[sondage] Sélection du roman "Néo-club littéraire" de mars : le roman français du XIXe siècle

Page 10 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Choisissez le roman que vous aimeriez lire pour la troisième édition du "Néo-club littéraire".

15% 15% 
[ 8 ]
4% 4% 
[ 2 ]
4% 4% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
4% 4% 
[ 2 ]
17% 17% 
[ 9 ]
6% 6% 
[ 3 ]
4% 4% 
[ 2 ]
6% 6% 
[ 3 ]
4% 4% 
[ 2 ]
4% 4% 
[ 2 ]
15% 15% 
[ 8 ]
8% 8% 
[ 4 ]
2% 2% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
2% 2% 
[ 1 ]
2% 2% 
[ 1 ]
3% 3% 
[ 2 ]
 
Total des votes : 52

Re: [sondage] Sélection du roman "Néo-club littéraire" de mars : le roman français du XIXe siècle

Message par MrBrightside le Dim 25 Mar 2012 - 21:54

@JPhMM a écrit:
@MrBrightside a écrit:Hey hey! Clarinette, quand est-ce qu'on ouvre le sondage pour les propositions de classique étranger??? cheers
Ça sert à rien. Ce sera "Au cœur des ténèbres". Point barre.
Na !

!non, moi je vote Tess d'Urbervilles, parce que je viens de l'entamer Twisted Evil
Puis j'ai pas lu Au Coeur des Ténébres, mais Conrad, merci... Razz

MrBrightside
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: [sondage] Sélection du roman "Néo-club littéraire" de mars : le roman français du XIXe siècle

Message par thrasybule le Dim 25 Mar 2012 - 21:56

la ciudad y los perrrrrrrrrrrrrrrrrrrros!!!!!!

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: [sondage] Sélection du roman "Néo-club littéraire" de mars : le roman français du XIXe siècle

Message par Ergo le Dim 25 Mar 2012 - 21:56

@MrBrightside a écrit:
Puis j'ai pas lu Au Coeur des Ténébres, mais Conrad, merci... Razz
J'en garde d'excellents souvenirs de prépa! Very Happy

Thomas Hardy, par contre... humhum Rolling Eyes

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [sondage] Sélection du roman "Néo-club littéraire" de mars : le roman français du XIXe siècle

Message par JPhMM le Dim 25 Mar 2012 - 21:57

@LadyC a écrit:Menteur : c'est par vengeance. Tu n'as pas digéré l'imposition des Trois Mousquetaires (c'est moi qu'ai gagné, na !), c'est tout. Alors tu veux imposer ton arbitraire tyrannique maintenant. Alors que tu as tellement aimé Dumas que, si j'ai bien compris, tu t'es réinscrit gratuitement... si c'est pas de la mauvaise foi ça... Razz
Mais chut, tu es en train de tuer un plan parfait !

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: [sondage] Sélection du roman "Néo-club littéraire" de mars : le roman français du XIXe siècle

Message par Oudemia le Dim 25 Mar 2012 - 21:58

Au fait, quel est le jour de la discussion autour des Trois mousquetaires?

Oudemia
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [sondage] Sélection du roman "Néo-club littéraire" de mars : le roman français du XIXe siècle

Message par MrBrightside le Dim 25 Mar 2012 - 21:59

@Ergo a écrit:
@MrBrightside a écrit:
Puis j'ai pas lu Au Coeur des Ténébres, mais Conrad, merci... Razz
J'en garde d'excellents souvenirs de prépa! Very Happy

Thomas Hardy, par contre... humhum Rolling Eyes

On nous a asséné les 20 premiers chapitres de Lord Jim en M1. J'avais l'impression de manger un far breton au pommes de terre, tant le style est léger et aérien!
On dit pas de mal de Hardy, grâce à lui j'ai réussi à avoir 10/20 à ma dissert d'agreg! Laughing

_________________

MrBrightside
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: [sondage] Sélection du roman "Néo-club littéraire" de mars : le roman français du XIXe siècle

Message par Invité le Dim 25 Mar 2012 - 22:01

@MrBrightside a écrit:Hey hey! Clarinette, quand est-ce qu'on ouvre le sondage pour les propositions de classique étranger??? cheers

Ah oui hein! Je n'ai plus rien à lire!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [sondage] Sélection du roman "Néo-club littéraire" de mars : le roman français du XIXe siècle

Message par JPhMM le Dim 25 Mar 2012 - 22:03

@Al a écrit:Ah oui hein! Je n'ai plus rien à lire!
Voilà bien une chose qui ne m'est pas arrivée depuis le siècle dernier.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: [sondage] Sélection du roman "Néo-club littéraire" de mars : le roman français du XIXe siècle

Message par Ergo le Dim 25 Mar 2012 - 22:07

lol! et un peu Sad aussi.

MrBrightside, c'est vrai que Conrad n'est pas le plus aérien des auteurs. Laughing
Et j'avais oublié qu'Hardy, c'était l'année dernière!

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [sondage] Sélection du roman "Néo-club littéraire" de mars : le roman français du XIXe siècle

Message par Clarinette le Dim 25 Mar 2012 - 22:08

Salut les jeunes !

Je rentre d'une rando exténuante de 9 heures (je suis cuite !) et après un bon bain délassant et une tasse de bouillon, me voici prête à être enfournée sous la couette.

Pour moi, les choses sont un peu compliquées :
- pour mon club littéraire IRL, il y avait 3 bouquins à lire : j'en ai lu un, presque fini l'autre (encore 100 pages, tout de même) donc il m'en reste un.... pour jeudi soir ! affraid
- Les 3 M, j'adore, mais je m'endors dessus tous les soirs, donc lu seulement 300 pages, mais ça devrait le faire d'ici le samedi 29, date convenue pour notre discussion. Ça va à tout le monde, cette date ?

Quant aux propositions pour les classiques étrangers, je lançerai le fil demain, mais là.... Sleep
Que ceci ne vous empêche pas de discuter agréablement ici même pendant que je roupille ! Very Happy

_________________

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [sondage] Sélection du roman "Néo-club littéraire" de mars : le roman français du XIXe siècle

Message par MrBrightside le Dim 25 Mar 2012 - 22:09

@Ergo a écrit: lol! et un peu Sad aussi.

MrBrightside, c'est vrai que Conrad n'est pas le plus aérien des auteurs. Laughing
Et j'avais oublié qu'Hardy, c'était l'année dernière!

L'année dernière et encore cette année Smile En plus là ils ont le film :/
Conrad, non, moi je dis, non. wanted

_________________

MrBrightside
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: [sondage] Sélection du roman "Néo-club littéraire" de mars : le roman français du XIXe siècle

Message par JPhMM le Dim 25 Mar 2012 - 22:12

@Ergo a écrit:et un peu Sad aussi.
Pourquoi ? heu

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: [sondage] Sélection du roman "Néo-club littéraire" de mars : le roman français du XIXe siècle

Message par JPhMM le Dim 25 Mar 2012 - 22:12

@Clarinette a écrit:Salut les jeunes !
Salut toi Very Happy

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: [sondage] Sélection du roman "Néo-club littéraire" de mars : le roman français du XIXe siècle

Message par Ergo le Dim 25 Mar 2012 - 22:15

@JPhMM a écrit:
@Ergo a écrit:et un peu Sad aussi.
Pourquoi ? heu
Parce qu'on manque de temps pour tout lire! Wink

Bon roupillage, Clarinette! Sleep

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [sondage] Sélection du roman "Néo-club littéraire" de mars : le roman français du XIXe siècle

Message par Clarinette le Sam 31 Mar 2012 - 21:45

Bon, eh bien, à moi d'ouvrir le bal sur les 3 M, apparemment.
Tout d'abord, une excellente redécouverte d'une oeuvre que j'avais lue adolescente. A l'époque, je crois que j'étais passée à côté de l'humour et de la critique sociale, pour me délecter de l'intrigue et de ses rebondissements.
Une galerie de personnages pittoresques, savoureux (les valets, Bonacieux, le procureur et sa femme...), un grand contraste entre les personnalités des quatre mousquetaires (qui m'avait aussi échappé à la première lecture, ou que j'avais oublié), une Milady réellement terrifiante de noirceur et de duplicité, tout cela dans un bon français tel qu'on l'aime.
Bref, je me suis régalée. C'est vraiment le genre de romans qui peut réconcilier n'importe qui avec les grands classiques.
A vous ! Very Happy

_________________

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [sondage] Sélection du roman "Néo-club littéraire" de mars : le roman français du XIXe siècle

Message par Invité le Dim 1 Avr 2012 - 0:16

Ben je n'ai pas vraiment aimé. Embarassed
Le livre se lit facilement mais je ne me suis pas attachée aux personnages. J'ai éprouvé de l'indifférence pour le héros à partir du moment où il a abandonné son cheval Bouton d'or, c'est vous dire. Et j'ai trouvé les autres assez fades.
Et puis la fin, bof: oh mais quelle surprise, tout le monde se retrouve au même endroit! La vengeance finale, une horreur, mais tellement prévisible, tous les personnages se font justice dans ce roman.

Par contre, Voyage au centre de la Terre, c'était très bien, vraiment très amusant!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [sondage] Sélection du roman "Néo-club littéraire" de mars : le roman français du XIXe siècle

Message par LadyC le Dim 1 Avr 2012 - 0:28

Ah, je suis contente de n'avoir pas été la seule à m'indigner de l'abandon de Bouton d'or !
Bon, je posterai mieux demain, là je bâââââille, donc je vais dire des bêtises.
Teaser : bilan mitigé, car je suis très sensible à l'aspect "moral"... à peu près inexistant ici ; par contre, la langue du XIXe et l'aspect "aventures" était bien sympathique [sic : j'accorde au singulier exprès, qu'on se le dise].

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [sondage] Sélection du roman "Néo-club littéraire" de mars : le roman français du XIXe siècle

Message par Oudemia le Dim 1 Avr 2012 - 10:29

"Bouton d'or"!
mais il le retrouve plus tard, vous n'avez pas remarqué?


Est-ce qu'il ne faudrait pas mettre en place un nouveau fil pour la discussion?

J'ai lu ce livre avant mes 10 ans, il m'a donné des repères historiques.
La seule chose qui m'intriguait c'est que d'Artagnan n'ait pas remarqué plus tôt la fleur de lis (que M garde sa chemise je trouvais cela bizarre, pourtant je ne savais pas grand-chose sur le sujet...).
J'adorais déjà la personnalité de chacun, l'étalement des embûches à l'aller, puis des pertes de chevaux au retour, la façon dont Milady séduit Felton, l'astuce d'Athos qui utilise le billet du cardinal pour se faire obéir du bourreau, le coup de théâtre avec l'identité dudit bourreau

De relecture en relecture je me suis aperçue, il était temps, qu'il est profondément immoral que d'A. veuille séduire la femme mariée qu'est Constance, qu'il ne séduira finalement qu'en esprit puisqu'elle est enlevée avant qu'ils aient concrétisé.
Et aussi que prendre la place de de Wardes est une abomination (je trouvais cela plutôt drôle à l'époque), et coucher avec Kitty à défaut de sa maîtresse aussi!
Donc l'aspect "moral" inexistant, oui LadyC, mais je suppose que tu veux parler du portrait moral, de la psychologie de chacun?
Pas d'accord, c'est finement observé et très cohérent, y compris pour la grande jeunesse d'A., ce qui est répété tout au long du roman.


J'ai lu 20 ans après dans l'édition expurgée de la bibliothèqie verte, le vicomte de Bragelonne dans les 5 tomes de l'édition Nelson, reçue pour Noël chez des amis de mes parents quand j'étais en 5e: le temps de revenir à la maison -ils habitaient en banlieue, le trajet était long- j'en étais au tome 2 que mon père a confisqué le soir...
Là j'ai appris le nom de jeune fille de Mme de Montespan, ce qu'est une hamadryade, fait connaissance avec Fouquet et Pélisson: Dumas, une encyclopédie pour la jeunesse!






Oudemia
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [sondage] Sélection du roman "Néo-club littéraire" de mars : le roman français du XIXe siècle

Message par Carabas le Dim 1 Avr 2012 - 11:05

@LadyC a écrit:Ah, je suis contente de n'avoir pas été la seule à m'indigner de l'abandon de Bouton d'or !
Quand je l'ai lu, j'ai trouvé qu'ils crevaient beaucoup de chevaux, dans ce livre. Sad

En vrai, je n'ai découvert ce roman qu'adulte. Pourquoi? Parce qu'enfant et ado, je détestais les trucs de cape et d'épée. Comme je détestais les romans d'aventures. Du coup, j'ai découvert beaucoup de classiques jeunesse après 20 ans : Dumas, Verne, Stevenson...

Donc je ne l'ai pas relu, vu que ma lecture ne date que de quelques années.

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: [sondage] Sélection du roman "Néo-club littéraire" de mars : le roman français du XIXe siècle

Message par LadyC le Dim 1 Avr 2012 - 11:26

Je reviens :

Avant d'oublier, @Oudemia : non, je ne parlais pas de l'aspect "psychologique" en disant "moral". Je parlais de l'immoralité...
- D'Artagnan qui abandonne son vieux cheval juste après que son père lui ait enjoint, arguments d'affection et de loyauté à l'appui, de ne pas le faire (bonjour le respect de l'autorité paternelle, qu'il est censé avoir comme valeur).
- Le fait que Constance soit mariée n'est un problème ni pour D'Artagnan ni pour Constance. Bon, on la comprend, vu son mari... Là, ce qui me fait davantage grimper aux rideaux, c'est que cet "amour" est juste un désir auquel on donne de l'importance (j'ai envie de coucher avec cette petite femme, je vais dire que je suis "amoureux") ; OK, il est jeune, mais je suis tellement fatiguée de cette attitude des hommes dans la vraie vie... et si c'était la seule chose dans le bouquin...
- D'être "amoureux" de Constance n'empêche pas D'Artagnan - sans même se poser de question ou se faire de reproche : c'est bien naturel - de coucher avec Milady et Ketty. Cette dernière, ne parlons même pas de la manière dont il la traite, l'utilisant pour obtenir Milady, et utilisant la finesse de la cloison et le danger d'être entendu pour arriver à ses fins la première fois ; sachant l'importance encore plus grande de la virginité à cette époque...
- D'être "un homme d'honneur" n'empêche pas d'Artagnan, alors qu'il ne connaît pas encore l'infamie de Milady (ce qui d'ailleurs n'empêcherait pas que ce soit bien vil), de l'abuser pour coucher avec elle. À vomir, désolée.
En bref, les femmes sont à protéger du viol (par un méchant, car un quasi-viol par un "gentil", c'est trop d'honneur qu'on leur fait) ou de la mort, mais on peut les utiliser tant qu'on veut, aucun problème. Les relations d'honneur et de respect ne s'appliquent qu'aux hommes.
Je sais, je sais, j'investis beaucoup trop d'affectivité et de moralité une fiction, avec laquelle je devrais garder la distance de l'appréciation esthétique, mais... bah, je ne me referai pas ! Razz

Pour parler des chevaux (plus léger), en effet, on les traite n'importe comment. Et les trois mousquetaires méprisent de manière choquante le cadeau magnifique transmis par d'Artagnan, et dont ils n'étaient que les dépositaires. L'humour est limite je trouve.
Bouton d'or n'est retrouvé que par hasard.

Je suis d'accord avec Al pour la faiblesse de la fin : l'aspect "hasard" est dommage, il vaudrait mieux qu'Athos ait connu le bourreau de Lille par exemple...

Bon, en-dehors de ces passages, ça n'en a pas l'air, mais j'ai bien aimé... beaucoup d'allant dans la narration (on a l'impression de vivre l'aventure au galop comme les personnages...), personnages intéressants en bien ou en mal, une Milady diabolique à souhait (un peu fatigant quand même, ce topos de la femme gentille+bête / intelligente+méchante-voire-diabolique), des considérations historiques au milieu desquelles j'étais complètement perdue enfant mais que j'ai appréciées aujourd'hui, de même que le ton humoristique qui m'a valu de bons rires régulièrement...

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [sondage] Sélection du roman "Néo-club littéraire" de mars : le roman français du XIXe siècle

Message par Carabas le Dim 1 Avr 2012 - 12:15

En même temps, je pars du principe que le roman ne doit pas être politiquement correct. De plus, il porte la marque de son époque, avec ses personnages schématiques, ses coups de théâtre caractéristiques du roman feuilleton...

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: [sondage] Sélection du roman "Néo-club littéraire" de mars : le roman français du XIXe siècle

Message par freche le Dim 1 Avr 2012 - 12:20

Je n'ai lu qu'une cinquantaine de page, mais quand j'aurai fini, je donnerai mon avis (un jour...)

freche
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: [sondage] Sélection du roman "Néo-club littéraire" de mars : le roman français du XIXe siècle

Message par Ergo le Dim 1 Avr 2012 - 12:26

@freche a écrit:Je n'ai lu qu'une cinquantaine de page, mais quand j'aurai fini, je donnerai mon avis (un jour...)
Pareil. Rolling Eyes

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [sondage] Sélection du roman "Néo-club littéraire" de mars : le roman français du XIXe siècle

Message par Oudemia le Dim 1 Avr 2012 - 12:28

@LadyC

-Le cheval jaune: il ne s'en défait qu'à son arrivée à Paris, après avoir subi des moqueries tout au long du voyage,l'obéissance au père, ça a des limites.

-Immoralité: pour Constance et Ketty, d'accord, je l'ai signalé plus haut; pour les autres, c'est un livre d'adultes, pour des adultes qui n'hésitaient pas plus que maintenant à coucher...
Ce n'est pas "bien", mais ça ne m'a jamais choquée; et les femmes, pour ce qu'on devine de "Marie Michon", sont aussi légères que les hommes

-Tout le monde se retrouve à la fin: le coup de génie c'est justement que ça se passe là où Milady a "été élevée", comme elle le dit à Rochefort; que le bourreau recruté par Athos soit celui qui avait officié pour elle est donc logique.

-Les chevaux traités "n'importe comment": on n'est pas dans un club hippique, ce sont des outils (qu'on apprécie, mais dont on use!), franchement je n'aurais jamais pensé à faire ce reproche!

-Milady n'est pas toujours diabolique: elle est blessée quand elle croit que de W. ne l'aime plus, et elle en veut à juste titre à d'A., qui lui demande d'ailleurs, à la fin, pardon pour ce comportement "indigne d'un gentilhomme"; mais son parcours est plausible; la seule faiblesse est son rôle auprès de Richelieu, non pourquoi (elle est sans ressources après son veuvage et l'action de Milord de W.), mais comment l'a-t-elle approché?

Bon, je ne sais pas si je pourrai revenir avant ce soir...
Mais c'est un livre que je suis prête à défendre!
Encore une fois, lu avant 10 ans et relu je ne sais combien de fois. Un ami de mon mari m'avait dit "Madame votre mère ne vous a certainement pas laissé lire l'édition complète", ben si...

Oudemia
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [sondage] Sélection du roman "Néo-club littéraire" de mars : le roman français du XIXe siècle

Message par MrBrightside le Dim 1 Avr 2012 - 12:37

J'ai beaucoup aimé, déjà parce que ça se lit d'une traite, le rythme est haletant, et les héros (et les méchants) ont un panache monstre.

Effectivement, il n'y a pas grande morale dans leurs actions, mais il ne me semble pas que l'auteur prétende à une quelconque moralité (contrairement à certains romans Anglais que j'ai pu lire type Moll Flanders ou l'héroïne commet 500 pages de larcins et d'escroqueries en tout genre avant d'être absoute par l'auteur.)
Les intrigues se mêlent avec habileté et le récit à du sens et de l'unité, ce dont je doutais sachant qu'il avait été publié en feuilleton.

Je regrette juste le manque de "grandeur" de la fin de M.

PS: pour le traitement des chevaux, c'est pas beaucoup plus glauque que ce qui se passe dans les écuries de chevaux de course...

_________________

MrBrightside
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: [sondage] Sélection du roman "Néo-club littéraire" de mars : le roman français du XIXe siècle

Message par LadyC le Dim 1 Avr 2012 - 12:46

@MrBrightside a écrit:J'ai beaucoup aimé, déjà parce que ça se lit d'une traite, le rythme est haletant, et les héros (et les méchants) ont un panache monstre.
...
Les intrigues se mêlent avec habileté et le récit à du sens et de l'unité, ce dont je doutais sachant qu'il avait été publié en feuilleton.

Entièrement d'accord, que ce soit clair ! Smile

@MrBrightside a écrit:
Effectivement, il n'y a pas grande morale dans leurs actions, mais il ne me semble pas que l'auteur prétende à une quelconque moralité (contrairement à certains romans Anglais que j'ai pu lire type Moll Flanders ou l'héroïne commet 500 pages de larcins et d'escroqueries en tout genre avant d'être absoute par l'auteur.)

Non, en effet (heureusement), mais ça me gêne qu'il n'y en ait pas. (Avec un petit bémol : il y a quand même beaucoup d' "admiration" voulue pour D'Artagnan, héros parfait... (sinon pour un certain emportement de jeunesse...))
C'est un sentiment personnel, et qui n'altère pas mon appréciation de la plume talentueuse de Dumas...
Ce qui ne m'empêche pas également de détester les romans "moraux", comme - puisqu'on parle des Anglais, qui me semblent beaucoup plus portés sur la moralité que les Français - ceux d'Anne Brontë (Agnes Grey = humhum Sleep ), ou même dans une moindre mesure de sa soeur Emily (et je vais arrêter là les évocations anglaises, parce que ma culture anglo-saxonne laisse largement à désirer).

@MrBrightside a écrit:
PS: pour le traitement des chevaux, c'est pas beaucoup plus glauque que ce qui se passe dans les écuries de chevaux de course...

Ben c'est bien triste... Sad

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum