Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Zaubette
Zaubette
Expert

Les maths en GS Empty Les maths en GS

par Zaubette le Ven 13 Jan 2012 - 22:10
J'ouvre ce sujet pour parler de l'apprentissage de notions mathématiques: en numération mais aussi en repères spatiaux et temporels, ou encore en logique....en Grande Section de Maternelle.

Je précise, pour qui l'ignorerait, que la GS est la première année du cycle 2 de l'école primaire, la deuxième étant le CP, le CE1 terminant ce cycle.

Je commence par citer un début de discussion commencé dans le fil des maths au CP:

@doublecasquette a écrit:
@Zaubette a écrit:
@doublecasquette a écrit:
@Zaubette a écrit:Dites: Y en a-t-il parmi vous qui pratiquent Compter calculer CP dans un cours double CP/CE1 voire triple GS/CP/CE1?

Je me tâte pour l'an prochain...

Oui, moi. Trois Compter Calculer, l'un au CP, le deuxième au CE1 et le troisième au CE2...
Ça se fait très bien.
Le début de l'année est tellement progressif qu'on a largement le temps d'habituer les CE1 au format livre pendant que les CP débutent, surtout si on les a eus en GS et qu'on a travaillé avec eux dans cet esprit...

Merci de ta réponse.

Qu'entends-tu par là?

Abordes-tu les signes + - = en GS?

Jusqu'où aller?

(vous voulez que je crée un sujet "Les maths en GS" pour en discuter?)

Au milieu de beaucoup d'autres choses tout aussi fondamentales (se repérer dans l'espace et dans le temps, comparer, mesurer, désigner), je vois + - x : =, sur les nombres de 0 à 9 (avec résolution de problèmes en images intégrée à la progression bien sûr) vus un à un, dans le même style que pour le CP, de la Toussaint à la fin du deuxième trimestre.
Puis même chose sur les nombres de 10 à 30 (et comptage jusqu'à 50 sur le boulier, mais sans écrire les nombres), au troisième trimestre.

Toujours par le jeu et les manipulations, puis application sur fiches (application, pas évaluation, c'est-à-dire que l'élève qui n'y arrive pas, on le fait avec lui, pour qu'il y arrive).

Je veux bien que tu ouvres un fil, ça m'obligera peut-être à me concentrer un peu sur le livre du maître que j'ai promis au GRIP depuis deux ans... Surtout maintenant que j'ai trouvé une illustratrice de choc (hein Phi ?) !

_________________
Mon blog: Zaubette, une maitresse qui ouvre son cartable
mflo
mflo
Niveau 10

Les maths en GS Empty Re: Les maths en GS

par mflo le Ven 13 Jan 2012 - 22:47
Ca y est, moi qui étais contente du niveau de mes GS, je me sens mal.

Tu veux dire, DC, que tes GS calculent avec +,6,x,: sur des nombres jusqu'à 30 ou 50 ?

Tu veux dire qu'ils savent calculer 15 + 14 autrement qu'en dénombrant un à un ? Donc tu leur a appris le sustème décimal, unités et dizaines ?


Dernière édition par mflo le Sam 14 Jan 2012 - 18:28, édité 1 fois
Zaubette
Zaubette
Expert

Les maths en GS Empty Re: Les maths en GS

par Zaubette le Sam 14 Jan 2012 - 8:59
Si ça peut te rassurer, mflo, je suis à des lieues de ce qu'esquisse DC moi aussi....

Je vais jusqu'à 30 avec mes GS. Ils savent en fin d'année les nommer, les écrire, leur associer une quantité, les comparer....mais je ne calcule pas en GS.
Un peu de surcomptage tout au plus....

Je suis donc bien curieuse de voir plus en détail ce que propose Doublecasquette!

_________________
Mon blog: Zaubette, une maitresse qui ouvre son cartable
doublecasquette
doublecasquette
Devin

Les maths en GS Empty Re: Les maths en GS

par doublecasquette le Sam 14 Jan 2012 - 10:08
@mflo a écrit:Ca y est, moi qui était contente du niveau de mes GS, je me sens mal.

Tu veux dire, DC, que tes GS calculent avec +,6,x,: sur des nombres jusqu'à 30 ou 50 ?

Tu veux dire qu'ils savent calculer 15 + 14 autrement qu'en dénombrant un à un ? Donc tu leur a appris le sustème décimal, unités et dizaines ?

Oui, ils calculent avec +, -, :, x, entre 0 et 30, mais non, ils ne vont pas jusqu'à 14 + 15, tout au plus, ils iront jusqu'à 4 + 5, 14 +5 et 24 + 5, écrits en ligne, les uns en-dessous des autres.

Sinon, ils abordent le système décimal, grâce à leurs mains, au boulier, à la monnaie et aux réglettes Cuisenaire, et ils savent dire qu'une ligne du boulier, un enfant qui montre tous ses doigts, un billet de dix euros, une réglette orange, c'est 10 billes, 10 doigts, 10 pièces de 1, 10 "petits centimètres", et certains ont retenu que c'est pour ça que ça s'écrit avec 1 et 0 : 1 paquet de dix et 0 objets en plus.

Tous savent s'organiser pour montrer 20 doigts, 30 doigts, 40 doigts, 50 doigts. Et écrire 24, 17, 29, 32, en utilisant le "code secret" : x paquets de dix à gauche et y objets tout seuls à droite. Ils s'aident avec la phonologie à partir de ttttrrrrente (ça s'écrit avec 3 d'abord parce qu'il y a 3 paquets de 10, tttrrrente, tttrrrois).
Pour vingt, on y bosse et ça rentre, quelquefois, certains doivent s'aider de la récitation : "dix, vingt... Ah, on le dit en deuxième, alors ça commence par un 2, vingt, c'est 2 paquets de dix."

Enfin, même si on bosse sur 11, 12, 13, 14, 15, 16 et que la plupart les ont retenus, même si tous ont compris le principe du calcul, la dénomination reste difficile pour ceux qui n'ont pas une mémoire d'éléphant, ni un esprit logique à toute épreuve :

"Trop fasss ! 10 + 5, c'est un 1 et un 5, puisqu'on le voit. Comment ça se dit, déjà, un 1 et un 5 ? Ah oui, cinininininq, alors, c'est... quinininininze ! Pff! J'oublie toujours !
- Le nom, c'est dur, mais le reste, c'est facile : 14 + 1 = 15 et 15 - 1 = 14 ; 10 +5 = 15 et 15 -5 = 10 et même 15 - 10 = 5.
- Il y a 5 + 5 + 5, aussi, 3 fois 5, ça fait 15, ça et du coup, si tu en as 15 à partager en 3, c'est 5 pour chacun !
- Oui, mais on ne peut pas partager en 2, parce que 10, tu peux, c'est 5 et 5, mais 5, tu ne peux pas, il en reste 1.
- Moi, pour le nom, je ne fais pas "cinnnnnq, c'est comme quinnnnze", je compte sur mes doigts, un 1, c'est 10, et encore 5, c'est onze, douze, treize, quatorze, quinze. Voilà, un 1 et un 5, c'est quinze.
- Après, ça sera un-six, maîtresse, hein ? Un paquet de dix et six, ça fait seize, après quinze, on dit seize..."
avatar
Tinsel
Expert

Les maths en GS Empty Re: Les maths en GS

par Tinsel le Sam 14 Jan 2012 - 10:33
pale

_________________
Koala + bassine
doublecasquette
doublecasquette
Devin

Les maths en GS Empty Re: Les maths en GS

par doublecasquette le Sam 14 Jan 2012 - 10:41
@Tinsel a écrit: pale

Par le jeu, Tinsel, uniquement par le jeu... Et sans une seule "fiche d'évaluation"... Que des "nouveaux petits jeux" pour travailler tout seuls, maintenant...
avatar
Tinsel
Expert

Les maths en GS Empty Re: Les maths en GS

par Tinsel le Sam 14 Jan 2012 - 11:12
Ah oui oui, mais DC mon affolement n'est pas par rapport à ce que tu fais!!! C'est par rapport à moi, j'avais déjà honte mais là je ne sais vraiment plus où me mettre.

_________________
Koala + bassine
doublecasquette
doublecasquette
Devin

Les maths en GS Empty Re: Les maths en GS

par doublecasquette le Sam 14 Jan 2012 - 13:52
Vous voulez un petit exemple de ce que peut donner la première semaine de l'année scolaire ?

Pour l'instant, il n'y a pas la description du travail sur fiches, parce que les fiches ne sont pas faites à cause de mes problèmes de motricité fine et de représentation graphique et artistique...
J'ai un collègue qui habite à côté de chez moi qui serait intéressé, mais il faudrait qu'on trouve un moment.
Zaubette
Zaubette
Expert

Les maths en GS Empty Re: Les maths en GS

par Zaubette le Sam 14 Jan 2012 - 13:58
Merci DC . Tout parait clair, tout est expliqué dans les moindres détails, ça donne envie d'essayer!

_________________
Mon blog: Zaubette, une maitresse qui ouvre son cartable
mflo
mflo
Niveau 10

Les maths en GS Empty Re: Les maths en GS

par mflo le Sam 14 Jan 2012 - 18:53
@doublecasquette a écrit:
Tous savent s'organiser pour montrer 20 doigts, 30 doigts, 40 doigts, 50 doigts. Et écrire 24, 17, 29, 32, en utilisant le "code secret" : x paquets de dix à gauche et y objets tout seuls à droite. Ils s'aident avec la phonologie à partir de ttttrrrrente (ça s'écrit avec 3 d'abord parce qu'il y a 3 paquets de 10, tttrrrente, tttrrrois).
Pour vingt, on y bosse et ça rentre, quelquefois, certains doivent s'aider de la récitation : "dix, vingt... Ah, on le dit en deuxième, alors ça commence par un 2, vingt, c'est 2 paquets de dix."


Ok, ça me rassure un petit peu... Je fais aussi compter sur des nombres plus grands en surcomptant.

Mais je vais pousser plus loin sur la numération. Montrer 20, 30 doigts, on n'a fait ça qu'en début de cp, pas en GS.
Avec mes 3 super GS de cette année, ça va rouler, on va y arriver sans problème.

Mais ça ne sera sans doute pas le cas l'année d'après, à moins que d'ici là tu n'aies terminé un beau livre de maths pour que je les prenne bien en main dès septembre !

Jino
Jino
Niveau 4

Les maths en GS Empty Re: Les maths en GS

par Jino le Sam 14 Jan 2012 - 21:46
Merci Zaubette pour l'ouverture de ce topic.
Merci DC pour les quelques conseils donnés en maths GS.

J'ai du boulot pour la rentrée 2012...

En ce qui concerne les quantités de 11 à 19 et de 20 à 99, il y a les tables de Seguin 1 et 2 qui sont vraiment adaptés à des enfants de cet age. Je mets le lien à ceux que ça intéresse : http://www.fabrique-montessori.com/tables-seguin.htm


Spinoza1670
Spinoza1670
Esprit éclairé

Les maths en GS Empty Re: Les maths en GS

par Spinoza1670 le Dim 15 Jan 2012 - 15:55
2 textes intéressants sur le calcul qui concernent à peu près la moyenne-grande section :
Kergomard : le calcul (clic)
Laisant : numération de 1 à 100 (clic)

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)

Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.
Spinoza1670
Spinoza1670
Esprit éclairé

Les maths en GS Empty Re: Les maths en GS

par Spinoza1670 le Dim 15 Jan 2012 - 16:03
@Zaubette a écrit:Merci DC. Tout parait clair, tout est expliqué dans les moindres détails, ça donne envie d'essayer!
idem veneration

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)

Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.
Pierre_au_carré
Pierre_au_carré
Guide spirituel

Les maths en GS Empty Re: Les maths en GS

par Pierre_au_carré le Dim 15 Jan 2012 - 16:56
@doublecasquette a écrit:
@mflo a écrit:Ca y est, moi qui était contente du niveau de mes GS, je me sens mal.

Tu veux dire, DC, que tes GS calculent avec +,6,x,: sur des nombres jusqu'à 30 ou 50 ?

Tu veux dire qu'ils savent calculer 15 + 14 autrement qu'en dénombrant un à un ? Donc tu leur a appris le sustème décimal, unités et dizaines ?

Oui, ils calculent avec +, -, :, x, entre 0 et 30, mais non, ils ne vont pas jusqu'à 14 + 15, tout au plus, ils iront jusqu'à 4 + 5, 14 +5 et 24 + 5, écrits en ligne, les uns en-dessous des autres.


Je voulais vous poser des questions à ce sujet d'ailleurs, à propos de mon fils :
- il m'a dit quelque chose du genre "2*5 + 3 = 13".
Et il m'a dit qu'il n'avait pas vu ce genre de chose à l'école, or je ne vois pas comment il pourrait savoir ça car il y a deux opérations et une question de priorité des opérations...

- Aussi, il m'a demandé la semaine dernière combien faisait 8*13 ( Les maths en GS 3795679266 à ce moment là). En fait il était avec un puzzle ... avec 8 puzzles de largeur et 13 puzzles de longueur donc avec 8*13 puzzles.
ça aussi, il me dit qu'il ne l'a pas vu à l'école.

A-t-il pu avoir vu ces choses à l'école ?
Sinon, il adore les chiffres et additionner, mais quand même...
Spinoza1670
Spinoza1670
Esprit éclairé

Les maths en GS Empty Re: Les maths en GS

par Spinoza1670 le Dim 15 Jan 2012 - 17:03
@Pierre_au_carré a écrit:Je voulais vous poser des questions à ce sujet d'ailleurs, à propos de mon fils :
- il m'a dit quelque chose du genre "2*5 + 3 = 13".
Et il m'a dit qu'il n'avait pas vu ce genre de chose à l'école, or je ne vois pas comment il pourrait savoir ça car il y a deux opérations et une question de priorité des opérations...
2*5 =10
10+3 = 13
S'il va de gauche à droite, et s'il ne connaît pas les priorités (pour les opérations), il trouve le même résultat que s'il connaissait les priorités.
Pour voir s'il sait que la multiplication est prioritaire sur la soustraction ou l'addition, il faudrait lui demander :
3 + 2*5 = ?
En tout cas, il sait ce qu'est une multiplication, et il sait en résoudre avec des petits nombres... ce qui n'est déjà pas si mal, surtout s'il est encore en ms, gs ou cp, voire même en ce1 (relativement à l'enseignement actuel).


- Aussi, il m'a demandé la semaine dernière combien faisait 8*13 ( Les maths en GS 3795679266 à ce moment là). En fait il était avec un puzzle ... avec 8 puzzles de largeur et 13 puzzles de longueur donc avec 8*13 puzzles.
ça aussi, il me dit qu'il ne l'a pas vu à l'école.

A-t-il pu avoir vu ces choses à l'école ?
Sinon, il adore les chiffres et additionner, mais quand même...


Dernière édition par Spinoza1670 le Dim 15 Jan 2012 - 17:54, édité 1 fois

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)

Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.
doublecasquette
doublecasquette
Devin

Les maths en GS Empty Re: Les maths en GS

par doublecasquette le Dim 15 Jan 2012 - 17:10
@Pierre_au_carré a écrit:
@doublecasquette a écrit:
@mflo a écrit:Ca y est, moi qui était contente du niveau de mes GS, je me sens mal.

Tu veux dire, DC, que tes GS calculent avec +,6,x,: sur des nombres jusqu'à 30 ou 50 ?

Tu veux dire qu'ils savent calculer 15 + 14 autrement qu'en dénombrant un à un ? Donc tu leur a appris le sustème décimal, unités et dizaines ?

Oui, ils calculent avec +, -, :, x, entre 0 et 30, mais non, ils ne vont pas jusqu'à 14 + 15, tout au plus, ils iront jusqu'à 4 + 5, 14 +5 et 24 + 5, écrits en ligne, les uns en-dessous des autres.


Je voulais vous poser des questions à ce sujet d'ailleurs, à propos de mon fils :
- il m'a dit quelque chose du genre "2*5 + 3 = 13".
Et il m'a dit qu'il n'avait pas vu ce genre de chose à l'école, or je ne vois pas comment il pourrait savoir ça car il y a deux opérations et une question de priorité des opérations...

- Aussi, il m'a demandé la semaine dernière combien faisait 8*13 ( Les maths en GS 3795679266 à ce moment là). En fait il était avec un puzzle ... avec 8 puzzles de largeur et 13 puzzles de longueur donc avec 8*13 puzzles.
ça aussi, il me dit qu'il ne l'a pas vu à l'école.

A-t-il pu avoir vu ces choses à l'école ?
Sinon, il adore les chiffres et additionner, mais quand même...

2*5+3, il peut éventuellement l'avoir entendu à l'école, surtout s'il est dans une classe où il y a des élèves plus grands (CP). Pour *, il a dit "fois" ou "multiplié par" ?

Pour le deuxième exemple, sauf s'il est dans une classe unique avec au moins des CP et des CE1, non, je ne crois pas... À moins que son instit soit un adepte de la méthode intuitive et qu'il favorise la réflexion mathématique sans que l'âge de ses élèves représente un tabou.

Maintenant, s'il adore calculer, ça fait sans doute partie des choses qu'il a "intuitées" tout seul.
Ma petite-fille a un jeu de 12 cubes qui se rangent dans une boîte en 3 rangées de 4. Quand vers deux ans, elle en a durablement perdu un (il avait glissé sous le pied du piano et nous ne l'avons retrouvé que quelques mois plus tard), elle a essayé pendant des heures, à de très nombreuses reprises, de reconstituer ses trois rangées de quatre ou ses quatre rangées de trois. Visiblement, elle avait parfaitement compris le principe même si elle n'avait pas encore les mots pour le dire.

Un enfant qui aime les nombres et le calcul passe son temps à se fabriquer tout seul des petits problèmes et à jouer à les résoudre. Le mot "fois" est un mot du langage courant, il sait qu'il sert à dire qu'une action ou une quantité se reproduit et il l'utilise à bon escient. Ce qui est étonnant, c'est qu'il ne soit pas allé au bout de sa recherche et qu'il ne soit pas arrivé en vous demandant quel nombre vient après ... parce qu'il était en train de compter 8 fois 13 et qu'il était coincé. Ça ne va pas tarder, sans doute...

Pierre_au_carré
Pierre_au_carré
Guide spirituel

Les maths en GS Empty Re: Les maths en GS

par Pierre_au_carré le Dim 15 Jan 2012 - 17:17
@Spinoza1670 a écrit:
@Pierre_au_carré a écrit:Je voulais vous poser des questions à ce sujet d'ailleurs, à propos de mon fils :
- il m'a dit quelque chose du genre "2*5 + 3 = 13".
Et il m'a dit qu'il n'avait pas vu ce genre de chose à l'école, or je ne vois pas comment il pourrait savoir ça car il y a deux opérations et une question de priorité des opérations...
2*5 =10
10+3 = 13
S'il va de gauche à droite, et s'il ne connaît pas les priorités (pour les opérations), il trouve le même résultat que s'il connaissait les priorités.
Pour voir s'il connaît que la multiplication est prioritaire sur la soustraction ou l'addition, il faudrait lui demander :
3 + 2*5 = ?
En tout cas, il sait ce qu'est une multiplication, et il sait en résoudre avec des petits nombres... ce qui n'est déjà pas si mal, surtout s'il est encore en ms, gs ou cp, voire même en ce1 (relativement à l'enseignement actuel).


- Aussi, il m'a demandé la semaine dernière combien faisait 8*13 ( Les maths en GS 3795679266 à ce moment là). En fait il était avec un puzzle ... avec 8 puzzles de largeur et 13 puzzles de longueur donc avec 8*13 puzzles.
ça aussi, il me dit qu'il ne l'a pas vu à l'école.

A-t-il pu avoir vu ces choses à l'école ?
Sinon, il adore les chiffres et additionner, mais quand même...

J'ai écris 2*5 + 3, mais c'était peut-être 3 + 2*5...

A l'instant, c'était que "179 est plus grand que 156" avec des cartes numérotées... Les maths en GS 3795679266
J'ai testé avec 156 et 149 (5/4 et 6/9) et il a compris, donc ce n'est pas le hasard.
Pierre_au_carré
Pierre_au_carré
Guide spirituel

Les maths en GS Empty Re: Les maths en GS

par Pierre_au_carré le Dim 15 Jan 2012 - 17:20
@doublecasquette a écrit:
@Pierre_au_carré a écrit:
@doublecasquette a écrit:
@mflo a écrit:Ca y est, moi qui était contente du niveau de mes GS, je me sens mal.

Tu veux dire, DC, que tes GS calculent avec +,6,x,: sur des nombres jusqu'à 30 ou 50 ?

Tu veux dire qu'ils savent calculer 15 + 14 autrement qu'en dénombrant un à un ? Donc tu leur a appris le sustème décimal, unités et dizaines ?

Oui, ils calculent avec +, -, :, x, entre 0 et 30, mais non, ils ne vont pas jusqu'à 14 + 15, tout au plus, ils iront jusqu'à 4 + 5, 14 +5 et 24 + 5, écrits en ligne, les uns en-dessous des autres.


Je voulais vous poser des questions à ce sujet d'ailleurs, à propos de mon fils :
- il m'a dit quelque chose du genre "2*5 + 3 = 13".
Et il m'a dit qu'il n'avait pas vu ce genre de chose à l'école, or je ne vois pas comment il pourrait savoir ça car il y a deux opérations et une question de priorité des opérations...

- Aussi, il m'a demandé la semaine dernière combien faisait 8*13 ( Les maths en GS 3795679266 à ce moment là). En fait il était avec un puzzle ... avec 8 puzzles de largeur et 13 puzzles de longueur donc avec 8*13 puzzles.
ça aussi, il me dit qu'il ne l'a pas vu à l'école.

A-t-il pu avoir vu ces choses à l'école ?
Sinon, il adore les chiffres et additionner, mais quand même...

2*5+3, il peut éventuellement l'avoir entendu à l'école, surtout s'il est dans une classe où il y a des élèves plus grands (CP). Pour *, il a dit "fois" ou "multiplié par" ?

Pour le deuxième exemple, sauf s'il est dans une classe unique avec au moins des CP et des CE1, non, je ne crois pas... À moins que son instit soit un adepte de la méthode intuitive et qu'il favorise la réflexion mathématique sans que l'âge de ses élèves représente un tabou.

Maintenant, s'il adore calculer, ça fait sans doute partie des choses qu'il a "intuitées" tout seul.
Ma petite-fille a un jeu de 12 cubes qui se rangent dans une boîte en 3 rangées de 4. Quand vers deux ans, elle en a durablement perdu un (il avait glissé sous le pied du piano et nous ne l'avons retrouvé que quelques mois plus tard), elle a essayé pendant des heures, à de très nombreuses reprises, de reconstituer ses trois rangées de quatre ou ses quatre rangées de trois. Visiblement, elle avait parfaitement compris le principe même si elle n'avait pas encore les mots pour le dire.

Un enfant qui aime les nombres et le calcul passe son temps à se fabriquer tout seul des petits problèmes et à jouer à les résoudre. Le mot "fois" est un mot du langage courant, il sait qu'il sert à dire qu'une action ou une quantité se reproduit et il l'utilise à bon escient. Ce qui est étonnant, c'est qu'il ne soit pas allé au bout de sa recherche et qu'il ne soit pas arrivé en vous demandant quel nombre vient après ... parce qu'il était en train de compter 8 fois 13 et qu'il était coincé. Ça ne va pas tarder, sans doute...


C'était fois, je crois.
Ce qui m'étonne c'est qu'il faut qu'on lui ait expliqué la multiplication et qu'il comprenne le principe.
Et il me dit qu'il ne l'a pas vu à l'école...

Mais apparemment, si, ça se voit, donc ça me semble moins paranormal. Very Happy
doublecasquette
doublecasquette
Devin

Les maths en GS Empty Re: Les maths en GS

par doublecasquette le Dim 15 Jan 2012 - 17:27
Bah non, ça se comprend intuitivement, la multiplication, surtout en employant le mot "fois".
On l'emploie à longueur de journée devant eux :

- Pierre, ça fait trois fois que je te dis de venir à table !

- Oh, regarde comme elles sont jolies, ces chaussettes. Ah, c'est un lot de trois paires... Bon, j'en prends deux lots, comme ça, tu auras six paires du 27, et on sera tranquilles pour l'hiver !

-Tu veux du chocolat pour ton goûter ? Attends, attends, tu ne vas pas manger toute la tablette d'un coup, je te donne une barre de quatre carreaux et il te restera cinq fois quatre carreaux pour les jours suivants.
Spinoza1670
Spinoza1670
Esprit éclairé

Les maths en GS Empty Re: Les maths en GS

par Spinoza1670 le Dim 15 Jan 2012 - 18:18
Pour la suite des passages de Laisant de tout à l'heure sur la numération, cf. Initiation arithmétique, Laisant §§ 1-17 : il y a la suite du texte de tout à l'heure. Ce n'est qu'un brouillon. L'édition est en cours.
Voici le plan des 17 premiers paragraphes. Normalement tu dois tenir avec ça et avec les conseils de DC jusqu'à ce que ton fils rentre en petite section. Razz

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)

Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.
Zaubette
Zaubette
Expert

Les maths en GS Empty Re: Les maths en GS

par Zaubette le Dim 22 Jan 2012 - 16:01
Je remets ici une discussion commencée dans le fil consacré au CP:

@doublecasquette a écrit:
@mflo a écrit:Je ne vois pas vraiment l'intérêt que des GS connaissent l'écriture des nombres au delà de 10 s'ils n'ont pas compris la numération décimale.

Et si on peut parfaitement travailler les groupements par 10 en GS, je ne suis pas sure que la compréhension totale puisse être obtenue de tous les GS.
En clair, l'exercer par des manipulations, oui. En faire une compétence exigible, dur, non ?

Une compétence exigible, non, je suis d'accord. Mais une connaissance à laquelle on a été largement sensibilisé par le jeu, les manipulations, le codage et le décodage, oui.

Et c'est là qu'on se rend compte à nouveau qu'à vouloir tout simplifier en ne gardant que la coquille, comme avec la file numérique et le rituel de la date tous les matins, on a fabriqué du mécanisme pur et dur et de la mémorisation bête et méchante, là où l'on se gargarise de vouloir "créer du sens" !

Créer du sens avec "vingt-trois", "trente-deux", "dix-huit" et même la série "onze, douze, treize, quatorze, quinze, seize", c'est travailler conjointement le comptage, le calcul et le système décimal, pas réciter mécaniquement une comptine en pointant une à une les cases d'une file numérique...

@mflo a écrit:La sensibilisation par la manipulation et l'utilisation, ça me va.

Quant à la bande numérique et à la date, grâce à tes argumentations, j'ai tout arrêté cette année, et j'en suis ravie !

Vu les zozos que j'ai en MS et PS, ça n'aurait vraiment servi à rien. Et mes super GS ont bien plus intéressant à faire en calcul.

@Zaubette a écrit:Je trouve intéressant, au contraire, en GS, de voir comment on écrit onze, douze, treize etc.
On dénombre des collections, on sait nommer la quantité oralement "treize" par exemple, alors je trouve intéressant de savoir l'écrire, cette quantité, je leur apprends que ça s'écrit 13. De même, à partir de l'écriture chiffrée, je leur demande de me créer la quantité correspondante. On apprend aussi que 13 c'est plus que 10, c'est moins que 14 etc...Mais c'est tout pour la GS.

L'année suivante en CP, on part de ce que l'élève connait, il sait que
xxxxxxxxxxxxx ça s'écrit 13 et là, on explique que c'est 1 groupe de 10 et encore 3 unités. C'est plus facile à mon sens, de partir de quelque chose de connu et d'expliquer le pourquoi

mais on devrait déplacer cette discussion dans le sujet "Maths en GS" non?

@doublecasquette a écrit:

On pourrait.
Surtout que j'aimerais bien des développements... Pour moi, savoir écrire et ne pas confondre, comme beaucoup de "bons élèves" rentrant au CP, 13 et 23, 12, 22, etc., c'est plus simple quand on sait que "treize", c'est dans la famille du "dix", alors ça s'écrit avec le 1 du 10 et le 3 (cerise sur le gâteau, parce que c'est treize, c'est 10 et encore 3) alors que "vingt-trois", c'est dans la famille du "vingt", alors ça s'écrit avec le 2 du 20 et le 3, vingt... trois, un 2 et un 3 (cerise sur le gâteau : le 2 veut dire "deux 10" et le 3 veut dire "et encore 3").

Ne savoir que lire le "mot" "13", sous cette forme-là, mais comme on saurait lire "papa" ou "THÉO", c'est mieux que rien, mais comment être sûr que ce n'est pas plutôt "23" ou "16" qui se lit "treize" ?...

_________________
Mon blog: Zaubette, une maitresse qui ouvre son cartable
Zaubette
Zaubette
Expert

Les maths en GS Empty Re: Les maths en GS

par Zaubette le Dim 22 Jan 2012 - 18:12
Alors, je vais essayer de te développer:

J'aborde l'écriture chiffrée jusqu'à 30 en GS car il s'agit pour moi de pouvoir nommer une quantité. Lui donner une appellation.
Les enfants connaissent oralement les nombres dans l'ordre. Je veux leur donner l'écriture de cette appellation.

En français, malheureusement, on ne dit pas dix-un, dix-deux, dix-trois, dix-quatre etc. (Ce serait tellement plus facile....!) Nos onze, douze, treize et compagnie sont assez éloignés de leur signification. C'est assez abstrait. Je considère que c'est un nom.

Je leur présente la chose de cette façon:
x x x x x s'appelle cinq et s'écrit 5
x x x x x x x x x x s'appelle dix et s'écrit 10
x x x x x x x x x x s'appelle treize et s'écrit 13

Donc, oui, je leur présente ces nombres de façon un peu....globale. Sans leur expliquer notre système décimal comme je le fais en CP.

Est-ce nuisible?

Cela ne m'empêche pas de leur faire remarquer au moment de la date (que je fais, oui, est-ce nuisible aussi?) que si on a besoin de l'étiquette 13 parce qu'on est le 13 janvier, il faut la chercher dans la famille des 10 dans le tableau des nombres (je dispose de petites étiquettes en bois, disposées sur un tableau et rangées par dizaines) parce que 13 commence par le 1 de 10, que 13 c'est la 3ème étiquette après celle du 10.

On remarque toutes ces petites choses, qui nous préparent le terrain en CP. Mais on ne se contente que de remarquer.


Dernière édition par Zaubette le Dim 22 Jan 2012 - 19:17, édité 1 fois

_________________
Mon blog: Zaubette, une maitresse qui ouvre son cartable
doublecasquette
doublecasquette
Devin

Les maths en GS Empty Re: Les maths en GS

par doublecasquette le Dim 22 Jan 2012 - 19:08
Je ne sais pas si c'est nuisible...
Est-ce que certains confondent 13 et 23, 12 et 22, 15 et 25, ... ?

C'est une confusion que j'ai vu arriver "sur le marché" à partir du moment
où l'on s'est mis à faire dire et écrire la date tous les jours aux élèves de maternelle. Avant, les élèves arrivaient au CP en ayant appris à chantonner la "comptine numérique" avec papa, maman, grand frère, grande sœur, nounou, papy, mamie, mais c'est tout. En maternelle, on ne dépassait pas 9...
Et bizarrement, à cette époque, je n'avais jamais vu un élève de CP, milieu d'année, me dire que pour écrire vingt-trois, on écrit un 1 et un 3...

Je ne peux donc pas m'empêcher de penser que ça a un lien et qu'il vaudrait mieux n'écrire les nombres que lorsqu'on a compris le pourquoi du comment de cette écriture, même si c'est sommaire.

La famille du dix, la famille du vingt, avec présentation en tableau des nombres, c'est déjà ça. Mais, quand on en est là, c'est tellement simple de commencer à installer le système décimal, simplement avec le fait qu'un enfant tout seul n'a pas assez de doigts pour nous montrer ce nombre, et qu'il faut "un enfant (ou deux) qui montre(nt) tous ses (leurs) doigts" et encore "un autre enfant qui montre X doigts".

Ou alors, dans ta représentation avec les croix, si tu jouais les "grandes paresseuses" ? Je leur dis souvent que les mathématiciens sont des gens qui sont tellement paresseux qu'ils cherchent toujours des façons de se simplifier la vie.
Tu leur dirais que tu en as assez de toujours recommencer de dessiner les croix à partir de 1 alors que tout le monde sait très bien qu'il y en a "déjà 10" ou "déjà 20".

À ce moment-là, vous convenez d'un code : étiquettes toute prêtes faite à l'ordi où dix croix rouges sont enfermées dans un sac ; barre jaune représentant la boîte de Picbille ; tableau à deux lignes contenant chacune cinq points ; n'importe quoi qui pourra plus tard, au CP, être remplacé par le même symbole, mais sans les croix, points, jetons à l'intérieur, "parce qu'on le sait déjà qu'il y en a dix" et "parce que les mathématiciens sont des malins pour pouvoir être des paresseux", et tu ne te "fatigues plus" à recompter à partir de zéro à chaque fois... Laughing
Et eux, ils prennent conscience intuitivement des dizaines sans pour cela surcharger le programme de GS avec des données de CP Laughing Laughing

Quant aux noms des nombres entre 12 et 16, j'use et abuse de la phono, ce qui prouve bien que l'évaluation par compétences et le partage en domaines, en maternelle, ça ne veut pas dire grand-chose...

Onze/un, phonologiquement parlant, la ressemblance n'est pas flagrante, même si, une fois que les autres nombres ont été mis en place, il m'est arrivé d'avoir des élèves qui m'expliquent que si, c'est très facile, les deux se disent "en parlant avec le nez bouché".

Deux/douze, super fastoche, même si insister sur le son [d] n'est pas évident (sauf à le répéter : d...d...douze, d...d...deux) .

Trois/treize et quatre/quatorze, ça va tout seul !

Quinze/cinq, c'est un peu tiré par les cheveux parce que les enfants ont l'habitude que la similitude porte sur le(s) premier(s) son(s) du mot, mais ça marche quand même.

Et seize/six, c'est de nouveau assez simple.

Et puis, bien sûr, ce sont des notions à aborder au troisième trimestre et rarement avant. La preuve, c'est qu'elles seront reprises "à zéro" et longtemps après la rentrée des classes, l'année d'après, au CP*.


* : Ça, c'est ce que les vieux instits nous expliquaient quand nous étions en début de carrière : en septembre octobre, tu reprends tout ce qui était bien acquis l'année d'avant ; ensuite, de novembre à avril, tu travailles la partie du programme qui sera parfaitement stabilisée à la rentrée prochaine ; enfin, en mai et juin, tu sais que ce que tu fais de nouveau risque d'être complètement oublié à la rentrée suivante, mais cela aura été fait quand même et, quand le collègue va le reprendre, en novembre ou décembre, les élèves l'acquerront beaucoup plus vite que si ça n'avait jamais été abordé précédemment.
Zaubette
Zaubette
Expert

Les maths en GS Empty Re: Les maths en GS

par Zaubette le Dim 22 Jan 2012 - 19:27
Alors, si je comprends bien, je suis sur le chemin....mais je n'atteins pas le haut de la colline? Pire, je peux même en perdre en route si je ne leur explique pas que derrière le 1 de 13, se cache le 10...

En fait, mon problème, c'est que, si je m'engage sur cette voie dès la GS, je ne saurai pas où m'arrêter.
Si je leur montre, comme en CP, que 13 c'est 3 en plus de 10 (et en CP je prépare, pour que ce soit plus visuel, un carton avec 10 surlequel j'ai fixé le 3 cachant le 0, ainsi, je peux soulever le 3 et ainsi voir le 10 tout en entier, et je peux même les dissocier, "regardez, treize, c'est dix et trois") alors là, je fais du CP!

Comprends-tu, je m'étais fixé une limite en me disant, apprenons leur à nommer et écrire les nombres et on dissèquera l'an prochain.

Pour répondre à ta question, oui, certains se trompent entre 16 et 26. Embarassed

En général, ça ne dure pas, car je rabâche à fond....hum hum...

Et je les fait écouter comme tu l'as décrit, moi aussi (et depuis bien longtemps).
Je leur fais écouter le treize pour savoir qu'il y a un trois.

_________________
Mon blog: Zaubette, une maitresse qui ouvre son cartable
doublecasquette
doublecasquette
Devin

Les maths en GS Empty Re: Les maths en GS

par doublecasquette le Dim 22 Jan 2012 - 19:38
Eh non, tu ne fais pas du CP ! Tu rends intelligent l'apprentissage des nombres en GS !

Et puis, au CP, tu vas bien plus loin...
Tu utilises un tableau "dizaines - unités", tu emploies ces deux mots, tu associes "10" et "1 fois 10", "20" et "2 fois 10", et ainsi de suite ; tu fais miroiter le fait qu'après "9 dizaines et 9 unités", il n'y aura plus de chiffres et qu'on sera obligé de créer une nouvelle colonne qui permettra d'écrire des nombres à trois chiffres...
Et puis, ils apprennent à les ajouter, à les retrancher, à les multiplier, à les partager en deux (et peut-être cinq), ces dizaines et ces unités...
Et ils résolvent des problèmes super balèzes, où maman a 27 euros et en dépense 14, des trucs de ouf qu'un petit GS ne soupçonne même pas !

En GS, on restera bien plus modestes que ça :
- Treize, ça s'écrit avec un 1 et un 3, parce que c'est 1 paquet de dix et 3 trucs tout seuls.
- Du coup, c'est super facile : 10 + 3 = 13 ; 13 - 3 = 10 (eh ! eh ! Maîtresse ! Il y a aussi 13 - 10 = 3 ! Hein que c'est vrai ?)
- Et puis il y ça aussi qui est super facile : 12 + 1 = 13 et 13 - 1 = 12

Et puis c'est tout. Le reste, c'est de la magie de grands du CP !
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum