Devoirs scolaires, le châtiment familial

Page 6 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Devoirs scolaires, le châtiment familial

Message par carolette le Dim 8 Jan 2012 - 12:07

Menerve et Jane, vous enseignez où ?! Dans 3 ans, j'arrive avec ma fille sous le bras (ou presque !) !

carolette
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devoirs scolaires, le châtiment familial

Message par User5899 le Dim 8 Jan 2012 - 12:08

@thrasybule a écrit:
@Jane a écrit:
@frimoussette77 a écrit:et la moyenne de classe est bonne ?

Déplorable pour une classe de 6°; tout juste 11.
Pour les vacances de Noël, en plus de la charge habituelle, ils ont eu 2 livres à lire. La mienne qui est bonne lectrice, n'a eu aucun problème et s'est même régalée. Les gosses pour qui c'est fastidieux ont du vraiment ramer Evil or Very Mad
heu heu heu heu
J'ai tiqué itou Smile

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devoirs scolaires, le châtiment familial

Message par Jane le Dim 8 Jan 2012 - 12:08

Embarassed Embarassed
Désolée si je trouve que 11 en 6° ce n'est pas bon... ma fille est dans un excellent établissement (tout comme moi) et les moyennes en 6° sont plus souvent proches de 15 (pour tous mes collègues, je ne parle pas pour moi, je n'ai pas de 6°)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devoirs scolaires, le châtiment familial

Message par Provence le Dim 8 Jan 2012 - 12:10

Cripure a écrit:
@thrasybule a écrit:
@Jane a écrit:
@frimoussette77 a écrit:et la moyenne de classe est bonne ?

Déplorable pour une classe de 6°; tout juste 11.
Pour les vacances de Noël, en plus de la charge habituelle, ils ont eu 2 livres à lire. La mienne qui est bonne lectrice, n'a eu aucun problème et s'est même régalée. Les gosses pour qui c'est fastidieux ont du vraiment ramer Evil or Very Mad
heu heu heu heu
J'ai tiqué itou Smile

Il m'arrive d'avoir des moyennes de 11 avec des 6e. Je n'ai toujours pas compris en quoi ça posait problème.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devoirs scolaires, le châtiment familial

Message par Celeborn le Dim 8 Jan 2012 - 12:10

@Jane a écrit:
oui Smile

Hormis donc les demandes déraisonnables de la collègue de français, je ne suis alors pas du tout surpris du reste. Si c'est comme chez moi, les profs de langue ont 3h/semaine pour traiter un programme qui en demande 4, normalement. Donc forcément, boulot à la maison. Hormis une fois encore les demandes de la prof de français, qui sont à mon avis anormales, le reste est tout à fait attendu : tu as inscrit ta fille dans une section qui demande un grosse capacité de travail.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devoirs scolaires, le châtiment familial

Message par menerve le Dim 8 Jan 2012 - 12:10

Jane j'avais le même principe que toi quand j'enseignais le français!!!

Et ce qui m'enervait au plus au point ce sont les parents qui réclamaient des exos pour les grandes vacances!!!! Je répondais qu'il valait mieux développer la lecture plaisir et profiter du temps libre pour faire des activités culturelles!!!!

Jamais je n'ai fait des exos pendant les grandes vacances quand j'étais au collège ou même au lycée!!!! Par contre j'en ai dévoré des livres!!!

menerve
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devoirs scolaires, le châtiment familial

Message par thrasybule le Dim 8 Jan 2012 - 12:10

@Jane a écrit: Embarassed Embarassed
Désolée si je trouve que 11 en 6° ce n'est pas bon... ma fille est dans un excellent établissement (tout comme moi) et les moyennes en 6° sont plus souvent proches de 15 (pour tous mes collègues, je ne parle pas pour moi, je n'ai pas de 6°)
C'est l'école des fans ce collège?

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devoirs scolaires, le châtiment familial

Message par Jane le Dim 8 Jan 2012 - 12:12

@Provence a écrit:
Cripure a écrit:
@thrasybule a écrit:
@Jane a écrit:
@frimoussette77 a écrit:et la moyenne de classe est bonne ?

Déplorable pour une classe de 6°; tout juste 11.
Pour les vacances de Noël, en plus de la charge habituelle, ils ont eu 2 livres à lire. La mienne qui est bonne lectrice, n'a eu aucun problème et s'est même régalée. Les gosses pour qui c'est fastidieux ont du vraiment ramer Evil or Very Mad
heu heu heu heu
J'ai tiqué itou Smile

Il m'arrive d'avoir des moyennes de 11 avec des 6e. Je n'ai toujours pas compris en quoi ça posait problème.

je n'ai pas dit que c'était un problème ! ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit !
Néanmoins m'est avis que compte tenu de la charge de travail que les enfants exécutent avec bonne grâce, ce n'est pas lourd, voire même mauvais. C'est une excellente classe (moyenne de classe du premier trimestre supérieure à 16), la moyenne de français en revanche est la plus basse de toutes les 6° (ils sont les seuls à avoir cette collègue).

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devoirs scolaires, le châtiment familial

Message par Jane le Dim 8 Jan 2012 - 12:12

@thrasybule a écrit:
@Jane a écrit: Embarassed Embarassed
Désolée si je trouve que 11 en 6° ce n'est pas bon... ma fille est dans un excellent établissement (tout comme moi) et les moyennes en 6° sont plus souvent proches de 15 (pour tous mes collègues, je ne parle pas pour moi, je n'ai pas de 6°)
C'est l'école des fans ce collège?

Voilà ce doit être ça. Celui qui chante le plus mal a gagné des bonbecs.

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devoirs scolaires, le châtiment familial

Message par Celeborn le Dim 8 Jan 2012 - 12:13

@Jane a écrit: Embarassed Embarassed
Désolée si je trouve que 11 en 6° ce n'est pas bon... ma fille est dans un excellent établissement (tout comme moi) et les moyennes en 6° sont plus souvent proches de 15 (pour tous mes collègues, je ne parle pas pour moi, je n'ai pas de 6°)

Alors soyons raisonnables :

- si ta fille est dans un bon établissement ET en section bilangue, effectivement, 11, ce n'est pas bon.
- maintenant, 15 de moyenne en français, moi, je n'ai jamais atteint ça. Avec des classes exceptionnelles, j'ai déjà atteint 14,5 sur un trimestre. Mais cette année, j'ai aussi atteint 7,9 avec une classe catastrophique.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devoirs scolaires, le châtiment familial

Message par Jane le Dim 8 Jan 2012 - 12:13

@Celeborn a écrit:
@Jane a écrit:
oui Smile

Hormis donc les demandes déraisonnables de la collègue de français, je ne suis alors pas du tout surpris du reste. Si c'est comme chez moi, les profs de langue ont 3h/semaine pour traiter un programme qui en demande 4, normalement. Donc forcément, boulot à la maison. Hormis une fois encore les demandes de la prof de français, qui sont à mon avis anormales, le reste est tout à fait attendu : tu as inscrit ta fille dans une section qui demande un grosse capacité de travail.

Tout à fait; c'est le français le problème, pas le reste.

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devoirs scolaires, le châtiment familial

Message par Jane le Dim 8 Jan 2012 - 12:15

@Celeborn a écrit:
@Jane a écrit: Embarassed Embarassed
Désolée si je trouve que 11 en 6° ce n'est pas bon... ma fille est dans un excellent établissement (tout comme moi) et les moyennes en 6° sont plus souvent proches de 15 (pour tous mes collègues, je ne parle pas pour moi, je n'ai pas de 6°)

Alors soyons raisonnables :

- si ta fille est dans un bon établissement ET en section bilangue, effectivement, 11, ce n'est pas bon.
- maintenant, 15 de moyenne en français, moi, je n'ai jamais atteint ça. Avec des classes exceptionnelles, j'ai déjà atteint 14,5 sur un trimestre. Mais cette année, j'ai aussi atteint 7,9 avec une classe catastrophique.

Je plussoie:
- 11 c'est pas bon
- souvent proches de 15 ça ne veut pas dire 15 à tous les coups, tous les ans et pour toutes les classes.

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devoirs scolaires, le châtiment familial

Message par menerve le Dim 8 Jan 2012 - 12:17

Carolette: je ne suis plus prof de français! Mais je veux bien que tu viennes avec ta fille dans mon petit collège car là avec moins de 200 élèves, ça devient critique!!!!


Et puis bon les gosses ont aussi d'autres activités: ma fille fait de la musique et cela prend pas mal de temps. Elle a renoncé à une seconde activité car elle n'avait plus le temps pour les devoirs et il faut aussi du temps pour rêver, faire la cuisine avec maman, promener le chien etc..... Merde à la fin, on n'est pas chez les japonais.... nos gosses auront bien assez le temps d'être débordés dans la vie adulte!!!!!

menerve
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devoirs scolaires, le châtiment familial

Message par A Tuin le Dim 8 Jan 2012 - 12:19

@Arverne a écrit:Les collègues qui ont des enfants au collège se plaignent régulièrement de la masse de devoirs donnés certains jours (et souvent par les mêmes profs). Ma collègue de math en a marre de faire des heures de français chaque week-end (je parle du français car on a une collègue de français bien gratinée qui submerge les élèves de boulot). Elle le rappelle régulièrement en réunion pour faire prendre conscience à ceux qui n'ont pas d'enfants ou des enfants encore petits que ce serait bien de pouvoir se reposer un peu le WE, de profiter de la vie de famille.
J'essaie de ne pas donner trop de travail, en fait, souvent, ils ont juste la leçon à apprendre. C'est déjà pas mal s'ils l'apprennent...

Ben moi je ne comprends pas.
A l'époque quand j'allais au collège ou au lycée, j'ai toujours eu des devoirs à faire qui me tenaient largement au moins deux heures tous les soirs, j'ai toujours fait ce que j'avais à faire, et point barre. Et je me démerdais bien toute seule pour les faire, je n'avais pas besoin d'assistanat. C'est quand l'enfant est petit, à l'école qu'il faut beaucoup l'assister à la maison, pour qu'il prenne le pli d'une part, et qu'il s'habitue à travailler et apprendre régulièrement. Je suis sûre qu'aujourd'hui il y a quantité de parents qui ne se donnent même pas cette peine. Pourtant on ne peut pas dire qu'un exo de math de primaire ou une récitation à apprendre ce soit la mort honnêtement.
Quand les basiques sont acquis le reste suit, mais ce n'est certainement pas le cas pour beaucoup. J'ai pu autrefois surveiller des écoliers, études surveillées d'école, et bien globalement si on est derrière chaque gosse pour le suivre, au bout d'un moment il bosse et comprend. Même le plus mauvais, même le plus je m'en foutiste. Dans les faits quand on est un pour surveille une classe d'enfants on va aller se concentrer plus sur certains que sur d'autres, mais j'avais l'occasion de tourner, avec tel jour plutôt de l'aide avec tel gosse, et le lendemain, plutôt tel autre. Et il est évident aussi que pour UNE BONNE MOITIE au moins, si on est pas derrière pour les pousser à faire, ils attendent que ça se passe en faisant des dessins et ne veulent pas s'y mettre. Ils attendent qu'on vienne les voir pour faire ce qu'ils ont à faire. Si en rentrant chez eux il y avait des parents responsables qui prenaient 1 heure de la soirée pour les faire travailler ceux-là par exemple, et bien ils seraient meilleurs, et prendraient de bonnes habitudes qu'ils auraient pour la suite.

Aujourd'hui il y a un laisser-aller général de tout le monde, voilà tout.

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devoirs scolaires, le châtiment familial

Message par User5899 le Dim 8 Jan 2012 - 12:31

Je comprends un peu mieux le choeur généralisé des pleureuses en réunion de parents de seconde : "L'an dernier, ils étaient bons". Le proviseur qu'on a a pris l'habitude de répondre : "Non. L'an dernier, ils avaient de bonnes notes, ce qui n'est pas la même chose". Et je comprends un peu mieux pourquoi il y a de telles chutes de résultats entre 3e et 2e : hasard des affectations, dans mon lycée peu demandé, quasiment aucun collègue n'a travaillé récemment en collège auparavant.
Attention, je ne dis pas que vous surnotez, hein. Mais je pense que ce qui leur est demandé ne correspond pas à grand-chose. Parce que quand même, ignorer à ce point la structure d'une phrase, le fonctionnement du paragraphe, la conjugaison (je parle du système général, pas de quelques pièges particuliers), le vocabulaire, deux ou trois grands repères chronologiques pour la littérature, et avoir des moyennes aussi élevées, cela relève du mystère.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devoirs scolaires, le châtiment familial

Message par Jane le Dim 8 Jan 2012 - 12:36

Nous déplorons, en 3°, leur niveau. Simplement, quand ils entrent en 3°, le temps n'est plus à leur faire apprendre ce qu'est un nom (une de mes collègues a eu la question cette année). Je sais que mes collègues sont consciencieux et que les programmes sont respectés. A quoi est-ce lié ? A un défaut lié d'apprentissage à la maison ? A une incapacité des élèves à comprendre et à analyser ? A des horaires ridicules ?
J'ajouterais que 4h30 en 3° pour faire de la littérature, de l'orthographe, de la grammaire, du vocabulaire, de la conjugaison, de l'histoire des arts (eh oui...), de la lecture de l'image... c'est tout de même un peu court, surtout si les élèves n'apprennent pas correctement leurs leçons (ce qui me semble être la base de tout).

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devoirs scolaires, le châtiment familial

Message par User5899 le Dim 8 Jan 2012 - 12:38

@Jane a écrit:Nous déplorons, en 3°, leur niveau. Simplement, quand ils entrent en 3°, le temps n'est plus à leur faire apprendre ce qu'est un nom (une de mes collègues a eu la question cette année). Je sais que mes collègues sont consciencieux et que les programmes sont respectés. A quoi est-ce lié ? A un défaut lié d'apprentissage à la maison ? A une incapacité des élèves à comprendre et à analyser ? A des horaires ridicules ?
J'ajouterais que 4h30 en 3° pour faire de la littérature, de l'orthographe, de la grammaire, du vocabulaire, de la conjugaison, de l'histoire des arts (eh oui...), de la lecture de l'image... c'est tout de même un peu court, surtout si les élèves n'apprennent pas correctement leurs leçons (ce qui me semble être la base de tout).
Je dirais horaires ridicules depuis le CP et programmes ineptes, surgonflés et prétentieux.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devoirs scolaires, le châtiment familial

Message par menerve le Dim 8 Jan 2012 - 12:43

@A Tuin a écrit:
@Arverne a écrit:Les collègues qui ont des enfants au collège se plaignent régulièrement de la masse de devoirs donnés certains jours (et souvent par les mêmes profs). Ma collègue de math en a marre de faire des heures de français chaque week-end (je parle du français car on a une collègue de français bien gratinée qui submerge les élèves de boulot). Elle le rappelle régulièrement en réunion pour faire prendre conscience à ceux qui n'ont pas d'enfants ou des enfants encore petits que ce serait bien de pouvoir se reposer un peu le WE, de profiter de la vie de famille.
J'essaie de ne pas donner trop de travail, en fait, souvent, ils ont juste la leçon à apprendre. C'est déjà pas mal s'ils l'apprennent...

Ben moi je ne comprends pas.
A l'époque quand j'allais au collège ou au lycée, j'ai toujours eu des devoirs à faire qui me tenaient largement au moins deux heures tous les soirs, j'ai toujours fait ce que j'avais à faire, et point barre. Et je me démerdais bien toute seule pour les faire, je n'avais pas besoin d'assistanat. C'est quand l'enfant est petit, à l'école qu'il faut beaucoup l'assister à la maison, pour qu'il prenne le pli d'une part, et qu'il s'habitue à travailler et apprendre régulièrement. Je suis sûre qu'aujourd'hui il y a quantité de parents qui ne se donnent même pas cette peine. Pourtant on ne peut pas dire qu'un exo de math de primaire ou une récitation à apprendre ce soit la mort honnêtement.
Quand les basiques sont acquis le reste suit, mais ce n'est certainement pas le cas pour beaucoup. J'ai pu autrefois surveiller des écoliers, études surveillées d'école, et bien globalement si on est derrière chaque gosse pour le suivre, au bout d'un moment il bosse et comprend. Même le plus mauvais, même le plus je m'en foutiste. Dans les faits quand on est un pour surveille une classe d'enfants on va aller se concentrer plus sur certains que sur d'autres, mais j'avais l'occasion de tourner, avec tel jour plutôt de l'aide avec tel gosse, et le lendemain, plutôt tel autre. Et il est évident aussi que pour UNE BONNE MOITIE au moins, si on est pas derrière pour les pousser à faire, ils attendent que ça se passe en faisant des dessins et ne veulent pas s'y mettre. Ils attendent qu'on vienne les voir pour faire ce qu'ils ont à faire. Si en rentrant chez eux il y avait des parents responsables qui prenaient 1 heure de la soirée pour les faire travailler ceux-là par exemple, et bien ils seraient meilleurs, et prendraient de bonnes habitudes qu'ils auraient pour la suite.

Aujourd'hui il y a un laisser-aller général de tout le monde, voilà tout.

Le problème est surtout que les gosses ne savent pas ou ne veulent pas s'organiser pour faire leurs devoirs!!! Les élèves en collège (à part les 3e) ont quand même pas mal d'heures de permanence dans leur emploi du temps (surtout chez nous puisqu'ils viennent en bus): et bien au lieu de bosser et s'avancer dans leurs devoirs, ils glandent ou ne prévoient jamais à l'avance de prendre tel ou tel manuels pour occuper cette heure!!!

Et aussi je suis d'accord avec toi, qu'ils ne savent plus travailler seuls!!! il faut un adulte derrière qui poussent, réexplique ou tout simplement leur dit que c'est bien!!! Alors que moi quand j'étais au collège, mes parents ne mettaient jamais le nez dans les devoirs....sauf peut-être quand je demander à contrôler une récitation... ils se contenter de signer le carnet et basta!

menerve
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devoirs scolaires, le châtiment familial

Message par Mufab le Dim 8 Jan 2012 - 12:46

Cripure a écrit:
@Jane a écrit:Nous déplorons, en 3°, leur niveau. Simplement, quand ils entrent en 3°, le temps n'est plus à leur faire apprendre ce qu'est un nom (une de mes collègues a eu la question cette année). Je sais que mes collègues sont consciencieux et que les programmes sont respectés. A quoi est-ce lié ? A un défaut lié d'apprentissage à la maison ? A une incapacité des élèves à comprendre et à analyser ? A des horaires ridicules ?
J'ajouterais que 4h30 en 3° pour faire de la littérature, de l'orthographe, de la grammaire, du vocabulaire, de la conjugaison, de l'histoire des arts (eh oui...), de la lecture de l'image... c'est tout de même un peu court, surtout si les élèves n'apprennent pas correctement leurs leçons (ce qui me semble être la base de tout).
Je dirais horaires ridicules depuis le CP et programmes ineptes, surgonflés et prétentieux.

De plus, je crois que l'on a grosso modo à faire à deux catégories d'élèves :

- ceux dont l'attention et l'intérêt sont suffisants en classe pour que les devoirs ne soient que révisions ou systématisation

- et les autres...

Je carricature, mais je m'aperçois de cela fréquemment, également chez les 2 spécimens que j'ai à la maison.

_________________
Poky et Lucas, dessin de Phi :

"Là où on ne lit pas, là où on n'élit pas, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l'homme."
(Yvan Pommaux, auteur "Jeunesse")

Mufab
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devoirs scolaires, le châtiment familial

Message par Nuits le Dim 8 Jan 2012 - 13:05

Il y a certainement aussi la "façon" de travailler. J'ai l'impression que la proportion d'élèves travaillant dans le bruit / avec de nombreuses sources de divertissement est très importante aujourd'hui. Ce phénomène ne concerne pas seulement ceux qui ne peuvent faire autrement (pas de lieu pour s'isoler...).

Pour les activités Rolling Eyes il faut peut-être apprendre à prioriser. Quand je donnais des cours de soutien, j'avais plein de gamins qui avaient deux ou trois activités. Pourquoi pas, mais faut pas s'étonner après.

_________________
C'est dans l'intérêt de l'enfant. Very Happy

Nuits
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devoirs scolaires, le châtiment familial

Message par littlemary le Dim 8 Jan 2012 - 13:06

Cripure a écrit:Je dirais horaires ridicules depuis le CP et programmes ineptes, surgonflés et prétentieux.

+1

PS : pour moi, 11 de moyenne en français en 6ème, ce n'est pas bon non plus !!!

littlemary
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devoirs scolaires, le châtiment familial

Message par Jane le Dim 8 Jan 2012 - 13:14

Cripure a écrit:
@Jane a écrit:Nous déplorons, en 3°, leur niveau. Simplement, quand ils entrent en 3°, le temps n'est plus à leur faire apprendre ce qu'est un nom (une de mes collègues a eu la question cette année). Je sais que mes collègues sont consciencieux et que les programmes sont respectés. A quoi est-ce lié ? A un défaut lié d'apprentissage à la maison ? A une incapacité des élèves à comprendre et à analyser ? A des horaires ridicules ?
J'ajouterais que 4h30 en 3° pour faire de la littérature, de l'orthographe, de la grammaire, du vocabulaire, de la conjugaison, de l'histoire des arts (eh oui...), de la lecture de l'image... c'est tout de même un peu court, surtout si les élèves n'apprennent pas correctement leurs leçons (ce qui me semble être la base de tout).
Je dirais horaires ridicules depuis le CP et programmes ineptes, surgonflés et prétentieux.

Je ne connais pas les programmes de primaire, mais je me doute que ça ne doit pas être au top humhum

Pour répondre en vrac aux autres messages:
1) puisqu'on sait que les enfants sont inégaux devant l'apprentissage (capacité à apprendre, temps passé sur un travail donné, difficultés de compréhension) pourquoi donner tant de travail à la maison ? Les enfants n'ont pas à payer l'ineptie des programmes et des horaires; 8h classe et 9h prof par niveau jusqu'en 3°, ce serait le top.
2) pourquoi massacrer les enfants sur le plan des notes ? dans le cas de la classe de ma fille, c'est extrêmement clair: quand on donne 10 pages de définitions + un chapitre de conjugaisons pour un contrôle, l'objectif affiché est qu'ils se plantent (et c'est ce qui s'est passé). Pour ma part, je préfère surnoter et que les enfants progressent plutôt que de les massacrer et qu'ils se découragent.

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devoirs scolaires, le châtiment familial

Message par Provence le Dim 8 Jan 2012 - 13:23

@Jane a écrit:

Pour répondre en vrac aux autres messages:
1) puisqu'on sait que les enfants sont inégaux devant l'apprentissage (capacité à apprendre, temps passé sur un travail donné, difficultés de compréhension) pourquoi donner tant de travail à la maison ? Les enfants n'ont pas à payer l'ineptie des programmes et des horaires; 8h classe et 9h prof par niveau jusqu'en 3°, ce serait le top. Parce qu'à la maison, les enfants ont le temps d'apprendre et de réfléchir, ce qui n'est pas le cas en classe. Ensuite, je ne donne pas à mes élèves ce que donne la prof de ta fille. Je donne du travail et non tant de travail. Une mère d'élève fait faire des dictées à son fils qui a des difficultés en orthographe. Ca fonctionne puisqu'il progresse. Dois-je lui conseiller d'arrêter au nom de l'égalité? Au nom de l'égalité, doit-on empêcher les élèves sérieux et/ou soutenus par leurs parents de travailler au motif que d'autres ne travaillent pas?
2) pourquoi massacrer les enfants sur le plan des notes ? dans le cas de la classe de ma fille, c'est extrêmement clair: quand on donne 10 pages de définitions + un chapitre de conjugaisons pour un contrôle, l'objectif affiché est qu'ils se plantent (et c'est ce qui s'est passé). Pour ma part, je préfère surnoter et que les enfants progressent plutôt que de les massacrer et qu'ils se découragent. Si tu parles de la prof de ta fille, adresse-toi directement à elle. Je ne crois pas que quiconque ici "massacre" les élèves. En revanche, je crois que l'intérêt de la notation est d'être juste et d'indiquer un niveau, pas de cacher les difficultés quand il y en a. C'est un signal d'alerte. Je ne surnote pas (car je trouve le procédé naïf et malhonnête) - je ne saque pas non plus - et mes élèves progressent.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devoirs scolaires, le châtiment familial

Message par Celeborn le Dim 8 Jan 2012 - 13:26

@Jane a écrit:
Pour répondre en vrac aux autres messages:
1) puisqu'on sait que les enfants sont inégaux devant l'apprentissage (capacité à apprendre, temps passé sur un travail donné, difficultés de compréhension) pourquoi donner tant de travail à la maison ? Les enfants n'ont pas à payer l'ineptie des programmes et des horaires; 8h classe et 9h prof par niveau jusqu'en 3°, ce serait le top.
2) pourquoi massacrer les enfants sur le plan des notes ? dans le cas de la classe de ma fille, c'est extrêmement clair: quand on donne 10 pages de définitions + un chapitre de conjugaisons pour un contrôle, l'objectif affiché est qu'ils se plantent (et c'est ce qui s'est passé). Pour ma part, je préfère surnoter et que les enfants progressent plutôt que de les massacrer et qu'ils se découragent.

Attention à ne pas généraliser le cas particulier de la prof de français de ta fille. On va peut-être arrêter de raisonner uniquement à partir d'un cas spécifique fortement ressenti mais qui est une exception par rapport à la norme.

Je pense sinon qu'entre massacrer et surnoter, il y a un truc qui s'appelle évaluer.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devoirs scolaires, le châtiment familial

Message par Clarianz le Dim 8 Jan 2012 - 13:30

@Celeborn a écrit:
mamamanette a écrit:Et pour assurer l'accompagnement, je suis effarée par le nombre de collègues qui donnent des rédactions entières à faire à la maison,

Je suis un de ces collègues, bonsoir Very Happy.
C'est clair que les faire écrire en français, c'est effarant.

moi aussi je les donne à faire à la maison, sinon, je ne vois pas comment je pourrai boucler le programme, je suis déjà assez en retard comme ça!
et puis pendant leur heure de devoirs quotidiens, ils foutent la paix aux parents, non?

_________________
Mama's Rock

Clarianz
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devoirs scolaires, le châtiment familial

Message par Jane le Dim 8 Jan 2012 - 13:30

@Provence a écrit:
@Jane a écrit:

Pour répondre en vrac aux autres messages:
1) puisqu'on sait que les enfants sont inégaux devant l'apprentissage (capacité à apprendre, temps passé sur un travail donné, difficultés de compréhension) pourquoi donner tant de travail à la maison ? Les enfants n'ont pas à payer l'ineptie des programmes et des horaires; 8h classe et 9h prof par niveau jusqu'en 3°, ce serait le top. Parce qu'à la maison, les enfants ont le temps d'apprendre et de réfléchir, ce qui n'est pas le cas en classe. Ensuite, je ne donne pas à mes élèves ce que donne la prof de ta fille. Je donne du travail et non tant de travail. Une mère d'élève fait faire des dictées à son fils qui a des difficultés en orthographe. Ca fonctionne puisqu'il progresse. Dois-je lui conseiller d'arrêter au nom de l'égalité? Au nom de l'égalité, doit-on empêcher les élèves sérieux et/ou soutenus par leurs parents de travailler au motif que d'autres ne travaillent pas?
2) pourquoi massacrer les enfants sur le plan des notes ? dans le cas de la classe de ma fille, c'est extrêmement clair: quand on donne 10 pages de définitions + un chapitre de conjugaisons pour un contrôle à apprendre dans le WE, l'objectif affiché est qu'ils se plantent (et c'est ce qui s'est passé). Pour ma part, je préfère surnoter et que les enfants progressent plutôt que de les massacrer et qu'ils se découragent. Si tu parles de la prof de ta fille, adresse-toi directement à elle. Je ne crois pas que quiconque ici "massacre" les élèves. En revanche, je crois que l'intérêt de la notation est d'être juste et d'indiquer un niveau, pas de cacher les difficultés quand il y en a. Je ne surnote pas (car je trouve le procédé naïf et malhonnête) et, pourtant, mes élèves aussi progressent.

je parle effectivement de la prof de la classe de ma fille... pas des néocollègues.
Je ne suis pas d'accord avec toi quand tu dis l'intérêt de la notation est d'être juste et d'indiquer un niveau, pas de cacher les difficultés quand il y en a et que pour parvenir à obtenir une note tu balances 10 pages de définitions et un chapitre de conjugaisons.
Je peux aussi bien noter la capacité d'une classe de 6° à faire une dissertation littéraire dans ce cas !
J'ai déjà surnoté des élèves et je n'ai absolument pas honte de l'avoir fait: j'ai surnoté des élèves pour les oraux d'HDA afin qu'ils aient une chance d'obtenir le brevet, j'ai surnoté une gamine nullissime en lui mettant 10 à une rédaction qui valait au mieux 3 (tout en sachant qu'elle aura entre 0 et... 0 aux autres contrôles et que sa moyenne oscillera entre 1 et 1,5). J'en ai surnoté d'autres et je continuerai à le faire, non pas dans le but de leur donner l'illusion que'ils sont de bons élèves mais pour que dans une masse de notes pourries il y en ait une qui leur donne l'envie de continuer à essayer.
Mais ce n'est évidemment que mon point de vue et je n'oblige évidemment personne à l'adopter (et heureusement !)

Edit: lire non pas obtenir mais l'illusion de pouvoir obtenir.


Dernière édition par Jane le Dim 8 Jan 2012 - 13:34, édité 2 fois

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum