[3è] Homophones confusions -ait /-é /-er !

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[3è] Homophones confusions -ait /-é /-er !

Message par Adren le Lun 16 Jan 2012 - 10:40

Bonjour
je corrige en ce moment des dictées de 3èmes, je sais qu'il y a des élèves très faibles dans cette classe, pas tous heureusement, mais je ne sais pas comment remédier à ce genre de copie :
"L'instituteur ne lisait pas sa revu, il déchiffré le sommaire, coupé les pages, s'arrêté aux signatures, approché le fascicule de son visage, le flérêt avec gourmandise".
Ou dans le même genre "L'instituteur ne lisait pas sa revue, il déchiffrait le sommaire, couper les pages, s'arrêter aux signatures, approché le fascicule de son visage, le flérait avec gourmandise".
On voit un beau mélange d'imparfaits, de participes passés, d'infinitifs. Je commence par où pour leur expliquer ????
J'ai la chance d'avoir une heure d'aide dans mon emploi du temps, je peux donc consacrer une heure en groupe cette semaine uniquement pour remédier à cela, mais je ne sais même pas comment m'y prendre...

Adren
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [3è] Homophones confusions -ait /-é /-er !

Message par V.Marchais le Lun 16 Jan 2012 - 12:27

C'est du travail de longue haleine, reprendre de telles erreurs en 3e.
S'assurer que les élèves repèrent bien les verbes. Exercices.

Vérifier que les élèves savent reconnaître une préposition, en faire apprendre par coeur la liste, rappeler la règle : après une préposition, verbe à l'infinitif.

Synthétiser tout ça, reformuler sous forme des règles telles que "quand deux verbes se suivent..." Donner des trucs pour vérifier (notamment substitution par un verbe du 3e groupe).
Nombreux, nombreux exercices.

Pour chacune de ces étapes et la synthèse sur les homophones verbaux en [e], tu as des leçons et des exercices dans Terre des Lettres 5e et 4e.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: [3è] Homophones confusions -ait /-é /-er !

Message par Serge le Lun 16 Jan 2012 - 15:52

J'ai la chance d'avoir des élèves qui ne font quasiment plus aucune confusion avec le son é/er/ez/ait/ai ...

Il faut dire qu'à chaque faute, ils recopient la règle 5 fois, ça les motive à l'intégrer et à y être attentifs. Laughing


Voici un petit rappel suivi de liens vers tous les quiz d'entrainements pour les exercer à choisir la bonne graphie et identifier la morphologie verbale :


http://cafet.1fr1.net/t707-le-son-e-er-ez-ait-ai



Ensuite, comme défi du mois, ils soulignent les terminaisons en é/er/ait/ez/ai dans toutes leurs rédactions, et même dans toutes productions d'écriture régulière qu'ils font au quotidien, histoire d'être ensuite attentifs à cela presque chaque jour, ce qui est la meilleure façon de s'imprégner du savoir sur le long terme.


Ex :
http://cafet.1fr1.net/t2966-disparition#117245


_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [3è] Homophones confusions -ait /-é /-er !

Message par Sapotille le Lun 16 Jan 2012 - 16:15



Quel bel outil pour les élèves !!!

Magnifique... aai aai aai

Sapotille
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [3è] Homophones confusions -ait /-é /-er !

Message par Adren le Lun 16 Jan 2012 - 21:24

Serge : merci pour les liens... et l'idée de copier la règle 5x ! Pour le moment, je n'appliquais que "la faute qui tue" pour les à/a ; et/est, etc... je vais généraliser cette pratique et préparer des petites fiches pour que les élèves aient matière à copier. Mais comment fais-tu pour gérer les punitions le temps que les automatismes se mettent en place ???

Adren
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [3è] Homophones confusions -ait /-é /-er !

Message par Serge le Mar 17 Jan 2012 - 19:27

C'est simple :

- Sur les copies, si j'entoure en vert, ils savent qu'ils doivent conjuguer le verbe trois fois, si c'est souligné en rouge ils doivent expliquer la règle, si je mets 5 à côté, ils l'expliquent 5 fois ... si je mets un autre chiffre, c'est davantage.

Je mets ce code, que ce soit dans leurs rédactions, sur leurs copies de grammaire ou de questionnaires de lecture, dans leur classeur, etc. Et je passe dans les rangs vérifier cela quand ils ont des exercices pour ne pas perdre de temps.

En fonction du sérieux des corrections et des explications fournies, j'ajoute des points.


- Dans le cadre de leur écriture régulière en ligne, à la fin du mois ils me rendent une feuille avec d'un côté les mots de vocabulaire qu'ils ont réinvestis et d'un autre les dernières notions d'orthographe auxquelles ils ont été particulièrement attentifs en écrivant (ça/sa ; ses/ces/c'est/s'est/sait, conjugaison du présent ou autre, etc. le son é/er/ait) et, en fonction, je les valorise mais surtout je personnifie les exercices de renforcement.


Dernière édition par Serge le Lun 20 Aoû 2012 - 22:49, édité 2 fois

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [3è] Homophones confusions -ait /-é /-er !

Message par V.Marchais le Mar 17 Jan 2012 - 20:14

C'est super Serge.
Je m'étais lancée un temps dans un travail similaire mais c'était trop galère la gestion des fiches élèves pour le suivi individuel de l'orthographe (vérifier quels points ils bossaient, avaient bossé, les progrès...). J'ai laissé tomber.

Comment t'organises-tu pour garder en mémoire ce que chaque élève a travaillé, vérifier que cela correspond à ses besoins réels et que les points varient bien régulièrement ?

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: [3è] Homophones confusions -ait /-é /-er !

Message par Sapotille le Mar 17 Jan 2012 - 20:20

@V.Marchais a écrit:C'est super Serge.


Je suis aussi très admirative... topela
Ils connaissent la chance qu'ils ont de croiser ta route, ces ados-là?

Sapotille
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [3è] Homophones confusions -ait /-é /-er !

Message par Thalia de G le Mar 17 Jan 2012 - 20:52

Tu dois avoir une gestion d'enfer ! Je t'embauche.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [3è] Homophones confusions -ait /-é /-er !

Message par Lonie le Mer 18 Jan 2012 - 14:13

Idem... je suis impressionnée par ton travail, Serge ! veneration

_________________
"Si j'avais su, j'aurais pas venu"

Lonie
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: [3è] Homophones confusions -ait /-é /-er !

Message par Adren le Mer 18 Jan 2012 - 16:18

J'en reviens à mon souci de dictées à corriger. Je commence par quoi ?
Repérer les verbes conjugués, ça me paraît la base, mais à partir de quel texte ? Je leur donne d'abord le texte correct tapé ou bien je leur redonne leurs copies pleines d'erreurs ? Ou un autre texte ??

Adren
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [3è] Homophones confusions -ait /-é /-er !

Message par Dhaiphi le Mer 18 Jan 2012 - 16:46

@Sapotille a écrit:Je suis aussi très admirative... topela
Ils connaissent la chance qu'ils ont de croiser ta route, ces ados-là?
Admiratif, certes... mais dubitatif aussi : les supers méthodes qui donnent plus de travail au maître qu'à l'élève, j'ai renoncé... scratch

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: [3è] Homophones confusions -ait /-é /-er !

Message par Serge le Mer 18 Jan 2012 - 16:54

Justement, l'objectif est d'avoir au contraire le moins de travail possible Wink

Et qu'il soit efficace, tout en étant le plus agréable possible, tant pour le professeur que pour l'élève. Razz
Comment ? Tout simplement en favorisant l'autonomie des élèves en ce domaine, et ce grâce à plusieurs petites astuces (que je pourrais détailler une autre fois pour ceux que cela intéressera).
Ils sont tellement autonomes qu'ils en redemandent et participent d'eux-mêmes l'été et même une fois au lycée Wink
Et pour juger de l'efficacité, il suffit tout simplement de jeter un oeil à ce qu'ils écrivent. Bien des messages que des collègues attribuaient à des lycéens s'avéraient être en fait ceux d'élèves de 6ème/5ème ... qui y écrivent correctement.


@V.Marchais a écrit:C'est super Serge.
Je m'étais lancée un temps dans un travail similaire mais c'était trop galère la gestion des fiches élèves pour le suivi individuel de l'orthographe (vérifier quels points ils bossaient, avaient bossé, les progrès...). J'ai laissé tomber.

Comment t'organises-tu pour garder en mémoire ce que chaque élève a travaillé, vérifier que cela correspond à ses besoins réels et que les points varient bien régulièrement ?

Voici comment je procède actuellement (je dis actuellement car j'ai tâtonné et tenté différentes approches pour trouver celle qui me convient le mieux en terme d'efficacité et ... de facilité de gestion personnelle. Smile



Il y a d'abord les éléments imposés (certains mots appris que je tiens absolument à voir employer par exemple, ou des notions d'orthographe de base apprises durant le mois.
En effet, dès que nous voyons des leçons phares en orthographe, tous les élèves sont au défi de réinvestir ces notions de base (son é/er/ait, savoir écrire se/ce/ceux ; sa/ça, etc.)
Ils notent ces notions sur leur "carnet de bord". Durant le mois en question, en écrivant sur la Cafet, ils mettent les ça/se/ -er,-é ... en gras, pour y être attentifs au quotidien et pas juste le temps d'une évaluation (car les règles, ils les connaissent le jour J d'une évaluation, c'est le fait d'y penser sur le long terme en écrivant qui est le plus important)



Comment faire pour vérifier ?

En cliquant sur leur profil, on a accès directement à tous les messages postés par l'élève sur le forum. Il n'y a plus qu'à vérifier d'un simple coup d'oeil que les éléments en gras sont juste et en nombre suffisant pour être significatifs de la maîtrise de la notion.


Il y a ensuite les éléments choisis par l'élève :

Les élèves ont donc une feuille sur laquelle ils notent au recto : défi personnel de vocabulaire et au verso : défi personnel d'orthographe

Dès que nous faisons une leçon avec des exercices d'orthographe, conjugaison, vocabulaire, les élèves mettent une croix en face des réponses qu'ils n'ont pas eu juste ou sur lesquelles ils ont eu de grosses hésitations. Idem quand ils ont une évaluation de conjugaison ou une dictée ... Ils sélectionnent les notions sur lesquels ils ont eu du mal.

(Ex : un élève qui conjuguent partir en disant "je parts" pourra tenter d'utiliser régulièrement "je pars" dans ses sujets de discussion. Idem pour les verbes en -indre, etc.
D'autres choisirons d'utiliser des mots invariables qu'ils ont tendance à écrire faux, comme "malgré" "parmi" "Eh bien !" "parce que " etc.

Chaque fois qu'ils l'écrivent tout en discutant avec leur camarades, ils mettent un bâton devant le mot sur leur feuille.
Idem pour les mots de vocabulaire rencontrés dans les textes et qu'ils décident d'"adopter" en les employant régulièrement dans le mois.
Généralement, je commence la séquence par l'étude du vocabulaire que nous allons y rencontrer ( Je commence à mettre en ligne les mots de vocabulaire de la séquence poésie, fabliaux et farces du TDL 5ème, mais aussi le vocabulaire thématique : vocabulaire des expressions bibliques, vocabulaire de la joie, de la tristesse, du sens visuel, etc.)
Ils ont donc de quoi choisir, varier et diversifier leur parcours. En outre, ils intègrent d'autant mieux les notions qu'ils voient aussi tous leur camarades réinvestir ces mots au quotidien. Et ils n'hésitent pas à poster pour préciser à un autre membre si un mot leur semble mal orthographié ou mal employé, afin qu'ils puissent rectifier. Du coup, ils sont aussi attentifs à l'orthographe des autres, cela favorise l'entraide et peu à peu l'autonomie. Les professeurs ont peu à intervenir finalement, même si on souligne parfois des fautes, qui ne seront pas comptées si elles sont éditées correctement.

Le défi est personnel et modulable au cours du mois (s'ils n'arrivent pas à utiliser naturellement un mot de vocabulaire qu'ils s'étaient mis au défi d'utiliser, autant qu'ils en changent plutôt que d'essayer de le "caser" de façon artificielle)


Vers la moitié du mois, durant des exercices, je passe dans les rangs et ils me présentent leur feuille pour que je regarde les notions et les mots choisis et le nombre de bâtons mis devant chacun. Je peux ainsi regarder si les mots sont pertinents, judicieusement choisis et adaptés au niveau de l'élève (par exemple en vocabulaire comme en orthographe, je n'attendrais pas la même chose d'un élève dyslexique que d'un bon élève. On peut ainsi faire vraiment de la pédagogie différenciée et personnalisée. Je peux alors leur suggérer de mettre la barre plus haut ou au contraire d'être plus pragmatique dans leur choix.

A la fin du mois, ils me rendent leur feuille, je vérifie dans leur message que les mots sont correctement employés dans le contexte et, en fonction de leur niveau, j'attribue une note de vocabulaire (les mots étant souvent mis en gras, la vérification se fait très vite) Razz

Je fais la même chose pour l'orthographe, en tenant compte aussi de l'orthographe générale en dehors du défi : les élèves ont-ils utilisés le bonpatron pour mieux écrire ? (ils rectifient ainsi d'eux-mêmes la majorité des fautes en se voyant rappeler les règles) Ont-ils édité leur messages ? Je valorise les efforts et j'attribue alors aussi une note.
Je commente sur la feuille les points qui semblent encore à approfondir ou si j'ai remarqué, dans leurs productions d'écrits, le besoin de renforcer un autre savoir.
Par exemple, j'ai expliqué à un élève que je peux dorénavant le voir poser des questions avec inversion sujet/verbe et point d'interrogation, etc.
Dans ce cas, ces remarques leur servent de base pour commencer leur défi personnel du mois suivant.
Les parents signent la feuille, c'est très important. J'en profite pour leur donner des exercices ciblés du manuel (si on les a pas tous faits) sinon de liens de quizz d'entrainement. Ils les font jusqu'à avoir tout juste et, quand c'est le cas, ils postent leurs captures d'écran.
Ainsi, ils révisent en autonomie, zéro correction, ils apprennent en plus à faire des captures d'écran pour le B2i et je peux vérifier le mois suivant que c'est fait en vérifiant simplement que ces exercices apparaissent dans les messages postés.

Avec certaines classe, il m'arrive même de suggérer aux élèves de s'auto-évaluer concernant le vocabulaire réinvesti et l'orthographe. Ils voient souvent très juste.


Au final, ça demande peu de travail. C'est ludique, souvent drôle, bien tourné, agréable à lire, sans faute et avec du vocabulaire (que demande le peuple ?)
C'est pour ainsi dire un loisir, à la fois pour eux et pour le correcteur, mais un loisir qui les fait progresser au quotidien. Cela se voit de suite dans leurs rédactions sur feuille et en classe. Les automatismes sont là.
Moins de fautes, plus de vocabulaire.



Et ça marche encore mieux pour la grammaire et l'initiation à l'argumentation.

En ce moment, mes cinquièmes ont pour défi de se poser à chaque phrase les question "quand?" "Où? " "comment?" "Pourquoi?" etc. pour enrichir leur phrase de compléments circonstanciels pertinents pour les enrichir.

De même pour les GN à enrichir d'épithète, de CDN et de propositions subordonnées relatives.

Il existe même des topics où un élève poste une photo et le suivant la décrit en écrivant les épithète en rouge, les CDN en bleu, les PSR en vert ...puis il relance avec une autre photo.


Les possibilités sont nombreuses et presque illimités. Les idées viennent souvent des élèves eux-même en fait. L'un a lancé un topic où un élève poste une phrase basique sujet verbe cod et le suivant doit l'enrichir du maximum d'expansions du nom et de compléments circonstanciels qu'il peut, avant de relancer lui-même ...






Dernière édition par Serge le Dim 22 Jan 2012 - 13:14, édité 6 fois

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [3è] Homophones confusions -ait /-é /-er !

Message par V.Marchais le Mer 18 Jan 2012 - 19:02

Merci pour tes longues explications, Serge.


Je relirai ça très attentivement demain, à tête reposée.
Merci à toi.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: [3è] Homophones confusions -ait /-é /-er !

Message par Dhaiphi le Mer 18 Jan 2012 - 20:43


Sinon il y a toujours le bon vieux coup de pied auc c*l (virtuel, cela va sans dire). Wink

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: [3è] Homophones confusions -ait /-é /-er !

Message par Serge le Dim 22 Jan 2012 - 13:40

C'est sûr Laughing

Cela dit, si on réussit à les faire progresser assez efficacement sans trop de coups de pied au derrière, en combinant le ludique (au sens latin) et le sérieux, en leur donnant des objectifs clairs, de la rigueur et l'envie de progresser, surtout lorsqu'ils constatent eux-mêmes leurs propres progrès, c'est encore mieux. Razz

L'écrit régulière est à mon sens une des clés permettant d'intégrer réellement les savoirs à force d'appropriation, tant en ce qui concerne le vocabulaire, que l'orthographe, la grammaire, l'argumentation, etc.

On ne peut se contenter d'exercices et d'une évaluation ponctuelle (certes absolument indispensables), qui peuvent donner l'illusion de la maîtrise d'un savoir... le jour J du moins. Combien d'élèves savent réciter par coeur les astuces sur le son é/er/ait, feront même juste lors d'une évaluation ciblée ... mais n'y penseront plus du tout en écrivant le reste du temps ? Smile


J'espère que mon message explicatif, posté plus haut, est malgré tout compréhensible une fois à tête reposée Razz
J'avoue avoir fait vite en l'écrivant Embarassed

Mais si un point n'est pas assez clair, dites-le-moi et je préciserai topela

Je peux poster des photos d'exemples de "fiches élèves défi d'orthographe / Défi de vocabulaire" si vous le souhaitez (et même des exemples de phrases de réinvestissement dans lesquels les élèves réutilisent en autonomie tel ou tel savoir du programme). C'est beaucoup plus clair je pense dès qu'on peut "visualiser" concrètement les choses. Wink



Dernière édition par Serge le Sam 3 Mar 2012 - 0:56, édité 2 fois

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [3è] Homophones confusions -ait /-é /-er !

Message par Adren le Dim 22 Jan 2012 - 20:17

Merci Serge, si tu es prêt à poster des morceaux d'élèves, j'accepte volontiers les exemples parlants.

Adren
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [3è] Homophones confusions -ait /-é /-er !

Message par Serge le Lun 23 Jan 2012 - 18:37

Là, j'ai réussi à intercepter la feuille d'une sixième. Razz



Voici une (partie) de sa feuille de défis personnels orthographe/conjugaison (qu'elle a intitulée "défi de vocabulaire" et au dos elle a son défi personnel de vocabulaire)

Elle a sélectionné des mots qu'elle a eu du mal à intégrer dernièrement (en se référant à ses dictées, exercices, évaluations d'orthographe ou de conjugaison ou tout simplement aux mots qu'elles sait avoir du mal à écrire spontanément correctement. Ex : malgré, en effet, au revoir (en deux mots), en outre, en train de, quelquefois (en un seul), jusqu'à ce que, etc.

Les croix vertes correspondent au nombre de fois qu'elle a utilisé ces mots consciemment tout en discutant sur le forum d'écriture interétablissements.

Bon, elle a manifestement surtout besoin de mémoriser les mots invariables, donc elle les a ciblés, car elle mémorise assez bien les accords et les règles (ex : son é/er/ait; ce/se/ceux ...) Alors que d'autres sont davantage capables de mémoriser les mots dont l'orthographe ne change pas mais ont davantage de mal avec l'application de règles.

Certains ont donc pour défi personnel de ce mois d'utiliser le plus souvent possible et sans faire de fautes : s'est/c'est/ces/ses/sais/sait ou é/er/ait/ai/ez, etc.


D'autres ont fait de même pour les verbes de la dernière leçon qu'ils ont dû mal à orthographier correctement au présent de l'indicatif (verbe en -indre/ en -soudre; je pars (et non je parts ); il salue (et non il salut); le verbe appeler (pour apprivoiser la règle du L/LL); etc.)


Et, bien sûr, ils font pareil au dos de leur feuille, pour signaler cette fois pour les mots de vocabulaire qu'ils ont décidé d'adopter et d'utiliser fréquemment durant le mois en écrivant.
Exemples de mots qu'elle a choisis de réinvestir régulièrement durant le mois : pertinent, contempler, vermeil, des ondées, hormis, excepté, châtier, médire, fourbe, perfide, dédaigner, un affront, insolite, hardi, dépourvu de ...

Et elle met des barres devant les mots à chaque fois qu'elle les emploie ...

A la fin, je prends leur feuille et je compare avec leurs messages (c'est plus agréable et ça va curieusement plus vite que corriger les rédactions ponctuelles, alors qu'au final ils écrivent bien plus au quotidien quand on fait le bilan individuel), et ça leur fait deux notes motivantes par mois (orthographe/vocabulaire et parfois une troisième pour les valoriser quand leur façon décrire est agréable, fluide, en fonction de leurs difficultés et de leurs progrès constatés ...) et je leur écris sur la feuille à faire signer des commentaires et conseils personnalisés pour le prochain défi ou des exercices ciblés de renforcement sur un travers personnel repéré en écriture régulière Smile

Par exemple, elle devra ce mois-ci obligatoirement poser ses questions avec inversion sujet/verbe, trait d'union et sans oublier le point d'interrogation, alors que d'autres auront un autre point personnel à cibler obligatoirement, et d'autres qu'ils choisiront parmi les nouvelles leçons du mois, ou si un des points précédents n'est pas acquis. Ainsi, on continue le programme, mais les élèves en difficultés peuvent continuer à approfondir de plus anciennes.


Demain, j'essaie de prendre d'autres feuilles de défis en exemple, mais il me semble que la façon de procéder est assez claire.

Si certains veulent des extraits d'écriture d'élève où ils réinvestissent ces mots ou alors une autre partie du programme (figures de style, enrichissement de phrases par des compléments, jeux sur les sonorités en poésie, travail sur le portrait, l'argumentation, le latin, la civilisation, les calligrammes, haïkus, contes, fables, pastiches, etc., etc. )
C'est un peu la caverne d'Ali baba, tant pour les profs que pour nos élèves ! Smile

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [3è] Homophones confusions -ait /-é /-er !

Message par Adren le Lun 23 Jan 2012 - 19:21

Merci beaucoup Serge, c'est en effet très clair. L'outil essentiel de progrès étant l'écriture régulière et attentive sur le forum...

Adren
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [3è] Homophones confusions -ait /-é /-er !

Message par Serge le Lun 23 Jan 2012 - 19:32

Oui, j'ai utilisé aussi la version papier pour ceux qui n'ont pas internet, mais à l'usage la version forum qui se révèle non seulement la plus enrichissante, la plus efficace en terme d'apprentissage et de mutualisation mais aussi le plus pratique pour le professeur ( immense possibilité de variété des approches et des activités, conseils personnalisés et progressifs, outils favorisant l'autonomie et l'auto-correction des élèves, explications valables pour tous sans avoir besoin de se répéter, vérification facile des messages, lisibilité, pas de pertes, d'oublis, etc. ). Nos élèves ont droit à leur Néo Smile

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [3è] Homophones confusions -ait /-é /-er !

Message par V.Marchais le Ven 2 Mar 2012 - 21:44

Je viens de relire tout cela à tête reposée, Serge, et d'abord je souhaite te remercier de partager avec nous ce travail que je trouve formidable d'ingéniosité et d'efficacité (étant aussi persuadée que la maîtrise de l'écrit est questions d'habitudes que l'on parvient à mettre en place, je suis convaincue de cette efficacité a priori).
Cela me donne envie de tenter quelque chose d'approchant, mais je crois que je vais devoir me contenter d'une version papier, et j'ai bien conscience que ce sera à la fois moins stimulant et plus lourd (rien que rassembler les différents écrits d'un même élève...). Mais dans notre petite ZEP, la fracture numérique est très sensible. Le nombre d'élèves sans ordi, sans connexion, et à peu près incapables de taper sur un clavier, est encore important. Par ailleurs, notre collège n'a pas de forum, à peine un site très peu actif (ceci expliquant peut-être cela). Et je n'ai guère la disponibilité pour me lancer dans la création d'un forum et sa modération.

D'ailleurs, j'ai une question (on ne sait jamais) : qui modère le forum ? L'accès est-il ouvert 24h/24 ? N'avez-vous jamais de débordements ?

Je cogite sur la manière dont je pourrais m'inspirer de ton travail en tenant compte de nos contraintes matérielles.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: [3è] Homophones confusions -ait /-é /-er !

Message par Serge le Ven 2 Mar 2012 - 22:08

Pour tout te dire, mes élèves ont souvent pratiqué au début cette activité d'écriture régulière/journalière (je précise encore au besoin : en plus des rédactions traditionnelles, et non à la place) certains sur internet, certains sur feuille (dans un cahier d'écriture ou sur feuille dans la partie écriture de leur classeur), d'autres panachant les deux ...

Autant dire que là, c'était lourd à gérer et il a vite fallu changer le fusil d'épaule pour que ce soit gérable et agréable .... Les élèves qui progressaient le moins étaient curieusement ceux qui choisissaient la formule papier ( pas de regards extérieurs, pas de prise de conscience de la dimension sociale de l'orthographe, pas d'émulation, pas d'interaction, donc des textes un peu artificiels,souvent répétitifs dans les thèmes, pas d'enrichissement en voyant ce que les autres ont pu faire en réinvestissement de vocabulaire, et puis participer à un débat argumentatif tout seul sans se confronter à l'opinion des autres c'est moins stimulant, etc. )

La régularité était dure en plus à prouver car certains n'hésitaient pas à écrire plein de choses à la va vite juste avant que je récupère le classeur et antidataient pour faire croire à une certaine régularité par exemple ... Alors que l'objectif est de progresser en écrivant peu mais très correctement, en mobilisant sur chaque phrase ses connaissances en orthographe, vocabulaire, grammaire ...

En plus, prendre les classeurs ou cahiers impliquait que les élèves en question ne faisaient rien durant tout le temps où j'avais les cahiers ...

Maintenant, je n'ai plus ce souci. Deux élèves seulement dans tout l'établissement utilisent cette formule papier pour l'écriture régulière ... Même ceux qui n'ont pas internet se rendent au CDI pour poster ce qu'ils ont fait (faut dire qu'ils aiment aussi le support). Même les parents, très rétifs au début, ont été frappés par la rapidité des progrès en orthographe de leur enfant et surtout de leur capacité de réflexion. Du coup, plus de méfiance (qui était bien compréhensible et légitime) mais au contraire, certains parents très positifs y participent aussi ... Les échanges entre parents/enseignants sont très conviviaux, facilités, et les problèmes rencontrés avec des élèves bien plus vite réglés car pris à temps.

En cliquant sur un profil, je peux voir d'un coup d'oeil tout ce qu'ils ont écrit, les mots de vocabulaire utilisés qui sont en gras, du coup la vérification des acquis se fait très vite ! Et comme chaque message est daté, on sait s'il y a régularité, si le texte a été édité pour être amélioré, etc.

Et comme ils ont une feuille de féi avec les mots et les notions d'orthographe réinvestis, ça va encore plus vite pour vérifier tout ça Smile

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [3è] Homophones confusions -ait /-é /-er !

Message par User5899 le Ven 2 Mar 2012 - 22:40

@Serge a écrit:J'ai la chance d'avoir des élèves qui ne font quasiment plus aucune confusion avec le son é/er/ez/ait/ai ...

Il faut dire qu'à chaque faute, ils recopient la règle 5 fois, ça les motive à l'intégrer et à y être attentifs. Laughing
Je suis assedz d'accord. Ca me semble plutôt être un problème d'attention, pas de connaissance des règles. Le problème se ramène donc plutôt à "comment forcer l'attention ?".

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: [3è] Homophones confusions -ait /-é /-er !

Message par Serge le Ven 2 Mar 2012 - 23:20

C'est effectivement tout l'enjeu de cette démarche d'écriture brève par réinvestissement. En leur donnant cet objectif ciblé (son é/er/ait) par exemple sur une certaine période durant laquelle ils sont particulièrement attentifs à ce qu'ils écrivent concernant ces règles, avec en plus le regard de leurs camarades qui n'hésitent pas à leur signaler une "coquille", soit de façon discrète et amicale, soit en les chambrant gentiment Laughing Ainsi, ils sont doublement attentifs : d'un côté à ce qu'ils écrivent, d'un autre à ce que les autres écrivent. Wink



@V.Marchais a écrit: Par ailleurs, notre collège n'a pas de forum, à peine un site très peu actif (ceci expliquant peut-être cela). Et je n'ai guère la disponibilité pour me lancer dans la création d'un forum et sa modération.

D'ailleurs, j'ai une question (on ne sait jamais) : qui modère le forum ? L'accès est-il ouvert 24h/24 ? N'avez-vous jamais de débordements ?

Je cogite sur la manière dont je pourrais m'inspirer de ton travail en tenant compte de nos contraintes matérielles.

Mais tu peux utiliser l'outil directement. Beaucoup de collègues sur néo m'enoient des élèves pour les aider à mieux écrire. Parfois ce sont des élèves qui viennent d'eux-mêmes et demandent à leur professeur de venir. En fait, plus les échanges sont nombreux, plus les discussions sont stimulantes, un peu comme ici. L'avantage de ce forum est de favoriser l'autonomie des élèves. Ce sont eux les modérateurs principaux. Ils connaissent la charte ( ce sont même certains d'entre eux qui l'ont écrit, et chaque début d'année on la discute pour voir s'ils veulent ajouter quelque chose, ainsi ils se la sont appropriée) Ils se modèrent dans ce qu'ils écrivent et se modèrent entre eux au besoin. Ensuite le forum est fréquenté aussi par des collègues d'un peu partout, qui n'hésitent pas à aider à leur niveau, à répondre à une question, à recentrer un débat ou à titiller la réflexion par une question faussement naïve Razz
Tu peux essayer de t'y rendre juste pour voir, tu t'en rendras compte.

Comme le ton est donné et que le niveau d'écriture est correct, même des élèves venant d'ailleurs (donc sans objectif de travailler leur ortographe/vocabulaire) avec l'intention d'écrire un peu comme sur msn changent vite de style car ils se rendent compte que "ça fait tâche" au milieu des autres. Les élèves s'encouragent et se tirent donc vers le haut, naturellement. En fonction de leur âge et de leur niveau bien sûr, puisqu'il y a des CM2, des collégiens, des lycéens ... Chacun utilise le bonpatron, le correcteur qui ne corrige pas mais rappelle juste des règles d'orthographe à utiliser. Ils aiment le lieu, donc ils le respectent. C'est "leur forum" comme ils disent. Et ils y restent souvent une fois qu'ils ont quitté l'établissement. Ils ont même souhaité -par sondage sur un topic- qu'ils restent ouverts les étés, c'est dire. Jamais aucun débordement, ni critique de collègue. Au contraire. Des rapports parfois conflictuels entre certains élèves et même entre élèves et enseignants ont été résolus en ouvrant le dialogue de façon calme, posée, par écrit. Et en se découvrant les uns les autres sous un autre angle, au gré des discussions.

Bref, mon boulot de modérateur consiste principalement à vérifier simplement les messages de mes élèves à la fin du mois au regard de leur feuille personnel de défi. Et de valoriser les progrès. L'objectif est surtout que le forum fonctionne de manière la plus autonome possible. La preuve, j'arrive à être modérateur ici et là, tout en assurant mes cours, leur préparation et en participant aux échanges. Donc tu peux sans problème leur conseiller d'utiliser l'outil ou venir poster leur création, ce qui peut les stimuler à écrire mieux en sacahnt que leur haïkus par exemple seraient publiés et peut-être commentés Wink

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [3è] Homophones confusions -ait /-é /-er !

Message par henriette le Sam 3 Mar 2012 - 0:51

@Serge a écrit:J'ai la chance d'avoir des élèves qui ne font quasiment plus aucune confusion avec le son é/er/ez/ait/ai ...

Il faut dire qu'à chaque faute, ils recopient la règle 5 fois, ça les motive à l'intégrer et à y être attentifs. Laughing

Depuis que j'applique ce genre de "Schreibtherapie", je n'ai moi non plus presque plus de fautes sur les homonymes grammaticaux, les terminaisons verbales et les accords simples. Les élèves eux-mêmes du reste le reconnaissent : le plus souvent, ce n'est pas qu'ils ne connaissent pas la règle, mais c'est qu'ils ont une flemme irrépressible qui les empêche de se relire. Du coup, une fois qu'ils ont passé quelques heures à recopier x fois des règles qu'ils connaissaient, en général ça les vaccine efficacement de leur flemmagite aiguë Twisted Evil

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum