Le niveau baisse-t-il?

Page 4 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le niveau baisse-t-il?

Message par frankenstein le Sam 3 Mar 2012 - 16:14

Collier de Barbe a écrit:
Luigi_B a écrit:
Collier de Barbe a écrit:Il n'y a pas pour nos disciplines d'âge d'or

Enfin quand on te lit, Collier de Barbe, il y en a un et c'est maintenant. Suspect

Je me permets juste de retenir mon jugement Luigi, vu les transformations massives qui ont affecté le système scolaire et notre société.
D'une part, comme je l'ai déjà écrit plusieurs fois, je doute beaucoup que l'on puisse élaborer un outil (et une manière fiable de l'administrer) pour mesurer le niveau des élèves. D'autres part, oui, je suis d'accord que l'institution a baissé les bras sur un nombre attristant de points.

Mais se focaliser là-dessus sans tenir compte de phénomènes de ségrégation socio-spatiale majeure, de "ghettoïsation" que l'on rencontre, ça ne semble pas très juste. Avec des élèves qui ont, au départ, un capital social et culturel TRES différent, depuis le quasi-pas francophone au fils de bonne famille, c'est très difficile de permettre à tous de s'élever.

Doit-on pour autant éjecter tous ceux qui n'y arrivent pas ? je ne le crois pas. Doit-on leur donner des diplômes bidons? je crois pas non plus. Chaque année je refuse de relever la moyenne de mon paquet de copies de bac.

Il faut trouver les réfomes nécessaires pour offrir au plus grand nombre le plus niveau possible sans pour autant brader les diplômes.

La quadrature du cercle.

C'est déjà plus réaliste comme discours ! Wink

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse-t-il?

Message par JPhMM le Sam 3 Mar 2012 - 16:15

Collier de Barbe a écrit:D'une part, comme je l'ai déjà écrit plusieurs fois, je doute beaucoup que l'on puisse élaborer un outil (et une manière fiable de l'administrer) pour mesurer le niveau des élèves.
C'est piétiner tout espoir d'évaluer les élèves. Je ne connais de pédagogie sans évaluation, mais soit. Pourquoi pas. Expliquez-moi cela.

Collier de Barbe a écrit:Avec des élèves qui ont, au départ, un capital social et culturel TRES différent, depuis le quasi-pas francophone au fils de bonne famille, c'est très difficile de permettre à tous de s'élever.

Pourquoi croyez-vous que j'ai choisi ces graphiques ?
Notez bien. Les résultats des élèves de toute PCS sont en chute. Je répète, de toute PCS. Pas une ne fait exception.

Collier de Barbe a écrit:Il faut trouver les réfomes nécessaires pour offrir au plus grand nombres le plus niveau possible sans pour autant brader les diplômes.
D'où ma question posée ailleurs. Si le niveau ne baisse pas, pourquoi alors faire des réformes ?

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse-t-il?

Message par frankenstein le Sam 3 Mar 2012 - 16:15

Isis39 a écrit:
kiwi a écrit:
Cripure a écrit:Vraiment paradoxal. Les élèves sont donc, selon vous, meilleurs en HG.

Je vois ce que veut dire Isis : ils sont meilleurs dans le sens où on leur enseigne aujourd'hui des choses beaucoup plus complexes que par le passé, on a retrouvé aussi depuis quelques années des exigences méthodologiques plus pointues en termes de rédaction et d'élaboration de croquis, qu'on avait abandonnées pendant au moins 15ans.
Je pense vraiment que les élèves d'aujourd'hui sont meilleurs pour certaines choses, moins bons pour d'autres, ou équivalents. Je pense aussi que les attentes lors des examens ont considérablement diminué (mais ce qu'on fait en classe dépasse largement les exigences de l'examen).

Voilà, on est d'accord, plus de compétences dans certains domaines, moins dans d'autres. Donc difficile de dire que le niveau global baisse. Pour l'orthographe, la quantité de connaissances, on peut dire que oui. Mais des compétences sont développées, qui ne l'étaient pas avant.
Lesquelles exactement ?
Spoiler:
STP, ne me parle pas des TICE ! lol!

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse-t-il?

Message par Thalie le Sam 3 Mar 2012 - 16:15

kiwi a écrit:
Cripure a écrit:Vraiment paradoxal. Les élèves sont donc, selon vous, meilleurs en HG.

Je vois ce que veut dire Isis : ils sont meilleurs dans le sens où on leur enseigne aujourd'hui des choses beaucoup plus complexes que par le passé, on a retrouvé aussi depuis quelques années des exigences méthodologiques plus pointues en termes de rédaction et d'élaboration de croquis, qu'on avait abandonnées pendant au moins 15ans.
Je pense vraiment que les élèves d'aujourd'hui sont meilleurs pour certaines choses, moins bons pour d'autres, ou équivalents. Je pense aussi que les attentes lors des examens ont considérablement diminué (mais ce qu'on fait en classe dépasse largement les exigences de l'examen).
Moui, allez je vous l'accorde. Mais si vous preniez une petite semaine seulement disons 4 ou 5 h en cours ces fameux élèves du passé qui ne savaient pas faire toutes ces belles et grandes choses car elles n'étaient pas enseignées, je suis sûre qu'en une seule petite semaine vous les remettriez au niveau car ils savaient eux lire, écouter, apprendre par coeur et suivre des consignes.

Thalie
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse-t-il?

Message par Collier de Barbe le Sam 3 Mar 2012 - 16:19

Luigi_B a écrit:
Collier de Barbe a écrit:Je voulais d'abord souligner que dans le passé, il y avait des choses assez peu recommandables.
Personne ici ne veut un retour au passé... C'est ça que tu refuses d'admettre, Collier de Barbe.

Luigi, je cite Thalie (page 6) "Mais si vous preniez une petite semaine seulement disons 4 ou 5 h en cours ces fameux élèves du passé qui ne savaient pas faire toutes ces belles et grandes choses car elles n'étaient pas enseignées, je suis sûre qu'en une seule petite semaine vous les remettriez au niveau car ils savaient eux lire, écouter, apprendre par coeur et suivre des consignes."

Si ça c'est pas de la nostalgie "c'était mieux avant"


_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse-t-il?

Message par Mufab le Sam 3 Mar 2012 - 16:20

(H.S.)
C'est vrai que mes messages ont été zappés dans le déménagement, à part par ML... calimero
Bof, peu importe.

(N'empêche que mon cahier, il est super beau, et la rédaction sur l'animal préféré de mon petit paysan assez rigolote - si je puis dire. Mais niveau Ce, quand même.)


Dernière édition par Mufab le Sam 3 Mar 2012 - 16:20, édité 1 fois

_________________
Poky et Lucas, dessin de Phi :

"Là où on ne lit pas, là où on n'élit pas, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l'homme."
(Yvan Pommaux, auteur "Jeunesse")

Mufab
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse-t-il?

Message par Luigi_B le Sam 3 Mar 2012 - 16:20

kiwi a écrit:Je vois ce que veut dire Isis : ils sont meilleurs dans le sens où on leur enseigne aujourd'hui des choses beaucoup plus complexes que par le passé

La complexité de ce qui est enseigné par les professeurs n'a rien à voir avec de ce qui est appris/compris/assimilé/retenu par les élèves.

Jamais les programmes en lettres n'ont été aussi techniques que depuis vingt ans, au collège par exemple, et les élèves si faibles en lecture/écriture/compréhension.

J'aurais même tendance à dire que la complexité moderne des enseignements explique bien des choses.


Dernière édition par Luigi_B le Sam 3 Mar 2012 - 16:26, édité 2 fois

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse-t-il?

Message par Isis39 le Sam 3 Mar 2012 - 16:20

frankenstein a écrit:
Isis39 a écrit:
kiwi a écrit:
Cripure a écrit:Vraiment paradoxal. Les élèves sont donc, selon vous, meilleurs en HG.

Je vois ce que veut dire Isis : ils sont meilleurs dans le sens où on leur enseigne aujourd'hui des choses beaucoup plus complexes que par le passé, on a retrouvé aussi depuis quelques années des exigences méthodologiques plus pointues en termes de rédaction et d'élaboration de croquis, qu'on avait abandonnées pendant au moins 15ans.
Je pense vraiment que les élèves d'aujourd'hui sont meilleurs pour certaines choses, moins bons pour d'autres, ou équivalents. Je pense aussi que les attentes lors des examens ont considérablement diminué (mais ce qu'on fait en classe dépasse largement les exigences de l'examen).

Voilà, on est d'accord, plus de compétences dans certains domaines, moins dans d'autres. Donc difficile de dire que le niveau global baisse. Pour l'orthographe, la quantité de connaissances, on peut dire que oui. Mais des compétences sont développées, qui ne l'étaient pas avant.
Lesquelles exactement ?
Spoiler:
STP, ne me parle pas des TICE ! lol!

On le dit avec Kiwi depuis plusieurs posts. Par exemples des compétences en réalisation de croquis, cartographie (et l'on ne parle pas ici de recracher la carte des fleuves de France apprise par coeur).

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse-t-il?

Message par Isis39 le Sam 3 Mar 2012 - 16:22

[quote="Luigi_B"]
Isis39 a écrit:
kiwi a écrit:Je vois ce que veut dire Isis : ils sont meilleurs dans le sens où on leur enseigne aujourd'hui des choses beaucoup plus complexes que par le passé

La complexité de ce qui est enseigné par les professeurs n'a rien à voir avec de ce qui est appris/compris/assimilé/retenu par les élèves.

Jamais les programmes en lettres n'ont été aussi techniques que depuis vingt ans, au collège par exemple, et les élèves si faibles en lecture/écriture/compréhension.

.

C'est vrai, je ne comprend rien aux cours de français de mes collègues de collège. Je suis incapable d'aider les élèves à faire leurs exercices.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse-t-il?

Message par Mareuil le Sam 3 Mar 2012 - 16:22

Collier de Barbe a écrit:
Luigi_B a écrit:
Collier de Barbe a écrit:Il n'y a pas pour nos disciplines d'âge d'or

Enfin quand on te lit, Collier de Barbe, il y en a un et c'est maintenant. Suspect

Je me permets juste de retenir mon jugement Luigi, vu les transformations massives qui ont affecté le système scolaire et notre société.
D'une part, comme je l'ai déjà écrit plusieurs fois, je doute beaucoup que l'on puisse élaborer un outil (et une manière fiable de l'administrer) pour mesurer le niveau des élèves. D'autres part, oui, je suis d'accord que l'institution a baissé les bras sur un nombre attristant de points.

Mais se focaliser là-dessus sans tenir compte de phénomènes de ségrégation socio-spatiale majeure, de "ghettoïsation" que l'on rencontre, ça ne semble pas très juste. Avec des élèves qui ont, au départ, un capital social et culturel TRES différent, depuis le quasi-pas francophone au fils de bonne famille, c'est très difficile de permettre à tous de s'élever.

Doit-on pour autant éjecter tous ceux qui n'y arrivent pas ? je ne le crois pas. Doit-on leur donner des diplômes bidons? je crois pas non plus. Chaque année je refuse de relever la moyenne de mon paquet de copies de bac.

Il faut trouver les réfomes nécessaires pour offrir au plus grand nombres le plus niveau possible sans pour autant brader les diplômes.

La quadrature du cercle.



Eh ben ! Le vicomte de Jarnigué, issu par ailleurs de Normale, vient de proférer sa dernière brève de comptoir à coups de " ségrégation socio-spatiale", de "ghettoïsation" rencontrées, de "transformations massives qui ont affecté...", de "manière fiable d'administrer un outil", de "capital social et culturel" et de "permettre à tous de s'élever". Un futur Guaino.

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse-t-il?

Message par frankenstein le Sam 3 Mar 2012 - 16:23

Collier de Barbe a écrit:
Luigi_B a écrit:
Collier de Barbe a écrit:Je voulais d'abord souligner que dans le passé, il y avait des choses assez peu recommandables.
Personne ici ne veut un retour au passé... C'est ça que tu refuses d'admettre, Collier de Barbe.

Luigi, je cite Thalie (page 6) "Mais si vous preniez une petite semaine seulement disons 4 ou 5 h en cours ces fameux élèves du passé qui ne savaient pas faire toutes ces belles et grandes choses car elles n'étaient pas enseignées, je suis sûre qu'en une seule petite semaine vous les remettriez au niveau car ils savaient eux lire, écouter, apprendre par coeur et suivre des consignes."

Si ça c'est pas de la nostalgie "c'était mieux avant"


Ben ce n'est pas de la nostalgie...Il n'est quand même pas faux de dire que le niveau était plus élevé il y a des dizaines d'années , non ?

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse-t-il?

Message par JPhMM le Sam 3 Mar 2012 - 16:24



Voila donc que vous passez à l'insulte comme seul argument...

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse-t-il?

Message par Clarinette le Sam 3 Mar 2012 - 16:25

Eh, CdeB, ce ne serait pas l'avatar masculin de Milasaintanne ?

_________________

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse-t-il?

Message par Mareuil le Sam 3 Mar 2012 - 16:27

Luigi_B a écrit:
kiwi a écrit:Je vois ce que veut dire Isis : ils sont meilleurs dans le sens où on leur enseigne aujourd'hui des choses beaucoup plus complexes que par le passé

La complexité de ce qui est enseigné par les professeurs n'a rien à voir avec de ce qui est appris/compris/assimilé/retenu par les élèves.

Jamais les programmes en lettres n'ont été aussi techniques que depuis vingt ans, au collège par exemple, et les élèves si faibles en lecture/écriture/compréhension.

J'aurais même tendance à dire que la complexité moderne des enseignement explique bien des choses.


Une complexité apparente. Derrière, c'est le vide.

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse-t-il?

Message par JPhMM le Sam 3 Mar 2012 - 16:27

Clarinette a écrit:Eh, CdeB, ce ne serait pas l'avatar masculin de Milasaintanne ?
Sauf schizophrénie, je ne crois pas, non.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse-t-il?

Message par grandesvacances le Sam 3 Mar 2012 - 16:28

Eh bé, ça vole bas par ici... pale

grandesvacances
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Vous dépassez les bornes

Message par Collier de Barbe le Sam 3 Mar 2012 - 16:29

Mareuil a écrit:
Collier de Barbe a écrit:
Luigi_B a écrit:
Collier de Barbe a écrit:Il n'y a pas pour nos disciplines d'âge d'or

Enfin quand on te lit, Collier de Barbe, il y en a un et c'est maintenant. Suspect

Je me permets juste de retenir mon jugement Luigi, vu les transformations massives qui ont affecté le système scolaire et notre société.
D'une part, comme je l'ai déjà écrit plusieurs fois, je doute beaucoup que l'on puisse élaborer un outil (et une manière fiable de l'administrer) pour mesurer le niveau des élèves. D'autres part, oui, je suis d'accord que l'institution a baissé les bras sur un nombre attristant de points.

Mais se focaliser là-dessus sans tenir compte de phénomènes de ségrégation socio-spatiale majeure, de "ghettoïsation" que l'on rencontre, ça ne semble pas très juste. Avec des élèves qui ont, au départ, un capital social et culturel TRES différent, depuis le quasi-pas francophone au fils de bonne famille, c'est très difficile de permettre à tous de s'élever.

Doit-on pour autant éjecter tous ceux qui n'y arrivent pas ? je ne le crois pas. Doit-on leur donner des diplômes bidons? je crois pas non plus. Chaque année je refuse de relever la moyenne de mon paquet de copies de bac.

Il faut trouver les réfomes nécessaires pour offrir au plus grand nombres le plus niveau possible sans pour autant brader les diplômes.

La quadrature du cercle.



Eh ben ! Le vicomte de Jarnigué, issu par ailleurs de Normale, vient de proférer sa dernière brève de comptoir à coups de " ségrégation socio-spatiale", de "ghettoïsation" rencontrées, de "transformations massives qui ont affecté...", de "manière fiable d'administrer un outil", de "capital social et culturel" et de "permettre à tous de s'élever". Un futur Guaino.

Je vous aurais prévenu, la Guaino c l'insulte de trop.

Je crois pas du tout que vous connaissiez mes conditions de travail ni ou je travaille...

Mais ce que je peux vous assurer, c que si je vous croise "dans la vraie vie" il vous en cuira.


_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse-t-il?

Message par frankenstein le Sam 3 Mar 2012 - 16:30

Isis39 a écrit:
frankenstein a écrit:
Isis39 a écrit:
kiwi a écrit:
Cripure a écrit:Vraiment paradoxal. Les élèves sont donc, selon vous, meilleurs en HG.

Je vois ce que veut dire Isis : ils sont meilleurs dans le sens où on leur enseigne aujourd'hui des choses beaucoup plus complexes que par le passé, on a retrouvé aussi depuis quelques années des exigences méthodologiques plus pointues en termes de rédaction et d'élaboration de croquis, qu'on avait abandonnées pendant au moins 15ans.
Je pense vraiment que les élèves d'aujourd'hui sont meilleurs pour certaines choses, moins bons pour d'autres, ou équivalents. Je pense aussi que les attentes lors des examens ont considérablement diminué (mais ce qu'on fait en classe dépasse largement les exigences de l'examen).

Voilà, on est d'accord, plus de compétences dans certains domaines, moins dans d'autres. Donc difficile de dire que le niveau global baisse. Pour l'orthographe, la quantité de connaissances, on peut dire que oui. Mais des compétences sont développées, qui ne l'étaient pas avant.
Lesquelles exactement ?
Spoiler:
STP, ne me parle pas des TICE ! lol!

On le dit avec Kiwi depuis plusieurs posts. Par exemples des compétences en réalisation de croquis, cartographie (et l'on ne parle pas ici de recracher la carte des fleuves de France apprise par coeur).

Descartes

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse-t-il?

Message par Marie Laetitia le Sam 3 Mar 2012 - 16:31

frankenstein a écrit:
Loin de moi l'idée de dire que tout va bien en HG. Je constate juste qu'ils ont d'autres compétences, par exemple celle du croquis ou de la carto, qu'ils ont connaissance de notions très complexes, ce qui n'était pas du tout mon cas au collège (cahiers à l'appui). Je rejoins Kiwi.
Par contre, je déplore leur manque de travail, ce qui n'était pas le cas quand j'ai débuté. Certains pensent avoir appris leur leçon quand ils l'ont lue 1 ou 2 fois. Je pense aussi qu'ils sont un peu des "enfants-rois" qui ont l'habitude qu'on les écoute beaucoup : il faut batailler pour obtenir un respect de règles simples en classe (demander la parole, respecter celle des autres...). Et la non-maîtrise de la lecture progresse, ce qui est inquiétant.
Je crois surtout qu'ils n'ont pas des connaissances fondamentales...Confondre l'Atlantique et le Pacifique, ne pas pas savoir situer les plus grandes villes françaises par exemple... C'est quand même assez grave mais pourtant très fréquent parait-il... Rolling Eyes
Non ?

veneration

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse-t-il?

Message par Mareuil le Sam 3 Mar 2012 - 16:31

grandesvacances a écrit:Eh bé, ça vole bas par ici... pale


C'est-à-dire que c'était bien parti, mais là, il y a un plombeur d'ambiance.

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse-t-il?

Message par JPhMM le Sam 3 Mar 2012 - 16:32

grandesvacances a écrit:Eh bé, ça vole bas par ici... pale

Oui, certains adorent venir sur Neoprofs pour trolls et aller pleurer et/ou insulter sur Twitter. C'est même devenu un jeu chez certains groupuscules (comme ils disent).

Cela est dés-agréable et lassant. Mais ce n'est pas la recherche de vérité qui est visée là. Simplement l'affrontement.


Dernière édition par JPhMM le Sam 3 Mar 2012 - 16:33, édité 1 fois

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse-t-il?

Message par Marie Laetitia le Sam 3 Mar 2012 - 16:32

Collier de Barbe a écrit:
Voyez le passage (c'est p. 188 dans mon édition, un volume intitulé Tableaux de la France, réédité par J.P. Rioux avec du Vidal dedans aussi, Paris, 2007)
sur les "Quatre races d'hommes:
La race blanche, la plus parfaite des races humaines (...) la race noire, qui occupe surtout l'Afrique (...) a la peau très noire, les cheveux crépus, le nez écrasé, les lèvres épaisses, les bras très longs"

Je ne suis pas nostalgique de cette géographie.
J'exagère? J'ai, l'été dernier dans une maison familiale, feuilleté un manuel d'histoire géographie des années 1960, eh bien on y retrouve les mêmes imbécilités sur les races presque sans en y avoir changer une virgule. La partie histoire était elle-aussi à pleurer notamment tous les chapitres écrits sur l'URSS et les pays de l'Est, pourtant écrits par 2 profs de Sciences Po, et qui y récitaient un catéchisme stalinien stupéfiant.
Autres exemples tirés de ma propre scolarité. En primaire, l'instit nous faisait apprendre par coeur tous les affluents de tous les fleuves français. Etait-ce si utile? Je n'en suis pas sûr. Beaucoup plus tard, en khâgne, j'ai eu un prof de géo vieil école avec qui nous préparions le commentaire de carte topo à l'entrée de l'ENS Fontenay. Il savait dessiner à main levée au tableau des coupes géologiques extraordinaires. Aujourd'hui, personne ou presque dans sa corporation ne pourrait plus le faire. Les jeunes géographes passent moins de temps sur les cartes géologiques que sur les données statistiques, les entretiens, les photographies, les clichés satellites, les SIG divers et variés... Est-ce une catastrophe? je ne le crois pas.
Pour l'histoire, il y a des évolutions problématiques notamment le nouveau programme de 1ère qui est aussi infaisable qui est mal composé. Pour le reste, au fil des années (n'en déplaisent aux jérémiades nationalistes d'un Casalli) on a enrichi, ouvert, multiplié les approches.
Il n'y a pas pour nos disciplines d'âge d'or et au contraire, le plus souvent, les programmes s'efforcent de rendre la richesse de la recherche en sciences humaines.

C'est la différence entre donner son avis et établir des faits.

tu es historien, CdB ???

Tu crois vraiment que NOS manuels actuels, ils ne contiennent pas non plus des énormités qui feront bondir les historiens et géographes dans 50 ans ? Vraiment? Et puis de toute façon, comme l'a dit Frankestein je crois, ce n'est même pas le sujet.


Collier de Barbe a écrit: Prof de lettres modernes, vous êtes aussi un expert en géographie et aussi globalement dans l'ensemble des programmes de l'école primaire depuis 1 siècle. Et pourtant, on ne vous pas donné l'agrégation de LM. J'espère que vous avez au moins les Palmes, ce serait dommage.
Vos certitudes sont amusantes.
Je n'ai jamais écrit que vous ignoriez Le Tour de France mais je me suis permis de vous en rappeler certaines dimensions particulièrement remarquables.
Je vous encourage également à éviter les insultes à chaque post (niais, prétentieux, etc.), ça devient fatigant et puis si jamais je vous croise "dans la vraie vie" cela pourrait faire du vilain.
Je ne crois pas que vous soyez stupide ni ignorant, je pense juste que votre propos est globalement réactionnaire et vos arguments ne sont que de la "pseudo-science sociale" un peu comme les discours du café du commerce sur l'insécurité ou l'école. Si vous n'étiez pas aussi fanatique, vous prendriez quelques précautions, du type "il me semble que", "cette étude montre que..." mais non, posts après posts, il vous faut vitupérer au déclin et au complot.
Et non je n'aime les chorèmes, ils me font plus rire qu'autre chose.
Cordialement
vous prendriez quelques précautions, du type "il me semble que", "cette étude montre que..."

j'ai déjà eu l'occasion de te dire en mp que ça serait bien de faire la même chose. Alors le reprocher à d'autres... Shocked


Collier de Barbe a écrit:
Luigi_B a écrit:
Collier de Barbe a écrit:Il n'y a pas pour nos disciplines d'âge d'or

Enfin quand on te lit, Collier de Barbe, il y en a un et c'est maintenant. Suspect

Je me permets juste de retenir mon jugement Luigi, vu les transformations massives qui ont affecté le système scolaire et notre société.
D'une part, comme je l'ai déjà écrit plusieurs fois, je doute beaucoup que l'on puisse élaborer un outil (et une manière fiable de l'administrer) pour mesurer le niveau des élèves. D'autres part, oui, je suis d'accord que l'institution a baissé les bras sur un nombre attristant de points.

Mais se focaliser là-dessus sans tenir compte de phénomènes de ségrégation socio-spatiale majeure, de "ghettoïsation" que l'on rencontre, ça ne semble pas très juste. Avec des élèves qui ont, au départ, un capital social et culturel TRES différent, depuis le quasi-pas francophone au fils de bonne famille, c'est très difficile de permettre à tous de s'élever.

Doit-on pour autant éjecter tous ceux qui n'y arrivent pas ? je ne le crois pas. Doit-on leur donner des diplômes bidons? je crois pas non plus. Chaque année je refuse de relever la moyenne de mon paquet de copies de bac.


Il faut trouver les réfomes nécessaires pour offrir au plus grand nombres le plus niveau possible sans pour autant brader les diplômes.

La quadrature du cercle.


mais personne ne tient ce propos, c'est ça qui est dingue... Tu es arrivé ici avec tes certitudes et tu en démords à peine... Et tu mélanges bcp de choses différentes. Qui t'a dit que se poser la question d'une baisse de niveau, ça veut forcément dire abandonner les élèves? Bien au contraire !

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse-t-il?

Message par frankenstein le Sam 3 Mar 2012 - 16:32

Mais ce que je peux vous assurer, c que si je vous croise "dans la vraie vie" il vous en cuira.

mdr

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse-t-il?

Message par Marie Laetitia le Sam 3 Mar 2012 - 16:33

Collier de Barbe a écrit:
Mareuil a écrit:
Eh ben ! Le vicomte de Jarnigué, issu par ailleurs de Normale, vient de proférer sa dernière brève de comptoir à coups de " ségrégation socio-spatiale", de "ghettoïsation" rencontrées, de "transformations massives qui ont affecté...", de "manière fiable d'administrer un outil", de "capital social et culturel" et de "permettre à tous de s'élever". Un futur Guaino.

Je vous aurais prévenu, la Guaino c l'insulte de trop.

Je crois pas du tout que vous connaissiez mes conditions de travail ni ou je travaille...

Mais ce que je peux vous assurer, c que si je vous croise "dans la vraie vie" il vous en cuira.


on va peut-être éviter les menaces physiques ? Rolling Eyes

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse-t-il?

Message par Isis39 le Sam 3 Mar 2012 - 16:36

frankenstein a écrit:
Isis39 a écrit:
frankenstein a écrit:
Isis39 a écrit:
kiwi a écrit:
Cripure a écrit:Vraiment paradoxal. Les élèves sont donc, selon vous, meilleurs en HG.

Je vois ce que veut dire Isis : ils sont meilleurs dans le sens où on leur enseigne aujourd'hui des choses beaucoup plus complexes que par le passé, on a retrouvé aussi depuis quelques années des exigences méthodologiques plus pointues en termes de rédaction et d'élaboration de croquis, qu'on avait abandonnées pendant au moins 15ans.
Je pense vraiment que les élèves d'aujourd'hui sont meilleurs pour certaines choses, moins bons pour d'autres, ou équivalents. Je pense aussi que les attentes lors des examens ont considérablement diminué (mais ce qu'on fait en classe dépasse largement les exigences de l'examen).

Voilà, on est d'accord, plus de compétences dans certains domaines, moins dans d'autres. Donc difficile de dire que le niveau global baisse. Pour l'orthographe, la quantité de connaissances, on peut dire que oui. Mais des compétences sont développées, qui ne l'étaient pas avant.
Lesquelles exactement ?
Spoiler:
STP, ne me parle pas des TICE ! lol!

On le dit avec Kiwi depuis plusieurs posts. Par exemples des compétences en réalisation de croquis, cartographie (et l'on ne parle pas ici de recracher la carte des fleuves de France apprise par coeur).

Descartes

Pourriez-vous expliquer ce dont vous doutez ? Merci Very Happy

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse-t-il?

Message par Clarinette le Sam 3 Mar 2012 - 16:37

Collier de Barbe a écrit:

Je vous aurais prévenu, la Guaino c l'insulte de trop.

Je crois pas du tout que vous connaissiez mes conditions de travail ni ou je travaille...

Mais ce que je peux vous assurer, c que si je vous croise "dans la vraie vie" il vous en cuira.

Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked

_________________

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum