Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Alabama
Habitué du forum

Re: Vos questions de grammaire

par Alabama le Lun 26 Sep 2016 - 18:52
Merci !!
avatar
nlm76
Esprit éclairé

Re: Vos questions de grammaire

par nlm76 le Lun 26 Sep 2016 - 19:06
@tannat a écrit:Merci à vous...
Naturellement, j'aurais dit nom mais dans le contexte on est plus sur un adjectif...
Voici le texte :
"Oui, Monsieur le Comte, mon mari est un scélérat, un perfide, un infidèle : tout cela est vrai; j’entre, on ne peut pas mieux, dans vos raisons; je devrais me venger, mais je ne suis pas sujette à la rancune : je n’ai, je vous jure, aucun besoin de consolation. Je pardonne généreusement à mon ingrat son libertinage; et si je suis fâchée de quelque chose, c’est que vous y preniez tant d’intérêt. Vous êtes trop touché des peines d’autrui, et je vous plains, si vous êtes aussi sensible aux afflictions de vos autres amis, que vous paraissez l’être aux miennes. Je dis aux miennes, pour vous faire plaisir, car vous voulez absolument que je sois affligée. Vous concluez de là que pour dissiper ma douleur, je ne puis mieux faire que de rendre à mon mari les tourments qu’il me cause : je le connais, il est philosophe, rien ne l’inquiète, et j’aurais le malheur, après m’être mise en frais pour le punir, de le voir insensible à la correction. Il est des naturels pervers qu’on ne redresse pas, le sien est de ce nombre, laissons-le donc s’égarer : le temps et la raison le ramèneront vers moi plus tôt que nous ne pensons."
Pour moi, c'est clairement indécidable, et c'est la raison pour laquelle cela vaut commentaire.
avatar
tannat
Habitué du forum

Re: Vos questions de grammaire

par tannat le Lun 26 Sep 2016 - 21:01
Merci

_________________
« Nous naissons tous fous. Quelques-uns le demeurent.  » Samuel Beckett
« C'est un malheur que les hommes ne puissent d'ordinaire posséder aucun talent sans avoir quelque envie d'abaisser les autres.» Vauvenargues
avatar
Elly
Niveau 10

question grammaticale : la sub relative épithète du nom

par Elly le Mer 28 Sep 2016 - 21:56
Bonjour

Jusqu'à présent, je disais aux élèves que la PSR occupait la fonction de complément de l'antécédent. Pour simplifier, le manuel répondant aux nouveaux programmes (le livre scolaire 4ème), parle de sub relative occupant la fonction d'épithète comme un adjectif. Cela va-t-il leur simplifier la tâche ? Faites-vous de même ?

Merci d'avance pour vos réponses et bonne soirée
avatar
Rabelais
Doyen

Re: Vos questions de grammaire

par Rabelais le Mer 28 Sep 2016 - 22:01
Euh, non, je continue à appeler sa fonction par son nom: complément de l'antécédent comme le GN complément du nom est complément du nom et comme l'adjectif est épithète.
Bref, la seule simplification est qu'ils sont des expansions du nom .
Les manuels......

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
avatar
Albius
Niveau 10

Re: Vos questions de grammaire

par Albius le Mer 28 Sep 2016 - 22:38
@Elly a écrit:Bonjour

 Jusqu'à présent, je disais aux élèves que la PSR occupait la fonction de complément de l'antécédent. Pour simplifier, le manuel répondant aux nouveaux programmes (le livre scolaire 4ème), parle de sub relative occupant la fonction d'épithète comme un adjectif. Cela va-t-il leur simplifier la tâche ? Faites-vous de même ?

Merci d'avance pour vos réponses et bonne soirée

Rien à voir avec les nouveaux programmes, pour une fois... Laughing

C'était déjà la fonction qui lui était donnée, pour ne parler que des ouvrages scolaires, dans la Grammaire du collège de chez Magnard, dès... 1999.
J'ai utilisé quelque temps -très peu- cette terminologie, et en suis revenu moi aussi à la canonique fonction de "complément de l'antécédent".


_________________
La littérature, comme toute forme d'art, est l'aveu que la vie ne suffit pas. F. Pessoa
avatar
Albius
Niveau 10

Re: Vos questions de grammaire

par Albius le Mer 28 Sep 2016 - 22:40
@Elly a écrit:Bonjour

 Jusqu'à présent, je disais aux élèves que la PSR occupait la fonction de complément de l'antécédent. Pour simplifier, le manuel répondant aux nouveaux programmes (le livre scolaire 4ème), parle de sub relative occupant la fonction d'épithète comme un adjectif. Cela va-t-il leur simplifier la tâche ? Faites-vous de même ?

Merci d'avance pour vos réponses et bonne soirée

Rien à voir avec les nouveaux programmes, pour une fois... Laughing  

C'était déjà la fonction qui lui était donnée, pour ne parler que des ouvrages scolaires, dans la Grammaire du collège de chez Magnard, dès... 1999.
J'ai utilisé quelque temps -très peu- cette terminologie, et en suis revenu moi aussi à la canonique fonction de "complément de l'antécédent".

Guéguerre de linguiste, qui contribue à perdre un peu plus les élèves...  😢

_________________
La littérature, comme toute forme d'art, est l'aveu que la vie ne suffit pas. F. Pessoa
avatar
Elly
Niveau 10

Re: Vos questions de grammaire

par Elly le Mer 28 Sep 2016 - 22:45
Merci beaucoup. Je vais donc employer la même terminologie qu'habituellement.

avatar
Sullien
Niveau 10

Re: Vos questions de grammaire

par Sullien le Mer 28 Sep 2016 - 22:49
Oui, vieille typologie catégorielle qui rapprochait les subordonnées des classes de mots ; on les répartissait ainsi entre des subordonnées adjectives (dont la relative adjective), nominales et adverbiales.
Si l'adjectif a été étudié par les élèves, retrouver un terme qu'ils connaissent ne devrait pas les perturber outre mesure.

L'idéal serait de pouvoir se référer à une terminologie grammaticale commune (et actualisée).
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Vos questions de grammaire

par Thalia de G le Jeu 29 Sep 2016 - 5:19
Le topic "sub relative épithète" a été déplacé et fusionné.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie.
Et l'été un goût de cendres.
avatar
tannat
Habitué du forum

Re: Vos questions de grammaire

par tannat le Dim 2 Oct 2016 - 8:49
"Et voilà Orphée et Eurydice en route."
Dans cette phrase, le mot "voilà" me pose problème.
On le classe différemment en fonction de sa position mais aussi d'autres critères : verbe, adverbe, préposition, interjection, ou bien encore présentatif...
Mais ici, ce "voilà" permet-il de dire qu'il s'agit d'une phrase verbale ?

_________________
« Nous naissons tous fous. Quelques-uns le demeurent.  » Samuel Beckett
« C'est un malheur que les hommes ne puissent d'ordinaire posséder aucun talent sans avoir quelque envie d'abaisser les autres.» Vauvenargues
lisette83
Expert

Re: Vos questions de grammaire

par lisette83 le Dim 2 Oct 2016 - 9:05
D'après certaines grammaires, l'origine "vois là" permet de parler de phrase verbale.
Je reste quant à moi extrêmement dubitative.
avatar
V.Marchais
Enchanteur

Re: Vos questions de grammaire

par V.Marchais le Dim 2 Oct 2016 - 9:10
En synchronie, il paraît difficile de considérer "voilà" comme un verbe. Je mets au défi quiconque de le conjuguer sans modifier de fait la syntaxe de la phrase, et donc les classes de mots employées.
Il s'agit là de tournures complexes qui résistent à l'analyse traditionnelle. Pour le coup, les apports de la linguistique moderne sont nécessaires. Parler de présentatif me paraît un choix plutôt clair.
En tout cas, parler de verbe me semble difficile. Et par conséquent tout aussi difficile de parler de phrase verbale.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/
avatar
tannat
Habitué du forum

Re: Vos questions de grammaire

par tannat le Dim 2 Oct 2016 - 9:15
Merci à vous deux.
Pour autant, peut-on dire qu'il s'agit d'une phrase non verbale ?
Je suis perplexe, comment l'aborder en collège ?

_________________
« Nous naissons tous fous. Quelques-uns le demeurent.  » Samuel Beckett
« C'est un malheur que les hommes ne puissent d'ordinaire posséder aucun talent sans avoir quelque envie d'abaisser les autres.» Vauvenargues
avatar
Sullien
Niveau 10

Re: Vos questions de grammaire

par Sullien le Dim 2 Oct 2016 - 9:58
Phrase à présentatif, c'est plus cohérent.

_________________
C'était l'heure où l'oiseau, sous les vertes feuillées,
Repose, où tout s'endort, les hommes et les Dieux.
avatar
V.Marchais
Enchanteur

Re: Vos questions de grammaire

par V.Marchais le Dim 2 Oct 2016 - 10:31
@tannat a écrit:Merci à vous deux.
Pour autant, peut-on dire qu'il s'agit d'une phrase non verbale ?
Je suis perplexe, comment l'aborder en collège ?

Je pense que le rôle du collège n'est pas de présenter ce cas, mais de structurer les élèves et leur représentation de la langue en leur expliquant les régularités du système.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/
avatar
tannat
Habitué du forum

Re: Vos questions de grammaire

par tannat le Dim 2 Oct 2016 - 11:08
Oui, mais que fait-on de ce cas lorsqu'il se présente ? On dit comme l'écrit Sullien "Phrase à présentatif" ?
Je pense que je ne me lancerais pas dans une explication de ce type en classe mais si un élève le souligne ou le soulève...


-------

http://www.neoprofs.org/viewtopic.forum?t=106701

-------

http://www.neoprofs.org/viewtopic.forum?t=107435

_________________
« Nous naissons tous fous. Quelques-uns le demeurent.  » Samuel Beckett
« C'est un malheur que les hommes ne puissent d'ordinaire posséder aucun talent sans avoir quelque envie d'abaisser les autres.» Vauvenargues
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum