Les classiques sont-ils trop difficiles pour les faire lire à nos élèves ?

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les classiques sont-ils trop difficiles pour les faire lire à nos élèves ?

Message par M'dameFlo le Dim 8 Jan 2012 - 13:48

Bien joué !
Moi c'est le contraire. N'importe qui peut m'arnaquer, j'ai tendance à faire confiance et à croire les spécialistes.

M'dameFlo
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les classiques sont-ils trop difficiles pour les faire lire à nos élèves ?

Message par Albator le Dim 8 Jan 2012 - 17:39

@Daphné a écrit: Bof il y en a un qui n'a jamais digéré la Princesse de Clèves et je suis sûre qu'il n'est pas le seul.
Oui il a été obligé de l'étudier en classe ; depuis il en veut à mort à tout le corps enseignant professeur

Albator
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les classiques sont-ils trop difficiles pour les faire lire à nos élèves ?

Message par User5899 le Dim 8 Jan 2012 - 17:58

@M'dameFlo a écrit:Bien joué !
Moi c'est le contraire. N'importe qui peut m'arnaquer, j'ai tendance à faire confiance et à croire les spécialistes.
M'dame Flo, vous avez des bijoux en or que vous ne portez plus ? Appelez alors Cripor postal par MP. Je vous expliquerai tout.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les classiques sont-ils trop difficiles pour les faire lire à nos élèves ?

Message par M'dameFlo le Dim 8 Jan 2012 - 18:06

Avant, il faut que j'envoie : "Puis-je faire confiance à Cripor" au 3436.

M'dameFlo
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les classiques sont-ils trop difficiles pour les faire lire à nos élèves ?

Message par User5899 le Dim 8 Jan 2012 - 18:58

@M'dameFlo a écrit:Avant, il faut que j'envoie : "Puis-je faire confiance à Cripor" au 3436.
Elle est belle, la confiance Very Happy

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les classiques sont-ils trop difficiles pour les faire lire à nos élèves ?

Message par benjy_star le Dim 8 Jan 2012 - 19:58

Désolé, je cite le premier message sans avoir lu les 6 pages :

@Saloum a écrit: je vois tous les jours des petits signes de ce manque d'exigence intellectuelle autour de moi.

C'est pourtant ce genre de raisonnement qui m'a dégouté de la lecture pendant de nombreuses années.

Je veux bien qu'on ait des exigences, mais quand on a QUE de grandes exigences, on perd les élèves les plus faibles. Le travail du prof consiste quand même, entre autre, à donner envie. J'étais typiquement le genre d'élèves qui n'aurait pas eu une grande connaissance ni une grande envie de connaissances littéraires, mais avec des livres moins compliqués, je ne me serais pas dit que TOUT ce que je lis est assommant.

Je me suis remis à lire quand on m'a prêté des livres plus facile d'accès.

Bref, désolé, je suis prof de sciences, je sais pas trop ce qui se passe pour les profs de lettres. Mais dans ma matière, je ne peux pas faire QUE pousser le niveau, sinon certains vont baisser les bras. C'est pas pour autant que tout le monde va suivre ou aimer, mais il en faut pour tout le monde.

Je précise aussi que si j'étais lamentable dans les matières littéraires, j'étais quand même scolaire et je faisais ce qu'on me demandait de faire. Et c'est pour ça que j'ai associé la lecture à l'ennui.

benjy_star
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les classiques sont-ils trop difficiles pour les faire lire à nos élèves ?

Message par olivier-np30 le Dim 8 Jan 2012 - 20:04

@Saloum a écrit:J'ai failli m'engrainer ces jours-ci avec un membre de ma chère famille... J'aurais peut être dû. Son fils est au lycée en Première S

Je n'ai pas tout lu mais par exemple moi j'ai eu le droit au "rouge et le noir" : cette histoire du petit provincial et de sa passion pour une vioque "Madame de Rênal" m'exaspérait dans les grandes largeurs et je comprends certains des propos qui s'ensuivent.


_________________
Quadra aujourd'hui, quinqua demain

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les classiques sont-ils trop difficiles pour les faire lire à nos élèves ?

Message par frankenstein le Lun 9 Jan 2012 - 0:01

Disons que certains parents ne comprennent pas l'intérêt de la littérature et de la culture en général quand des élèves ne savent pas écrire correctement trois lignes...
Je ne partage pas du tout cet avis mais on peut le comprendre, non ?

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les classiques sont-ils trop difficiles pour les faire lire à nos élèves ?

Message par Pryneia le Lun 9 Jan 2012 - 7:19

@olivier-np30 a écrit:
@Saloum a écrit:J'ai failli m'engrainer ces jours-ci avec un membre de ma chère famille... J'aurais peut être dû. Son fils est au lycée en Première S

Je n'ai pas tout lu mais par exemple moi j'ai eu le droit au "rouge et le noir" : cette histoire du petit provincial et de sa passion pour une vioque "Madame de Rênal" m'exaspérait dans les grandes largeurs et je comprends certains des propos qui s'ensuivent.


Hérétique ! furieux Smile

_________________
"Leave me alone and let me go to hell by my own route." Calamity Jane

« Nicht ein Wolf ist der Mensch dem Menschen. Er ist ihm Produkt, die totale Ware ist er ihm. » E. Palmetshofer
(« L’homme n’est pas un loup pour l’homme. Il est un produit pour lui, une marchandise, rien de plus. »)

Pryneia
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les classiques sont-ils trop difficiles pour les faire lire à nos élèves ?

Message par MarieL le Lun 9 Jan 2012 - 7:28

@olivier-np30 a écrit:
@Saloum a écrit:J'ai failli m'engrainer ces jours-ci avec un membre de ma chère famille... J'aurais peut être dû. Son fils est au lycée en Première S

Je n'ai pas tout lu mais par exemple moi j'ai eu le droit au "rouge et le noir" : cette histoire du petit provincial et de sa passion pour une vioque "Madame de Rênal" m'exaspérait dans les grandes largeurs et je comprends certains des propos qui s'ensuivent.


sa passion pour une "vioque" ? confused :colere: furieux Je crois que je vais éviter d'interroger certains sur ce qu'ils ont retenu de leurs lectures... titanic

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les classiques sont-ils trop difficiles pour les faire lire à nos élèves ?

Message par Daphné le Lun 9 Jan 2012 - 10:19

@Pryneia a écrit:
@Ramoneur a écrit:
@M'dameFlo a écrit:Je voulais juste dire que cette manie de vouloir donner des leçons aux enseignants quand on ne maîtrise pas le sujet ni la discipline, ça me débecte. On ne donne pas des leçons aux médecins, aux mécaniciens, aux boulangers....

C'est justement un reproche que j'ai entendu souvent adressé aux enseignants. Une amie infirmière m'a dit qu'elle nous appelait les MGEN au boulot (avec ses collègues), et que bosser avec (ou sur) nous était souvent pénible.

Parce qu'on se pose des questions et qu'on ne prend pas tout pour argent comptant ? Smile Oui, et je m'en félicite d'ailleurs ! Very Happy

Et on a bien raison, quand on voit ceux que certains médecins peuvent faire pour gagner du fric, mieux vaut se renseigner avant !
J'ai refusé une opération et bien m'en a pris, elle était inutile.
Et je ne prendrais aucun médicament sans savoir ce que c'est , pourquoi et quels sont les effets directs ou secondaires.

Mon frère médecin trouve que les MGEN sont les pires patients et pour cause, on est méfiant maintenant Twisted Evil

Quand on voit comment sont bradés certains examens / diplômes, je ne me vois pas laisser poser une perf à l'hôpital par exemple par une aide soignante ou une infirmière sans demander des précisions. Des fois que........
Et tout ça déjà avant ques les récents scandales n'éclatent (médiator, prothèses mammaires, surdosage en chimio.......)

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les classiques sont-ils trop difficiles pour les faire lire à nos élèves ?

Message par Pryneia le Lun 9 Jan 2012 - 13:23

Axel a écrit:
@olivier-np30 a écrit:
@Saloum a écrit:J'ai failli m'engrainer ces jours-ci avec un membre de ma chère famille... J'aurais peut être dû. Son fils est au lycée en Première S

Je n'ai pas tout lu mais par exemple moi j'ai eu le droit au "rouge et le noir" : cette histoire du petit provincial et de sa passion pour une vioque "Madame de Rênal" m'exaspérait dans les grandes largeurs et je comprends certains des propos qui s'ensuivent.


sa passion pour une "vioque" ? confused :colere: furieux Je crois que je vais éviter d'interroger certains sur ce qu'ils ont retenu de leurs lectures... titanic

Il y a d'ailleurs bien plus que sa "passion" pour la belle Madame de Rênal, je retiendrai surtout son violent désir d'élévation sociale... (j'aime beaucoup cette œuvre Embarassed )

_________________
"Leave me alone and let me go to hell by my own route." Calamity Jane

« Nicht ein Wolf ist der Mensch dem Menschen. Er ist ihm Produkt, die totale Ware ist er ihm. » E. Palmetshofer
(« L’homme n’est pas un loup pour l’homme. Il est un produit pour lui, une marchandise, rien de plus. »)

Pryneia
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les classiques sont-ils trop difficiles pour les faire lire à nos élèves ?

Message par Saloum le Lun 9 Jan 2012 - 19:26

Ce ne sont pas les œuvres qui sont en cause. Comme quelqu'un l'a dit plus haut, il ne s'agit pas d'aimer, mais de découvrir et de réfléchir. C'est le rôle du professeur de faire en sorte que cette découverte soit la plus attrayante possible et de laisser des clés afin que peut-être, espérons-le, il y en ait une qui traîne suffisamment longtemps dans l'esprit de l'élève pour lui permettre de rouvrir l’œuvre ou d'accéder à l'auteur au moment où il sera disponible pour le faire.

Il n'y a pas de bons ni de mauvais livres. Il y a des livres faciles et d'autres qui sont plus exigeants et qui demandent davantage d'efforts. Mais ce sont souvent les plus riches et les plus savoureux.

Le problème c'est que cet effort, on ne le conçoit plus. Il faut que ce soit tout de suite plaisant et pour les élèves, plaisant veut dire forcément facile.

Saloum
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les classiques sont-ils trop difficiles pour les faire lire à nos élèves ?

Message par Saloum le Lun 9 Jan 2012 - 19:28

@frankenstein a écrit:Disons que certains parents ne comprennent pas l'intérêt de la littérature et de la culture en général quand des élèves ne savent pas écrire correctement trois lignes...
Je ne partage pas du tout cet avis mais on peut le comprendre, non ?

Oui, mais c'est un autre débat ! Là il ne s'agissait pas d'un élève en grande difficulté, mais de son attrait pour la lecture.

Saloum
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les classiques sont-ils trop difficiles pour les faire lire à nos élèves ?

Message par Mike92 le Lun 9 Jan 2012 - 19:31

Il y a sûrement plus attrayant que "Le Rouge et le noir" ! Je pense à des récits tels que "Le petit Chose" de Daudet, "La symphonie pastorale" de Gide, "Le grand Maulnes", les nouvelles de Maupassant..

_________________
Fais bon accueil aux étrangers, car toi aussi, tu seras un étranger. (Roger Ikor)
site : http://allemand-postbac.npage.de
manuels publiés : http://www.decitre.fr/auteur/141431/Michel+Luciani/

Mike92
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les classiques sont-ils trop difficiles pour les faire lire à nos élèves ?

Message par MelanieSLB le Lun 9 Jan 2012 - 19:59

Ben, tu vois, ça dépend des personnes: j'adore "le rouge et le noir" mais je ne supporte absolument pas Maupassant. Pas taper, svp.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les classiques sont-ils trop difficiles pour les faire lire à nos élèves ?

Message par Oudemia le Lun 9 Jan 2012 - 20:09

@Mike92 a écrit:Il y a sûrement plus attrayant que "Le Rouge et le noir" ! Je pense à des récits tels que "Le petit Chose" de Daudet, "La symphonie pastorale" de Gide, "Le grand Maulnes", les nouvelles de Maupassant..

C'est vraiment une question de goût! Je n'ai apprécié Le petit Chose que tardivement (et avec le recul nécessaire pour le côté mignard de la langue de Daudet), alors que j'ai dévoré, lu et relu, Le Rouge et le noir avant 12 ans, et que c'est resté un des mes livres préférés.

Oudemia
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les classiques sont-ils trop difficiles pour les faire lire à nos élèves ?

Message par Pryneia le Lun 9 Jan 2012 - 20:50

@Saloum a écrit:Ce ne sont pas les œuvres qui sont en cause. Comme quelqu'un l'a dit plus haut, il ne s'agit pas d'aimer, mais de découvrir et de réfléchir. C'est le rôle du professeur de faire en sorte que cette découverte soit la plus attrayante possible et de laisser des clés afin que peut-être, espérons-le, il y en ait une qui traîne suffisamment longtemps dans l'esprit de l'élève pour lui permettre de rouvrir l’œuvre ou d'accéder à l'auteur au moment où il sera disponible pour le faire.

Il n'y a pas de bons ni de mauvais livres. Il y a des livres faciles et d'autres qui sont plus exigeants et qui demandent davantage d'efforts. Mais ce sont souvent les plus riches et les plus savoureux.

Le problème c'est que cet effort, on ne le conçoit plus. Il faut que ce soit tout de suite plaisant et pour les élèves, plaisant veut dire forcément facile.

+1 Smile (J'adore Maupassant, j'aime moins Flaubert pour ma part Smile)

_________________
"Leave me alone and let me go to hell by my own route." Calamity Jane

« Nicht ein Wolf ist der Mensch dem Menschen. Er ist ihm Produkt, die totale Ware ist er ihm. » E. Palmetshofer
(« L’homme n’est pas un loup pour l’homme. Il est un produit pour lui, une marchandise, rien de plus. »)

Pryneia
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les classiques sont-ils trop difficiles pour les faire lire à nos élèves ?

Message par benjy_star le Lun 9 Jan 2012 - 21:00

@Saloum a écrit:Il n'y a pas de bons ni de mauvais livres. Il y a des livres faciles et d'autres qui sont plus exigeants et qui demandent davantage d'efforts. Mais ce sont souvent les plus riches et les plus savoureux.

Oui, et pourquoi alors certains enseignants ne choisissent QUE des oeuvres exigeantes, y compris en série scientifique ? Je me suis quand même tapé les confessions de Rousseau, merci...

benjy_star
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les classiques sont-ils trop difficiles pour les faire lire à nos élèves ?

Message par Li-Li le Lun 9 Jan 2012 - 21:03

@benjy_star a écrit:
@Saloum a écrit:Il n'y a pas de bons ni de mauvais livres. Il y a des livres faciles et d'autres qui sont plus exigeants et qui demandent davantage d'efforts. Mais ce sont souvent les plus riches et les plus savoureux.

Oui, et pourquoi alors certains enseignants ne choisissent QUE des oeuvres exigeantes, y compris en série scientifique ? Je me suis quand même tapé les confessions de Rousseau, merci...

Personnellement; en première j'avais beaucoup ri avec Rousseau!!! Embarassed

Li-Li
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les classiques sont-ils trop difficiles pour les faire lire à nos élèves ?

Message par User5899 le Lun 9 Jan 2012 - 21:45

@Mike92 a écrit:Il y a sûrement plus attrayant que "Le Rouge et le noir" ! Je pense à des récits tels que "Le petit Chose" de Daudet, "La symphonie pastorale" de Gide, "Le grand Maulnes", les nouvelles de Maupassant..
Pour le collège, oui, c'est très bien.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les classiques sont-ils trop difficiles pour les faire lire à nos élèves ?

Message par thrasybule le Lun 9 Jan 2012 - 21:49

@benjy_star a écrit:
@Saloum a écrit:Il n'y a pas de bons ni de mauvais livres. Il y a des livres faciles et d'autres qui sont plus exigeants et qui demandent davantage d'efforts. Mais ce sont souvent les plus riches et les plus savoureux.

Oui, et pourquoi alors certains enseignants ne choisissent QUE des oeuvres exigeantes, y compris en série scientifique ? [i]Je me suis quand même tapé les confessions de Rousseau, merci...
Mon pauvre, as-tu survécu à cette épreuve traumatisante ? C'est vrai qu'à côté Ulysse de Joyce, c'est le Club des Cinq!

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les classiques sont-ils trop difficiles pour les faire lire à nos élèves ?

Message par Provence le Lun 9 Jan 2012 - 21:54

@benjy_star a écrit:
@Saloum a écrit:Il n'y a pas de bons ni de mauvais livres. Il y a des livres faciles et d'autres qui sont plus exigeants et qui demandent davantage d'efforts. Mais ce sont souvent les plus riches et les plus savoureux.

Oui, et pourquoi alors certains enseignants ne choisissent QUE des oeuvres exigeantes, y compris en série scientifique ? Je me suis quand même tapé les confessions de Rousseau, merci...

Pourquoi? Ils sont neuneus, les scientifiques? scratch

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les classiques sont-ils trop difficiles pour les faire lire à nos élèves ?

Message par benjy_star le Lun 9 Jan 2012 - 23:42

@Provence a écrit:Pourquoi? Ils sont neuneus, les scientifiques? scratch
Est-ce que j'ai dit ça à un moment ? Me faire dire ce que je n'ai pas dit n'est pas très constructif ! Je faisais juste partie de ces gens qui sont allés en S pour, entre autre, fuir la littérature "compliquée", puisque le choix des œuvres, entre autres, m'en dégoutait.


@thrasybule a écrit:Mon pauvre, as-tu survécu à cette épreuve traumatisante ? C'est vrai qu'à côté Ulysse de Joyce, c'est le Club des Cinq!

Merci pour cette réflexion sarcastique, je me permets de te faire remarquer que je n'ai été cynique ni méprisant avec personne, merci d'en faire de même avec moi.

Bref, apparemment mon opinion n'aurait pas dû être dite, ou alors je dois être le seul à penser ça, donc je dois vraiment être con, c'est tout du moins comme à un con qu'on s'adresse à moi, donc je résume ma pensée et je ficherai après la paix à ceux qui veulent pas qu'on pense différemment d'eux : quand on a choisi avec moi, qui n'avait aucun "esprit littéraire" et aucune disposition particulières de ce côté là, de ne proposer QUE des oeuvres "compliquées" (désolé, je ne sais pas comment l'exprimer autrement), on a fini par me dégouter de la lecture. Point. Après, vous en faites ce que vous voulez, je pensais qu'il était utile que les gens se rendent compte qu'on peut avoir envie d'essayer mais que ce choix d'exigence pour couper toute envie de lire.

Après, vous faites ce que vous voulez hein, ce n'était que mon avis. Et merci de vous en prendre à mes arguments et non à moi.

benjy_star
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les classiques sont-ils trop difficiles pour les faire lire à nos élèves ?

Message par User5899 le Mar 10 Jan 2012 - 1:16

@benjy_star a écrit:
@Saloum a écrit:Il n'y a pas de bons ni de mauvais livres. Il y a des livres faciles et d'autres qui sont plus exigeants et qui demandent davantage d'efforts. Mais ce sont souvent les plus riches et les plus savoureux.

Oui, et pourquoi alors certains enseignants ne choisissent QUE des oeuvres exigeantes, y compris en série scientifique ? Je me suis quand même tapé les confessions de Rousseau, merci...
C'est marrant, ça. On essaye de montrer un respect minimum des élèves en leur faisant lire des livres qui ont passé le temps et exigent quelque chose d'eux, et ils se plaignent sur le thème "on est des gros crétins, traitez-nous comme tels" (bon, je fais quand même un alexandrin, comme ça, c'est un peu exigeant Suspect ). Que les scientifiques aillent lire des Jacquard, des Jacob, qu'ils regardent un peu l'histoire et des sciences et de la philosophie, et ils verront que les barrières sont bien flexibles.
Et puis le camarade Igniatius aurait ajouté que puisqu'on ne fait plus de maths en S, autant qu'il y ait encore une matière exigeante... Rolling Eyes Rolling Eyes Benji, vous vous étiez trompé de série. Tout le monde sait qu'en S, on fait de tout parce qu'on ne veut pas choisir. Une proportion importante d'agrégés de lettres y compris classiques sont issus du bac C, puis du bac S.

@Li-Li : mais oui, bien sûr, pourquoi pas ? Il peut être drôle à force d'être pathétique, le pauvre Jean-Jacques, qui ne dit que la vérité et qui n'invente que quand il ne se souvient pas Laughing

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les classiques sont-ils trop difficiles pour les faire lire à nos élèves ?

Message par John le Mar 10 Jan 2012 - 1:27

Benji Star, tu seras bien gentil d'adopter un ton correct avec les gens.

Mais surtout, sache que l'année où tu as étudié les livres I à IV des Confessions, ce n'est pas ton enseignant qui a choisi cette oeuvre, mais un inspecteur ou une inspectrice qui avait été chargé(e) de choisir une oeuvre pour toute la France (oui, toute).

A mon avis, la même année, tu as étudié une pièce de théâtre du 20e siècle qui parlait de dames et de messieurs antiques.

Personnellement, j'ai toujours considéré que l'I.G. qui s'est levé un jour pour officialiser son idée de faire étudier à tous les lycéens de France les Confessions de Rousseau durant deux ans de suite (car d'autres ont souffert avant ou après toi sur le même livre) aurait mieux fait de rester couché ce jour-là.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum