L'éducation paie le prix fort lorsque les enseignants ont de bas salaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'éducation paie le prix fort lorsque les enseignants ont de bas salaires

Message par John le Dim 5 Fév - 20:38

http://www.ei-ie.org/fr/news/news_details/2049#

L'éducation paie le prix fort pour les bas salaires des enseignant(e)s (11 janvier 2012)

Un des affiliés de l'IE aux Etats-Unis, la National Education Association (NEA) a fait état d'une analyse nationale récente des salaires des enseignant(e)s et des résultats des élèves. L'étude soutient l'idée que des salaires plus élevés pour les enseignant(e)s entrainent une meilleure qualité de l'enseignement et de meilleures performances des étudiant(e)s.
Dolton et Gutierrez ont utilisé des résultats récents de PISA et TIMMS dans différents pays pour établir une corrélation statistique claire entre des salaires plus élevés et de meilleures performances

Peter Dolton et Oscar Marcanero-Gutierrez, professeurs d'économie à l'Université de Londres et l'Université de Malaga respectivement, ont examiné l'énorme variation des salaires des enseignants dans 39 pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et son impact sur les résultats scolaires des 15 dernières années.

L'étude intitulée If You Pay Peanuts, Do You Get Monkeys? (disponible en anglais uniquement) rassemble des données émanant des rapports annuels de l'OCDE Regards sur l'Education, ainsi que du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) et de l'Etude des tendances internationales en mathématiques et en sciences (Trends in International Mathematics and Science Study - TIMSS). Ces données ont été analysées afin de déterminer la relation qui existe entre les salaires des enseignant(e)s et les résultats scolaires.

Dolton et Gutierrez ont conclu qu'une augmentation de 10% du salaire des enseignant(e)s produirait une amélioration de 5 à 10% des performances des étudiant(e)s. De plus, ils ont identifié deux facteurs clés qui déterminent comment les salaires améliorent la qualité de l'enseignement. Premièrement, un salaire plus élevé attire davantage de candidat(e)s et de meilleur(e)s candidat(e)s vers l'enseignement. Deuxièmement, l'amélioration des salaires favorise le « statut national » de la profession, la rendant encore plus attrayante à des candidat(e)s potentiel(le)s.

Le Président de la NEA, Dennis Van Roekel, a indiqué que le fait qu'une haute estime de la profession enseignante puisse améliorer de manière significative l'apprentissage des élèves était très prometteur. Il a ajouté: « Trop d'éducateurs ont été privés d'un salaire compétitif depuis trop longtemps: les faibles salaires représentent un coût élevé pour les écoles et les enfants. »

La question du salaire des enseignant(e)s est au cœur du débat actuel sur les réformes de l'éducation aux Etats-Unis et des pressions visant à réduire les dépenses publiques dans le contexte de la crise économique. Par exemple, la semaine dernière, le quotidien New York Times a invité quelques membres du monde politique de l'éducation à répondre à la question « Les enseignant(e)s sont-ils trop payés? » La question sous-jacente était: Les écoles publiques devraient-elles augmenter les salaires des enseignant(e)s afin d'attirer un plus grand nombre des meilleur(e)s étudiant(e)s qui ont tendance à se diriger vers des professions plus lucratives?

Aux Etats-Unis, la profession enseignante a atteint des taux historiques de renouvellement du personnel parmi les jeunes diplômé(e)s: un tiers des nouveaux/nouvelles enseignant(e)s quittent la profession au cours des trois premières années, et presque la moitié au cours des cinq ans qui suivent leur premier emploi. Par conséquent, les syndicats de l'éducation soulignent l'importance de créer les conditions requises pour faire de l'enseignement une profession respectée, avec le soutien nécessaire, où les enseignant(e)s sont considéré(e)s positivement et rémunérés décemment.

Comme l'a indiqué Randi Weingarten, Présidente de l'autre affilié américain de l'IE, American Federation of Teachers, il sera crucial de renforcer la profession par le biais de l'action collective des syndicats: « Il est temps d'arrêter de parler de l'importance d'avoir des enseignantes et des enseignants de qualité. Il est temps de commencer à bâtir un système éducatif de qualité, en cultivant les éducateurs de qualité, formés dans des établissements excellents et ayant une vaste expérience. »

Weingarten a également souligné l'importance de garantir « un soutien professionnel continu tout au long de la carrière des enseignantes et des enseignants, dans un environnement qui entretienne le respect ». Elle a conclu sur un défi: « J'invite toute personne sceptique, qui veut critiquer notre profession, à venir enseigner! »

Pour lire le résumé du rapport de l'étude If You Pay Peanuts, Do You Get Monkeys? veuillez cliquer ici :

http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1468-0327.2010.00257.x/full

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éducation paie le prix fort lorsque les enseignants ont de bas salaires

Message par Reine Margot le Dim 5 Fév - 20:41

@John a écrit:http://www.ei-ie.org/fr/news/news_details/2049#

L'étude intitulée If You Pay Peanuts, Do You Get Monkeys? (disponible en anglais uniquement)

mdr

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éducation paie le prix fort lorsque les enseignants ont de bas salaires

Message par micaschiste le Dim 5 Fév - 20:41

L'étude intitulée If You Pay Peanuts, Do You Get Monkeys?
Laughing

Premièrement, un salaire plus élevé attire davantage de candidat(e)s et de meilleur(e)s candidat(e)s vers l'enseignement. Deuxièmement, l'amélioration des salaires favorise le « statut national » de la profession, la rendant encore plus attrayante à des candidat(e)s potentiel(le)s.
Luc, avez-vous compris ?

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "

micaschiste
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éducation paie le prix fort lorsque les enseignants ont de bas salaires

Message par Thalia de G le Dim 5 Fév - 21:12

Premièrement, un salaire plus élevé attire davantage de candidat(e)s et de meilleur(e)s candidat(e)s vers l'enseignement. Deuxièmement, l'amélioration des salaires favorise le « statut national » de la profession, la rendant encore plus attrayante à des candidat(e)s potentiel(le)s.
Le raisonnement me plaît infiniment.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éducation paie le prix fort lorsque les enseignants ont de bas salaires

Message par Crazy Cow le Dim 5 Fév - 21:43

Moi aussi!

_________________
We should never allow our fears or the expectations of others to set the frontiers of our destiny.

Crazy Cow
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éducation paie le prix fort lorsque les enseignants ont de bas salaires

Message par Nell le Dim 5 Fév - 22:33

Le raisonnement le plaît beaucoup beaucoup. Et comme il est très juste et très logique, il va être balayé par notre cher ministre: il le savait déjà lui, il avait anticipé, pas besoin chez nous, les jeunes sont très bien payés, il vient de s'en charger alors au boulot mes braves gens!

Comment ça, je perds mes illusions?!

_________________
Impose ta chance, sers ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront. (R. Char)

Nell
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éducation paie le prix fort lorsque les enseignants ont de bas salaires

Message par frankenstein le Dim 5 Fév - 22:47

@Thalia de G a écrit:
Premièrement, un salaire plus élevé attire davantage de candidat(e)s et de meilleur(e)s candidat(e)s vers l'enseignement. Deuxièmement, l'amélioration des salaires favorise le « statut national » de la profession, la rendant encore plus attrayante à des candidat(e)s potentiel(le)s.
Le raisonnement me plaît infiniment.
Oui, pas besoin de faire une étude très poussée; le bon sens est suffisant pour s'en rendre compte et le prévoir...Comme déjà dit, Chatel répondra que le salaires des jeunes enseignants a été augmenté (mais il ne leur dira pas que leur évolution de carrière est du coup très limitée...); quant à 80% des enseignants en place, ça fait des années qu'ils subissent une perte énorme de pouvoir d'achat...
J'attends toujours un candidat qui va annoncer les mesures de rattrapage salarial qui s'imposent...Même Bayrou n'a rien dit à ce sujet... Rolling Eyes

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éducation paie le prix fort lorsque les enseignants ont de bas salaires

Message par loup des steppes le Lun 6 Fév - 0:26

J'avais lu un truc sur le même thème dans le New-York Times, où l'éditorialiste évoquait l'importance d'avoir de "bons profs" bien payés et regrettait qu'aucun des candidats potentiels à la présidence des USA n'abordait vraiment ce sujet de l'enseignement, pourtant essentiel pour l'avenir du pays.
A lire ici pour les anglicistes:

www.nytimes.com/2012/01/12/opinion/kristof-the-value-of-teachers.html

_________________
[i] "Là où sont mes pieds, je suis à ma place." prov. Amérindien
"Choose the words you use with care: they create the world around you"

loup des steppes
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éducation paie le prix fort lorsque les enseignants ont de bas salaires

Message par Clarinette le Lun 6 Fév - 7:21

Tout cela est bel est bon, et chacun d'entre nous estimera, en lisant cet article, qu'il (elle) mériterait donc d'être mieux payé(e).
Mais que signifie un "bon" prof, de "bons" résultats aux évaluations ? Un bachotage intensif des disciplines évaluées nationalement au détriment de celles qui ne le sont pas, comme il paraît que c'est maintenant le cas en Angleterre ? Je suis d'autant plus à l'aise pour dire tout cela que je suis très appréciée professionnellement, que ce soit par ma hiérarchie ou le bouche-à-oreille parental.
Et puis, comment obtenir de bons résultats dans un quartier défavorisé, par rapport à un établissement bien sous tous rapports ?
Relevons les salaires des profs de façon uniforme, parce que c'est un métier de plus en plus difficile à exercer, ça oui, et tant pis si j'ai l'impression de me faire avoir en étant payée pareil que certains de mes collègues qui bossent 10 h ou même 20 h de moins que moi par semaine.
Sus à l'argent-roi ! Tout n'est pas marchandise, que diantre, et le savoir moins que le reste !

_________________

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éducation paie le prix fort lorsque les enseignants ont de bas salaires

Message par Thalia de G le Lun 6 Fév - 7:37

Je reviens au raisonnement initial de l'article, du moins tel que je l'ai compris : si les enseignants étaient correctement payés, la profession redeviendrait attractive, il y aurait plus de candidats aux concours et on ne retiendrait que ceux qui ont de solides connaissances disciplinaires.
Et cerise sur le gâteau, dans notre société qui respecte le fric, on nous envierait et nous respecterait.

Et n'allez pas me faire dire ce que je n'ai pas dit : nous ne sommes pas des minables parce que nous avons décroché le concours.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum