Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
DH
Monarque

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par DH le Jeu 23 Fév 2012 - 19:10
A 10 jours, la dernière tenait sa tête. Vraiment. P*** elle est HPI, youpi.

enfin... punaise c'est l'ENVIRONNEMENT familial qui est avant otu source de problème ou pas. La suite c'est de la littérature de psy.

avatar
Lora
Neoprof expérimenté

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Lora le Jeu 23 Fév 2012 - 19:11
Alors pourquoi deux enfants élevés au sein d'une même famille sont-ils si différents ?
avatar
Nasopi
Bon génie

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Nasopi le Jeu 23 Fév 2012 - 19:14
@Salsepareille a écrit:Mais, Nasopi, ton fils n'est-il pas un "autiste-précoce"? A la fois précoce (pour le puzzle de mille pièces), et autiste?
J'ai eu un élève dans ma classe: "autiste-précoce" (je ne me souviens plus du terme médical précis). Impossible de le regarder ou de le toucher; mais il avait lu tout Zola en 4ème, en récitait des pans entiers par coeur, et faisait des rédactions à me couper le souffle.
Cela expliquerait que tu trouves en ton fils des symptômes de précocité et d'autisme

Non, il a même une déficience intellectuelle (légère, certes).

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)
avatar
Clarinette
Guide spirituel

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Clarinette le Jeu 23 Fév 2012 - 19:15
@DH a écrit:A 10 jours, la dernière tenait sa tête. Vraiment. P*** elle est HPI, youpi.

enfin... punaise c'est l'ENVIRONNEMENT familial qui est avant otu source de problème ou pas. La suite c'est de la littérature de psy.

Absolument pas d'accord, en tout cas pour ce que nous avons vécu avec Fifille n°2. Les autres, je n'en sais rien.
D'ailleurs, sa soeur aînée, juste très bonne élève, avait été élevée dans le même environnement familial, me semble-t-il...
Bfred
Niveau 8

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Bfred le Jeu 23 Fév 2012 - 19:15
Bonsoir, voici ma petite pierre à l'édifice. Je suis un cas, je devrais changer mon pseudo. Élève très moyenne en primaire( double zéro en orthographe dès le CP), j'ai doublé ma troisième, BAC G en 4 ans( je n'ai pas eu une orientation en enseignement général) Et puis, un DUT en 2 ans, un DEUG, une licence, CAPES sans redoublement, sans mention et souvent en septembre. Pendant ces 6 ans d'étude supérieure, j'ai eu une capacité de travail,de comprendre, de mémoriser incroyable, serais-je devenue précoce ? Non... mais je pense que la précocité est une situation à un moment T, et elle difficile à gérer quand elle n'est pas en adéquation avec le développement psychique.
avatar
A Tuin
Sage

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par A Tuin le Jeu 23 Fév 2012 - 19:17
@Lora a écrit:Alors pourquoi deux enfants élevés au sein d'une même famille sont-ils si différents ?

Résultat de l'environnement + la mentalité de l'enfant, sa façon d'être intrinsèque qui est incompressible.
avatar
Clarinette
Guide spirituel

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Clarinette le Jeu 23 Fév 2012 - 19:17
Le problème de la précocité intellectuelle, c'est justement qu'elle est très rarement en adéquation avec le développement psycho-affectif, et c'est ce qui pose problème.
avatar
Nasopi
Bon génie

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Nasopi le Jeu 23 Fév 2012 - 19:19
@Gryphe a écrit:
@Nasopi a écrit:A deux ans, mon fils faisait tout seul et sans modèle des puzzles pour adultes de 1000 pièces. Puis, il défaisait tout, et il ne refaisait que la diagonale.
Nasopi, c'est fort quand même. :shock: Il est super doué. Et par ailleurs il y a d’autres choses qu'il ne sait pas faire... C’est dingue quand même.
Et ça me parle aussi, même si je ne fais pas de puzzles. Very Happy

Voilà, exactement ; par exemple, au même âge, il ne parlait pas du tout, ne savait pas jouer... humhum
Ce développement compètement hétérogène est, en fait, assez typique de l'autisme.

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)
avatar
Nasopi
Bon génie

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Nasopi le Jeu 23 Fév 2012 - 19:22
@lilith888 a écrit:
@Gryphe a écrit:
@Nasopi a écrit:A deux ans, mon fils faisait tout seul et sans modèle des puzzles pour adultes de 1000 pièces. Puis, il défaisait tout, et il ne refaisait que la diagonale.
Nasopi, c'est fort quand même. :shock: Il est super doué. Et par ailleurs il y a d’autres choses qu'il ne sait pas faire... C’est dingue quand même.

Pas si étonnant que cela. Il l'a fait facilement (je pense) parce que les autistes ont une mémoire phénoménale pour combler tout ce qui leur manque.

Oui, c'est ça. Le mien, en fait, il retenait la forme de chaque pièce (c'est ce que le psy nous avait expliqué). Il fonctionnait uniquement par la mémoire. Ce que représentait le puzzle ne signifiait rien, pour lui.

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)
avatar
Vudici
Fidèle du forum

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Vudici le Jeu 23 Fév 2012 - 19:35
@Nasopi a écrit:
@Salsepareille a écrit:Ces parents-là te diront que ça se voit à la façon que le bébé a de redresser la tête lorsqu'il est sur le ventre. Ou au temps d'éveil (ouverture des yeux).

A la maternité, ma fille dormait peu. Tout le monde s'extasiait, disait qu'elle était très éveillée. Même le photographe avait remarqué qu'elle tenait bien les yeux ouverts.
Résultat : elle est autiste.

Je ne sais pas si Junior est hp ou pas: jamais fait tester et maintenant, il va bien, donc je ne le ferai pas. Mais je le soupçonne de l'être. Lui aussi dormait peu (c'est un euphémisme...) et vers trois ans, son comportement me faisait baliser 'achement: le seul sentiment qu'il manifestait était la colère (sauf, heureusement, au moment du coucher), il refusait le contact physique et le contact oculaire, refusait de nous parler au matin...
Mon médecin était formel: ce n'était pas de l'autisme, Junior ayant une imagination débordante (jouait beaucoup à être fermier, chevalier,...). Bon, mais le gamin était mal, c'était clair.
Ce n'est que lorsqu'il a su lire, vers 5 ans et demi, que la situation a vraiment évolué. Je me souviens d'avoir retenu mon souffle les premières fois qu'il est venu me faire un câlin... pour ne pas l'effrayer. Restait cette curieuse manie de fuir le contact oculaire, un gros dégoût de l'école et une difficulté à mettre des mots sur ses émotions (il s'était battu avec son ami, il essayait de me le raconter tout en sautant dans la cuisine et s'interrompait pour me déclarer que 17, c'était la moitié de 34 -en GS, donc- et que le quart, on ne savait pas faire mais si parce que ça ferait 8 et demi mais on ne peut pas couper les dalles de la cuisine en deux, sauf pour mettre un placard. L'histoire de la dispute a quand-même fini, morceau par morceau, par sortir).

C'est sûr que je préférais une éventuelle précocité à un éventuel autisme. Mais ce qui comptait vraiment, c'était qu'il aille mieux, qu'il soit heureux. Aujourd'hui, c'est un adolescent de douze ans (où est passé mon gamin d'il y a six mois?), qui "oublie" qu'il avait une leçon, pianote sur son gsm et est amoureux... pas besoin de test!

_________________
Front de Libération des Lichens Injustement Massacrés
avatar
Patissot
Vénérable

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Patissot le Jeu 23 Fév 2012 - 19:43
J'ai été diagnostiqué comme étant précoce à la suite des tests que l'on m'a fait passé lorsque j'ai sauté une classe (la quatrième), mais cela ne m'a pas vraiment aidé. Ma scolarité fût pénible (brimades, exclusion, ennui,...). J'ai perdu mon temps à l'école, mais je suis tellement attaché à mes habitudes que j'ai décidé de continuer. Laughing

_________________
« Déjà, certaines portions de ma vie ressemblent aux salles dégarnies d'un palais trop vaste, qu'un propriétaire appauvri renonce à occuper tout entier. »
avatar
Gryphe
Médiateur

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Gryphe le Jeu 23 Fév 2012 - 19:47
@Patissot a écrit:J'ai perdu mon temps à l'école, mais je suis tellement attaché à mes habitudes que j'ai décidé de continuer. Laughing
Et c'est toi aussi qui fais du japonais sur ton temps libre, non ? Very Happy
avatar
marie91270
Érudit

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par marie91270 le Jeu 23 Fév 2012 - 19:56
Pensez vous que la précocité puisse avoir un caractère héréditaire ?
Mon père a été diagnostiqué précoce lorsqu'il était adolescent (153 de QI), mon frère et moi sommes également précoces (139 et 141 de QI).

J'ai sauté une classe, mais ma scolarité a été difficile, je me sentais très différente, je n'arrivais pas à me faire d'amis, je m'ennuyais beaucoup en classe. Mes parents ont regretté mon saut de classe, et quand est venu le tour de mon petit frère, ils ont refusé qu'il en saute une aussi. Résultat, il s'est ennuyé toute sa scolarité, encore plus que moi, tout en se sentant aussi différent et exclu ...
avatar
Avril69
Neoprof expérimenté

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Avril69 le Jeu 23 Fév 2012 - 20:03
Oui, la précocité a un caractère héréditaire comme je le disais plus haut...

Bon, je reviens plus tard, car vous avez écrit un fleuve cet après-midi, j'ai pas encore pu tout lire ! :livre:


Dernière édition par Avril69 le Jeu 23 Fév 2012 - 20:05, édité 2 fois
avatar
marie91270
Érudit

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par marie91270 le Jeu 23 Fév 2012 - 20:05
@Avril69 a écrit:Oui, la précocité a un caractère héréditaire comme je le disais plus haut...

Oups Embarassed Je n'avais pas tout lu...
avatar
ysabel
Devin

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par ysabel le Jeu 23 Fév 2012 - 20:28
Précoce ? je lisais couramment à 4.5 ans et je suis passée au CP une année plus tôt... je n'ai jamais fait le moindre effort à l'école.

Quand j'ai repris la fac 7 ans après avoir quitté le lycée je n'avais rien oublié de mes cours de français au lycée (que je n'avais jamais écoutés ou pris en note) j'ai eu le capes sans bosser outre mesure.

Je retiens tout ce que je lis, sans effort... je sais que j'ai un esprit synthétique et rapide qui étonne tjs mes collègues.

mais je ne saurai dire si j'étais précoce... à mon âge, ça ne se faisait pas vraiment.

à 2.5 ans mon fils parlait mieux que la plupart des gamins de 6/7 ans, et il comptait les points au tennis. à 3.5 ans il a découvert seul les tables d'addition. Par contre dès le CP il est entré en guerre contre l'école et je lui ai fait quitté le collège pour un pré-apprentissage car ça devenait impossible. Par contre il retient tout ce qu'il entend ou lit (s'il le veut). Je ne l'ai jamais fait testé... qu'est-ce que cela aurait changé ? de toute manière, déjà que la seule chose qu'on me dit pour son comportement à l'école "c'est parce qu'il n'a pas de père" (bordel, j'ai failli en assommer plus d'un à cause de cela ; leur psy à la petite semaine) alors si en plus il avait été détecté HPI !

Ce que je vois surtout, c'est qu'aujourd'hui, l'école ne nourrit plus intellectuellement les élèves "doués", c'était différent à mon époque. L'an passé, fiston a eu la moyenne à une interro de physique alors qu'il n'avait pas assisté au cours (ni repris d'ailleurs) depuis au moins 6 semaines... D'aileurs c'est souvent qu'il me le disait : je n'apprends rien ou alors on passe une heure sur un truc tout con etc.

Il semblerait que le frère de mon père était "précoce"

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
nico robin
Niveau 3

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par nico robin le Jeu 23 Fév 2012 - 20:51
Je suis aussi HQI, j'ai passé le WAIS adulte. Je suis la seule de toute ma famille, mes parents ne sont pas profs, ma mère est même très stupide. Le seul membre de ma famille HQI est mon mari.

Je préfère HQI à toutes les autres dénominations : il ne veut dire qu'une seule chose, nous obtenons un score élevé à un test de QI (WISC ou WAIS).

Pour les curieux, vous pouvez jeter un œil au pré test en ligne de mensa.
avatar
Babayaga
Vénérable

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Babayaga le Jeu 23 Fév 2012 - 22:14
@Adri a écrit:Effectivement, le diagnostic, c'est utile quand il y a un problème à régler, sinon, c'est chercher la petite bête...
Mais même si toi tu ne cherches pas à quel âge un enfant doit faire ci ou ça, ton entourage, au sens très large (même de parfaits inconnus dans la rue) vont t'y renvoyer très vite.
Souvenirs de bac à sable avec mon aîné Rolling Eyes N'ayant pas eu d'autre tout petit dans mon entourage proche, je n'avais aucune idée de quoi à quel âge, c'était : "Ben il sait faire ci ou ça, oui, c'est lui, quoi ! "
Mais effectivement, la société veut des cases...


c'est pas faux : le printemps est précoce Laughing

Hi hi, moi pareil, mon premier j'avais aucune idée. tant mieux, il était à la ramasse sur tout et a eu un rythme d'acquisition très lent pour tout. Mais maintenant ça va cheers
Quand j'ai eu ma seconde j'ai un peu pris conscience que dire "maman" à 27 mois c'est tard Rolling Eyes
avatar
Babayaga
Vénérable

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Babayaga le Jeu 23 Fév 2012 - 22:40
@A Tuin a écrit:
@Lora a écrit:On les envoie voir un psy pour qu'ils rentrent dans le moule !

Les psys, après, que pour des adultes faisant la démarche il puisse y avoir un apport, c'est la moindre des choses.
Mais en essayant de me représenter la chose, je me dis que ça doit être drôlement intrusif pour un petit enfant d'être amené par ses parents voir ce genre de personnes. Même petit, on se rend bien compte des choses : on doit se dire que si les parents font la démarche de nous amener à tel endroit voir un bonhomme ou une bonne femme qui va procrastiner sur le pourquoi du comment de nos actes et pensées supposées, c'est qu'on n'est même pas compris par ceux qui le devraient, à savoir les parents. Ce qui peut être pris pour une forme de trahison, sans parler du fait que petit, on vit en général dans le présent, on ne réfléchit pas des plombes au pourquoi du comment de ce qu'on fait. Cela engendre peut-être du dépit, de la tristesse, de la colère supplémentaire pour une partie des enfants.
Il serait intéressant de savoir s'il y a systématiquement des retentissements positifs et bénéfiques pour les enfants concernés, dans une telle démarche.

Je n'avais jamais réfléchi à l'aspect intrusif mais c'est intéressant. En ce qui concerne mon fils, je ne crois pas qu'il ait eu ce sentiment de trahison quand je l'ai amené chez le psy. Au départ c'était une psychologue d'un CAMSP et il y allait avec plaisir en général, et ressortait parfois un peu excité, elle le faisait crier pour se libérer. Je n'ai pas trouvé que ça lui apporte quoi que ce soit. Un an plus tard il a commencé à se faire suivre par un pédopsychiatre psychanaliste libéral, un drôle de monsieur un peu particulier. Mais dès le départ j'ai trouvé que mon fils était apaisé par ces séances. Ca fait 18 mois maintenant et on commence à voir le bout, on commence à envisager d'arrêter de le faire suivre car certains problèmes sont presque résolus. A l'école tout se passe bien maintenant.
Par contre je suis peut-être hors sujet car il n'est pas précoce. Il n'est pas en retard non plus, mais le point de départ c'était une crainte qu'il le soit (en retard).
avatar
Patissot
Vénérable

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Patissot le Jeu 23 Fév 2012 - 22:58
@Gryphe a écrit:
@Patissot a écrit:J'ai perdu mon temps à l'école, mais je suis tellement attaché à mes habitudes que j'ai décidé de continuer. Laughing
Et c'est toi aussi qui fais du japonais sur ton temps libre, non ? Very Happy

Je suis toujours confronté à un dilemme lorsqu'il s'agit d'occuper mon temps libre: lire un poème de Tamura Ryûichi, étudier la structure des espaces de Banach, m'attaquer à un essai sur Naruse ou commencer à lire Le Château. Lorsque la question vient à se poser il déjà trop tard, la seule manière de trancher étant alors de procrastiner sur le net. Laughing

_________________
« Déjà, certaines portions de ma vie ressemblent aux salles dégarnies d'un palais trop vaste, qu'un propriétaire appauvri renonce à occuper tout entier. »
avatar
Malaga
Modérateur

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Malaga le Jeu 23 Fév 2012 - 23:30
Nous avons eu, au collège, un formateur spécialisé dans les HPI. Il nous a expliqué que la majorité de la population avait un QI compris entre 80 et 120. Mais que dans la salle où se déroulait la réunion, nous étions nombreux à avoir plus de 120 de QI, puisque nous avons tous bac +3 environ et que plus le niveau d'études est haut, plus on trouve des personnes HPI.

Sinon, moi aussi, j'ai sauté une classe (le CP): je peux faire partie du club?! Wink


_________________
     

J'utilise des satellites coûtant plusieurs millions de dollars pour chercher des boîtes Tupperware dans la forêt ; et toi, c'est quoi ton hobby ?
avatar
Clarinette
Guide spirituel

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Clarinette le Jeu 23 Fév 2012 - 23:37
HPI, ce n'est pas 120 de QI : je crois avoir lu quelque part que tout détenteur du bac avait en moyenne 110 ... Enfin, c'était il y a quelques années , maintenant, vu le niveau du bac, c'est peut-être 95 ! lol!
avatar
Malaga
Modérateur

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Malaga le Ven 24 Fév 2012 - 0:04
@Clarinette a écrit:HPI, ce n'est pas 120 de QI : je crois avoir lu quelque part que tout détenteur du bac avait en moyenne 110 ... Enfin, c'était il y a quelques années , maintenant, vu le niveau du bac, c'est peut-être 95 ! lol!

Non, effectivement, il a expliqué qu'un HPI commençait à 130. Je voulais simplement dire qu'il est sans doute normal qu'il y ait plus de HPI dans une profession qui a un concours d'entrée exigeant.
avatar
Jane
Guide spirituel

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Jane le Ven 24 Fév 2012 - 7:49
Je n'ai pas tout lu, mais:
-HPI, c'est plus de 130 de QI, ce qui représente environ 2% de la population.
-HPI ce n'est pas être "super intelligent" mais avoir une intelligence qui a un fonctionnement différent (dite en arborescence), ce qui explique que certains HPI puissent être en difficulté, voire en échec scolaire
-HPI c'est un diagnostic qu'on peut poser quand ça ne va pas bien à l'école, quelles que soient les raisons: ennui, problèmes de comportement, phobie scolaire...
-HPI c'est héréditaire, ce qui explique qu'il y ait des fratries HPI.
-au HPI peuvent être associés des troubles nombreux: vraies dyslexie et dyspraxie (+troubles visuo-spatiaux).
-HPI, c'est pas un cadeau, ça peut être extraordinairement compliqué.

Voilà.
avatar
lilith888
Esprit éclairé

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par lilith888 le Ven 24 Fév 2012 - 8:26
@Malaga a écrit:
Non, effectivement, il a expliqué qu'un HPI commençait à 130. Je voulais simplement dire qu'il est sans doute normal qu'il y ait plus de HPI dans une profession qui a un concours d'entrée exigeant.

Moui, enfin, être professeur aujourd'hui ne fait pas de nous des élites intellectuelles de la patrie, il me semble (sans vouloir nous dénigrer, bien sûr, mais plus dans l'optique de nous préserver d'un éventuel melon, voire d'une éventuelle erreur de parcours : profs > HPI > enfants de profs > HPI puisque héréditaire)

Je m'étonnais ici du nombre anormalement élevé d'HPI, je ne m'attendais pas à une réponse aussi simple, je l'avoue... Descartes
avatar
lilith888
Esprit éclairé

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par lilith888 le Ven 24 Fév 2012 - 8:29
@Jane a écrit:Je n'ai pas tout lu, mais:
-HPI, c'est plus de 130 de QI, ce qui représente environ 2% de la population.
-HPI ce n'est pas être "super intelligent" mais avoir une intelligence qui a un fonctionnement différent (dite en arborescence), ce qui explique que certains HPI puissent être en difficulté, voire en échec scolaire
-HPI c'est un diagnostic qu'on peut poser quand ça ne va pas bien à l'école, quelles que soient les raisons: ennui, problèmes de comportement, phobie scolaire...
-HPI c'est héréditaire, ce qui explique qu'il y ait des fratries HPI.
-au HPI peuvent être associés des troubles nombreux: vraies dyslexie et dyspraxie (+troubles visuo-spatiaux).
-HPI, c'est pas un cadeau, ça peut être extraordinairement compliqué.

Voilà.

Je te rejoins complètement dans cette vision là Jane, mais alors, comment expliquer les 2% / la multitude ici ?? (de parents et d'enfants qui ont, apparemment, été diagnostiqués comme tels)
Et c'est bien ce que je disais : il s'agit d'un fonctionnement différent du cerveau, et non, ce n'est pas un cadeau, et ça peut même se rapprocher du handicap (d'où certains symptômes communs avec l'autisme asperger)
Contenu sponsorisé

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum