Sarkozy envisage de revoir le statut de la fonction publique

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Sarkozy envisage de revoir le statut de la fonction publique

Message par pg73 le Mer 15 Fév 2012 - 10:29

@loup des steppes a écrit:Et je ne peux, en aucun cas me sentir ni me croire "au-dessus de la mêlée", d'abord je n'ai jamais joué au rugby, ensuite que je fais moins d' 1.60... tous mes élèves me regardent de haut lol!

Very Happy Ah ben tu vois, voilà une vraie convergence entre nous deux, et un point commun avec Sarko. Moi aussi, je suis le plus petit dans mes classes de terminale !

pg73
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sarkozy envisage de revoir le statut de la fonction publique

Message par Jacq le Jeu 16 Fév 2012 - 0:12

@pg73 a écrit:
Non, je pense que l'immense majorité de ceux qui votent Sarko, Hollande , ou n'importe quel autre candidat savent très bien ce qu'ils font, et qu'ils le font en toute légitimité et connaissance de cause. L'antisarkozysme me semble d'ailleurs aussi primaire, bête et méchant que le Sarkozysme béat !

Gustage Le Bon, Psychologie des foules, 1921
"
L'affirmation pure et simple, dégagée de tout raisonnement et de toute preuve, est un des plus sûrs moyens de faire pénétrer une idée dans l'esprit des foules. Plus l'affirmation est concise, plus elle est dépourvue de toute apparence de preuves et de démonstration, plus elle a d'autorité. [...] L'affirmation n'a cependant d'influence réelle qu'à la condition d'être constamment répétée, et, le plus possible, dans les mêmes termes. C'est Napoléon, je crois, qui a dit qu'il n'y a qu'une seule figure sérieuse de rhétorique, la répétition. La chose affirmée arrive, par la répétition, à s'établir dans les esprits au point qu'ils finissent par l'accepter comme une vérité démontrée. On comprend bien l'influence de la répétition sur les foules, en voyant à quel point elle est puissante sur les esprits les plus éclairés. Cette puissance vient de ce que la chose répétée finit par s'incruster dans ces régions profondes de l'inconscient où s'élaborent les motifs de nos actions. Au bout de quelque temps, nous ne savons plus quel est l'auteur de l'assertion répétée, et nous finissons par y croire.

Lorsqu'une affirmation a été suffisamment répétée, et qu'il y a unanimité dans la répétition, comme cela est arrivé pour certaines entreprises financières célèbres assez riches pour acheter tous les concours, il se forme ce qu'on appelle un courant d'opinion et le puissant mécanisme de la contagion intervient. Dans les foules, les idées, les sentiments, les émotions, les croyances possèdent un pouvoir contagieux aussi intense que celui des microbes.
[...]"

George ORWELL, Big Brother Big Brother pages 87-88, 1950.
[... Winston] avait pour l'instant fermé ses oreilles au bruit de la salle qui écoutait les balivernes qui ruisselaient du télécran. Il apparaissait qu'il y avait même eu des manifestations pour remercier Big Brother d'avoir augmenté jusqu'à vingt grammes par semaine la ration de chocolat.

Et ce n'est qu'hier, réfléchit-il, qu'on a annoncé que la ration allait être réduite à vingt grammes par semaine. Est-il possible que les gens avalent cela après 24 heures seulement ? Oui, ils l'avalaient. Parsons l'avalait facilement, avec une stupidité animale. La créature sans yeux de l'autre table l'avalait passionnément, fanatiquement, avec un furieux désir de traquer, de dénoncer et de vaporiser quiconque s'aviserait de suggérer que la ration était de trente grammes, il n'y avait de cela qu'une semaine. Syme aussi l'avalait cela, par des cheminements toutefois plus complexes qui impliquaient la double-pensée. Winston était-il donc le seul à posséder une mémoire ?

Les fabuleuses statistiques continuaient à couler du télécran. Comparativement à l’année précédente, il y avait plus de nourriture, plus de maisons, plus de meubles, plus de casseroles, plus de combustibles, plus de navires, plus d’hélicoptères, plus de livres, plus de bébés, plus de tout en dehors de la maladie, du crime et de la démence. D’année en année, de minute en minute, tout, les choses, les gens, tout s’élevait, dans un bourdonnement
."

Et pour terminer un extrait que j'ai déjà cité ici mais qui résume bien tout cela :
"A qui la propagande doit-elle s'adresser ? A l'intelligentsia scientifique ou à la masse la moins cultivée ? Elle ne doit s'adresser qu'à la masse !.... Car toute propagande doit être populaire, elle doit ajuster son niveau intellectuel en fonction de la capacité d'absorption des plus bornés de ceux qu'elle veut toucher. Aussi, plus grande sera la masse des gens à atteindre, plus bas devra être son niveau intellectuel...". A.HItler, Mein Kampf.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sarkozy envisage de revoir le statut de la fonction publique

Message par frankenstein le Jeu 16 Fév 2012 - 0:21

@Pierre_au_carré a écrit:
@Abraxas a écrit:Dans un pays où une majorité de gens rêvent pour leurs enfants d'un statut de fonctionnaire, il aura vite vu.

ça date de quelques années ça : c'est passé il me semble.
On ne pourra pas garder la FP que l'on a actuellement, c'est certain maintenant. Et Bayrou le dit...
Non seulement on dépense trop, mais en plus on ne prépare pas assez l'avenir avec des grands projets ou des pistes de croissance à moyen ou long terme. D'où la perte du (des) triple A.
Ah ben là, je ne te rejoins pas du tout ! Au contraire, je crois même aux politiques de "grands travaux"...Purée, si De Gaulle avait entendu ça ... Rolling Eyes (et je suis loin d'être "gaulliste" ...)

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sarkozy envisage de revoir le statut de la fonction publique

Message par Pierre_au_carré le Jeu 16 Fév 2012 - 9:42

@frankenstein a écrit:
@Pierre_au_carré a écrit:
@Abraxas a écrit:Dans un pays où une majorité de gens rêvent pour leurs enfants d'un statut de fonctionnaire, il aura vite vu.

ça date de quelques années ça : c'est passé il me semble.
On ne pourra pas garder la FP que l'on a actuellement, c'est certain maintenant. Et Bayrou le dit...
Non seulement on dépense trop, mais en plus on ne prépare pas assez l'avenir avec des grands projets ou des pistes de croissance à moyen ou long terme. D'où la perte du (des) triple A.
Ah ben là, je ne te rejoins pas du tout ! Au contraire, je crois même aux politiques de "grands travaux"...Purée, si De Gaulle avait entendu ça ... Rolling Eyes (et je suis loin d'être "gaulliste" ...)

C'est ce que je dis : on a tellement plus de marge financière qu'on ne peut plus faire de "grands travaux"...
Ou avec un grand emprunt. affraid

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum