1er juin 2012 : Journée d’études "l’Egalité , enjeu de l’Ecole" au lycée Henri IV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

1er juin 2012 : Journée d’études "l’Egalité , enjeu de l’Ecole" au lycée Henri IV

Message par John le Dim 12 Fév - 18:45

http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article657

Journée d’études "l’Egalité , enjeu de l’Ecole"

1er juin 2012 - Paris Lycée Henri IV

L’égalité : enjeu de l’école



Nous savons depuis longtemps que les inégalités de réussite à l’école sont corrélées aux inégalités sociales et culturelles des familles. Bien loin d’atténuer les effets des inégalités sociales, l’école contribue non seulement à les perpétuer mais aussi, pour une part importante des élèves, à les accroître. En cela l’école s’inscrit dans une tendance plus large de la société française d’aggravation des inégalités, tant du point de vue économique que de celui de la culture. C’est pourquoi, toute analyse portant sur l’égalité à l’école doit être liée à une réflexion sur l’égalité dans la société française, les formes qu’elle peut revêtir, ses conditions, les valeurs de justice et de mérite.


La notion « d’égalité des chances » a pris une place importante dans l’idéologie politique à droite - et c’est plus récent – comme à gauche. Prôner l’égalité des chances vise à lutter contre les discriminations qui font obstacle à reconnaissance du mérite. L’alternative – l’égalité des places – préconise de resserrer l’éventail des positions sociales pour renforcer la cohésion sociale. De ce point de vue, la mobilité sociale est considérée comme secondaire, conséquence indirecte l’égalité sociale. Ces deux conceptions de l’égalité, si elles ne s’opposent pas, renvoient cependant à deux conceptions de la société. Comment les départager ?

Si l’idéologie libérale admet volontiers l’égalité des droits, elle le fait le plus souvent en référence à un « droit naturel » au regard des seules caractéristiques communes à une supposée nature humaine. Cette représentation abstraite du droit fournit-elle une véritable garantie d’accès aux instruments de l’égalité ? Le « droit positif » - droit effectivement en vigueur – peut-il garantir l’accès à ces instruments de l’égalité, dont l’école dans l’idéologie républicaine est un des éléments majeurs ?

---------------------------------


La journée d’études du 1er juin 2012 se donne pour but d’éclairer le débat sur l’égalité à travers trois interventions :



François DUBET, professeur à l’Université Bordeaux II et directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS). Parmi ses derniers ouvrages :


Les places et les chances, Seuil, 2010.
Les sociétés et leurs écoles. Emprise du diplôme et cohésion sociale avec Marie Duru-Bellat et Antoine Vérétout, Seuil, 2010.



Bernard TOULEMONDE, Inspecteur Général honoraire de l’Éducation nationale et ancien Recteur.


Il a dirigé : Le système éducatif en France, La documentation française, 2009.



Xavier NAU, professeur de philosophie, membre du groupe CFDT du CESE.


Rapporteur d’un avis du CESE : Les inégalités à l’école, 13-09-2011.

F. Clerc
J-Y Langanay

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum