[article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Page 5 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Carabas le Sam 21 Jan 2012 - 17:09

@Nielsen Rika Bell a écrit:J'avoue que j'aime beaucoup m'ennuyer, en ce qui me concerne Very Happy
Je préfère m'ennuyer à faire un truc vraiment ch...

C'est pour ça que je ne comprends pas l'opposition entre ennui et occupation. Je peux m'ennuyer en ayant une occupation casse-....

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Clarinette le Sam 21 Jan 2012 - 17:10

Il ne faut pas confondre s'ennuyer et s'emm..... ! professeur Very Happy

_________________

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Nita le Sam 21 Jan 2012 - 17:15

Ma grand-mère me répétait qu'il n'y a que les imbéciles qui s'ennuient...



pingouin

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.

Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Dhaiphi le Sam 21 Jan 2012 - 17:19

Revenons aux fondamentaux :
"Causer de l'ennui, fatiguer l’esprit par quelque chose d’insignifiant, de monotone, de déplaisant, ou de trop long." professeur

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Thalia de G le Sam 21 Jan 2012 - 17:21

Ta grand-mère avait tort, Nita, avec tout le respect que je lui dois.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Thalia de G le Sam 21 Jan 2012 - 17:22

@Dhaiphi a écrit:Revenons aux fondamentaux :
"Causer de l'ennui, fatiguer l’esprit par quelque chose d’insignifiant, de monotone, de déplaisant, ou de trop long."
Tu deviens ennuyant (comme disent les élèves) Razz

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Carabas le Sam 21 Jan 2012 - 17:22

@Dhaiphi a écrit:Revenons aux fondamentaux :
"Causer de l'ennui, fatiguer l’esprit par quelque chose d’insignifiant, de monotone, de déplaisant, ou de trop long." professeur
Very Happy

Sans en venir là, arrêtons de faire de l'ennui le problème n°1 de l'école.
Ou le problème n°2, derrière le poids des cartables.

Il me semble que l'acquisition des fondamentaux est plus fondamentale. Et tant pis si ça passe par un peu d'ennui.

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Nielsen Rika Bell le Sam 21 Jan 2012 - 18:23

Je ne crois pas que l'on "fasse" de l'ennui le premier problème de l'école. Ca le devient parce que des élèves réagissent violemment à l'ennui et à tout ce qui ne leur donne pas de compétence.

Pour quoi faire ? A quoi bon ? A quoi ça sert ? On entend tous ça, et le Julien de l'article le demande aussi. Cette idéologie du savoir qui sert est stupide, et elle est au coeur de l'enseignement par compétences.

Comme tout doit être justifié, comme tout doit servir, comme tout doit apporter quelque chose aux élèves, il n'y a plus de place pour les arts libéraux, qui ont en eux une bonne partie de contemplation.

_________________
Parlons éducation... il me vient encore quelques élèves normaux... certes!... jamais vous pouvez vous vanter d'être absolument sans normaux!... non! un de temps à autre... bon!... je les instruis... pas plus mal que les autres professeurs... pas mieux... pédagogue, je suis! oh! très pédagogue! et très scrupuleux!... jamais une séance de chic!... jamais un cours fantaisiste!... depuis trente et cinq années, jamais une pédagogie drôlette!... pas que je me tienne pas au courant!... que si! que si!... je lis à fond tous les cahiers pédagogiques, les sciences de l'éducation... deux, trois kilos par semaine!... au feu! au feu le tout! c'est pas moi qui serai inquiété pour "instruction à la légère"!...

Nielsen Rika Bell
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par doublecasquette le Sam 21 Jan 2012 - 18:43

@Abraxas a écrit:Ma foi, j'ai connu un élève précoce que l'on voulait faire redoubler (en CE1) par défaut d' "insertion" — il fréquentait peu ses petits camarades, et comme tant d'autres, il s'ennuyait.
.

+1
motif de la proposition de redoublement: ne s'intègre pas au groupe classe car trop haut niveau de langage et incompréhensible pour ses camarades.
Je n'ai jamais compris en quoi un redoublement aurait amélioré la situation de cet "incompétent transversal" (sic ... ).

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Mama le Sam 21 Jan 2012 - 19:18

J'ai toujours adoré les périodes de vide contemplatif, la rêverie, l'"ennui", dès mon plus jeune âge de fille unique. Mais pas à l'école. Parce qu'à l'école, j'avais soif d'apprendre, et je ne pouvais pas, parce qu'on réexpliquait sans arrêt pour les autres. Et là, l'ennui devenait terrible. Bien sûr, je pouvais rêver aussi, dessiner, j'écoutais quand même; j'écrivais aussi beaucoup, mais dans la touffeur et le bruit (parfois désagréable) d'une classe, c'est dur. Que j'ai pu compter les minutes, surtout au lycée ! Je ne pouvais pas ouvertement lire autre chose. J'attendais. J'étais déclarée HPI (158) et m'en moquais royalement, j'étais déjà persuadée que ça ne voulait rien dire, je voyais bien que d'autres étaient tout aussi intéressés et aussi bons que moi ou meilleurs (mais pas dans ma classe, en option ou autre). Mais, je le regrette, jamais, jamais, malgré mes moyennes faramineuses, mes 20 aux bacs blancs et aux devoirs, aucun prof ne m'a donné des choses à faire en plus. Cela m'aurait pourtant suffi pour me sentir mieux. Heureusement, en fac, j'ai enfin trouvé à qui parler ! Razz

Mama
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Jane le Sam 21 Jan 2012 - 19:31

@Clarinette a écrit:Jane, je ne dis pas que TOUS les parents d'enfants précoces sont de cet acabit, mais, outre l'exemple de cette association de parents, j'ai coupé les ponts avec une très bonne amie, parce que je ne supportais pas sa façon d'envoyer dans le mur sa fille, certes très précoce, mais visiblement de plus en plus perturbée, y compris après, et peut-être à cause de, deux sauts de classe, en l'ayant fait travailler d'arrache-pied pour le deuxième passage, alors que ses notes étaient juste moyennes. scratch
Cette gamine n'était considérée en permanence que par le filtre de la précocité ; c'était insupportable.

Alors, je l'ai dit, c'est incontestablement fascinant de voir fonctionner un enfant très intelligent, mais attention à ne pas s'y prendre les pieds, dans l'intérêt de l'enfant.

Dernier point, la majorité des enfants précoces s'ennuient au primaire et au collège, mais il y a ceux qui réagissent comme ton fils, et ça fait mal pour lui de lire ça, et d'autres qui prennent un bouquin, ou rêvassent calmement, ou encore tombent sur des enseignants qui les nourrissent à leur faim, mais de toute façon, l'école ne convient qu'aux élèves moyens. Les très doués s'ennuient et les pas doués se noient.

pas de souci Clarinette Wink

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Clarinette le Sam 21 Jan 2012 - 19:32

Of course ! Wink

_________________

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Marie Laetitia le Sam 21 Jan 2012 - 20:38

mamamanette a écrit:A propos de profs "affreux", à l'iufm on avait fait un tour de table : édifiant.
Quant à moi, en terme de concentration sur un seul parcours, sur quatre PE, j'en ai eu deux vraiment durs, l'un (CM2) plaçait à chacune de ses erreurs la seule élève noire - faible - de la classe debout sur une table et on devait lui crier "ouh, les cornes, les cornes" jusuq'à ce qu'elle pleure. Et il a interdit tous les jeux. l'autre (CP) était brutale physiquement avec nous et nous mettait en danger en EPS (j'ai failli me noyer, elle forçait une fille qui avait de graves pb de dos à faire des abdos jambes tendues - en CP, oui).

Il a fallu deux ans à ma mère pour découvrir que mon demi-frère - très précoce - était humilé devant la classe par son instit( (CPCE1) et qu'elle le punissait parfois en le laissant assis sur une chaise et attaché à cete chaise au milieu de la cour, en plein soleil (Marseille).
Recours
elle est restée en poste (directrice et annoncée pour les palmes académiques)

Suspect bigre... ce que j'ai vu à côté c'est du pipi de chat...

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Mama le Sam 21 Jan 2012 - 21:27

N'est-ce pas... Je vous assure que je n'exagère pas. Evil or Very Mad
Pour mon demi-frère, elle le faisait à d'autres, et c'ets une "épidémie" d'insolations qui a fait découvrir le pot aux roses, un printemps particulièrement chaud.

Mama
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Leclochard le Sam 21 Jan 2012 - 22:08

@Clarinette a écrit:Je ne suis pas une spécialiste de ce domaine, ayant, comme je l'expliquais hier, fui comme la peste le milieu des associations de petits génies devant lesquels les parents se prosternent, mais je suis assez favorable au terme de précocité.
En effet, autant Fifille faisait complètement extra-terrestre dans ses jeunes années, autant maintenant, et même si elle s'apprête à décrocher brillamment son bac à 16 ans, elle se fond davantage dans la masse. Bien sûr, elle est dans le peloton de tête de sa classe, très appréciée des professeurs pour la finesse de son raisonnement, etc..., etc..., mais le décalage est beaucoup moins grand avec ses pairs que quand elle était au primaire ou au collège.
C'est sûr qu'elle sera toujours plus intelligente que la plupart des gens qu'elle fréquentera, mais ça sera un atout dans la vie, alors que jeune, ce fut un vrai handicap à son intégration.

Et ça se verra ? Non parce que, perso, je sais qu'il y a des gens doués en cuisine ou en ébénisterie, des personnes incroyablement habiles pour manier un ballon ou jouer aux échecs, d'autres qui savent peindre merveilleusement, d'autres encore qui parlent plusieurs langues sans accent ou qui sont capables de comprendre des phénomènes physiques très complexes... Alors je me demande toujours pourquoi on parle de l'Intelligence comme si on pouvait la mesurer avec un seul indicateur.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Dhaiphi le Sam 21 Jan 2012 - 22:13

@Leclochard a écrit:Alors je me demande toujours pourquoi on parle de l'Intelligence comme si on pouvait la mesurer avec un seul indicateur.
Oui, en effet, l'intelligence "scolaire" est une des formes de l'intelligence.

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Clarinette le Sam 21 Jan 2012 - 22:18

Est-ce que ça se verra comme un deuxième nez sur le front ? Certes non !
Disons que c'est une gamine à la fois très douée en sciences et lettres-langues. Elle a toujours magnifiquement dessiné, a été presque immédiatement propulsée en 2ème année de flûte traversière quand elle a débuté en 6ème ; elle écrit depuis qu'elle est toute petite de très beaux poèmes, des chansons (textes et musique), de nombreuses nouvelles, quelques romans, etc...
Bref, tous ces talents l'aideront forcément à s'en sortir dans la vie, et tant mieux pour elle, parce qu'elle en a un peu bavé, plus jeune.

_________________

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par frankenstein le Sam 21 Jan 2012 - 22:24

@Dhaiphi a écrit:
@Leclochard a écrit:Alors je me demande toujours pourquoi on parle de l'Intelligence comme si on pouvait la mesurer avec un seul indicateur.
Oui, en effet, l'intelligence "scolaire" est une des formes de l'intelligence.
Exactement !
Vous êtes en forme aujourd'hui, je me retrouve dans presque tous vos commentaires ! Wink
Pour Jane, je crois que ton fils est vraiment "mal" tombé...Très honnêtement, je n'ai jamais vu de collègues qui pratiquaient ce que tu décris (exposition en plein soleil, humiliations, comme ce qui est décrit dans l'article : l'instit de maternelle qui va faire humiler l'élève devant des CM2.... affraid Shocked
Tout cela me parait aberrant et même "techniquement" impossible...Mais bon, je ne connais qu'une cinquantaine d'école et 300 ou 400 collègues...Je suis bien tombé !
Au fait, si c'est vrai, tu peux toujours envoyer une lettre aux enseignants concernés ou téléphoner à l'IA, moi je le ferais, sans considérer ça comme de la délation. Suspect

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Mama le Sam 21 Jan 2012 - 22:28

@Leclochard a écrit: Et ça se verra ? Non parce que, perso, je sais qu'il y a des gens doués en cuisine ou en ébénisterie, des personnes incroyablement habiles pour manier un ballon ou jouer aux échecs, d'autres qui savent peindre merveilleusement, d'autres encore qui parlent plusieurs langues sans accent ou qui sont capables de comprendre des phénomènes physiques très complexes... Alors je me demande toujours pourquoi on parle de l'Intelligence comme si on pouvait la mesurer avec un seul indicateur.

Il y a bien entendu - et heureusement - autant de formes d'intelligence que d'activités sur terre... Cependant, au premier contact, premières conversations, celles que tu cites n'ont pas forcément l'occasion de s'exprimer immédiatement.
Après, les gens "intelligents", quelle que soit leur forme d'intelligence, fréquentent (en tout cas amicalement) des personnes qui leur conviennent, et qui leur sont souvent égales dans cette forme ou une autre. Donc, Clarinette, non, elle ne sera pas forcément plus intelligente que ceux qu'elle fréquentera volontairement. Au travail évidemment ou en (belle)famille, ce sera peut-être une autre histoire. Mais les "HPI" se tournent souvent vers des métiers où ils peuvent agir et penser à leur guise.

Mama
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Jane le Sam 21 Jan 2012 - 22:28

@frankenstein a écrit:
@Dhaiphi a écrit:
@Leclochard a écrit:Alors je me demande toujours pourquoi on parle de l'Intelligence comme si on pouvait la mesurer avec un seul indicateur.
Oui, en effet, l'intelligence "scolaire" est une des formes de l'intelligence.
Exactement !
Vous êtes en forme aujourd'hui, je me retrouve dans presque toutes vos appéciations !
Pour Jane, je crois que ton fils est vraiment "mal" tombé...Très honnêtement, je n'ai jamais vu de collègues qui pratiquaient ce que tu décris (exposition en plein soleil, humiliations, comme ce qui est décrit dans l'article : l'instit de maternelle qui va faire humiler l'élève devant des CM2.... affraid Shocked
Tout cela me parait aberrant et même "techniquement" impossible...Mais bon, je ne connais qu'une cinquantaine d'école et 300 ou 400 collègues...Je suis bien tombé !
Au fait, si c'est vrai, tu peux toujours envoyer une lettre aux enseignants concernés ou téléphoner à l'IA, moi je le ferais, sans considérer ça comme de la délation. Suspect

Euh, ça c'est pas moi, c'est Mamamanette qui a raconté cette déplorable expérience arrivée à son frère Wink
Mon gamin a eu de gros soucis avec l'équipe pédagogique de 4°... pour le reste, aucun problème ! Une année de galère, ça lui a suffi (et à nous aussi)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Mama le Sam 21 Jan 2012 - 22:31

@frankenstein a écrit:
@Dhaiphi a écrit:
@Leclochard a écrit:Alors je me demande toujours pourquoi on parle de l'Intelligence comme si on pouvait la mesurer avec un seul indicateur.
Oui, en effet, l'intelligence "scolaire" est une des formes de l'intelligence.
Exactement !
Vous êtes en forme aujourd'hui, je me retrouve dans presque tous vos commentaires ! Wink
Pour Jane, je crois que ton fils est vraiment "mal" tombé...Très honnêtement, je n'ai jamais vu de collègues qui pratiquaient ce que tu décris (exposition en plein soleil, humiliations, comme ce qui est décrit dans l'article : l'instit de maternelle qui va faire humiler l'élève devant des CM2.... affraid Shocked
Tout cela me parait aberrant et même "techniquement" impossible...Mais bon, je ne connais qu'une cinquantaine d'école et 300 ou 400 collègues...Je suis bien tombé !
Au fait, si c'est vrai, tu peux toujours envoyer une lettre aux enseignants concernés ou téléphoner à l'IA, moi je le ferais, sans considérer ça comme de la délation. Suspect
Les insolations, ce n'est pas Jane mais moi Wink
Tu as eu de la chance, oui. Autour de moi c'est l'inverse. Et à ce que j'ai raconté s'ajoute mon chéri, qui se faisait taper violemment sur la tête avec un gros livre à chaque mauvaise réponse en CP. Inutile de vous dire l'angoisse scolaire qu'il en a gardée. C'est même un miracle qu'il sorte avec une prof Razz Et la dénonciation, comme je le racontais, ça n'a servi à pas grand chose dans le cas de mon demi-frère. Elle a arrêté, mais aucune sanction. Mais bon, elle était très proche de l'IPR et du recteur.

Mama
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Clarinette le Sam 21 Jan 2012 - 22:33

Je ne sais pas si je me suis bien fait comprendre : j'ai tendance à penser qu'elle sera toujours plutôt plus intelligente que la moyenne, mais que ça se voie ou pas, ça m'est égal.
Et effectivement, comme elle veut faire médecine, elle fréquentera des gens intelligents et exigeants intellectuellement. C'est d'ailleurs déjà le cas actuellement.
Mais mon souci principal, c'est qu'elle soit heureuse dans la vie, et ça, ce n'était pas gagné dès le départ...

_________________

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Mama le Sam 21 Jan 2012 - 22:35

Eh voilà ! sunny

Mama
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Mama le Sam 21 Jan 2012 - 22:35

A propos, les deux affreux instit que j'ai connus moi, c'était dans l'Hérault, aussi... Mais ils sont en retraite depuis longtemps.

Mama
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Clarinette le Sam 21 Jan 2012 - 22:38

Tant mieux ! Shocked

_________________

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Nielsen Rika Bell le Sam 21 Jan 2012 - 22:39

mamamanette a écrit:Mais les "HPI" se tournent souvent vers des métiers où ils peuvent agir et penser à leur guise.

Prof par exemple. professeur

_________________
Parlons éducation... il me vient encore quelques élèves normaux... certes!... jamais vous pouvez vous vanter d'être absolument sans normaux!... non! un de temps à autre... bon!... je les instruis... pas plus mal que les autres professeurs... pas mieux... pédagogue, je suis! oh! très pédagogue! et très scrupuleux!... jamais une séance de chic!... jamais un cours fantaisiste!... depuis trente et cinq années, jamais une pédagogie drôlette!... pas que je me tienne pas au courant!... que si! que si!... je lis à fond tous les cahiers pédagogiques, les sciences de l'éducation... deux, trois kilos par semaine!... au feu! au feu le tout! c'est pas moi qui serai inquiété pour "instruction à la légère"!...

Nielsen Rika Bell
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum