Pour discuter (dans la paix, et un peu la guerre) de nos goûts et dégoûts littéraires...

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pour discuter (dans la paix, et un peu la guerre) de nos goûts et dégoûts littéraires...

Message par LadyC le Lun 27 Fév 2012 - 10:49

Comme promis (et encore pardon Clarinette pour la pollution du topic lecture Embarassed ), un fil où s'étriper joyeusement sur les auteurs que nous adorons et ceux que nous abhorrons...

En espérant que le smiley "je vais faire une boucherie" n'apparaisse pas trop souvent, et surtout ne se concrétise pas ! Razz

Et en espérant qu'après tout, cela redonnera peut-être à certains (dont moi) envie d'aller re-goûter à des "abhorrés", et d'enrichir la catégorie des "adorés", puisqu'aimer fait tellement plus de bien que de haïr... I love you

A vous !

P.S. : et on attend (ou pas) que les modos aient le temps de copier-coller nos échanges animés de la fin (à ce jour, cette heure) du fil "Propositions de lecture pour le club néo littéraire n°3" ; merci d'avance à eux ! fleurs

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour discuter (dans la paix, et un peu la guerre) de nos goûts et dégoûts littéraires...

Message par stench le Lun 27 Fév 2012 - 10:59

Ok, vous allez peut-être me donner envie de relire un bouquin que j'ai vraiment détesté... C'est, si mes souvenirs sont bons, le seul livre que je n'ai pas terminé tellement j'ai trouvé ça chiant, sans saveur, sans style. Je me dis donc que j'ai dû passer à côté de ce livre que certains semblent aimer.

A vous donc de m'expliquer pourquoi La Condition humaine est un bon livre! Smile

stench
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour discuter (dans la paix, et un peu la guerre) de nos goûts et dégoûts littéraires...

Message par User5899 le Lun 27 Fév 2012 - 11:27

@stench a écrit:Ok, vous allez peut-être me donner envie de relire un bouquin que j'ai vraiment détesté... C'est, si mes souvenirs sont bons, le seul livre que je n'ai pas terminé tellement j'ai trouvé ça chiant, sans saveur, sans style. Je me dis donc que j'ai dû passer à côté de ce livre que certains semblent aimer.

A vous donc de m'expliquer pourquoi La Condition humaine est un bon livre! Smile
J'aime bien dans ce livre tous ces personnages qui se rendent compte qu'ils ne se connaissent pas, qu'ils ne connaissent pas leur voix, qu'ils ne se reconnaissent pas quand ils se font des grimaces dans le miroir, que seule une action d'éclat pourra éventuellement les révéler à eux-mêmes. Bon. En même temps, est-ce que ça fait un bon livre ? Je ne répondrai pas Smile

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour discuter (dans la paix, et un peu la guerre) de nos goûts et dégoûts littéraires...

Message par Hannibal le Lun 27 Fév 2012 - 11:56

Pas assez apprécié la Condition humaine pour la défendre, mais j'en accuse un peu moins le livre que mon propre jugement. Je pense qu'au fond il mérite mieux que l'impression assez terne que j'en garde .

En revanche, je crois bien que je déteste vraiment P. Quignard... Souvenir exaspéré d'un petit livre qui s'appelait le nom sur le bout de la langue, pseudo-méditation prétentieuse qui m'avait paru s'employer poussivement et avec affectation à chausser les bottes de M. Blanchot et de quelques autres.
Jamais voulu rouvrir un Quignard depuis, je dois dire, ce qui n'est peut-être pas très charitable de ma part.

_________________
"Quand la pierre tombe sur l'oeuf, malheur à l'oeuf.
Quand l'oeuf tombe sur la pierre, malheur à l'oeuf." (proverbe)

Hannibal
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour discuter (dans la paix, et un peu la guerre) de nos goûts et dégoûts littéraires...

Message par User5899 le Lun 27 Fév 2012 - 12:08

@Hannibal a écrit:Pas assez apprécié la Condition humaine pour la défendre, mais j'en accuse un peu moins le livre que mon propre jugement. Je pense qu'au fond il mérite mieux que l'impression assez terne que j'en garde .

En revanche, je crois bien que je déteste vraiment P. Quignard... Souvenir exaspéré d'un petit livre qui s'appelait le nom sur le bout de la langue, pseudo-méditation prétentieuse qui m'avait paru s'employer poussivement et avec affectation à chausser les bottes de M. Blanchot et de quelques autres.
Jamais voulu rouvrir un Quignard depuis, je dois dire, ce qui n'est peut-être pas très charitable de ma part.
J'ai "bossé" Tous les matins du monde pour les T L, mais franchement, bof, bof, bof. Ces phrases limpides, courtes, sèches... C'est pas compliqué, je n'en ai rien retenu et si je devais passer l'examen, là, je serais bien embêté.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour discuter (dans la paix, et un peu la guerre) de nos goûts et dégoûts littéraires...

Message par JPhMM le Lun 27 Fév 2012 - 12:09

Qu'est-ce que "bien écrire" (pour un écrivain) ?

Je vous pose la question car un jour un ami et moi nous sommes quasiment étripés à propos de Hegel. Je trouve que son écriture est si parfaite qu'elle en devient sorcière (enthousiasmante, stricto sensu, en-thous-iasmante Razz ). Lui trouvait qu'Hegel ne savait pas écrire.

Mais qu'est-ce que signifie "bien écrire" ?

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour discuter (dans la paix, et un peu la guerre) de nos goûts et dégoûts littéraires...

Message par Hannibal le Lun 27 Fév 2012 - 12:58

@JPhMM a écrit:Qu'est-ce que "bien écrire" (pour un écrivain) ?

Je dirais banalement que c'est parvenir à condenser des significations dans une harmonie parfaite entre fond et forme, au point de les rendre indissociables, si l'on veut bien admettre qu'ils ne le sont pas toujours.

J'admire aussi beaucoup Hegel, mais je le lis pour l'essentiel en français. Si peu que je puisse en juger, ce n'est sans doute pas un esthète en ce qui concerne le style, mais s'il est vrai qu'une architecture conceptuelle peut relever aussi d'un jugement esthétique, son oeuvre est à l'évidence une de ces cathédrales de l'esprit qui forcent l'admiration.
(Il faudrait cependant des images moins figées que celles-là pour rendre compte de ce qu'il y a de vivant et de dynamique dans cette pensée-là...).







Hannibal
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour discuter (dans la paix, et un peu la guerre) de nos goûts et dégoûts littéraires...

Message par Mufab le Lun 27 Fév 2012 - 14:03

@JPhMM a écrit:
Mais qu'est-ce que signifie "bien écrire" ?

Moins calée qu'Hannibal, j'essaie une définition : bien écrire, c'est être reconnaissable, à la fois par un style, et par des préoccupations (et d'ailleurs plutôt par le style, peut-être), se distinguer.

Après, plus subjectivement, c'est à la fois ce qui est à ma portée, en tant que lecteur, et me fait dépasser ce que j'aurais pensé seule... A la fois donner à lire de l'universel, mais en ajoutant sa touche de singularité dans sa façon de voir le monde, au sens large.

Chaispas si c'est clair scratch

Par exemple, pour moi, Claudel est à mille lieues d'écrire bien (pas taper non plus, c'est complètement subjectif, et je respecte cet écrivain qui a ses lecteurs), parce qu'il ne me parle pas, je n'arrive pas à le suivre...


Dernière édition par Mufab le Lun 27 Fév 2012 - 14:10, édité 2 fois

_________________
Poky et Lucas, dessin de Phi :

"Là où on ne lit pas, là où on n'élit pas, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l'homme."
(Yvan Pommaux, auteur "Jeunesse")

Mufab
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour discuter (dans la paix, et un peu la guerre) de nos goûts et dégoûts littéraires...

Message par Mufab le Lun 27 Fév 2012 - 14:08

Et la sincérité aussi... J'ai l'impression que cela se sent, dans un livre, quand l'auteur ne triche pas, ne copie pas, ne cherche pas à en jeter.

_________________
Poky et Lucas, dessin de Phi :

"Là où on ne lit pas, là où on n'élit pas, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l'homme."
(Yvan Pommaux, auteur "Jeunesse")

Mufab
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour discuter (dans la paix, et un peu la guerre) de nos goûts et dégoûts littéraires...

Message par Nasopi le Lun 27 Fév 2012 - 15:16

Voici certains des livres que je n'ai jamais réussi à finir (outre La Condition humaine Laughing ) : La Nouvelle Héloïse de Rousseau, Ulysse de Joyce, Le rivage des Syrtes de Gracq.
Et ceux que j'ai lus au moins vingt fois, et dont je ne me lasse pas : Madame Bovary, Les liaisons dangereuses, Les raisins de la colère, La vingt-cinquième heure...

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)

Nasopi
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour discuter (dans la paix, et un peu la guerre) de nos goûts et dégoûts littéraires...

Message par arcenciel le Lun 27 Fév 2012 - 15:23

Je n'ai jamais pu dépasser les premières pages du "Parfum "de Suskind, de "La belle du seigneur" de Cohen, d'"Au nom de la rose" de U Eco, du "Choix de Sophie" entre autres... Style? Sujet? je ne sais...

arcenciel
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour discuter (dans la paix, et un peu la guerre) de nos goûts et dégoûts littéraires...

Message par InvitéeHr le Lun 27 Fév 2012 - 17:13

Nathalie Sarraute pour moi, j'ai essayé, je n'y arrive pas.

InvitéeHr
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour discuter (dans la paix, et un peu la guerre) de nos goûts et dégoûts littéraires...

Message par JEMS le Lun 27 Fév 2012 - 17:15

Moi c'est Nothomb

_________________

JEMS
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour discuter (dans la paix, et un peu la guerre) de nos goûts et dégoûts littéraires...

Message par thrasybule le Lun 27 Fév 2012 - 17:18

@JEMS a écrit:Moi c'est Nothomb
C'est qui ça? heu Ah oui celle avec le chapeau qui ressemble à Harry Potter sous psychotropes?

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour discuter (dans la paix, et un peu la guerre) de nos goûts et dégoûts littéraires...

Message par JPhMM le Lun 27 Fév 2012 - 17:21

@Hannibal a écrit:
@JPhMM a écrit:Qu'est-ce que "bien écrire" (pour un écrivain) ?

Je dirais banalement que c'est parvenir à condenser des significations dans une harmonie parfaite entre fond et forme, au point de les rendre indissociables, si l'on veut bien admettre qu'ils ne le sont pas toujours.

J'admire aussi beaucoup Hegel, mais je le lis pour l'essentiel en français. Si peu que je puisse en juger, ce n'est sans doute pas un esthète en ce qui concerne le style, mais s'il est vrai qu'une architecture conceptuelle peut relever aussi d'un jugement esthétique, son oeuvre est à l'évidence une de ces cathédrales de l'esprit qui forcent l'admiration.
(Il faudrait cependant des images moins figées que celles-là pour rendre compte de ce qu'il y a de vivant et de dynamique dans cette pensée-là...).







@Mufab a écrit:
@JPhMM a écrit:
Mais qu'est-ce que signifie "bien écrire" ?

Moins calée qu'Hannibal, j'essaie une définition : bien écrire, c'est être reconnaissable, à la fois par un style, et par des préoccupations (et d'ailleurs plutôt par le style, peut-être), se distinguer.

Après, plus subjectivement, c'est à la fois ce qui est à ma portée, en tant que lecteur, et me fait dépasser ce que j'aurais pensé seule... A la fois donner à lire de l'universel, mais en ajoutant sa touche de singularité dans sa façon de voir le monde, au sens large.

Chaispas si c'est clair scratch

Par exemple, pour moi, Claudel est à mille lieues d'écrire bien (pas taper non plus, c'est complètement subjectif, et je respecte cet écrivain qui a ses lecteurs), parce qu'il ne me parle pas, je n'arrive pas à le suivre...

Merci. veneration

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour discuter (dans la paix, et un peu la guerre) de nos goûts et dégoûts littéraires...

Message par carlotta le Lun 27 Fév 2012 - 17:22


Je n'aime pas du tout mais alors pas du tout Vargas.

carlotta
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour discuter (dans la paix, et un peu la guerre) de nos goûts et dégoûts littéraires...

Message par Invité le Lun 27 Fév 2012 - 17:33

Celui que je ne peux pas supporter, c'est Romain Gary. J'ai la sensation que ses œuvres sont d'une vacuité assez terrible, et ça n'a pas grand choseà voir avec son style, que je ne trouve pas particulièrement désagréable...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour discuter (dans la paix, et un peu la guerre) de nos goûts et dégoûts littéraires...

Message par InvitéeHr le Lun 27 Fév 2012 - 17:37

Je n'aime pas pour ma part le concept du 'bien écrire', enfin si on s'entend bien sur ce que recouvre la notion. Les oeuves qui m'ont le plus marquée sont au contraire celles qui tendent à l'obscurité stylistique, Faulkner et Malcolm Lowry du côté des écrivains anglo-saxons. Il y a une critique qui parlé de la sombre musique du chaos pour ces oeuvres-là et je trouve que c'est bien trouvé.

InvitéeHr
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour discuter (dans la paix, et un peu la guerre) de nos goûts et dégoûts littéraires...

Message par Hannibal le Lun 27 Fév 2012 - 18:01

heather a écrit:Je n'aime pas pour ma part le concept du 'bien écrire
Si on parle de la joliesse du style, en un sens un peu académique, en effet, on trouvera sans mal des chefs-d'oeuvre qui se passent très bien d'élégance. Il me semble qu'on peut tout de même y inclure ce qui relève plus largement de la signifiance.

Hannibal
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour discuter (dans la paix, et un peu la guerre) de nos goûts et dégoûts littéraires...

Message par User5899 le Mar 28 Fév 2012 - 0:29

@arcenciel a écrit:Je n'ai jamais pu dépasser les premières pages du "Parfum "de Suskind, de "La belle du seigneur" de Cohen, d'"Au nom de la rose" de U Eco, du "Choix de Sophie" entre autres... Style? Sujet? je ne sais...
Eco explique qu'il a écrit les cent premières pages du Nom de la rose de façon à chasser les lecteurs habitués aux facilités de lecture et aux romans de gare... Smile
C'est Le Nom de la rose
C'est Belle du Seigneur

Laughing

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour discuter (dans la paix, et un peu la guerre) de nos goûts et dégoûts littéraires...

Message par Clarinette le Mar 28 Fév 2012 - 0:40

@arcenciel a écrit:Je n'ai jamais pu dépasser les premières pages du "Parfum "de Suskind, de "La belle du seigneur" de Cohen, d'"Au nom de la rose" de U Eco, du "Choix de Sophie" entre autres... Style? Sujet? je ne sais...
Tu as fait la liste des bouquins qui m'ont le plus marquée ? Razz
Enfin, le choix de Sophie, c'est un bon bouquin de vacances, disons, mais le Parfum, le Nom de la Rose et surtout Belle du Seigneur : bisous
Comme quoi, les goûts et les couleurs de chacun, hein...

_________________

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour discuter (dans la paix, et un peu la guerre) de nos goûts et dégoûts littéraires...

Message par loup des steppes le Mar 28 Fév 2012 - 1:59

@JEMS a écrit:Moi c'est Nothomb

topela un livre de Nothomb me fait le même effet qu'un livre de gare, la dernière page refermée, on a l'impression de n'avoir rien lu.. (pas taper, j'ai déjà assez mal à la tête comme ça !)

J'adore l'oeuvre de Dylan Thomas, celle de Hermann Hesse, "Au-dessous du Volcan", en particulier, de Malcolm Lowry, "Le Quatuor d' Alexandrie" de Lawrence Durrell m'avait bien plu, "Cent ans de Solitude" et d'autres de Gabriel Garcia Marquez, les romans d'André Brink pour la détente, "Moi Qui Ai Servi le Roi d'Angleterre" de Bohumil Hrabal m'avait ravie, etc... la liste serait longue, et finalement il y a très peu d'écrivains français dans ma liste de livres préférés, mais "Voyage au bout de la Nuit" de Céline m'avait enchanté (pas l'auteur, le livre), je n'ai rien contre Malraux, et je suis fan de Baudelaire et Rimbaud, Eluard aussi et Apollinaire... bon en poésie il y a beaucoup de français..et la aussi la liste serait longue.


_________________
[i] "Là où sont mes pieds, je suis à ma place." prov. Amérindien
"Choose the words you use with care: they create the world around you"

loup des steppes
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour discuter (dans la paix, et un peu la guerre) de nos goûts et dégoûts littéraires...

Message par Duplay le Mar 28 Fév 2012 - 2:00

Moi, c'est Duras que je ne supporte pas : le style, le personnage... Je n'ai jamais pu digérer L'Amant si bien que, malgré les avis positifs concernant entre autres Un Barrage contre le Pacifique, je ne suis jamais parvenue à trouver le courage d'aller plus loin.

Sa syntaxe me donne envie de coller des mandales à tout ce qui bouge... :boxe:

Mais il faut reconnaître, comme disait Desproges, qu'elle n'a pas écrit que des conneries...

Spoiler:
elle en a filmé aussi ! Razz




Dernière édition par Mowgli le Mar 28 Fév 2012 - 7:23, édité 1 fois

Duplay
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour discuter (dans la paix, et un peu la guerre) de nos goûts et dégoûts littéraires...

Message par loup des steppes le Mar 28 Fév 2012 - 2:06

de Duras, moi j'avais bien aimé "Le Ravissement de Lol V. Stein"et "Le Vice-Consul" mais j'avoue que "L' Amant" est très mauvais comparé à ceux-là, pour moi en tout cas...

_________________
[i] "Là où sont mes pieds, je suis à ma place." prov. Amérindien
"Choose the words you use with care: they create the world around you"

loup des steppes
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour discuter (dans la paix, et un peu la guerre) de nos goûts et dégoûts littéraires...

Message par Reine Margot le Mar 28 Fév 2012 - 7:19

je n'aime pas le nouveau roman et l'ensemble des écrivains qui s'y rattachent.
Je déteste Robbe-Grillet, je n'y suis jamais arrivée.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum