Les séries américaines comme objet d'étude universitaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les séries américaines comme objet d'étude universitaire

Message par John le Ven 17 Fév 2012 - 12:42

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/02/16/01016-20120216ARTFIG00784-les-series-americaines-deviennent-un-objets-d-etudes.php

Extrait :

Les très sérieuses Presses universitaires de France inaugureront bientôt une nouvelle série d'ouvrages proposant un nouveau regard sur les séries télévisées, à travers le spectre des sciences humaines.

Trois titres sont à paraître en avril. Les Experts par Gérard Wajcman analysera cette série à succès qui raconte le quotidien d'une brigade de nuit de police scientifique américaine et son obsession des faits. Desperate Housewives a déjà fait l'objet d'études à l'université Sorbonne-Nouvelle. La chercheuse Virginie Marcucci s'intéressera à la construction en forme de puzzles de la série et à la condition des femmes qui habitent dans les quartiers résidentiels de la classe moyenne américaine.

Enfin, The Practice met en scène un cabinet d'avocats de Boston obligés d'accepter toutes les affaires qui se présentent à lui, en raison de ses difficultés financières. Nathalie Perreur estime que ce type de récits «se constituent en arènes politiques d'interpellation de l'espace public, encourageant la discussion et le débat sur des problèmes sociaux d'actualité».

Texte intégral : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/02/16/01016-20120216ARTFIG00784-les-series-americaines-deviennent-un-objets-d-etudes.php

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les séries américaines comme objet d'étude universitaire

Message par MrBrightside le Ven 17 Fév 2012 - 12:46

Les "cultural studies", y a bien qu'en France que c'est nouveau Laughing

_________________

MrBrightside
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les séries américaines comme objet d'étude universitaire

Message par Nita le Ven 17 Fév 2012 - 12:56

Mr B., explique moi pourquoi ça n'est pas navrant (n'y vois surtout pas une attaque, ma question est des plus sincères), je suis abasourdie qu'on puisse vouer la littérature de jeunesse aux gémonies quand on l'effleure au collège, mais que se pencher doctement sur ce qui n'est qu'une production industrielle destinée à faire marcher la pompe à phynance soit acceptable.

Donc, camarades néos, expliquez-moi, que je sois moins sotte ce soir, quand je reviendrais après avoir fini de torturer mes 4e.

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.

Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les séries américaines comme objet d'étude universitaire

Message par John le Ven 17 Fév 2012 - 13:00

Je ne me prononcerai pas ici sur la qualité de la littérature pour la jeunesse : c'est un débat qui est déjà abordé plusieurs fois ailleurs : je me bornerai simplement à dire qu'il y a selon moi beaucoup de littérature jeunesse de qualité.

Mais l'article cité ici n'a strictement rien à voir : il n'est pas question ici de regarder des séries en cours de français au collège heu

Faut-il interdire aussi d'étudier le tourisme et la télévision ?

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les séries américaines comme objet d'étude universitaire

Message par MrBrightside le Ven 17 Fév 2012 - 13:04

@Nita a écrit:Mr B., explique moi pourquoi ça n'est pas navrant (n'y vois surtout pas une attaque, ma question est des plus sincères), je suis abasourdie qu'on puisse vouer la littérature de jeunesse aux gémonies quand on l'effleure au collège, mais que se pencher doctement sur ce qui n'est qu'une production industrielle destinée à faire marcher la pompe à phynance soit acceptable.

Donc, camarades néos, expliquez-moi, que je sois moins sotte ce soir, quand je reviendrais après avoir fini de torturer mes 4e.

Ca, c'est le système français hein... Perso je ne vois pas le souci avec la littérature de jeunesse.
Quant aux séries américaines, je n'irai sans doute pas jusqu'à dire qu'elles sont toutes des productions industrielles. Et quand bien même, elles restent le reflet d'une société et d'une culture (d'où le terme "cultural studies.") On étudie bien le cinéma, pourquoi ne pas étudier les séries? Ces dernières années sont nées beaucoup de séries dont l'écriture et la mise en scène ont peu à envier aux œuvres cinématographiques...

Et là, on ne parle pas d'enseigner les séries télé au collège, on reste dans un milieu universitaire. Je ne connais pas les attitudes des universitaires par rapport à la littérature de jeunesse, mais il ne me semble pas non plus qu'elle soit menacée scratch (enfin, je dis peut-être ça uniquement parce qu'une bonne amie à moi à fait son mémoire sur Roal Dahl.)

_________________

MrBrightside
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les séries américaines comme objet d'étude universitaire

Message par Carabas le Ven 17 Fév 2012 - 13:14

Franchement, je ne vois pas où est le problème.
Etudier quel public regarde quelle série, etc., c'est une approche sociologique tout à fait intéressante et classique.

Ca ne signifie pas que l'on mette sur le même plan Les Misérables et les Experts.


Tout comme étudier la naissance et le développement de la littérature jeunesse, les séries pour la jeunesse, etc. montrent bien la vision que l'on a de l'enfant à une époque donnée ainsi que l'évolution de cette vision.

Et je rappelle que la littérature elle-même, y compris classique, a des relents de littérature industrielle (Balzac n'a-t-il pas écrit des romans feuilletons?)

L'étude des séries 1) en tant que phénomène culturel, 2) en tant que phénomène sociologique, ne me paraît pas indigne d'intérêt.

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les séries américaines comme objet d'étude universitaire

Message par Anagramme le Ven 17 Fév 2012 - 13:46

@MrBrightside a écrit:
@Nita a écrit:Mr B., explique moi pourquoi ça n'est pas navrant (n'y vois surtout pas une attaque, ma question est des plus sincères), je suis abasourdie qu'on puisse vouer la littérature de jeunesse aux gémonies quand on l'effleure au collège, mais que se pencher doctement sur ce qui n'est qu'une production industrielle destinée à faire marcher la pompe à phynance soit acceptable.

Donc, camarades néos, expliquez-moi, que je sois moins sotte ce soir, quand je reviendrais après avoir fini de torturer mes 4e.

Ca, c'est le système français hein... Perso je ne vois pas le souci avec la littérature de jeunesse.
Quant aux séries américaines, je n'irai sans doute pas jusqu'à dire qu'elles sont toutes des productions industrielles. Et quand bien même, elles restent le reflet d'une société et d'une culture (d'où le terme "cultural studies.") On étudie bien le cinéma, pourquoi ne pas étudier les séries? Ces dernières années sont nées beaucoup de séries dont l'écriture et la mise en scène ont peu à envier aux œuvres cinématographiques...

Et là, on ne parle pas d'enseigner les séries télé au collège, on reste dans un milieu universitaire. Je ne connais pas les attitudes des universitaires par rapport à la littérature de jeunesse, mais il ne me semble pas non plus qu'elle soit menacée scratch (enfin, je dis peut-être ça uniquement parce qu'une bonne amie à moi à fait son mémoire sur Roal Dahl.)


topela

Ça m'a fait penser que Dahl avait écrit Tales of the Unexpected -une preuve de maîtrise du genre de la nouvelle, hilarant en plus-. Une série télévisée a été faite pendant les années 80 à partir de ce livre !

Anagramme
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les séries américaines comme objet d'étude universitaire

Message par Condorcet le Ven 17 Fév 2012 - 14:57

@John a écrit:Je ne me prononcerai pas ici sur la qualité de la littérature pour la jeunesse : c'est un débat qui est déjà abordé plusieurs fois ailleurs : je me bornerai simplement à dire qu'il y a selon moi beaucoup de littérature jeunesse de qualité.

Mais l'article cité ici n'a strictement rien à voir : il n'est pas question ici de regarder des séries en cours de français au collège heu

Faut-il interdire aussi d'étudier le tourisme et la télévision ?


Ce serait dommage car les deux thèmes donnent lieu à d'excellents ouvrages, tels ceux de Catherine Bertho-Lavenir ( http://www.amazon.fr/roue-stylo-Comment-sommes-devenus-touristes/dp/2738106013/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1329486290&sr=8-1 ) ou d'Isabelle Veyrat-Masson ( http://www.amazon.fr/Quand-t%C3%A9l%C3%A9vision-explore-temps-Veyrat-Masson/dp/2213605955/ref=sr_1_fkmr1_1?ie=UTF8&qid=1329486406&sr=8-1-fkmr1 ).

Marjolaine Boutet, maître de conférences en histoire contemporaine à l'université de Picardie-Jules-Verne étudie les séries américaines : http://paristvseriesconference.wordpress.com/2011/01/26/marjolaine-boutet/

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les séries américaines comme objet d'étude universitaire

Message par Condorcet le Ven 17 Fév 2012 - 14:58

Carabas topela veneration

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les séries américaines comme objet d'étude universitaire

Message par Condorcet le Ven 17 Fév 2012 - 16:18


_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les séries américaines comme objet d'étude universitaire

Message par Durruti le Ven 17 Fév 2012 - 17:50

The Wire a fait l'objet d'un bouquin récemment. Et elle devrait être analyser encore davantage tellement il y a de choses à dire sur cette série passionnante.

Pour moi cette série est la meilleure que j'ai vue jusque à présent.
C'est une analyse socio-économique magistrale des Etats Unis actuels. Je me tâte fortement à la réutiliser en cours.

_________________
"Le péché de pratiquement tous les gens de gauche à partir de 1933 est d'avoir voulu être antifasciste sans être antitotalitaire"

Georges Orwell

Durruti
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les séries américaines comme objet d'étude universitaire

Message par Condorcet le Ven 17 Fév 2012 - 19:25


_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les séries américaines comme objet d'étude universitaire

Message par Durruti le Ven 17 Fév 2012 - 19:30

Yes Condorcet c'est celui-ci

_________________
"Le péché de pratiquement tous les gens de gauche à partir de 1933 est d'avoir voulu être antifasciste sans être antitotalitaire"

Georges Orwell

Durruti
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les séries américaines comme objet d'étude universitaire

Message par Carabas le Ven 17 Fév 2012 - 21:27

Je vous conseille aussi les Séries Pour les Nuls... que j'ai lu parce que justement, je ne suis pas accro aux séries, en suis très peu.

Très intéressant.

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les séries américaines comme objet d'étude universitaire

Message par Nita le Ven 17 Fév 2012 - 21:53

Je n'ai pas dit que se pencher sur les séries américaines n'était pas intéressant, mais j'étais étonnée - je le suis encore - de ce qui me paraît être un paradoxe.
Mais continuez à me convaincre, je me fais une petite bibliographie ! Wink

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.

Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les séries américaines comme objet d'étude universitaire

Message par User5899 le Sam 18 Fév 2012 - 0:33

Nip/Tuck ou Prison Break ont également donné lieu à des études ou à des communications de colloques ces quatre ou cinq dernières années. Je ne suis pas spécialiste, mais le fait que des très grands réalisateurs n'hésitent pas à travailler ponctuellement pour des séries tendrait à laisser penser que le genre a quelque peu dépassé le cinéma de papa. Lost a sans doute été brouillon, puis desservi par les grèves hollywoodiennes, elle demeure une série bien au-dessus de bien des films, il me semble. Et je me rappelle le choc d'adrénaline il y a 16 ou 17 ans, lors de la 1re diffusion d'Urgences...

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les séries américaines comme objet d'étude universitaire

Message par Condorcet le Sam 18 Fév 2012 - 0:37

Le rapport à l'aire culturelle, le mode de production (réalisation, production, post-production...), leur réception nous renseignent quant aux pratiques culturelles états-uniennes mais aussi mondiales. Leur diffusion très au-delà de leur zone de production mérite aussi l'intérêt tant par ce qu'elle révèle de la culture mainstream
http://www.amazon.fr/Mainstream-Enqu%C3%AAte-guerre-globale-culture/dp/2081249588/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1329521636&sr=8-1
En outre, leur réappropriation par des publics aussi divers interroge la lecture qu'ils en font mais aussi l'évolution de l'aire culturelle d'origine comme de celle d'accueil.
Contrairement aux chercheurs en littérature ou même en histoire de l'art, l'historien se préoccupe moins de la valeur de l'oeuvre en soi (notion étroitement liée à une logique de réception) qu'à son appréciation par les publics ou les professionnels concernés. Il mettra l'accent sur l'évolution stylistique mais aussi sur l'émergence et la disparition de certaines thématiques, des inflexions, des silences, leur propension à s'arrimer aux événements marquants connus par le pays ou à s'en détacher...


Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les séries américaines comme objet d'étude universitaire

Message par Christian-HG-TZR67 le Sam 18 Fév 2012 - 8:42

Je plussoie....
Personnellement, j'utilise fréquemment des séries comme document dans mes cours, notamment sur la géographie ou l'histoire US. A mon sens, ce sont des objets dignes d'études universitaires qui me permettraient de justifier et d'approfondir mes cours. professeur
Elles sont de ce point de vue aussi pertinentes que les Châtiments ou les misérables pour la France du XIXe siècle pour décrire une société, et à prendre avec les mêmes réserves et les mêmes limites.
D'un point de vue littéraire et artistique, je ne suis pas assez connaisseur pour les juger au delà de j'aime ou j'aime pas telle série pour tel scénario, tel personnage etc... Le style et les évolutions artistiques me sont aujourd'hui inconnus, donc une étude universitaire sur ces questions pourraient m'intéresser...
Bon après ''faudrait que je lis'' et ça c'est pas gagné, j'ai pas toujours le temps de lire tout ce que je voudrais..... lecteur

Christian-HG-TZR67
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les séries américaines comme objet d'étude universitaire

Message par Carabas le Sam 18 Fév 2012 - 8:55

Moi aussi je me sers parfois de séries pour mes cours.
Mais je regarde peu de séries et apparemment, mes élèves ne regardent pas celles que je regarde. Sad

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les séries américaines comme objet d'étude universitaire

Message par Ruthven le Sam 18 Fév 2012 - 10:52

En maîtrise, j'ai validé une UV en Lettres (sur Cinéma et Moyen Age) avec un dossier sur "l'imaginaire médiéval dans Twin Peaks"... Et c'était il y a fort longtemps.

Pour les amateurs, il y a le livre de Guy Astic :

http://www.rougeprofond.com/LIVRES/RACCORDS/twinpeaks/index.html

Florence Dupont a consacré un livre provocateur à Homère et Dallas.

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les séries américaines comme objet d'étude universitaire

Message par Oust! le Mer 22 Fév 2012 - 18:26

Quand j'étais à la fac j'avais sympathisé avec une fille qui faisait des études de socio, elle était en Licence ou Master et son sujet portait sur les séries télé américaines, dont Friends je crois.

Oust!
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les séries américaines comme objet d'étude universitaire

Message par Condorcet le Mer 22 Fév 2012 - 23:18

Si le coeur vous en dit (et l'emploi du temps vous le permet), rendez-vous au séminaire consacré à The Wire : http://www.histoiredesmedias.com/Seminaire-The-Wire-a-fiction-in.html
Université Paris Ouest Nanterre La Défense, 12 mars 2012, 10h-17h.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les séries américaines comme objet d'étude universitaire

Message par loup des steppes le Jeu 23 Fév 2012 - 0:21

Je me sers également de séries US ou GB pour certains cours, d'abord c'est très intéressant du point de vue sociologique, et c'est bien pour leur apprendre la langue parlée d'aujourd'hui; ensuite cela n'empêche pas d'alterner avec des textes "classiques", enfin on fait souvent plus facilement travailler les élèves (ils y prennent du plaisir car ils n'ont pas l' impression de "bosser-école" comme avec un support classique) et last but not the least, ça permet d'échanger des idées aussi (moi c'est grâce à eux que j'ai découvert "The Big Bang Theory" par exemple yesyes )

_________________
[i] "Là où sont mes pieds, je suis à ma place." prov. Amérindien
"Choose the words you use with care: they create the world around you"

loup des steppes
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum