Educpros commente le discours de François Hollande

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Educpros commente le discours de François Hollande

Message par John le Ven 10 Fév 2012 - 10:37

Sur le site Educpros :

François Hollande : son programme pour l’Ecole, à part les 60.000 postes promis

Jeudi 9 février 2012, à 18h30, François Hollande doit présenter dans le Loiret ses idées directrices pour réformer l’École. Au programme : rythmes scolaires, encadrement, formation et métier des enseignants, orientation… Pour le candidat socialiste à l’élection présidentielle, il faut tout reprendre, mener « une refondation », « une réforme globale ». En filigrane, transparaissent des conclusions de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques).

Jusqu’ici, on a beaucoup parlé des 60.000 postes d’enseignants promis par François Hollande. Comment les financer ? À qui les attribuer ? Le candidat socialiste propose, ce jeudi 9 février 2012, toutes ses pistes pour fonder « un nouveau pacte entre l’École et la Nation ». Revue des propositions, point par point.


Priorité à la maternelle et au primaire

Sur ce sujet, François Hollande reprend mot pour mot ce que préconise l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) : il faut se concentrer sur les élèves au plus tôt, prendre les difficultés en amont. Il veut donc « remonter le taux d'encadrement », « remonter le taux de scolarisation chez les enfants de moins de trois ans », créer une « obligation d'accueil pour le service public à partir de l'âge de trois ans », rétablir les Rased (personnels dédiés aux élèves les plus en difficulté). Une partie des 60.000 postes promis reviendra donc au premier degré. Le candidat socialiste veut également annuler les évaluations nationales de CE1 et CM2, jugées peu fiables, et les remplacer par « une évaluation indépendante et incontestable ».


Vers la fin de la semaine de 4 jours

François Hollande veut réformer les rythmes scolaires. La semaine et l’année devraient s’allonger pour alléger la journée de classe « sans diminuer le temps passé à l'école ». On pense à la semaine de 4 jours, qui pourrait redevenir la semaine de 4 jours et demi.


Non à l’orientation précoce

Une orientation précoce n’est pas envisageable pour François Hollande, qui reprend là encore les préconisations de l’OCDE. « Ce qui fait la force des systèmes éducatifs qui marchent le mieux, c’est l’importance et la durée du tronc commun. […] Vouloir orienter les élèves dès la fin de la 5e, c’est accentuer les défauts de notre système, c’est trier encore et plus tôt, c'est aggraver encore les inégalités ». Un tacle à Nicolas Sarkozy qui s’est déclaré favorable à sa remise en cause partielle.


Oui aux passages de paliers en douceur

Le candidat socialiste souhaite revoir les programmes scolaires pour mieux lier école primaire et collège puis lycée et université. En ligne de mire : l’échec scolaire – qui n’est pas « une fatalité » – et le décrochage.
François Hollande promet en outre de réserver aux lycéens professionnels et technologiques « les formations supérieures qui étaient prévues pour eux et qui, aujourd'hui, leur sont trop souvent fermées ». Autrement dit, les BTS (brevets de technicien supérieur) et les DUT (diplômes universitaires de technologie) dont les places sont trustées par les bacheliers généraux.


Investir plus pour ceux qui ont moins

François Hollande promet une « politique d'éducation prioritaire sérieuse et dotée de moyens véritables ». Des moyens d’urgence devraient être débloqués dès septembre 2012 en cas de victoire à l’élection.


Marche arrière sur la réforme de la formation des enseignants

François Hollande veut « rétablir une formation initiale et continue des professeurs ». Il rétablirait ainsi l’année de stage. « Des écoles supérieures du professorat et de l'éducation » pourraient être créées au sein des universités, en remplacement des IUFM. D’autre part, le candidat socialiste envisage un pré-recrutement dès la licence.
S’il est élu, il ouvrira des négociations durant l’été avec les syndicats pour parler de l’évolution du métier d’enseignant. En attendant, il ne touche pas au temps de travail. Et il reste flou sur la revalorisation des salaires.


Virginie Bertereau

09.02.12

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum