Saut de classe: risques et bienfaits

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Saut de classe: risques et bienfaits

Message par Dhaiphi le Sam 8 Fév 2014 - 11:25

@profecoles a écrit:Et un sentiment de culpabilité chez moi : il n'aurait pas dû sauter une classe ...il n'est pas assez mûr. Je m'en veux !
Je me demande si la (ou les) cause(s) ne sont pas à chercher ailleurs.  scratch fleurs2 

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Saut de classe: risques et bienfaits

Message par Nicolatsar le Sam 8 Fév 2014 - 11:37

De tout mon recul et mon expérience, 90% des élèves qui ont sauté une classe en primaire ont eu des problèmes d'intégration au collège ou ont redoublé une classe plus tard. Dans un niveau de classe il n'y a pas que les connaissances qui comptent. Je suis formellement contre le fait de faire sauter une classe.


Dernière édition par Nicolatsar le Sam 8 Fév 2014 - 11:39, édité 1 fois

_________________
Quels enfants léguerons-nous à notre terre ?

Nicolatsar
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Saut de classe: risques et bienfaits

Message par profecoles le Sam 8 Fév 2014 - 11:37

@Dhaiphi a écrit:
@profecoles a écrit:Et un sentiment de culpabilité chez moi : il n'aurait pas dû sauter une classe ...il n'est pas assez mûr. Je m'en veux !
Je me demande si la (ou les) cause(s) ne sont pas à chercher ailleurs.  scratch fleurs2 

Merci, Daiphi mais à défaut de savoir où, je ne peux que me laisser envahir par ce sentiment de culpabilité ...surtout que je le vois malheureux de ses mauvais résultats (qui ne sont pourtant que la conséquence logique de son refus de travail et de motivation ...).
Il est dans le même établissement que ses frères et soeurs : vu le parcours des 4 autres (même celle née fin décembre qui n'avait pas sauté de classe a fait une excellente scolarité), il détonne ...et ses profs ne se privent pas de le lui rappeler ....
Bon : j'arrête de polluer ce fil avec mes états d'âme.
Sauter une classe ou pas ....that's the question !

profecoles
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Saut de classe: risques et bienfaits

Message par profecoles le Sam 8 Fév 2014 - 11:38

@Nicolatsar a écrit:De tout mon recul et mon expérience, 90% des élèves qui ont sauté une classe en primaire ont eu des problèmes d'intégration au collège ou ont redoublé une classe plus tard. Je suis formellement contre le fait de faire sauter une classe.


Mon expérience personnelle contredit tes statistiques : 3 sauts (très) réussis sur 4 ....
Il faut avouer que mon échantillon est réduit  Laughing

Edit : et j'ai oublié d'intégrer le mien (au CE1) et celui de mon frère (la GS) ....réussis aussi, sans aucun redoublement et sans souci. Donc, 5 sur 6 , en sachant que mon frère et moi étions enfants d'ouvriers immigrés.


Dernière édition par profecoles le Sam 8 Fév 2014 - 11:51, édité 1 fois

profecoles
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Saut de classe: risques et bienfaits

Message par Nicolatsar le Sam 8 Fév 2014 - 11:40

Le mien est plus large voyant les résultats des "sauts de classe" chaque année. Je n'ai pas d'élève en tête où il n'y a eu aucun problème au cours de la scolarité. Après je n'ai pas d'exemple d'enfant de prof...

_________________
Quels enfants léguerons-nous à notre terre ?

Nicolatsar
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Saut de classe: risques et bienfaits

Message par Amaliah le Sam 8 Fév 2014 - 12:53

Je ne sais pas s'il existe des stats officielles sur le redoublement après un saut de classe, mais ça m'étonnerait que 90% des enfants ayant sauté une classe redoublent par la suite.
Si je regarde dans ma famille, j'ai sauté une classe, ma belle-soeur aussi, ma nièce aussi, une petite cousine aussi, mes deux enfants aussi. Eux sont encore petits pour qu'on puisse évaluer si c'est bénéfique ou pas, mais pour l'instant tout se passe très bien. Pour tous les autres cas, excellente scolarité!
Conclusion : on ne peut faire des stats à partir de son expérience personnelle!

Etre "formellement contre tout saut de classe", cette formulation m'interpelle. Je trouve que l'Education nationale a beaucoup de mal à s'adapter à des enfants qui ne sont pas dans le moule. Je crois qu'il faut juger chaque cas comme un cas particulier et la décision de mdd le prouve!

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Saut de classe: risques et bienfaits

Message par Jane le Sam 8 Fév 2014 - 13:50

@Nicolatsar a écrit:De tout mon recul et mon expérience, 90% des élèves qui ont sauté une classe en primaire ont eu des problèmes d'intégration au collège ou ont redoublé une classe plus tard. Dans un niveau de classe il n'y a pas que les connaissances qui comptent. Je suis formellement contre le fait de faire sauter une classe.

Je viens contredire tes stats. Un saut en primaire, un saut en collège, et en 1ère S à 14 ans, mon fiston va désormais très bien. Moi non plus, je n'avais pas forcément envie d'avoir un "phénomène de foire" qui saute des classes !
Mais quand on a un enfant qui se tord de douleur parce que l'idée de s'ennuyer toute la journée lui déclenche des crises d'angoisse telles qu'elles ont des conséquences physiques, on fait quoi ? Mon fils a manqué être opéré de l'appendicite (tout n'était finalement que psychologique, mais tellement violent que même ses analyses sanguines avaient semé le trouble). Quand on a un gamin qui est si angoissé à l'idée de s'ennuyer en cours qu'il n'en dort plus (il enchaînait les nuit à 3-4h de sommeil à 11 ans, jusqu'à s'écrouler au bord de l'épuisement pour 24h). Un bon suivi psy, un 2ème saut de classe, un fiston qui sert de punching ball à ses "camarades", aucune gestion de la part des adultes de l'établissement, et un changement de collège plus tard, ça donne un fiston qui revit.
Je ne suis pas forcément pour le saut de classe, mais parfois, on n'a pas vraiment le choix. Evidemment, je suis inquiète pour la suite. Si tout va bien, il aura son bac à 16 ans à peine. Et quoi, après ? Il veut faire médecine ! En sera-t-il capable ? A 16 ans, en aura-t-il la maturité ? La fac ? Même pas en rêve ! La prépa ? De quoi ? Pourquoi ? Il ne veut pas...

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Saut de classe: risques et bienfaits

Message par Reinemère le Sam 8 Fév 2014 - 15:06

@Profecoles a écrit:5e ça s'est corsé, dernier trimestre moyen. 4e en ce moment : refus de travail, notes en chute libre au 2e trimestre, détestation de l'école et des profs ....Et toujours le même refrain chez ses profs : il a des possibilités évidentes qu'il n'exploite pas.
Et un sentiment de culpabilité chez moi : il n'aurait pas dû sauter une classe ...il n'est pas assez mûr. Je m'en veux !
Résultats identiques pour mon aîné... sauf qu'il n'a pas sauté de classe ! Je pense que l'âge, les hormones, les copains... y sont pour beaucoup, non ?

Doute:
Je me suis même demandée si cette chute des résultats n'était pas en lien avec ses parents profs : il nous voit bosser, sans beaucoup de pauses, à la maison et nous entend râler assez souvent... Si l'adolescence est une forme d'opposition, ne pas travailler est donc une forme simple d'opposition aux parents. Évidemment, cela marche aussi pour les parents non profs !

Reinemère
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Saut de classe: risques et bienfaits

Message par Ajupouet le Sam 8 Fév 2014 - 15:34

Tinsel, tu es excusée  Razz  à l'écrit, c'est parfois compliqué.
À mon tour d'essayer :

Nicolatsar, il va falloir que tu nous dises d'où tu sors tes stats, précisément. À moins que tu ne les sorte de ton chapeau?

Par ailleurs, je rejoins complètement Jane. En France, il n'y a aucune adaptation pour les élèves à haut potentiel, à  part un hypothétique saut de classe ( ou plusieurs) . En l'absence d'autres adaptations, c'est souvent la moins mauvaise des solutions, même si ce n'est pas idéal.

J'ai le sentiment que parfois vous avez une vision totalement déformée de la réalité. Pour vous, élève précoce = petit génie qui réussit tout. Mais il n'y a rien de plus faux !
1/3 des enfants à haut potentiel sont en échec scolaire, car l'enseignement que l'on propose ne leur convient pas. Le saut de classe permet de prévenir certains problèmes.
Un enfant à haut potentiel dans une classe "normale", sans adaptation, ne fait aucun effort, et n'apprend pas à bosser. Il se plante en fin de collège, ou au lycée, à  moins que papa maman ne soient là à veiller au grain. Le fait de sauter une classe est au contraire un moyen de les obliger à  bosser, de ne pas se reposer sur leurs lauriers.

Un enfant HP, c'est avant tout un enfant au mode de pensée différent. Vous pouvez le mettre avec sa classe d'âge, ou avec une classe supérieure, il sera tout de même différent des autres. À nous de trouver dans quelles conditions il sera le mieux, pour qu'il ne souffre pas de sa différence.

Je vais oser une comparaison animalière HP/guépard , histoire de frapper les esprits.
Si vous voyez passer un gros félin courant à 120km/h, vous reconnaîtrez aisément un guépard.
Si vous élevez votre guépard dans une classe de lions, courra t'il à 120km/h? Le reconnaîtrez vous comme un guépard?
Si en plus vous le nourrissez de poulet surgelé, votre guépard pourra t'il seulement apprendre à courir? Est-il d'ailleurs encore un guépard, puisque ce qui caractérise le guépard c'est avant tout sa vitesse de course?

Ce qu'il faut, ou ce qu'il faudrait, c'est un enseignement adapté au rythme de chacun.
Officiellement, ma grande devrait être en 4ème. Depuis quelques semaines, elle s'éclate sur un cours d'astrophysique universitaire, la relativité les trous noirs, l'espace temps, tout ça. Et à ma grande surprise, elle arrive même les évaluations, et ne se contente pas de suivre le mooc en dilettante, même si ça lui demande 15h de travail par semaine au minimum. Là, je la vois ma petite guépard, qui a pourtant été dysgraphique sévère, bordélique, incapable de démontrer un raisonnement, de s'intégrer au "groupe classe".

Quand je lis des " je suis contre les sauts de classe", j'enrage.

Quel gâchis.






_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.fr   - Facebook

Ajupouet
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Saut de classe: risques et bienfaits

Message par caribouc le Sam 8 Fév 2014 - 16:11

@Nicolatsar a écrit:De tout mon recul et mon expérience, 90% des élèves qui ont sauté une classe en primaire ont eu des problèmes d'intégration au collège ou ont redoublé une classe plus tard. Dans un niveau de classe il n'y a pas que les connaissances qui comptent. Je suis formellement contre le fait de faire sauter une classe.
Ah ?
Moi, j'ai l'expérience contraire, j'apprends toujours lors des conseils que Machin, qui fait partie de la tête de classe, a un an d'avance. Le saut de classe de mes 2 filles s'est formidablement passé... disons que quelques années plus tard, ça se confirme, elles sont bien dans leurs baskets et dans leur classe.

_________________
"J'adore parler de rien : c'est le seul domaine où j'ai de vagues connaissances" (O. Wilde)

caribouc
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Saut de classe: risques et bienfaits

Message par celitian le Sam 8 Fév 2014 - 16:51

@Ajupouet a écrit:J'ai le sentiment que parfois vous avez une vision totalement déformée de la réalité. Pour vous, élève précoce = petit génie qui réussit tout. Mais il n'y a rien de plus faux !
1/3 des enfants à haut potentiel sont en échec scolaire, car l'enseignement que l'on propose ne leur convient pas. Le saut de classe permet de prévenir certains problèmes.
Un enfant à haut potentiel dans une classe "normale", sans adaptation, ne fait aucun effort, et n'apprend pas à bosser
. Il se plante en fin de collège, ou au lycée, à  moins que papa maman ne soient là à veiller au grain. Le fait de sauter une classe est au contraire un moyen de les obliger à  bosser, de ne pas se reposer sur leurs lauriers.
Un enfant HP, c'est avant tout un enfant au mode de pensée différent. Vous pouvez le mettre avec sa classe d'âge, ou avec une classe supérieure, il sera tout de même différent des autres. À nous de trouver dans quelles conditions il sera le mieux, pour qu'il ne souffre pas de sa différence.

Je suis tout à fait d'accord avec toi, je pense que l'on confond enfant précoce avec enfant brillant scolairement.

Effectivement, la psychologue scolaire a décidé de faire sauter une classe à mon fils afin qu'il prenne des habitudes de travail.


celitian
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Saut de classe: risques et bienfaits

Message par Dhaiphi le Sam 8 Fév 2014 - 17:00

@Ajupouet a écrit:Un enfant HP, c'est avant tout un enfant au mode de pensée différent. Vous pouvez le mettre avec sa classe d'âge, ou avec une classe supérieure, il sera tout de même différent des autres.
 topela 

Si en plus vous le nourrissez de poulet surgelé, votre guépard pourra t'il seulement apprendre à courir? Est-il d'ailleurs encore un guépard, puisque ce qui caractérise le guépard c'est avant tout sa vitesse de course?
Vous avez quatre heures.  Razz  Very Happy 

Ce qu'il faut, ou ce qu'il faudrait, c'est un enseignement adapté au rythme de chacun.
Certes... Laughing 

Officiellement, ma grande devrait être en 4ème. Depuis quelques semaines, elle s'éclate sur un cours d'astrophysique universitaire, elle arrive même les évaluations, s'intégrer au "groupe classe".
Elle est en quelle classe finalement ?  scratch

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Saut de classe: risques et bienfaits

Message par Ajupouet le Sam 8 Fév 2014 - 17:48

Dhaiphi, réponse en MP. Disons que... C'est compliqué ! Rolling Eyes 



_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.fr   - Facebook

Ajupouet
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Saut de classe: risques et bienfaits

Message par profecoles le Sam 8 Fév 2014 - 18:33

@Reinemère a écrit:
@Profecoles a écrit:5e ça s'est corsé, dernier trimestre moyen. 4e en ce moment : refus de travail, notes en chute libre au 2e trimestre, détestation de l'école et des profs ....Et toujours le même refrain chez ses profs : il a des possibilités évidentes qu'il n'exploite pas.
Et un sentiment de culpabilité chez moi : il n'aurait pas dû sauter une classe ...il n'est pas assez mûr. Je m'en veux !
Résultats identiques pour mon aîné... sauf qu'il n'a pas sauté de classe ! Je pense que l'âge, les hormones, les copains... y sont pour beaucoup, non ?

Doute:
Je me suis même demandée si cette chute des résultats n'était pas en lien avec ses parents profs : il nous voit bosser, sans beaucoup de pauses, à la maison et nous entend râler assez souvent... Si l'adolescence est une forme d'opposition, ne pas travailler est donc une forme simple d'opposition aux parents. Évidemment, cela marche aussi pour les parents non profs !

C'est le diagnostic de son prof de maths : 4e = âge des "emmerdements dus aux hormones" ....Avec un soupçon d'opposition à sa maman prof et à ses frères et soeurs , premiers ou anciens premiers de la classe, le cocktail est "explosif" ....
J'espère que c'est ça et pas le saut de classe ....
Mais le problème reste entier.

profecoles
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Saut de classe: risques et bienfaits

Message par Dhaiphi le Sam 8 Fév 2014 - 18:45

@profecoles a écrit:
C'est le diagnostic de son prof de maths : 4e = âge des "emmerdements dus aux hormones" ....Avec un soupçon d'opposition à sa maman prof et à ses frères et soeurs , premiers ou anciens premiers de la classe, le cocktail est "explosif" ....
J'espère que c'est ça et pas le saut de classe ....
C'est ce que je pressentais mais n'osais exprimer.   Embarassed  

Il faut dire que j'ai connu un peu la même situation et qu'il faut bien te l'avouer, ça ne s'est pas très bien terminé : je fréquente régulièrement les réunions des PE anonymes mais ce n'est pas tous les jours faciles...  Wink

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Saut de classe: risques et bienfaits

Message par caribouc le Sam 8 Fév 2014 - 19:12

ecogest a écrit:
@Ajupouet a écrit:J'ai le sentiment que parfois vous avez une vision totalement déformée de la réalité. Pour vous, élève précoce = petit génie qui réussit tout. Mais il n'y a rien de plus faux !
1/3 des enfants à haut potentiel sont en échec scolaire, car l'enseignement que l'on propose ne leur convient pas. Le saut de classe permet de prévenir certains problèmes.
Un enfant à haut potentiel dans une classe "normale", sans adaptation, ne fait aucun effort, et n'apprend pas à bosser
. Il se plante en fin de collège, ou au lycée, à  moins que papa maman ne soient là à veiller au grain. Le fait de sauter une classe est au contraire un moyen de les obliger à  bosser, de ne pas se reposer sur leurs lauriers.
Un enfant HP, c'est avant tout un enfant au mode de pensée différent. Vous pouvez le mettre avec sa classe d'âge, ou avec une classe supérieure, il sera tout de même différent des autres. À nous de trouver dans quelles conditions il sera le mieux, pour qu'il ne souffre pas de sa différence.

Je suis tout à fait d'accord avec toi, je pense que l'on confond enfant précoce avec enfant brillant scolairement.

Effectivement, la psychologue scolaire a décidé de faire sauter une classe à mon fils afin qu'il prenne des habitudes de travail.

topela J'ai eu le même raisonnement, surtout pour la grande... qui n'en fichait pas une et qui continue de ne quasi pas travailler, mais qui a 16 de moyenne en 5e.
Là, elle a même tenté le DM de français baclé, parce que "cela la gonflait" et que "non, je ne veux pas que tu regardes !". Résultat 7,5/20 J'ai pu remettre quelques pendules à l'heure diable cheers
J'en suis à me réjouir de ses rares mauvaises notes Rolling Eyes car ensuite, je peux l'obliger -trop peu de temps, hélas !- à travailler, à réciter ses leçons... je ne veux pas qu'elle se prenne une grosse claque, bien violente, au lycée comme j'ai fait.

_________________
"J'adore parler de rien : c'est le seul domaine où j'ai de vagues connaissances" (O. Wilde)

caribouc
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Saut de classe: risques et bienfaits

Message par profecoles le Sam 8 Fév 2014 - 19:20

@caribouc a écrit:
ecogest a écrit:
@Ajupouet a écrit:J'ai le sentiment que parfois vous avez une vision totalement déformée de la réalité. Pour vous, élève précoce = petit génie qui réussit tout. Mais il n'y a rien de plus faux !
1/3 des enfants à haut potentiel sont en échec scolaire, car l'enseignement que l'on propose ne leur convient pas. Le saut de classe permet de prévenir certains problèmes.
Un enfant à haut potentiel dans une classe "normale", sans adaptation, ne fait aucun effort, et n'apprend pas à bosser
. Il se plante en fin de collège, ou au lycée, à  moins que papa maman ne soient là à veiller au grain. Le fait de sauter une classe est au contraire un moyen de les obliger à  bosser, de ne pas se reposer sur leurs lauriers.
Un enfant HP, c'est avant tout un enfant au mode de pensée différent. Vous pouvez le mettre avec sa classe d'âge, ou avec une classe supérieure, il sera tout de même différent des autres. À nous de trouver dans quelles conditions il sera le mieux, pour qu'il ne souffre pas de sa différence.

Je suis tout à fait d'accord avec toi, je pense que l'on confond enfant précoce avec enfant brillant scolairement.

Effectivement, la psychologue scolaire a décidé de faire sauter une classe à mon fils afin qu'il prenne des habitudes de travail.

:topela:J'ai eu le même raisonnement, surtout pour la grande... qui n'en fichait pas une et qui continue de ne quasi pas travailler, mais qui a 16 de moyenne en 5e.
Là, elle a même tenté le DM de français baclé, parce que "cela la gonflait" et que "non, je ne veux pas que tu regardes !". Résultat 7,5/20 J'ai pu remettre quelques pendules à l'heure diablecheers
J'en suis à me réjouir de ses rares mauvaises notes :roll:car ensuite, je peux l'obliger -trop peu de temps, hélas !- à travailler, à réciter ses leçons... je ne veux pas qu'elle se prenne une grosse claque, bien violente, au lycée comme j'ai fait.
Ah, il n'y a pas que le mien ...ça me rassure !
Quant aux mauvaises notes, ça le booste 2 jours où il est vraiment mal. Puis sa flemmingite aiguë reprend le dessus ....

profecoles
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Saut de classe: risques et bienfaits

Message par caribouc le Sam 8 Fév 2014 - 19:28

Je ne crois sincèrement pas que le saut de classe empire la situation de ton fils, mais qu'il "se la joue ado" Rolling Eyes

Ma puce a souffert d'être traitée d'intello, de gay ( Shocked arg, l'insulte qui tue et qui est sans rapport avec les notes affraid Ca m'avait fait hurler) et autres joyeusetés au primaire. Là, elle se sent super bien dans sa classe... mais il ne faudrait pas trop faire différemment des autres qui ne travaillent pas, vois-tu Razz

Elle est fourbe au possible : elle se débrouille pour avoir les notes qu'elle estime bien et donc des moyennes excellentes dans ses matières fétiches, et honorables dans les 2 matières honnies (HG et Physique-chimie). Elle n'a pas eu les félicitations au 1er trimestre malgré sa moyenne pour son manque d'investissement... C'est pas ce trimestre que ça va s'arranger furieux (les félicitations, je m'en fiche, c'est le "manque d'investissement" qui me rend chèvre).

_________________
"J'adore parler de rien : c'est le seul domaine où j'ai de vagues connaissances" (O. Wilde)

caribouc
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Saut de classe: risques et bienfaits

Message par Dhaiphi le Sam 8 Fév 2014 - 20:36

@caribouc a écrit:Elle est fourbe au possible
 Laughing  Laughing  Laughing Mais non, elle a compris le système et elle en use... et en abuse dirais-tu.  Wink 

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Saut de classe: risques et bienfaits

Message par Boubous le Dim 9 Fév 2014 - 9:10

@Nicolatsar a écrit:De tout mon recul et mon expérience, 90% des élèves qui ont sauté une classe en primaire ont eu des problèmes d'intégration au collège ou ont redoublé une classe plus tard. Dans un niveau de classe il n'y a pas que les connaissances qui comptent. Je suis formellement contre le fait de faire sauter une classe.
Je pense aussi que vos chiffres sont un peu exagérés !
En regardant la population des prépas, on constate que beaucoup d’élèves ont un an d’avance. Dans les classes économiques de Ginette et de Hoche, par exemple, cela représentait 20% de l’ensemble des élèves ayant présenté les concours l’année dernière !

Boubous
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Saut de classe: risques et bienfaits

Message par zina le Dim 9 Fév 2014 - 12:05

Moi je n'ai pas d'expérience autant que prof mais autant que parent de deux enfants qui ont sauté 1 et 2 classes. Toute la scolarité s'est très bien passée car l'enfant précoce est généralement aussi très mature.
Le problème s'est posé en première année de fac malgré un bac TB avec 19,72. Un enfant de 16 ou 15 ans n'est pas préparé à une séparation avec son milieu familial et à gérer son quotidien. résultats doublement de la première année. Mais bon cela reste très relatif car il était dans la liste complémentaire la première année et la deuxième année il s'est laissé vivre pour être dans le top 10 en première année de médecine.
Conclusion : je préfère qu'un enfant saute une classe même si il redouble après que l’ennui qui peut être bien plus dangereux.

zina
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Saut de classe: risques et bienfaits

Message par celitian le Dim 9 Fév 2014 - 14:03

@zina a écrit:Moi je n'ai pas d'expérience autant que prof mais autant que parent de deux enfants qui ont sauté 1 et 2 classes. Toute la scolarité s'est très bien passée car l'enfant précoce est généralement aussi très mature.
Le problème s'est posé en première année de fac malgré un bac TB avec 19,72. Un enfant de 16 ou 15 ans n'est pas préparé à une séparation avec son milieu familial et à gérer son quotidien. résultats doublement de la première année. Mais bon cela reste très relatif car il était dans la liste complémentaire la première année et la deuxième année il s'est laissé vivre pour être dans le top 10 en première année de médecine.
Conclusion : je préfère qu'un enfant saute une classe même si il redouble après que l’ennui qui peut être bien plus dangereux.

Je ne suis pas d'accord car justement le problème du précoce est d'avoir de gros décalages au niveau des maturités intellectuelle, affective.
Par contre je suis tout à fait d'accord avec ta conclusion, l'ennui est pire que tout.

celitian
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Saut de classe: risques et bienfaits

Message par dandelion le Dim 9 Fév 2014 - 14:37

Je confirme, la baisse des résultats en quatrième, souvent plus marquée pour les garçons, est habituelle et non liée au 'saut de classe', plutôt à la combinaison hormones+ niveau augmenté de difficulté qui fait qu'il faut quand même un peu travailler pour obtenir d'excellentes notes, et ça c'est dur pour ceux qui ont des facilités  Rolling Eyes Avec ces enfants la carotte me semble un meilleur choix que le bâton. 
J'ai sauté une classe et je me suis quand même beaucoup, beaucoup ennuyé (au point d'envisager de sauter par la fenêtre pour éviter de continuer à subir ça). Mais je manquais de maturité et je pense que cette année 'd'enfance' supplémentaire m'aurait été utile.
J'aime mieux la solution qu'ont trouvée les enseignants pour ma fille: travaux supplémentaires, autorisation de lire en classe, et comme elle finit vite, on lui donne même du matériel pour faire ses propres créations en travaux manuels (ce qui est vraiment super sympa!). Elle fait aussi de nombreuses activités en dehors de l'école.
Par contre je fais très attention à ce qu'elle ne se laisse pas vivre et à ce qu'elle acquière des méthodes de travail 'efficaces' (le fait de faire de nombreuses activités l'oblige à travailler efficacement justement), parce qu'un jour, l'intuition, en maths, ça ne suffit plus (je l'ai compris à mes dépens trop tard).

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Saut de classe: risques et bienfaits

Message par profecoles le Dim 9 Fév 2014 - 18:32

@dandelion a écrit:Je confirme, la baisse des résultats en quatrième, souvent plus marquée pour les garçons, est habituelle et non liée au 'saut de classe', plutôt à la combinaison hormones+ niveau augmenté de difficulté qui fait qu'il faut quand même un peu travailler pour obtenir d'excellentes notes, et ça c'est dur pour ceux qui ont des facilités  Rolling Eyes Avec ces enfants la carotte me semble un meilleur choix que le bâton. 
J'ai sauté une classe et je me suis quand même beaucoup, beaucoup ennuyé (au point d'envisager de sauter par la fenêtre pour éviter de continuer à subir ça).  Mais je manquais de maturité et je pense que cette année 'd'enfance' supplémentaire m'aurait été utile.
J'aime mieux la solution qu'ont trouvée les enseignants pour ma fille: travaux supplémentaires, autorisation de lire en classe, et comme elle finit vite, on lui donne même du matériel pour faire ses propres créations en travaux manuels (ce qui est vraiment super sympa!). Elle fait aussi de nombreuses activités en dehors de l'école.
Par contre je fais très attention à ce qu'elle ne se laisse pas vivre et à ce qu'elle acquière des méthodes de travail 'efficaces' (le fait de faire de nombreuses activités l'oblige à travailler efficacement justement), parce qu'un jour, l'intuition, en maths, ça ne suffit plus (je l'ai compris à mes dépens trop tard).
Eh, oui, c'est le gros problème des enfants précoces et m^me de ceux qui sans être précoces ont eu beaucoup de facilités jusque-là...

profecoles
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Saut de classe: risques et bienfaits

Message par coindeparadis le Jeu 2 Juin 2016 - 18:28

x


Dernière édition par coindeparadis le Ven 3 Juin 2016 - 13:37, édité 1 fois

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Saut de classe: risques et bienfaits

Message par maikreeeesse le Jeu 2 Juin 2016 - 20:15

heu Mais en quoi cela les gêne d'officialiser le passage anticipé puisque tous les voyants sont au vert ? Es-tu sûre que ce n'est pas une erreur d'étourderie du directeur qui s'est basé sur la date de naissance pour constituer les classes (cela m'est arrivé une fois, heureusement les parents ont réagi très vite et j'ai rectifié immédiatement). Si ce n'est pas le cas, je ne comprends vraiment pas (ou alors, mais ce serait vraiment écoeurant, un problème d'effectif...)

maikreeeesse
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum