Quel morceau de Chopin pour illustrer le romantisme musical ?

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Quel morceau de Chopin pour illustrer le romantisme musical ?

Message par Clarinette le Ven 9 Mar 2012 - 9:44

Dans mes bras ! cheers

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel morceau de Chopin pour illustrer le romantisme musical ?

Message par sorceress le Ven 9 Mar 2012 - 10:24

Avec plaisir ( si c'est à moi que tu t'adresses) !

sorceress
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel morceau de Chopin pour illustrer le romantisme musical ?

Message par Clarinette le Ven 9 Mar 2012 - 10:28

Ben oui ! Very Happy Je n'aime pas tout de Berlioz, mais je trouve sa symphonie... fantastique ! Et c'est génial à faire écouter aux mômes parce qu'il y a une histoire sur laquelle s'appuyer.

_________________

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel morceau de Chopin pour illustrer le romantisme musical ?

Message par Clarinette le Ven 9 Mar 2012 - 10:31

D'ailleurs, dans le même genre (poème symphonique), il y a Peer Gynt, même si on peut considérer Grieg comme étant à la charnière entre romantisme et post-romantisme.
C'est très très beau aussi.

_________________

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel morceau de Chopin pour illustrer le romantisme musical ?

Message par User5899 le Ven 9 Mar 2012 - 10:47

Mowgli a écrit:M'enfin, sieur Cripure, Chopin superficiel ? heu
Parfois, oui.
@Aurore a écrit:
Cripure a écrit:Ouais, mais attendez, Rachmaninov écrit un siècle après, à peu près, et c'est de la resucée nombrilico-dépressive !
affraid :marteau:
No
Cripure, connaissez-vous les Cloches ? Les Vêpres ? L’Ile des morts ? Les sublimes Danses symphoniques (tiens, Martha les a enregistrées en version 2 pianos, mais la version orchestrale ne lui cède en rien...) ? Cela devrait vous aider à réviser quelque peu votre jugement...
Aurore, je n'engage pas une discussion de spécialiste, mais sans être prof de musique, je ne pense pas que dire de Rachmaninov qu'il représente le romantisme soit d'une exactitude historique acceptable Smile Tiens, je pense à Ravel, écoutant le 3e concerto de Prokofiev à Paris, et disant à Marguerite Long : "Mais comment un musicien de cette trempe peut-il apprécier Rachmaninov ? " Smile
@Celeborn a écrit:
Cripure a écrit:Ouais, mais attendez, Rachmaninov écrit un siècle après, à peu près, et c'est de la resucée nombrilico-dépressive !
Si on part de l'idée que le romantisme, c'est l'affirmation de soi face au monde, avec en particulier l'audace d'exprimer ses sentiments, on peut chercher chez Chopin, dans ce qui a été cité, les valses, certaines études (moi je dirais op. 10 n°12 et op. 25 n°1), certains nocturnes. Mais le compositeur qu'on associe, en musique, le plus au romantisme, c'est Schumann, et par sa vie, et par son oeuvre, principalement l'oeuvre pianistique de ses débuts, en gros les opus 1 à 26 : les Papillons, les Carnaval, la 1re sonate, la fantaisie, les Scènes d'enfants, les Kreisleriana (surtout cette oeuvre-là, par Martha Argerich), c'est à pleurer et ça évite le côté parfois brillant et quelque peu superficiel de Chopin.
Effectivement, c'est pas brillant, Schumann.
Et heureusement ! Laughing Very Happy Ceci dit, j'ai pianoté dans mon enfance, et la fin du 2e mouvement de la fantaisie est ce que je connais de plus redoutable (et d'injouable pour moi jadis).
@Aurore a écrit:Le côté brillant et superficiel de Chopin concerne essentiellement ses œuvres de jeunesse (ex. les Concertos) et disparaît largement par la suite.
J'ai écrit "parfois", Aurore Smile

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel morceau de Chopin pour illustrer le romantisme musical ?

Message par Iphigénie le Ven 9 Mar 2012 - 11:39

Bon alors personne n'aime Liszt, alors? Very Happy

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel morceau de Chopin pour illustrer le romantisme musical ?

Message par sorceress le Ven 9 Mar 2012 - 11:58

@iphigénie a écrit:Bon alors personne n'aime Liszt, alors? Very Happy
Si, les Préludes, une merveille. Mais le reste aussi Wink

sorceress
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel morceau de Chopin pour illustrer le romantisme musical ?

Message par Le grincheux le Ven 9 Mar 2012 - 12:02

@lapetitemu a écrit:
mamamanette a écrit:Mais si tu aimes Chopin, profites-en pour réécouter et choisir toi-même, c'est ce que j'ai fait pendant deux heures, et je me suis bien régalée pour préparer ce cours Very Happy

Oui, bien sûr. Mais je voulais savoir quels morceaux représentaient le mieux l'esprit du romantisme (car je ne sais pas vraiment ce qui définit ce courant en musique).


Dans le désordre pour le romantisme :
- la Pavane de Fauré, le Pie Jesu du Réquiem du même Fauré (qui n'est pas une oeuvre religieuse mais profane)
- le dur prélude de la deuxième symphonie pour orgue de mon maître Charles-Marie Widor (attention, jeu de mots débile d'organiste chafouin)
- les trois préludes de César Franck (et un prélude de Fauré dont j'ai oublié le numéro Crying or Very sad )
- le premier concerto pour piano de Grieg
- le premier concerto pour piano de Tchaikovski
- les études de Sor (à la guitare, il faudrait fusiller à coups de balles rouillées pour qu'ils crèvent du tétanos tous ceux qui jouent ça au piano furieux )
- la Barcarole d'Albeniz (au piano, pas à la guitare comme on l'entend trop souvent :colere: )
- Wagner (il y a des choses audibles, je pense au choeur des hébreux de Tannhäuser)
- les transcriptions de Wagner par Liszt en piano solo et les rhapsodies hongroises (toujours pour piano solo et surtout pas pour orchestre où elles perdent de leur puissance)
- Brahms, la 3e symphonie (mais alors PAS DIRIGÉE PAR HERBERT VON K., C'EST UN MASSACRE ! furieux ) et les danses hongroises (en piano solo par Richter par exemple)

J'ai toujours trouvé Chopin un peu trop surjoué et surtout artificiellement compliqué par rapport à la beauté presque dénudée d'un Fauré. Les jours où je suis vraiment grincheux, j'en arrive à prétendre que Chopin était en avance sur son temps puisqu'il avait déjà compris le principe de la musique pour ascenseur dans la première moitié du XIXe siècle Wink


Dernière édition par Le grincheux le Ven 9 Mar 2012 - 12:10, édité 2 fois

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel morceau de Chopin pour illustrer le romantisme musical ?

Message par Le grincheux le Ven 9 Mar 2012 - 12:07

J'oubliais la Fantaisie pour un gentilhomme de Rodrigo.

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel morceau de Chopin pour illustrer le romantisme musical ?

Message par Le grincheux le Ven 9 Mar 2012 - 12:13

Cripure a écrit:
Mowgli a écrit:M'enfin, sieur Cripure, Chopin superficiel ? heu
Parfois, oui.
Crying or Very sad

Je dois dire que je suis encore une fois d'accord avec Cripure...


Dernière édition par Le grincheux le Ven 9 Mar 2012 - 15:03, édité 1 fois

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel morceau de Chopin pour illustrer le romantisme musical ?

Message par Aurore le Ven 9 Mar 2012 - 13:57

Cripure a écrit:
Mowgli a écrit:M'enfin, sieur Cripure, Chopin superficiel ? heu
Parfois, oui.
@Aurore a écrit:
Cripure a écrit:Ouais, mais attendez, Rachmaninov écrit un siècle après, à peu près, et c'est de la resucée nombrilico-dépressive !
affraid :marteau:
No
Cripure, connaissez-vous les Cloches ? Les Vêpres ? L’Ile des morts ? Les sublimes Danses symphoniques (tiens, Martha les a enregistrées en version 2 pianos, mais la version orchestrale ne lui cède en rien...) ? Cela devrait vous aider à réviser quelque peu votre jugement...
Aurore, je n'engage pas une discussion de spécialiste, mais sans être prof de musique, je ne pense pas que dire de Rachmaninov qu'il représente le romantisme soit d'une exactitude historique acceptable Smile Tiens, je pense à Ravel, écoutant le 3e concerto de Prokofiev à Paris, et disant à Marguerite Long : "Mais comment un musicien de cette trempe peut-il apprécier Rachmaninov ? " Smile
@Celeborn a écrit:
Cripure a écrit:Ouais, mais attendez, Rachmaninov écrit un siècle après, à peu près, et c'est de la resucée nombrilico-dépressive !
Si on part de l'idée que le romantisme, c'est l'affirmation de soi face au monde, avec en particulier l'audace d'exprimer ses sentiments, on peut chercher chez Chopin, dans ce qui a été cité, les valses, certaines études (moi je dirais op. 10 n°12 et op. 25 n°1), certains nocturnes. Mais le compositeur qu'on associe, en musique, le plus au romantisme, c'est Schumann, et par sa vie, et par son oeuvre, principalement l'oeuvre pianistique de ses débuts, en gros les opus 1 à 26 : les Papillons, les Carnaval, la 1re sonate, la fantaisie, les Scènes d'enfants, les Kreisleriana (surtout cette oeuvre-là, par Martha Argerich), c'est à pleurer et ça évite le côté parfois brillant et quelque peu superficiel de Chopin.
Effectivement, c'est pas brillant, Schumann.
Et heureusement ! Laughing Very Happy Ceci dit, j'ai pianoté dans mon enfance, et la fin du 2e mouvement de la fantaisie est ce que je connais de plus redoutable (et d'injouable pour moi jadis).
@Aurore a écrit:Le côté brillant et superficiel de Chopin concerne essentiellement ses œuvres de jeunesse (ex. les Concertos) et disparaît largement par la suite.
J'ai écrit "parfois", Aurore Smile
Cripure, mes protestations visaient exclusivement votre "resucée" que je trouve à la fois injuste et inexacte... Wink Quant à Ravel, il est sans doute meilleur compositeur que critique, comme la plupart de ses pairs - et heureusement ! Very Happy
A propos, connaissez-vous le Carnaval de Schumann... joué par Rachmaninov ? nutella

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel morceau de Chopin pour illustrer le romantisme musical ?

Message par User5899 le Ven 9 Mar 2012 - 14:46

@iphigénie a écrit:Bon alors personne n'aime Liszt, alors? Very Happy
Si, beaucoup. Les Années de pélerinage, en particulier, la Suisse, mais surtout les grandes pages austères de l'Italie autour de la villa d'Este. Les pages de la fin de sa vie, aussi, qui sonnent comme peu de partitions de son époque.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel morceau de Chopin pour illustrer le romantisme musical ?

Message par User5899 le Ven 9 Mar 2012 - 14:50

@Le grincheux a écrit:
@lapetitemu a écrit:
mamamanette a écrit:Mais si tu aimes Chopin, profites-en pour réécouter et choisir toi-même, c'est ce que j'ai fait pendant deux heures, et je me suis bien régalée pour préparer ce cours Very Happy

Oui, bien sûr. Mais je voulais savoir quels morceaux représentaient le mieux l'esprit du romantisme (car je ne sais pas vraiment ce qui définit ce courant en musique).


Dans le désordre pour le romantisme :
- la Pavane de Fauré, le Pie Jesu du Réquiem du même Fauré (qui n'est pas une oeuvre religieuse mais profane)
- le dur prélude de la deuxième symphonie pour orgue de mon maître Charles-Marie Widor (attention, jeu de mots débile d'organiste chafouin)
- les trois préludes de César Franck (et un prélude de Fauré dont j'ai oublié le numéro Crying or Very sad )
- le premier concerto pour piano de Grieg
- le premier concerto pour piano de Tchaikovski
- les études de Sor (à la guitare, il faudrait fusiller à coups de balles rouillées pour qu'ils crèvent du tétanos tous ceux qui jouent ça au piano furieux )
- la Barcarole d'Albeniz (au piano, pas à la guitare comme on l'entend trop souvent :colere: )
- Wagner (il y a des choses audibles, je pense au choeur des hébreux de Tannhäuser)
- les transcriptions de Wagner par Liszt en piano solo et les rhapsodies hongroises (toujours pour piano solo et surtout pas pour orchestre où elles perdent de leur puissance)
- Brahms, la 3e symphonie (mais alors PAS DIRIGÉE PAR HERBERT VON K., C'EST UN MASSACRE ! furieux ) et les danses hongroises (en piano solo par Richter par exemple)

J'ai toujours trouvé Chopin un peu trop surjoué et surtout artificiellement compliqué par rapport à la beauté presque dénudée d'un Fauré. Les jours où je suis vraiment grincheux, j'en arrive à prétendre que Chopin était en avance sur son temps puisqu'il avait déjà compris le principe de la musique pour ascenseur dans la première moitié du XIXe siècle Wink
Pour les symphonies de Brahms, je trouve en effet Abbado bien meilleur que HVK. Et vous êtes sûr que Grieg a composé plusieurs concertos pour piano ? Pour Tchaïkovski, tout le monde joue le premier : connaissez-vous le mouvement lent du deuxième dans la perspective de la question initiale ?
Bon. Elle m'étonne par sa chronologie, votre liste, Le Grincheux. Aurore, y a-t-il des dates pour le romantisme en musique ? En littérature, c'est très court (des Méditations poétiques aux Burgraves, en gros, 25 ans).

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel morceau de Chopin pour illustrer le romantisme musical ?

Message par User5899 le Ven 9 Mar 2012 - 14:52

@Aurore a écrit:
Cripure a écrit:
Mowgli a écrit:M'enfin, sieur Cripure, Chopin superficiel ? heu
Parfois, oui.
@Aurore a écrit:
Cripure a écrit:Ouais, mais attendez, Rachmaninov écrit un siècle après, à peu près, et c'est de la resucée nombrilico-dépressive !
affraid :marteau:
No
Cripure, connaissez-vous les Cloches ? Les Vêpres ? L’Ile des morts ? Les sublimes Danses symphoniques (tiens, Martha les a enregistrées en version 2 pianos, mais la version orchestrale ne lui cède en rien...) ? Cela devrait vous aider à réviser quelque peu votre jugement...
Aurore, je n'engage pas une discussion de spécialiste, mais sans être prof de musique, je ne pense pas que dire de Rachmaninov qu'il représente le romantisme soit d'une exactitude historique acceptable Smile Tiens, je pense à Ravel, écoutant le 3e concerto de Prokofiev à Paris, et disant à Marguerite Long : "Mais comment un musicien de cette trempe peut-il apprécier Rachmaninov ? " Smile
@Celeborn a écrit:
Cripure a écrit:Ouais, mais attendez, Rachmaninov écrit un siècle après, à peu près, et c'est de la resucée nombrilico-dépressive !
Si on part de l'idée que le romantisme, c'est l'affirmation de soi face au monde, avec en particulier l'audace d'exprimer ses sentiments, on peut chercher chez Chopin, dans ce qui a été cité, les valses, certaines études (moi je dirais op. 10 n°12 et op. 25 n°1), certains nocturnes. Mais le compositeur qu'on associe, en musique, le plus au romantisme, c'est Schumann, et par sa vie, et par son oeuvre, principalement l'oeuvre pianistique de ses débuts, en gros les opus 1 à 26 : les Papillons, les Carnaval, la 1re sonate, la fantaisie, les Scènes d'enfants, les Kreisleriana (surtout cette oeuvre-là, par Martha Argerich), c'est à pleurer et ça évite le côté parfois brillant et quelque peu superficiel de Chopin.
Effectivement, c'est pas brillant, Schumann.
Et heureusement ! Laughing Very Happy Ceci dit, j'ai pianoté dans mon enfance, et la fin du 2e mouvement de la fantaisie est ce que je connais de plus redoutable (et d'injouable pour moi jadis).
@Aurore a écrit:Le côté brillant et superficiel de Chopin concerne essentiellement ses œuvres de jeunesse (ex. les Concertos) et disparaît largement par la suite.
J'ai écrit "parfois", Aurore Smile
Cripure, mes protestations visaient exclusivement votre "resucée" que je trouve à la fois injuste et inexacte... Wink Quant à Ravel, il est sans doute meilleur compositeur que critique, comme la plupart de ses pairs - et heureusement ! Very Happy
A propos, connaissez-vous le Carnaval de Schumann... joué par Rachmaninov ? nutella
Non, mais je ne doute pas qu'il puisse être excellent interprète. J'ai beaucoup écouté de ce compositeur, je trouve qu'il ne parvient pas à la voute plantaire de Prokofiev, c'est tout Smile Et que pour le romantisme, il est extrêmement tardif.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel morceau de Chopin pour illustrer le romantisme musical ?

Message par Le grincheux le Ven 9 Mar 2012 - 14:59

Cripure a écrit:Pour les symphonies de Brahms, je trouve en effet Abbado bien meilleur que HVK.
Question subsidiaire : est-ce que HVK est bon quelque part (en dehors des prises de vue et de l'acoustique de l'auditorium de Berlin) ?
Et vous êtes sûr que Grieg a composé plusieurs concertos pour piano ?
C'est le seul qui ait été achevé par Grieg. Mais tout le monde parle du concerto pour piano N° 1, non ?
Pour Tchaïkovski, tout le monde joue le premier : connaissez-vous le mouvement lent du deuxième dans la perspective de la question initiale ?
Oui, mais je ne suis pas réellement un fan (ni du N°2 ni du N°3 d'ailleurs).

Bon. Elle m'étonne par sa chronologie, votre liste, Le Grincheux. Aurore, y a-t-il des dates pour le romantisme en musique ? En littérature, c'est très court (des Méditations poétiques aux Burgraves, en gros, 25 ans).

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel morceau de Chopin pour illustrer le romantisme musical ?

Message par User5899 le Ven 9 Mar 2012 - 15:02

@Le grincheux a écrit:
Cripure a écrit:
Mowgli a écrit:M'enfin, sieur Cripure, Chopin superficiel ? heu
Parfois, oui.
Crying or Very sad
Je dois dire que je susi encore une fois d'accord avec Cripure...
Allez, allez, mon grand, ça va bien se passer.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel morceau de Chopin pour illustrer le romantisme musical ?

Message par User5899 le Ven 9 Mar 2012 - 15:04

@Aurore a écrit:Cripure, mes protestations visaient exclusivement votre "resucée" que je trouve à la fois injuste et inexacte... Wink
Bon, je corrige alors. "Recrachée", ça vous va mieux ? chirolp iei chirolp iei

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel morceau de Chopin pour illustrer le romantisme musical ?

Message par User5899 le Ven 9 Mar 2012 - 15:07

@Le grincheux a écrit:
Cripure a écrit:Pour les symphonies de Brahms, je trouve en effet Abbado bien meilleur que HVK.
Question subsidiaire : est-ce que HVK est bon quelque part (en dehors des prises de vue et de l'acoustique de l'auditorium de Berlin) ?
Mahler, la 4 et la 6. Les tempi des concertos 1 de Tchaikovski et 2 de Rachmaninov avec Weissenberg, du temps de l'orchestre de Paris, la symphonie de Franck avec ce même orchestre, la 3e symphonie de Schumann. Oui, il y a quand même des choses que je trouve belles chez ce type.
Pour Grieg, non, justement, je n'avais jamais entendu parler d'une numérotation.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel morceau de Chopin pour illustrer le romantisme musical ?

Message par Le grincheux le Ven 9 Mar 2012 - 15:13

Cripure a écrit:
@Le grincheux a écrit:
Cripure a écrit:Pour les symphonies de Brahms, je trouve en effet Abbado bien meilleur que HVK.
Question subsidiaire : est-ce que HVK est bon quelque part (en dehors des prises de vue et de l'acoustique de l'auditorium de Berlin) ?
Mahler, la 4 et la 6. Les tempi des concertos 1 de Tchaikovski et 2 de Rachmaninov avec Weissenberg, du temps de l'orchestre de Paris, la symphonie de Franck avec ce même orchestre, la 3e symphonie de Schumann. Oui, il y a quand même des choses que je trouve belles chez ce type.
Mouais, moi, je trouve que c'est inaudible, mais chacun ses goûts. Le rythme est souvent trop marqué, les graves sont trop peu puissants (l'enregistrement chez DG des symphonies de Brahms est à ce titre excécrable), comme coupés, l'interprétation est daté et douteuse... Je préfère de loin un Abbado, un Rattle, un Prévin (dans Gershwin ou Orff) ou un Maazel (il y a un Porgy and Bess exceptionnel et quelques perles dans les 8e et 9e de Dvorak). Il y a de l'humour, de la légèreté, ça pétille ! Quant à Sato, l'avoir vu diriger les Concerts Lamoureux (sur du Chabrier) permet d'oublier assez sainement les souvenirs de HVK.

Et pour ceux qui connaissent l'oeuvre de Montand, l'orchestration utilisée par Montand du mouvement lent de la 3e de Brahms est largement supérieure à ce que HVK a réussi à faire. C'est dire !...

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel morceau de Chopin pour illustrer le romantisme musical ?

Message par Aurore le Ven 9 Mar 2012 - 16:31

Cripure a écrit:
@Aurore a écrit:Cripure, mes protestations visaient exclusivement votre "resucée" que je trouve à la fois injuste et inexacte... Wink
Bon, je corrige alors. "Recrachée", ça vous va mieux ? chirolp iei chirolp iei
Grrrrr !!! :mitrailler: :marteau:

Plus sérieusement, Cripure, connaissez-vous les oeuvres que je vous ai énumérées ? C'est loin d'être le Rachmaninov le plus connu - bien à tort ! - et c'est tout sauf de la guimauve ou de la musique d'épigone.


Dernière édition par Aurore le Ven 9 Mar 2012 - 16:44, édité 2 fois

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel morceau de Chopin pour illustrer le romantisme musical ?

Message par Aurore le Ven 9 Mar 2012 - 16:39

Cripure a écrit:Pour les symphonies de Brahms, je trouve en effet Abbado bien meilleur que HVK. Et vous êtes sûr que Grieg a composé plusieurs concertos pour piano ? Pour Tchaïkovski, tout le monde joue le premier : connaissez-vous le mouvement lent du deuxième dans la perspective de la question initiale ?
Bon. Elle m'étonne par sa chronologie, votre liste, Le Grincheux. Aurore, y a-t-il des dates pour le romantisme en musique ? En littérature, c'est très court (des Méditations poétiques aux Burgraves, en gros, 25 ans).
C'est nettement plus "extensible" qu'en littérature.
Pour le début, E.T.A. Hoffmann considérait les 3 Viennois comme romantiques, et si l'on y réfléchit bien, il n'avait pas entièrement tort ! Smile Personnellement, je le ferais commencer à partir de l'Héroïque ou de la Sonate à Kreutzer. Pour la fin, au sens strict, on peut aller à mon avis jusqu'à Brahms compris, et la génération de 1813.
Concernant HvK, il y a tout de même des choses extraordinaires : dans l'opéra évidemment (les Mozart, le Chevalier à la rose ! ), mais également ailleurs : le Requiem allemand et les 4 derniers Lieder avec Janowitz, les enregistrements consacrés à la seconde école de Vienne (Boulez peut aller se rhabiller !), et aussi... la 9e de Beethoven.

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel morceau de Chopin pour illustrer le romantisme musical ?

Message par Le grincheux le Ven 9 Mar 2012 - 16:46

@Aurore a écrit:
Cripure a écrit:Pour les symphonies de Brahms, je trouve en effet Abbado bien meilleur que HVK. Et vous êtes sûr que Grieg a composé plusieurs concertos pour piano ? Pour Tchaïkovski, tout le monde joue le premier : connaissez-vous le mouvement lent du deuxième dans la perspective de la question initiale ?
Bon. Elle m'étonne par sa chronologie, votre liste, Le Grincheux. Aurore, y a-t-il des dates pour le romantisme en musique ? En littérature, c'est très court (des Méditations poétiques aux Burgraves, en gros, 25 ans).
C'est nettement plus "extensible" qu'en littérature.
Pour le début, E.T.A. Hoffmann considérait les 3 Viennois comme romantiques, et si l'on y réfléchit bien, il n'avait pas entièrement tort ! Smile Personnellement, je le ferais commencer à partir de l'Héroïque ou de la Sonate à Kreutzer. Pour la fin, au sens strict, on peut aller à mon avis jusqu'à Brahms compris, et la génération de 1813.
Concernant HvK, il y a tout de même des choses extraordinaires : dans l'opéra évidemment (les Mozart, le Chevalier à la rose ! ), mais également ailleurs : le Requiem allemand et les 4 derniers Lieder avec Janowitz, les enregistrements consacrés à la seconde école de Vienne (Boulez peut aller se rhabiller !), et aussi... la 9e de Beethoven.

Ça s'est vu tant que ça que je n'aimais pas du tout HVK ? Pour la 9e de Beethoven, il y a tout de même Rattle (avec le Wiener Philamoniker) et Abbado (je me demande si ce n'est pas avec le même orchestre, mais vingt ans plus tôt). Je trouve cela largement supérieur, mais les goûts et les couleurs... Quant à Boulez, comment dire ? Wink

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel morceau de Chopin pour illustrer le romantisme musical ?

Message par Aurore le Ven 9 Mar 2012 - 16:59

@Le grincheux a écrit:
@Aurore a écrit:
Cripure a écrit:Pour les symphonies de Brahms, je trouve en effet Abbado bien meilleur que HVK. Et vous êtes sûr que Grieg a composé plusieurs concertos pour piano ? Pour Tchaïkovski, tout le monde joue le premier : connaissez-vous le mouvement lent du deuxième dans la perspective de la question initiale ?
Bon. Elle m'étonne par sa chronologie, votre liste, Le Grincheux. Aurore, y a-t-il des dates pour le romantisme en musique ? En littérature, c'est très court (des Méditations poétiques aux Burgraves, en gros, 25 ans).
C'est nettement plus "extensible" qu'en littérature.
Pour le début, E.T.A. Hoffmann considérait les 3 Viennois comme romantiques, et si l'on y réfléchit bien, il n'avait pas entièrement tort ! Smile Personnellement, je le ferais commencer à partir de l'Héroïque ou de la Sonate à Kreutzer. Pour la fin, au sens strict, on peut aller à mon avis jusqu'à Brahms compris, et la génération de 1813.
Concernant HvK, il y a tout de même des choses extraordinaires : dans l'opéra évidemment (les Mozart, le Chevalier à la rose ! ), mais également ailleurs : le Requiem allemand et les 4 derniers Lieder avec Janowitz, les enregistrements consacrés à la seconde école de Vienne (Boulez peut aller se rhabiller !), et aussi... la 9e de Beethoven.

Ça s'est vu tant que ça que je n'aimais pas du tout HVK ? Pour la 9e de Beethoven, il y a tout de même Rattle (avec le Wiener Philamoniker) et Abbado (je me demande si ce n'est pas avec le même orchestre, mais vingt ans plus tôt). Je trouve cela largement supérieur, mais les goûts et les couleurs... Quant à Boulez, comment dire ? Wink
Laughing
La personnalité peut irriter, c'est certain, et bien des enregistrements ont mal vieilli. Mais si ce chef était si recherché par les meilleurs chanteurs de son époque, ce n'est tout de même pas par hasard...

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel morceau de Chopin pour illustrer le romantisme musical ?

Message par Le grincheux le Ven 9 Mar 2012 - 17:02

@Aurore a écrit:
La personnalité peut irriter, c'est certain, et bien des enregistrements ont mal vieilli. Mais si ce chef était si recherché par les meilleurs chanteurs de son époque, ce n'est tout de même pas par hasard...
Je ne parle pas de la personnalité, mais de ses enregistrements. Quant aux meilleurs chanteurs de son époque, comment dire, justement il y aurait aussi beaucoup à dire Wink

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel morceau de Chopin pour illustrer le romantisme musical ?

Message par superheterodyne le Ven 9 Mar 2012 - 17:28

@Le grincheux a écrit:
Question subsidiaire : est-ce que HVK est bon quelque part (en dehors des prises de vue et de l'acoustique de l'auditorium de Berlin) ?

Je crois qu'il conduisait assez bien ses Porsche, en tous cas c'est ce que semble indiquer cette jaquette :



@Aurore a écrit:
Cripure a écrit:Pour les symphonies de Brahms, je trouve en effet Abbado bien meilleur que HVK. Et vous êtes sûr que Grieg a composé plusieurs concertos pour piano ? Pour Tchaïkovski, tout le monde joue le premier : connaissez-vous le mouvement lent du deuxième dans la perspective de la question initiale ?
Bon. Elle m'étonne par sa chronologie, votre liste, Le Grincheux. Aurore, y a-t-il des dates pour le romantisme en musique ? En littérature, c'est très court (des Méditations poétiques aux Burgraves, en gros, 25 ans).
C'est nettement plus "extensible" qu'en littérature.
Pour le début, E.T.A. Hoffmann considérait les 3 Viennois comme romantiques, et si l'on y réfléchit bien, il n'avait pas entièrement tort ! Smile Personnellement, je le ferais commencer à partir de l'Héroïque ou de la Sonate à Kreutzer. Pour la fin, au sens strict, on peut aller à mon avis jusqu'à Brahms compris, et la génération de 1813.
Concernant HvK, il y a tout de même des choses extraordinaires : dans l'opéra évidemment (les Mozart, le Chevalier à la rose ! ), mais également ailleurs : le Requiem allemand et les 4 derniers Lieder avec Janowitz, les enregistrements consacrés à la seconde école de Vienne (Boulez peut aller se rhabiller !), et aussi... la 9e de Beethoven.

Ah, Aurore, c'est bien un point sur lequel on ne sera jamais d'accord. Je ne considère absolument pas que Boulez soit nu dans ses enregistrements de ces œuvres, ni d'ailleurs dans sa carrière de chef en général.

Pour la 9e de Beethoven, en dehors des immenses classiques de Furtwängler - Berlin 1942 et Bayreuth 1951 - une version qui me fait chavirer est celle de Jascha Horenstein (même si l'orchestre, les solistes et le chœur ne sont pas les meilleurs de leur temps). La version enregistrée (avec une prise de son mono excellente) d'Hermann Scherchen est aussi parmi mes favorites, mais elle est plus atypique...

_________________
« Tout agent, quelle que soit sa fonction, doit obéissance passive et immédiate aux signaux le concernant. »

superheterodyne
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel morceau de Chopin pour illustrer le romantisme musical ?

Message par User5899 le Ven 9 Mar 2012 - 17:35

@Aurore a écrit:
Cripure a écrit:Pour les symphonies de Brahms, je trouve en effet Abbado bien meilleur que HVK. Et vous êtes sûr que Grieg a composé plusieurs concertos pour piano ? Pour Tchaïkovski, tout le monde joue le premier : connaissez-vous le mouvement lent du deuxième dans la perspective de la question initiale ?
Bon. Elle m'étonne par sa chronologie, votre liste, Le Grincheux. Aurore, y a-t-il des dates pour le romantisme en musique ? En littérature, c'est très court (des Méditations poétiques aux Burgraves, en gros, 25 ans).
C'est nettement plus "extensible" qu'en littérature.
Pour le début, E.T.A. Hoffmann considérait les 3 Viennois comme romantiques, et si l'on y réfléchit bien, il n'avait pas entièrement tort ! Smile Personnellement, je le ferais commencer à partir de l'Héroïque ou de la Sonate à Kreutzer. Pour la fin, au sens strict, on peut aller à mon avis jusqu'à Brahms compris, et la génération de 1813.
Concernant HvK, il y a tout de même des choses extraordinaires : dans l'opéra évidemment (les Mozart, le Chevalier à la rose ! ), mais également ailleurs : le Requiem allemand et les 4 derniers Lieder avec Janowitz, les enregistrements consacrés à la seconde école de Vienne (Boulez peut aller se rhabiller !), et aussi... la 9e de Beethoven.
Limites du romantisme : je suis d'accord.
HVK : je connais mal les opéras par lui, pour le reste, je suis d'accord.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum