Quelle argumentation développer quand on nous attaque sur notre métier et notre statut de fonctionnaire ?

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Quelle argumentation développer quand on nous attaque sur notre métier et notre statut de fonctionnaire ?

Message par User5899 le Dim 4 Mar 2012 - 22:20

@Pseudo a écrit:
Cripure a écrit:
@Aemilia a écrit:Et puis, finalement, je suis peut-être "communiste". Cela ne me dérangerait pas que tout le monde ait un salaire plus ou moins égal
Contresens Smile Le communisme postule : "A chacun selon ses besoins".

Et j'ai de gros besoins professeur
Hola... N'abordons pas le sujet. Et les miens sont inassouvis depuis 98 heures affraid affraid affraid affraid

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle argumentation développer quand on nous attaque sur notre métier et notre statut de fonctionnaire ?

Message par JPhMM le Dim 4 Mar 2012 - 22:36

Sinon, en désespoir de cause, il y a...

Spoiler:
Le coup de boule.


pas vrai

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle argumentation développer quand on nous attaque sur notre métier et notre statut de fonctionnaire ?

Message par Pryneia le Dim 4 Mar 2012 - 23:26

Cripure a écrit:Le salaire est correct pour un agrégé déjà un peu âgé. Sinon, il est quand même très très modeste ! Je veux bien que les profs ne soient pas riches, ils pourraient cependant au moins être franchement à l'aise. Moi, ce qui m'interpelle, c'est le nombre de Néos qui veulent savoir à quelle date le salaire est viré. C'est quand même le signe que beaucoup de (jeunes) collègues ne vuvent pas décemment, en proportion du travail qu'ils fournissent.

@thrasybule a écrit:
@Aemilia a écrit:Pour conclure et répondre aux derniers posts. Non ce n'est pas parce que "c'est pire ailleurs" que "j'excuse" le fait que notre pouvoir d'achat ait baissé.
Tout le monde semble d'accord, quand même, pour dire que ça concerne les autres métiers.
Donc, arrêtons de dire "les profs sont mal payés", ce qui n'arrange pas le ressentiment que certains ont à notre égard, mais disons plutôt que c'est honteux que tout le monde de puisse pas vivre correctement (que le prix de la vie a augmenté etc.)
Non, n'arrêtons pas, les profs sont mal payés.

+1000. Je nous trouve très largement sous-payés. J'ai commencé à bosser dès l'âge de 18 ans, parallèlement à mes études, pour financer celles-ci. Intérim, ménages, restauration rapide (McD., et Cie), cours à domicile, animatrice, etc. Les petits boulots, je connais. J'en ai bavé, à mener de front études et boulot à temps partiel, mais la perspective d'un métier valorisant et bien payé me motivait.
Je dois admettre que certains aspects du métier sont à la hauteur de mes attentes (les 2 mois de vacances, le pied coeurs ). En revanche, je trouve le salaire décevant, qui est modique eu égard à nos responsabilités, notre investissement, notre rôle dans la société...

J'ai plus de 4 ans d'expérience et je suis à 1746€ (dont l'ISOE). Je trouve que c'est peu. Heureusement, j'ai un conjoint ingénieur qui gagne bien mieux sa vie que moi, donc l'argent n'est pas un problème. Mais, mes amis célibataires galèrent avec un tel salaire.

D'ailleurs, pour fêter mes 5 ans dans l'EN l'an prochain, je vais tenter l'agreg' interne Very Happy


Dernière édition par Pryneia le Dim 4 Mar 2012 - 23:35, édité 2 fois

_________________
"Leave me alone and let me go to hell by my own route." Calamity Jane

« Nicht ein Wolf ist der Mensch dem Menschen. Er ist ihm Produkt, die totale Ware ist er ihm. » E. Palmetshofer
(« L’homme n’est pas un loup pour l’homme. Il est un produit pour lui, une marchandise, rien de plus. »)

Pryneia
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle argumentation développer quand on nous attaque sur notre métier et notre statut de fonctionnaire ?

Message par nindienne le Dim 4 Mar 2012 - 23:29

Instit depuis 8 ans : 1700 euros et on a pas d'heures sup... Je fais une étude payée par la mairie une fois par semaine.
Mon copain est comptable et gagne moins que moi ben les fins de mois sont pas évidentes, prtir en vacs une fois par an et en faisant attention et on a pas de momes.... Et bien c'est pas ce à quoi j'aspirais même si j'aime bcp mon taf ...

nindienne
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle argumentation développer quand on nous attaque sur notre métier et notre statut de fonctionnaire ?

Message par Chocolat le Dim 4 Mar 2012 - 23:37

Argumentation ? Mais pourquoi faire ?

Les concours sont ouverts à tout le monde - qu'attendent-ils, tous ces braves gens ?!

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle argumentation développer quand on nous attaque sur notre métier et notre statut de fonctionnaire ?

Message par Emeraldia le Dim 4 Mar 2012 - 23:46

@Aemilia a écrit:
Cripure a écrit:Le salaire est correct pour un agrégé déjà un peu âgé. Sinon, il est quand même très très modeste ! Je veux bien que les profs ne soient pas riches, ils pourraient cependant au moins être franchement à l'aise. Moi, ce qui m'interpelle, c'est le nombre de Néos qui veulent savoir à quelle date le salaire est viré. C'est quand même le signe que beaucoup de (jeunes) collègues ne vuvent pas décemment, en proportion du travail qu'ils fournissent.

Tout est relatif... je ne suis pas sure qu'on puisse qualifier de "modeste" un salaire de débutant à 1700 euros net.
Tu parles des nouveaux profs, j'enseigne pour la 13ème année et si je n'étais pas PP avec des heures sup, je ne gagnerais que 1800 net, pas de quoi sauter au plafond. Et je vis seule.
J'ai un ami qui n'a pas le Bac, qui n'a que 24 ans, il bosse ds une radio et vient de m'annoncer qu'il gagne 1700 euros au bout de 2 ans et demi...Il était fort étonné de mon salaire d'ailleurs...

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle argumentation développer quand on nous attaque sur notre métier et notre statut de fonctionnaire ?

Message par Jacq le Lun 5 Mar 2012 - 0:14

Lors de mon année de stage, pendant une fête avec des amis, une demoiselle m'a dit : "ah oui prof, avec les vacances et 18h par semaine, c'est cool". J'allais argumenter et finalement j'ai répondu : "ouais, moi je me tape des vacances pendant que tu bosses pour payer mon salaire à vie, c'est cool, j'ai choisi mon camp". Puis j'ai dû rajouter deux ou trois choses bien senties et peu agréables (il était tard et on n'avait pas ingurgité que de l'eau Very Happy ) et la discussion s'est arrêtée brutalement (il valait mieux d'ailleurs).

Et pas plus tard que le weekend dernier, mon oncle m'appelle et me demande si je ne veux pas venir chez lui le dimanche. Réponse habituelle :"non je bosse". Il me dit que c'est pour détapisser. Je lui fais remarquer qu'il pourrait demander à ma soeur et mon beau-frère qui habitent à 200 m (EDIT)de chez lui alors que moi je suis à 110 km et que je bosse le dimanche contrairement à eux. IL me répond : "ah oui mais eux ils bossent la semaine" ! :colere: :colere: . Il a donc détapissé tout seul ce weekend n'ayant même pas demandé aux personnes citées plus haut !

Et encore, un ami qui bosse dans une grosse boite industrielle jadis française me dit : "super je suis devenu prof"... c'est à dire qu'il fait de la formation interne pour ses salariés. Bon, la plupart du temps il ne fait rien, et a quelques cours à assumer (cours qui lui sont donnés par la boite). Il trouve cela super cool et compare cela à mes 18h en me disant que lui est présent toute la semaine dans sa boite. Je lui ai proposé d'échanger mes 24 CAP contre ses quelques salariés, et nos salaires aussi (pendant qu'on y est !). Curieusement il ne dit plus rien depuis.

Jacq.


Dernière édition par Jacq le Lun 5 Mar 2012 - 0:21, édité 1 fois

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle argumentation développer quand on nous attaque sur notre métier et notre statut de fonctionnaire ?

Message par Condorcet le Lun 5 Mar 2012 - 0:20

@Chocolat a écrit:Argumentation ? Mais pourquoi faire ?

Les concours sont ouverts à tout le monde - qu'attendent-ils, tous ces braves gens ?!

Exactement, argumenter revient déjà à reconnaître la bonne foi de son interlocuteur.

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle argumentation développer quand on nous attaque sur notre métier et notre statut de fonctionnaire ?

Message par User5899 le Lun 5 Mar 2012 - 0:36

@Pryneia a écrit:pour fêter mes 5 ans dans l'EN l'an prochain, je vais tenter l'agreg' interne Very Happy
cheers cheers cheers cheers cheers

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle argumentation développer quand on nous attaque sur notre métier et notre statut de fonctionnaire ?

Message par User5899 le Lun 5 Mar 2012 - 0:39

@Jacq a écrit:Lors de mon année de stage, pendant une fête avec des amis, une demoiselle m'a dit : "ah oui prof, avec les vacances et 18h par semaine, c'est cool". J'allais argumenter et finalement j'ai répondu : "ouais, moi je me tape des vacances pendant que tu bosses pour payer mon salaire à vie, c'est cool, j'ai choisi mon camp". Puis j'ai dû rajouter deux ou trois choses bien senties et peu agréables (il était tard et on n'avait pas ingurgité que de l'eau Very Happy ) et la discussion s'est arrêtée brutalement (il valait mieux d'ailleurs).

Et pas plus tard que le weekend dernier, mon oncle m'appelle et me demande si je ne veux pas venir chez lui le dimanche. Réponse habituelle :"non je bosse". Il me dit que c'est pour détapisser. Je lui fais remarquer qu'il pourrait demander à ma soeur et mon beau-frère qui habitent à 200 m (EDIT)de chez lui alors que moi je suis à 110 km et que je bosse le dimanche contrairement à eux. IL me répond : "ah oui mais eux ils bossent la semaine" ! :colere: :colere: . Il a donc détapissé tout seul ce weekend n'ayant même pas demandé aux personnes citées plus haut !

Et encore, un ami qui bosse dans une grosse boite industrielle jadis française me dit : "super je suis devenu prof"... c'est à dire qu'il fait de la formation interne pour ses salariés. Bon, la plupart du temps il ne fait rien, et a quelques cours à assumer (cours qui lui sont donnés par la boite). Il trouve cela super cool et compare cela à mes 18h en me disant que lui est présent toute la semaine dans sa boite. Je lui ai proposé d'échanger mes 24 CAP contre ses quelques salariés, et nos salaires aussi (pendant qu'on y est !). Curieusement il ne dit plus rien depuis.

Jacq.
Une mère d'élève m'a fait le coup en décembre. Elle prend rdv un vendredi à la fermeture, à 17h30. Elle arrive à 17h55 (j'avais des choses à faire, j'étais resté) et sans s'excuser, elle me dit : je travaillais. Je me suis levé, j'ai dit, eh bien, moi, j'ai fini, et je suis parti. Elle s'est plainte par courriel au proviseur, qui l'a envoyée bouler (il m'a envoyé la copie Smile). Non mais crotte Smile

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle argumentation développer quand on nous attaque sur notre métier et notre statut de fonctionnaire ?

Message par Babayaga le Lun 5 Mar 2012 - 1:43

J'aime beaucoup Smile

De mon côté je n'ai pas à me plaindre de ce genre de remarques, mais comme les dernières années ont été raides je crois que je faisais plus pitié qu'autre chose. On va voir maintenant si quelqu'un ose...
Ceci-dit je ne vais pas argumenter. Le métier de prof, sous prétexte qu'on a tous été élèves, chacun s'imagine le connaître. J'ai beaucoup lu Yoko Tsuno et je ne vais pas expliquer la vie à mes amis ingénieurs... (ou si ?... professeur )

_________________
Je ne gère plus la rubrique en accès restreint, adressez-vous à Hermione, merci Smile

Babayaga
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle argumentation développer quand on nous attaque sur notre métier et notre statut de fonctionnaire ?

Message par Pryneia le Lun 5 Mar 2012 - 11:52

Cripure a écrit:
@Jacq a écrit:Lors de mon année de stage, pendant une fête avec des amis, une demoiselle m'a dit : "ah oui prof, avec les vacances et 18h par semaine, c'est cool". J'allais argumenter et finalement j'ai répondu : "ouais, moi je me tape des vacances pendant que tu bosses pour payer mon salaire à vie, c'est cool, j'ai choisi mon camp". Puis j'ai dû rajouter deux ou trois choses bien senties et peu agréables (il était tard et on n'avait pas ingurgité que de l'eau Very Happy ) et la discussion s'est arrêtée brutalement (il valait mieux d'ailleurs).

Et pas plus tard que le weekend dernier, mon oncle m'appelle et me demande si je ne veux pas venir chez lui le dimanche. Réponse habituelle :"non je bosse". Il me dit que c'est pour détapisser. Je lui fais remarquer qu'il pourrait demander à ma soeur et mon beau-frère qui habitent à 200 m (EDIT)de chez lui alors que moi je suis à 110 km et que je bosse le dimanche contrairement à eux. IL me répond : "ah oui mais eux ils bossent la semaine" ! :colere: :colere: . Il a donc détapissé tout seul ce weekend n'ayant même pas demandé aux personnes citées plus haut !

Et encore, un ami qui bosse dans une grosse boite industrielle jadis française me dit : "super je suis devenu prof"... c'est à dire qu'il fait de la formation interne pour ses salariés. Bon, la plupart du temps il ne fait rien, et a quelques cours à assumer (cours qui lui sont donnés par la boite). Il trouve cela super cool et compare cela à mes 18h en me disant que lui est présent toute la semaine dans sa boite. Je lui ai proposé d'échanger mes 24 CAP contre ses quelques salariés, et nos salaires aussi (pendant qu'on y est !). Curieusement il ne dit plus rien depuis.

Jacq.
Une mère d'élève m'a fait le coup en décembre. Elle prend rdv un vendredi à la fermeture, à 17h30. Elle arrive à 17h55 (j'avais des choses à faire, j'étais resté) et sans s'excuser, elle me dit : je travaillais. Je me suis levé, j'ai dit, eh bien, moi, j'ai fini, et je suis parti. Elle s'est plainte par courriel au proviseur, qui l'a envoyée bouler (il m'a envoyé la copie Smile). Non mais crotte Smile

Bravo ! topela

(Et merci de vos encouragements ! Wink )

_________________
"Leave me alone and let me go to hell by my own route." Calamity Jane

« Nicht ein Wolf ist der Mensch dem Menschen. Er ist ihm Produkt, die totale Ware ist er ihm. » E. Palmetshofer
(« L’homme n’est pas un loup pour l’homme. Il est un produit pour lui, une marchandise, rien de plus. »)

Pryneia
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum