Selon Vousnousils, Peillon serait contre la réforme des obligations de service... Erreur de lecture ou manipulation volontaire ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Selon Vousnousils, Peillon serait contre la réforme des obligations de service... Erreur de lecture ou manipulation volontaire ?

Message par John le 20/1/2012, 13:13

Voici le titre et le chapeau d'un article qu'on peut lire en une de Vousnousils :

Revoir les obligations de service des enseignants est "une erreur" (Vincent Peillon)

Vincent Peillon et Luc Chatel ont confronté leur vision de l'éducation, dans une inter­view croi­sée publiée aujourd'hui dans Libération. Luc Chatel a insisté sur la réforme du sta­tut de 1950, ce que Vincent Peillon consi­dère comme une erreur et une "faute".

Ce titre est un scoop, et il garantit au enseignants que leurs maxima d'heures hebdomadaires ne seront pas revus à la hausse.

Mais quand on lit le début du même article, on découvre :
Vincent Peillon, chargé de l'éducation dans l'équipe Hollande, estime que « com­men­cer par revoir les "obli­ga­tions de ser­vice" est une erreur », dans une inter­view croi­sée avec le ministre de l'Education natio­nale, Luc Chatel, publiée aujourd'hui dans Libération.

http://www.vousnousils.fr/2012/01/19/revoir-les-obligations-de-service-des-enseignants-est-une-erreur-vincent-peillon-520147

Etonnant, non ? En réalité, Vincent Peillon ne dit pas qu'il ne faut pas toucher aux statuts de 1950 : il dit juste qu'il ne faut pas commencer par cela !

Voici donc les vraies déclarations de Vincent Peillon :

Commencer par revoir les «obligations de service», comme le propose l'UMP, est une erreur et même une faute à l'égard des enseignants qu'on a l'air, sournoisement, de désigner comme les seuls responsables d'échecs imputables en réalité à une politique. Aucun professeur ne travaille 15 ou 18 heures ni même 27 heures, comme dans le primaire. Tous font en réalité 37 voire 38 heures. Mais la situation n'est évidemment pas la même entre les professeurs des écoles et les enseignants du secondaire.[...]
Nous ne mettrons aucun moyen qui ne réponde pas à un besoin. D'où la longue concertation que nous avons avec les acteurs - parents d'élèves, associations périscolaires, syndicats enseignants, mais aussi de tous les personnels de l'éducation. La question des moyens se pose, c'est une évidence. Mais elle est subordonnée à une ambition et à un projet.
C'est tout le sens de la proposition de François Hollande de créer durant son quinquennat 60 000 postes supplémentaires, pas seulement d'enseignants mais de l'ensemble des professionnels de l'éducation. Ces 60 000 postes, ce n'est pas une gabegie. On verra que, très facilement, on trouvera à les employer. La condition sera l'amélioration des performances du système éducatif pour tous et pour chacun. Ce sera un nouveau contrat entre l'école et la nation, porté par tous, avec une évaluation des résultats et une véritable refondation.
Libération : Mais pourrez-vous aussi revaloriser les enseignants en ces temps de crise ?
On assiste à une paupérisation du monde enseignant - de jeunes professeurs ont du mal à se loger en Ile-de-France par exemple. La question se pose donc. Mais, d'abord, la revalorisation doit redonner une meilleure formation, arrêter d'attaquer ce métier et mettre l'école au cœur de l'action publique. Elle n'est pas seulement matérielle. D'ailleurs, la question salariale n'est pas la demande première des professeurs. Nicolas Sarkozy veut le croire, car il ne croit qu'en l'argent. Mais tout le monde ne fonctionne pas qu'à l'appât du gain. C'est beaucoup de méconnaissance et de mépris pour le monde enseignant : il y a encore une autre culture, d'autres valeurs. Quant à la revalorisation qu'il se vante d'avoir faite, c'est de la poudre aux yeux. Elle n'a concerné que les jeunes. Le métier n'a pas été revalorisé, et on voit même de jeunes professeurs le quitter. En fait, la dernière vraie revalorisation a été faite sous Lionel Jospin pour les professeurs des écoles. Il en faudra une réelle. Et nous n'allons pas évacuer la question dans nos discussions.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon Vousnousils, Peillon serait contre la réforme des obligations de service... Erreur de lecture ou manipulation volontaire ?

Message par Mareuil le 20/1/2012, 13:42

Encore les ravages de la "globale" Wink

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon Vousnousils, Peillon serait contre la réforme des obligations de service... Erreur de lecture ou manipulation volontaire ?

Message par Pierre_au_carré le 20/1/2012, 20:49

J'ai lu ça aussi :
pipeau électoraliste de Peillon car ils veulent faire ça aussi avec le changement des "rythmes solaires"...

L'argumentaire de cette élection ne va pas être technique, mais tactique... Au cas où quelquse indécis ne suivraient pas exactement les débats. Rolling Eyes

Il y avait eu une interview du Monde où Peillon disait que "la création des 60 000 postes ne serait pas sans contre-partie".
La tournure laisse penser que c'est fait comme un cadeau...


Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon Vousnousils, Peillon serait contre la réforme des obligations de service... Erreur de lecture ou manipulation volontaire ?

Message par Moonchild le 21/1/2012, 01:45

Vincent Peillon, chargé de l'éducation dans l'équipe Hollande, estime que « com­men­cer par revoir les "obli­ga­tions de ser­vice" est une erreur ».

La question des moyens se pose, c'est une évidence. Mais elle est subordonnée à une ambition et à un projet.

La condition sera l'amélioration des performances du système éducatif pour tous et pour chacun. Ce sera un nouveau contrat entre l'école et la nation, porté par tous, avec une évaluation des résultats et une véritable refondation.
Bref PS et UMP ce seront les mêmes mesures, mais pas dans le même ordre.

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon Vousnousils, Peillon serait contre la réforme des obligations de service... Erreur de lecture ou manipulation volontaire ?

Message par Abraxas le 21/1/2012, 05:31

C'est leur dernière trouvaille, à l'UMPS, pour légitimer d'autres baisses d'effectifs et de recrutement…
Je crois que je vais voter Bayrou, tiens…

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon Vousnousils, Peillon serait contre la réforme des obligations de service... Erreur de lecture ou manipulation volontaire ?

Message par Pierre_au_carré le 21/1/2012, 09:44

@Moonchild a écrit:
Vincent Peillon, chargé de l'éducation dans l'équipe Hollande, estime que « com­men­cer par revoir les "obli­ga­tions de ser­vice" est une erreur ».

La question des moyens se pose, c'est une évidence. Mais elle est subordonnée à une ambition et à un projet.

La condition sera l'amélioration des performances du système éducatif pour tous et pour chacun. Ce sera un nouveau contrat entre l'école et la nation, porté par tous, avec une évaluation des résultats et une véritable refondation.
Bref PS et UMP ce seront les mêmes mesures, mais pas dans le même ordre.

Alors que pourtant au loto l'ordre ne compte pas... Laughing

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum