Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
lilith888
Expert spécialisé

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par lilith888 le Ven 24 Fév 2012 - 8:29
@Jane a écrit:Je n'ai pas tout lu, mais:
-HPI, c'est plus de 130 de QI, ce qui représente environ 2% de la population.
-HPI ce n'est pas être "super intelligent" mais avoir une intelligence qui a un fonctionnement différent (dite en arborescence), ce qui explique que certains HPI puissent être en difficulté, voire en échec scolaire
-HPI c'est un diagnostic qu'on peut poser quand ça ne va pas bien à l'école, quelles que soient les raisons: ennui, problèmes de comportement, phobie scolaire...
-HPI c'est héréditaire, ce qui explique qu'il y ait des fratries HPI.
-au HPI peuvent être associés des troubles nombreux: vraies dyslexie et dyspraxie (+troubles visuo-spatiaux).
-HPI, c'est pas un cadeau, ça peut être extraordinairement compliqué.

Voilà.

Je te rejoins complètement dans cette vision là Jane, mais alors, comment expliquer les 2% / la multitude ici ?? (de parents et d'enfants qui ont, apparemment, été diagnostiqués comme tels)
Et c'est bien ce que je disais : il s'agit d'un fonctionnement différent du cerveau, et non, ce n'est pas un cadeau, et ça peut même se rapprocher du handicap (d'où certains symptômes communs avec l'autisme asperger)
avatar
DH
Monarque

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par DH le Ven 24 Fév 2012 - 8:32
oui, alors moi je te rassure. Je suis pas HPI et , à mon avis, très loin de l'être. Je me suis amusée à faire les test proposés par nico RObin et bien c'est moyen. Je n'ai pas eu le concours en me balladant. J'ai bossé, à mon sens, pas mal durant ces cinq ans. J'ai une bonne sensiblité littéraire mais ça ne rentre pas en ligne de compte des tests apparemment. Je pense avoir un très gros quotient émotionnel par contre mais ça ce n'eest pas inné , c'est la longue pratique de mon enfance/adolescence. Je pense être éclairée et je comprends très bien les gens. Après , les suites logiques de dominos, figures and co ben... bof et , en plus, ça me gonfle.

Je crois sincèrement qu'un enfant très intelligent va se faire chier à l'école comme d'autres avant lui. Est-ce normal? oui et non. Est-ce logique que ça le gave? oui. Encore plus maintenant qu'il y a trente ans avec ce niveau ras les paquerettes. En revanche, je reste convaincue qu'un enfant très intelligent doit pouvoir s'épanouir chez lui.
avatar
Jane
Guide spirituel

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Jane le Ven 24 Fév 2012 - 8:38
@lilith888 a écrit:
@Jane a écrit:Je n'ai pas tout lu, mais:
-HPI, c'est plus de 130 de QI, ce qui représente environ 2% de la population.
-HPI ce n'est pas être "super intelligent" mais avoir une intelligence qui a un fonctionnement différent (dite en arborescence), ce qui explique que certains HPI puissent être en difficulté, voire en échec scolaire
-HPI c'est un diagnostic qu'on peut poser quand ça ne va pas bien à l'école, quelles que soient les raisons: ennui, problèmes de comportement, phobie scolaire...
-HPI c'est héréditaire, ce qui explique qu'il y ait des fratries HPI.
-au HPI peuvent être associés des troubles nombreux: vraies dyslexie et dyspraxie (+troubles visuo-spatiaux).
-HPI, c'est pas un cadeau, ça peut être extraordinairement compliqué.

Voilà.

Je te rejoins complètement dans cette vision là Jane, mais alors, comment expliquer les 2% / la multitude ici ?? (de parents et d'enfants qui ont, apparemment, été diagnostiqués comme tels)
Et c'est bien ce que je disais : il s'agit d'un fonctionnement différent du cerveau, et non, ce n'est pas un cadeau, et ça peut même se rapprocher du handicap (d'où certains symptômes communs avec l'autisme asperger)

Je ne sais pas pourquoi il y a autant d'HPI ici et autant de parents d'enfants HPI. L'hérédité a à voir avec le diagnostic, et sans doute l'école, pour les HPI qui y ont réussi est un rempart solide contre l'intrusion de la société à laquelle les HPI ne sont pas forcément adaptés. Bon, je ne vais pas faire ma psy à deux balles, mais c'est une vision qui me semble plausible, non ?
Et oui, je suis d'accord avec toi quand tu dis que le HPI peut se rapprocher du handicap; quand mon fils à 3 ans (car oui, il lisait à 3 ans, d'ailleurs il connaissait les lettres à 18 mois pale ), rangeait ses livres par taille, par couleur, par thème ou par auteur plusieurs fois dans la journée, était renfermé, refusait de parler à quiconque sauf moi et passait ses nuits entières à pleurer à cause de crises d'angoisses envahissantes, je me suis vraiment posé la question du handicap.
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Celeborn le Ven 24 Fév 2012 - 8:45
@Jane a écrit:
-HPI, c'est plus de 130 de QI, ce qui représente environ 2% de la population.
-HPI ce n'est pas être "super intelligent"

Ces deux points sont contradictoires. Alors soit l'échelle du QI, c'est n'importe quoi, soit être HPI, c'est être quantitativement + intelligent.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
Jane
Guide spirituel

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Jane le Ven 24 Fév 2012 - 8:48
Et si tu ajoutes la fin de la phrase "mais une intelligence qui fonctionne différemment" tu t'aperçois que si, c'est parfaitement compatible.
La pensée en arborescence, c'est être assailli d'une quantité d'informations et devoir se trouver obligé à faire le tri (ce qui peut être fort compliqué si on considère que les HPI ont souvent une mémoire extraordinaire). Ils sont intelligents tout comme d'autres le sont, mais il ont un "super raisonnement" plutôt qu'une "super intelligence".
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Celeborn le Ven 24 Fév 2012 - 8:49
@Jane a écrit:Ils sont intelligents tout comme d'autres le sont, mais il ont un "super raisonnement" plutôt qu'une "super intelligence".

L'intelligence étant la faculté à raisonner, j'avoue que la distinction m'échappe.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
Lora
Neoprof expérimenté

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Lora le Ven 24 Fév 2012 - 9:20
Le problème c'est qu'ils raisonnent très bien pour un problème de maths, par exemple, mais pas du tout dans leur vie quotidienne. Du coup, j'ai parfois l'impression d'avoir un bébé de 2 ans à la maison. En ce moment, mon mari pense que le psy s'est trompé : vu son comportement, ce n'est pas possible qu'il soit plus intelligent que les autres !
avatar
leyade
Bon génie

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par leyade le Ven 24 Fév 2012 - 9:30
Peut être alors la différence se situe-t-elle entre intelligence abstraite et intelligence pratique ?

_________________
Maggi is my way, Melfor is my church and Picon is my soutien. Oui bon je sais pas dire soutien en anglais.
avatar
Jane
Guide spirituel

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Jane le Ven 24 Fév 2012 - 10:07
@Celeborn a écrit:
@Jane a écrit:Ils sont intelligents tout comme d'autres le sont, mais il ont un "super raisonnement" plutôt qu'une "super intelligence".

L'intelligence étant la faculté à raisonner, j'avoue que la distinction m'échappe.

Voilà pour la pensée en arborescence:
http://anhugar.wifeo.com/la-pensee-en-arborescence.php
http://www.cogitoz.com/Upload/Downloads/Medias_Dec_2009_N_408_Sante_Magazine.pdf
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Celeborn le Ven 24 Fév 2012 - 10:14
J'ai un QI supérieur à 130, et je n'ai jamais pensé de cette façon.

Je ne comprends pas pourquoi on parle de précocité si en fait il s'agit d'un mode de fonctionnement différent. Et s'il faut enseigner à ces enfants de façon différente, alors il leur faut une classe spéciale avec du personnel formé à le faire. Parce que moi, je ne peux pas enseigner de plusieurs manières à la fois.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
Lora
Neoprof expérimenté

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Lora le Ven 24 Fév 2012 - 10:20
C'est ce qu'on appelle la différenciation ! lol!
On parle de précoce parce que comme ils comprennent plus vite que les autres, forcément on peut aller plus vite et ils sont alors en avance, " précoce ".
avatar
lilith888
Expert spécialisé

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par lilith888 le Ven 24 Fév 2012 - 10:20
@Celeborn a écrit:J'ai un QI supérieur à 130, et je n'ai jamais pensé de cette façon.

Je ne comprends pas pourquoi on parle de précocité si en fait il s'agit d'un mode de fonctionnement différent. Et s'il faut enseigner à ces enfants de façon différente, alors il leur faut une classe spéciale avec du personnel formé à le faire. Parce que moi, je ne peux pas enseigner de plusieurs manières à la fois.

Merci Celeborn de mentionner cette question que j'avais déjà posée plus haut.
Il faut, je pense, bien savoir de quoi l'on parle. Effectivement, les enfants de Jane relèvent de l'HPI, d'après ce qu'elle en dit. Mais la multiplication d'HPI ici s'explique aussi peut-être par le fait que tous ne relèvent pas, en réalité, de cette catégorie là.

C'est bien pour cela que, dès le départ, j'ai axé sur le fonctionnement différent du cerveau. Et, heureusement, cela ne touche pas autant d'enfants qu'on voudrait nous le faire croire (encore une fois, heureusement pour eux, d'ailleurs)

Un enfant replié sur lui-même, ou au contraire très actif n'est pas nécessairement HPI. Il faudrait plutôt se pencher du coté du fonctionnement du cerveau.
avatar
lilith888
Expert spécialisé

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par lilith888 le Ven 24 Fév 2012 - 10:21
edit


Dernière édition par lilith888 le Ven 24 Fév 2012 - 10:25, édité 1 fois
avatar
lilith888
Expert spécialisé

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par lilith888 le Ven 24 Fév 2012 - 10:24
Je pense que toute l'erreur est de confondre "précoce" (qui peut s'expliquer par l'influence de parents profs, effectivement)
et "HPI" qui est un fonctionnement différent du cerveau (et qui là, n'a strictement rien à voir avec l'environnement socio-culturel)
avatar
Gryphe
Médiateur

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Gryphe le Ven 24 Fév 2012 - 10:30
@Jane a écrit:
Voilà pour la pensée en arborescence:
Est-ce quelqu’un pourrait m'expliquer comment fonctionne un cerveau qui ne fonctionne pas en arborescence, parce que là, ce n'est pas très clair, si c’est un fonctionnement différent, c'est différent de quoi ? C'est une vraie question, hein.
avatar
freche
Expert spécialisé

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par freche le Ven 24 Fév 2012 - 10:31
Je n'ai pas tout lu, mais la précocité (appelée surdouement) est détectée par un test, ne disparaît pas à l'age adulte (le QI reste le même) sauf problèmes de dépression ou autre, mais est sûrement moins visible. Les tests sont statistiques et 5% de la population est au-delà de 126 (soit 1 élève par classe), ce qui est considéré comme la limite inférieure pour une précocité intellectuelle (2 écart type).
La moitié de la population est au dessus de 100, l'autre moitié en dessous.
Il y a autant de précoce dans toutes les couches de la population, mais les enfants qui sont suivis par les parents ont plus de chances d'exploiter leurs capacités de façon scolaire.
Le pourcentage de précoce en LP est supérieur à celui de la moyenne de la population (environ 10% des élèves de LP sont surdoués, mais pas adaptés à l'école). C'est juste qu'on ne les remarque pas.
Le terme de précocité n'est donc pas juste une avance qui se résorberait par la suite, sinon, on considère plutôt qu'on parle d'enfants bien (trop?) stimulés et bien adaptés à l'école.
avatar
roxanne
Devin

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par roxanne le Ven 24 Fév 2012 - 10:49
@lilith888 a écrit:
@Malaga a écrit:
Non, effectivement, il a expliqué qu'un HPI commençait à 130. Je voulais simplement dire qu'il est sans doute normal qu'il y ait plus de HPI dans une profession qui a un concours d'entrée exigeant.

Moui, enfin, être professeur aujourd'hui ne fait pas de nous des élites intellectuelles de la patrie, il me semble (sans vouloir nous dénigrer, bien sûr, mais plus dans l'optique de nous préserver d'un éventuel melon, voire d'une éventuelle erreur de parcours : profs > HPI > enfants de profs > HPI puisque héréditaire)

Je m'étonnais ici du nombre anormalement élevé d'HPI, je ne m'attendais pas à une réponse aussi simple, je l'avoue... Descartes
ben surtout qu'on a un concours très spécialisé, comme plein d'autres personnes d'ailleurs..mais moi je n'ai pas une grande intelligence logique ou mathématiques par exemple .
avatar
A Tuin
Sage

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par A Tuin le Ven 24 Fév 2012 - 10:50
@lilith888 a écrit:Moui, enfin, être professeur aujourd'hui ne fait pas de nous des élites intellectuelles de la patrie, il me semble (sans vouloir nous dénigrer, bien sûr, mais plus dans l'optique de nous préserver d'un éventuel melon, voire d'une éventuelle erreur de parcours : profs > HPI > enfants de profs > HPI puisque héréditaire)

lol! Ca me fait penser au film Les rivières pourpres.

pingouin pingouin

avatar
Adri
Monarque

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Adri le Ven 24 Fév 2012 - 10:50
Laughing en lisant les articles mis en lien par Jane, je me dis que :
- mon aîné, précoce (enfin je croyais) bien adapté à l'école, un an d'avance et d'excellents résultats, etc. ... ne pense peut-être pas si différemment que ça, mais ...
- mon deuxième, toujours à rêvasser, digresser, imaginer, qui met toujours des plombes à faire qc... finalement, il pense peut-être en arborescence Laughing

Bref, pas sûre que la lecture de ce genre d'articles permettent à des parents de savoir, pas sûre non plus que ça fasse reculer l'épidémie de HPI ou précoces !
avatar
Lora
Neoprof expérimenté

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Lora le Ven 24 Fév 2012 - 10:54
Mais la seule façon de savoir est de faire un test, c'est tout, il n'y a pas de questions à se poser en lisant des articles par-ci par-là.
avatar
Adri
Monarque

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Adri le Ven 24 Fév 2012 - 10:57
Je me doute bien Lora, mais je ne ressens pas l'utilité de tests pour mes loustics (qui sont forcément exceptionnels puisque ce sont mes enfants Rolling Eyes ), je me disais juste que ça peut alimenter bien des fantasmes chez les parents.
avatar
Lora
Neoprof expérimenté

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Lora le Ven 24 Fév 2012 - 11:00
Oui, c'est sûr. Mais on ne peut pas dire " Mon enfant est précoce " si on n'a pas fait les tests. Bien sûr, on peut remarquer des " choses ", mais c'est tout.
avatar
Clarinette
Guide spirituel

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Clarinette le Ven 24 Fév 2012 - 11:02
Pour moi, un test de QI n'est qu'un indicateur parmi d'autres, à utiliser si l'enfant apparaît en souffrance parce qu'en trop grand décalage avec ses congénères, ou entre son développement intellectuel et affectif, ou psycho-moteur...
Un parent qui se rengorge parce que son enfant est HPI, c'est qu'il a juste un enfant très intelligent et adapté, parce que, un vrai HPI, c'est un peu la croix et la bannière à élever au quotidien. Et encore, la mienne était manifestement plus simple que d'autres.
avatar
Ruthven
Monarque

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Ruthven le Ven 24 Fév 2012 - 11:07
@Gryphe a écrit:
@Jane a écrit:
Voilà pour la pensée en arborescence:
Est-ce quelqu’un pourrait m'expliquer comment fonctionne un cerveau qui ne fonctionne pas en arborescence, parce que là, ce n'est pas très clair, si c’est un fonctionnement différent, c'est différent de quoi ? C'est une vraie question, hein.

Je trouve que c'est une curieuse façon aussi de présenter la pensée en arborescence ; l'arborescence n'est pas le désordre, mais la perception globale et intuitive de la multiplicité des relations entre les idées. Généralement, on réfléchit dans la discursivité, c'est-à-dire qu'on élabore des liens logiques entre les idées de manière progressive, les rares HPI que j'ai connus ne réfléchissait pas ainsi mais avaient une perception immédiate et synoptique des relations entre les idées, mais avaient beaucoup de mal à restituer un développement qui les lie.

En ce moment, je pense que j'en ai une en cours, mais qui n'a pas de problème avec l'école, et c'est franchement affolant d'un point de vue intellectuel : elle comprend tout, tout de suite, repère où cela coince et apparemment réussi à construire ses plans sans vraiment travailler (elle est capable de faire une dissert. en philo du jour au lendemain).
avatar
Lora
Neoprof expérimenté

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Lora le Ven 24 Fév 2012 - 11:13
@Clarinette a écrit:Pour moi, un test de QI n'est qu'un indicateur parmi d'autres, à utiliser si l'enfant apparaît en souffrance parce qu'en trop grand décalage avec ses congénères, ou entre son développement intellectuel et affectif, ou psycho-moteur...
Un parent qui se rengorge parce que son enfant est HPI, c'est qu'il a juste un enfant très intelligent et adapté, parce que, un vrai HPI, c'est un peu la croix et la bannière à élever au quotidien. Et encore, la mienne était manifestement plus simple que d'autres.
D'accord à 1000 % !
avatar
Adri
Monarque

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Adri le Ven 24 Fév 2012 - 11:13
D'accord avec toi, Lora.
Si c'est par rapport à ma parenthèse sur mon aîné, disons qu'il a dû faire quelques tests il y a bien longtemps (c'est mon généraliste qui l'avait envoyé) de façon à pouvoir sauter une classe (pas facile de se faire entendre, même avec un enfant qui lit vraiment couramment - et pas seulement - en début de MS, il fallait un papier, un truc officiel...) la psy à l'époque l'avait trouvé bien en avance, précoce (après, ce que j'ai pu entendre des test m'avait laissée, disons, perplexe Rolling Eyes ). Ca peut sans doute sembler contradictoire par rapport à ce que je disais auparavant, à savoir, ne pas avoir besoin de faire passer des tests, ne pas avoir besoin qu'on les range dans des cases. Ces tests-là, qui n'avaient pas donné lieu à un quelconque chiffrage, pas de taux de QI, ont permis de répondre à un besoin précis à un moment donné : lui permettre de sauter une classe pour éviter qu'il ne s'ennuie comme un rat mort à l'école... il a finalement sauté le CP.
Et je n'emploie le terme précoce que dans le sens : a fait / fait des choses en avance par rapport à d'autres, il a oublié d'être bête (enfin pas tout le temps Rolling Eyes ).

Pour le reste, notamment le diagnostic express sur mon deuxième, c'est une boutade, parce que la représentation de la pensée en arborescence m'a bien fait rire...
Contenu sponsorisé

Re: Sommes-nous tous précoces ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum