Ma classe pénible

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ma classe pénible

Message par varia le Lun 23 Jan 2012 - 18:54

Ca fait bien longtemps que je n'ai pas posté ici pour faire part de ce type de difficultés mais bon, je me (re-)lance...
Nous avons tous, chaque année ou presque, (au moins) une classe pénible...
Chez moi, en lycée, ce sont toujours les secondes, mais comme ils sont chaque année un peu plus faibles et chaque année un peu plus pénibles, et que je n'apprends pas de mes erreurs (je me rappelle encore des messages de Carabas qui disait qu'elle avait l'impression que pour elle le seul fait d'entrer dans une classe suffisait à provoquer le bazar... ben là, c'est un peu pareil) ça devient une vraie plaie. Je précise aussi que j'ai d'autres occupations par ailleurs, que c'est un atout pour tenir dans ce métier mais que c'est aussi un danger car il faut toujours choisir à un moment ou à un autre...
Je ne poste pas dans le fil "incivilités au quotidien", parce que ce fil est en bonne part consacré aux problèmes majeurs, pourtant dans mon cas ce sont ce qu'on peut appeler réellement des "incivilités" : élèves qui soupirent, font des mines excédées, me coupent la parole quand j'essaie de dialoguer, remettent en question mes décisions et mêmes mes cours et corrections de copies, gribouillent en cours et n'en fichent pas une, bavardent tous en même temps, ne s'arrêtent que 5 min. quand je pousse une gueulante puis ont déjà oublié au bout de 30 sec., me font répéter 10 fois la même chose, ne font aucun effort, ne réagissent qu'à la sanction dure et encore...
Bref toutes ces années ne m'ont pas aidée à faire face à ce type d'élèves, et je me demande si je dois vraiment essayer d'ailleurs ou laisser tomber ces petits mer.... en me raccrochant à mes autres classes, avec lesquelles ça se passe correctement voire pour certaines très bien (mais ils sont en majorité bcp + âgés [BTS]).
Je précise que je n'ai jamais fait de collège et que je pense que ça me manque, en terme de "cadrage", de clarté dans la structuration du cours (y compris les petits détails genre "et ça madame on l'écrit où?"), ce genre de choses... Mais c'est aussi mon caractère, je suis bordélique et je sais que ça se ressent parfois dans mes cours. Peut-on d'ailleurs vraiment être une bonne pédagogue dans ce cas ?
En fait je crois que je connais les solutions (faire des choses très simples même si on n'a l'impression de ne pas avancer, faire des trucs accrocheurs même si... [bis], en même temps continuer à punir et être intraitable... - dites-moi si je me trompe), mais je n'arrive pas à les mettre en place car j'ai l'impression qu'il faudrait d'abord une ambiance de classe "normale"... (je précise que la grande majorité, aux dires de tous, n'auront pas un bac général voire pas de bac du tout).
Bref je poste mon témoignage mais ce fil est aussi voire surtout destiné à ce que chacun puisse parler de "sa classe pénible" (ça me permettrait au moins de me sentir moins seule...)

varia
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma classe pénible

Message par gelsomina31 le Lun 23 Jan 2012 - 19:03

@varia a écrit:(...)je me rappelle encore des messages de Carabas qui disait qu'elle avait l'impression que pour elle le seul fait d'entrer dans une classe suffisait à provoquer le bazar... ben là, c'est un peu pareil) ça devient une vraie plaie.

Copines!

@varia a écrit:(...)
Je ne poste pas dans le fil "incivilités au quotidien", parce que ce fil est en bonne part consacré aux problèmes majeurs, pourtant dans mon cas ce sont ce qu'on peut appeler réellement des "incivilités" : élèves qui soupirent, font des mines excédées, me coupent la parole quand j'essaie de dialoguer, remettent en question mes décisions et mêmes mes cours et corrections de copies, gribouillent en cours et n'en fichent pas une, bavardent tous en même temps, ne s'arrêtent que 5 min. quand je pousse une gueulante puis ont déjà oublié au bout de 30 sec., me font répéter 10 fois la même chose, ne font aucun effort, ne réagissent qu'à la sanction dure et encore...
Bref toutes ces années ne m'ont pas aidée à faire face à ce type d'élèves, et je me demande si je dois vraiment essayer d'ailleurs ou laisser tomber ces petits mer.... en me raccrochant à mes autres classes, avec lesquelles ça se passe correctement voire pour certaines très bien (mais ils sont en majorité bcp + âgés [BTS]).
Je précise que je n'ai jamais fait de collège et que je pense que ça me manque, en terme de "cadrage", de clarté dans la structuration du cours (y compris les petits détails genre "et ça madame on l'écrit où?"), ce genre de choses... Mais c'est aussi mon caractère, je suis bordélique et je sais que ça se ressent parfois dans mes cours. Peut-on d'ailleurs vraiment être une bonne pédagogue dans ce cas ?
j'espère bien que oui!! même si c'est plus dur que quand on est super-organisé.


@varia a écrit:En fait je crois que je connais les solutions (faire des choses très simples même si on n'a l'impression de ne pas avancer, faire des trucs accrocheurs même si... [bis], en même temps continuer à punir et être intraitable... - dites-moi si je me trompe), mais je n'arrive pas à les mettre en place car j'ai l'impression qu'il faudrait d'abord une ambiance de classe "normale"...
Pareil que toi. Sauf que mes "chères" CPC et IEN (qui n'ont plus tenu une classe depuis 20 ans) me serinent que c'est le contraire...

gelsomina31
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma classe pénible

Message par bellaciao le Lun 23 Jan 2012 - 19:10

Je n'ai pas de classe de lycée depuis longtemps, mais mon mari qui est prof de SES trouve ses Seconde très difficile. Lui qui jusqu'ici passait très bien, avait une bonne réputation, les résume ainsi : "Les filles ne pensent qu'à draguer les mecs, les mecs à faire les beaux devant les filles, et le reste du temps ils poussent des soupirs excédés."
Il me semble que ce qu'on paie au lycée, c'est de faire face à un public moins civil, peut-être moins éduqué, dans le sens où ils ne se rendent pas toujours compte que certaines de leurs attitudes envers l'adulte sont incorrectes ; en même temps on n'a plus les armes du collège et l'attirail de punitions qui peuvent aider à les recadrer. Ils sont censés être grands et mûrs mais ne se comportent pas toujours en conséquence, toutefois ils le prennent de haut si on leur rappelle leurs devoirs.

bellaciao
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma classe pénible

Message par Ruthven le Lun 23 Jan 2012 - 19:18

J'ai deux classes comme cela en Terminale S et ES, je fais cours dans le vide sans qu'il n'y ait aucune prise (heureusement, j'en ai deux autres très bien dans les mêmes séries). C'est comme s'ils n'avaient pas conscience de ce qui est exigible d'un élève de Terminale ; j'ai fait des efforts jusqu'à maintenant pour essayer de les accrocher sans succès. Comme je ne peux pas passer mon temps à essayer de raccrocher les décrocheurs, je vais me consacrer à ceux qui veulent suivre - et je précise bien qu'il ne s'agit pas d'une question de niveau.

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma classe pénible

Message par mimile le Lun 23 Jan 2012 - 19:24

Pourquoi dis-tu que tu n'apprends pas de tes erreurs ?
Combien d'années d'expérience as tu ?

je me reconnais dans ton message : ma 1ère année de stage, je n'ai eu que des 2ndes : j'avais un groupe sympa (des futurs S...) et un groupe avec lequel ça s'est très mal passé, je ne gérais rien du tout (faut dire que mon tuteur ne m'aidait pas assez,bref...). Suite à cette année merdique, j'ai été renouvelée : ça s'est mieux passé mais je me suis fait quand même bordéler avec les 2ndes en enseignement d'exploration.

Cette année, je suis titulaire, TZR affectée à l'année. le lycée où je suis affectée accueille un public pas facile. Dans une de mes classes, j'ai encore des problèmes de gestion de classe : les élèves sont agités, bavardent, fredonnent, sont toujours en retard pour tout (ils bavardaient pendant que les autres notaient le titre), se plaignent sans arrêt (même en plein DS), ont leur téléphone à la main... A la fin du 1er trimestre, des sanctions ont été prises par le proviseur adjoint et ça a calmé le jeu avant Noël...sauf que ça reprend depuis la rentrée, j'ai encore fait des rapports, je ne sais pas ce que ça va donner.

Je sais que certains collègues ont les mêmes problèmes que moi avec cette classe (ou c'est accentué avec moi?) mais je ne peux pas m'empêcher de me remettre en question... Dans les moments de déprime, je me demande si l'IPR voyait mes cours avec cette classe, peut être qu'il regretterait de m'avoir titularisée.

Je précise que malgré tout, j'aime toujours l'enseignement (un côté maso peut être...)

mimile
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma classe pénible

Message par Fleur16 le Lun 23 Jan 2012 - 19:29

J'ai une 1ere ES comme ça. Ils ne travaillent que sous la menace (et encore), bavardent sans arrêt, remettent tout en question... Juste insupportable quoi.
Pareil que Ruthven, ce n'est pas une question de niveau, juste de sérieux et d'insolence.
Et le tout sans jamais dépasser les limites, trop malins pour ça.

Sinon j'ai des secondes pas mal dans le genre mais c'est plus de l'immaturité et à cause de quelques uns. Enfin c'est le PP qui doit en avoir marre, il y en a trois qui ont une excusion temporaire (deux taggeurs et une fille qui s'est battue) dans un lycée où c'est très rare...

Fleur16
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma classe pénible

Message par aposiopèse le Lun 23 Jan 2012 - 19:31

@bellaciao a écrit:
Il me semble que ce qu'on paie au lycée, c'est de faire face à un public moins civil, peut-être moins éduqué, dans le sens où ils ne se rendent pas toujours compte que certaines de leurs attitudes envers l'adulte sont incorrectes ; en même temps on n'a plus les armes du collège et l'attirail de punitions qui peuvent aider à les recadrer. Ils sont censés être grands et mûrs mais ne se comportent pas toujours en conséquence, toutefois ils le prennent de haut si on leur rappelle leurs devoirs.
j'ai remarqué que quand je dis à Machin "tais-toi ou tu vas être puni", il lève les yeux / soupire/répond insolemment et recommence deux minutes après.
Quand je dis d'un ton glacial à un élève qui parle : "je te signale que je suis en train de parler et que ce que tu fais est très malpoli" ou "vos parents ne vous ont jamais appris à ne pas couper la parole ?", l'élève est souvent gêné et s'excuse piteusement. Bon, après, ça n'empêche pas le fait qu'il recommence 2 mn plus tard, mais j'ai effectivement l'impression qu'ils n'ont pas toujours conscience de la "gravité" de leurs actes. Pour eux, c'est "je ne fais que parler", "je ne faisais que ricaner" (entendu 2 fois aujourd'hui) : ils croient souvent que je leur reproche de ne pas avoir écouté le cours, alors que je leur reproche de perturber la classe et d'être malpolis.

Je remarque aussi que l'horaire à une grande importance : la même classe est hyper choupi le mercredi de 8h à 10h (ils dorment à moitié, je peux faire n'importe quelle activité j'ai une paix royale), et bien chiante le lundi de 15h à 17h (je ne compte plus le fois où je me suis arrêtée pour râler aujourd'hui).

aposiopèse
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma classe pénible

Message par gelsomina31 le Lun 23 Jan 2012 - 19:36

@bellaciao a écrit:(...)
faire face à un public moins civil, peut-être moins éduqué, dans le sens où ils ne se rendent pas toujours compte que certaines de leurs attitudes envers l'adulte sont incorrectes(....)

j'ai eu les mêmes en CE1/CE2 et maintenant en CM2...

gelsomina31
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma classe pénible

Message par Volubilys le Lun 23 Jan 2012 - 19:45

@gelsomina31 a écrit:
@bellaciao a écrit:(...)
faire face à un public moins civil, peut-être moins éduqué, dans le sens où ils ne se rendent pas toujours compte que certaines de leurs attitudes envers l'adulte sont incorrectes(....)

j'ai eu les mêmes en CE1/CE2 et maintenant en CM2...
Dès la maternelles ma bonne dame. cafe

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.

Volubilys
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma classe pénible

Message par Hermiony le Lun 23 Jan 2012 - 19:49

@gelsomina31 a écrit:
@bellaciao a écrit:(...)
faire face à un public moins civil, peut-être moins éduqué, dans le sens où ils ne se rendent pas toujours compte que certaines de leurs attitudes envers l'adulte sont incorrectes(....)

j'ai eu les mêmes en CE1/CE2 et maintenant en CM2...

Et je les retrouve au collège...Du genre cet aprèm " Ouais, j'ai pas fait ma punition, j'ai pas que ça à faire, j'étais pas là du week-end". Ou "ça sert à quoi de nous donner à copier tel truc? Vous m'avez mis un mot puis une observation? ça n'a pas de sens ce que vous avez fait madame...!" . Et le fameux "Quoi? J'ai rien dit, je faisais que parler / lui lancer prêter ma colle....".

Hermiony
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma classe pénible

Message par gelsomina31 le Lun 23 Jan 2012 - 19:50

@Volubilys a écrit:
@gelsomina31 a écrit:
@bellaciao a écrit:(...)
faire face à un public moins civil, peut-être moins éduqué, dans le sens où ils ne se rendent pas toujours compte que certaines de leurs attitudes envers l'adulte sont incorrectes(....)

j'ai eu les mêmes en CE1/CE2 et maintenant en CM2...
Dès la maternelles ma bonne dame.

j'osais pas le dire....

gelsomina31
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma classe pénible

Message par gelsomina31 le Lun 23 Jan 2012 - 19:52

@Hermiony a écrit:(...) Du genre cet aprèm " Ouais, j'ai pas fait ma punition, j'ai pas que ça à faire, j'étais pas là du week-end". Ou "ça sert à quoi de nous donner à copier tel truc? Vous m'avez mis un mot puis une observation? ça n'a pas de sens ce que vous avez fait madame...!" . Et le fameux "Quoi? J'ai rien dit, je faisais que parler / lui lancer prêter ma colle....".

Tu étais dans ma classe vendredi et aujourd'hui???? affraid

gelsomina31
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma classe pénible

Message par Hermiony le Lun 23 Jan 2012 - 19:53

@gelsomina31 a écrit:
@Hermiony a écrit:(...) Du genre cet aprèm " Ouais, j'ai pas fait ma punition, j'ai pas que ça à faire, j'étais pas là du week-end". Ou "ça sert à quoi de nous donner à copier tel truc? Vous m'avez mis un mot puis une observation? ça n'a pas de sens ce que vous avez fait madame...!" . Et le fameux "Quoi? J'ai rien dit, je faisais que parler / lui lancer prêter ma colle....".

Tu étais dans ma classe vendredi et aujourd'hui???? affraid

Laughing Non, non, c'était un des mes 2 cas de la 5è la plus gentille (si, si, parce qu' hormis lui et l'autre qui aurait sa place en structure psy, ils sont adorables).

Hermiony
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma classe pénible

Message par Fourseasons le Lun 23 Jan 2012 - 19:58

Je suis tout à fait d'accord avec Aposiopèse...

Je réfléchis à ce genre de choses avec mon remplacement actuel. J'ai atteint mes limites là... Et pourtant, depuis 5ans que je suis TZR, j'ai toujours réussi à obtenir un climat de classe propice au travail, même avec des classes difficiles. Les STG c'est un public pas facile à se mettre dans la poche mais c'est mon unique public... Et là je n'y arrive pas. Le vendredi fin de journée avec ma classe de 35 1ère STG, je n'arrive plus à faire cours, pour la 3ème fois. Alors : effectif trop lourd, impunité quasi totale depuis le début de l'année, balancée sur ce remplacement dans des conditions complétement défavorables, des élèves bêtes à bouffer du foin (et pourtant je ne parle jamais comme ca de mes élèves d'habitude)... Je crois que quand on n'est pas aidé pour faire notre travail... On n'y arrive pas parfois. Les trucs et astuces ne servent à rien dans ces moments là. Une hiérarchie qui nous soutient et nous aide dans notre travail au lieu de nous mettre des batons dans les roues... C'est pour quand ?

Fourseasons
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma classe pénible

Message par caperucita le Lun 23 Jan 2012 - 20:05

Loïse courage... Tu en as jusque quand pour ce remplacement ?

_________________
Premier néo-commandement : Je ne mettrai point de S au futur !!!
Par contre,si j'avais un marteau, je cognerais le jour, je cognerais la nuit, j'y mettrais tout mon coeur ! Razz Razz

caperucita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma classe pénible

Message par aposiopèse le Lun 23 Jan 2012 - 20:07

[quote="Hermiony"]
@gelsomina31 a écrit:
@Hermiony a écrit:(...) Du genre cet aprèm " Ouais, j'ai pas fait ma punition, j'ai pas que ça à faire, j'étais pas là du week-end". Ou "ça sert à quoi de nous donner à copier tel truc? Vous m'avez mis un mot puis une observation? ça n'a pas de sens ce que vous avez fait madame...!" . Et le fameux "Quoi? J'ai rien dit, je faisais que parler / lui lancer prêter ma colle....".

Tu étais dans ma classe vendredi et aujourd'hui???? affraid

tu étais dans ma classe de 1ere Sti ce soir ? Suspect

aposiopèse
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma classe pénible

Message par Fourseasons le Lun 23 Jan 2012 - 20:11

@caperucita a écrit:Loïse courage... Tu en as jusque quand pour ce remplacement ?

Merci miss ! Very Happy

Arf la collègue ne reviendra pas hein... Je suis sans cesse prolongée.

Fourseasons
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma classe pénible

Message par aposiopèse le Lun 23 Jan 2012 - 20:13

je connais un peu cette sensation... Moi j'espérais partir rapidement quand j'ai décroché le concours de bibliothécaire (1er novembre). Je n'arrête pas d'envoyer des CV, avec à chaque fois l'espoir de quitter mes boulets en décembre, puis en janvier, puis en mars... Là, je me suis résignée à finir l'année tant bien que mal (je pense aller demander des anxiolytiques par contre, parce que là je suis tellement HS que je n'arrive plus à réagir face aux incivilités), mais j'espère vraiment avoir ma mutation sinon je vais encore craquer en juin à l'idée de mes les farder une année de plus !

aposiopèse
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma classe pénible

Message par Fourseasons le Lun 23 Jan 2012 - 20:16

[quote="aposiopèse"]
@Hermiony a écrit:
@gelsomina31 a écrit:
@Hermiony a écrit:(...) Du genre cet aprèm " Ouais, j'ai pas fait ma punition, j'ai pas que ça à faire, j'étais pas là du week-end". Ou "ça sert à quoi de nous donner à copier tel truc? Vous m'avez mis un mot puis une observation? ça n'a pas de sens ce que vous avez fait madame...!" . Et le fameux "Quoi? J'ai rien dit, je faisais que parler / lui lancer prêter ma colle....".

Tu étais dans ma classe vendredi et aujourd'hui???? affraid

tu étais dans ma classe de 1ere Sti ce soir ? Suspect

Entendu vendredi dernier : "Elle va faire caca. Je peux y aller avec elle ?" Suspect

Fourseasons
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma classe pénible

Message par aposiopèse le Lun 23 Jan 2012 - 20:21

ah ça, les miens sont hyper scato...
J'ai déjà eu le droit à "madaaaame, pipiiiii !" "madame, je vais me faire dessus!", "madame, je dois vraiment y aller, j'ai le colombin qui tape à la porte" Embarassed et dès que l'élève revient des WC, les autres commentent à qui mieux mieux...
Je passe sur les flatulences qui leur provoquent des fou rires en fin de journée... Je les ai 3h d'affilée le mardi (15h-18h), un vrai bonheur ! pale

aposiopèse
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma classe pénible

Message par Fourseasons le Lun 23 Jan 2012 - 20:24

@aposiopèse a écrit:ah ça, les miens sont hyper scato...
J'ai déjà eu le droit à "madaaaame, pipiiiii !" "madame, je vais me faire dessus!", "madame, je dois vraiment y aller, j'ai le colombin qui tape à la porte" Embarassed et dès que l'élève revient des WC, les autres commentent à qui mieux mieux...
Je passe sur les flatulences qui leur provoquent des fou rires en fin de journée... Je les ai 3h d'affilée le mardi (15h-18h), un vrai bonheur ! pale

Ah bah voilà c'est exactement ca ! C'est cours de "pipi-caca" avec eux ! :marteau:

Fourseasons
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma classe pénible

Message par Moonchild le Lun 23 Jan 2012 - 20:41

@bellaciao a écrit:Il me semble que ce qu'on paie au lycée, c'est de faire face à un public moins civil, peut-être moins éduqué, dans le sens où ils ne se rendent pas toujours compte que certaines de leurs attitudes envers l'adulte sont incorrectes ; en même temps on n'a plus les armes du collège et l'attirail de punitions qui peuvent aider à les recadrer. Ils sont censés être grands et mûrs mais ne se comportent pas toujours en conséquence, toutefois ils le prennent de haut si on leur rappelle leurs devoirs.
Et ça se poursuit parfois en BTS avec certains élèves (parfois même la majorité, ça dépend des promos) qui viennent uniquement en cours pour ne pas être notés absents et qui se comportent comme s'ils étaient au bistrot ; souvent, ceux-là cumulent l'immaturité des pires collégiens, l'arrogance et la susceptibilité de leur majorité et un sentiment d'impunité justifié par leur longue expérience du système scolaire. Il est vain d'attendre de ces élèves qu'ils travaillent ou simplement qu'ils fassent un effort pour se taire ; dans le meilleur des cas ils dorment.


Dernière édition par Moonchild le Lun 23 Jan 2012 - 20:43, édité 1 fois

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma classe pénible

Message par pitchounette le Lun 23 Jan 2012 - 20:43

Loise a écrit:Je suis tout à fait d'accord avec Aposiopèse...

Je réfléchis à ce genre de choses avec mon remplacement actuel. J'ai atteint mes limites là... Et pourtant, depuis 5ans que je suis TZR, j'ai toujours réussi à obtenir un climat de classe propice au travail, même avec des classes difficiles. Les STG c'est un public pas facile à se mettre dans la poche mais c'est mon unique public... Et là je n'y arrive pas. Le vendredi fin de journée avec ma classe de 35 1ère STG, je n'arrive plus à faire cours, pour la 3ème fois. Alors : effectif trop lourd, impunité quasi totale depuis le début de l'année, balancée sur ce remplacement dans des conditions complétement défavorables, des élèves bêtes à bouffer du foin (et pourtant je ne parle jamais comme ca de mes élèves d'habitude)... Je crois que quand on n'est pas aidé pour faire notre travail... On n'y arrive pas parfois. Les trucs et astuces ne servent à rien dans ces moments là. Une hiérarchie qui nous soutient et nous aide dans notre travail au lieu de nous mettre des batons dans les roues... C'est pour quand ?
je vis la meme chose que toi
honnetement je ne pensais pas que ca ferait une grande différence...Maintenant que je suis dans ce lycée bizarre je suis bien d'accord làa dessus

pitchounette
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma classe pénible

Message par aposiopèse le Lun 23 Jan 2012 - 20:51

@Moonchild a écrit:
@bellaciao a écrit:Il me semble que ce qu'on paie au lycée, c'est de faire face à un public moins civil, peut-être moins éduqué, dans le sens où ils ne se rendent pas toujours compte que certaines de leurs attitudes envers l'adulte sont incorrectes ; en même temps on n'a plus les armes du collège et l'attirail de punitions qui peuvent aider à les recadrer. Ils sont censés être grands et mûrs mais ne se comportent pas toujours en conséquence, toutefois ils le prennent de haut si on leur rappelle leurs devoirs.
Et ça se poursuit parfois en BTS avec certains élèves (parfois même la majorité, ça dépend des promos) qui viennent uniquement en cours pour ne pas être notés absents et qui se comportent comme s'ils étaient au bistrot ; souvent, ceux-là cumulent l'immaturité des pires collégiens, l'arrogance et la susceptibilité de leur majorité et un sentiment d'impunité justifié par leur longue expérience du système scolaire. Il est vain d'attendre de ces élèves qu'ils travaillent ou simplement qu'ils fassent un effort pour se taire ; dans le meilleur des cas ils dorment.
oui, j'ai halluciné ce soir : une collègue attendait pour le conseil de classe de ses BTS, une classe visiblement très chiante dans laquelle 6 élèves étaient exclus cette semaine... l'an dernier, la même classe (en BTS 1ere année) était tellement horrible que mes collègues avaient dû organiser une réunion avec les parents !

aposiopèse
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma classe pénible

Message par varia le Lun 23 Jan 2012 - 23:22

En BTS il y en a souvent qq uns comme ça ; en seconde (et sans doute autres classes de lycée, mais surtout seconde quand même je crois...) ça peut être une majorité.
Pour répondre à une question posée ici, j'ai derrière moi 7 ans d'enseignement. J'ai changé une fois de bahut pour + près de chez moi, mais moins bien... donc je n'ai pas non plus bénéficié d'une amélioration du public !
En ce qui concerne le soutien de la hiérarchie, je ne serais pas aussi sûre que cela soit d'un poids si décisif...
La classe dont je parle est encadrée par l'équipe pédagogique par tout une armada de mesures, avec le soutien de l'administration, mais ils s'en f... Je crois qu'ils ne se rendent vraiment compte de rien, ils vivent leur vie et c'est tout...

varia
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum