AFP : Philippe Meirieu et Sébastien Clerc nous expliquent que les enseignants ne vont pas bien.

Page 6 sur 30 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 18 ... 30  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: AFP : Philippe Meirieu et Sébastien Clerc nous expliquent que les enseignants ne vont pas bien.

Message par Le grincheux le Sam 17 Mar 2012 - 16:54

@Cassandra a écrit:
@Le grincheux a écrit:J'étais chercheur dans un grand établissement parisien (pas une université, un grand établissement, juridiquement, c'est assez différent)
Tu es un ancien du CNAM ?
Il n'y a pas beaucoup de grands établissements... Wink

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: AFP : Philippe Meirieu et Sébastien Clerc nous expliquent que les enseignants ne vont pas bien.

Message par lene75 le Sam 17 Mar 2012 - 16:55

@Le grincheux a écrit:Et ce qui a aussi beaucoup fait chuter les chiffres, ce sont les licenciements économiques qui n'ont pas épargné les ingénieurs. Il n'est pas rare de voir un type qui touchait 5000 €/mois à 50 ans passé à 3000 €/mois lorsqu'il a de la chance de retrouver quelque chose.

Le pauvre, je vais pleurer Sad C'est sûr qu'un prof ne risque pas de se retrouver dans cette situation, parce que les 3000€, il ne les touchera jamais, même en fin de carrière...

@Le grincheux a écrit:Je suis désolé de te reprendre là-dessus, mais un salaire de 46000 euros, avec les prélèvements du privé, ça te fait 2950 euros dans la poche à la fin du mois. Et il faut prendre les chiffres actuels et virer de l'échantillon les ingénieurs parisiens qui gagnent largement plus que leurs homologues de province. Je parlais d'ingénieurs de 5 ans d'expérience en province".

2950€, soit toujours plus qu'un prof en fin de carrière, c'est-à-dire pas avec 5 ans mais 30 ou 40 ans d'expérience...

Ah oui c'est sûr que si on enlève tous ceux qui gagnent beaucoup, les ingénieurs vont en moyenne gagner moins. Et les profs qui exercent en région parisienne (pas toujours par choix, d'ailleurs, parce que le corrélat de la sécurité de l'emploi, c'est qu'on prend le poste là où il est et qu'on en change au bon vouloir de l'administration), tu en fais quoi ? C'est quand même bizarre de faire une moyenne en ne considérant que la province pour comparer avec des gens qui, pour un bon 1/3 d'entre eux, exercent en IDF...

@Le grincheux a écrit:Et bien vous avez de la chance, parce que la différence entre net et brut pour un ingénieur cadre, c'est à peu près 30% (cotisations salariales plus cotisations spécifiques cadre). On peut un peu descendre s'il n'y a aucun autre avantage.

Au passage, je n'ai jamais dit qu'il fallait détruire un quelconque statut social.

De la chance de quoi, de gagner moins ? Bah écoute, si tu me proposes un salaire de 50 000€ bruts par mois, ça ne me dérangera pas trop s'il y a un écart de 50% entre le brut et le net...
Dire que c'est bien que les salaires des profs diminuent chaque année en valeur réelle, c'est bien cautionner la destruction de leur statut social... on s'inquiétera peut-être quand on passera sous la barre du SMIC.


_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: AFP : Philippe Meirieu et Sébastien Clerc nous expliquent que les enseignants ne vont pas bien.

Message par Le grincheux le Sam 17 Mar 2012 - 17:08

@lene75 a écrit:
@Le grincheux a écrit:Et ce qui a aussi beaucoup fait chuter les chiffres, ce sont les licenciements économiques qui n'ont pas épargné les ingénieurs. Il n'est pas rare de voir un type qui touchait 5000 €/mois à 50 ans passé à 3000 €/mois lorsqu'il a de la chance de retrouver quelque chose.

Le pauvre, je vais pleurer Sad C'est sûr qu'un prof ne risque pas de se retrouver dans cette situation, parce que les 3000€, il ne les touchera jamais, même en fin de carrière...
Euh, comment dire... Le statut de fonctionnaire (et pas d'enseignant) est un statut à vie. Le salaire est calculé comptablement sur son espérance de vie (pension comprise) et non sur son temps d'activité. Vous ne pouvez pas comparer un salaire du privé avec un salaire d'enseignant sans tout mettre dans la même balance. Là encore, je ne suis pas en train de dire qu'il faut mieux ou plus mal payer les enseignants, cette notion n'entre même pas dans le raisonnement.

@Le grincheux a écrit:Je suis désolé de te reprendre là-dessus, mais un salaire de 46000 euros, avec les prélèvements du privé, ça te fait 2950 euros dans la poche à la fin du mois. Et il faut prendre les chiffres actuels et virer de l'échantillon les ingénieurs parisiens qui gagnent largement plus que leurs homologues de province. Je parlais d'ingénieurs de 5 ans d'expérience en province".

2950€, soit toujours plus qu'un prof en fin de carrière, c'est-à-dire pas avec 5 ans mais 30 ou 40 ans d'expérience...

Ah oui c'est sûr que si on enlève tous ceux qui gagnent beaucoup, les ingénieurs vont en moyenne gagner moins. Et les profs qui exercent en région parisienne (pas toujours par choix, d'ailleurs, parce que le corrélat de la sécurité de l'emploi, c'est qu'on prend le poste là où il est et qu'on en change au bon vouloir de l'administration), tu en fais quoi ? C'est quand même bizarre de faire une moyenne en ne considérant que la province pour comparer avec des gens qui, pour un bon 1/3 d'entre eux, exercent en IDF...
Mais il faut surtout être honnête intellectuellement. Je n'ai jamais dit qu'un ingénieur était à plaindre, relisez-moi bien. Et j'ai toujours parlé d'un poste d'ingénieur en province.


@Le grincheux a écrit:Et bien vous avez de la chance, parce que la différence entre net et brut pour un ingénieur cadre, c'est à peu près 30% (cotisations salariales plus cotisations spécifiques cadre). On peut un peu descendre s'il n'y a aucun autre avantage.

Au passage, je n'ai jamais dit qu'il fallait détruire un quelconque statut social.

De la chance de quoi, de gagner moins ? Bah écoute, si tu me proposes un salaire de 50 000€ bruts par mois, ça ne me dérangera pas trop s'il y a un écart de 50% entre le brut et le net...
Dire que c'est bien que les salaires des profs diminuent chaque année en valeur réelle, c'est bien cautionner la destruction de leur statut social... on s'inquiétera peut-être quand on passera sous la barre du SMIC.
Que pensez-vous des salaires qui sont bloqués dans les PME depuis des années ? Ils ne diminueraient pas non plus en valeur réelle pour reprendre votre expression ? Si vous tenez à mettre le salaire dans le statut social, ce qui se discute, vous devez aussi admettre que l'ensemble des travailleurs (je ne parle même pas des salariés) est en train d'assister à la destruction de leur statut social. Pour être tout à fait franc, je ne vois pas ici la différence entre un enseignant et une couturière de Lejaby dont nous avons entendu parlé récemment.

Le problème des salaires ne se restreint pas aujourd'hui au problème de la revalorisation du salaire des enseignants. Et pour éviter que certains lisent entre les lignes, je n'ai pas écrit qu'il ne fallait pas les augmenter.

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: AFP : Philippe Meirieu et Sébastien Clerc nous expliquent que les enseignants ne vont pas bien.

Message par Le grincheux le Sam 17 Mar 2012 - 17:13

C'est effectivement très variable. Et on assiste de plus en plus à une paupérisation de l'ingénieur moyen qui traîne de CDD en prestation. Je travaille avec des cabinets de placement pour attaquer des grands comptes, et depuis un an, un an et demi, je vois des types pleurer pour avoir une prestation totalement inintéressante, ce qu'on ne voyait pas avant. Et dans les écoles d'ingénieurs, il y a de moins en moins de candidats (sauf pour faire du technico-commercial ou ingénieur d'affaire), les promotions se vident. Le métier n'attire plus en raison de sa précarité. Qui aurait dit cela il y a une quinzaine d'années ?

Au début des années 90, on voyait beaucoup d'élèves dont au moins l'un des parents était déjà ingénieur ou avait un vrai métier technique. Aujourd'hui, ce n'est plus le cas, et les métiers qui attirent parce qu'ils paient très bien, ce n'est plus le métier de l'ingénieur technique.

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: AFP : Philippe Meirieu et Sébastien Clerc nous expliquent que les enseignants ne vont pas bien.

Message par mathmax le Sam 17 Mar 2012 - 17:14

Evidemment, je pense que si on veut passer sa vie à Saint Flour, il faut être prêt à faire des sacrifices, c'est certain. Mais, si l'on veut comparer les salaires d'un enseignant et d'un ingénieur, il n'est pas anormal de faire une moyenne sur la France : un ingénieur qui veut bien gagner sa vie peut le faire en acceptant de vivre en région parisienne, comme de nombreux enseignants y sont contraints, sans pour autant gagner plus.

Pour moi, un des avantages de la profession enseignante a effectivement été la possibilité de rejoindre, à plus ou moins long terme, la région de mon choix. Malheureusement, cette perspective s'éloigne de plus en plus pour les jeunes collègues.

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein

mathmax
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: AFP : Philippe Meirieu et Sébastien Clerc nous expliquent que les enseignants ne vont pas bien.

Message par Le grincheux le Sam 17 Mar 2012 - 17:19

@mathmax a écrit:Evidemment, je pense que si on veut passer sa vie à Saint Flour, il faut être prêt à faire des sacrifices, c'est certain. Mais, si l'on veut comparer les salaires d'un enseignant et d'un ingénieur, il n'est pas anormal de faire une moyenne sur la France : un ingénieur qui veut bien gagner sa vie peut le faire en acceptant de vivre en région parisienne, comme de nombreux enseignants y sont contraints, sans pour autant gagner plus.

Pour moi, un des avantages de la profession enseignante a effectivement été la possibilité de rejoindre, à plus ou moins long terme, la région de mon choix. Malheureusement, cette perspective s'éloigne de plus en plus pour les jeunes collègues.

Et pour les autres salariés aussi. Il y a vingt ans, j'étais venu pour trois ans à Paris, peut-être un peu plus. J'y suis toujours et pourtant, je fais tout pour quitter cette ville (quitte à gagner moins).

Je retourne la question. Est-il dans ce cas normal qu'un enseignant de Saint-Flour gagne autant que celui à Paris (ou que celui de Paris ne gagne pas plus que celui de Saint-Flour) sachant que le prix du logement n'a rien à voir ?

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: AFP : Philippe Meirieu et Sébastien Clerc nous expliquent que les enseignants ne vont pas bien.

Message par Marie Laetitia le Sam 17 Mar 2012 - 17:37

@lene75 a écrit:
Dire que c'est bien que les salaires des profs diminuent chaque année en valeur réelle, c'est bien cautionner la destruction de leur statut social... on s'inquiétera peut-être quand on passera sous la barre du SMIC.


Qui a dit cela, ici ? J'aimerais que tu me cites une phrase qui dise cela, de qui que ce soit, qui ait été approuvé par le Grincheux ou par moi. Une seule.
Au passage, le fait que les propos soient complètement déformés expliquent sans doute l'agressivité dont tu fais preuve dans cette discussion, et qui m'étonne passablement, de ta part.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: AFP : Philippe Meirieu et Sébastien Clerc nous expliquent que les enseignants ne vont pas bien.

Message par Esther75 le Sam 17 Mar 2012 - 17:37

Ce mépris quant à nos salaires, cela me donne envie de réellement ajuster mes heures de travail au salaire versé. Bref, travailler moins pour gagner plus ! Donc plus de contrôles type QCM , moins de préparation de cours, plus d'activités en autonomie en classe (avec fichiers tout prêts que les élèves auront achetés).

Esther75
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: AFP : Philippe Meirieu et Sébastien Clerc nous expliquent que les enseignants ne vont pas bien.

Message par John le Sam 17 Mar 2012 - 17:39

Est-il dans ce cas normal qu'un enseignant de Saint-Flour gagne autant que celui à Paris (ou que celui de Paris ne gagne pas plus que celui de Saint-Flour) sachant que le prix du logement n'a rien à voir ?
Bah, renseigne-toi, au lieu de reprocher aux autres de ne pas l'être.

Marie-Laetitia et Le Grincheux, je comprends que vous ayez des dififcultés financières et/ou des angoisses, mais enfin bon, je ne pensais pas que la réponse à apporter à la question du salaire des enseignants dépendraient de la situation financière personnelle de votre couple.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: AFP : Philippe Meirieu et Sébastien Clerc nous expliquent que les enseignants ne vont pas bien.

Message par Celeborn le Sam 17 Mar 2012 - 17:46

@Le grincheux a écrit:Pour information, un ingénieur avec cinq ans d'ancienneté se négocie actuellement 2000 euros nets en province et les candidats se battent pour ce salaire.

Et les candidats ne se battent pas pour le salaire de prof. C'est donc qu'il est trop bas. CQFD.

Il faudrait peut-être arrêter de dire que l'enseignement c'est très très dur. Oui, c'est objectivement dur, mais ce n'est pas pire que ce qui se passe partout ailleurs depuis quelque temps.

Si, c'est pire. Les enseignants se suicident davantage que les autres professions. Et on ne trouve plus de gens pour passer les concours, alors qu'il y a de l'offre, pourtant.

Il va peut-être falloir reconnaître à la fin que la combinaison salaire/conditions de travail/niveau d'études/perspectives de carrière/pénibilité ne convient plus aujourd'hui, puisque, une fois encore, on ne veut plus faire ce métier, alors pourtant qu'il y a la sécurité de l'emploi et les grandes vacances…

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: AFP : Philippe Meirieu et Sébastien Clerc nous expliquent que les enseignants ne vont pas bien.

Message par Marie Laetitia le Sam 17 Mar 2012 - 17:54

@John a écrit:
Est-il dans ce cas normal qu'un enseignant de Saint-Flour gagne autant que celui à Paris (ou que celui de Paris ne gagne pas plus que celui de Saint-Flour) sachant que le prix du logement n'a rien à voir ?
Bah, renseigne-toi, au lieu de reprocher aux autres de ne pas l'être.

Marie-Laetitia et Le Grincheux, je comprends que vous ayez des dififcultés financières et/ou des angoisses, mais enfin bon, je ne pensais pas que la réponse à apporter à la question du salaire des enseignants dépendraient de la situation financière personnelle de votre couple.

ça montre que tu as du mal à comprendre certaines choses. D'abord ces difficultés sont, pour le pire, passées ou entre parenthèses (sauf l'urssaf mais ça... Rolling Eyes ) et par ailleurs, il n'est pas question de ramener à soi la question du salaire des enseignants. Je me demande bien ce qui fait que tu sors ça, d'ailleurs.
Je n'ai pas cessé de dire que c'est très difficile de généraliser privé contre public. Après que l'on prenne des exemples ponctuels ne veut pas dire que l'on ramène tout à notre situation précise. D'autant que bien d'autres ont été donnés. Tu fais un raccourci très étrange.

Il était question de la situation globale morale des enseignants et du montant du salaire des enseignants.
Le Grincheux répond que le pire des postes d'enseignants peut être préférable à certaines situations dans le privé
Tu embrayes là-dessus avec moults exemples précis de postes pourris.
Il t'explique pourquoi il ne peut pas aussi facilement que toi changer de statut. Et que tout mis l'un dans l'autre, sur le plan de la rémunération, enseignant n'est pas le pire. Même si c'est insuffisant. Même s'il y a d'autres paramètres qui provoquent pour des enseignants des situations de grande souffrance.
Tu demandes des précisions personnelles diverses en mp. Les uns parlent des cas qu'ils connaissent, d'enseignants glandeurs et de cadres bien ou mal rémunérés.

Comment conclues-tu sur le fait que l'on ramène la question du salaire des enseignants à notre cas?


_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: AFP : Philippe Meirieu et Sébastien Clerc nous expliquent que les enseignants ne vont pas bien.

Message par Marie Laetitia le Sam 17 Mar 2012 - 17:59

@Celeborn a écrit: Et on ne trouve plus de gens pour passer les concours, alors qu'il y a de l'offre, pourtant.

Il va peut-être falloir reconnaître à la fin que la combinaison salaire/conditions de travail/niveau d'études/perspectives de carrière/pénibilité ne convient plus aujourd'hui, puisque, une fois encore, on ne veut plus faire ce métier, alors pourtant qu'il y a la sécurité de l'emploi et les grandes vacances…

Qu'elle ne convienne plus est une chose. Mais l'idée c'est que les enseignants ne sont pas forcément plus mal lotis que la médiane de la population, sur le plan du salaire - qui est la question d'origine. Enfin, le post d'origine associait voire mélangeait deux aspects... (pas étonnant que ça parte en vrille).

Maintenant, que ça n'attire plus... Je ne sais pas si tu as des échos mais le nombre de recruteurs qui se plaignent de voir arriver de jeunes diplômés, Bac +3 ou 5, dont les questions portent sur: la voiture de fonction, le salaire, les RTT... sans seulement demander en quoi consister le job proposé... il n'y a pas que le métier de prof qui n'attire plus. Même si vu l'évolution des conditions de travail, il ne soit pas étonnant que ce métier attire encore moins que les autres.


_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: AFP : Philippe Meirieu et Sébastien Clerc nous expliquent que les enseignants ne vont pas bien.

Message par John le Sam 17 Mar 2012 - 18:03

Mais l'idée c'est que les enseignants ne sont pas forcément plus mal lotis que la médiane de la population, sur le plan du salaire - qui est la question d'origine.
"La médiane de la population sur le plan du salaire", ça ne veut rien dire.
Et ce n'est pas la question d'origine, non.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: AFP : Philippe Meirieu et Sébastien Clerc nous expliquent que les enseignants ne vont pas bien.

Message par John le Sam 17 Mar 2012 - 18:06

Le Grincheux répond que le pire des postes d'enseignants peut être préférable à certaines situations dans le privé
Non : il répond qu'il est prêt à prendre le pire des postes d'enseignant disponible, et il annonce ensuite que malheureusement il ne peut pas car, en raison de son statut actuel, il devra payer deux ans de cotisations diverses à raison de 2000€ par mois si jamais il devient enseignant.
C'est le genre de fanfarronnade que les enseignants entendent tous les jours, ça : "ah moi je pourrais être enseignant aussi, ah moi aussi je pourrais avoir vos vacances et votre salaire, ah moi aussi je... je... je...".
Eh bien qu'il le fasse ou qu'il s'abstienne de lancer des bravades pour lesquelles il trouve a posteriori un prétexte afin de ne pas les tenir.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: AFP : Philippe Meirieu et Sébastien Clerc nous expliquent que les enseignants ne vont pas bien.

Message par Le grincheux le Sam 17 Mar 2012 - 18:08

@John a écrit:
Est-il dans ce cas normal qu'un enseignant de Saint-Flour gagne autant que celui à Paris (ou que celui de Paris ne gagne pas plus que celui de Saint-Flour) sachant que le prix du logement n'a rien à voir ?
Bah, renseigne-toi, au lieu de reprocher aux autres de ne pas l'être.
Je parle de salaire et pas de prime au logement. Merci de ne pas tout mélanger parce qu'il y a une subtile différence entre les deux.

Marie-Laetitia et Le Grincheux, je comprends que vous ayez des dififcultés financières et/ou des angoisses, mais enfin bon, je ne pensais pas que la réponse à apporter à la question du salaire des enseignants dépendraient de la situation financière personnelle de votre couple.
Soupir... Mais arrête-donc s'il te plaît de tout rapporter au salaire. Et arrête aussi d'échafauder des hypothèses sur notre situation personnelle. Ce n'est pas parce que je râle et que je nous sommes effectivement passés par des moments très difficiles (que je ne souhaite à personne) que je ne suis pas content aujourd'hui de ma situation. Mais cela ne veut pas dire que si je pouvais en changer, je ne serai pas le premier à le faire.

Mon propos n'est pas du tout celui-là. Mon propos est beaucoup plus simple. Je ne dis pas que dans l'absolu le statut d'enseignant soit mirobolant, parce que je le connais. Je l'ai pratiqué et le pratique encore par conjoint interposé. Il faut simplement être réaliste et objectif, ce statut n'est ni pire ni meilleur que beaucoup d'autres. Il a des avantages et des inconvénients, et ces inconvénients (hors réformes à la noix du ministère) sont connus d'avance.

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: AFP : Philippe Meirieu et Sébastien Clerc nous expliquent que les enseignants ne vont pas bien.

Message par Marie Laetitia le Sam 17 Mar 2012 - 18:08

@John a écrit:
Mais l'idée c'est que les enseignants ne sont pas forcément plus mal lotis que la médiane de la population, sur le plan du salaire - qui est la question d'origine.
"La médiane de la population sur le plan du salaire", ça ne veut rien dire.
Et ce n'est pas la question d'origine, non.

Ah bon?

A 36 ans, il gagne "moins de 2.000 euros nets par mois", comme Mme Caboche, 38 ans: tous deux jugent leur "pou­voir d'achat insuf­fi­sant compte tenu du coût de la vie en Ile-de-France".

"Avec ma com­pagne, aussi ensei­gnante, on vient de par­tir aux sports d'hiver mais on a fait le cal­cul, on ne par­tira sans doute pas cet été", témoigne M. Clerc: "vu le ser­vice qu'on rend dans la société, la jus­tice sala­riale n'est pas au rendez-vous".

moitié du post initial.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: AFP : Philippe Meirieu et Sébastien Clerc nous expliquent que les enseignants ne vont pas bien.

Message par John le Sam 17 Mar 2012 - 18:12

Je l'ai pratiqué et le pratique encore par conjoint interposé.
Non mais on nage en plein délire, là... C'est honteux de dire qu'on connaît le statut d'enseignant par le biais d'un statut extrêmement particulier et favorisé, quoique temporaire... Et c'est meme carrément blessant.

A ce compte-là, moi j'ai un pote qui a une fonction de directeur à la Fnac, je connais le métier de commercial.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: AFP : Philippe Meirieu et Sébastien Clerc nous expliquent que les enseignants ne vont pas bien.

Message par Marie Laetitia le Sam 17 Mar 2012 - 18:13

@John a écrit:
Le Grincheux répond que le pire des postes d'enseignants peut être préférable à certaines situations dans le privé
Non : il répond qu'il est prêt à prendre le pire des postes d'enseignant disponible, et il annonce ensuite que malheureusement il ne peut pas car, en raison de son statut actuel, il devra payer deux ans de cotisations diverses à raison de 2000€ par mois si jamais il devient enseignant.
C'est le genre de fanfarronnade que les enseignants entendent tous les jours, ça : "ah moi je pourrais être enseignant aussi, ah moi aussi je pourrais avoir vos vacances et votre salaire, ah moi aussi je... je... je...".
Eh bien qu'il le fasse ou qu'il s'abstienne de lancer des bravades pour lesquelles il trouve a posteriori un prétexte afin de ne pas les tenir.

Je croyais que c'était une information donnée en mp, non? Donc que ça avait vocation à le rester... Enfin, tu peux la donner là, ça éclairera peut-être pourquoi le changement de statut n'est pas aussi simple que cela.
La différence c'est que ce n'est pas une fanfaronade comme celles que l'on peut lire ou entendre régulièrement. J'ai l'impression que tu ne saisis pas la différence.
J'aime bien la tête du "prétexte"... au passage. Razz

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: AFP : Philippe Meirieu et Sébastien Clerc nous expliquent que les enseignants ne vont pas bien.

Message par Celeborn le Sam 17 Mar 2012 - 18:14

@Le grincheux a écrit: Il a des avantages et des inconvénients, et ces inconvénients (hors réformes à la noix du ministère) sont connus d'avance.

J'en parlerai à des collègues de ZEP (ou de pas ZEP d'ailleurs), qui connaissait évidemment les inconvénients d'avance (se faire crever leurs pneus dès qu'ils ne sont pas sur le parking sécurisé, se faire menacer d'une arme, se faire insulter régulièrement en classe, devoir gérer des groupes d'adolescents absolument incontrôlables, subir un stress démentiel au quotidien…).

Honnêtement, si c'est pour nous dire que tout se vaut, que dans tout métier y'a du bon et du moins bon et que c'est la vie, je pense qu'on peut arrêter la discussion tout de suite, non ? Ce n'est plus un propos simple, c'est un propos inintéressant.


Dernière édition par Celeborn le Sam 17 Mar 2012 - 18:20, édité 1 fois

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: AFP : Philippe Meirieu et Sébastien Clerc nous expliquent que les enseignants ne vont pas bien.

Message par Marie Laetitia le Sam 17 Mar 2012 - 18:15

@John a écrit:
Je l'ai pratiqué et le pratique encore par conjoint interposé.
Non mais on nage en plein délire, là... C'est honteux de dire qu'on connaît le statut d'enseignant par le biais d'un statut extrêmement particulier et favorisé, quoique temporaire... Et c'est meme carrément blessant.


et tu les connais comment, toi, mes conditions de travail?

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: AFP : Philippe Meirieu et Sébastien Clerc nous expliquent que les enseignants ne vont pas bien.

Message par John le Sam 17 Mar 2012 - 18:16

@Le Grincheux a écrit:arrête-donc s'il te plaît de tout rapporter au salaire.

Marie-Laetitia a écrit:l'idée c'est que les enseignants ne sont pas forcément plus mal lotis que la médiane de la population, sur le plan du salaire - qui est la question d'origine.

Puisque vous êtes ensemble, vous ne voudriez pas au moins vous mettre d'accord avant de poster ?

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: AFP : Philippe Meirieu et Sébastien Clerc nous expliquent que les enseignants ne vont pas bien.

Message par Le grincheux le Sam 17 Mar 2012 - 18:18

@John a écrit:
Le Grincheux répond que le pire des postes d'enseignants peut être préférable à certaines situations dans le privé
Non : il répond qu'il est prêt à prendre le pire des postes d'enseignant disponible, et il annonce ensuite que malheureusement il ne peut pas car, en raison de son statut actuel, il devra payer deux ans de cotisations diverses à raison de 2000€ par mois si jamais il devient enseignant.
C'est le genre de fanfarronnade que les enseignants entendent tous les jours, ça : "ah moi je pourrais être enseignant aussi, ah moi aussi je pourrais avoir vos vacances et votre salaire, ah moi aussi je... je... je...".
Eh bien qu'il le fasse ou qu'il s'abstienne de lancer des bravades pour lesquelles il trouve a posteriori un prétexte afin de ne pas les tenir.

Arrête s'il te plaît de couper la moitié de mes propos, tu perds toute crédibilité. J'ai annoncé dès le début la couleur et le problème du changement de statut qui est le mien. Rien ne te permet de juger ma sincérité et rien ne te permet d'affirmer que je ne le ferai pas demain matin si j'avais une solution pour amortir les deux ans de charges que j'ai devant moi. Par ailleurs, quelqu'un a utilisé un mot, détestable. Eh bien je trouve détestable, moi, qu'on m'attribue un discours qui n'est pas et n'a jamais été le mien d'autant plus que mon problème n'est pas un prétexte (je n'appelle pas 50000 euros de charges un prétexte, ou alors, il faut que tu sois cohérent jusqu'au bout et que tu ne parles pas de salaire pas assez élevé).

Et je te rappelle aimablement que tu as oublié de répondre à quelques questions que je t'ai posées un peu plus haut.

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: AFP : Philippe Meirieu et Sébastien Clerc nous expliquent que les enseignants ne vont pas bien.

Message par Le grincheux le Sam 17 Mar 2012 - 18:20

@John a écrit:
Je l'ai pratiqué et le pratique encore par conjoint interposé.
Non mais on nage en plein délire, là... C'est honteux de dire qu'on connaît le statut d'enseignant par le biais d'un statut extrêmement particulier et favorisé, quoique temporaire... Et c'est meme carrément blessant.
Je trouve tes propos blessants. J'ai été enseignant assez longtemps pour avoir vu tous les problèmes du métier et je peux te dire que maître de conf, ce n'est pas forcément un statut extrêmement particulier et favorisé, surtout dans le grand établissement en question.

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: AFP : Philippe Meirieu et Sébastien Clerc nous expliquent que les enseignants ne vont pas bien.

Message par John le Sam 17 Mar 2012 - 18:20

et tu les connais comment, toi, mes conditions de travail?
Je parle de ton statut. Tu as un statut unique à toi-même ?

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: AFP : Philippe Meirieu et Sébastien Clerc nous expliquent que les enseignants ne vont pas bien.

Message par John le Sam 17 Mar 2012 - 18:22

je peux te dire que maître de conf, ce n'est pas forcément un statut extrêmement particulier et favorisé
Tiens, pour ne pas être accusé de déformer, celle-là je me contente de la citer.


Dernière édition par John le Sam 17 Mar 2012 - 18:23, édité 1 fois

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 30 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 18 ... 30  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum