Article - Pourquoi j’ai démissionné de l’Éducation nationale

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Article - Pourquoi j’ai démissionné de l’Éducation nationale

Message par Mufab le Dim 11 Mar 2012 - 13:07

Chagirl, j'ai un très mauvais souvenir de ces stages en responsabilité, alors que, recrutée sur liste supp', j'avais eu ma classe à moi pendant un an... Et j'ai compris là que je ne pourrais pas être remplaçante.
Donc si tu t'éclates lors de ces stages (peu valorisants, et hyper fliqués, j'ai trouvé), il y a de grandes chances pour que tu sois réellement faite pour ça.

D'autre part, je suis bien dans ma classe qu'à partir du moment où j'y suis relativement libre : libre de passer plus de temps sur ceci plutôt que sur cela, libre (ou obligée ?) de laisser tomber une partie du programme parce que la course contre la montre, le vu-vite-fait-du-moment-que-c'est-vu, et le saucissonnement de la journée ne me semblent pas correspondre au rythme d'apprentissage de jeunes enfants, libre de leur ménager des pauses (exposé, illustrations de poésie...) dans la journée.
En fait, je me dis que je ne suis pas dans les clous, que ma prochaine inspection risque d'être une cata parce que je n'arrive pas à les faire auto-construire leur savoir, que je n'arrive pas à assumer l'ensemble des disciplines pour lesquelles je me suis finalement engagée, que je suis bien médiocre... mais que, jusqu'à ce que l'on me vire, c'est moi, et moi seule, qui passerai la journée et l'année avec ces mômes, que ce ne sera ni l'IEN, ni le CPC, ni même le super-collègue-qui-arrive-à-tout-faire, ni les parents jamais en manque de conseils pédagogiques, ni les profs de collège (désolée...) qui se demandent bien ce que l'on a foutu en élémentaire à part de la pâte à sel et du tri sélectif, et que finalement, je ne m'en tire pas trop mal, que je fais avec ce que je suis, avec mes défauts et mes qualités, sans vouloir épater les parents ou me déculpabiliser avec de super projets qui en jettent, alors que dans le même temps la moitié de la classe ne sait pas faire une soustraction ou reconnaître le nom du verbe...
Et c'est là-dessus qu'il faut s'appuyer : même si l'on ne se sent pas au top, que l'on est infiniment, chacun, critiquable sur tel et tel aspect de la polyvalence ou de la démarche pédagogique attendue, on gère, on donne, on fait, on est là.

Mufab
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article - Pourquoi j’ai démissionné de l’Éducation nationale

Message par LadyC le Dim 11 Mar 2012 - 13:40

Oui Chagirl, je reprendrais volontiers les propos de MélanieSLB et de Mufab.
C'est dur, mais il y a de bons, voire de merveilleux moments, d'une part, et c'est extrêmement formateur, d'autre part.
Savoir qu'on a aidé, intéressé, instruit même très passagèrement certains élèves, ça n'a pas de prix I love you . Sur ce fil (et sur d'autres) nous sommes très noirs, mais sur certains, quand nous parlons (peut-être pas assez souvent) des joies que nous avons parfois, des récompenses de nos efforts, est-ce que nous n'avons pas l'air heureux aussi ?
Et c'est une "école de la vie" d'une richesse incroyable. Le contact humain, bon ou mauvais, y est omniprésent. En particulier le contact avec des "jeunes", auxquels nous devons adapter notre parole, ce qui est bien plus difficile que lorsqu'on n'a affaire qu'à des adultes.
Alors c'est sûr, il vaut mieux aujourd'hui avoir une porte de sortie. Mais pour toutes ces raisons, d'une part je n'envisage pas de quitter le métier avant au moins 10 ans (et j'espère plutôt 20 ; je précise que mes conditions de travail ne sont pas aussi affreuses, de loin, que celles de MélanieSLB, LizaZenide, Krokotili, et d'autres...), d'autre part je ne regretterai jamais d'être passée par là.
Alors courage et, tout en ayant conscience de ce qui vous attend, ne désespérez pas, vous qui vous embarquez dans le métier... fleurs

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article - Pourquoi j’ai démissionné de l’Éducation nationale

Message par Pioup le Dim 11 Mar 2012 - 14:28

A peine stagiaire et j'avoue penser régulièrement à une porte de sortie, histoire de me donner du courage chaque jour en me disant que, si je veux partir, je pars.

Pour répondre à la question posée qu'en aux démissions des stagiaires, j'ai dans mon entourage et à ce jour 4 collègues stagiaires qui ont décidé de quitter l'enseignement en cours d'année. Mon collègue stagiaire d'espagnol (ancien contractuel, avec de l'expérience et des séquences bien ficelées à l'avance) a mentionné l'intention de démissionner dès fin septembre, puis a annoncé qu'il ne serait peut être plus là après les vacances d'octobre. Il est revenu en octobre mais répondait "pour combien de temps?". Finalement, mi novembre, il s'est mis en arrêt maladie et est remplacé depuis par la TZR qui lui prenait quelques heures pour le soulager en début d'année.

Une autre collègue d'anglais, en Bretagne, m'a annoncé sa démission avant hier, après une longue conversation qui a duré jusqu'à 4h du mat où elle m'expliquait se faire marcher dessus de tous côtés (le CPE attendaient les élèves à la sortie du cours pour leur demander leur opinion, une collègue a demandé à changer de salle en prétextant que la salle d'à côté était trop bruyante... Plusieurs professeurs sont intervenus dans son cours pour réclamer le silence. Elle a rapidement été cataloguée comme la débutante qui n'a pas d'autorité) La semaine dernière, un élève a balancé une trousse à la figure d'un autre élève. Cette stagiaire a été convoquée dans le bureau du CDE qui lui a annoncé que c'était une mise en danger de la sécurité des élèves et que si le cas venait à se produire, on lui retirerait ses classes.

Et je tiens aussi à raconter une jolie expérience que j'ai vécu :

Un mardi matin, j'ai commencé à me sentir mal. J'ai tenu trois heures de suite, en arrêtant de marcher à droite et à gauche dans ma salle, puis en m'adossant au mur, puis en m'asseyant sur le bureau, et finalement j'ai fini par m'asseoir derrière le bureau, chose que je ne fais jamais. J'ai fini par envoyer un élève chercher quelqu'un et j'ai juste un le temps de rejoindre la salle des profs avant de m'affaler sur un fauteuil. Les collègues ont appelé l'infirmière. En une matinée je suis passée de 17 de tension à 9.
Je suis restée une bonne heure à l'infirmerie puis je suis allé annoncer à la principale adjointe que je ne pourrais pas prendre ma classe de l'après-midi, je tenais à peine debout.
La principale adjointe m'a répondu : Ah non, non, vous vous débrouillez. Moi, je n'ai pas de place en permanence. Vous leur faites faire un devoir, vous faites ce que vous voulez mais vous les prenez. Après une discussion animée (surtout de son coté, moi j'étais limite amorphe), j'ai cru comprendre que la chose était réglée.
Or, quelques minutes plus tard, la cloche sonne. Les élèves se mettent en rang, moi je suis sur le point de partir. La CDE s'aperçoit que ma classe est restée seule dans la cour. Elle les fait aller en permanence, puis me croise et me dit "Mme Myu, venez dans mon bureau, on va avoir une petite discussion". Je me suis pris un savon comme je n'en avais jamais pris dans ma vie. Voici en gros son discours :
"Vous êtes stagiaire, certes. Mais si on vous a donné 18h, c'est que vous pouviez les assumer. Cela vous laisse suffisamment de temps pour préparer vos séquences et vous reposer. Ces 18h de service sont marquées sur le contrat que vous avez signé. Si il faut s'arrêter pour le moindre bobo, dans quelques mois c'est l'arrêt longue durée, et dans quelques années, c'est l’hôpital psychiatrique. Je vous sens fragilisée, vous êtes souvent absente (2 jours depuis début janvier...), mais ce n'est pas une raison. Vous auriez pu faire un effort, surtout que vous n'aviez qu'une seule classe l'après midi. Vous avez le temps de décompresser environ dix minutes toutes les deux heures, c'est suffisant pour se détendre et passer à la suite. Bavardez avec les collègues ou isolez vous selon vos besoins, remettez-vous d'aplomb et enchainez."

Etant jeune et en état de faiblesse à ce moment là, je n'ai pas eu le courage de répliquer.


Pioup
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article - Pourquoi j’ai démissionné de l’Éducation nationale

Message par frankenstein le Dim 11 Mar 2012 - 14:38

Perso, je pense qu'il ne faut pas s'arrêter sur une seule expérience, un seul bahut ou école...Je suis resté 12 ans en ZEP, je commençais à saturer sérieusement (et ce n'était pas la faute des élèves mais plutôt des injonctions et "innovations pédagogiques" incessantes...)
J'ai changé d'école et j'ai choisi d'être remplaçant, eh bien, j'ai ressuscité !
Je regrette de ne pas l'avoir fait plus tôt.
D'ici qq années, peut-être que je rechangerai...

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article - Pourquoi j’ai démissionné de l’Éducation nationale

Message par Ergo le Dim 11 Mar 2012 - 14:43

Pioup... affraid Je suis effarée et plus que choquée par ce discours tenu! fleurs

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article - Pourquoi j’ai démissionné de l’Éducation nationale

Message par lalilala le Dim 11 Mar 2012 - 14:46

eh ben pioup... fleurs2

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article - Pourquoi j’ai démissionné de l’Éducation nationale

Message par Luigi_B le Dim 11 Mar 2012 - 14:48

@Pioup a écrit:"Vous êtes stagiaire, certes. Mais si on vous a donné 18h, c'est que vous pouviez les assumer. Cela vous laisse suffisamment de temps pour préparer vos séquences et vous reposer. Ces 18h de service sont marquées sur le contrat que vous avez signé. Si il faut s'arrêter pour le moindre bobo, dans quelques mois c'est l'arrêt longue durée, et dans quelques années, c'est l’hôpital psychiatrique. Je vous sens fragilisée, vous êtes souvent absente (2 jours depuis début janvier...), mais ce n'est pas une raison. Vous auriez pu faire un effort, surtout que vous n'aviez qu'une seule classe l'après midi. Vous avez le temps de décompresser environ dix minutes toutes les deux heures, c'est suffisant pour se détendre et passer à la suite. Bavardez avec les collègues ou isolez vous selon vos besoins, remettez-vous d'aplomb et enchainez."

Etant jeune et en état de faiblesse à ce moment là, je n'ai pas eu le courage de répliquer.


Ce que cette principale a dit, c'est dégueulasse.

Ne craque pas, avec un peu d'expérience tu sauras vite lui répondre, et vertement. C'est le type de supérieur hiérarchique qui, comme les fauves dans la savanes, repère les plus faibles pour fondre dessus. Mais qui, après un coup de griffe, savent aussi faire des détours.

Commence par lui demander pourquoi elle n’enseigne plus, elle. Peur de l'élève ? Besoin de décompresser plus que dix minutes toutes les deux heures dans son bureau bien fermé ?

Rappelle-lui aussi que si les stagiaires n'avaient qu'une classe ou deux il y a encore peu, c'est qu'il y avait peut-être une raison.


Dernière édition par Luigi_B le Dim 11 Mar 2012 - 14:55, édité 2 fois

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article - Pourquoi j’ai démissionné de l’Éducation nationale

Message par Pioup le Dim 11 Mar 2012 - 14:53

Ca c'est passé durant la 7e semaine de cours et j'étais profondément épuisée, comme tout le monde je suppose.
La semaine d'après, une autre collègue a eu une discussion assez... animée, parce qu'elle n'a pas voulu se laisser faire.

J'ai la chance d'avoir une mental assez fort, même si des fois je craque. Elle ne m'a pas vraiment atteint ce jour-là, et mes collègues ont été très présents pour moi. J'ai la chance d'avoir des collègues extrêmement chaleureux et qui s'intéressent à la stagiaire de passage dans l'établissement. Je pense que je serais dans un état bien différent si je ne les avais pas!

Pioup
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article - Pourquoi j’ai démissionné de l’Éducation nationale

Message par thrasybule le Dim 11 Mar 2012 - 15:01

@Luigi_B a écrit:
@Pioup a écrit:"Vous êtes stagiaire, certes. Mais si on vous a donné 18h, c'est que vous pouviez les assumer. Cela vous laisse suffisamment de temps pour préparer vos séquences et vous reposer. Ces 18h de service sont marquées sur le contrat que vous avez signé. Si il faut s'arrêter pour le moindre bobo, dans quelques mois c'est l'arrêt longue durée, et dans quelques années, c'est l’hôpital psychiatrique. Je vous sens fragilisée, vous êtes souvent absente (2 jours depuis début janvier...), mais ce n'est pas une raison. Vous auriez pu faire un effort, surtout que vous n'aviez qu'une seule classe l'après midi. Vous avez le temps de décompresser environ dix minutes toutes les deux heures, c'est suffisant pour se détendre et passer à la suite. Bavardez avec les collègues ou isolez vous selon vos besoins, remettez-vous d'aplomb et enchainez."

Etant jeune et en état de faiblesse à ce moment là, je n'ai pas eu le courage de répliquer.


Ce que ce principal a dit, c'est dégueulasse.

Ne craque pas, avec un peu d'expérience tu sauras vite lui répondre, et vertement. C'est le type de supérieur hiérarchique qui, comme les fauves dans la savanes, repère les plus faibles pour fondre dessus. Mais qui, après un coup de griffe, savent aussi faire des détours.

Commence par lui demander pourquoi il n’enseigne plus, lui. Peur de l'élève ?
Ce type d'hominidés est, à en lire le forum, une exécrable engeance qui n dane fait pas honneur au corps des CDE. On dirait qu'une fois revêtu de la sacro-sainte panoplie de principaux ou de proviseurs, ils laissent libre cours à leurs instincts les plus vils et, comme le dit Luigi, deviennent des pervers narcissiques en puissance. Ce qui me fait rigoler, c'est qu'ils semblent soudain omniscients: ils en savent plus que les médecins, remettent allègrement en cause les arrêts de travail- ce qui est une faute grave-, enfoncent les jeunes collègues, trouvent normal que les stagiaires assurent 18 heures de cours- alors qu'ils ont bénéficié d'une année de stage bien plus vivable lorsqu'ils étaient eux-mêmes profs- et surtout s'autoproclament maîtres és-pédagogie, même s'il sont incultes comme des ânes.
Avec ce type d'individus, un seul principe:Oignez vilain, il vous poindra, poignez vilain, il vous oindra




_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article - Pourquoi j’ai démissionné de l’Éducation nationale

Message par MelanieSLB le Dim 11 Mar 2012 - 15:04

Pioup, affraid . Une CDE tarée de plus. Courage fleurs , et ne te laisse pas faire!

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article - Pourquoi j’ai démissionné de l’Éducation nationale

Message par LadyC le Dim 11 Mar 2012 - 15:40

Pioup, l'attitude de ta CDE (et de ta CPE) est effarante et scandaleuse.
Et dangereuse : t'envoyer au feu dans cet état, c'est vouloir que tu fasses un malaise, un vrai.
Ne te laisse surtout pas faire, autant que possible, en tout cas mentalement. C'est difficile l'année de stage, parce qu'on se sent souvent "incompétent", incapable de faire face à tout ce qui nous tombe dessus, donc qu'on est peu armé face aux critiques, même avec un mental naturellement solide.

Et prends soin de toi. fleurs2
Et pense que l'an prochain tu seras dans un autre établissement, et que ça sera sûrement mieux (je ne vois pas comment ça pourrait être pire !).
Courage en attendant, et néo est là pour que tu parles de ce qui ne va pas à des collègues attentifs et bienveillants. sunny

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article - Pourquoi j’ai démissionné de l’Éducation nationale

Message par Pioup le Dim 11 Mar 2012 - 15:53

Merci beaucoup!

J'ai raconté ma petite histoire surtout pour illustrer les propos de Sophie. Razz

Le collège où je suis change de CDE l'année prochaine. J'aime bien mon établissement et j'aimerais y rester Smile

J'ai déjà eu la chance de ne pas être envoyée à Créteil ou à Versailles ^^

Pioup
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article - Pourquoi j’ai démissionné de l’Éducation nationale

Message par LadyC le Dim 11 Mar 2012 - 15:55

@Pioup a écrit:Merci beaucoup!

J'ai raconté ma petite histoire surtout pour illustrer les propos de Sophie. Razz

Le collège où je suis change de CDE l'année prochaine. J'aime bien mon établissement et j'aimerais y rester Smile

J'ai déjà eu la chance de ne pas être envoyée à Créteil ou à Versailles ^^

Tant mieux ! Je suis sûre qu'il n'y aura pas que toi pour être soulagée !
Vraiment on se demande : on nous flique pour surveiller comment nous traitons nos élèves, mais qui surveille la manière dont nos "supérieurs" nous traitent ?

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article - Pourquoi j’ai démissionné de l’Éducation nationale

Message par *Fifi* le Dim 11 Mar 2012 - 16:09

Pioup, sincèrement je suis effarée. J'espère que tu vas mieux ... fleurs

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
http://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement

*Fifi*
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article - Pourquoi j’ai démissionné de l’Éducation nationale

Message par deroute le Dim 11 Mar 2012 - 16:19

C'est inadmissible de lire ça! A croire qu'on fait exprès de se sentir mal! Un tel manque d'humanité est inacceptable! furieux

deroute
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article - Pourquoi j’ai démissionné de l’Éducation nationale

Message par Crazy Cow le Dim 11 Mar 2012 - 16:36

Bien d'accord avec Deroute, cette CDE est complètement frappée! affraid

_________________
We should never allow our fears or the expectations of others to set the frontiers of our destiny.

Crazy Cow
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article - Pourquoi j’ai démissionné de l’Éducation nationale

Message par Duplay le Dim 11 Mar 2012 - 16:52

Pioup,

D'accord avec les collègues : l'attitude de ta CdE est inadmissible. Jusqu'à récemment, quand on voulait prendre une classe avec 9 de tension, on se faisait copieusement allumer par le médecin (ce qui m'est arrivé à une ou deux reprises).

Et ravie de voir Thrasy citer le sage précepte qu'il faut toujours avoir à l'esprit pour survivre dans le milieu : "Oignez vilain, il vous poindra ; poignez vilain, il vous oindra." Il est vital de se faire respecter dans ce métier et ne pas hésiter, le cas échéant, à se faire assister par un syndicat pour poindre les vilains ! Twisted Evil




Duplay
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article - Pourquoi j’ai démissionné de l’Éducation nationale

Message par zizza le Dim 11 Mar 2012 - 18:00

Pioup, c'est hallucinant. Ça me rappelle ma CDE qui dit que, parce que je suis jeune, j'ai pas le droit d'être fatiguée et suis donc censée supporter 18h de cours + 6 niveaux différents + un projet de voyage (qui tombe à l'eau mais bon) + correction de copies, etc. Sans rien dire bien sûr.
Courage, tu n'es pas toute seule!!! fleurs2

Sinon, pour répondre au sujet du topic, ça me démange aussi de démissionner. Je ne vais pas le faire cette année, car c'est le stage et ma 1e année aussi, donc peut-être que l'année prochaine ce sera mieux. Mais ça me démange car j'en ai marre d'avoir à supporter cette situation, qu'on nous mette tous ces bâtons dans les roues au lieu de nous laisser simplement exercer notre boulot. Sans compter le manque de reconnaissance bien sûr. Parfois je suis à deux doigts de le faire!

_________________
2014-2015: 4e, 3e LV2 et 2de, 1e S + ES + STI2D + STL, Tle S + STMG + STI2D + STL LV2 dans 2 lycées (T2)
2013-2014: 4e, 3e LV2 sur 2 collèges (T1)
2012-2013: 2de, 1e S, 1e ES, TS LV2 (stage)
2011-2012: 6e, 5e, 4e, 3e LV1 bis + 4e, 3e LV2 (stage)

zizza
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article - Pourquoi j’ai démissionné de l’Éducation nationale

Message par LadyC le Dim 11 Mar 2012 - 18:02

Ne démissionnez pas tout de suite, non.
Je ne sais plus qui l'a dit plus haut, mais les situations peuvent être très différentes selon les établissements (et s'adoucir avec l'expérience en tous les cas), donc ne vous basez pas sur votre seule première année.
Allez bon courage à tous... fleurs2 fleurs trefle

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article - Pourquoi j’ai démissionné de l’Éducation nationale

Message par WonderWoman le Dim 11 Mar 2012 - 18:39

Mowgli a écrit:Pioup,

D'accord avec les collègues : l'attitude de ta CdE est inadmissible. Jusqu'à récemment, quand on voulait prendre une classe avec 9 de tension, on se faisait copieusement allumer par le médecin (ce qui m'est arrivé à une ou deux reprises).

Et ravie de voir Thrasy citer le sage précepte qu'il faut toujours avoir à l'esprit pour survivre dans le milieu : "Oignez vilain, il vous poindra ; poignez vilain, il vous oindra." Il est vital de se faire respecter dans ce métier et ne pas hésiter, le cas échéant, à se faire assister par un syndicat pour poindre les vilains ! Twisted Evil




malheureusement je l'ai fait quasi quotidiennement l'année dernière .... et on voit où ça m'a mené ...

_________________

L'atelier de la Licorne : http://latelierdelalicorne.bigcartel.com/
_______________

I'm a Christmas Unicorn, in a uniform made of gold
With a billy-goat beard, and a sorcerer's shield, and mistletoe on my nose


WonderWoman
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article - Pourquoi j’ai démissionné de l’Éducation nationale

Message par egomet le Dim 11 Mar 2012 - 18:48

@kensington a écrit:Bravo Sophie!

Who's next ?

Pas moi! Je n'aurai même pas le plaisir de démissionner... puisque j'ai été renvoyé avant. Twisted Evil

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article - Pourquoi j’ai démissionné de l’Éducation nationale

Message par Pioup le Dim 11 Mar 2012 - 18:48

Je vais bien, je vais bien! Very Happy

J'étais de toute façon incapable de suivre la conversation correctement, j'étais totalement à l'Ouest !

Mais un jour, peut être, je retournerais au deuxième métier qui me plait le plus (mais qui est surement moins rentable) : traductrice !

Pioup
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article - Pourquoi j’ai démissionné de l’Éducation nationale

Message par Luigi_B le Dim 11 Mar 2012 - 19:03

Moins rentable que professeur ?

Si c'est vrai, ce le sera de moins en moins, tu peux y compter. Wink

http://www.lemonde.fr/education/article/2011/09/13/trois-lecons-de-l-ocde-sur-le-salaire-des-enseignants_1571413_1473685.html


Dernière édition par Luigi_B le Dim 11 Mar 2012 - 19:30, édité 1 fois

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article - Pourquoi j’ai démissionné de l’Éducation nationale

Message par thrasybule le Dim 11 Mar 2012 - 19:29

@egomet a écrit:
@kensington a écrit:Bravo Sophie!

Who's next ?

Pas moi! Je n'aurai même pas le plaisir de démissionner... puisque j'ai été renvoyé avant. Twisted Evil
Alors, où en es-tu?

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article - Pourquoi j’ai démissionné de l’Éducation nationale

Message par Pioup le Dim 11 Mar 2012 - 19:33

@Luigi_B a écrit:Moins rentable que professeur ?

Si c'est vrai, ce le sera de moins en moins, tu peux y compter. Wink

http://www.lemonde.fr/education/article/2011/09/13/trois-lecons-de-l-ocde-sur-le-salaire-des-enseignants_1571413_1473685.html

Moins rentable dans le sens où on m'a toujours dit que le métier de traducteur n'offrait que peu de débouchés, qu'il fallait se battre pour obtenir un poste décent avoir un salaire correct (ou se mettre à son compte, ce qui est un autre défi) et surtout pour faire autre chose que traduire les instructions de la nouvelle imprimante Canon. J'aurais aimé faire dans l'audiovisuel Smile

Mais l'enseignement est et reste mon premier choix!

Pioup
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article - Pourquoi j’ai démissionné de l’Éducation nationale

Message par lalilala le Dim 11 Mar 2012 - 19:39

@Luigi_B a écrit:Moins rentable que professeur ?

Si c'est vrai, ce le sera de moins en moins, tu peux y compter. Wink

http://www.lemonde.fr/education/article/2011/09/13/trois-lecons-de-l-ocde-sur-le-salaire-des-enseignants_1571413_1473685.html

Dans combien de temps? j'aimerais bien gagner ce que je gagne actuellement dans la traduction...si c'était possible et facile, je me ferais un plaisir de tout envoyer promener...

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum