Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Loubdalou
Expert spécialisé

(Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année Empty (Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année

par Loubdalou le Mer 25 Jan 2012 - 13:14
Bonjour,

Je me rends compte que la plupart des choses que l'on ma forcée à appliquer l'année dernière en stage ne marchaient pas. Pire, souvent, cela pénalisait les élèves. Je vous propose de compléter la liste des choses que je vais mettre ici : d'abord le conseil reçu en stage qui ne marchait pas, puis ce qui marche beaucoup mieux. Je précise que cela s'applique en collège, plutôt avec des élèves difficiles, donc des élèves que l'on doit captiver d'une manière ou d'une autre pour réussir à avancer sans se faire bordéliser.

- il ne faut pas noter la participation, c'est infantilisant et ça peut paraître injuste aux yeux de beaucoup d'élèves et donc c'est un facteur bordélisant : La note de participation encourage plus qu'elle ne pénalise, je me balade avec ma feuille dans la classe, cela me permet de voir concrètement où en sont les élèves, s'ils font des progrès concernant la prise de parole puisqu'il y a un point à chaque fois qu'ils prennent le risque de donner une réponse, même si elle est fausse. Je note tout, de l'explication d'une règle de grammaire, donc une prise de parole en français, aux belles phrases super bien construites. Du coup, ils sont motivés. Ne noter que la prise de parole dans la langue cible : cela démotive les plus faibles qui ne se sentent pas capables de faire des phrases. Donc je ne vois pas pourquoi je ne les encouragerai pas quand ils ont suffisamment bien suivi pour savoir ce que signifie tel terme, comment on construit tel temps etc. C'est juste qu'ils gagnent moins de points, mais pour garder intacte leur motivation, je veux les encourager aussi par ce biais, ce qui n'empêche pas de les pousser dans leurs retranchements pour qu'ils fassent de vraies phrases de temps en temps.

- la grammaire ne doit pas guider vos séquences/séances : Et bien si. Et même, je dirais que c'est quand on apprend un point linguistique que les élèves sont le plus attentifs, ils ont l'impression de travailler "pour de vrai". Et même, il faut insister sur les points linguistiques pour qu'ils rentrent car les élèves que j'ai eu l'année dernière et ceux de cette année ne relisent jamais ou presque leur cahier, donc ce n'est pas parce qu'on a déjà écrit les terminaisons du présent de l'indicatif en octobre qu'il faut considérer cela comme acquis et avancer. Je vois bien en ce moment qu'il va falloir que je leur fasse rechercher dans leur cahier la leçon sur l'indicatif du mois d'octobre pour qu'ils la recopient une fois de plus, car ils l'ont oubliée, et si ce n'est pas bien acquis on ne peut pas avancer. Partir du principe que "On l'a déjà vu donc je ne reviens pas dessus, tant pis pour eux" c'est aller droit à l'échec : les élèves sont des êtres paresseux, qui rentrent chez eux tard, fatigués et qui pour beaucoup n'ont pas envie de se casser la tête. Quand on a accepté cela, on avance mieux. Il faut leur mâcher le travail, et c'est normal au collège.
Sur le même principe, je vois en ce moment que si je veux qu'un point linguistique rentre, je dois le voir et le revoir dans plusieurs doc à la suite, et faire des piqûres de rappel tout au long de l'année, car sinon, en effet, ils oublient.
Exemple : on voit les activités quotidiennes en 4° en ce moment, et bien je vais leur faire réutiliser ce vocabulaire dans 6 documents pour espérer que ça rentre. En compréhension écrite, orale, en expression écrite et orale. Et je ne suis pas certaine que malgré cela tous maîtrisent bien ce lexique à la fin de la séquence...

- l'actionel est LE facteur de motivation des élèves : Non, c'est un des facteurs de motivation, mais il a ses limites et l'ignorer c'est aller droit dans le mur. Il y a des élèves que rien ne motive, et la seule manière d'arriver à quelque chose c'est d'être toujours derrière leur dos, par exemple en les interrogeant beaucoup, surtout quand ils bavardent, pas forcément pour les enguirlander, mais surtout pour leur montrer qu'on s'intéresse à eux et ça peut suffire pour en accrocher certains.

- les TICE sont incontournables pour motiver les élèves : Faux, ça peut les motiver, mais des doc en noir et blanc aussi, tout dépend de ce qu'il y a dedans (et de la qualité d'image du doc). Ceux qui disent à tout va que le TNI motive à fond et que c'était nul avant, franchement... Rolling Eyes Ici, la pâte à fixe est mon amie et ils se battent pour aller remettre en face les images et le texte correspondant : gain de temps pour moi en amont, gain d'énergie à ne pas chercher à comprendre comment marche le TNI, gain d'énergie à ne pas me battre pour avoir un TNI alors qu'il n'y a déjà plus de sous pour les feutres Sad

- Les doc authentiques sont super, on ne doit pas utiliser autre chose. Les manuels c'est caca : c'est faux. Oui c'est bien les doc authentiques, mais pour débuter la séquence, quand ils ne maîtrisent pas du tout le lexique, c'est difficile de trouver un doc authentique adapté :shock: > simple, qui soit facile à comprendre. Parfois il faut commencer par un exercice qui permet d'acquérir le lexique sans document du tout, et ça permet de mieux avancer après.

- il faut privilégier l'oral, tant en compréhension qu'en expression : Certes c'est ce qui colle le mieux à la réalité de l'immersion, mais pour éviter le décrochage, il vaut mieux commencer par quelque chose de plus facile : l'écrit ! Par exemple dans un manuel de 4°, le 1° doc de la séquence sur le quotidien c'est une compréhension orale authentique (donc le garçon espagnol parle très très très vite) où quelqu'un raconte sa journée. Franchement, si je l'avais mise en début de séquence comme le manuel le préconise, et bien on serait allés droit dans le mur, ils ne connaissaient pas le vocabulaire ! affraid

- il faut parler à 95% dans la langue cible, même pour la grammaire : faux, dans les classes difficiles, si je faisais ça, il y en a plein qui décrocheraient très vite car au lieu de dire qu'ils ne comprennent pas, ils bavardent et font autre chose. De ce que j'ai constaté, le cours où l'on parle beaucoup dans la langue cible sera le cours avec des élèves bien disposés (donc pas forcément de 16h à 17h...) et aussi un cours où l'on ne voit pas de nouveau point linguistique. Car pour les plus faibles, la grammaire expliquée en français est déjà très complexe, alors en langue étrangère affraid Même si c'est très simple !

- Les cours avec des questions venant du prof et des réponses venant des élèves c'est nul, inintéressant : Les doc où l'on commence doucement, avec des questions qui guident les élèves, ça aide les plus faibles qui peuvent donc répondre, alors que si on les laisse se débrouiller, ils abandonnent vite devant la difficulté. Il faut partir du principe qu'ils ne sont pas forcément motivés Rolling Eyes Donc il faut leur faciliter leur travail. Comment s'appelle le narrateur ? Quel âge a-t-il ? etc, ça permet de poser les bases, ce n'est pas négligeable.

Voilà, ce serait bien si certains pouvaient compléter, j'espère que cela pourra aider les collègues qui débutent : j'aurais bien eu besoin de ce genre de conseils l'année dernière Sad


Dernière édition par Loubdalou le Mer 25 Jan 2012 - 15:25, édité 1 fois
MelanieSLB
MelanieSLB
Doyen

(Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année Empty Re: (Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année

par MelanieSLB le Mer 25 Jan 2012 - 13:58
Le cours de grammaire doit être aussi carré que quand j'ai appris l'anglais: un cours de 2 lignes, c'est pas suffisant, et ce n'est pas un cours pour les élèves.

Dicter peut être une activité intéressante pour avoir le calme: en français pour la grammaire, quelques phrases très simples en LVE.

Mieux vaut traduire avec des élèves difficiles, ou faire traduire ce qu'on veut/ la trace écrite par les meilleurs.

Les exercices de systématisation sont INDISPENSABLES, contrairement à tout ce qu'on nous a dit.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)
avatar
Loubdalou
Expert spécialisé

(Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année Empty Re: (Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année

par Loubdalou le Mer 25 Jan 2012 - 14:22
cheers Merci de contribuer Mélanie yesyes
MelanieSLB
MelanieSLB
Doyen

(Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année Empty Re: (Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année

par MelanieSLB le Mer 25 Jan 2012 - 14:27
Mais de rien, Loubdalou. Par contre , je suis très étonnée qu'on t'ait dit de ne pas noter la participation l'an dernier: on nous a dit le contraire à la toute 1ère formation; par contre, je te rejoins sur l'importance de valoriser les participations les plus minimes des plus faibles.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)
farfalla
farfalla
Esprit sacré

(Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année Empty Re: (Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année

par farfalla le Mer 25 Jan 2012 - 14:34
N'ayant pas fait de stage, je ne peux pas comparer ce que je fais à ce qui est dit dans les formations, mais ça me rassure de voir qu'on a la même optique de travail. Je me demande comment je vais faire l'année prochaine en stage avec tout leur baratin (Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année 3795679266

_________________
"Si nada nos salva de la muerte, al menos que el amor nos salve de la vida" Pablo Neruda

"Yo lloré porque no tenía zapatos hasta que vi un niño que no tenía pies." Oswaldo Guayasamin
avatar
Loubdalou
Expert spécialisé

(Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année Empty Re: (Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année

par Loubdalou le Mer 25 Jan 2012 - 15:07
Tu feras comme si tu étais à 100% d'accord avec ce que disent les formateurs. C'est ça ou tu n'es pas titularisée Rolling Eyes

Pour la participation, ce fut un bras de fer avec ma tutrice l'année dernière. Pire elle en a parlé à l'IPR qui est à 100% contre, c'est presque une infamie pour elle Suspect Du coup, pour espérer être titularisée je devais arrêter les points de participation et valoriser l'auto- évaluation de l'oral Suspect Les gamins n'ont pas trop compris pourquoi on a arrêté, pourtant je l'avais bien expliqué... Ils n'ont pas moins participé ensuite, mais si je n'avais pas instauré le système au début de l'année, en sanctionnant par ce biais la prise de parole intempestive, je ne pense pas que j'aurais obtenu une bonne ambiance de travail. Car non, au collège ils ne sont pas matures et ce n'est pas le fait de ne pas les noter à l'oral qui les rendra plus matures :shock:
kensington
kensington
Esprit éclairé

(Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année Empty Re: (Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année

par kensington le Mer 25 Jan 2012 - 15:14

aai

Je sens que je vais beaucoup aimer ce topic. Loubdalou ton premier post est très complet et d'une grande justesse.

J'aurais aimé pouvoir avoir autant de distance plus tôt dans ma carrière. En même temps, notre formation à l'époque était un peu moins délirante tout de même. On n'était pas encore dans la folie actionnelle qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez.

Ce qui ressort surtout d'important de ce que tu dis, c'est l'idée de jouer sur tous les tableaux, toutes les démarches, tous les aspects de la langue et ne pas s'enfermer dans une pensée unique.
avatar
Loubdalou
Expert spécialisé

(Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année Empty Re: (Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année

par Loubdalou le Mer 25 Jan 2012 - 15:44
Merci Kensington Very Happy

J'ajoute une ou deux choses :
- il faut passer le document audio en entier la 1° fois pour leur permettre de le comprendre dans sa globalité : c'est ce que je faisais l'année dernière, j'ai flingué l'intérêt de plein de documents géniaux comme ça : les élèves étaient perdus au bout de 2 mots et abandonnaient, et c'était le bordel. Maintenant je les passe systématiquement et dès le 1° passage de façon fractionnée > ça les aide énormément ! Et comme ça, même si c'est difficile (authentique et très rapide, pas du tout adapté etc) et bien ça marche ! OK on s'éloigne des conditions réelles, mais en conditions réelles ils seraient tout autant perdus, mais ils auraient les mimes pour s'en sortir lol!

- il faut d'abord lire le document à voix haute, de manière libre, sans question, et c'est le prof qui doit faire la 1° lecture : Alors là, c'est le meilleur moyen d'avoir le bordel... En tout cas avec mes élèves. Ce que je fais et qui marche pas mal, avant qu'ils n'aient le doc, j'écris le titre au tableau, on essaie de deviner de quoi ça va parler etc, on débroussaille. Ensuite, je leur pose une question, en précisant qu'ils y répondront une fois qu'ils auront lu le texte, donc une fois que je leur aurai donné. De cette manière, c'est plus simple pour eux : ils savent exactement et simplement ce qu'ils ont à faire. L'année dernière ils avaient le texte, ils ne le lisaient pas ou peu le lisaient, car lire pour lire pour eux, c'est inconcevable Laughing Et quand je posais des questions, ou quand je distribuais le texte, c'était le bordel car ils ne le lisaient pas, ils n'étaient pas en activité. En posant la question avant qu'ils n'aient le texte, ils sont en activité dès qu'ils ont le document, donc moins de bordel cheers

- aucune explication sur comment apprendre à prononcer correctement les phonèmes : en formation, on n'a rien eu là-dessus. Cette année, une fois qu'on avait fait l'alphabet, fatalement ils ont vite oublié. Donc dans toutes les classes, leur prononciation était horrible, pourtant prononcer l'espagnol c'est simplissime, pourvu qu'on ait bien intégré le fait que l'on doit prononcer TOUTES les lettres, que le son "z" n'existe pas, que le ñ se prononce"gn", que le "ll" se prononce "y" (oui, je leur apprends le yeismo, c'est le plus répandu et c'est aussi le plus simple), que le "e" se prononce "é", et que le "v" se prononce "b", et le "j" et le "g" se prononcent presque comme le "r" français. Un des meilleurs moyens pour que ça rentre, c'est de faire des contrôles de lecture : un élève lit le texte et les autres notent les défauts de prononciation, et gagnent des points pour chaque erreur notée. OK, c'est pas très positif comme évaluation, mais ça accroche à fond les élèves, et ça les fait drôlement progresser. Et aux heures difficiles avec des classes difficiles, ça les apaise vraiment ! Et tant pis si on y passe 30 minutes, c'est extrêmement important je trouve.
avatar
Dulcinea
Niveau 10

(Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année Empty Re: (Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année

par Dulcinea le Mer 25 Jan 2012 - 16:07
Moi aussi, je sens que je vais beaucoup aimer ce fil!!
yesyes
Tu as déjà beaucoup de recul Loubdalou, tu ferais une très bonne formatrice!
Je suis d'accord avec tout, si je devais retourner au collège, je m'inspirerais de ce que tu dis.

Par contre, pour le lycée, on peut se permettre des choses impossibles au collège (on a finalement plus de libertés) comme travailler avec davantage de documents authentiques, utiliser le culturel comme entrée de séquence, noter de manière plus souple la participation, avoir une progression peut-être moins millimétrée pour ce qui est des points de grammaire et de conjugaison, ouvrir une séquence avec des exposés d'élèves (chez moi ce sera un retour de voyage au Paraguay et un TPE sur les Incas fait en français et HG). Ici, je parle pour des classes où l'on n'a pas trop besoin de faire le flic.

Par contre, pour les STG, je suis collège à 100% et pour cette classe, je pourrais mettre en place les mêmes méthodes de travail que toi Loubdalou.

Je sens que je vais bien suivre ce fil...au lieu d'aller bosser.
avatar
Loubdalou
Expert spécialisé

(Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année Empty Re: (Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année

par Loubdalou le Mer 25 Jan 2012 - 16:21
@Dulcinea a écrit:

Je sens que je vais bien suivre ce fil...au lieu d'aller bosser.

lol!
Pour ça il faudrait que beaucoup de gens y participent, c'est encore un peu mou ! Alors tu vas avoir du temps pour aller bosser Twisted Evil
farfalla
farfalla
Esprit sacré

(Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année Empty Re: (Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année

par farfalla le Mer 25 Jan 2012 - 16:48
@Loubdalou a écrit:Merci Kensington Very Happy

- aucune explication sur comment apprendre à prononcer correctement les phonèmes : en formation, on n'a rien eu là-dessus. Cette année, une fois qu'on avait fait l'alphabet, fatalement ils ont vite oublié. Donc dans toutes les classes, leur prononciation était horrible, pourtant prononcer l'espagnol c'est simplissime, pourvu qu'on ait bien intégré le fait que l'on doit prononcer TOUTES les lettres, que le son "z" n'existe pas, que le ñ se prononce"gn", que le "ll" se prononce "y" (oui, je leur apprends le yeismo, c'est le plus répandu et c'est aussi le plus simple), que le "e" se prononce "é", et que le "v" se prononce "b", et le "j" et le "g" se prononcent presque comme le "r" français. Un des meilleurs moyens pour que ça rentre, c'est de faire des contrôles de lecture : un élève lit le texte et les autres notent les défauts de prononciation, et gagnent des points pour chaque erreur notée. OK, c'est pas très positif comme évaluation, mais ça accroche à fond les élèves, et ça les fait drôlement progresser. Et aux heures difficiles avec des classes difficiles, ça les apaise vraiment ! Et tant pis si on y passe 30 minutes, c'est extrêmement important je trouve.

S'ils prononcent mal, ils comprendront la plupart du temps mal les CO car ils ne pourront pas faire appel aux mots qu'ils connaissent. Ou ne reconnaîtront des sons sans que cela fasse sens pour eux.
avatar
Loubdalou
Expert spécialisé

(Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année Empty Re: (Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année

par Loubdalou le Mer 25 Jan 2012 - 16:53
J'ajoute de grands classiques en ces temps actionnels :
- Il ne faut évaluer que les compétences langagières : Bon, pas besoin d'avoir beaucoup de recul pour avoir vu que non, ça ne marche pas... Pour que nos élèves apprennent un minimum, la pression de la note est indispensable, et les petits contrôles de verbes et de vocabulaire sont vraiment très utiles. Après, rien n'empêche d'y inclure des compétences langagières car ne pas mélanger les compétences langagières dans un même contrôle c'est assez réducteur... Par exemple, demain mes 4° vont faire un devoir sur les verbes réguliers au présent, les diphtongues, les verbes pronominaux, les activités quotidiennes et l'expression de l'heure. Mais la moitié des points portera sur une expression écrite dans laquelle ils devront raconter leur journée, en précisant l'heure à laquelle ils font chaque activité. On aurait aussi bien pu mettre une compréhension écrite à la place de l'expression.

- une séquence doit être courte, 2 semaines en collège : ça dépend du niveau de la classe et du travail des élèves ça ! s'ils ne fichent rien à la maison, on aura besoin d'insister avec plusieurs doc sur les mêmes notions, le même lexique. Donc ça ajoute des séances... En ajoutant à cela des petits contrôles de verbes/lexique/lecture, et bien on s'éloigne drôlement des 2 semaines... Après, pour garder leur intérêt intact, chaque doc doit être bien différent, apporter quelque chose car sinon en effet, ils s'ennuient. Par exemple, un 1° doc en compréhension écrite, un deuxième en expression orale, un 3° en compréhension orale avec ajout de l'heure en plus des activités quotidiennes, un 4° avec un apport culturel en plus etc, jusqu'à pouvoir constater qu'ils ont intégré le truc.

- il ne faut pas faire de fiche de compréhension : bon, alors là, tout dépend de la fiche et du document. une fiche avec des cases à cocher, c'est plus de l'évaluation que de la compréhension, certes. Mais c'est bien utile aussi. C'est sûr, autant que faire se peut, c'est bien de pouvoir les laisser exprimer ce qu'ils ont compris plutôt que de cocher des cases, mais on fait en fonction du doc aussi.

- il ne faut pas mettre du vocabulaire pour faciliter et guider la compréhension écrite car cela risque d'orienter leur interprétation : À cause de ce conseil-là, l'année dernière j'étais paralysée à l'idée de faire une compréhension écrite. Je ne savais pas quel mot mettre ou ne pas mettre etc. Et bien je trouve que c'est pourtant pas mal : éclaircir certains mots indispensables pour comprendre le texte, pourquoi pas ne mettre qu'un dessin d'ailleurs, mais oui, orienter un peu ça permet simplement d'avancer... Et même, ce qui est drôlement bien avec les faibles (mes satanés 6°...) c'est de lire avec eux les mots du lexique et les leur faire répéter tous ensemble en insistant bien sur l'accent, évidemment. Ils adorent, ça les canalise et ça les leur fait apprendre.

- il ne faut pas poser de question : c'est LA phrase stupide entendue l'année dernière. On était TOUS perdus pour faire des compréhensions écrites à cause de cette phrase. Du coup on fait des tableaux vides de sens pour les élèves, c'était nul. Cette année je prépare des questions et les réponses possibles de manière complètement décomplexée, ça marche beaucoup mieux, tant en expression orale qu'en compréhension de toutes sortes. Bien sûr cela ne m'empêche pas de commencer certains docs en les laissant s'exprimer librement. Mais si l'on veut qu'ils aillent de l'explicite vers l'implicite, pour éviter de perdre les plus faibles, il faut bien passer par des questions au moins pour que les plus forts expliquent bien le plus facile aux plus faibles.Exemple avec ce doc :
(Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année Gaturr14 Il faut bien commencer par une question du type "Que font les personnages?" avant d'arriver à "Que penses-tu de cette situation ?"

- qu'ils ne notent que des mots clefs pour s'exprimer sans lire : Cette contrainte peut être utilisée quand ils sont déjà bien entraînés à former des phrases, notamment les plus faibles. En début de séquence, avec des points linguistiques tout nouveaux, beaucoup n'y arriveront pas, il faut les laisser s'approprier la technique de la construction de phrases petit à petit, sinon beaucoup se découragent.
avatar
Loubdalou
Expert spécialisé

(Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année Empty Re: (Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année

par Loubdalou le Mer 25 Jan 2012 - 16:54
astopia a écrit:
@Loubdalou a écrit:Merci Kensington Very Happy

- aucune explication sur comment apprendre à prononcer correctement les phonèmes : en formation, on n'a rien eu là-dessus. Cette année, une fois qu'on avait fait l'alphabet, fatalement ils ont vite oublié. Donc dans toutes les classes, leur prononciation était horrible, pourtant prononcer l'espagnol c'est simplissime, pourvu qu'on ait bien intégré le fait que l'on doit prononcer TOUTES les lettres, que le son "z" n'existe pas, que le ñ se prononce"gn", que le "ll" se prononce "y" (oui, je leur apprends le yeismo, c'est le plus répandu et c'est aussi le plus simple), que le "e" se prononce "é", et que le "v" se prononce "b", et le "j" et le "g" se prononcent presque comme le "r" français. Un des meilleurs moyens pour que ça rentre, c'est de faire des contrôles de lecture : un élève lit le texte et les autres notent les défauts de prononciation, et gagnent des points pour chaque erreur notée. OK, c'est pas très positif comme évaluation, mais ça accroche à fond les élèves, et ça les fait drôlement progresser. Et aux heures difficiles avec des classes difficiles, ça les apaise vraiment ! Et tant pis si on y passe 30 minutes, c'est extrêmement important je trouve.

S'ils prononcent mal, ils comprendront la plupart du temps mal les CO car ils ne pourront pas faire appel aux mots qu'ils connaissent. Ou ne reconnaîtront des sons sans que cela fasse sens pour eux.

C'est vrai ça tient, je garde cet argument de côté Very Happy
kensington
kensington
Esprit éclairé

(Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année Empty Re: (Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année

par kensington le Mer 25 Jan 2012 - 16:59
Tu n'as pas encore abordé le CECRL... Twisted Evil
Ergo
Ergo
Enchanteur

(Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année Empty Re: (Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année

par Ergo le Mer 25 Jan 2012 - 17:11
Laughing
Je rejoins tout ça et dans mon établissement, j'ajouterais aussi que le coup du "il faut découper une séance en 4 ou 5 activités et de préférence faire une CO puis une EOI et une EOC et blablabla", c'est du suicide! Passer 10 minutes sur une activité, c'est faire son cours tout seul, ici.
Donc je revendique mes cours avec 1 seul objectif.

De même: il ne faut pas passer plus d'1 séance sur une CO, car les élèves se lassent et blablabla, faux. Au contraire, ils sont contents à la deuxième séance de voir qu'ils comprennent mieux et que donc, ils progressent, plutôt que de rester sur l'échec de la 1ère séance où il a fallu leur arracher les infos (et donc se fonder sur les bons élèves et laisser les autres de côté).

Il faut laisser les élèves travailler en autonomie, cesser de les guider, être un animateur. Ultra archi méga faux. Faire ça, ici, c'est être sûr que les gamins font autre chose pendant 1h. Au contraire, il faut être extrêmement rigoureux, les cadrer et les guider. Ca n'empêche pas de les laisser travailler en groupes / en autonomie mais il faut être sur leur dos tout le temps.

Ce travail en groupes/ autonomie doit se faire uniquement dans la langue cible: non plus, quand je demande aux élèves de me rédiger un dialogue, si je leur interdis le français, ils ne me rédigeront jamais ce dialogue. Leur autoriser le français, c'est faire en sorte qu'ils aillent beaucoup plus vite et puissent ensuite répéter leur dialogue et à ce moment-là supprimer le français.

_________________
Stay afraid, but do it anyway. What's important is the action. You don't have to wait to be confident. Just do it and eventually the confidence will follow. ---Carrie Fisher
avatar
Loubdalou
Expert spécialisé

(Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année Empty Re: (Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année

par Loubdalou le Mer 25 Jan 2012 - 17:16
hé hé hé ! Justement j'y viens !

- Il faut absolument mettre le descripteur correspondant sur chaque évaluation : il le faut pour qui ? L'IPR ou pour les élèves ? Franchement, mes élèves le seul intérêt qu'ils voient à cela c'est de savoir si oui ou non ils peuvent valider le niveau A2 et donc avoir le brevet. Donc si certains items sont indiqués B1 (parce que le A2 c'est vraiment pas élevé comme truc...) ils s'en fichent de ne pas les valider, ça ne compte pas pour le brevet... Du coup je n'indique aucune référence au CECRL.

- Il ne faut pas mettre plus de 4 ou 5 critères d'évaluation dans les descripteurs sinon c'est trop lourd à lire : De toute façon les descripteurs sont lourds à lire, qu'il y en ai 1 ou 10, tellement c'est incompréhensible ! Donc j'en mets autant que j'en ai besoin, et je les formule en français, pas en métalangage. Ce qui donne : tu penses à mettre un verbe/ C'est le bon verbe/ tu pense à le conjuguer/ il est bien conjugué Rolling Eyes (oui, souvent ils oublient de mettre un verbe) Et ça compte pour au moins 50% de la note ! Sans cela, ils peuvent carrément écrire en frangnol et avoir la moyenne :shock:

- il ne faut pas mettre 0 pour un devoir non rendu : et après c'est fou comme les copies des plus faibles disparaissent entre le moment où ils composent et le moment où je corrige... Suspect Je note directement dans mon carnet de notes qui était absent au devoir, et je mets 0 à ceux qui ne me rendent pas leur copie.

- il ne faut pas mettre plus 1 point sur l'orthographe : C'est comme la grammaire ça affraid
avatar
Loubdalou
Expert spécialisé

(Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année Empty Re: (Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année

par Loubdalou le Mer 25 Jan 2012 - 17:18
@Ergo a écrit:
Laughing
Je rejoins tout ça et dans mon établissement, j'ajouterais aussi que le coup du "il faut découper une séance en 4 ou 5 activités et de préférence faire une CO puis une EOI et une EOC et blablabla", c'est du suicide! Passer 10 minutes sur une activité, c'est faire son cours tout seul, ici.
Donc je revendique mes cours avec 1 seul objectif.

De même: il ne faut pas passer plus d'1 séance sur une CO, car les élèves se lassent et blablabla, faux. Au contraire, ils sont contents à la deuxième séance de voir qu'ils comprennent mieux et que donc, ils progressent, plutôt que de rester sur l'échec de la 1ère séance où il a fallu leur arracher les infos (et donc se fonder sur les bons élèves et laisser les autres de côté).

Il faut laisser les élèves travailler en autonomie, cesser de les guider, être un animateur. Ultra archi méga faux. Faire ça, ici, c'est être sûr que les gamins font autre chose pendant 1h. Au contraire, il faut être extrêmement rigoureux, les cadrer et les guider. Ca n'empêche pas de les laisser travailler en groupes / en autonomie mais il faut être sur leur dos tout le temps.

Ce travail en groupes/ autonomie doit se faire uniquement dans la langue cible: non plus, quand je demande aux élèves de me rédiger un dialogue, si je leur interdis le français, ils ne me rédigeront jamais ce dialogue. Leur autoriser le français, c'est faire en sorte qu'ils aillent beaucoup plus vite et puissent ensuite répéter leur dialogue et à ce moment-là supprimer le français.

C'est clair, la bonne blague, le prof doit s'effacer, sinon c'est que le prof est narcissique et veut être le centre d'intérêt Suspect J'ai entendu de ces trucs en formation affraid
Ergo
Ergo
Enchanteur

(Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année Empty Re: (Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année

par Ergo le Mer 25 Jan 2012 - 17:23
@Loubdalou a écrit:
C'est clair, la bonne blague, le prof doit s'effacer, sinon c'est que le prof est narcissique et veut être le centre d'intérêt Suspect J'ai entendu de ces trucs en formation affraid
Sans rire, mon IPR de tuteur me l'avait dit à sa première visite avec un charmant ton paternaliste qu'il fallait que je fasse attention à la tentation du prof narcissique. Laughing Rolling Eyes Mais aaaaaabsolument, je suis devenue prof parce que one-woman show, ça n'a pas marché.

Sur la grammaire et tout, j'ajoute aussi: "quand vous évaluez l'EO, vous ne devez pas sanctionner les erreurs (et non fautes) de grammaire si cela n'empêche pas la compréhension" et "quand vous évaluez l'écrit, vous ne devez pas sanctionner les erreurs (et non fautes) d'orthographe si le texte est compréhensible car ce qui compte, c'est que l'élève se fasse comprendre. Vous devez rectifier mais pas compter faux".
A ce moment-là, je ressors toujours la phrase de mon prof de prépa préféré: le fond et la forme sont indissociables, i.e. si la forme est mauvaise, le message l'est aussi.

_________________
Stay afraid, but do it anyway. What's important is the action. You don't have to wait to be confident. Just do it and eventually the confidence will follow. ---Carrie Fisher
avatar
Loubdalou
Expert spécialisé

(Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année Empty Re: (Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année

par Loubdalou le Mer 25 Jan 2012 - 17:31
C'est mille fois vrai ce que tu dis sur le nombre d'activités par séance : les élèves mettent du temps à tous rentrer dans l'activité, à comprendre les consignes, comment y arriver, comprendre le doc. Si on change tout le temps, ils sont perdus ! Ils ont à peine le temps de commencer à bosser et hop on change pale
La stagiaire chouchoute de l'année dernière faisait ça, elle s'étonnait de voir que c'était le bazar...

- la classe en U ou par groupe de 4/5/6, c'est génial, ça permet une vraie interaction : Oui ben ça permet aussi de faciliter les bavardages. Alors c'est sûrement bien sur beaucoup d'aspects, mais non ce n'est pas idéal. Et les classes excitées seront encore plus bavardes ! L'autobus c'est peut-être très classique, très vieux-jeu, mais ça aide à calmer les bavards. La même stagiaire chouchoute l'avait elle-même constaté, mais elle ne voulait pas réorganiser sa salle en autobus parce qu'elle aurait perdu sa place de chouchoute sûre d'être titularisée Laughing
Moi je m'en fichais, comme je changeais tout le temps de salle, je ne pouvais pas les installer à ma guise, car bizarrement en maths, en lettres où l'interaction peut aussi être intéressante, ils n'ont pas cette lubie de mettre les tables en U... yesyes
Et comme élève, j'étais beaucoup moins attentive dans les cours en U. On devait se tourner pour lire ce qui était au tableau, on voyait les camarades en face et on rigolait plus facilement à leurs bêtises, on n'écoutait pas trop le prof, car il fallait se contorsionner pour le voir...
avatar
Loubdalou
Expert spécialisé

(Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année Empty Re: (Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année

par Loubdalou le Mer 25 Jan 2012 - 17:32
@Ergo a écrit:
@Loubdalou a écrit:
C'est clair, la bonne blague, le prof doit s'effacer, sinon c'est que le prof est narcissique et veut être le centre d'intérêt Suspect J'ai entendu de ces trucs en formation affraid
Sans rire, mon IPR de tuteur me l'avait dit à sa première visite avec un charmant ton paternaliste qu'il fallait que je fasse attention à la tentation du prof narcissique. Laughing Rolling Eyes Mais aaaaaabsolument, je suis devenue prof parce que one-woman show, ça n'a pas marché.

Sur la grammaire et tout, j'ajoute aussi: "quand vous évaluez l'EO, vous ne devez pas sanctionner les erreurs (et non fautes) de grammaire si cela n'empêche pas la compréhension" et "quand vous évaluez l'écrit, vous ne devez pas sanctionner les erreurs (et non fautes) d'orthographe si le texte est compréhensible car ce qui compte, c'est que l'élève se fasse comprendre. Vous devez rectifier mais pas compter faux".
A ce moment-là, je ressors toujours la phrase de mon prof de prépa préféré: le fond et la forme sont indissociables, i.e. si la forme est mauvaise, le message l'est aussi.

Roh purée, c'est vrai, tu as dû en entendre des vertes et des pas mûres avec un IPR en guise de tuteur cafe
Catalunya
Catalunya
Expert

(Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année Empty Re: (Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année

par Catalunya le Mer 25 Jan 2012 - 17:45
La grammaire, on peut (et on doit) la faire en français, selon nos formateurs et l'IPR. Juste pour rebondir sur ton premier post.

Sinon, je suis d'accord, s'exrpimer uniquement dans la langue cible, au collège, la bonne blague.

Dans mon excellente 3ème, disons que la moitié des élèves comprendraient (peu ou prou) tout. Dans mes autres classes, et pire encore l'an dernier en stage, seuls 5 élèves maxi auraient suivi, j'aurais perdu tout le monde à base de "on comprend rien"...

Pour la participation, je fais une participation=une croix (voire plusieurs si l'intervention est vraiment bonne), addition de toutes les croix à la fin du trimestre=note et ça marche du tonnerre. Alors, bien sûr, les formateurs ou l'IPR préfèrent une grille d'évaluation de l'oral,j'ai envie de dire lol!

Pareil pour les compétences ou le niveau A2, ça se fera comme l'an dernier à l'arrache en mai. :Oups:
avatar
Loubdalou
Expert spécialisé

(Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année Empty Re: (Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année

par Loubdalou le Mer 25 Jan 2012 - 17:53
@Catalunya a écrit:
Pareil pour les compétences ou le niveau A2, ça se fera comme l'an dernier à l'arrache en mai. :Oups:

Ouai, et je ferai à vue de nez, sans évaluation spécifique, parce que j'ai autre chose à faire et de toute façon les chefs valideront si le gamin a le brevet :shock:
Pili
Pili
Grand sage

(Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année Empty Re: (Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année

par Pili le Mer 25 Jan 2012 - 18:29
Très intéressant mais je n'ai pas le temps de réagir..

je reviendrai Loub Wink
avatar
Dulcinea
Niveau 10

(Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année Empty Re: (Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année

par Dulcinea le Mer 25 Jan 2012 - 20:10
Moi aussi!
lalilala
lalilala
Esprit sacré

(Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année Empty Re: (Langues) Ce que je n'ai pas appris en stage et que j'apprends cette année

par lalilala le Mer 25 Jan 2012 - 23:11
ben moi en deux ans de stage j'ai entendu tout et son contraire.... Bon on avait un formateur qui nous proposait des trucs carrés mais qui était bien conscient que tout n'était pas réalisable...et une autre qui ne parler que du CECRL (sa bible) et qui ne nous a jamais expliqué de manière concrète comment on pouvait s'en servir....

(mais j'ai une formation là dessus la semaine prochaine, je sens que je vais encore apprendre plein de choses!).


Ma première tutrice avait des conseils qui ressemblaient à ceux que tu as reçus...et ma deuxième tutrice (qui était pleine de bon sens) me disait souvent le contraire.

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum