[article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Page 7 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Duplay le Dim 22 Jan 2012 - 1:45

Oui. Et nous pouvons répondre par l'affirmative.

Spoiler:
Extrêmement Insupportable Pontifieur

Duplay
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par frankenstein le Dim 22 Jan 2012 - 2:13

Spoiler:
Epave Insérée Politiquement. Laughing

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Celadon le Dim 22 Jan 2012 - 7:21

Mowgli et Frankenstein, le topic jeu des acronymes, c'est là :
http://www.neoprofs.org/t31975p855-le-jeu-des-acronymes?highlight=jeu+des+acronymes Wink

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Duplay le Dim 22 Jan 2012 - 8:51

Embarassed

Duplay
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par doublecasquette le Dim 22 Jan 2012 - 9:03

@frankenstein a écrit:
@Nielsen Rika Bell a écrit:Certes. Je veux dire qu'on peut cramer sa vie bien plus fort et définitivement en étant dans les 2% que dans les 30-40%.

Pis d'abord, les écoles font pas tout. abf

Certainement pas, à mon humble avis !
Proportionnellement parlant, il y aura 90% des EIP (ou EPI , on s'en fout... Wink )qui s'en sortiront !
Et certainement pas 90% des élèves qui auront décroché à l'école! Rolling Eyes

Pis d'abord, les écoles font pas tout.
Heureusement ! Very Happy

Le mien fait partie des 10 % ! Le mien fait partie des 10 % ! Razz parce que c'est mieux que Sad et qu'à 33 ans, il y a prescription !

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Mama le Dim 22 Jan 2012 - 10:24

@frankenstein a écrit: Oui, et en plus j'ose une affirmation (non prouvée): les parents d'élèves d'enfants classés EPI (ou prétendus...) ont voté majoritairement Sarkozy ! diable
Spoiler:
(l'intelligence n'est donc pas génétique ! professeur lol! )

En tout cas, mes parents ne votent pas Sarkozy (sinon, je les renie) Very Happy !


Dernière édition par mamamanette le Dim 22 Jan 2012 - 10:31, édité 1 fois

Mama
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Mama le Dim 22 Jan 2012 - 10:29

@Nielsen Rika Bell a écrit:A chacun ses anecdotes et ses connaissances, mais dans ma ptite vie, je remarque que les gens les plus malheureux, les alcooliques, les dépressifs, les toxicos, etc. sont des personnes souvent fort intelligentes et très douées, mais excluses. .

Je suis d'accord, en partie. Disons qu'une fragilité aux causes diverses ajoutée à une forte intelligence produit un mélange dangereux. Sensibilité exacerbée aux malheurs du monde et frustration/isolement face aux autres.
Dans mon collège, deux des élèves les plus enragées et droguées font partie des plus brillantes. Et faut-il rappeler la vie de tous nos poètes maudits ? professeur
Mais heureusement, il y a des gens brillants très équilibrés. Merci qui ? Merci les familles, qui se démènent jusqu'à ce que ça aille mieux (cf Jane). Eh oui, l'école ne peut pas tout. Mais elle peut, c'est sur, donner de quoi se nourrir au pauvre HPI déshérité familialement. (Y'en a, quand on rencontre la famille, on est sûr que ce n'est pas héréditaire, vote sarkozyste ou pas Very Happy )

Mama
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Nielsen Rika Bell le Dim 22 Jan 2012 - 10:43

mamamanette a écrit:Merci qui ? Merci les familles, qui se démènent jusqu'à ce que ça aille mieux (cf Jane). Eh oui, l'école ne peut pas tout. Mais elle peut, c'est sur, donner de quoi se nourrir au pauvre HPI déshérité familialement.

Dans le mille. aam

_________________
Parlons éducation... il me vient encore quelques élèves normaux... certes!... jamais vous pouvez vous vanter d'être absolument sans normaux!... non! un de temps à autre... bon!... je les instruis... pas plus mal que les autres professeurs... pas mieux... pédagogue, je suis! oh! très pédagogue! et très scrupuleux!... jamais une séance de chic!... jamais un cours fantaisiste!... depuis trente et cinq années, jamais une pédagogie drôlette!... pas que je me tienne pas au courant!... que si! que si!... je lis à fond tous les cahiers pédagogiques, les sciences de l'éducation... deux, trois kilos par semaine!... au feu! au feu le tout! c'est pas moi qui serai inquiété pour "instruction à la légère"!...

Nielsen Rika Bell
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Mama le Dim 22 Jan 2012 - 11:58

Hum... tout ceci m'inspire quelques réflexions un peu hors-sujet, mais pas tant que ça.
C'est peut-être bien aussi de garder quelques illuminés marginaux... Sans les génies tourmentés, notre vie, notre science, et surtout notre littérature seraient-elles les mêmes ? Oh que non.
Le génie "intégré" n'a-t-il pas déjà perdu un peu de son génie ? Very Happy
Le génie ne doit-il pas être un peu fou ? "Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière." (Audiard)
Le grand génie peut-il être heureux ? Sa conscience aiguë de certaines choses ne l'en empêche-t-elle pas ? "Si un homme parvient à la connaissance, c'est bien souvent aux dépens de son bonheur." (Erasme)
J'aime bien méditer cette phrase, qui me semble pouvoir prendre plein de sens différents.

Mama
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Nielsen Rika Bell le Dim 22 Jan 2012 - 12:17

La conception moyenne de la joie ou du bonheur, à base d'extraversion, de sociabilité et d'humour populaire, est partiellement incompatible avec le génie.

_________________
Parlons éducation... il me vient encore quelques élèves normaux... certes!... jamais vous pouvez vous vanter d'être absolument sans normaux!... non! un de temps à autre... bon!... je les instruis... pas plus mal que les autres professeurs... pas mieux... pédagogue, je suis! oh! très pédagogue! et très scrupuleux!... jamais une séance de chic!... jamais un cours fantaisiste!... depuis trente et cinq années, jamais une pédagogie drôlette!... pas que je me tienne pas au courant!... que si! que si!... je lis à fond tous les cahiers pédagogiques, les sciences de l'éducation... deux, trois kilos par semaine!... au feu! au feu le tout! c'est pas moi qui serai inquiété pour "instruction à la légère"!...

Nielsen Rika Bell
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Mama le Dim 22 Jan 2012 - 12:32

En voilà une belle réponse, j'aime ! A ton tour :
aam

Mama
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Leclochard le Dim 22 Jan 2012 - 14:17

@Nielsen Rika Bell a écrit:La conception moyenne de la joie ou du bonheur, à base d'extraversion, de sociabilité et d'humour populaire, est partiellement incompatible avec le génie.

Je crois qu'il faut arrêter avec ce mot. 99,999% des précoces sont plus vifs d'esprit et ont une meilleure mémoire. C'est un avantage précieux. Mais dans notre société, avoir un bon réseau ou des parents équilibrés, ça me semble plus utile.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Nielsen Rika Bell le Dim 22 Jan 2012 - 14:20

On parlait plus des EIP, là, hein.

_________________
Parlons éducation... il me vient encore quelques élèves normaux... certes!... jamais vous pouvez vous vanter d'être absolument sans normaux!... non! un de temps à autre... bon!... je les instruis... pas plus mal que les autres professeurs... pas mieux... pédagogue, je suis! oh! très pédagogue! et très scrupuleux!... jamais une séance de chic!... jamais un cours fantaisiste!... depuis trente et cinq années, jamais une pédagogie drôlette!... pas que je me tienne pas au courant!... que si! que si!... je lis à fond tous les cahiers pédagogiques, les sciences de l'éducation... deux, trois kilos par semaine!... au feu! au feu le tout! c'est pas moi qui serai inquiété pour "instruction à la légère"!...

Nielsen Rika Bell
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Leclochard le Dim 22 Jan 2012 - 14:24

mamamanette a écrit:Hum... tout ceci m'inspire quelques réflexions un peu hors-sujet, mais pas tant que ça.
C'est peut-être bien aussi de garder quelques illuminés marginaux... Sans les génies tourmentés, notre vie, notre science, et surtout notre littérature seraient-elles les mêmes ? Oh que non.
Le génie "intégré" n'a-t-il pas déjà perdu un peu de son génie ? Very Happy
Le génie ne doit-il pas être un peu fou ? "Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière." (Audiard)
Le grand génie peut-il être heureux ? Sa conscience aiguë de certaines choses ne l'en empêche-t-elle pas ? "Si un homme parvient à la connaissance, c'est bien souvent aux dépens de son bonheur." (Erasme)
J'aime bien méditer cette phrase, qui me semble pouvoir prendre plein de sens différents.

Le génie marginal, c'est du mythe romantique. La plupart des grands esprits ont été reconnus de leur temps. Ils pouvaient rencontrer des difficultés avec le pouvoir bien sûr mais ils ne finissaient pas nécessairement seuls et alcooliques.
Relisons la vie de Voltaire, de La Fontaine, Hugo, ou Zola. On est loin des marginaux dépressifs.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Nielsen Rika Bell le Dim 22 Jan 2012 - 14:31

Poe, Hemingway, Molière, Baudelaire, Cioran, Schumann...

_________________
Parlons éducation... il me vient encore quelques élèves normaux... certes!... jamais vous pouvez vous vanter d'être absolument sans normaux!... non! un de temps à autre... bon!... je les instruis... pas plus mal que les autres professeurs... pas mieux... pédagogue, je suis! oh! très pédagogue! et très scrupuleux!... jamais une séance de chic!... jamais un cours fantaisiste!... depuis trente et cinq années, jamais une pédagogie drôlette!... pas que je me tienne pas au courant!... que si! que si!... je lis à fond tous les cahiers pédagogiques, les sciences de l'éducation... deux, trois kilos par semaine!... au feu! au feu le tout! c'est pas moi qui serai inquiété pour "instruction à la légère"!...

Nielsen Rika Bell
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Ruthven le Dim 22 Jan 2012 - 14:36

C'est drôle ... Vous rediscutez le problème XXX.1 d'Aristote sur le lien entre génie et mélancolie :

http://asklepios.chez.com/Aristote/problemes_XXX-1.htm

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Leclochard le Dim 22 Jan 2012 - 14:40

@Nielsen Rika Bell a écrit:Poe, Hemingway, Molière, Baudelaire, Cioran, Schumann...

Ils étaient tous pauvres et dépressifs ? Parce qu'il y en a plein de gens qui le sont sans être géniaux...

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Nielsen Rika Bell le Dim 22 Jan 2012 - 14:41

@Ruthven a écrit:C'est drôle ... Vous rediscutez le problème XXX.1 d'Aristote sur le lien entre génie et mélancolie :

http://asklepios.chez.com/Aristote/problemes_XXX-1.htm

Quel dommage que les grecs anciens ne connaissent pas le tabac...

_________________
Parlons éducation... il me vient encore quelques élèves normaux... certes!... jamais vous pouvez vous vanter d'être absolument sans normaux!... non! un de temps à autre... bon!... je les instruis... pas plus mal que les autres professeurs... pas mieux... pédagogue, je suis! oh! très pédagogue! et très scrupuleux!... jamais une séance de chic!... jamais un cours fantaisiste!... depuis trente et cinq années, jamais une pédagogie drôlette!... pas que je me tienne pas au courant!... que si! que si!... je lis à fond tous les cahiers pédagogiques, les sciences de l'éducation... deux, trois kilos par semaine!... au feu! au feu le tout! c'est pas moi qui serai inquiété pour "instruction à la légère"!...

Nielsen Rika Bell
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Nielsen Rika Bell le Dim 22 Jan 2012 - 14:49

@Leclochard a écrit:
@Nielsen Rika Bell a écrit:Poe, Hemingway, Molière, Baudelaire, Cioran, Schumann...

Ils étaient tous pauvres et dépressifs ? Parce qu'il y en a plein de gens qui le sont sans être géniaux...

C'est une boutade, bien sûr. Les grands génies des mathématiques, par exemple, étaient souvent très heureux (et contemplatifs).

Ce que je soutiens, c'est que la notion de bonheur qu'on voit notamment dans certains films américains (le jeune extraverti impertinent gentil sexy bronzé) n'est pas compatible entièrement avec le génie (et pas LES génies), qui doit comporter je pense une bonne partie de contemplation et de calme.

Après, je dis pas, on peut lire ça à travers différentes grilles de compréhension, selon sa perception propre du "génie" : psychologie, étude des comportements, sociologie, philosophie, arts, religion même...

_________________
Parlons éducation... il me vient encore quelques élèves normaux... certes!... jamais vous pouvez vous vanter d'être absolument sans normaux!... non! un de temps à autre... bon!... je les instruis... pas plus mal que les autres professeurs... pas mieux... pédagogue, je suis! oh! très pédagogue! et très scrupuleux!... jamais une séance de chic!... jamais un cours fantaisiste!... depuis trente et cinq années, jamais une pédagogie drôlette!... pas que je me tienne pas au courant!... que si! que si!... je lis à fond tous les cahiers pédagogiques, les sciences de l'éducation... deux, trois kilos par semaine!... au feu! au feu le tout! c'est pas moi qui serai inquiété pour "instruction à la légère"!...

Nielsen Rika Bell
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par lilith888 le Dim 22 Jan 2012 - 14:58

enfin, il me semblait que le "génie" était quand même différent du "précoce" non ? Je pensais qu'il s'agissait d'une infime partie des "précoces", me trompe-je ?

lilith888
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Nielsen Rika Bell le Dim 22 Jan 2012 - 15:00

Le problème, c'est qu'il n'y a pas de test de dépistage de génies, pour le moment.

O tempora.

Spoiler:
En fait on parlait plus des EIP, là, hein.

_________________
Parlons éducation... il me vient encore quelques élèves normaux... certes!... jamais vous pouvez vous vanter d'être absolument sans normaux!... non! un de temps à autre... bon!... je les instruis... pas plus mal que les autres professeurs... pas mieux... pédagogue, je suis! oh! très pédagogue! et très scrupuleux!... jamais une séance de chic!... jamais un cours fantaisiste!... depuis trente et cinq années, jamais une pédagogie drôlette!... pas que je me tienne pas au courant!... que si! que si!... je lis à fond tous les cahiers pédagogiques, les sciences de l'éducation... deux, trois kilos par semaine!... au feu! au feu le tout! c'est pas moi qui serai inquiété pour "instruction à la légère"!...

Nielsen Rika Bell
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par lilith888 le Dim 22 Jan 2012 - 15:01

Oui, je sais que ça parlait des EIP, mais il me semblait que ça avait dérivé sur la notion de "génie"

lilith888
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par frankenstein le Dim 22 Jan 2012 - 15:02

@lilith888 a écrit:enfin, il me semblait que le "génie" était quand même différent du "précoce" non ? Je pensais qu'il s'agissait d'une infime partie des "précoces", me trompe-je ?
Oui, beaucoup de "précoces" ne deviendront pas des génies; ils se feront "rattraper" vers l'âge de 20 ans. professeur

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Nielsen Rika Bell le Dim 22 Jan 2012 - 15:04

Voui. Smile

Je pense qu'on peut être génial sans avoir été précoce.

_________________
Parlons éducation... il me vient encore quelques élèves normaux... certes!... jamais vous pouvez vous vanter d'être absolument sans normaux!... non! un de temps à autre... bon!... je les instruis... pas plus mal que les autres professeurs... pas mieux... pédagogue, je suis! oh! très pédagogue! et très scrupuleux!... jamais une séance de chic!... jamais un cours fantaisiste!... depuis trente et cinq années, jamais une pédagogie drôlette!... pas que je me tienne pas au courant!... que si! que si!... je lis à fond tous les cahiers pédagogiques, les sciences de l'éducation... deux, trois kilos par semaine!... au feu! au feu le tout! c'est pas moi qui serai inquiété pour "instruction à la légère"!...

Nielsen Rika Bell
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Mama le Dim 22 Jan 2012 - 15:04

@Ruthven a écrit:C'est drôle ... Vous rediscutez le problème XXX.1 d'Aristote sur le lien entre génie et mélancolie :

http://asklepios.chez.com/Aristote/problemes_XXX-1.htm

Merci !!

Et effectivement, on n'est plus sur les EIP, là, mais les vrais génies ! Les très très rares. Ceux qu'on ne croise pas.


Dernière édition par mamamanette le Dim 22 Jan 2012 - 15:09, édité 1 fois

Mama
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article] Julien, 13 ans, 146 de QI et sept ans de calvaire à l'école

Message par Mama le Dim 22 Jan 2012 - 15:08

Et en effet ils ne sont pas forcément précoces. Et en effet le sujet du topic a dévié. Et en effet le génie littéraire a surtout été maudit à la fin du XIXe... Peut-être parce que plus personne ne s'intéressait à lui dans l'industrialisation et la mercantilisation grandissantes de la société ? Parce qu'on l'avait désacralisé ? Tiens, on dirait qu'on parle des profs Razz

Mama
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum