La littérature de jeunesse, c'est quoi ?

Page 33 sur 35 Précédent  1 ... 18 ... 32, 33, 34, 35  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La littérature de jeunesse, c'est quoi ?

Message par fugue le Mer 21 Mar 2012 - 12:15

@Mareuil a écrit:

Je ne sers aucune "cause" et ne cherche à plaire à personne. Maintenant, si vous voulez continuer à parler de la LDJC, tenons-nous en à des arguments rationnels sur des sujets précis. Donc :
1- la LDJC a été introduite dans les programmes à partir de 2002 ; cette officialisation - sous des prétextes qu'il convient d'analyser - a entraîné le développement d'un important secteur éditorial ainsi que la production d'une abondante littérature "pédagogique" et "pédagogiste".
2- Entre autres effets de cette officialisation, chacun a pu constater, d'après les documents que j'ai produits, la "technicisation" de l'apprentissage de la lecture dès les petites classes.

Ou on estime que cela vaut le coup d'en parler, ou on pense que chacun étant libre de faire ce qu'il lui plaît, toute réflexion est un empiètement insupportable sur les goûts divers et variés des uns et des autres.
À vous de voir.

Et bien parlons-en, donnez des arguments précis, sur, par exemple, l'intérêt de parler de champs lexicaux, ou de connecteurs, au lieu de donner des liens vers des documents desquels nous sommes supposés tirer des conclusions qui vont dans votre sens.




fugue
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: La littérature de jeunesse, c'est quoi ?

Message par Mareuil le Mer 21 Mar 2012 - 12:33

@fugue a écrit:
@Mareuil a écrit:

Je ne sers aucune "cause" et ne cherche à plaire à personne. Maintenant, si vous voulez continuer à parler de la LDJC, tenons-nous en à des arguments rationnels sur des sujets précis. Donc :
1- la LDJC a été introduite dans les programmes à partir de 2002 ; cette officialisation - sous des prétextes qu'il convient d'analyser - a entraîné le développement d'un important secteur éditorial ainsi que la production d'une abondante littérature "pédagogique" et "pédagogiste".
2- Entre autres effets de cette officialisation, chacun a pu constater, d'après les documents que j'ai produits, la "technicisation" de l'apprentissage de la lecture dès les petites classes.

Ou on estime que cela vaut le coup d'en parler, ou on pense que chacun étant libre de faire ce qu'il lui plaît, toute réflexion est un empiètement insupportable sur les goûts divers et variés des uns et des autres.
À vous de voir.

Et bien parlons-en, donnez des arguments précis, sur, par exemple, l'intérêt de parler de champs lexicaux, ou de connecteurs, au lieu de donner des liens vers des documents desquels nous sommes supposés tirer des conclusions qui vont dans votre sens.


Je poste des documents qui sont des repères historiques, vous êtes libre d'en tirer les conclusions que vous voulez. Pour ce qui concerne les "champs lexicaux" et les "connecteurs logiques", je pense que ces notions d'extraction universitaire sont d'abord très discutables et d'une grande fragilité théorique, que leur utilisation dans le secondaire a été catastrophique, et que leur application au primaire est une absurdité.

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: La littérature de jeunesse, c'est quoi ?

Message par Mareuil le Mer 21 Mar 2012 - 12:58

Mowgli a écrit:Tiens, Muf', à propos, connais-tu On a mangé l'alphabet, de Pierre Gamarra ?

Très joli bouquin pour faire écho au Buveur d'encre : je m'étais régalée avec mes CE2 (à l'époque où j'en avais).

Je n'ai pas lu "On a mangé l'alphabet", mais j'ai acheté pour mes filles, alors qu'elles étaient en primaire, plusieurs des livres de Gamarra. Il se trouve que je connaissais un peu celui-ci, ayant écrit pour la revue Europe, dont il était le directeur, quelques articles. C'était bien avant la scolarisation de la LDJC.


Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: La littérature de jeunesse, c'est quoi ?

Message par Mufab le Mer 21 Mar 2012 - 13:25

@Mareuil a écrit:
Axes de travail :
Les connecteurs et organisateurs textuels ;
Les substituts ;
Le champ lexical du vampire, de la lecture, de la nourriture ;
Les dialogues ;
Les temps (présent, passé composé) ;
Les métaphores : J’aime entendre le bruit d’une feuille en train de se déchirer, c’est beau comme un morceau de musique. Certains lecteurs reniflent les livres comme s’ils choisissaient un camembert. La librairie, c’est une loterie. Il flotte à dix centimètres du sol comme un fantôme. Comme si le livre contenait du jus d’orange et des glaçons. Des milliers de volumes se serraient les uns contre les autres comme des petits soldats au garde à vous. Des petites lettres semblaient incrustées comme des taches de rousseur. Comme un enfant à la coque. Sa langue pointue et menaçante, semblable à un morceau de papier buvard. A la place des dents, il avait des plumes sergent-major. La première gorgée m’a fait l’effet d’une décharge électrique."

Quels beaux "axes de travail" pour le CE ! Une esquisse de cette approche technicienne des textes dont les programmes Viala nous ont gratifiés au collège et au lycée. Ou comment apprendre à ne pas lire un texte et dégoûter de la lecture.



@Mareuil a écrit:

Eh bien moi, cela me gêne ! Que les gamins lisent des nunucheries et des livres de piètre qualité, cela a toujours été ; que l'école les leur propose, c'est autre chose. Qu'en plus on prétende brancher là-dessus des exercices du type "repérage des connecteurs, des champs lexicaux" et autres glandouilleries, je trouve cela désolant, et à terme destructeur.

Pourquoi l'entrée en vocabulaire par les champs lexicaux serait-elle plus "destructrice" qu'une entrée par ce que l'on suppose d'inconnu ?

En quoi trouvez-vous que chercher dans un passage le vocabulaire et les expressions liés à la peur, par exemple, soit synonyme de "glandouillerie" ?

En ce qui concerne les dialogues... Ce n'est pas un objet d'étude du primaire ?

Les substituts, non plus ?
Je trouve utile au contraire, pour améliorer leurs écrits, de faire prendre conscience aux enfants des différentes façons de nommer un personnage. L'étude de texte peut aller dans ce sens.

Comparez :
Le Petit Chaperon rouge partit aussitôt pour aller chez sa mère-grand, qui demeurait dans un autre Village. En passant dans un bois le Petit Chaperon rouge rencontra compère le Loup, qui eut bien envie de manger le Petit Chaperon rouge ; mais le loup n'osa, à cause de quelques Bûcherons qui étaient dans la Forêt. Le loup demanda au Petit Chaperon rouge où elle allait ; le Petit Chaperon rouge, qui ne savait pas qu'il est dangereux de s'arrêter à écouter un Loup, lui dit : Je vais voir ma Mère-grand, et lui porter une galette avec un petit pot de beurre que ma Mère lui envoie.

Et :
Le Petit Chaperon rouge partit aussitôt pour aller chez sa mère-grand, qui demeurait dans un autre Village. En passant dans un bois elle rencontra compère le Loup, qui eut bien envie de la manger ; mais il n'osa, à cause de quelques Bûcherons qui étaient dans la Forêt. Il lui demanda où elle allait ; la pauvre enfant, qui ne savait pas qu'il est dangereux de s'arrêter à écouter un Loup, lui dit : Je vais voir ma Mère-grand, et lui porter une galette avec un petit pot de beurre que ma Mère lui envoie.

Ou :
Un Loup survient à jeun qui cherchait aventure,
Et que la faim en ces lieux attirait.
Qui te rend si hardi de troubler mon breuvage ?
Dit le loup :
Tu seras châtié de ta témérité.
- Sire, répond l'Agneau, que le loup
Ne se mette pas en colère ;
Mais plutôt qu'il considère
Que je me vas désaltérant
Dans le courant,
Plus de vingt pas au-dessous de lui,
Et que par conséquent, en aucune façon,
Je ne puis troubler sa boisson.
- Tu la troubles, reprit le loup,
Et je sais que de moi tu médis l'an passé.

Avec l'original.

_________________
Poky et Lucas, dessin de Phi :

"Là où on ne lit pas, là où on n'élit pas, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l'homme."
(Yvan Pommaux, auteur "Jeunesse")

Mufab
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: La littérature de jeunesse, c'est quoi ?

Message par Mareuil le Mer 21 Mar 2012 - 14:26

@Mufab a écrit:
@Mareuil a écrit:
Axes de travail :
Les connecteurs et organisateurs textuels ;
Les substituts ;
Le champ lexical du vampire, de la lecture, de la nourriture ;
Les dialogues ;
Les temps (présent, passé composé) ;
Les métaphores : J’aime entendre le bruit d’une feuille en train de se déchirer, c’est beau comme un morceau de musique. Certains lecteurs reniflent les livres comme s’ils choisissaient un camembert. La librairie, c’est une loterie. Il flotte à dix centimètres du sol comme un fantôme. Comme si le livre contenait du jus d’orange et des glaçons. Des milliers de volumes se serraient les uns contre les autres comme des petits soldats au garde à vous. Des petites lettres semblaient incrustées comme des taches de rousseur. Comme un enfant à la coque. Sa langue pointue et menaçante, semblable à un morceau de papier buvard. A la place des dents, il avait des plumes sergent-major. La première gorgée m’a fait l’effet d’une décharge électrique."

Quels beaux "axes de travail" pour le CE ! Une esquisse de cette approche technicienne des textes dont les programmes Viala nous ont gratifiés au collège et au lycée. Ou comment apprendre à ne pas lire un texte et dégoûter de la lecture.



@Mareuil a écrit:

Eh bien moi, cela me gêne ! Que les gamins lisent des nunucheries et des livres de piètre qualité, cela a toujours été ; que l'école les leur propose, c'est autre chose. Qu'en plus on prétende brancher là-dessus des exercices du type "repérage des connecteurs, des champs lexicaux" et autres glandouilleries, je trouve cela désolant, et à terme destructeur.

Pourquoi l'entrée en vocabulaire par les champs lexicaux serait-elle plus "destructrice" qu'une entrée par ce que l'on suppose d'inconnu ?

En quoi trouvez-vous que chercher dans un passage le vocabulaire et les expressions liés à la peur, par exemple, soit synonyme de "glandouillerie" ?

En ce qui concerne les dialogues... Ce n'est pas un objet d'étude du primaire ?

Les substituts, non plus ?
Je trouve utile au contraire, pour améliorer leurs écrits, de faire prendre conscience aux enfants des différentes façons de nommer un personnage. L'étude de texte peut aller dans ce sens.

Comparez :
Le Petit Chaperon rouge partit aussitôt pour aller chez sa mère-grand, qui demeurait dans un autre Village. En passant dans un bois le Petit Chaperon rouge rencontra compère le Loup, qui eut bien envie de manger le Petit Chaperon rouge ; mais le loup n'osa, à cause de quelques Bûcherons qui étaient dans la Forêt. Le loup demanda au Petit Chaperon rouge où elle allait ; le Petit Chaperon rouge, qui ne savait pas qu'il est dangereux de s'arrêter à écouter un Loup, lui dit : Je vais voir ma Mère-grand, et lui porter une galette avec un petit pot de beurre que ma Mère lui envoie.

Et :
Le Petit Chaperon rouge partit aussitôt pour aller chez sa mère-grand, qui demeurait dans un autre Village. En passant dans un bois elle rencontra compère le Loup, qui eut bien envie de la manger ; mais il n'osa, à cause de quelques Bûcherons qui étaient dans la Forêt. Il lui demanda où elle allait ; la pauvre enfant, qui ne savait pas qu'il est dangereux de s'arrêter à écouter un Loup, lui dit : Je vais voir ma Mère-grand, et lui porter une galette avec un petit pot de beurre que ma Mère lui envoie.

Ou :
Un Loup survient à jeun qui cherchait aventure,
Et que la faim en ces lieux attirait.
Qui te rend si hardi de troubler mon breuvage ?
Dit le loup :
Tu seras châtié de ta témérité.
- Sire, répond l'Agneau, que le loup
Ne se mette pas en colère ;
Mais plutôt qu'il considère
Que je me vas désaltérant
Dans le courant,
Plus de vingt pas au-dessous de lui,
Et que par conséquent, en aucune façon,
Je ne puis troubler sa boisson.
- Tu la troubles, reprit le loup,
Et je sais que de moi tu médis l'an passé.

Avec l'original.


Vous avez tout à fait raison. Je dirai même que vous m'avez convaincu.
Sur ce je m'en vais vaquer à d'autres occupations. Bonne continuation.

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: La littérature de jeunesse, c'est quoi ?

Message par Mufab le Mer 21 Mar 2012 - 14:30

Ce qui vous évitera de donner votre avis, ou de proposer une alternative.
Se draper dans une belle indifférence, et s'en aller fièrement, tête haute, incompris...
Belle attitude de dialogue. Bravo.

_________________
Poky et Lucas, dessin de Phi :

"Là où on ne lit pas, là où on n'élit pas, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l'homme."
(Yvan Pommaux, auteur "Jeunesse")

Mufab
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: La littérature de jeunesse, c'est quoi ?

Message par Mareuil le Mer 21 Mar 2012 - 14:32

@Mufab a écrit:Ce qui vous évitera de donner votre avis, ou de proposer une alternative.
Se draper dans une belle indifférence, et s'en aller fièrement, tête haute, incompris...
Belle attitude de dialogue. Bravo.

C'est ça, je me drape.

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: La littérature de jeunesse, c'est quoi ?

Message par doublecasquette le Mer 21 Mar 2012 - 15:45

C'est en raison des deux vers suivants du Loup et l'Agneau que je parlais l'autre jour de véritable "tue-l'amour"...

- Comment l'aurais-je fait si je n'étais pas né ?
Reprit l'Agneau, je tette encor ma mère.

Mais bon, j'avoue que, comme le dit si bien Kati, je comprends franchement pourquoi personne n'a envie de participer à ce débat.

Tu as raison, Kati, répéter pendant cinquante-quatre pages que nos enfants méritent mieux que des "œuvres" écrites à la chaîne, estampillées "conformes aux desiderata de votre IUFM locale", produites par l'une des deux ou trois maisons d'édition qui font la pluie et le beau temps, et se heurter à une incompréhension totale, ça n'a aucun intérêt finalement.


Dernière édition par doublecasquette le Mer 21 Mar 2012 - 20:07, édité 1 fois (Raison : changement d'une expression vexante)

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: La littérature de jeunesse, c'est quoi ?

Message par fugue le Mer 21 Mar 2012 - 16:44

.



Dernière édition par fugue le Mer 21 Mar 2012 - 20:29, édité 1 fois

fugue
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: La littérature de jeunesse, c'est quoi ?

Message par *Kati* le Mer 21 Mar 2012 - 17:04

@doublecasquette a écrit:Tu as raison, Kati, répéter pendant cinquante-quatre pages que nos enfants méritent mieux que des "œuvres" écrites à la chaîne, estampillées "conformes aux desiderata de votre IUFM locale", produites par l'une des deux ou trois maisons d'édition qui font la pluie et le beau temps, et se heurter à un mur sans oreilles, ça n'a aucun intérêt finalement.

scratch Euh... je n'ai pas vraiment dit ça ainsi...!

Je n'ai pas pris parti ici pour l'un ou l'autre côté du "mur" (pour ça, j'utilise les MP).

J'aime échanger des idées avec des personnes qui n'ont pas forcément les mêmes que moi, mais quand je sens que ça dérape et que développer mes arguments ne servirait à rien, je tourne les talons et vais discuter ailleurs...


_________________
Qui sème des fleurs,
récolte la tendresse...

 aaz

*Kati*
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La littérature de jeunesse, c'est quoi ?

Message par Julie Pie le Mer 21 Mar 2012 - 17:08

@doublecasquette a écrit:C'est en raison des deux vers suivants du Loup et l'Agneau que je parlais l'autre jour de véritable "tue-l'amour"...

- Comment l'aurais-je fait si je n'étais pas né ?
Reprit l'Agneau, je tette encor ma mère.

Mais bon, j'avoue que, comme le dit si bien Kati, je comprends franchement pourquoi personne n'a envie de participer à ce débat.

Tu as raison, Kati, répéter pendant cinquante-quatre pages que nos enfants méritent mieux que des "œuvres" écrites à la chaîne, estampillées "conformes aux desiderata de votre IUFM locale", produite par l'une des deux ou trois maisons d'édition qui font la pluie et le beau temps, et se heurter à un mur sans oreilles, ça n'a aucun intérêt finalement.

J'ai résisté pour ne pas vous raconter cette "anecdote" mais bon, je me fais une pause (ce n'est pas bien compte tenu de tout ce que j'ai à mettre en ligne sur rue des Instits et le boulot qui me reste à faire pour demain Rolling Eyes ) mais puisque DC, qui ne connaît pas encore cette anecdote, me tend la perche...:
Je connais personnellement un des auteurs de collection album de jeunesse qui était enseignante dans la maternelle où était ma dernière fille. Son mari en poste en élémentaire en CM2 était mon collègue. La collègue très entreprenante auprès de l'IEN sur les projets de lecture pour les maternelles s'est faite remarquée par un éditeur bien en vu qui lui a proposé d'éditer ses oeuvres (il y a une liste qui tient une pleine page sur Wikipédia, je viens d'aller voir ). Compte tenu du "contrat, elle s'est mise à mi temps puis, bien avant l'heure, a pris sa retraite (3 enfants, 15 ans d'ancienneté + le contrat lui permettait d'attendre sereinement la vraie retraite Twisted Evil ). Et donc elle écrit depuis les histoires pour que les Cp apprennent à lire, les livres du maître, les fichiers (et fait tout un tas d'autres choses bien sympathiques tranquillement dans un charmant pied-à-terre au bord de l'océan , c'est aussi sur wikipédia). Du coup, vous n'allez pas le croire, son mari s'est aussi lancé pour les CM parce que, comme il m'a dit: "je le vois bien avec ma femme, c'est bien bien moins chiant, tu n'as plus les élèves et bien plus lucratif que l'EN ..."
DC, nous sommes bien nouilles de rester sur nos positions. tu te rends compte à côté de quoi on passe : écrire des trucs à la chaîne qui nous rapporteraient et encore, sans assurer le boulot d'école... yesyes
Bon, tout ça pour valider ce que dit DC par un exemple réel : il suffit d'écrire des histoires toutes "intéressantes" et très "faciles" pour apprendre à lire aux petits CP sans se préoccuper de ce qui leur arrivent ensuite mais qui sont reconnues LDJ, puis de se laisser aller pour écrire dans le même style pour les plus grands puisque le filon a été trouvé.... que la vie est belle!

Julie Pie
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: La littérature de jeunesse, c'est quoi ?

Message par arcenciel le Mer 21 Mar 2012 - 17:13

Le bon filon... Merci Julie Pie pour le témoignage..

arcenciel
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: La littérature de jeunesse, c'est quoi ?

Message par phi le Mer 21 Mar 2012 - 17:14

Ah non, il faut aussi connaître un éditeur amidesIEN...
N'empêche qu'elle est édifiante ton histoire Neutral

phi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: La littérature de jeunesse, c'est quoi ?

Message par Julie Pie le Mer 21 Mar 2012 - 17:26

@phi a écrit:Ah non, il faut aussi connaître un éditeur amidesIEN...
N'empêche qu'elle est édifiante ton histoire Neutral

Non, non, il suffisait de savoir "se vendre" mais c'était facile puisqu'on écrivait des histoires qui font "sens", elles, et qu'on pouvait montrer qu'on faisait partie des animateurs de conférences pédagogiques sur l'apprentissage de la lecture... les éditeurs à la recherche d'auteurs de livres de jeunesse pendant les années 90 faisaient leur marché et avec un tel CV, les portes étaient grandes ouvertes.

Julie Pie
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: La littérature de jeunesse, c'est quoi ?

Message par doublecasquette le Mer 21 Mar 2012 - 17:45

@fugue a écrit:
@doublecasquette a écrit:C'est en raison des deux vers suivants du Loup et l'Agneau que je parlais l'autre jour de véritable "tue-l'amour"...

- Comment l'aurais-je fait si je n'étais pas né ?
Reprit l'Agneau, je tette encor ma mère.

Mais bon, j'avoue que, comme le dit si bien Kati, je comprends franchement pourquoi personne n'a envie de participer à ce débat.

Tu as raison, Kati, répéter pendant cinquante-quatre pages que nos enfants méritent mieux que des "œuvres" écrites à la chaîne, estampillées "conformes aux desiderata de votre IUFM locale", produites par l'une des deux ou trois maisons d'édition qui font la pluie et le beau temps, et se heurter à l'incompréhension, ça n'a aucun intérêt finalement.

Quelqu'un qui n'a pas les mêmes vues, et qui se prend des non réponses et du mépris au fil des pages.

Excuse-moi mais je n'ai jamais montré de mépris, j'ai même proposé de quitter le terrain assez rapidement lorsque j'ai vu que les arguments que je tentais de développer étaient systématiquement rejetés.
Ce qui m'a valu d'être accusée de ne pas supporter la contradiction et de ne venir sur ce forum que pour me faire vénérer !

Quant aux MP qui s'échangent, pas la peine de les évoquer, on imagine très bien ce qu'ils contiennent. Et encore, sans doute est-on en-dessous des véritables motivations de ceux qui les écrivent.

Les plus méprisants et les plus mesquins ne sont peut-être pas ceux qu'on soupçonnerait au premier abord.


Dernière édition par doublecasquette le Mer 21 Mar 2012 - 20:48, édité 1 fois

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: La littérature de jeunesse, c'est quoi ?

Message par Aëmiel le Mer 21 Mar 2012 - 17:46

@Julie Pie a écrit:"je le vois bien avec ma femme, c'est bien bien moins chiant, tu n'as plus les élèves et bien plus lucratif que l'EN ..."
DC, nous sommes bien nouilles de rester sur nos positions. tu te rends compte à côté de quoi on passe : écrire des trucs à la chaîne qui nous rapporteraient et encore, sans assurer le boulot d'école... yesyes

Sérieusement, c'est vraiment votre façon de percevoir la LDJ ?
J'hésite, là. Pleurer, hurler, me marrer ou re-quitter ce fil.
Je crois que ça y est, j'ai décidé. Rolling Eyes

_________________
Auteur jeunesse
le site : http://www.anne-ferrier.fr
le blog : http://anne-ferrier.blogspot.fr/

Aëmiel
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: La littérature de jeunesse, c'est quoi ?

Message par doublecasquette le Mer 21 Mar 2012 - 17:51

sérafina a écrit:
@Julie Pie a écrit:"je le vois bien avec ma femme, c'est bien bien moins chiant, tu n'as plus les élèves et bien plus lucratif que l'EN ..."
DC, nous sommes bien nouilles de rester sur nos positions. tu te rends compte à côté de quoi on passe : écrire des trucs à la chaîne qui nous rapporteraient et encore, sans assurer le boulot d'école... yesyes

Sérieusement, c'est vraiment votre façon de percevoir la LDJ ?
J'hésite, là. Pleurer, hurler, me marrer ou re-quitter ce fil.
Je crois que ça y est, j'ai décidé. Rolling Eyes

Ne te vexe pas... Julie Pie parle d'une catégorie bien précise de LDJ : celle qui est référencée Education Nationale et étudiée dans sept classes sur dix de l'hexagone. Celle dont les auteurs sont plus prolifiques que Balzac et Zola réunis (et même peut-être qu'Enid Blyton, c'est pour dire).

J'estime même que, pour ceux qui cherchent à écrire des livres pour enfants de qualité, ces personnes bien en cour sont plus un poids qu'une vitrine.


Dernière édition par doublecasquette le Mer 21 Mar 2012 - 18:15, édité 1 fois

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: La littérature de jeunesse, c'est quoi ?

Message par Julie Pie le Mer 21 Mar 2012 - 18:01

sérafina a écrit:
@Julie Pie a écrit:"je le vois bien avec ma femme, c'est bien bien moins chiant, tu n'as plus les élèves et bien plus lucratif que l'EN ..."
DC, nous sommes bien nouilles de rester sur nos positions. tu te rends compte à côté de quoi on passe : écrire des trucs à la chaîne qui nous rapporteraient et encore, sans assurer le boulot d'école... yesyes

Sérieusement, c'est vraiment votre façon de percevoir la LDJ ?
J'hésite, là. Pleurer, hurler, me marrer ou re-quitter ce fil.
Je crois que ça y est, j'ai décidé. Rolling Eyes

Mais ce n'est que ce que j'en ai lu, ce que j'ai expérimenté avec un grand nombre d'élèves de Cp et de Ce1 (avant d'en faire un bilan négatif) et ce que m'en ont dit les deux auteurs classés dans le "top" de la littérature de jeunesse.... Désolée... je me fais les opinions que je peux avec les expériences que je vis ou bien les gens que je connais directement. Je ne suis pas du style de l'homme qui a vu l'homme qui a vu....

Julie Pie
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: La littérature de jeunesse, c'est quoi ?

Message par Julie Pie le Mer 21 Mar 2012 - 18:07

@doublecasquette a écrit:
sérafina a écrit:
@Julie Pie a écrit:"je le vois bien avec ma femme, c'est bien bien moins chiant, tu n'as plus les élèves et bien plus lucratif que l'EN ..."
DC, nous sommes bien nouilles de rester sur nos positions. tu te rends compte à côté de quoi on passe : écrire des trucs à la chaîne qui nous rapporteraient et encore, sans assurer le boulot d'école... yesyes

Sérieusement, c'est vraiment votre façon de percevoir la LDJ ?
J'hésite, là. Pleurer, hurler, me marrer ou re-quitter ce fil.
Je crois que ça y est, j'ai décidé. Rolling Eyes

Ne te vexe pas... Julie Pie parle d'une catégorie bien précise de LDJ : celle qui est référencée Education Nationale et étudiée dans sept classes sur dix de l'hexagone. Celle dont les auteurs sont plus prolifiques que Balzac et Zola réunis (et même peut-être qu'Enid Blyton, c'est pour dire).

J'estime même que, pour ceux qui cherchent à écrire des livres pour enfants de qualité, ces personnes bien en cour sont plus un poids qu'une vitrine.

+1


Dernière édition par Julie Pie le Mer 21 Mar 2012 - 18:41, édité 1 fois

Julie Pie
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: La littérature de jeunesse, c'est quoi ?

Message par Mufab le Mer 21 Mar 2012 - 18:16

@Mareuil a écrit:
@Mufab a écrit:Ce qui vous évitera de donner votre avis, ou de proposer une alternative.
Se draper dans une belle indifférence, et s'en aller fièrement, tête haute, incompris...
Belle attitude de dialogue. Bravo.

C'est ça, je me drape.

Bon vent ! ballon

_________________
Poky et Lucas, dessin de Phi :

"Là où on ne lit pas, là où on n'élit pas, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l'homme."
(Yvan Pommaux, auteur "Jeunesse")

Mufab
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: La littérature de jeunesse, c'est quoi ?

Message par Mareuil le Mer 21 Mar 2012 - 18:18

Pas la peine de se fâcher ; plutôt se marrer.
Je viens de découvrir un exercice assez inattendu, la réécriture en charabia pitoyable de ce chef d'oeuvre qu'est Le loup et l'agneau. Il paraît que cet exercice des "substitution" a des vertus pédagogiques insoupçonnables. Ça donne ceci :


"Les substituts, non plus ?
Je trouve utile au contraire, pour améliorer leurs écrits, de faire prendre conscience aux enfants des différentes façons de nommer un personnage. L'étude de texte peut aller dans ce sens.

Comparez.
Un Loup survient à jeun qui cherchait aventure,
Et que la faim en ces lieux attirait.
Qui te rend si hardi de troubler mon breuvage ?
Dit le loup :
Tu seras châtié de ta témérité.
- Sire, répond l'Agneau, que le loup
Ne se mette pas en colère ;
Mais plutôt qu'il considère
Que je me vas désaltérant
Dans le courant,
Plus de vingt pas au-dessous de lui,
Et que par conséquent, en aucune façon,
Je ne puis troubler sa boisson.
- Tu la troubles, reprit le loup,
Et je sais que de moi tu médis l'an passé.
Avec l'original."
Dans le pire des IUFM, qui aurait osé imaginer cela ?

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: La littérature de jeunesse, c'est quoi ?

Message par Mareuil le Mer 21 Mar 2012 - 18:19

@Mufab a écrit:
@Mareuil a écrit:
@Mufab a écrit:Ce qui vous évitera de donner votre avis, ou de proposer une alternative.
Se draper dans une belle indifférence, et s'en aller fièrement, tête haute, incompris...
Belle attitude de dialogue. Bravo.

C'est ça, je me drape.

Bon vent ! ballon

Comptez là-dessus, ma jolie.

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: La littérature de jeunesse, c'est quoi ?

Message par fugue le Mer 21 Mar 2012 - 18:28

@doublecasquette a écrit:
Quant aux MP qui s'échangent, pas la peine de les évoquer, on imagine très bien ce qu'ils contiennent. Et encore, sans doute est-on en-dessous des véritables motivations de ceux qui les écrivent.

Les plus méprisants et les plus mesquins ne sont peut-être pas ceux qu'on soupçonnerait au premier abord.

Je ne sais pas de quels MP tu parles, je n'imagine rien du tout, je ne sais rien des motivations des gens et je ne soupçonne personne.





Dernière édition par fugue le Mer 21 Mar 2012 - 20:30, édité 1 fois

fugue
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: La littérature de jeunesse, c'est quoi ?

Message par doublecasquette le Mer 21 Mar 2012 - 18:31

@fugue a écrit:
@doublecasquette a écrit:
Quant aux MP qui s'échangent, pas la peine de les évoquer, on imagine très bien ce qu'ils contiennent. Et encore, sans doute est-on en-dessous des véritables motivations de ceux qui les écrivent.

Les plus méprisants et les plus mesquins ne sont peut-être pas ceux qu'on soupçonnerait au premier abord.

Je ne sais pas de quels MP tu parles, je n'imagine rien du tout, je ne sais rien des motivations des gens et je ne soupçonne personne.


Tu as raison, l'allusion aux MP, ce n'est pas toi. Excuse-moi.
J'ai fait un raccourci avec un autre message sans le citer, je n'aurais pas dû.

Quant à l'expression incriminée, je ne la trouvais pas injurieuse. Si vraiment Mufab se sent offensée, qu'elle le dise, je la retirerai.

Edit. : L'expression a été enlevée. Je prie les personnes l'ayant citée de bien vouloir en faire de même.


Dernière édition par doublecasquette le Mer 21 Mar 2012 - 20:46, édité 2 fois

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: La littérature de jeunesse, c'est quoi ?

Message par caperucita le Mer 21 Mar 2012 - 18:33

Vous avez remarqué ? Il fait beau aujourd'hui, le soleil brille encore d'ailleurs, pourquoi donc ne pas éteindre l'ordi et aller respirer bien fort ?? Vous pourrez ensuite reprendre une discussion plus sereine.

_________________
Premier néo-commandement : Je ne mettrai point de S au futur !!!
Par contre,si j'avais un marteau, je cognerais le jour, je cognerais la nuit, j'y mettrais tout mon coeur ! Razz Razz

caperucita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La littérature de jeunesse, c'est quoi ?

Message par Sowandi le Jeu 22 Mar 2012 - 4:26

Voici, pour alimenter la réflexion des personnes intéressées par ce sujet, un article du BBF (Bulletin des bibliothèques de France) intitulé "De la littérature de jeunesse considérée comme objet patrimonial" :

http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2004-05-0065-011

Hors sujet - Un point, auquel m'a fait songer la conservation des livres, est la reprise des livres d'occasion.

Pour exemple, le site de Gibert permet de savoir si un livre est repris ou non (selon son édition), et si oui à quel prix : http://www.gibertjoseph.com/sao/sao/quoteRequest/.

Avoir fait le vide de quasiment tous mes livres à Paris avant mon départ en Indonésie m'a fait connaitre le système suivant :
- une partie des livres a été rachetée par Gibert ;
- une toute petite partie du reste a été vendue à des bouquinistes du quartier ;
- le reste a été donné à des personnes qui attendaient patiemment que les gens comme moi aient fini le parcours "officiel". Je ne sais pas ce qu'ils en font après, peut-être tentent-ils de les vendre par lot ou en vide-grenier.

Sowandi
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Page 33 sur 35 Précédent  1 ... 18 ... 32, 33, 34, 35  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum