devenir des agrégés dans la réforme de Sarkozy ?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: devenir des agrégés dans la réforme de Sarkozy ?

Message par verdurin le 15/3/2012, 21:21

@laurent45 a écrit:Bonsoir, diviser pour mieux régner.

Mais à travail égale salaire égale(??) non?

Si j'etais agrégé je ricanerais de haut. Je suis TZR certifié, et je fais des remplacements...parfois de collègues agrégés, mais on me demande de faire 3 heures en plus et surtout de ne jamais jamais ouvrir la fiche de salaire du collègue remplacé. pour pas me dégouter....juste de faire le même boulot du mieux possible.
Merci l'égalité. Merci à aux bonifications pour envoyer les agrégés au lycée et à nous les certifiés...les collègiens!
Aligner tout le monde ne me dérange pas du tout. Juste un peu d'égalité.
Je suis dyslexique, et donc je parsème mes messages de nombreuses fautes d'orthographe.
Mais, en lisant ton message, je me dis que je mérite vraiment d'être mieux payé que toi.


Dernière édition par verdurin le 15/3/2012, 21:26, édité 1 fois

verdurin
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: devenir des agrégés dans la réforme de Sarkozy ?

Message par musa le 15/3/2012, 21:23

Et la fiche de paie du vacataire, tu l'as regardée? celle du contractuel? Bientôt, il sera même possible de consulter celle du stagiaire de M2 venu faire un stage en responsabilité et faisant exactement le même boulot qu'un certifié.
Il ne faudrait même pas répondre mais c'est désespérant de voir qu'il y aura toujours des couillons pour demander un alignement vers le bas (c'est ce qui est arrivé il y a quelques années entre les expatriés et les résidents à l'étranger)
(sinon "à travail égal salaire égal" sans e au masculin tant quà faire d'être mesquin)

musa
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: devenir des agrégés dans la réforme de Sarkozy ?

Message par sand le 15/3/2012, 21:29

@Provence a écrit: Personne ne t'a interdit de tenter et de réussir ce concours difficile...
diable

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: devenir des agrégés dans la réforme de Sarkozy ?

Message par liliepingouin le 15/3/2012, 21:30

@laurent45 a écrit:Bonsoir, diviser pour mieux régner.

Mais à travail égal salaire égal(??) non?


Mais justement le travail n'est pas égal puisque les agrégés travaillent moins Razz
(oui oui je sors... pingouin )

(Après je ne dis pas qu'il n'y a pas quelques, voire de nombreuses absurdités dans le système actuel... et j'ai u ne pensée notamment pour l'exploitation des vacataires)

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.

liliepingouin
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: devenir des agrégés dans la réforme de Sarkozy ?

Message par Adri le 15/3/2012, 21:34

@Kelem a écrit:
@Daphné a écrit:Je ne pense même pas qu'il sache ce qu'est l'agrégation et donc un agrégé !

Vu les c............. qu'il a sorties hier il ne connait rien au monde de l'éducation humhum

"Les profs ne travaillent que 18 heures et leur emploi du temps est regroupé sur 2 journées"

Mais, je rêve, il a vraiment dit ça ? Quelqu'un qui a eu le courage d'écouter le discours pour confirmer ?! Shocked Shocked Shocked

(http://foodamour.free.fr/index.php?post/2012/02/28/Lettre-ouverte-au-President-de-la-Republique)

Oui, il a bien dit ça, plus précisément, il a dit qu'il avait conscience qu'un certains nombres d'enseignants travaillaient loin de chez eux, que ça n'était pas facile, et qu'ils faisaient leurs 18h sur deux jours... et que donc ils n'étaient pas assez présents dans leur établissement, etc. (en substance, de mémoire)
Le lendemain, j'en ai parlé à l'adjoint pour qu'il ne se trompe pas pour les Edt de l'an prochain Laughing

Adri
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: devenir des agrégés dans la réforme de Sarkozy ?

Message par liliepingouin le 15/3/2012, 21:39

Donc ils font deux fois 9h de cours par jour
8h-12h, 13h-18H
Ben tiens...
Et les élèves ont leurs 4 heures de français ou de maths le même jour, c'est bien connu...

On le kidnappe, on le séquestre dans une classe et on lui fait assurer 9h de cours avec au moins 2h de 4e, 2h de 1STI, 2h de 1STG, etc.

Et le soir, on lui demande s'il est prêt à remettre ça le jour suivant.
Et on le relâche, mais seulement APRES correction des copies diable

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.

liliepingouin
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: devenir des agrégés dans la réforme de Sarkozy ?

Message par MelanieSLB le 15/3/2012, 21:41

Je n'approuve pas le discours de laurent45, mais c'est quand même l'une des grandes injustices du TZR: il peut aller pourtant sans rien demander (et surtout en fermant son clapet), mais dans des conditions beaucoup plus difficile. Le collègue certifié qui demnde sa mut en lycée en sachant u'il devra 18 heures, ce n'est pas pareil que le pauvre TZR qui se retrouve balancé dans un lycée en remplacement d'un collègue agrégé, et qui risque en plus, parce que ce n'est pas assez difficile, de se trouver vec une 4e ou une 3e toute pourrie à l'autre bout de l'académie pour dire de faire ses 18 heures.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: devenir des agrégés dans la réforme de Sarkozy ?

Message par badin le 15/3/2012, 21:49

Mon remplaçant n'a pas fait plus d'heures sous prétexte qu'il n'était pas agrégé, je pense que le CE a profité de la situation, c'est tout. Cela rend les gens aigris, mais il faut au contraire viser l'agreg! Courage!

badin
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: devenir des agrégés dans la réforme de Sarkozy ?

Message par laurent45 le 15/3/2012, 21:50

Je parle juste d'inégalité.
15 établissements en 12 ans, car je veux accumuler des points. On fait pas le même boulot c'est certain!
J'ai fait le tour des classes et des filières...j'ai pas de bonifications pour avoir mon lycée à deux pas de chez moi.

Agrégé (concours TROP difficile) ----> 15h + $$$ = aigreur, jalousie, haine,insomnie, envie... tout ce qu'on veut

Bref, admissible à l'agrégation il y a 10 ans, on me bloque au portillon, tanpis pour moi.
Mais je connais le travail d'agrégé, c'est le même que le mien..héhé.

Vacataire contractuel certifié agrégé - y'a t il une profession plus injuste que la notre?



laurent45
Je viens de m'inscrire !


Revenir en haut Aller en bas

Re: devenir des agrégés dans la réforme de Sarkozy ?

Message par piesco le 18/3/2012, 01:58

Oui, tout plein. Il suffit de regarder ailleurs.

piesco
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: devenir des agrégés dans la réforme de Sarkozy ?

Message par Madame_Prof le 18/3/2012, 08:12

Il y aussi des agrégés TZR... !

Et oui bien sûr il y a des inégalités ailleurs, prends les salaires hommes/femmes d'une grande entreprise, tu verras déjà une différence pour un boulot équivalent. Et c'est juste un exemple. Il y a beaucoup à redire, mais nous ne sommes pas non plus les plus à plaindre.

Quant à l'agreg, puisque tu dis que c'est TROP difficile, eh bien respecte les gens qui ont beaucoup bossé pour la décrocher, et qui donc ont quelques avantages en plus. Le concours est ouvert à tout le monde. Et puis, tu veux une égalité parfaite? Tu plaisantes j'espère, pourquoi un vacataire qui n'a pas réussi le concours serait payé comme un certifié? Dans ce cas, hop, tout le monde s'aligne sur les vacataires! Dans l'idéal, il faudrait revaloriser TOUS les salaires vers le haut, mais il est bien logique de trouver des écarts de salaire. Et dans l'idéal des choses d'ailleurs, il n'y aurait pas de vacataires, car plus de places au concours, et tout le monde aurait un statut digne de ce nom. On peut rêver Rolling Eyes

_________________
2016-2017 T4 TZR en AFA avec des 6e, 5e, 2nde ! Militante plus que jamais Razz
2015-2016 - T3 TZR en AFA avec des 5e, 4e (dont une SEGPA), 3e... et toujours militante !
2014-2015 - T2 TZR en AFA avec des 5e, 4e, 3e + prof principal... et militante ! 
2013-2014 - Néo-titulaire TZR en AFA avec des 5e, 4e, 3e + prof principal  
2012-2013 - Année de stage avec des 6e, 5e, 4e

Madame_Prof
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: devenir des agrégés dans la réforme de Sarkozy ?

Message par Adri le 18/3/2012, 09:55

Agrégé et TZR, c'est évidemment possible, et sur plusieurs établissements aussi, à la fois collège et lycée, à la fois sur des heures exigeantes (filière particulière) et en collège à perpet pour compléter, en ZEP aussi : être agrégé ne protège de rien... mais la fiche de paie permet de se consoler un peu !

Quant aux collègues aigris qui trouvent eux aussi que les agrégés sont trop payés furieux Ils se tirent une balle dans le pied ! Comment demander une revalorisation de leur salaire après ça ? Et puis, comme on peut répondre à tous ceux qui dénigrent les profs et leurs avantages délirants : le concours est ouvert à tous !

Enfin, les agrégés ne peuvent être rendus responsable de la gestion de l'EN !
Quand j'ai eu mon agreg, naïvement, j'ai appelé quelques CDE de lycées ou des postes en prépa étaient mis au mouvement : je me sentais d'attaque. On m'a ri au nez : j'étais trop jeune, je pourrais postuler quand j'aurais de l'ancienneté Suspect
Après quelques années en collège (et ça n'est pas faute d'avoir demandé des lycées), après plusieurs tentatives pour que mes compétences Twisted Evil soient reconnues et utilisées au mieux, quand j'ai vu quelle farce c'était, j'en ai pris mon parti et j'ai cessé de regretter d'être en collège...

Diviser pour mieux régner : ça marche !


Adri
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: devenir des agrégés dans la réforme de Sarkozy ?

Message par Invité21 le 18/3/2012, 10:21

Les points de bonification sur les voeux lycées sont presque dérisoires là où je vais: je serai donc, avec 21 points, le condiment qui accomodera les restes.
Je ne me trouve pas trop payé. A la rigueur, ce salaire ajouté aux trois heures en moins me permet de ne pas regretter trop amèrement mon entrée dans l'EN.
Au moment de l'inscription à un concours, j'ai eu le choix: agreg. ou capes. J'ai choisi l'agreg (je possédais un M2 de recherche). J'imagine que ce choix, vous l'aviez de même.


Dernière édition par l'ENgénu le 18/3/2012, 10:29, édité 1 fois

Invité21
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: devenir des agrégés dans la réforme de Sarkozy ?

Message par Adri le 18/3/2012, 10:27

Entièrement d'accord avec toi, l'ENgenu !

Adri
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: devenir des agrégés dans la réforme de Sarkozy ?

Message par lalilala le 18/3/2012, 10:35

l'ENgénu a écrit:Les points de bonification sur les voeux lycées sont presque dérisoires là où je vais: je serai donc, avec 21 points, le condiment qui accomodera les restes.
Je ne me trouve pas trop payé. A la rigueur, ce salaire ajouté aux trois heures en moins me permet de ne pas regretter trop amèrement mon entrée dans l'EN.
Au moment de l'inscription à un concours, j'ai eu le choix: agreg. ou capes. J'ai choisi l'agreg (je possédais un M2 de recherche). J'imagine que ce choix, vous l'aviez de même.

tout pareil topela

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: devenir des agrégés dans la réforme de Sarkozy ?

Message par MelanieSLB le 18/3/2012, 11:22

Non, je n'avais pas le choix: conditions de diplôme non remplies.

Maintenant, je suis tout à fait pour que les agrégés soient payés plus, mais je suis aussi pour que la spécificité du métier soit reconnue: certifiés en collège, agrégés en lycée.
Ce n'est pas normal que des certifiés non volontaires se retrouvent au lycée, fassent plus d'heures que les agrégés pour une paye moindre.
C'est aussi parce que je suis convaincue de cela: "certifiés en collège, agrégés en lycée" que je n'ai pas encore passée l'agrégation: malgré les conditions difficiles de cette année, je ne suis pas malheureuse en collège. Et quand je vois qui on emvoie en lycée, j'ai un peu peur de ce que ça peut donner.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: devenir des agrégés dans la réforme de Sarkozy ?

Message par Invité21 le 18/3/2012, 12:00

A l'époque, c'est vrai que la condition de diplôme justifiait plus qu'aujourd'hui la différence de salaire (encore que pour moi, les Master d'enseignement ne sont pas des masters).
J'aimerais aussi que les agrégés trouvent plus facilement la voie du lycée. L'année prochaine, je serai en collège, où le peu de cours et d'expérience que j'aurais accumulés cette année ne me serviront à rien. "Exceptionnellement en collège". Rolling Eyes

_________________
L'Engénu s'est déniaisé. Mais ne change pas!

Invité21
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: devenir des agrégés dans la réforme de Sarkozy ?

Message par Madame_Prof le 18/3/2012, 12:06

Oui Mélanie, mais alors va falloir beaucoup d'agrégés pour pourvoir tous les postes de lycée, et que fait-on des certifiés qui y sont? Beaucoup de certifiés préfèrent le lycée... Je passe l'agreg, et je préfère le collège (pour l'instant). Je ne serais pas contre 18h.

Pour moi l'idéal, ce serait donc (quel que soit le statut) : 15h au lycée, 18h au collège, mais dans tous les cas une distinction au niveau du salaire, du fait de la réussite à un concours plus exigeant et demandant un diplôme supplémentaire pour les agrégés. Et comme ça chacun aurait aussi la possibilité de s'orienter vers le collège ou le lycée. Parce que qu'est ce que ça veut dire la spécificité du métier? Un agrégé n'est pas meilleur prof de lycée, un certifié meilleur prof de collège!

_________________
2016-2017 T4 TZR en AFA avec des 6e, 5e, 2nde ! Militante plus que jamais Razz
2015-2016 - T3 TZR en AFA avec des 5e, 4e (dont une SEGPA), 3e... et toujours militante !
2014-2015 - T2 TZR en AFA avec des 5e, 4e, 3e + prof principal... et militante ! 
2013-2014 - Néo-titulaire TZR en AFA avec des 5e, 4e, 3e + prof principal  
2012-2013 - Année de stage avec des 6e, 5e, 4e

Madame_Prof
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: devenir des agrégés dans la réforme de Sarkozy ?

Message par MelanieSLB le 18/3/2012, 12:16

Non, mais la spécificité du métier en lycée est quand même la raison 1) du moindre horaire et 2) du concours plus exigeant! Puisqu'en théorie, les agrégés doivent enseigner au lycée. Même si un certifié peut être brillantissime et un agrégé super nul, je ne dis pas le contraire: le concours ne fait pas nécessairement le bon prof.
Le fait d'avoir des agrégés en collège et des certifiés en lycée explique certaines aigreurs (que je ne partage pas, d'ailleurs).
Par contre, il n'y a plus de diplôme supplémentaire pour les agrégés (ce qui, à mon sens, signe d'ailleurs la mort de l'agrégation, à moyen, voire à court terme).

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: devenir des agrégés dans la réforme de Sarkozy ?

Message par Madame_Prof le 18/3/2012, 12:24

Oui enfin en pratique... il faut avoir validé le M2 au moment des résultats d'admissibilité, et donc dans la plupart des universités, ce n'est pas réalisable et on se retrouve à passer l'agreg l'année suivante. Certes, pas avec un diplôme de plus, mais avec une année de plus. Mais sur le principe tu as raison!

_________________
2016-2017 T4 TZR en AFA avec des 6e, 5e, 2nde ! Militante plus que jamais Razz
2015-2016 - T3 TZR en AFA avec des 5e, 4e (dont une SEGPA), 3e... et toujours militante !
2014-2015 - T2 TZR en AFA avec des 5e, 4e, 3e + prof principal... et militante ! 
2013-2014 - Néo-titulaire TZR en AFA avec des 5e, 4e, 3e + prof principal  
2012-2013 - Année de stage avec des 6e, 5e, 4e

Madame_Prof
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: devenir des agrégés dans la réforme de Sarkozy ?

Message par Lefteris le 18/3/2012, 12:27

Il faut absolument maintenir l'agrégation, quitte à la dépoussiérer, par exemple en remplaçant -en, lettres surtout - les concours sur programme qui changent tous les ans , par des concours généralistes qui récompensent le savoir accumulé et la progression, plus que le coup de chance au tirage de la leçon.

Mais :
- l'agrégation est le seul moyen d'avoir un débouché dans la catégorie A+ tout en restant enseignant. Toutes les autres administrations possèdent cette possibilité (j'étais cadre A ailleurs, avant ma reconversion)

- l'existence de plusieurs grilles indiciaires permet de garder des statuts, et non l'individualisation de la situation.

- vu que les déroulements de carrière sont faibles, ainsi que les primes, par rapport à ces autres catégories administratives équivalentes (ingénieurs des ponts, administrateurs civiles, etc.) , tout comme l'est le déroulement des certifiés, on peut voir les 15 heures comme un "avantage non monétaire" . Il faut reconnaître que c'est une motivation essentielle pour passer l'agrégation, tout aussi respectable que gagner plus.

- ce sont les certifiés qui ont trop d'heures : avant le Capes, les professeurs "non agrégés" (le terme certifié n'existait pas) faisaient 16 heures en lycée , et dans des conditions largement meilleures qu'aujourd'hui.

- l'agrégation est certes en grande partie un concours de chance, qui se joue à trois chiffres après la virgule, mais au moins entièrement anonyme , et évitant les magouilles (les concours avec le dossier de quatre pages du candidat sous les yeux...). C'est un concours qui échappe aux stratégies managériales et subjectives qui se mettent en place dans le reste de la Fonction Publique (credete experto ...)

-accessoirement, il pousse les professeurs à se replonger dans leur matière, au lieu d'attendre le bon vouloir du chef et la multiplication d'activités "extra-pro"...

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: devenir des agrégés dans la réforme de Sarkozy ?

Message par Lefteris le 18/3/2012, 12:44

@Madame_Prof a écrit:Oui enfin en pratique... il faut avoir validé le M2 au moment des résultats d'admissibilité, et donc dans la plupart des universités, ce n'est pas réalisable et on se retrouve à passer l'agreg l'année suivante. Certes, pas avec un diplôme de plus, mais avec une année de plus. Mais sur le principe tu as raison!

Le diplôme n'est pas la seule référence dans la fonction publique pour le classement en catégorie A+ . Le niveau du concours, ou le fait qu'il se prépare dans une grande école justifie la distinction. Prenons un exemple extrême : un polytechnicien ne fait pas des études plus longues que les autres, et pourtant...

Autre indice à l'appui, il n'y a pas que le diplôme : le niveau d'emploi exercé , pour les candidats qui travaillent, est classé au même titre qu'un diplôme (titre I, II, II, IV, etc.) et permet de se présenter aux concours. Ainsi capes (validé) = master II , cadre A de la FP idem.
Des facs ont aussi validé un master 2 à des admissibles aux concours (et je trouve ça juste, préparer un concours est plus difficile que préparer un diplôme) pour qu'ils puissent se représenter.

Pour l'année de plus, ça a toujours été le cas pour les enseignants. Dans plein d'autre métier, il fallait -et il faut encore- avoir validé le diplôme au moment de l'intégration en stage ou en école, voire au moment de la titularisation (j'ai vu le cas)
En un mot, les études pour être enseignant sont en train de devenir les plus longues de l'administration affraid études + préparation + tentatives multiples bien souvent...

Et même pas posible de se réjouir de la baisse du nombre des candidats , en se disant qu'on a toutes ses chances, les jurys (souverains) refusent de céder et ne pourvoient pas la totalité des postes ...

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: devenir des agrégés dans la réforme de Sarkozy ?

Message par axolotl le 18/3/2012, 15:28

@Adri a écrit:Agrégé et TZR, c'est évidemment possible, et sur plusieurs établissements aussi, à la fois collège et lycée, à la fois sur des heures exigeantes (filière particulière) et en collège à perpet pour compléter, en ZEP aussi : être agrégé ne protège de rien... mais la fiche de paie permet de se consoler un peu !

Quant aux collègues aigris qui trouvent eux aussi que les agrégés sont trop payés furieux Ils se tirent une balle dans le pied ! Comment demander une revalorisation de leur salaire après ça ? Et puis, comme on peut répondre à tous ceux qui dénigrent les profs et leurs avantages délirants : le concours est ouvert à tous !

Enfin, les agrégés ne peuvent être rendus responsable de la gestion de l'EN !
Quand j'ai eu mon agreg, naïvement, j'ai appelé quelques CDE de lycées ou des postes en prépa étaient mis au mouvement : je me sentais d'attaque. On m'a ri au nez : j'étais trop jeune, je pourrais postuler quand j'aurais de l'ancienneté Suspect
Après quelques années en collège (et ça n'est pas faute d'avoir demandé des lycées), après plusieurs tentatives pour que mes compétences Twisted Evil soient reconnues et utilisées au mieux, quand j'ai vu quelle farce c'était, j'en ai pris mon parti et j'ai cessé de regretter d'être en collège...

Diviser pour mieux régner : ça marche !


topela
Perso je ne demande que d'avoir un poste en lycée, mais ma bonif "agreg" est bien moindre que des bonifications familiales, qui ont permis à beaucoup de certifiés d'avoir leurs postes dans les lycées de mon département. Donc le collège (+TZR), je ne l'ai pas choisi, c'est le système qui devrait revoir le fameux "exceptionnellement" des affectations des agrégés en collège.

axolotl
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Ubu roi

Message par Lefteris le 18/3/2012, 16:26

Perso je ne demande que d'avoir un poste en lycée, mais ma bonif "agreg" est bien moindre que des bonifications familiales, qui ont permis à beaucoup de certifiés d'avoir leurs postes dans les lycées de mon département. Donc le collège (+TZR), je ne l'ai pas choisi, c'est le système qui devrait revoir le fameux "exceptionnellement" des affectations des agrégés en collège.

Bien sûr que c'est le système : sans compter qu'on ne peut en vouloir à des certifiés usés par le collège de préférer le lycée. Si les certifiés n'ont aucun espoir malgré les années, c'est un facteur de plus de démotivation.
Il y a aussi des agrégés qui prennent des collèges parce qu'il n'y a que ça dans leur région, ou aucune autre possibilité lors de la première affectation. Mais la situation est parfois ubuesque. Je cite la mienne , ça vaut son pesant de cacahuètes. Fonctionnaire de catégorie A, j'obtiens le Capes. Arrivé rapidement au dernier échelon par équivalence de grade (reclassement), j'allais passer automatiquement hors-classe par le système de points (11ème échelon + 3 ans + note suffisante), donc plein de points. Et là, coup de théâtre, j'obtiens l'agreg juste après m'être planté à l'interne. Résultat : perte entre 91 et 98 points , au moins, selon la date de prise en compte des calculs !

Donc, le "bon" lycée, je ne le verrai pas de sitôt. De plus, si je pars n'importe où, partir pour partir au petit bonheur la chance, je risque de ne pas enseigner les langues anciennes. Dans les deux cas de figure, aberration du système , inadéquation entre la théorie administrative, les besoins, la formation, et la pratique.

Ajoutons au tableau que la plupart des postes sont occupés par des stagiaires à plein temps, ce qui est "logique" - pas plus question de les montrer du doigt qu' n'importe quelle catégorie de collègues - au sein d'une situation anormale dont ils sont eux-mêmes victimes...

Alors je philosophe, je me dis qu'au moins je vais à pied travailler, ce qui est un luxe ...

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: devenir des agrégés dans la réforme de Sarkozy ?

Message par zina le 18/3/2012, 18:49

@piesco a écrit:Oui, tout plein. Il suffit de regarder ailleurs.
Oui , Docteur en sa matière, qualifié par le Conseil National des Universités pour enseigner dans le supérieur. Par manque d'élèves dans les filières scientifiques et par conséquent, pas de poste de Maître de conférence, on se retrouve vacataire ou contractuel dans le secondaire.
Et comme j'avais le niveau requis, je remplaçais prioritairement en classes à examen, BTS, terminal S ou ES.

Moi aussi j'étais amère, mais maintenant que j'ai eu mon concours, je me dis que toutes ces années m'ont vraiment beaucoup appris.
La seule amertume qui me reste encore concerne le système de mutation. Crying or Very sad

zina
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum