Etude de textes : lecture par axes ou pas ?

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Etude de textes : lecture par axes ou pas ?

Message par Cath le Lun 5 Mar 2012 - 12:24

@Thalia de G a écrit:
cath5660 a écrit:J'ai connu l'explication linéaire, la lecture méthodique, la lecture analytique...
La lecture méthodique a remplacé l'explication linéaire, cette dernière étant jugée trop difficile.

C'est pourtant bien le contraire!

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de textes : lecture par axes ou pas ?

Message par ysabel le Lun 5 Mar 2012 - 12:29

@Thalia de G a écrit:
cath5660 a écrit:J'ai connu l'explication linéaire, la lecture méthodique, la lecture analytique...
La lecture méthodique a remplacé l'explication linéaire, cette dernière étant jugée trop difficile.

alors là, ça me dépasse ! Rolling Eyes Suspect

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de textes : lecture par axes ou pas ?

Message par Thalia de G le Lun 5 Mar 2012 - 12:35

C'est le discours qui a été tenu en préambule de la formation sur la LM que j'ai suivie, il y a plus de vingt ans.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de textes : lecture par axes ou pas ?

Message par Maieu le Lun 5 Mar 2012 - 13:59

Voici un exemple d'explication par "axes" trouvé à « bacfrancais.chez.com/pontmirabeau.html ».
1. Introduction : Le poème « Le Pont Mirabeau » est un extrait du recueil Alcools paru en 1913. L’auteur y fait allusion à sa rupture avec Marie Laurencin et au-delà évoque la fuite du temps semblable à l’eau qui s’en va.
2. Lecture
3. Plan du texte
- 1ère strophe : le lieu évocateur de l’amour. C’est le Pont Mirabeau de Paris qui le fait se souvenir.
- 2ème strophe : la plongée dans le passé. C’est le rappel de sa liaison.
- 3ème strophe : la fuite de l’amour.
- 4ème strophe : la fuite du temps.
La Seine rappelle au poète son amour perdu. »
4. Commentaire littéraire
1- La forme poétique
a. 4 quatrains et refrain sous forme de distique (2 petits vers qui reviennent toujours).
b. Refrain : vers impairs, heptasyllabes (élément essentiel de la musicalité depuis Verlaine).
c. Premier vers repris à la fin = circularité du poème.
d. Nombreuses répétitions dont le refrain donnent une impression de monotonie, de plainte, et rapprochent ce texte d’une complainte.
2- L’ambiguïté du texte
a. Vient de l’absence de ponctuation et du décasyllabe qui ne permet pas d’imposer un sens au texte, ce qui provoque plusieurs lectures.
b. Ambiguïté du temps dominant = présent de vérité générale et de méditation. Présent du subjonctif exprime un souhait.
3- Ecoulement de l’eau et de l’amour
1) a. L’eau = élément habituel du poème lyrique pour exprimer la fuite du temps. Elle est nommée, c’est la Seine.
b. Verbes de mouvement (« passe », « coule », « s’en va »…) présents à toutes les strophes.
c. Répétitions, anaphore « ni »
2) Expression de l’amour achevé, nostalgie, sentiments.
3) Immobilité du poème avec le pont statique, et le poète figé par sa douleur « je demeure ».
5. Conclusion : Le Pont Mirabeau est donc un poème original qui reprend des termes conventionnels dans une structure où les termes, les sonorités et la disposition des mots forment des correspondances. Seule la peine de l’auteur semble demeurer au temps qui passe. »
Observations :
Il s’agit d’un type d’explication de type thématique appuyée sur des « axes de lecture » censés permettre une explication synthétique. Les trois axes qui ont été trouvés ici constituent les trois parties du « commentaire littéraire. »
Quoi qu’on puisse en penser par ailleurs, cette méthode d’explication est inadaptée aux candidats : à l’écrit, la durée de l’épreuve ne permet pas de procéder à une analyse précise d’un texte que découvrent les candidats et sans laquelle l’explication synthétique est impossible ; quant aux textes présentés à l’épreuve orale, ils ont été étudiés en classe et cette manière d’aborder l’explication littéraire conduit le plus souvent à une lecture académique.
On peut le constater avec ce commentaire type dont on peut trouver d’autres exemples équivalents dans les corrigés des annales du bac et qui appelle les critiques suivantes :
- Introduction : Apollinaire ne fait pas « allusion » à sa rupture puisque c’est elle qui est à l’origine du poème, pas plus qu’il n’ « évoque la fuite du temps » qui constitue au contraire un élément majeur de la problématique.
- Le plan proposé est un découpage schématique et statique qui ne rend pas compte d’une démarche et dont les libellés sont arbitraires : ainsi, comment intégrer Les mains dans les mains restons face à face avec la prétendue « plongée dans le souvenir » (2ème strophe) ? Ou encore Et comme l’Espérance est violente avec la « fuite de l’amour » (3ème) ? La reprise du premier vers et « la fuite du temps » (4ème)?
- Quant au commentaire lui-même, il accumule et juxtapose des remarques dans un plan en trois parties « obligées », comme si l’analyse d’un texte ou d’une idée devait absolument se dérouler en trois parties.
*La « forme poétique » (première partie) est un simple repérage de procédés techniques : que m’apprennent du sens du poème « les 4 quatrains et le refrain sous forme de distique » ? Les vers impairs « élément essentiel de la musicalité depuis Verlaine » ? La « circularité du poème » ?
*L’ « ambiguïté du texte » (deuxième partie) est une suite d’affirmations tout aussi arbitraires : en quoi l’absence de ponctuation et le décasyllabe ne « permet pas d’imposer un sens au texte, ce qui provoque plusieurs lectures » ? Que veut dire « imposer un sens au texte » ? Et quelles sont ces multiples lectures ? Un texte peut-il avoir plusieurs sens ?
*L’ « écoulement de l’eau et de l’amour » (troisième partie) procède de la même façon : « C’est la Seine », certes ; « verbes de mouvement présents à toutes les strophes », certes, mais ils ne sont pas les seuls ; « anaphore ni » (ah, les termes techniques !) : oui, et alors ? Immobilité du poème ( ?), « le poète figé par sa douleur je demeure. » ( ?)
- Après des platitudes convenues (« Le Pont Mirabeau est donc un poème original etc. ») la conclusion se termine par une affirmation qui laisse pantois : « Seule la peine de l’auteur semble demeurer face au temps qui passe. » Comment et pourquoi assimiler le je du je demeure à la peine ?
Cette démarche étroitement scolaire (termes techniques, remarques formelles, références savantes, pas de problématique) favorise la paraphrase et le psittacisme.

Maieu
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de textes : lecture par axes ou pas ?

Message par Iphigénie le Lun 5 Mar 2012 - 14:19

Pensez-vous qu'Iphigénie ait son B3i ? Very Happy Wink

j Je ne vois pas ce qui te faist dire cela, Thalia ? Razz Laughing

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de textes : lecture par axes ou pas ?

Message par eliam le Lun 5 Mar 2012 - 15:00


eliam
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de textes : lecture par axes ou pas ?

Message par Iphigénie le Lun 5 Mar 2012 - 16:52

c'est très intéressant, sauf la fin : "en une heure ou deux":
je ne vois pas comment pratiquer cette méthode sur une heure ou deux, sur quatre ou cinq, et encore, en continu (parce que sinon ils ont tout oublié entre deux....) je veux bien.
Car si j'ai bien lu:

"on écoute les élèves", s'il veulent parler, si possible pas toujours les deux ou trois mêmes, et surtout s'ils ont quelque chose à dire....
on écrit au tableau, c'est sportif, comme entraînement
on invite à une "micro-lecture" (bon là, le temps qu'ils comprennent)...
et à une macro -lecture": très macro alors
on fait travailler sur les question et plans possibles par groupes: ça c'est une très bonne idée, mais....
montrez moi comment qu'on fait avec 35 élèves,comment on exploite les résultats et on les "corrige": rien que ça, avec les miens, pourtant pas idiots, faudrait plus que deux heures à mon avis...

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de textes : lecture par axes ou pas ?

Message par eliam le Lun 5 Mar 2012 - 17:36

Effectivement, cela prend du temps. Cependant, je crois que tout le monde pratique à peu près pareil : 1 h de débroussaillage et (c'est là le problème) 1 h de mise en ordre des idées. Personnellement, la deuxième heure me prend plus de temps. Toutefois, leur idée était que nous n'insistions pas sur un plan trop élaboré puisqu'il ne doit pas être repris tel quel.

eliam
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de textes : lecture par axes ou pas ?

Message par Iphigénie le Lun 5 Mar 2012 - 17:42

tu parles pour le collège ou le lycée?

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de textes : lecture par axes ou pas ?

Message par lapetitemu le Lun 5 Mar 2012 - 17:55

Personnellement, je trouve la "lecture par axes" (disons commentaire composé, c'est plus joli) plus intéressante. Bon, c'est mon ressenti d'élève et d'étudiante, j'ai toujours adoré ça, chercher les idées, les regrouper, trouver un plan, etc. Quand à la fac on m'a demandé de faire une explication linéaire, ça m'a paru extrêmement ennuyeux et surtout chronophage.

Du coup, je pratique cette méthode en classe, parce qu'elle me convient.
Par contre, mon problème, c'est plutôt la part d'autonomie que je laisse à mes élèves. Très souvent, mon cours ressemble à ça : je lis le texte (parfois ils l'ont préparé à l'avance, il faudrait que je le fasse plus souvent d'ailleurs), on part de quelques questions de compréhension de base, puis, toujours à l'oral, je leur pose des séries de questions orientées vers les axes que je veux mener dans ma synthèse. Quand on a fait le tour des questions sur un axe à l'oral, on note la synthèse. Puis on reprend à l'oral sur le 2e axe, etc.
C'est très rare que je donne des questionnaires écrits aux élèves, pour deux raisons principales : d'une part, je trouve cela plus vivant à l'oral (et je veille à ce que tout le monde, ou presque, participe, mais je n'ai pas trop de problème avec ça dans mes classes), et ça, c'est une bonne raison ; d'autre part, ça m'ennuie profondément d'attendre qu'ils aient fini de faire leurs questions à l'écrit, ça prend trop de temps, je n'aime pas ça ! Mais ça, c'est une mauvaise raison...
Les 4e, depuis quelques temps, je leur donne de plus en plus de questions à l'écrit. Mais ce n'est pas un fonctionnement que j'aime...

Qu'en pensez-vous ? Trouvez-vous que c'est une mauvaise manière de fonctionner ?

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de textes : lecture par axes ou pas ?

Message par Cath le Lun 5 Mar 2012 - 18:23

@lapetitemu a écrit: puis, toujours à l'oral, je leur pose des séries de questions orientées vers les axes que je veux mener dans ma synthèse. Quand on a fait le tour des questions sur un axe à l'oral, on note la synthèse. Puis on reprend à l'oral sur le 2e axe, etc.

C'est un peu ce qui me gêne, dans cette méthode: on pose les questions pour obtenir les réponses qu'on attend...Il n'y a pas vraiment de "liberté" pour les élèves.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de textes : lecture par axes ou pas ?

Message par eliam le Lun 5 Mar 2012 - 18:37

Je parle pour le lycée : en 1 h, on arrive à peu près à débroussailler. Le problème c'est le temps que prend l'approfondissement et l'organisation de l'ensemble.

eliam
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de textes : lecture par axes ou pas ?

Message par eliam le Lun 5 Mar 2012 - 18:39

cath5660 a écrit:
@lapetitemu a écrit: puis, toujours à l'oral, je leur pose des séries de questions orientées vers les axes que je veux mener dans ma synthèse. Quand on a fait le tour des questions sur un axe à l'oral, on note la synthèse. Puis on reprend à l'oral sur le 2e axe, etc.

C'est un peu ce qui me gêne, dans cette méthode: on pose les questions pour obtenir les réponses qu'on attend...Il n'y a pas vraiment de "liberté" pour les élèves.
Je suis assez d'accord avec cela mais ce qui me gêne, ce n'est pas tant l'absence de liberté, c'est plutôt que l'on forme plus aux devinettes qu'à l'autonomie dans l'analyse.

eliam
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de textes : lecture par axes ou pas ?

Message par Serge le Lun 5 Mar 2012 - 18:50

Comment vous y prenez-vous concrètement pour faire ce questionnement en liberté ? Et pour aboutir à quoi ?

Est-ce à dire que vous n'êtes pas forcément sûrs à l'avance de ce que sera 'l'objectif' de la séance si cher aux formateurs ?

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de textes : lecture par axes ou pas ?

Message par Cath le Lun 5 Mar 2012 - 19:08

En LP, il vaut vraiment mieux vérifier pas à pas que le sens littéral, avant de parler de sens littéraire (si je puis dire), est bien compris.
Et d'ailleurs, je trouve qu'intellectuellement, c'est la démarche la plus logique.
Bien sûr, malgré mes efforts désespérés, les élèves ne trouvent pas le plan tout seul (d'ailleurs, curieusement, depuis qq années, ils semblent même incapable de trouver les différentes parties d'un texte, de façon linéaire je veux dire, qqn a-t-il une explication?)
Ma satisfaction personnelle est que je n'ai pas écouté le silence les remarques spontanées des élèves pour ne retenir ensuite que ce qui m'arrange, feignant de ne pas avoir entendu le reste... Wink

Quant aux formateurs, et aux objectifs de séance...Comment dire... Ayant aussi connu la lecture méthodique avant la lecture analytique, j'attends la prochaine "révolution" qui fera de nouveau de l'étude linéaire l'incontournable méthode de l'explication de texte...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de textes : lecture par axes ou pas ?

Message par eliam le Lun 5 Mar 2012 - 19:11

Tout dépend du texte, souvent, je pars d'un point de style ou de grammaire, ou de la structure ... Il m'arrive aussi mais plutôt en fin d'année et d'OE, en première, de partir du problème que pose l'extrait (par exemple, de l'utilisation de l'espace dans telle scène du mariage de Figaro). Parfois, mais beaucoup plus rarement et si la classe (forte) et le texte facile) s'y prêtent, je pars de leurs impressions mais c'est, je trouve, de plus en plus difficile. Bien sûr, j'ai des idées puisque j'ai préparé le texte de mon côté mais j'essaie de partir de ce que nous avons élaboré en commun. Bien sûr, avec les classes passives, en première, parce que je m'assure qu'ils aient assez d'éléments pour ne pas être désarmés par les questions à l'oral, je dois quand même guider davantage que je ne le voudrais.

eliam
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de textes : lecture par axes ou pas ?

Message par eliam le Lun 5 Mar 2012 - 19:13

cath5660 a écrit:En LP, il vaut vraiment mieux vérifier pas à pas que le sens littéral, avant de parler de sens littéraire (si je puis dire), est bien compris.
Et d'ailleurs, je trouve qu'intellectuellement, c'est la démarche la plus logique.
Bien sûr, malgré mes efforts désespérés, les élèves ne trouvent pas le plan tout seul (d'ailleurs, curieusement, depuis qq années, ils semblent même incapable de trouver les différentes parties d'un texte, de façon linéaire je veux dire, qqn a-t-il une explication?)
Je crois que c'est parce qu'ils sont perdus dans les détails et manquent de recul pour avoir une vision d'ensemble du texte pour en remarquer la structure.

eliam
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de textes : lecture par axes ou pas ?

Message par lapetitemu le Lun 5 Mar 2012 - 19:20

@eliam a écrit:
cath5660 a écrit:
@lapetitemu a écrit: puis, toujours à l'oral, je leur pose des séries de questions orientées vers les axes que je veux mener dans ma synthèse. Quand on a fait le tour des questions sur un axe à l'oral, on note la synthèse. Puis on reprend à l'oral sur le 2e axe, etc.

C'est un peu ce qui me gêne, dans cette méthode: on pose les questions pour obtenir les réponses qu'on attend...Il n'y a pas vraiment de "liberté" pour les élèves.
Je suis assez d'accord avec cela mais ce qui me gêne, ce n'est pas tant l'absence de liberté, c'est plutôt que l'on forme plus aux devinettes qu'à l'autonomie dans l'analyse.

Eh bien, ça se discute, bien sûr, mais je trouve que mes élèves arrivent plus à être autonomes avec cette méthode-là que quand je donne des questions à l'écrit. L'intérêt que je trouve à l'oral, c'est que tout le monde entend directement les réponses de tout le monde : ça donne la possibilité d'explorer des pistes que l'on n'aurait pas exploré si la séance avait consisté à faire faire à tous les élèves les questions à l'écrit, puis corriger à l'oral. Qui plus est, la spontanéité de l'oral leur permet de faire des remarques qu'ils ne feraient pas à l'écrit - et donc, d'aller souvent plus loin dans l'analyse. A l'écrit, souvent, ils se contentent de répondre à la question, puis passent à la suivante. Quand la question est large, ils ne trouvent pas, et quand elle est précise, ça revient à jouer aux devinettes, comme tu dis.

Personnellement, le principal défaut que je vois à ma manière de faire, c'est que je ne les fais pas suffisamment écrire (les 6e, surtout ; les 4e, je les entraîne quand même pas mal). Ca se ressent dans les évaluations, d'ailleurs. Il faut donc que j'apprenne à doser oral et écrit dans mes séances...

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de textes : lecture par axes ou pas ?

Message par Iphigénie le Lun 5 Mar 2012 - 19:24

@Cath:Tu as essayé de les faire lire? Moi j'ai découvert ainsi en seconde que nombre d'entre eux en sont en lecture au déchiffrement: ça absorbe tous leurs neurones au détriment du sens des phrases... Alors, la découverte spontanée des textes humhum

Quand on fait parler les élèves, l'inconvénient, c'est qu'il n'y en a que quelques-uns qui parlent . Ça peut donner l'impression d'une animation, mais au total il n'y en a qu'un petit groupe qui travaille réellement. Quand c'est toi qui diriges, au moins ils sont tous obligés de suivre...Et d'écrire: parce que l'oral de l'EAF organisé spontanément, par l'élève qui maîtrise son texte: j'ai jamais vu. Si vous avez ça en magasin, il faut lui donner un César du meilleur acteur.(spontanément, moi, j'ai que du muet, d'ailleurs,et sans les gestes.... Very Happy )
Le problème des directives officielles c'est qu'elles s'appuient très intelligemment sur une classe virtuelle peu nombreuse, qui est constituée d'élèves qui ont envie de travailler, et qui ont tout le temps dans la semaine pour faire ce qui est à faire : jusqu'à dernière nouvelle, c'est rarement le cas...

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de textes : lecture par axes ou pas ?

Message par User5899 le Lun 5 Mar 2012 - 19:30

Bon, pour simplifier : chacun fait comme il veut, comme il sent que ça va être compris dans sa classe avec ses élèves à lui perso. A mon sens, la seule chose à laquelle il faut veiller, c'est que les remarques ne soient pas isolées les unes des autres, c'est qu'on fasse bien voir que le texte est un tout et que ce tout a un sens.
Ah non, un autre point quand même : on ne sépare jamais le fond de la forme. Jamais. On ne fait pas de remarques de forme pour rien. Jamais. Dire que le texte est un sonnet en alexandrins n'a aucun intérêt pour l'expliquer. Ce à quoi la forme du sonnet oblige en a un.
Voilà. Avis de praticien modeste et quotidien, comme nous tous Smile

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de textes : lecture par axes ou pas ?

Message par LadyC le Lun 5 Mar 2012 - 19:53

@LM a écrit:
@cristal a écrit:
@LM a écrit: Cela ne plaira pas à l'IPR par contre, on me l'a déjà reproché.
Que tu diriges (par des axes)?

Oui.
Le reproche fut le suivant: "Vous faites trop prof et vos élèves trop élèves". Ah elle est excellente... je la mets dans mon anthologie humoristique immédiatement ! Razz
Suspect Laughing

Et je m'en fiche!

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de textes : lecture par axes ou pas ?

Message par Cath le Lun 5 Mar 2012 - 20:00

@lapetitemu a écrit:
@eliam a écrit:
cath5660 a écrit:
@lapetitemu a écrit: puis, toujours à l'oral, je leur pose des séries de questions orientées vers les axes que je veux mener dans ma synthèse. Quand on a fait le tour des questions sur un axe à l'oral, on note la synthèse. Puis on reprend à l'oral sur le 2e axe, etc.

C'est un peu ce qui me gêne, dans cette méthode: on pose les questions pour obtenir les réponses qu'on attend...Il n'y a pas vraiment de "liberté" pour les élèves.
Je suis assez d'accord avec cela mais ce qui me gêne, ce n'est pas tant l'absence de liberté, c'est plutôt que l'on forme plus aux devinettes qu'à l'autonomie dans l'analyse.

Eh bien, ça se discute, bien sûr, mais je trouve que mes élèves arrivent plus à être autonomes avec cette méthode-là que quand je donne des questions à l'écrit. L'intérêt que je trouve à l'oral, c'est que tout le monde entend directement les réponses de tout le monde : ça donne la possibilité d'explorer des pistes que l'on n'aurait pas exploré si la séance avait consisté à faire faire à tous les élèves les questions à l'écrit, puis corriger à l'oral. Qui plus est, la spontanéité de l'oral leur permet de faire des remarques qu'ils ne feraient pas à l'écrit - et donc, d'aller souvent plus loin dans l'analyse. A l'écrit, souvent, ils se contentent de répondre à la question, puis passent à la suivante. Quand la question est large, ils ne trouvent pas, et quand elle est précise, ça revient à jouer aux devinettes, comme tu dis.

Personnellement, le principal défaut que je vois à ma manière de faire, c'est que je ne les fais pas suffisamment écrire (les 6e, surtout ; les 4e, je les entraîne quand même pas mal). Ca se ressent dans les évaluations, d'ailleurs. Il faut donc que j'apprenne à doser oral et écrit dans mes séances...

Mais ce que j'ai exposé au-dessus, je le fais précisément à l'oral.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de textes : lecture par axes ou pas ?

Message par Cath le Lun 5 Mar 2012 - 20:03

Cripure a écrit:Bon, pour simplifier : chacun fait comme il veut, comme il sent que ça va être compris dans sa classe avec ses élèves à lui perso. A mon sens, la seule chose à laquelle il faut veiller, c'est que les remarques ne soient pas isolées les unes des autres, c'est qu'on fasse bien voir que le texte est un tout et que ce tout a un sens.
Ah non, un autre point quand même : on ne sépare jamais le fond de la forme. Jamais. On ne fait pas de remarques de forme pour rien. Jamais. Dire que le texte est un sonnet en alexandrins n'a aucun intérêt pour l'expliquer. Ce à quoi la forme du sonnet oblige en a un.
Voilà. Avis de praticien modeste et quotidien, comme nous tous Smile

Bien sûr.
C'est pour ça que je m'intéresse assez peu aux "modes" (z'avez vu les guillemets tout le monde, hein?) en matière d'explication de texte: tous les chemins mènent à Rome!

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de textes : lecture par axes ou pas ?

Message par lapetitemu le Lun 5 Mar 2012 - 20:08

@iphigénie a écrit: Quand on fait parler les élèves, l'inconvénient, c'est qu'il n'y en a que quelques-uns qui parlent . Ça peut donner l'impression d'une animation, mais au total il n'y en a qu'un petit groupe qui travaille réellement.


Ca dépend : j'ai trois classes qui participent beaucoup. Ceux qui ne le font pas spontanément, c'est moi qui vais les chercher. Le problème de l'écrit, c'est que dès que j'ai le dos tourné, ceux qui ne veulent pas faire les questions se tournent les pouces.


Quand c'est toi qui diriges, au moins ils sont tous obligés de suivre...

Ca, c'est sûr : mais du coup, je ne vois pas trop comment diriger en passant par les questionnaires écrits.

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de textes : lecture par axes ou pas ?

Message par Iphigénie le Lun 5 Mar 2012 - 20:17

Oui, mais Cripure a raison: chacun fait comme il le sent, et on sent pas les choses de la même façon chaque jour sur chaque texte.
En plus le problème des premières et de l'EAF ( c'est surtout à eux que je pensais, et pour ma part, je n'ai pas encore trouvé la solution idéale: le premier qui trouve informe les autres Wink ) est différent de celui des secondes et sans doute du collège.
En plus en collège, les élèves sont sans doute plus spontanés qu'au lycée.
Bref, je ne t'aide pas beaucoup Laughing Wink

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum