit sacré

Re: Un personnage de roman peut-il se concevoir sans souffrance ni désillusion?

par Violet le Jeu 5 Jan 2012 - 17:57
Moi aussi je veux suivre les cours de Thrasy !
thrasybule
Prophète

Re: Un personnage de roman peut-il se concevoir sans souffrance ni désillusion?

par thrasybule le Jeu 5 Jan 2012 - 18:32
@Violet a écrit:Moi aussi je veux suivre les cours de Thrasy !
Tu seras capable de me foutre la honte en me posant des questions sur l'intertexte dorothéen chez Jaccottet! Razz professeur
Contenu sponsorisé

Re: Un personnage de roman peut-il se concevoir sans souffrance ni désillusion?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum