Anne Fraïsse, présidente de l'Université de Montpellier, interpelle vivement François Hollande

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Anne Fraïsse, présidente de l'Université de Montpellier, interpelle vivement François Hollande

Message par Leclochard le Lun 2 Avr 2012 - 9:59

Je ne défends pas ma cause (je suis au collège et n'ai pas l'intention de partir). Je réfléchis aux conséquences. Rien que celle-là doit modifier le point de vue de quelques collègues...

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne Fraïsse, présidente de l'Université de Montpellier, interpelle vivement François Hollande

Message par Aurore le Lun 2 Avr 2012 - 10:03

@Leclochard a écrit: Je ne défends pas ma cause (je suis au collège et n'ai pas l'intention de partir). Je réfléchis aux conséquences. Rien que celle-là doit modifier le point de vue de quelques collègues...
... dont je ne fais pas partie. Smile J'estime qu'il y a des moyens plus intelligents d'employer les deniers publics que d'organiser une garderie sociale en lieu et place de l'enseignement supérieur.

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne Fraïsse, présidente de l'Université de Montpellier, interpelle vivement François Hollande

Message par alberto79 le Lun 2 Avr 2012 - 10:31

@Aurore a écrit:
@Leclochard a écrit: Je ne défends pas ma cause (je suis au collège et n'ai pas l'intention de partir). Je réfléchis aux conséquences. Rien que celle-là doit modifier le point de vue de quelques collègues...
... dont je ne fais pas partie. Smile J'estime qu'il y a des moyens plus intelligents d'employer les deniers publics que d'organiser une garderie sociale en lieu et place de l'enseignement supérieur.

Je suis complètement d´accord avec vous Aurore.

alberto79
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne Fraïsse, présidente de l'Université de Montpellier, interpelle vivement François Hollande

Message par Condorcet le Lun 2 Avr 2012 - 12:10

@Aurore a écrit:
@condorcet a écrit:
@Aurore a écrit:
@Abraxas a écrit:Aurore, d'accord pour réformer à la base.
Le problème, c'est que la formation des cadres et la capacité de recherche n'attendent pas — et que c'est à ça que devrait servir la fac.
Je crois qu'il faut réformer des deux côtés à la fois — avec un système totalement républicain en bas, et délibérément sélectif en haut.
Quant à la meilleure moyenne d'être intelligent sélectif, c'est une autre histoire. AU Japon, on entre en fac par concours — et drôlement relevé, le concours.
Ce serait globalement plus significatif que de restaurer un concours d'entrée en sixième dont la proposition me laisse rêveur…

Ah, mais dans ce cas, aurait-on encore besoin du système bicéphale actuel (fac/prépa) ?

Sur le concours d'entrée en fac : je n'y suis pas opposée par principe, loin de là, mais pourquoi ne pas relever plutôt le niveau d'exigence du bac (ou bien le supprimer définitivement...), au lieu de faire doublonner un bac au rabais et ne servant à rien par des concours d'entrée autrement plus sélectifs venant s'y greffer ?

D'autre part, comment sélectionnerait-on les futurs étudiants dans des matières non enseignées dans le secondaire ?

+ 1. Relevons déjà le niveau du bac en n'y admettant plus que 60 % des postulants !
Pourquoi 60% ?
Le taux de réussite aux examens ne devrait dépendre que du niveau des candidats, et non pas de quotas décidés en haut lieu.

C'est un ordre d'idées.

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum