Education: Sarkozy veut augmenter les profs qui travaillent plus

Page 6 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Education: Sarkozy veut augmenter les profs qui travaillent plus

Message par Daphné le Mer 29 Fév 2012 - 13:01

@retraitée a écrit:On ressuscite le corps des PEGC, en remplaçant la polyvalence par la bivalence, en augmentant les heures de cours ou de présence obligatoire, puis on met en extinction le corps des certifiés, ou alors on réserve certifiés et agrégés au lycée;
Ensuite, plus moyen de muter du collège au lycée.
Je vois ça gros comme un mensonge de sarko.
Votez pour lui, vous ne le regretterez pas!

Ce discours n'est pas fait pour recueillir le vote enseignant, il sait qu'il ne l'aura pas.

Il est fait pour entuber les familles et tous ceux qui détestents les profs, ces fainéants trop bien payés à ne rien f.... , et ça va faire du monde qui votera pour lui.
Il surfe sur la haine du prof. humhum

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education: Sarkozy veut augmenter les profs qui travaillent plus

Message par eliam le Mer 29 Fév 2012 - 13:02

Il surfe sur à peu près tout. C'est le cas des gens qui n'ont aucune conviction et un grand appétit de pouvoir.

eliam
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education: Sarkozy veut augmenter les profs qui travaillent plus

Message par ysabel le Mer 29 Fév 2012 - 13:04

@Madame_Prof a écrit:Oui, il n'a rien précisé. Soi disant pour accueillir les élèves et "discuter" avec eux. Tu parles !

Je me désole de ce qui nous attend Neutral



j'irai à la cafétéria avec mes élèves ! Razz

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education: Sarkozy veut augmenter les profs qui travaillent plus

Message par JPhMM le Mer 29 Fév 2012 - 13:04

Oui.
Première partie du discours : pourquoi il ne faut pas respecter les profs.
Seconde partie : il faut redonner au profs le respect qu'ils méritent (car tout ne se vaut pas, comme disent les deux).

La cohérence de la manipulation grossière.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education: Sarkozy veut augmenter les profs qui travaillent plus

Message par Hannibal le Mer 29 Fév 2012 - 13:05

@Daphné a écrit:
@Celeborn a écrit:Un petit article de blog pour essayer de tout bien expliquer (j'espère avoir été clair et complet) :
Lien
veneration

Article rigoureux et pertinent, comme toujours. Wink
Mais je me permets de tiquer un tout petit peu là-dessus :
"Tout laisse à croire que ce sont bien 8h devant élèves dont il est question. Alors soit c'est pour faire des choses telles que du soutien, de l'accompagnement, et en fait ça, ça existe déjà et c'est mieux payé que ce qui est proposé là. Soit ce sont de véritables heures de cours."

Ce n'est pas si clair dans le discours de N. Sarkozy, qui reste flou à souhait, il faut le dire.

- D'un côté il est question de relationnel, de maternage ou d'écoute, et somme toute de simple présence :
" il faut une grande présence des adultes dans les établissements. Et mes chers amis, là est la grande question. L’enfant a besoin de parler. L’enfant a besoin de se confier. L’enfant a besoin d’une épaule sur laquelle s’appuyer. L’enfant a besoin d’une relation de confiance qui ne peut se construire que dans la proximité"
(...) "Je souhaite par ailleurs qu’ils disposent d’un bureau pour recevoir leurs élèves, parce que tout ne se fait pas dans la classe ou dans la cour de récréation. Il y a des choses intimes qui doivent se dire.


- De l'autre, il est en effet question de "faire travailler les enseignants plus longtemps", de fournir "des adultes disponibles en-dehors de la classe pour aider les enfants" et même d'encourager les enseignants qui "veulent enseigner davantage".







Hannibal
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education: Sarkozy veut augmenter les profs qui travaillent plus

Message par Celeborn le Mer 29 Fév 2012 - 13:11

@Hannibal a écrit:
@Daphné a écrit:
@Celeborn a écrit:Un petit article de blog pour essayer de tout bien expliquer (j'espère avoir été clair et complet) :
Lien
veneration

Article rigoureux et pertinent, comme toujours. Wink
Mais je me permets de tiquer un tout petit peu là-dessus :
"Tout laisse à croire que ce sont bien 8h devant élèves dont il est question. Alors soit c'est pour faire des choses telles que du soutien, de l'accompagnement, et en fait ça, ça existe déjà et c'est mieux payé que ce qui est proposé là. Soit ce sont de véritables heures de cours."

Ce n'est pas si clair dans le discours de N. Sarkozy, qui reste flou à souhait, il faut le dire.

- D'un côté il est question de relationnel, de maternage ou d'écoute, et somme toute de simple présence :
" il faut une grande présence des adultes dans les établissements. Et mes chers amis, là est la grande question. L’enfant a besoin de parler. L’enfant a besoin de se confier. L’enfant a besoin d’une épaule sur laquelle s’appuyer. L’enfant a besoin d’une relation de confiance qui ne peut se construire que dans la proximité"
(...) "Je souhaite par ailleurs qu’ils disposent d’un bureau pour recevoir leurs élèves, parce que tout ne se fait pas dans la classe ou dans la cour de récréation. Il y a des choses intimes qui doivent se dire.


- De l'autre, il est en effet question de "faire travailler les enseignants plus longtemps", de fournir "des adultes disponibles en-dehors de la classe pour aider les enfants" et même d'encourager les enseignants qui "veulent enseigner davantage".

Quoi que ce soit à l'arrivée, c'est du travail clairement en +, et nettement moins payé qu'avec des HSA ou des HSE. Et je pense que l'épaule sur laquelle pleurnicher va effectivement très vite laisser place à « faire travailler les enseignants plus longtemps ».

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education: Sarkozy veut augmenter les profs qui travaillent plus

Message par Invité24 le Mer 29 Fév 2012 - 13:12

Mais moi ce que je demande c'est le jour où il croisera un enseignant qui lui dira "en travaillant 22h je gagne plus que ce que vous proposez aevc 26 et vous le savez", que répondra-t-il? Quelle sera sa parade?

Invité24
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education: Sarkozy veut augmenter les profs qui travaillent plus

Message par User5899 le Mer 29 Fév 2012 - 13:14

http://www.liberation.fr/societe/01012392910-cinq-ans-de-promesses-et-de-volte-face

Quelques articles de ce jour.


Le quinquennat est marqué par les 66 000 suppressions de postes dans l’Education.
Par VÉRONIQUE SOULÉ

Si on avait écouté Nicolas Sarkozy, les élèves de CM2 parraineraient aujourd’hui un enfant juif exterminé durant la Shoah, les lycéens liraient chaque année la lettre du jeune communiste Guy Môquet écrite peu avant son exécution par les Allemands en 1941, les parents choisiraient l’école de leur enfant, l’échec scolaire serait divisé par trois en fin de primaire, les collèges en difficulté auraient moins d’élèves et plein de moyens en plus, les jeunes quitteraient bilingues le lycée…

Nicolas Sarkozy est sans doute l’un des présidents qui a le plus parlé d’école. A peine élu, il a signé une «Lettre aux éducateurs», un fascicule de 32 pages diffusé à un million d’exemplaires et envoyé à tous les profs de France, où il développe sa vision de l’école. Puis, il a enchaîné les discours, annoncé des réformes, fait des promesses… Durant ces cinq ans, le Président a aussi beaucoup varié. Dès le début, les syndicats d’enseignants le jugent contradictoire. D’un côté, il prône une école laïque et ouverte sur le monde, vante la liberté pédagogique des profs et même les pédagogies «actives» en complément des très classiques cours ex cathedra. Mais de l’autre, il inquiète, lorsqu’il prône à tout bout de champ le mérite et la responsabilité individuels, qu’il met en cause les parents démissionnaires et qu’il promet la fin de la carte scolaire.

Grande pompe. Pendant longtemps, le ministère de l’Education nationale a ainsi donné l’impression de valser entre une vision conservatrice de l’école - avec les programmes du primaire réhabilitant la morale et le par cœur - et plus libérale - avec une réforme du lycée qui voulait innover et ouvrir les filières. Après cinq ans de coupes et 66 000 suppressions de postes, la politique éducative se réduit d’abord à une règle de trois : en vertu du non-remplacement d’un départ à la retraite sur deux, on doit trouver 14 000 postes à supprimer à la rentrée. Sur le terrain, les rectorats et les inspecteurs s’y appliquent. Mais, désormais, il n’y a plus de niches d’économies, et on s’attaque à l’os.

Il faut reconnaître que le Président a tenu un certain nombre de promesses, comme la création des internats d’excellence pour les élèves «méritants» - la mesure dont il est le plus fier et qu’il va mettre en avant durant sa campagne, (lire ci-contre) -, ou encore la réforme du lycée et celle des programmes du primaire, la mastérisation - la très contestée réforme de la formation des enseignants -, le service minimum d’accueil en cas de grève dans le primaire, et la revalorisation, limitée, des profs en début de carrière.

Mais, il a aussi oublié de nombreuses promesses en route et s’est aussi pas mal renié. Le 16 mai 2007, premier jour de son quinquennat, il avait ainsi pris publiquement cet engagement : faire lire dans les lycées la lettre de Guy Môquet, car «il est essentiel d’expliquer à nos enfants ce qu’est la grandeur d’un homme qui se donne à une cause plus grande que lui». Durant les deux premières années, malgré les critiques, la lettre a bien été lue en grande pompe dans certains lycées. Elle ne l’est pratiquement plus. Les profs reprochent la dimension émotionnelle d’une telle démarche, qui n’apporte rien à la compréhension de cette période.

«Notre objectif est de rendre la carte scolaire superflue par une égalisation du niveau des établissements qui permettra aux parents de choisir l’école de leurs enfants», avait indiqué Nicolas Sarkozy, dans la lettre de mission remise le 5 juillet 2007 au ministre de l’Education nationale, Xavier Darcos. Il y a bien eu un assouplissement, avec l’annonce de critères permettant des dérogations - élèves handicapés, boursiers, fratries, résultats scolaires… Mais sa suppression a discrètement été abandonnée. Les études sur l’assouplissement ont conclu au mieux à l’absence d’effets, au pire à une dégradation des «collèges ghettos», fuis par leurs meilleurs éléments grâce à cet assouplissement.

Oral. Dans sa lettre de mission, le chef de l’Etat y demandait aussi que «l’enseignement des langues commence dès le CP et que tout élève sorte bilingue du lycée». Cinq années plus tard, les intervenants en langues étrangères sont les premières victimes des suppressions de postes. Et à cause de ces coupes, les dédoublements de classes, indispensables pour faire travailler les élèves à l’oral, sont de plus en plus difficiles.

«Je prends un engagement : nous allons diviser par trois le taux d’échec scolaire à la sortie du CM2 d’ici la fin de la mandature», avait encore promis le Président, le 15 février 2008. On en est loin. Le ministère s’est récemment vanté d’un petit mieux avec les évaluations de 2011 en CM2. Mais d’autres tests donnent des résultats moins encourageants. Et la dernière étude Pisa de l’OCDE, sur les élèves de 15 ans, est décourageante : les élèves en grande difficulté en français passent de 15% à 20%.

On pourrait citer bien d’autres exemples - «aucun jeune de 16 à 18 ans ne devra être laissé hors de tout système de formation, sauf s’il a déjà un emploi», avait clamé le Président, le 29 septembre 2009. Or, on compte toujours 150 000 décrocheurs aujourd’hui. On préférera se souvenir de la fin du discours : «Je sais parfaitement que je serai jugé au résultat, j’y suis prêt.» L’heure a sonné.


ReportageLe candidat a annoncé, hier, une série de propositions sur l’éducation, notamment la revalorisation de 500 euros du salaire des profs qui souhaitent travailler davantage.
Par ANTOINE GUIRAL Envoyé spécial à Montpellier

Zen en apparence, soucieux en son for intérieur. Tel est Nicolas Sarkozy en campagne à Montpellier (Hérault), où il a surjoué la décontraction, hier, durant près de trois heures au milieu d’élèves d’un internat d’excellence, avant de présenter dans un discours les grandes lignes de son programme pour l’école.

Soleil printanier, jeunesse métissée et établissement scolaire modèle : tout est réuni en ce début d’après-midi pour installer l’autoproclamé «candidat du peuple». En vrai pro, il ne s’y trompe pas, prenant tout son temps pour déambuler dans les classes, sécher les larmes d’un petit garçon de parents divorcés avec des paroles rassurantes, interroger des cantinières sur des sujets aussi essentiels que leur âge ou leur lieu de résidence. L’humeur du pays à son égard a-t-elle changé depuis qu’il est candidat ? «Je ne sens rien, rien du tout. C’est trop tôt…» glisse le chef de l’Etat à Libération. Un des piliers de son staff ne veut voir que cet écart qui se réduit au premier tour avec François Hollande : «Après, c’est une autre partie qui démarre au second tour.»

Vieux tubes. Pour l’heure, il faut rassurer le candidat UMP. Avec des salles combles (5 000 personnes) et des marées de drapeaux tricolores, comme dans ce Zénith de Montpellier où le public s’époumone à scander le prénom de sa star : «Nicolas… Nicolas…» Il sourit. Mais cela ne ressemble en rien au bonheur du triomphe en marche de 2007. Avec le talent de plume d’Henri Guaino, Nicolas Sarkozy recycle ses vieux tubes pour discourir de son thème du jour : l’école de la République. Un copié-collé donc, où claquent les mêmes formules («Le renoncement ne fait pas partie de mon vocabulaire»), les appels à «l’autorité» et les attaques contre «l’armée des immobiles», c’est-à-dire les corps intermédiaires, les syndicats et autres «élites».

Sur le fond, il dégaine une proposition propre à diviser le corps enseignant très majoritairement acquis à la gauche, en l’alléchant de manière sonnante et trébuchante : une hausse du traitement de 500 euros net par mois pour tous les professeurs acceptant de faire passer leur présence dans l’établissement de dix-huit à vingt-six heures. Cet ersatz du «travailler plus pour gagner plus» se ferait sur la base du volontariat. Fustigeant les 60 000 postes que le candidat PS veut créer, il affirme à l’inverse qu’il n’y a «qu’une seule solution : faire travailler les enseignants plus longtemps en les payant davantage». L’intérêt de cette réforme serait de «résoudre deux problèmes» : celui de «l’augmentation de la présence des adultes» dans les établissements et celui de «l’amélioration du statut des enseignants». Ils disposeraient alors d’un bureau afin d’être «davantage disponibles pour leurs élèves» en dehors des cours.

«Carcan». A travers cette idée, c’est aussi le collège unique que Nicolas Sarkozy a dans le collimateur. A l’entendre, «la sélection par l’échec et l’orientation par défaut sont devenues la règle». Le collège unique, qui a, selon lui, mis «tout le monde dans le même moule, a fait exploser les inégalités au lieu de les réduire». Sa solution : un premier choix d’orientation dès la quatrième qui assurerait le début de «la diversification des parcours de formation». Là encore, c’est l’exact contraire de ce que propose François Hollande qui souhaite un tronc commun scolaire le plus long possible pour tous. Le candidat Sarkozy veut enfin qu’à l’entrée au collège le nombre de professeurs soit restreint en créant de la polyvalence parmi eux, avec des responsables de disciplines littéraires, d’autres des matières scientifiques.

Autre «révolution», selon lui : l’autonomie des établissements, y compris dans le primaire. S’il est réélu, il donnera à chacun d’entre eux la possibilité de constituer son équipe pédagogique en accordant la liberté de recruter directement les professeurs. A la clé, des régimes indemnitaires différenciés «pour rendre plus attractifs les établissements confrontés à des difficultés plus importantes». Le modèle d’école qu’il vante pour demain est celui que «le carcan de l’Education nationale ne permet pas» de mettre sur pied aujourd’hui. Elle formerait «tout au long de la vie» et associerait les parents à son fonctionnement. Plus question à l’avenir que les profs et les syndicats s’arrogent le monopole de l’école : «Je veux écouter les familles qui ont leur mot à dire sur ses missions, son avenir, son évolution», a martelé Nicolas Sarkozy. Encore un référendum à venir pour «rendre la parole au peuple» ?


réactionsLe candidat PS Hollande et les syndicats enseignants critiquent la proposition de Sarkozy d'inciter les profs à rester huit heures supplémentaires dans leur établissement en échange de 25% de salaire en plus.

François Hollande, candidat socialiste à la présidentielle, a qualifié ce mercredi sur RTL de «marché de dupes» la proposition de Nicolas Sarkozy de faire travailler les professeurs certifiés huit heures de plus par semaine pour un salaire relevé de 25%.

«Près de 50% de présence supplémentaire payée 25% (de plus), vous en connaissez beaucoup qui vont accepter ce marché de dupes ?» a répondu le député de Corrèze interrogé sur cette proposition. «C'est ne rien comprendre au métier d'enseignant.»

En meeting à Montpellier hier, le candidat UMP a dit vouloir permettre aux professeurs du second degré qui le souhaitent d'augmenter leur temps de présence dans les établissements (26 heures par semaine contre 18 aujourd'hui). En échange, ils gagneraient «25%» de salaire en plus, soit 500 euros net par mois, sur la base du volontariat.

> Lire ici: principales annonces et intégralité du discours en vidéo.

De leur côté, les syndicats enseignants se sont eux aussi montrés très sceptiques sur cette proposition.

«Il y a une duperie et une forme de chantage assez injuste», a dit Bernadette Groison, de la FSU, principale fédération de l'éducation, rappelant que «le président de la République avait promis en 2007 une revalorisation du salaire qui n'est pas venue».

Autre problème, cette proposition «laisse à penser que les enseignants ne feraient que 18 heures de cours mais, pour faire cours, il y a du travail autour : préparation, accompagnement, vie de l'établissement...» a-t-elle souligné.

Pour Patrick Gonthier, de l'Unsa-Education, Sarkozy est «en décalage avec la réalité parce qu'il y a beaucoup de professeurs qui font 21 ou 22 heures, contraints de faire des heures supplémentaires à cause des suppressions de postes, et ils sont au-delà des 25%» de hausse salariale proposée par Sarkozy. «La dégradation que les enseignants ont subie ne peut pas être compensée par cette mesure de dernière minute, très improvisée», a-t-il ajouté.

Cette proposition «ne s'applique pas au premier degré et ne résout rien, alors qu'on sait bien aujourd'hui que c'est là qu'on a un décrochage important et que les difficultés scolaires commencent», a dit Thierry Cadart, du Sgen-CFDT.

Selon lui, «c'est un marché de dupes qu'on donne aux collègues : "On va vous payer plus, mais vous allez être dans une spirale d'épuisement professionnel".»

(AFP)


Dernière édition par Cripure le Mer 29 Fév 2012 - 13:16, édité 1 fois

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education: Sarkozy veut augmenter les profs qui travaillent plus

Message par Albator le Mer 29 Fév 2012 - 13:16

@Héliandre a écrit:Je lis dans l'article du Figaro qu'il a parlé de "26 heures de présence dans l'établissement au lieu de 18 heures de cours". On peut choisir de plus faire cours du tout ??? Razz

Hourrah 26 heures en salle des profs près de la machine à café. Vive Sarkozy
ok je elephant2 pingouin

Albator
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education: Sarkozy veut augmenter les profs qui travaillent plus

Message par Aemilia le Mer 29 Fév 2012 - 13:20

Rose a écrit:Mais moi ce que je demande c'est le jour où il croisera un enseignant qui lui dira "en travaillant 22h je gagne plus que ce que vous proposez aevc 26 et vous le savez", que répondra-t-il? Quelle sera sa parade?

il pourra toujours dire que rien ne nous empêchera de continuer à faire des heures sup...

Aemilia
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education: Sarkozy veut augmenter les profs qui travaillent plus

Message par Hannibal le Mer 29 Fév 2012 - 13:42

@Celeborn a écrit:
Quoi que ce soit à l'arrivée, c'est du travail clairement en +, et nettement moins payé qu'avec des HSA ou des HSE. Et je pense que l'épaule sur laquelle pleurnicher va effectivement très vite laisser place à « faire travailler les enseignants plus longtemps ».

Pas si sûr, parce que c'est justement le fait que ce ne soit pas du vrai travail qui explique le paiement au rabais de ces heures.
On peut évidemment suspecter que le but, dans les faits, est de sous-payer du vrai travail d'enseignement, mais je n'exclurais pas complètement qu'il puisse bel et bien s'agir de sous-payer un sous-travail de nature essentiellement relationnelle - dont néanmoins je ne vois absolument pas la nécessité, et dont l'absurdité me paraît de toutes façons assez flagrante.

Mais bon, je chipote peut-être : j'ai tendance, devant les prises de position de N. Sarkozy, à me défier de l'irritation qu'elles me valent spontanément, et à en chercher l'interprétation la moins défavorable - c'est souvent suffisant, après tout, pour les rejeter.

Hannibal
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education: Sarkozy veut augmenter les profs qui travaillent plus

Message par JPhMM le Mer 29 Fév 2012 - 13:46

Rose a écrit:Mais moi ce que je demande c'est le jour où il croisera un enseignant qui lui dira "en travaillant 22h je gagne plus que ce que vous proposez aevc 26 et vous le savez", que répondra-t-il? Quelle sera sa parade?
Il lui répondra que sa mesure s'adresse aux enseignants qui pensent d'abord à leur mission, à l'intérêt de l'élève en difficulté.
Il a d'ailleurs commencé à le dire dans son discours.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education: Sarkozy veut augmenter les profs qui travaillent plus

Message par JPhMM le Mer 29 Fév 2012 - 13:48

@Aemilia a écrit:
Rose a écrit:Mais moi ce que je demande c'est le jour où il croisera un enseignant qui lui dira "en travaillant 22h je gagne plus que ce que vous proposez aevc 26 et vous le savez", que répondra-t-il? Quelle sera sa parade?

il pourra toujours dire que rien ne nous empêchera de continuer à faire des heures sup...
En fait si, mais qu'importe. Si la mesure passe, il n'y aura plus d'heures sup, pour personne du secondaire (ou à la marge, dans certaines matières).

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education: Sarkozy veut augmenter les profs qui travaillent plus

Message par frankenstein le Mer 29 Fév 2012 - 13:51

Tout cela s'appelle du populisme et de la désinformation. Pour les électeurs qui ne sont pas enseignants, ça peut marcher. Plus les ficelles sont grosses...
Mais je me demande quand même si NS a bien réfléchi: les quelques enseignants qui auraient voté pour lui risquent d'aller voir ailleurs...
A moins d'être un peu maso , je ne vois vraiment pas ce qu'on peut trouver de positif dans de telles propositions...C'est pas très malin il me semble. Rolling Eyes

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education: Sarkozy veut augmenter les profs qui travaillent plus

Message par Héliandre le Mer 29 Fév 2012 - 13:52

Bravo pour ton article, Celeborn, il est excellent.

Héliandre
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education: Sarkozy veut augmenter les profs qui travaillent plus

Message par Botentoush le Mer 29 Fév 2012 - 14:16

Question posée sur M6:
Les enseignants devraient-ils travailler plus et gagner plus ?

Qui peut m'aider? Je ne pige pas tout

Question posée sur BFMTV:
La proposition faite par Nicolas Sarkozy aux enseignants volontaires de travailler plus pour gagner plus est-elle intéressante ?
C'est mieux formulé.

http://www.bfmtv.com/
http://news.fr.msn.com/m6-actualite/


_________________
Faites gaffe au bottage en touche!!
docco est toujours en moi!

Botentoush
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education: Sarkozy veut augmenter les profs qui travaillent plus

Message par Invité23 le Mer 29 Fév 2012 - 14:20

C'est très bien, tout ça !!

Les profs ne sont pas dupes et ne voteront de toute façon pas pour lui.

Le message qui passe dans les media : ces con.... ne foutent rien, et n'en foutront guère plus et ils vont être augmentés de 500€ alors que nos salaires stagnent ou baissent ! C'est un scandale ! Et ils ne voteront pas pour Sarko...

Twisted Evil

Invité23
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education: Sarkozy veut augmenter les profs qui travaillent plus

Message par Pryneia le Mer 29 Fév 2012 - 14:29

Super article, Celeborn !

_________________
"Leave me alone and let me go to hell by my own route." Calamity Jane

« Nicht ein Wolf ist der Mensch dem Menschen. Er ist ihm Produkt, die totale Ware ist er ihm. » E. Palmetshofer
(« L’homme n’est pas un loup pour l’homme. Il est un produit pour lui, une marchandise, rien de plus. »)

Pryneia
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education: Sarkozy veut augmenter les profs qui travaillent plus

Message par Thalia de G le Mer 29 Fév 2012 - 14:29

@Héliandre a écrit:Bravo pour ton article, Celeborn, il est excellent.
J'y suis allée de mon petit commentaire :

Mon cher lapin.
Pour une fois tu es réellement candide et en retard.
Je te cite
"Je profite de la fin de cet article pour ajouter une petite touche humoristique : un candidat qui promet que chaque enseignant aura son bureau dans son établissement :

[NS] n'a clairement aucune notion d'architecture. C'est physiquement impossible."
Notre cher Nicolas a déjà devancé cette objection en proposant 30% de surface constructible en plus avec possibilité de modifier l'existant...
Quod erat demonstrandum.

Commentaire amèrement ironique, bien sûr.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education: Sarkozy veut augmenter les profs qui travaillent plus

Message par Thalia de G le Mer 29 Fév 2012 - 14:33

@Botentoush a écrit:Question posée sur M6:
Les enseignants devraient-ils travailler plus et gagner plus ?

Qui peut m'aider? Je ne pige pas tout

Question posée sur BFMTV:
La proposition faite par Nicolas Sarkozy aux enseignants volontaires de travailler plus pour gagner plus est-elle intéressante ?
C'est mieux formulé.

http://www.bfmtv.com/
http://news.fr.msn.com/m6-actualite/

Les sondages sont à M6 sont ce que sont les referenda pour Nicolas.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education: Sarkozy veut augmenter les profs qui travaillent plus

Message par Emma3529 le Mer 29 Fév 2012 - 14:57

Je suis scandalisée par ces propositions tout comme vous. Les 26 heures j'y suis déjà. Et j'aimerais bien savoir ce qu'il entend par ces 8h de plus, mais là c'est l'omerta. Et pour 500 eurso brut, autant dire des clopinettes !!!! Et des que l'on passe pour des feignasses trop payées ! et il veut revalorise rla profession ainsi ? On croit rêver.
Celeborn super ton article. Je l'ai fait suivre sur ma page facebook !

_________________
Prof de français en collège : 2 6ème, 1 4ème et 1 3ème !

Emma3529
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education: Sarkozy veut augmenter les profs qui travaillent plus

Message par leyade le Mer 29 Fév 2012 - 14:59

@JPhMM a écrit:
@Aemilia a écrit:
Rose a écrit:Mais moi ce que je demande c'est le jour où il croisera un enseignant qui lui dira "en travaillant 22h je gagne plus que ce que vous proposez aevc 26 et vous le savez", que répondra-t-il? Quelle sera sa parade?

il pourra toujours dire que rien ne nous empêchera de continuer à faire des heures sup...
En fait si, mais qu'importe. Si la mesure passe, il n'y aura plus d'heures sup, pour personne du secondaire (ou à la marge, dans certaines matières).

Mais si mais si, il suffira de fermer encore plus de postes, et transformer ces heures postes en heures supps, il y aura toujours des gens pour les prendre...

_________________
Maggi is my way, Melfor is my church and Picon is my soutien. Oui bon je sais pas dire soutien en anglais.

leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education: Sarkozy veut augmenter les profs qui travaillent plus

Message par Karine B. le Mer 29 Fév 2012 - 15:06

Nicolas Sarkozy a présenté mardi soir à Montpellier son programme pour l’éducation.
Ce discours, qui est marqué par un aveuglement sur le bilan de sa politique éducative et un mépris insupportable pour les personnels et le second degré, constitue une fuite en avant dans la casse du système éducatif.
Temps de présence accru des enseignants, polyvalence des enseignants, stigmatisation du second degré présenté comme responsable de tous les maux de l’Ecole, destruction du collège unique et orientation précoce des élèves, les chefs d’établissement devenant chefs d’entreprise… Autant de mesures et de propos qui non seulement sont rejetés par la profession mais nient les réalités du second degré aujourd’hui.

Les études sur le temps de travail des enseignants montrent qu’il s’élève à 40 heures hebdomadaires en moyenne : préparation des cours, concertation pédagogique, correction, suivi des élèves. Le discours sur le temps de présence, outre qu’il constitue un marché de dupe (44% de temps de présence en plus, 25% de salaires en plus), a pour seul objet politique de jouer les parents contre les enseignants, la société contre son école. La question en effet n’est pas celle de savoir si les enseignants doivent être plus longtemps présents dans leurs établissements mais bien celle de leurs missions au service de la réussite des élèves.
Présenter le collège comme la source unique des difficultés et de l’échec scolaire est un mensonge : près de 20% des élèves entrent au collège sans maitriser les « fondamentaux ».
La polyvalence disciplinaire des enseignants n’a jamais fait la preuve de son efficacité pour la réussite des élèves.
L’orientation précoce des élèves est un renoncement à la mission démocratique de l’école que s’efforcent de mettre en œuvre les enseignants du second degré : amener toute une classe d’âge au niveau le plus élevé de culture et de qualification.
L’autonomie accrue des chefs d’établissement, antienne favorite de ce gouvernement, n’apporterait qu’une plus grande inégalité encore.

Le SNES-FSU et le SNEP-FSU mènent une campagne d’interpellation des candidats à l’élection présidentielle, ils y portent aussi, avec les personnels, leurs propositions pour une tout autre politique pour le second degré :http://www.snes.edu/Election-presidentielle-Le-SNES.html et http://www.snepfsu.net

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education: Sarkozy veut augmenter les profs qui travaillent plus

Message par alazare le Mer 29 Fév 2012 - 15:52

Je vais me faire huer mais s'il ne s'agit pas de 8 heures devant des classes, ce n'est pas trop mal payé, à condition que cela reste sur la base du volontariat.

alazare
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education: Sarkozy veut augmenter les profs qui travaillent plus

Message par Invité24 le Mer 29 Fév 2012 - 15:52

@JPhMM a écrit:
Rose a écrit:Mais moi ce que je demande c'est le jour où il croisera un enseignant qui lui dira "en travaillant 22h je gagne plus que ce que vous proposez aevc 26 et vous le savez", que répondra-t-il? Quelle sera sa parade?
Il lui répondra que sa mesure s'adresse aux enseignants qui pensent d'abord à leur mission, à l'intérêt de l'élève en difficulté.
Il a d'ailleurs commencé à le dire dans son discours.


Ce n'est pas la question. C'est une affaire de compte de calcul, comme tu l'as démontré hier. Comment peut-il réellement parler de cette augmentation qui n'en est pas une?

Invité24
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education: Sarkozy veut augmenter les profs qui travaillent plus

Message par frankenstein le Mer 29 Fév 2012 - 15:56

@alazare a écrit:Je vais me faire huer mais s'il ne s'agit pas de 8 heures devant des classes, ce n'est pas trop mal payé, à condition que cela reste sur la base du volontariat.
Si c'est pour garder des vaches ou des chèvres , oui. Mais je crois que ce n'est pas le plus fréquent dans les établissements.
Autre pb, il y a bcp de collèges où il n'y a même pas de salles en nombre suffisant pour des EDT "normaux"...Je ne sais pas où iront les enseignants pour faire les 8 h supplémentaires...A la ferme ? Laughing

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum