Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Ne plus répéter en dictant, sans provoquer le bordel ?

par User5899 le Mar 24 Jan 2012 - 22:39
@*Fifi* a écrit:
Cripure a écrit:
Oiseau phenix a écrit:quand je répète différemment, ne serait ce qu'en changeant l'ordre de deux mots, certains me font remarquer que c'est pas pareil et sont perdus. Si si.
Oh, mes chéris, mais si vous remarquez que ce n'est pas pareil, comment faites-vous pour être perdus ? Hmmmm ? Vous voulez que je répète ? Hmmm ? I love you I love you fleurs fleurs fleurs fleurs


Non.
Mon Dieu, je deviens aussi sadique que Cripure ... affraid

lol! lol! lol!
Et Joëlle vous confirmera que ce n'est pas qu'une légende urbaine Smile
avatar
*Fifi*
Modérateur

Re: Ne plus répéter en dictant, sans provoquer le bordel ?

par *Fifi* le Mar 24 Jan 2012 - 22:42
Cripure a écrit:
@*Fifi* a écrit:
Cripure a écrit:
Oiseau phenix a écrit:quand je répète différemment, ne serait ce qu'en changeant l'ordre de deux mots, certains me font remarquer que c'est pas pareil et sont perdus. Si si.
Oh, mes chéris, mais si vous remarquez que ce n'est pas pareil, comment faites-vous pour être perdus ? Hmmmm ? Vous voulez que je répète ? Hmmm ? I love you I love you fleurs fleurs fleurs fleurs


Non.
Mon Dieu, je deviens aussi sadique que Cripure ... affraid

lol! lol! lol!
Et Joëlle vous confirmera que ce n'est pas qu'une légende urbaine Smile
Je crois qu'en fait elle ne sait rien (ou je me trompe ? Vous avez eu des retombées ?), je lui avais envoyé un sms pendant les vacances mais elle ne m'en a pas reparlé, et je n'y ai plus pensé.
avatar
mimile
Grand sage

Re: Ne plus répéter en dictant, sans provoquer le bordel ?

par mimile le Mar 24 Jan 2012 - 23:49
Mon IPR tient à ce qu'on forme les élèves à la prise de notes. L'an passé, ma tutrice m'a donné quelques tuyaux pour initier mes 1ères... sans succès, ils ont bien râlé, ça a foutu le bordel... elle même m'a conseillé de dicter au bout de 2 mois...
avatar
Arverne
Sage

Re: Ne plus répéter en dictant, sans provoquer le bordel ?

par Arverne le Mer 25 Jan 2012 - 6:25
Eh bien, à vous lire, ça ne me donne pas envie de retourner au lycée .... Ca ne fait que 6 ans que je suis revenue en collège après 3 ans au lycée et on était loin d'en être là (pourtant dans un lycée pas très réputé).
En tout cas, il semble qu'ils deviennent de plus en plus cons en grandissant. Déjà que lorsqu'on les envoie en lycée, après la 3e, on se dit que c'est pas possible, ils ne réussiront jamais au lycée, ils réussissent au moins une chose, à emm ...der les profs Rolling Eyes
Et quand ils iront à la fac, ils feront pareil ? Incapable de se concentrer sur ce que dit le prof, ils feront le bordel ces pov'chéris ?
Après tout, en ne faisant rien, ils ont eu leur brevet (rappel : 100 % de réussite chez nous !!!), ils auront leur bac, pourquoi feraient-ils des efforts ?
bellaciao
Fidèle du forum

Re: Ne plus répéter en dictant, sans provoquer le bordel ?

par bellaciao le Mer 25 Jan 2012 - 10:25
Je suis au collège, alors je vais juste te faire part de mon expérience en 3e. Il me semble que tout le travail ne doit pas reposer sur toi de toute façon, sinon ils vont réussir à te rendre chèvre. Je n'en suis pas à faire prendre des notes à mes 3e, ne rêvons pas, mais j'arrive à leur dicter le cours de deux façons différentes :
- le cours même encore avec support écrit mais j'envoie toujours un élève écrire au TNI pendant que je dicte à voix haute en circulant dans la classe (appelons ça de la semi-dictée).
- Plus régulièrement maintenant, je dicte certaines parties de cours sans que cela ne soit du tout écrit. Curieusement, ils n'ont pas tant de mal. Mais les 3e sont curieux du lycée, ils ont envie d'être plus grands. On dirait que les 2nde régressent, au contraire !
Est-ce que, s'ils étaient contraints d'aller écrire eux-mêmes, ils ne préféreraient pas vite se laisser dicter sans mauvaise volonté ?
avatar
lene75
Empereur

Re: Ne plus répéter en dictant, sans provoquer le bordel ?

par lene75 le Mer 25 Jan 2012 - 11:34
affraid

Ça ne me rassure pas du tout, ce que tu dis, bellaciao ! Tu veux dire que c'est une prouesse et que ça te demande pas mal d'efforts que tout ne soit pas écrit en 3e et qu'ils arrivent (un peu) à écrire sous la dictée ? Je comprends mieux les difficultés de nos élèves...

Je me sens vieille, tout à coup : quand je pense que "à mon époque", le prof écrivait au tableau en 6e, dictait en 5e et que l'apprentissage de la prise de notes débutait en 4e. À l'entrée en seconde, il était inimaginable qu'on ne sache pas prendre de notes, alors en terminale...

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: Ne plus répéter en dictant, sans provoquer le bordel ?

par Iphigénie le Mer 25 Jan 2012 - 12:12
La prise de notes c'est la nouvelle tarte à la crème des pédagogues.On fait semblant de croire que c'est une technique et on farcit à chaque niveau des cours de "méthodologie" de la prise de notes d'autant plus inopérants que personne n'a les mêmes habitudes.
L'AP seconde consacre tout un chapitre à "la prise de notes" en pure perte.
La prise de notes est directement liée à la bonne compréhension. Or nos élèves ne savent pas prendre des notes parce qu'ils veulent noter des phrases entières sans réfléchir à leur sens.C'est pour ça qu'ils sont perdus dès qu'ils ne retrouvent pas le "même mot"
Au lycée, je me bats avec les premières pour leur expliquer que prendre des notes ce n'est pas du tout écrire 'tout' en abrégé (ça donne un résultat incompréhensible), mais saisir les mots importants. Et les écrire en entier!
On se heurte toujours au même problème: aucune technique ne peut remplacer l'intelligence. Hélas pour certains.
Ils ne savent pas prendre des notes parce qu'ils sont en cours comme devant la télé: electro-encéphalogramme plat.
avatar
boris vassiliev
Grand sage

Re: Ne plus répéter en dictant, sans provoquer le bordel ?

par boris vassiliev le Mer 25 Jan 2012 - 12:16
L'intelligence, et surtout la culture et le vocabulaires suffisants. Reformuler en temps réel (et même en différé) est au dessus des moyens de la plupart des élèves. Et si on doit faire passer un programme volumineux comme en histoire-géo, c'est mission impossible.

_________________
Hé ben moi j'aurais donné à mademoiselle 20/20, et en cotant vache. (Robert Dalban, Les Tontons flingueurs (1963), Michel Audiard)
avatar
Ragnetrude
Expert

Re: Ne plus répéter en dictant, sans provoquer le bordel ?

par Ragnetrude le Mer 25 Jan 2012 - 12:25
@iphigénie a écrit:La prise de notes c'est la nouvelle tarte à la crème des pédagogues.On fait semblant de croire que c'est une technique et on farcit à chaque niveau des cours de "méthodologie" de la prise de notes d'autant plus inopérants que personne n'a les mêmes habitudes.
L'AP seconde consacre tout un chapitre à "la prise de notes" en pure perte.
La prise de notes est directement liée à la bonne compréhension. Or nos élèves ne savent pas prendre des notes parce qu'ils veulent noter des phrases entières sans réfléchir à leur sens.C'est pour ça qu'ils sont perdus dès qu'ils ne retrouvent pas le "même mot"
Au lycée, je me bats avec les premières pour leur expliquer que prendre des notes ce n'est pas du tout écrire 'tout' en abrégé (ça donne un résultat incompréhensible), mais saisir les mots importants. Et les écrire en entier!
On se heurte toujours au même problème: aucune technique ne peut remplacer l'intelligence. Hélas pour certains.
Ils ne savent pas prendre des notes parce qu'ils sont en cours comme devant la télé: electro-encéphalogramme plat.

Je crois que tu résumes bien la situation... L'année dernière en première, j'ai terminé l'année en écrivant au tableau :shock: , le power point avec les principales idées (à compléter en prise de notes) ne leur suffisait pas. Et effectivement je suis curieuse de voir ce que ça peut donner à la fac...
bellaciao
Fidèle du forum

Re: Ne plus répéter en dictant, sans provoquer le bordel ?

par bellaciao le Mer 25 Jan 2012 - 12:28
@lene75 a écrit: affraid

Ça ne me rassure pas du tout, ce que tu dis, bellaciao ! Tu veux dire que c'est une prouesse et que ça te demande pas mal d'efforts que tout ne soit pas écrit en 3e et qu'ils arrivent (un peu) à écrire sous la dictée ? Je comprends mieux les difficultés de nos élèves...

Non, mais je fais progressivement. Ils y mettent de la bonne volonté, contrairement aux seconde que vous évoquez, donc ce n'est pas trop difficile.

Je me sens vieille, tout à coup : quand je pense que "à mon époque", le prof écrivait au tableau en 6e, dictait en 5e et que l'apprentissage de la prise de notes débutait en 4e. À l'entrée en seconde, il était inimaginable qu'on ne sache pas prendre de notes, alors en terminale...

Ca, c'est sûr que tu peux te sentir vieille !! Aujourd'hui on apprend à la limite (si j'ai bien compris certains profs de lycée, ce n'est pas le cas partout), à dicter le cours, et on commence en 3e. Une de mes collègues fait prendre des notes, mais la moitié de la classe ne prend pas le cours : est-ce que c'est mieux ?
bellaciao
Fidèle du forum

Re: Ne plus répéter en dictant, sans provoquer le bordel ?

par bellaciao le Mer 25 Jan 2012 - 12:31
[quote="Haldetrude]
Je crois que tu résumes bien la situation... L'année dernière en première, j'ai terminé l'année en écrivant au tableau :shock: , le power point avec les principales idées (à compléter en prise de notes) ne leur suffisait pas. Et effectivement je suis curieuse de voir ce que ça peut donner à la fac...[/quote]

C'est bête à dire, mais je crois que je privilégierais le fait qu'ils aient quand même le cours, quitte à continuer à les infantiliser. J'aime pourtant bien cette idée du power point à compléter avec prise de notes, dommage que cela n'ait pas suffi.
avatar
boris vassiliev
Grand sage

Re: Ne plus répéter en dictant, sans provoquer le bordel ?

par boris vassiliev le Mer 25 Jan 2012 - 12:40
Et je suis sûr qu'il n'est pas négatif de faire écrire et surtout apprendre aux élèves des phrases correctes. C'est la base de la structuration de la pensée. Il me semble que c'est en lisant que l'on acquiert peu à peu un vocabulaire et des tournures plus évoluées. Un cours rédigé et bien écrit joue un peu le même rôle, je pense.
Une fois la langue française bien maîtrisée, là alors on peut reformuler pour prendre des notes. Mais le fait est que sauf exception, la langue française est insuffisamment maîtrisée par les élèves, terminales inclus.

_________________
Hé ben moi j'aurais donné à mademoiselle 20/20, et en cotant vache. (Robert Dalban, Les Tontons flingueurs (1963), Michel Audiard)
avatar
lene75
Empereur

Re: Ne plus répéter en dictant, sans provoquer le bordel ?

par lene75 le Mer 25 Jan 2012 - 13:19
@bellaciao a écrit:C'est bête à dire, mais je crois que je privilégierais le fait qu'ils aient quand même le cours, quitte à continuer à les infantiliser. J'aime pourtant bien cette idée du power point à compléter avec prise de notes, dommage que cela n'ait pas suffi.

Tu dis ça parce que tu es en collège mais en lycée on a des programmes qui ne sont pas prévus pour, ni du point de vue de leur longueur, ni du point de vue de leur ambition (et les changer ne résoudrait pas le problème, sauf à accepter que les élèves sortent de terminale en n'ayant en tête que des fiches de synthèse et en n'ayant jamais appris la réflexion autonome pale ). En sections gé, mon cours entièrement rédigé doit faire de l'ordre de 200 pages dactylographiées (pour 3h de cours hebdo) et bien sûr, à l'oral, je brode là-dessus, et dans mes broderies, il peut y avoir des choses intéressantes à noter pour eux (pas forcément les mêmes pour chaque élève). Sur sa feuille de méthodo de la prise de notes, un collègue (de philo) précise qu'il lui faudrait 4 ans pour faire son cours actuel en dictant. Je ne sais pas comment il a fait son calcul mais ça me paraît être une bonne approximation : en dictant en STG, j'ai fait 2 notions depuis le début de l'année, et encore j'ai réduit mon cours à son squelette et distribué des polys pour limiter le temps passé à dicter, je ne peux en réalité leur en dicter qu'un résumé... ils ont 9 notions à leur programme... Et le pire, c'est qu'ils ne maîtrisent pas le cours : ils sont juste capables de le réciter, pas du tout de l'utiliser. Iphigénie a raison : il y a un lien entre la prise de note et la compréhension.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
avatar
Singing in The Rain
Fidèle du forum

Re: Ne plus répéter en dictant, sans provoquer le bordel ?

par Singing in The Rain le Mer 25 Jan 2012 - 13:45
@iphigénie a écrit:La prise de notes c'est la nouvelle tarte à la crème des pédagogues.On fait semblant de croire que c'est une technique et on farcit à chaque niveau des cours de "méthodologie" de la prise de notes d'autant plus inopérants que personne n'a les mêmes habitudes.
L'AP seconde consacre tout un chapitre à "la prise de notes" en pure perte.
La prise de notes est directement liée à la bonne compréhension. Or nos élèves ne savent pas prendre des notes parce qu'ils veulent noter des phrases entières sans réfléchir à leur sens.C'est pour ça qu'ils sont perdus dès qu'ils ne retrouvent pas le "même mot"
Au lycée, je me bats avec les premières pour leur expliquer que prendre des notes ce n'est pas du tout écrire 'tout' en abrégé (ça donne un résultat incompréhensible), mais saisir les mots importants. Et les écrire en entier!On se heurte toujours au même problème: aucune technique ne peut remplacer l'intelligence. Hélas pour certains.
Ils ne savent pas prendre des notes parce qu'ils sont en cours comme devant la télé: electro-encéphalogramme plat.

+ 1 Ton analyse est très juste !
avatar
mimile
Grand sage

Re: Ne plus répéter en dictant, sans provoquer le bordel ?

par mimile le Mer 25 Jan 2012 - 18:54
@iphigénie a écrit:La prise de notes c'est la nouvelle tarte à la crème des pédagogues.On fait semblant de croire que c'est une technique et on farcit à chaque niveau des cours de "méthodologie" de la prise de notes d'autant plus inopérants que personne n'a les mêmes habitudes.
L'AP seconde consacre tout un chapitre à "la prise de notes" en pure perte.
La prise de notes est directement liée à la bonne compréhension. Or nos élèves ne savent pas prendre des notes parce qu'ils veulent noter des phrases entières sans réfléchir à leur sens.C'est pour ça qu'ils sont perdus dès qu'ils ne retrouvent pas le "même mot"
Au lycée, je me bats avec les premières pour leur expliquer que prendre des notes ce n'est pas du tout écrire 'tout' en abrégé (ça donne un résultat incompréhensible), mais saisir les mots importants. Et les écrire en entier!
On se heurte toujours au même problème: aucune technique ne peut remplacer l'intelligence. Hélas pour certains.
Ils ne savent pas prendre des notes parce qu'ils sont en cours comme devant la télé: electro-encéphalogramme plat.


veneration
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum