Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
lilith888
Esprit éclairé

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par lilith888 le Jeu 23 Fév 2012 - 10:30
@Lora a écrit:
Petite réflexion à propos des précoces. Moi non plus, je ne supporte pas qu'on se retranche derrière des excuses (" mon enfant est dys..., il faut excuser sa paresse/son comportement... "), mais le peu de choses que j'ai lues sur les précoces me font halluciner tellement j'y reconnais mon fils. Dans un certain sens, ça rassure, parce que c'est très flippant d'avoir un enfant dont on ne comprend pas le comportement.

Tout ça me fait penser au système des horoscopes ou des voyants : on va les voir quand on est dans le doute, c'est tellement bien foutu qu'on a l'impression que ça a été écrit pour nous, mais ça ne donne aucune solution concrète.

Et puis, permettez moi de poser LA question qui fâche : normalement, au niveau statistiques, le pourcentage de précocité est infime non ? Or, c'est peut être une impression, mais à lire tous les messages ici, ou sur d'autres sujets d'ailleurs, j'ai l'impression que 80% des enfants de néoprofs sont précoces... Suspect
avatar
leyade
Bon génie

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par leyade le Jeu 23 Fév 2012 - 10:40
@lilith888 a écrit:
@Lora a écrit:
Petite réflexion à propos des précoces. Moi non plus, je ne supporte pas qu'on se retranche derrière des excuses (" mon enfant est dys..., il faut excuser sa paresse/son comportement... "), mais le peu de choses que j'ai lues sur les précoces me font halluciner tellement j'y reconnais mon fils. Dans un certain sens, ça rassure, parce que c'est très flippant d'avoir un enfant dont on ne comprend pas le comportement.

Tout ça me fait penser au système des horoscopes ou des voyants : on va les voir quand on est dans le doute, c'est tellement bien foutu qu'on a l'impression que ça a été écrit pour nous, mais ça ne donne aucune solution concrète.

C'est vrai qu'il y a de ça....


Et puis, permettez moi de poser LA question qui fâche : normalement, au niveau statistiques, le pourcentage de précocité est infime non ? Or, c'est peut être une impression, mais à lire tous les messages ici, ou sur d'autres sujets d'ailleurs, j'ai l'impression que 80% des enfants de néoprofs sont précoces... Suspect

Je crois, humblement, avoir une piste, une toute petite, mais qui n'est peut-être pas bête...

A 10 ans, je m'ennuyais ferme à l'école, et j'ai sauté une classe, faute de mieux, j'avais 3 ans "d'avance" intellectuelle, mais mes parents et moi-même avons refusé la possibilité de sauter 2 ou 3 classes, pour qu'il n'y ait pas trop de différence d'âge.
20 ans plus tard, ma "précocité" s'est tassée... et le QI qui était le mien à 10 ans a lui aussi pris une claque, vu comment je me suis ramassée à l'agreg... Embarassed
Bref, je me dis que si l'on "teste" souvent son enfant, ou tout simplement si on le suit de près, à un moment ou un autre, il peut être précoce, et on le dit, on en parle, etc..., même si 3 mois ou 1 an plus tard, il rentre "dans le rang", tout comme physiquement on peut faire une poussée de croissance, et avoir à 13 ans la taille d'un jeune de 17 ans, on n'est pas pour autant un géant, puisque la courbe de croissance va ralentir ultérieurement...
on ne m'aurait testée qu'à 16 ans, je n'aurais pas été diagnostiquée "précoce"...


_________________
Maggi is my way, Melfor is my church and Picon is my soutien. Oui bon je sais pas dire soutien en anglais.

la quille temporaire dans

minnie
Expert spécialisé

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par minnie le Jeu 23 Fév 2012 - 10:52
@lilith888 a écrit:
@Lora a écrit:
Petite réflexion à propos des précoces. Moi non plus, je ne supporte pas qu'on se retranche derrière des excuses (" mon enfant est dys..., il faut excuser sa paresse/son comportement... "), mais le peu de choses que j'ai lues sur les précoces me font halluciner tellement j'y reconnais mon fils. Dans un certain sens, ça rassure, parce que c'est très flippant d'avoir un enfant dont on ne comprend pas le comportement.

Tout ça me fait penser au système des horoscopes ou des voyants : on va les voir quand on est dans le doute, c'est tellement bien foutu qu'on a l'impression que ça a été écrit pour nous, mais ça ne donne aucune solution concrète.

Et puis, permettez moi de poser LA question qui fâche : normalement, au niveau statistiques, le pourcentage de précocité est infime non ? Or, c'est peut être une impression, mais à lire tous les messages ici, ou sur d'autres sujets d'ailleurs, j'ai l'impression que 80% des enfants de néoprofs sont précoces... Suspect

En fait, je pense surtout que les gamins de profs sont peut-être plus éveillés, plus curieux et que dans une classe lambda ou pire de gamins de milieux défavorisés, on les catalogue vite de précoce.
Ce qui est quand même un vrai problème.
avatar
Clarinette
Guide spirituel

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Clarinette le Jeu 23 Fév 2012 - 10:58
Très bonne analyse, Leyade. J'y reconnais tout-à-fait ma fille : à 4-5 ans, c'était une vraie extra-terrestre (on aurait pu lui en faire sauter, des classes, mais le CP m'a paru amplement suffisant, à l'inverse de ses enseignants, fascinés par l'animal...) et ce fut le cas jusqu'en 3ème, à peu près. Là, en terminale, elle fait partie du peloton de tête, ses profs la remarquent encore, mais c'est moins flagrant.
On parle de précocité : ça dit bien ce que ça veut dire...
avatar
leyade
Bon génie

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par leyade le Jeu 23 Fév 2012 - 10:59
Merci! Embarassed

_________________
Maggi is my way, Melfor is my church and Picon is my soutien. Oui bon je sais pas dire soutien en anglais.

la quille temporaire dans

avatar
A Tuin
Sage

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par A Tuin le Jeu 23 Fév 2012 - 11:01
@lilith888 a écrit:
Et puis, permettez moi de poser LA question qui fâche : normalement, au niveau statistiques, le pourcentage de précocité est infime non ? Or, c'est peut être une impression, mais à lire tous les messages ici, ou sur d'autres sujets d'ailleurs, j'ai l'impression que 80% des enfants de néoprofs sont précoces... Suspect

A oui, toi aussi ?

Punaise je me disais que ça devait venir de moi bounce Razz
avatar
leyade
Bon génie

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par leyade le Jeu 23 Fév 2012 - 11:05
Et en tant que parents, et c'est tout à leur honneur, il ne me paraît pas incongru de penser que les profs-parents suivent d'assez près leurs enfants, ou du moins ont conscience de l'importance de l'école, et sont bien placés pour connaitre le niveau "moyen" d'un élève de tel ou tel âge, et/ou ce que l'on peut en attendre, suivent au mieux leurs devoirs, et ont un penchant bien compréhensible pour l'analyse, "l'évaluation" etc...

Ils peuvent aussi "comparer" avec les élèves qu'ils ont eu du même âge que leur enfant, et de par l'effet de moyenne, et si l'on rajoute que l'on se souvient malheureusement plus de ceux qui avaient du mal à comprendre, et/ou qui nous donnaient du fil à retordre, comparativement leur enfant a plus de proba de sortir plus ou moins du lot, ne serait-ce que sur un point précis, sur lequel on va focaliser, ou à un moment précis, que l'on va plus facilement identifier/repérer.


Dernière édition par leyade le Jeu 23 Fév 2012 - 11:11, édité 2 fois

_________________
Maggi is my way, Melfor is my church and Picon is my soutien. Oui bon je sais pas dire soutien en anglais.

la quille temporaire dans

avatar
A Tuin
Sage

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par A Tuin le Jeu 23 Fév 2012 - 11:08
@minnie a écrit:

En fait, je pense surtout que les gamins de profs sont peut-être plus éveillés, plus curieux et que dans une classe lambda ou pire de gamins de milieux défavorisés, on les catalogue vite de précoce.
Je ne vois pas vraiment le rapport. Il y a des ouvriers ou des artisans pas bêtes, soucieux d'élever bien leurs enfants, et ça ne donne pas des enfants nuls ou mous pour autant. Je vais grossir délibérément le trait, mais on ne peut pas expliquer cela par un antagonisme gosses des tours dans le 93 / reste de la population d'enfants (en gros le reste qui serait catalogué précoce ????). C'est idiot. A ce moment-là c'est une façon de se défausser du fait que le fossé entre les illettrés et les autres se creuse de plus en plus. Ce qui n'est pas futé non plus.

Comme pour d'autres éléments ou discussions, peut-être surtout que les gens ayant des problèmes viennent se recamper dans un forum ou sur internet pour essayer de trouver des solutions. Et que l'immense cargaison des autres gens, n'ayant pas besoin de cela, s'abstient. Et cela créée l'impression que. Rolling Eyes
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Thalia de G le Jeu 23 Fév 2012 - 11:21
@lilith888 a écrit:
Et puis, permettez moi de poser LA question qui fâche : normalement, au niveau statistiques, le pourcentage de précocité est infime non ? Or, c'est peut être une impression, mais à lire tous les messages ici, ou sur d'autres sujets d'ailleurs, j'ai l'impression que 80% des enfants de néoprofs sont précoces... Suspect
Tu me rassures. Je pensais être une exception, mes enfants ne le sont pas.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
minnie
Expert spécialisé

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par minnie le Jeu 23 Fév 2012 - 11:22
Ben, c'est juste que quand je vois le niveau de syntaxe et de vocabulaire des mères de gamins de l'école de mon fils, ou encore le fait que certains gamins ne savent pas ce qu'est un livre, et que je vois, ne serait-ce que les jouets du miens (livres, ardoises pour faire du graphisme....) je me dis que ça doit forcément faire une différence de développement.

Alors évidemment, il y a des gamins très intelligents parmi les ouvriers et les artisans, mais je ne les comptais même pas dans ce que j'appelle "milieu défavorisé"

Merci au passage pour la double insulte "c'est idiot" et "ce n'est pas très futé", merci de reformuler au cas où mon intelligence limitée n'aurait pas compris la première fois.
Décidément, me faire insulter ou agresser sur ce sujet va devenir une habitude.
avatar
A Tuin
Sage

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par A Tuin le Jeu 23 Fév 2012 - 11:28
heu Loin de moi l'idée d'agresser ?
Je partais dans un poncif que j'ai dénoncé comme idiot et pas futé, mais en aucun cas ce n'était pour toi heureusement. Je suis bien d'accord pour dire que le fait d'avoir des livres ou de quo écrire, ou certains jeux contribue à éveiller un enfant, là oui totalement Razz mais je pense que cela n'est pas lié exclusivement au fait miraculeux d'être prof. Un enfant de prof n'est pas forcément une merveille, pas plus qu'un enfant de quelqu'un d'autre, dans l'idée c'est ce que j'aimerais exprimer.
minnie
Expert spécialisé

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par minnie le Jeu 23 Fév 2012 - 11:31
@A Tuin a écrit: heu Loin de moi l'idée d'agresser ?
Je partais dans un poncif que j'ai dénoncé comme idiot et pas futé, mais en aucun cas ce n'était pour toi heureusement.
Ok. J'ai mal compris. Excuse-moi. Embarassed
Je suis bien d'accord pour dire que le fait d'avoir des livres ou de quo écrire, ou certains jeux contribue à éveiller un enfant, là oui totalement Razz mais je pense que cela n'est pas lié exclusivement au fait miraculeux d'être prof. Un enfant de prof n'est pas forcément une merveille, pas plus qu'un enfant de quelqu'un d'autre, dans l'idée c'est ce que j'aimerais exprimer.


Ah oui, là on est d'accord.
Et vraiment pour être claire, j'entends par "milieu défavorisé" ceux qui comportent une nette carence intellectuelle.... pas rare dans mon coin.
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Pseudo le Jeu 23 Fév 2012 - 11:34
Surtout que, bizarrement, les statistiques sont révélatrices : il existe bien une corrélation entre milieu socio-professionnel et réussite au test d'intelligence.
De là à penser qu'on mesure effectivement plus un effet environnementale qu'autre chose...

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
A Tuin
Sage

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par A Tuin le Jeu 23 Fév 2012 - 11:36
@minnie a écrit: j'entends par "milieu défavorisé" ceux qui comportent une nette carence intellectuelle.... pas rare dans mon coin. [/i]

veneration Ah oui non mais là d'accord, je ne peux qu'aller dans ton sens.
Mais là c'est encore un autre problème de société qui serait bien long à débattre.
C'est juste qu'un court instant tout à l'heure, je me suis représentée une cour de professeurs s'autocongratulant au sujet des inénarrables exploits accomplis par leurs merveilles respectives. Et j'avoue que cette représentation incongrue m'a fait tressaillir et s'est avérée quelque peu bloquante vache
avatar
Invité6
Habitué du forum

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Invité6 le Jeu 23 Fév 2012 - 12:19
.


Dernière édition par Alarica le Mer 1 Aoû 2012 - 12:50, édité 1 fois
minnie
Expert spécialisé

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par minnie le Jeu 23 Fév 2012 - 12:22
Voilà, c'est tout à fait ce que je voulais dire.
avatar
lilith888
Esprit éclairé

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par lilith888 le Jeu 23 Fév 2012 - 13:25
Mais au bout d'un moment, on parle bien d'un fonctionnement différent du cerveau non ? Donc quelque chose de physique (d'où le fait que le mot "handicap" peut aussi être utilisé pour les précoces). Donc, ça n'a STRICTEMENT rien à voir avec le niveau socio-culturel des parents si tel est le cas.

D'où mon étonnement de cette concentration anormalement élevée ici d'enfants HPI.

Quand je lis les comportements énoncés, j'y vois, au mieux, un enfant à fort caractère, au pire j'y reconnais parfaitement mon fils autiste, mais comme je l'avais déjà souligné, nous sommes en comparaison peu de parents d'enfants autistes ici.
avatar
lilith888
Esprit éclairé

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par lilith888 le Jeu 23 Fév 2012 - 13:29
Alarica a écrit:
Le terme de précocité implique que les enfants sont en avance par rapport aux autres, pas nécessairement que ce sont des génies. Mais quand on est élevé dans un milieu où l'on parle (un français correct), où l'on réfléchit, on est avantagé par rapport à d'autres milieux...

Je ne suis pas d'accord, ou alors il y a un problème de terminologie. Si la précocité, c'est juste être en avance par rapport aux autres, et donc, est lié à un environnement propice (là je dis oui, c'est logique), ok.

Mais on entend ici où là parler de la précocité comme une sorte de "maladie" avec prise en charge psy, analyses comportementales en fonction, etc. Et là, ça n'a plus rien à voir !

Il faudrait savoir à la fin, véritablement, de quoi l'on parle : d'enfants ayant la chance d'avoir des parents lettrés, et donc, légitimement en avance sur les autres, ou d'enfants ayant un dysfonctionnement au niveau du cerveau.
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Pseudo le Jeu 23 Fév 2012 - 13:33
@lilith888 a écrit:Mais au bout d'un moment, on parle bien d'un fonctionnement différent du cerveau non ? Donc quelque chose de physique (d'où le fait que le mot "handicap" peut aussi être utilisé pour les précoces). Donc, ça n'a STRICTEMENT rien à voir avec le niveau socio-culturel des parents si tel est le cas.

D'où mon étonnement de cette concentration anormalement élevée ici d'enfants HPI.

Quand je lis les comportements énoncés, j'y vois, au mieux, un enfant à fort caractère, au pire j'y reconnais parfaitement mon fils autiste, mais comme je l'avais déjà souligné, nous sommes en comparaison peu de parents d'enfants autistes ici.

C'est surement un peu moins binaire. En fait, le fonctionnement du cerveau est une chose encore mystérieuse par bien des aspects. Mais on sait que l'environnement, les expériences vécues, mais aussi mes émotions, conditionnent le développement du cerveau. Il n'est donc pas aberrant de penser que certains environnements finissent par influencer le fonctionnement même du cerveau.
D'autre part, le développement affectif et le développement de intellect sont intimement liés.
La plastique du cerveau, et son fonctionnement, sont affecté par bien des choses, qui n'ont rien à voir avec un acquis de naissance.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
lilith888
Esprit éclairé

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par lilith888 le Jeu 23 Fév 2012 - 13:44
Je veux bien que le cerveau présente encore des points d'ombre, mais de moins en moins quand même (voir la fameuse légende urbaine sur les fameux 20% utilisés)

Si l'on parle de handicap avec aménagements particuliers et nécessaires (ce que semblent nous expliquer les parents d'HPI dans les différents sujets du forum) on ne peut pas mettre ça sur le même plan qu'un influence environnementale, parce que, à ce moment là, TOUS les enfants sont influencés par leur environnement, que ce soit en bien ou en mal.

Nous sommes les premiers à nous désoler/ indigner/ étonner de l'affluence étrange des Dys en tous genres dans nos classes, alors que, là encore, les pourcentages sont censés être infimes, mais nous ne nous étonnons pas du même décalage pour les HPI qui composent nos familles de profs.
avatar
Gryphe
Médiateur

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Gryphe le Jeu 23 Fév 2012 - 13:46
@Pseudo a écrit:C'est surement un peu moins binaire. En fait, le fonctionnement du cerveau est une chose encore mystérieuse par bien des aspects.
J'ai l'impression. Pour les enfants "précoces", on parle de fonctionnement du cerveau "en arborescence", si j'ai bien compris, par opposition à un fonctionnement linéaire. Mais les deux modes de fonctionnement "me parlent", ne peut-on pas utiliser alternativement, voire simultanément, ces deux modes de pensée ?

_________________
Τί ἐστιν ἀλήθεια ;

Certaines rubriques de Neoprofs.org sont en accès restreint. Pour en savoir plus, c'est par ici : http://www.neoprofs.org/t48247-topics-en-acces-restreint-forum-accessible-uniquement-sur-demande-edition-2017
avatar
roxanne
Devin

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par roxanne le Jeu 23 Fév 2012 - 13:51
On s'éloigne un peu du post de départ.Mais concernant le taux "élevé" d'enfants hpi chez les enfants de profs, on prend peut-être la question à l'envers.Il n' y a eff"ctivement pas de raisons pour qu'il y ait plus de surdoués ( ça doit être moins politiquement correct que hpi mais bon c'est un peu ça l'idée quand même ) chez les enfants d'enseignants qu'ailleurs ( et on ne parle pas d'éveil là).Simplement, les enseignants sont peut-être plus conditionnés à les repérer ou à les "chercher".
avatar
Avril69
Neoprof expérimenté

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Avril69 le Jeu 23 Fév 2012 - 13:52
Tout dépend effectivement de ce qu'on appelle précocité.

Certains élèves répondent naturellement et sans efforts aux exigences de l'école. Parmi ceux-ci, il y a des enfants précoces, d'autres qui ne le sont pas spécialement mais qui s'intègrent harmonieusement (ce sont souvent d'ailleurs des enfants qui ont bénéficié d'un cadre bien structuré à la maison, mais pas seulement; il y en a qui sont très autonomes par exemple, d'autres simplement plus mûrs psychologiquement).
Les enfants de profs rentrent souvent dans cette catégorie car ils détiennent souvent plus de clés que les autres (n'ont-ils pas un mode d'emploi vivant à la maison Rolling Eyes )

Ensuite, il a les enfants précoces qui ont été testés (le test de référence est le WISC). Ont dit habituellement que les enfants ayant un QI >130 sont à "haut potentiel" (ou précoces... bien que ce terme soit mal employé car le QI ne change normalement pas avec l'âge, sauf gros accidents du corps ou de l'âme...)
Le niveau socio-culturel n'a normalement pas d'impact, mais peut en avoir surtout sur les résultats les plus inférieurs ("qui peut le plus peut le moins", mais l'inverse n'est pas vrai).
Parmi les enfants "validés HQI", on a constaté que 30% sont en échec scolaire... pour plein de raisons y compris la nature de leur précocité (certains précoces sont homogènes, d'autres inégaux ou fragiles).
Mais on estime aussi que beaucoup d'enfants précoces passent complètement inaperçus.

Ce qui est sûr, c'est que les parents enseignants sont beaucoup plus attentifs. Par ailleurs, il peut aussi y avoir une histoire familiale de "précocité"ou d"intellectualité". Le QI étant en grande proportion héréditaire, il n'est pas étonnant que les personnes concernées se tournent vers des métiers "intellectuels"... il est donc normal qu'il y ait un biais au sein de la population enseignante.


Dernière édition par Avril69 le Jeu 23 Fév 2012 - 14:18, édité 5 fois
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Pseudo le Jeu 23 Fév 2012 - 13:52
@lilith888 a écrit:Je veux bien que le cerveau présente encore des points d'ombre, mais de moins en moins quand même (voir la fameuse légende urbaine sur les fameux 20% utilisés)

Si l'on parle de handicap avec aménagements particuliers et nécessaires (ce que semblent nous expliquer les parents d'HPI dans les différents sujets du forum) on ne peut pas mettre ça sur le même plan qu'un influence environnementale, parce que, à ce moment là, TOUS les enfants sont influencés par leur environnement, que ce soit en bien ou en mal.

Nous sommes les premiers à nous désoler/ indigner/ étonner de l'affluence étrange des Dys en tous genres dans nos classes, alors que, là encore, les pourcentages sont censés être infimes, mais nous ne nous étonnons pas du même décalage pour les HPI qui composent nos familles de profs.

C'est pour ca que plus haut je m'étonnais de ces catégories dans lesquelles on classe les individus. Y en a marre ! C'est pas parce que machin ne pense pas comme bidule qu'il faut traiter ça comme une maladie.

Mais malheureusement, notre système veut se donner des allures d'efficacité. Notre enseignement a désormais une obligation de résultat. Dès lors, soit le système est défaillant, et rate ses objectifs. Soit c'est l'individu qui est défaillant et répertorié comme tel. Donc, on classe les individus dans des boites pour les renvoyer à un dysfonctionnement personnel, histoire de dédouaner le système.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
A Tuin
Sage

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par A Tuin le Jeu 23 Fév 2012 - 14:00
@Avril69 a écrit:
Ceci dit... si on compare avec le niveau des élèves il y a seulement trente ans, globalement, tout le monde a au moins un an de retard... dans ces conditions être "précoce" n'est pas forcément un exploit, non ?

Lol Wink . Tiens, en gros si nous étions actuellement les gosses que nous avons été il y a trente ans, nous serions tous catalogués HPI en gros, avec leurs critères maniérés de maintenant. Razz Est-ce que ce toutes ces sortes de dénominations ne seraient pas des critères comme d'autres pour cacher la misère aujourd'hui ?
Au vu de tout ce qui se dit ici, le fait d'avoir été classé HPI ne signifie pas forcément qu'on va mal se comporter ou avoir une attitude déplacée n'importe où : il y en a qui ont dit avoir des enfants tout à fait équilibrés, ne posant pas de problèmes particuliers.
A priori, il semble donc y avoir simplement des enfants de toute sorte, susceptibles d'avoir des problèmes comportementaux, mais c'est finalement quelque chose qui a l'air indépendant de la "sorte" dont ils ont été classifiés (dys-tout, précoces etc...). Quand on y réfléchit, dans l'absolu il n'y a pas forcément de "sorte" particulière pour les enfants manifestant un degré de pénibilité supérieur à la normale dans tel ou tel domaine. Sinon, il y en a un paquet qui devraient aller voir le psy..... Qu'ils soient classé tel ou tel n'a peut-être rien à voir là-dedans au fond ? C'est peut-être un tort que d'associer le problème comportemental, s'il existe, au type d'élève lorsqu'il a été reconnu de telle ou telle sorte.
Contenu sponsorisé

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum