Elèves de 3e odieux - Découragée, je suis en train de baisser les bras

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Elèves de 3e odieux - Découragée, je suis en train de baisser les bras

Message par corisandiane le Mer 7 Mar 2012 - 9:29

Bonjour à tous
Je suis prof de maths, j'ai repris le travail en septembre aprés 1 an de congé parental.
C'est un nouvel établissement, car mon poste a été supprimé dans l'ancien ou je me sentais trés bien. Pour me présenter un peu, j'aime beaucoup enseigner, et dans les classes ou les élèves sont bien, motivés, gentils en tous cas, ça se passe bien et les élèves m'apprécient, et je pense faire du bon travail. Mais, car il y a un mais, je ne sais pas trop gérer les classes difficiles, celles ou les élèves s'en foutent, sont démotivés, ou celles ou il y a des perturbateurs qui essaient de casser le cours. Dans ces classes la, à chaque fois j'ai eu des difficultés, enfin pas en 6e ou 5e, mais surtout en 3e.
Et la, cette année, je suis nouvelle, et évidemment j'hérite de la classe de 3e pourrie, ils sont tous trés faibles en maths sauf trois pauvres excellents perdus la dedans. Bref, dés le premier cours certains ont été odieux, d'autant qu'ils ne comprennaient rien du tout au cours, et encore une fois je me suis laisser déborder. Du coup évidemment, c'est de plus en plus difficile, et la je baisse les bras, je suis démotivée, je n'ai plus envie de me battre, j'en ai assez. On ne peut pas dire qu'ils s'en prennent à moi, mais ils s'en foutent complétement de ce que je raconte, il y en a 5 ou 6 qui bossent, et les autres parlent pendant tout le cours ou quasiment. Les seules fois ou ça se passe relativement bien, ce sont les cours ou je les fais gratter quasiment pendant 1 heure. La bizarrement ils copient, mais pédagogiquement, inutile de dire que c'est archi nul. Je me sens complétement nulle, et j'ai l'impression que c'est fini, que avec cette classe je n'ai plus qu'à attendre la fin de l'année en serrant les dents. A côté de ça, j'ai deux classes de 5e et 4e ou ça se passe trés bien, j'aime aller avec eux, on bosse, j'enseigne quoi! Et une classe de 5e trés hétérogène ou je m'ennuie un peu, mais enfin ça se passe pas mal.
Pensez-vous que je puisse encore faire quelque chose pour cette classe avec qui ça devient la débandade, ou c'est terminé pour l'année?
Merci de me répondre, j'avoue n'avoir vraiment pas le moral du tout tellement je me sens minable, je pleure en écrivant ça.

corisandiane
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves de 3e odieux - Découragée, je suis en train de baisser les bras

Message par Cath le Mer 7 Mar 2012 - 9:45

Comme tu le dis, tu es nouvelle: l'an prochain, ça ira bien mieux car les élèves te considèreront mieux (ils fonctionnent comme ça...).
Et pour tes 3°, s'ils se taisent quand ils grattent, et bien, fais les gratter!

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves de 3e odieux - Découragée, je suis en train de baisser les bras

Message par corisandiane le Mer 7 Mar 2012 - 9:48

ils se taisent à peu prés, disons que mardi j'ai essayé de faire une séance d'exercices sur fiche, je suis sortie avec la tête comme une citrouille, pas de bordel avec des élèves sur la table, non, mais ils parlaient quasiment tous à part 3 ou 4, en ne bossant pas, la seule chose qu'ils faisaient c'était gratter la correction.
Donc tu penses que je dois laisser tomber et serrer les dents? Parce que je suis au stade ou je ne punis même plus, sauf la dernière fois une heure de colle, mais sinon, je suis un peu défaitiste.

corisandiane
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves de 3e odieux - Découragée, je suis en train de baisser les bras

Message par Invité23 le Mer 7 Mar 2012 - 9:52

cath5660 a écrit:Comme tu le dis, tu es nouvelle: l'an prochain, ça ira bien mieux car les élèves te considèreront mieux (ils fonctionnent comme ça...).
Et pour tes 3°, s'ils se taisent quand ils grattent, et bien, fais les gratter!

+1

Vous parlez ? Je dicte !

Et puis mince, carnets sur la table et tu colles/mets un mot... au choix selon l'échelle des sanctions.

Invité23
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves de 3e odieux - Découragée, je suis en train de baisser les bras

Message par Cath le Mer 7 Mar 2012 - 9:52

Non, tu ne laisses pas tomber...Qu'ils comprennent que ton attitude est la conséquence de leur comportement: ce n'est pas à toi de te remettre en question sur ce coup: c'est à eux.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves de 3e odieux - Découragée, je suis en train de baisser les bras

Message par minnie le Mer 7 Mar 2012 - 9:52

J'ai exactement le même service que toi : 2 5e chouettes, 1 6e gérable et une 3e atroce dans laquelle il n'y a que 2-3 bons élèves.
J'ai baissé les bras très vite sur plein de choses.... les faire bosser? Peine perdue, mon objectif était de trouver des activités qui ME permettaient de tenir.
Et si je suis en arrêt à 6 mois et demi de grossesse, c'est en grande partie à cause d'eux.

Concentre-toi sur tes autres classes et déploie le plan "survie en milieu hostile" avec ces 3e.

minnie
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves de 3e odieux - Découragée, je suis en train de baisser les bras

Message par boris vassiliev le Mer 7 Mar 2012 - 9:56

Rien de miraculeux non plus à te proposer :
- si tu as la possibilité de faire gratter du cours (dicter/recopier du vidéo ou rétroprojecteur), ne t'en prive pas.
- note le plus systématiquement possible les exercices faits en classe : parfois toute la classe, parfois certains élèves que tu désignes, parfois des volontaires (dont tu ne retiens la note que si elle améliore la moyenne à la fin du trimestre, cela motive généralement un certain nombre d'élèves).

_________________
La politique, c'est du show business ! Du show business !!

boris vassiliev
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves de 3e odieux - Découragée, je suis en train de baisser les bras

Message par corisandiane le Mer 7 Mar 2012 - 10:11

On ne peut même pas dire qu'ils sont hostiles, certains m'aiment bien, mais bon, ils ne me respectent pas, ils se foutent de ce que je dis, la seule chose qu'ils savent faire c'est gratter, gratter, et encore gratter. Mais pédagogiquement c'est nul.

corisandiane
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves de 3e odieux - Découragée, je suis en train de baisser les bras

Message par corisandiane le Mer 7 Mar 2012 - 10:13

@minnie a écrit:J'ai exactement le même service que toi : 2 5e chouettes, 1 6e gérable et une 3e atroce dans laquelle il n'y a que 2-3 bons élèves.
J'ai baissé les bras très vite sur plein de choses.... les faire bosser? Peine perdue, mon objectif était de trouver des activités qui ME permettaient de tenir.
Et si je suis en arrêt à 6 mois et demi de grossesse, c'est en grande partie à cause d'eux.

Concentre-toi sur tes autres classes et déploie le plan "survie en milieu hostile" avec ces 3e.
profite bien de ta grossesse!
comment as tu fait toi alors, pour le plan "survie en milieu hostile"? Moi dans cette classe, j'avoue être découragée, et je ne punis même plus les bavardages, en fait je suis devenue aussi démotivée qu'eux, plus envie de rien avec eux, juste finir l'année sans trop de casse. Mais j'en ai honte.

corisandiane
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves de 3e odieux - Découragée, je suis en train de baisser les bras

Message par Invité23 le Mer 7 Mar 2012 - 10:14

Tu t'en moques, que pédagogiquement ce soit nul ! Tu as tes autres classes pour t'éclater et mettre en place une bonne pédagogie. Là, tu vises l'efficacité : ta santé, leur brevet... Au moins, ils auront fait quelque chose !

Invité23
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves de 3e odieux - Découragée, je suis en train de baisser les bras

Message par Eileen le Mer 7 Mar 2012 - 10:15

J'ai déjà eu des classes comme ça et ta situation me rappelle très bien ma première année.

J'adopte une attitude très radicale dans ce cas-là : ils ne se taisent que lorsqu'ils grattent ? Eh bien, qu'ils grattent !
J'adopte le cours sur vidéoprojecteur (ou rétro si tu n'es pas équipée), et je ne parle pas (aucune explication, rien). Le cours est entièrement tapé, les corrections des exercices aussi.
Je me contente de faire défiler les diapos.

Voilà comment je présente en gros la situation à la classe : L'attitude de la majorité des élèves de cette classe (ne jamais stigmatiser toute la classe) n'est aucunement propice à un déroulement de cours intéressant. Mon travail ne consiste pas au départ à vous faire un cours agréable, mais à vous faire finir le programme pour le Brevet. Personnellement, j'ai envie de vous faire un cours agréable, mais je ne le peux pas dans les conditions actuelles. Vous allez donc avoir le cours de base. Les autres classes se comportent correctement et donc avec elles, les cours sont beaucoup plus sympathiques. A vous de voir ce que vous préférez entre les deux types de cours. Je tiens à vous précisez deux choses :
1) devoir tout préparer sur vidéoprojecteur n'est pas prévu spécialement dans ma progression et me donne donc du travail supplémentaire, ce qui a tendance à me rendre légèrement de mauvaise humeur quand je vous voie,
2) Faire un cours où vous ne faites que gratter m'ennuie très profondément, et donc, la seule chose que je peux faire pour m'occuper, c'est de vous observer et donc de vous punir pour toutes vos actions qui ne respectent pas les règles de vie de classe.

Je décide alors d'un nombre forfaitaire d'heures qui se dérouleront de cette manière (en général, je m'arrange pour que ça corresponde à une semaine). La première heure, je me poste si possible en fond de salle (les élèves détestent quand on est dans leur dos) avec une liste des élèves et je note la moindre chose qui ne me convient pas dans leur comportement (demander un stylo sans autorisation, bavardages etc etc) et les punitions s'accumulent (et bien sûr, elles sont accentuées si les élèves râlent ...). Et je ne réponds ni au bonjour ni au revoir (je ne suis pas poli avec les élèves qui ne respectent pas mon cours).

La deuxième heure, je leur indique que comme la première heure s'est bien passée, je consens à leur retirer une heure sur le forfait annoncé à la condition que la deuxième heure se déroule correctement. Ce qui permet de laisser une porte de sortie et de montrer que c'est leur attitude à eux qui influe sur le type de cours que tu effectues.

Je ne sais pas si cette réaction est généralisable ou pas. Elle me convient bien car mes cours sont en général très vivants et que cela provoque une grande surprise chez les élèves. Et lorsque presque la moitié de la classes se retrouve à être punie la première heure, ils commencent à réfléchir. (enfin, j'espère ...). Et surtout que j'en rajoute une couche avec les autres classes : ah, je suis bien contente d'être avec vous, je sors du cours de la 3 truc qui est punie. Heureusement que j'ai d'autres classes respectueuses pour faire des cours sympas ! (les élèves parlent entre eux, ca circule très vite ...).

Selon tes disponibilités et tes envies, tu peux leur dire (toujours si l'attitude a radicalement changée) que tu organiseras quelques séances de soutien sur la notion pour ceux qui n'ont vraiment rien compris (car cette manière de faire n'est pas très pédagogique Laughing ).

Par ailleurs, je me suis rendue compte que je ne pouvais mettre en marche ce système qu'avec des classes qui en sont limite à me sortir par les yeux. Sinon, je ne suis pas assez sèche, et le résultat est peu satisfaisant.

La première année, une classe a subit un bon mois de ce traitement ... maintenant, je le fais au maximum une semaine, et encore, en deux/trois heures, les élèves comprennent vite ... surtout cette année, c'est tombé sur le chapitre "développement et factorisation", les corrections d'exercices étaient sympas à gratter Twisted Evil

Eileen
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves de 3e odieux - Découragée, je suis en train de baisser les bras

Message par corisandiane le Mer 7 Mar 2012 - 10:25

trés bonne ton idée, sauf que eux, ça leur convient trés bien de gratter sans réflechir, puisque au final, ils ne comprennnent rien, et sont feignasses au maximum. Disons que sur 25 élèves, 5 ou 6 seront déçus de ce mode de fonctionnement que j'ai déja fait car on est tous équipés de videos plus ordis, mais les autres, ça leur convient trés bien, le niveau sonore est nettement supportable comme ça, et ils sont contents comme ça. Mais c'est archi nul pédagoqiuement, et au final ils n'auront rien appris. Mais si c'est la seule chance de tenir l'année, je vais me résigner à le faire. Par contre pour la fermeté, je me suis déja déconsidérée, car cela fait un mois que je suis limite en dépression, donc avec eux j'ai laissé tout couler j'avoue, pas la force de punir et de me battre. Donc revenir la dessus, ça me semble dur dur.

corisandiane
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves de 3e odieux - Découragée, je suis en train de baisser les bras

Message par Eileen le Mer 7 Mar 2012 - 10:27

@corisandiane a écrit:
@minnie a écrit:J'ai exactement le même service que toi : 2 5e chouettes, 1 6e gérable et une 3e atroce dans laquelle il n'y a que 2-3 bons élèves.
J'ai baissé les bras très vite sur plein de choses.... les faire bosser? Peine perdue, mon objectif était de trouver des activités qui ME permettaient de tenir.
Et si je suis en arrêt à 6 mois et demi de grossesse, c'est en grande partie à cause d'eux.

Concentre-toi sur tes autres classes et déploie le plan "survie en milieu hostile" avec ces 3e.
profite bien de ta grossesse!
comment as tu fait toi alors, pour le plan "survie en milieu hostile"? Moi dans cette classe, j'avoue être découragée, et je ne punis même plus les bavardages, en fait je suis devenue aussi démotivée qu'eux, plus envie de rien avec eux, juste finir l'année sans trop de casse. Mais j'en ai honte.

Avoir honte est trop fort, mais je comprend ce sentiment. Tu culpabilises de leur soucis de comportement à eux, donc il faut que tu renverses la situation. Je pense qu'il faudrait reprendre les punitions, même si tu sens que l'impact est limité, il y en aura au moins un.

Allez, une petite anecdote : ma première année en 3eme, un élève s'est levé, a été prendre un dictionnaire au dessus de l'armoire du fond de la classe et l'a jeté par la fenêtre et je n'ai rien vu !!! Sauf que le bureau de la principale était juste en dessous de ma salle et qu'elle est intervenue avec le gestionnaires immédiatement dans ma classe (et les élèves savaient que nous n'étions pas soutenus par cette CDE). Intérieurement, j'étais morte de honte, mais j'en ai rajouté une couche sur les remontrances de la CDE et je n'en ai rien laissé paraître (enfin, j'ai essayé ...).

Eileen
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves de 3e odieux - Découragée, je suis en train de baisser les bras

Message par MelanieSLB le Mer 7 Mar 2012 - 10:30

Là, on n'est plus à s'interroger sur comment rendre le cours bien. On en est à: comment faire cours un minimum?
Fais-les gratter le cours en expliquant que c'est une conséquence de leur comportement, fais-les gratter la correction d'un exercice. Demande-leur s'ils ont des questions. Donne-leur UN exercice. Le 1er qui parle, punition (copier 3 fois le cours pour le lendemain). Le 2e, tu doubles. Puis tu corriges l'exercice. Un exercice à la fois sinon c'est le bordel. Et tu donnes un exo à la maison, et tu en notes quelques-uns au hasard.
Et le cours, DICTÉ. Ça ne leur fera pas de mal.
J'ai 4 classes comme celle que tu décris (2 4e et 2 3e). Y a bien fallu faire quelque chose pour survivre, et je suis en langues. J'étais sceptique quand on me disait: fais-les gratter, puis j'ai découvert la joie du cours magistral. Franchement, ils ne progressent pas moins bien qu'avec un cours dialogué. Bon, pas mieux non plus, puisqu'ils n'apprennent absolument rien, même avec 1 interro de cours par semaine.

J'ai passé deux mois à ne pas m'apercevoir que les retenues que je donnais n'étaient pas effectuées car la vie sco ne suivait pas (nouvelle dans l'établissement). J'ai mis 2 mois à récupérer un minimum de considération sur ce plan-là, mais c'est parfaitement faisable.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves de 3e odieux - Découragée, je suis en train de baisser les bras

Message par boris vassiliev le Mer 7 Mar 2012 - 10:38

@corisandiane a écrit:trés bonne ton idée, sauf que eux, ça leur convient trés bien de gratter sans réflechir, puisque au final, ils ne comprennnent rien, et sont feignasses au maximum. Disons que sur 25 élèves, 5 ou 6 seront déçus de ce mode de fonctionnement que j'ai déja fait car on est tous équipés de videos plus ordis, mais les autres, ça leur convient trés bien, le niveau sonore est nettement supportable comme ça, et ils sont contents comme ça. Mais c'est archi nul pédagoqiuement, et au final ils n'auront rien appris. Mais si c'est la seule chance de tenir l'année, je vais me résigner à le faire. Par contre pour la fermeté, je me suis déja déconsidérée, car cela fait un mois que je suis limite en dépression, donc avec eux j'ai laissé tout couler j'avoue, pas la force de punir et de me battre. Donc revenir la dessus, ça me semble dur dur.

Peut-être faudrait-il donc jouer davantage sur les notes, avec des exercices notés pour valoriser le travail. Pour recentrer en quelque sorte la relation prof/élèves sur le travail et moins sur le rapport de force.

boris vassiliev
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves de 3e odieux - Découragée, je suis en train de baisser les bras

Message par Eileen le Mer 7 Mar 2012 - 10:41

@corisandiane a écrit:trés bonne ton idée, sauf que eux, ça leur convient trés bien de gratter sans réflechir, puisque au final, ils ne comprennnent rien, et sont feignasses au maximum. Disons que sur 25 élèves, 5 ou 6 seront déçus de ce mode de fonctionnement que j'ai déja fait car on est tous équipés de videos plus ordis, mais les autres, ça leur convient trés bien, le niveau sonore est nettement supportable comme ça, et ils sont contents comme ça. Mais c'est archi nul pédagoqiuement, et au final ils n'auront rien appris. Mais si c'est la seule chance de tenir l'année, je vais me résigner à le faire. Par contre pour la fermeté, je me suis déja déconsidérée, car cela fait un mois que je suis limite en dépression, donc avec eux j'ai laissé tout couler j'avoue, pas la force de punir et de me battre. Donc revenir la dessus, ça me semble dur dur.

Le but de la manœuvre est qu'il n'y ait aucun bruit dans la salle et aucune action autre que noter les cours, sans ton autorisation. Et que cette manœuvre soit brève dans le temps (si possible). Si tu veux pouvoir raccrocher les bons élèves demandeurs, tu peux voir pour quelques séances de soutien, mais il faut pouvoir les caser dans l'emploi du temps et voir avec ton niveau de fatigue.

Oui, revenir sur un mode de fonctionnement installé est dur, et je n'y suis pas arrivée la première année (j'avais 3 classes comme la tienne sur 5). J'ai attendu la fin de l'année en tirant la langue. Mais si tu reprends petit à petit un système de punition simple mais efficace, cela peut te permettre d'avoir une fin d'année moins prenante.

Pédagogiquement, tu as tes autres classes pour voir que tu sais avoir un travail efficace. Raccroche-toi à celles-ci Wink

Sinon, je pense que tu as déjà fait un plan de classe ? C'est pratique même si l'effet peut rester limiter.
Regarde aussi les dates d'arrêt des notes du 3eme trimestre, pour anticiper la fin de l'année.

Eileen
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves de 3e odieux - Découragée, je suis en train de baisser les bras

Message par corisandiane le Mer 7 Mar 2012 - 10:41

ça fait du bien de vous lire, ça me rebooste un peu, il faudrait que je me sorte de cette torpeur qui me fait laisser tout passer sans réagir vraiment, ceci étant, on ne peut même pas dire qu'ils s'en prennent à moi, ils s'en foutent c'est tout. Bon certains bossent quand même un peu, mais ils sont vraiment feignants. En plus super, on me les a collés à des heures nulles sauf une, de 11h30 à 12h30 et le pire du pire, le vendredi de 15h à 17h!!

corisandiane
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves de 3e odieux - Découragée, je suis en train de baisser les bras

Message par Eileen le Mer 7 Mar 2012 - 10:44

@MelanieSLB a écrit:Là, on n'est plus à s'interroger sur comment rendre le cours bien. On en est à: comment faire cours un minimum?
Fais-les gratter le cours en expliquant que c'est une conséquence de leur comportement, fais-les gratter la correction d'un exercice. Demande-leur s'ils ont des questions. Donne-leur UN exercice. Le 1er qui parle, punition (copier 3 fois le cours pour le lendemain). Le 2e, tu doubles. Puis tu corriges l'exercice. Un exercice à la fois sinon c'est le bordel. Et tu donnes un exo à la maison, et tu en notes quelques-uns au hasard.
Et le cours, DICTÉ. Ça ne leur fera pas de mal.
J'ai 4 classes comme celle que tu décris (2 4e et 2 3e). Y a bien fallu faire quelque chose pour survivre, et je suis en langues. J'étais sceptique quand on me disait: fais-les gratter, puis j'ai découvert la joie du cours magistral. Franchement, ils ne progressent pas moins bien qu'avec un cours dialogué. Bon, pas mieux non plus, puisqu'ils n'apprennent absolument rien, même avec 1 interro de cours par semaine.

J'ai passé deux mois à ne pas m'apercevoir que les retenues que je donnais n'étaient pas effectuées car la vie sco ne suivait pas (nouvelle dans l'établissement). J'ai mis 2 mois à récupérer un minimum de considération sur ce plan-là, mais c'est parfaitement faisable.

Tout à fait d'accord ! Mais pour le cours dicté, en Math, il faut vraiment que cela tombe sur des chapitres précis sans trop de formules ou de calculs. Ou alors, tu dictes les définitions, propriétés etc et tu prépares des feuilles à distribuer pour les formules etc. (A voir le travail que cela te rajoute).

Eileen
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves de 3e odieux - Découragée, je suis en train de baisser les bras

Message par corisandiane le Mer 7 Mar 2012 - 10:47

@Eileen a écrit:
@MelanieSLB a écrit:Là, on n'est plus à s'interroger sur comment rendre le cours bien. On en est à: comment faire cours un minimum?
Fais-les gratter le cours en expliquant que c'est une conséquence de leur comportement, fais-les gratter la correction d'un exercice. Demande-leur s'ils ont des questions. Donne-leur UN exercice. Le 1er qui parle, punition (copier 3 fois le cours pour le lendemain). Le 2e, tu doubles. Puis tu corriges l'exercice. Un exercice à la fois sinon c'est le bordel. Et tu donnes un exo à la maison, et tu en notes quelques-uns au hasard.
Et le cours, DICTÉ. Ça ne leur fera pas de mal.
J'ai 4 classes comme celle que tu décris (2 4e et 2 3e). Y a bien fallu faire quelque chose pour survivre, et je suis en langues. J'étais sceptique quand on me disait: fais-les gratter, puis j'ai découvert la joie du cours magistral. Franchement, ils ne progressent pas moins bien qu'avec un cours dialogué. Bon, pas mieux non plus, puisqu'ils n'apprennent absolument rien, même avec 1 interro de cours par semaine.

J'ai passé deux mois à ne pas m'apercevoir que les retenues que je donnais n'étaient pas effectuées car la vie sco ne suivait pas (nouvelle dans l'établissement). J'ai mis 2 mois à récupérer un minimum de considération sur ce plan-là, mais c'est parfaitement faisable.

Tout à fait d'accord ! Mais pour le cours dicté, en Math, il faut vraiment que cela tombe sur des chapitres précis sans trop de formules ou de calculs. Ou alors, tu dictes les définitions, propriétés etc et tu prépares des feuilles à distribuer pour les formules etc. (A voir le travail que cela te rajoute).
moi je leur passe tout sur vidéoprojecteur, et comme ça ils grattent tous à peu prés sans bruit, enfin disons avec un minimum de bruit.

corisandiane
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves de 3e odieux - Découragée, je suis en train de baisser les bras

Message par corisandiane le Mer 7 Mar 2012 - 10:48

@Eileen a écrit:
@corisandiane a écrit:trés bonne ton idée, sauf que eux, ça leur convient trés bien de gratter sans réflechir, puisque au final, ils ne comprennnent rien, et sont feignasses au maximum. Disons que sur 25 élèves, 5 ou 6 seront déçus de ce mode de fonctionnement que j'ai déja fait car on est tous équipés de videos plus ordis, mais les autres, ça leur convient trés bien, le niveau sonore est nettement supportable comme ça, et ils sont contents comme ça. Mais c'est archi nul pédagoqiuement, et au final ils n'auront rien appris. Mais si c'est la seule chance de tenir l'année, je vais me résigner à le faire. Par contre pour la fermeté, je me suis déja déconsidérée, car cela fait un mois que je suis limite en dépression, donc avec eux j'ai laissé tout couler j'avoue, pas la force de punir et de me battre. Donc revenir la dessus, ça me semble dur dur.

Le but de la manœuvre est qu'il n'y ait aucun bruit dans la salle et aucune action autre que noter les cours, sans ton autorisation. Et que cette manœuvre soit brève dans le temps (si possible). Si tu veux pouvoir raccrocher les bons élèves demandeurs, tu peux voir pour quelques séances de soutien, mais il faut pouvoir les caser dans l'emploi du temps et voir avec ton niveau de fatigue.

Oui, revenir sur un mode de fonctionnement installé est dur, et je n'y suis pas arrivée la première année (j'avais 3 classes comme la tienne sur 5). J'ai attendu la fin de l'année en tirant la langue. Mais si tu reprends petit à petit un système de punition simple mais efficace, cela peut te permettre d'avoir une fin d'année moins prenante.

Pédagogiquement, tu as tes autres classes pour voir que tu sais avoir un travail efficace. Raccroche-toi à celles-ci Wink

Sinon, je pense que tu as déjà fait un plan de classe ? C'est pratique même si l'effet peut rester limiter.
Regarde aussi les dates d'arrêt des notes du 3eme trimestre, pour anticiper la fin de l'année.

comment tu avais fait pour terminer l'année? Je veux dire, ce n'était pas trop le boxon à la fin? Et tu as reussi à tenir sans craquer?

corisandiane
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves de 3e odieux - Découragée, je suis en train de baisser les bras

Message par Eileen le Mer 7 Mar 2012 - 10:49

@corisandiane a écrit:ça fait du bien de vous lire, ça me rebooste un peu, il faudrait que je me sorte de cette torpeur qui me fait laisser tout passer sans réagir vraiment, ceci étant, on ne peut même pas dire qu'ils s'en prennent à moi, ils s'en foutent c'est tout. Bon certains bossent quand même un peu, mais ils sont vraiment feignants. En plus super, on me les a collés à des heures nulles sauf une, de 11h30 à 12h30 et le pire du pire, le vendredi de 15h à 17h!!

Copine de cours de 3eme le vendredi ! topela
Je ne sais pas si je vais te rassurer, mais je n'ai pas trouvé beaucoup de choses pour rendre cette heure du vendredi très efficace (je les ai de 16h à 17 h après une journée de 7 h de cours pour eux et moi ...).

As-tu parlé également avec tes collègues ou ce n'est pas possible dans ton établissement ?

Eileen
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves de 3e odieux - Découragée, je suis en train de baisser les bras

Message par corisandiane le Mer 7 Mar 2012 - 10:59

@Eileen a écrit:
@corisandiane a écrit:ça fait du bien de vous lire, ça me rebooste un peu, il faudrait que je me sorte de cette torpeur qui me fait laisser tout passer sans réagir vraiment, ceci étant, on ne peut même pas dire qu'ils s'en prennent à moi, ils s'en foutent c'est tout. Bon certains bossent quand même un peu, mais ils sont vraiment feignants. En plus super, on me les a collés à des heures nulles sauf une, de 11h30 à 12h30 et le pire du pire, le vendredi de 15h à 17h!!

Copine de cours de 3eme le vendredi ! topela
Je ne sais pas si je vais te rassurer, mais je n'ai pas trouvé beaucoup de choses pour rendre cette heure du vendredi très efficace (je les ai de 16h à 17 h après une journée de 7 h de cours pour eux et moi ...).

As-tu parlé également avec tes collègues ou ce n'est pas possible dans ton établissement ?
tout le monde est d'accord pour dire qu'ils sont nuls et qu'ils ne foutent rien, mais à part le prof de physiques qui se plaint aussi d'eux, j'ai l'impression que je suis la seule avec qui ça se passe mal question discipline. Ce qui n'arrange rie, car du coup j'ai encore plus honte et je n'ose même plus en parler, sauf avec la prod de physiques.

corisandiane
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves de 3e odieux - Découragée, je suis en train de baisser les bras

Message par Eileen le Mer 7 Mar 2012 - 11:05

@corisandiane a écrit:
@Eileen a écrit:
@corisandiane a écrit:trés bonne ton idée, sauf que eux, ça leur convient trés bien de gratter sans réflechir, puisque au final, ils ne comprennnent rien, et sont feignasses au maximum. Disons que sur 25 élèves, 5 ou 6 seront déçus de ce mode de fonctionnement que j'ai déja fait car on est tous équipés de videos plus ordis, mais les autres, ça leur convient trés bien, le niveau sonore est nettement supportable comme ça, et ils sont contents comme ça. Mais c'est archi nul pédagoqiuement, et au final ils n'auront rien appris. Mais si c'est la seule chance de tenir l'année, je vais me résigner à le faire. Par contre pour la fermeté, je me suis déja déconsidérée, car cela fait un mois que je suis limite en dépression, donc avec eux j'ai laissé tout couler j'avoue, pas la force de punir et de me battre. Donc revenir la dessus, ça me semble dur dur.

Le but de la manœuvre est qu'il n'y ait aucun bruit dans la salle et aucune action autre que noter les cours, sans ton autorisation. Et que cette manœuvre soit brève dans le temps (si possible). Si tu veux pouvoir raccrocher les bons élèves demandeurs, tu peux voir pour quelques séances de soutien, mais il faut pouvoir les caser dans l'emploi du temps et voir avec ton niveau de fatigue.

Oui, revenir sur un mode de fonctionnement installé est dur, et je n'y suis pas arrivée la première année (j'avais 3 classes comme la tienne sur 5). J'ai attendu la fin de l'année en tirant la langue. Mais si tu reprends petit à petit un système de punition simple mais efficace, cela peut te permettre d'avoir une fin d'année moins prenante.

Pédagogiquement, tu as tes autres classes pour voir que tu sais avoir un travail efficace. Raccroche-toi à celles-ci Wink

Sinon, je pense que tu as déjà fait un plan de classe ? C'est pratique même si l'effet peut rester limiter.
Regarde aussi les dates d'arrêt des notes du 3eme trimestre, pour anticiper la fin de l'année.

comment tu avais fait pour terminer l'année? Je veux dire, ce n'était pas trop le boxon à la fin? Et tu as reussi à tenir sans craquer?

Je ne sais pas comment j'ai fait pour finir, les journées s'enchainaient et un jour la fin de l'année est arrivée. C'est le souvenir que j'en ai maintenant (après 5 ans). Et si, j'ai craqué : le jour du coup du dictionnaire, j'ai explosé en pleurs à la cantine (moi qui pleure rarement). Et le soir même, j'avais une allusion sous forme de remontrance pour cette histoire de dictionnaire de la part de la CDE en plein CA !

La situation était particulière pour ma T1 : deux classes de 3eme dans mon collège, une avec moi et l'autre avec un stagiaire. Concours entre les deux classes pour faire le boxon, CDE écoutant les cours derrière la porte, déjeunant avec les élèves pour leur poser des questions etc ...

En classe, j'ai tout essayé. Les élèves le voient et te jugent mais je pense quand même qu'il vaut mieux essayer que de ne rien faire. (attention, je ne juge pas ta situation, je ne me permettrai pas Wink ).

La deuxième année s'est mieux passée, car c'est là que j'ai pu discuter avec mes collègues et me rendre compte de certaines de mes erreurs.

Eileen
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves de 3e odieux - Découragée, je suis en train de baisser les bras

Message par badin le Mer 7 Mar 2012 - 11:18

Ils sont sages quand ils copient? Tu n'es donc pas en cause. Je pense que tes élèves sont malheureux car ils ne comprennent pas alors donne des exos à difficultés croissantes pourquoi pas mettre des exos niveau sixième au début (sans le dire, juste pour les rassurer) en rapport avec ce que tu fais bien sûr. Et n'oublie pas de les féliciter s'ils y arrivent, il faut imaginer la vie de ces gamins assis là à ne rien comprendre, c'est déprimant aussi.

badin
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves de 3e odieux - Découragée, je suis en train de baisser les bras

Message par corisandiane le Mer 7 Mar 2012 - 11:23

oui c'est vrai, je ne peux leur en vouloir, j'étais sidérée de leur niveau en maths dés le premier cours, je crois qu'ils font aussi un rejet des maths.
Sages quand ils copient? beaucoup moins bruyants en effet, mais sages sages non, on ne peut pas dire. J'ai traversé une grande période d'apathie totale due à une rechute de ma maladie(épilepsie), j'étéais et je suis encore pas trés loin de la dépression en fait à cause de ça, et ils ont bien vu que je baissais les bras car pas assez d'énergie. Les autres classes n'en ont pas profité car ça se passe bien avec.

corisandiane
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum