États-généraux de l'histoire-géographie - APHG - Paris - 28 janv. 2012 Sorbonne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

États-généraux de l'histoire-géographie - APHG - Paris - 28 janv. 2012 Sorbonne

Message par Marie Laetitia le Jeu 12 Jan 2012 - 11:23


L'association des professeurs d'HG vous invite à participer aux états généraux de l'HG qui auront lieu le samedi 28 janvier 2012. Affiche ici http://www.aphg.fr/etats-generaux/etats-generaux-histoire-geographie-janvier-2012.html

N'hésitez pas à faire un tour sur leur site et à signer, quelque soit votre discipline, la pétition contre la supression de l'HG en terminale.

Madame, Monsieur
Les professeurs d'Histoire et de Géographie membres de l'Association des professeurs d'Histoire et de Géographie (APHG) ne peuvent accepter qu'à la rentrée 2012 l'Histoire et la Géographie disparaissent des enseignements obligatoires en Terminale Scientifique.
Cette disparition entraîne déjà une profonde modification des programmes de premières. L'enseignement du XXème siècle, réduit et amputé, se traduit par un empilement de faits au détriment de leur compréhension et de leur intelligence.
Notre opposition à cette disparition n'est pas corporatiste, mais citoyenne. Pour nous, et nous sommes très nombreux à le croire, ces deux matières permettent d'acquérir les principes de la citoyenneté nationale et européenne et d'intégrer l'appartenance à une même humanité. Elles sont porteuses du vivre ensemble, vecteur de toute société fondée sur la tolérance. Elles défendent la culture générale, savoir essentiel à toute vie professionnelle et personnelle en démocratie.
De ce fait, l'APHG, association centenaire, organise des Etats Généraux de l'Histoire et de la Géographie le samedi 28 janvier 2012 à Paris avec comme ambition de débattre de la place de ces matières dans l'Ecole et dans la Société actuelles. Nous entendons faire connaître le socle de nos propositions construit autour d'un enseignement obligatoire de ces deux matières de l'école primaire au baccalauréat, autour de programmes qui prennent en compte leur faisabilité et leur cohérence chronologique et territoriale. Nous défendons une formation pour les jeunes collègues diplômés afin qu'ils n'arrivent pas tout nus devant les élèves ainsi qu'une formation continue pour les collègues plus anciens.
Cette lettre a pour but de vous demander de nous soutenir dans notre démarche par votre adhésion à notre comité de soutien, par vos interventions dans les médias, à la Chambre ou au Sénat, ainsi qu'auprès de tous les élus, en faveur de nos revendications, par votre présence aux Etats généraux, enfin par un soutien financier à notre association.
Je vous remercie pour le temps que vous pourrez consacrer à la lecture de cette lettre et à la réponse favorable que vous nous ferez. Je vous prie de croire, Madame, Monsieur, à l'expression de mes salutations les plus cordiales.
Bruno BENOIT
Professeur d'Histoire IEP de Lyon
Président de l'APHG

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum