Collège de Latronquière (Lot) : opposition et incompréhension croissantes entre parents et enseignants.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Collège de Latronquière (Lot) : opposition et incompréhension croissantes entre parents et enseignants.

Message par John le Jeu 16 Fév 2012 - 12:01

Série à multiples rebondissements au collège de LaTronquière (Lot).

1) Les parents occupent le collège de LaTronquière en compagnie de journalistes de M6, sans avoir prévenu personne dans l'établissement.

2) Le personnel administratif et éducatif du collège est surpris et choqué : il leur écrit donc la lettre ci-dessous.

LETTRE A TOUS LES PARENTS D'ELEVES DU COLLEGE "LA CHÂTAIGNERAIE"
_________________________

Le vendredi 3 février 2012 vers 14h30, une vingtaine de parents d'élèves et d'autres personnes dont des membres du collectif et des élus du canton ont fait irruption dans le collège, accompagnés de trois journalistes de M6. Ils ont occupé les locaux administratifs de l'établissement de façon active, faisant éteindre l'ordinateur de la secrétaire et répondant au téléphone à sa place. Ils ont également tenu une "conférence de presse", pour certains torse nu et cagoulés, devant le bâtiment. Leur principale revendication était de contester la nouvelle DGH (Dotation Globale Horaire) mais également la politique nationale en matière d'éducation.
Deux membres des renseignements généraux étaient présents, ainsi que deux puis trois militaires de la Gendarmerie.

Cette occupation a été très mal vécue par les personnels présents.
En effet, ceux-ci n'avaient pas été prévenus de cette action et ont dû faire face à une situation insolite, déstabilisante et perturbatrice. Mis devant le fait accompli, la caméra sans cesse braquée sur eux, ils ont eu le sentiment d'être pris en otages par surprise sans avoir leur mot à dire.
La sérénité des cours en a été perturbée, la plupart des élèves présents ayant vu arriver les contestataires portant les panneaux de signalisation des communes en étendards, certains fumant ensuite dans l'enceinte du collège, ce qui n'a pas manqué de choquer les élèves. Il en a résulté pendant les cours et la récréation une effervescence malvenue.


Nous ne portons pas de jugement sur la nature des revendications avancées, certaines étant compréhensibles voire sans doute justifiées, par contre nous jugeons inadmissible et irrespectueux le mode opératoire de ces personnes.
En effet, n'est-ce pas mépriser les personnels de l'établissement que d'investir ainsi les locaux sans même s'être concerté avec eux auparavant ? N'est-ce pas faire bien peu de cas de leur travail et de celui des enfants pour venir ainsi s'exposer aux yeux des élèves alors que ceux-ci sont en cours ? Comment peut-on prétendre défendre le collège et en briser la sérénité ?

Le collège est avant tout un lieu d'apprentissage en général et de formation citoyenne en particulier.
Quel exemple est-il donné aux élèves lorsque leurs aînés enfreignent la Loi en entrant ainsi en nombre sans autorisation dans un établissement public (articles 431-22 et 431-23 du code pénal, délit passible de 45000 euros d'amende et de 3 ans de prison) accompagnés de la presse (il faut une autorisation du Recteur d'Académie non détenue par les journalistes) et fument dans l'enceinte même de l'établissement (ce qui constitue également un délit) ?

Si la médiatisation peut s'avérer nécessaire pour se faire entendre dans notre société, celle-ci ne doit pas aller à l'encontre d'un climat empreint de dialogue et de sérénité, et ne doit être utilisée que dans le respect de la Loi et des individus. Il existe d'autres moyens de peser sur les décisions et les choix d'origine politique que l'option d'une mise en scène coercitive, intrusive et perturbatrice.

Nous regrettons que des décisions sur lesquelles nous n'avons aucune prise (en tant que fonctionnaires de l'Education nationale) divisent parents et enseignants au détriment d'une éducation sereine nécessaire à vos enfants qui sont nos élèves. Nous déplorons la dégradation du climat de confiance qui devrait exister entre toutes les familles et l'équipe administrative, enseignante et éducative du collège.

Face à de pareils agissements, nous vous informons que si ce type de manifestation devait se reproduire, les enseignants se réservent la possibilité de ne plus assurer leurs cours pendant toute la durée de l'action perturbatrice.

Nous tenons enfin à remercier tous les parents et les élus qui nous soutiennent dans notre pratique professionnelle quotidienne et qui nous permettent de mener les élèves vers la réussite et de faire figurer le collège de Latronquière parmi les quatre collèges du Lot affichant les meilleurs résultats du département (92% de réussite au brevet des collèges (Lot : 83%, Académie : 86,9%), 78% de passage en seconde générale (Lot : 67,7%, Académie : 69%)).

En comptant sur votre confiance et votre soutien,

Le 07 février 2012,

Les personnels administratifs, enseignants et d'éducation du collège de Latronquière

3) Les parents répondent au courrier des enseignants :

Réponse à la lettre signée des personnels administratifs, enseignants et d'éducation du collège

Nous allons répondre tout en sachant que nous serons censurés comme à chaque fois, c'est pourquoi, nous mettons notre réponse sur le blog du collectif.

Réponse à la lettre signée des personnels administratifs, enseignants et d'éducation du collège à l’exception de la direction, peut être du fait de l’absence de la Principale « sans doute en réunion comme tous les vendredis après midi », du gestionnaire arrivé 1h30 après le début de l’occupation et du seul CPE présent avec lequel les modalités ont été négociées.

Le vendredi 3 février 2012, pendant que nous occupions le collège de Latronquière des parents, des ENSEIGNANTS, des élus occupaient partout en France d'autres collèges dont celui de Jules Ferry à ERMONT dans le Val d'Oise.
Là bas, les enseignants travaillent avec les parents, comme vous dites vous même, "sans division" et « dans un climat de confiance ».

La "conférence de presse" a eu lieu à 17h30 lorsque tous les enfants étaient partis du collège, en présence du gestionnaire et du CPE qui alors dans une ambiance décontractée, demandaient aux filles si elles aussi allaient enlever leur haut.
Vous pointez également, notre tenue : certains étaient « torse nu » et « cagoulés »:
* notre nudité très relative, fait référence à vos collègues enseignants courageux qui se sont mis totalement nus pour attirer l'attention sur le dénuement dans lequel votre administration vous entraîne.
* les cagoules d'enfants sont un clin d'oeil aux indiens du Chiapas.

Comme dit lors du dernier CA, nous avons occupé d'autres écoles du canton et pour certaines jusqu'à 4-5 fois, avec à chaque fois un accueil chaleureux et gratitude de la part des instituteurs ou institutrices, qui eux ont compris que nous nous battons pour un enseignement de qualité et donc par là même, pour eux également.
Nous n'avons jamais prévenu les instituteurs de l'occupation à venir, ni demandé leur autorisation. A chaque fois nous avons, comme au collège, prévenu l'Inspecteur d'Académie sur place par téléphone. Il faut également savoir que Mr Samson a pu appeler la Principale, alors que normalement nous étions sensés garder le téléphone. (Nous sommes décidément trop gentils).

Comme, dit également lors du CA, EFFECTIVEMENT NOUS SOMMES UN EXEMPLE POUR NOS ENFANTS. C’est nous qui leur apprenons à réfléchir, à faire des choix, à se poser des questions, à se battre pour un droit qui nous semblait définitivement acquis: l'instruction dans de bonnes conditions.
Ils ont bien plus "de formation citoyenne" à voir leurs parents combattre des décisions dangereuses pour leur avenir et à nous voir refuser tout et n'importe quoi.
De quel mépris parlez vous lorsque depuis plus d'un an nous nous battons pour diminuer le poids des cartables des enfants de 6è ?
De quel mépris parlez vous lorsque nous demandons un accès chauffé toute la journée pour les récréations et pauses –déjeuner ?
De quel mépris parlez vous lorsque nous demandons de voir ce que font les enfants lors des ateliers créatifs ?
De quel mépris parlez vous lorsque nous demandons que soit rétablie la fête du collège ?
De quel mépris parlez vous lorsque nous demandons que les toilettes soient accessibles toute la journée aussi bien pour les filles que pour les garçons sans demander les clefs ?
De quel mépris parlez vous lorsque nous demandons que toutes les réunions avec les parents soient à des heures permettant leur participation soit au delà de 18.00 ?
Sur ces 6 premiers points, malgré un accord verbal au cours des CA, vous n’avez rien concrétisé et vous vouliez qu'on vous demande une autorisation pour occuper le collège?

De quel mépris parlez vous lorsque nous lisons le projet scolaire 2010-2013 fait sur vos constats : « enfants ayant un manque d'ouverture culturelle, une ambition scolaire parfois limitée, des élèves qui manquent parfois de repères éducatifs....vivant en groupe restreint » ?
De quel mépris parlez vous lorsque vous refusez de travailler avec nous et les élus sur le projet classe verte ?
De quel mépris parlez vous lorsque la liste du Collectif pourtant largement majoritaire aux élections (75%), est exclue des commissions ?
De quel mépris parlez vous lorsque les parents d'élèves délégués dans les classes ne sont pas répartis en fonction du pourcentage de chaque liste?
De quel mépris parlez vous lorsqu’à l’exception d’un seul, vous votez tous pour la réduction de la Dotation Globale Horaire de la prochaine rentrée ?

Qui méprise qui ?

Comme vous l’avez dit au CA, vous pouvez vous abstenir de faire cours pendant nos prochaines occupations. Cela démontrera encore qu'entre les permanences pour formation des professeurs, les permanences pour absence de professeurs, les permanences pour conditions climatiques difficiles et malgré tout le meilleur taux de réussite au brevet, nos enfants pourtant limités sur le plan culturel, sont intelligents.

Alors voilà une petite partie de tout ce que nous avons sur le cœur.


Pour le forum des métiers, pour nos enfants d'ici, nous avons toujours répondu présents. C'est nous encore qui nous adaptons et acceptons de gommer qu'il y a déjà un an vous refusiez de travailler avec les parents du collectif.
Vous êtes bien placés pour parler de mépris vous qui nous traitez de la sorte depuis 3 ans. A plusieurs reprises, nous vous avons offert des ouvertures de travail (médiation culturelle , le projet classe verte et le travail sur les énergies renouvelables...) vous avez toujours répondu par la négative.
Dans quel monde vivez vous, en haut d'une tour qui s'écroule, de qui avez vous peur? Allez ne répondez pas nous le savons déjà.


PS1: Nous avons tous un jour un choix à faire, certains s'en vont d'autres restent alors faîtes le bon choix, car certains finissent par partir après avoir semé la zizanie.

PS2: Néanmoins, nous espérons que vous serez toujours tous suffisamment droits pour exclure nos enfants de nos nombreux désaccords (équité et respect bilatéral du règlement intérieur).

PS3: Nous osons néanmoins penser en lisant votre lettre que si la forme de notre action vous a « dérangé » comme d'habitude, il n'en reste pas moins que vous ne semblez pas pour une fois critiquer le fond « nous ne portons pas de jugement sur la nature des revendications avancées, certaines étant compréhensibles voire sans doute justifiées »
Alors qu’attendez vous pour arrêter de scier la branche sur laquelle vous êtes assis avec nos enfants ?


Dernière édition par John le Jeu 16 Fév 2012 - 15:26, édité 1 fois

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège de Latronquière (Lot) : opposition et incompréhension croissantes entre parents et enseignants.

Message par Cath le Jeu 16 Fév 2012 - 15:09

Alors ça, c'est étonnant...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège de Latronquière (Lot) : opposition et incompréhension croissantes entre parents et enseignants.

Message par John le Jeu 16 Fév 2012 - 15:14

Qu'est-ce qui est étonnant ?

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège de Latronquière (Lot) : opposition et incompréhension croissantes entre parents et enseignants.

Message par Cath le Jeu 16 Fév 2012 - 15:22

Au début j'ai été étonnée des parents "torses nus et cagoulés", mais en fait un tel abîme entre parents et enseignants me stupéfie.
Des profs qui approuvent une diminution de la dhg contre les parents, une incompréhension mutuelle ...tout m'ébahit.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège de Latronquière (Lot) : opposition et incompréhension croissantes entre parents et enseignants.

Message par Fleur16 le Jeu 16 Fév 2012 - 15:28

Je ne crois pas que les profs approuvent la DHG, j'ai l'impression qu'il y a une rupture plus ancienne, à cause d'autre chose.

Je comprends que les profs n'aient pas apprécié une occupation imprévue et sans leur accord...

Je ne sais pas comment la situation en est arrivé là, effectivement l'incompréhension est énorme.

Fleur16
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège de Latronquière (Lot) : opposition et incompréhension croissantes entre parents et enseignants.

Message par Celeborn le Jeu 16 Fév 2012 - 15:31

cath5660 a écrit:
Des profs qui approuvent une diminution de la dhg contre les parents,

Faut-il rappeler que le vote de la DGH au CA se fait sur sa répartition, et non sur le contenu de l'enveloppe ? Qu'ensuite on se saisisse de se vote pour faire passer un message commun, je peux le comprendre (on l'a déjà fait), mais il faut rappeler également que les pressions de la direction au sujet de ce vote n'invitent pas toujours les enseignants à fronder.

Je trouve la lettre des parents hallucinatoire, et mélangeant absolument tout (que vient faire le poids des cartables ici ? pourquoi met-on les enseignants et le principal dans le même sac ?). Quant au travail sur les énergies renouvelables, on me l'aurait proposé, j'aurais dit non également. Ces gens pourraient-ils se mêler de leurs affaires plutôt que d'investir l'espace pédagogique ?

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège de Latronquière (Lot) : opposition et incompréhension croissantes entre parents et enseignants.

Message par Frisouille le Jeu 16 Fév 2012 - 15:39

En effet, je trouve la lettre des parents particulièrement agressive, et je serai curieuse de savoir de quelle manière ils envisagent les demandes faites : cela sent le groupe de parents forçant la main à l'équipe péda toujours plus démunie et quelque peu assommée par ces injonctions successives.

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège de Latronquière (Lot) : opposition et incompréhension croissantes entre parents et enseignants.

Message par MelanieSLB le Jeu 16 Fév 2012 - 17:59

Ces parents me paraissent vouloir se mêler de ce qui ne les regarde pas, et sans avoir la moindre idée des raisons pour lesquelles on fait ou pas telle chose (wc fermés pendant les cours mais accessibles grâce à la lé des surveillants) est une mesure de sécurité. L'an dernie, les toilettes n'étaient pas fermés, et plusieurs élèves ont séché en passant l'heure dans les toilettes.
Frisouille, je suis d'accord avec toi.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège de Latronquière (Lot) : opposition et incompréhension croissantes entre parents et enseignants.

Message par Dani le Jeu 16 Fév 2012 - 18:11

Si les toilettes sont fermées, en règle générale, c'est parce que le personnel indispensable n'est pas là. Et que ceux qui les dégradent ne sont plus ou quasiment plus sanctionnés.

Dani
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège de Latronquière (Lot) : opposition et incompréhension croissantes entre parents et enseignants.

Message par Frisouille le Jeu 16 Fév 2012 - 18:18

@MelanieSLB a écrit:Ces parents me paraissent vouloir se mêler de ce qui ne les regarde pas, et sans avoir la moindre idée des raisons pour lesquelles on fait ou pas telle chose (wc fermés pendant les cours mais accessibles grâce à la lé des surveillants) est une mesure de sécurité. L'an dernie, les toilettes n'étaient pas fermés, et plusieurs élèves ont séché en passant l'heure dans les toilettes.
Frisouille, je suis d'accord avec toi.

Quand ils ne font pas des trucs plus trash dans les toilettes... Rolling Eyes

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège de Latronquière (Lot) : opposition et incompréhension croissantes entre parents et enseignants.

Message par Provence le Jeu 16 Fév 2012 - 19:20

La lettre des parents est un fourre-tout invraisemblable. J'ai l'impression qu'on reproche aux enseignants de ne pas suffisamment se plier à la volonté des parents. C'est une association farfelue de problèmes récurrents dans les collèges (poids des cartables), de procès d'intention et de la défense de l'idée que la fin vaut tous les moyens.

Je comprends que l'équipe des enseignants soit choquée et j'aurais très mal pris qu'un collectif de parent envoie ce genre de lettre à mon établissement.

Comme vous l’avez dit au CA, vous pouvez vous abstenir de faire cours pendant nos prochaines occupations. Cela démontrera encore qu'entre les permanences pour formation des professeurs, les permanences pour absence de professeurs, les permanences pour conditions climatiques difficiles et malgré tout le meilleur taux de réussite au brevet, nos enfants pourtant limités sur le plan culturel, sont intelligents.

C'est quoi, le rapport avec la choucroute? heu

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège de Latronquière (Lot) : opposition et incompréhension croissantes entre parents et enseignants.

Message par Frisouille le Jeu 16 Fév 2012 - 19:34

=Profs toujours absents qui dénigrent les élèves, lesquels s'en sortent bien tout de même, grâce à leurs chers parents. Evil or Very Mad

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum