Comment j'ai pourri le web

Page 4 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par Fourchette le Mer 21 Mar 2012 - 18:19

Je suis écroulée de rire, quelle idée géniale ! veneration

Fourchette
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Petite mise au point

Message par Luigi_B le Mer 21 Mar 2012 - 18:20

Je ne veux pas jeter la pierre à ceux qui, dans leur discipline, trouvent une utilité aux NTIC. Je suis bien certain qu'on peut faire un usage raisonné et pertinent des NTIC dans certaines disciplines. Je recommande moi-même certains sites validés à mes élèves et j'ai créé un site avec un forum à leur disposition pour préparer le bac de français. Je ne suis donc pas un affreux réactionnaire.

Mais je voulais tirer un signal d'alarme. Car pour ce qui est de ma disciplines, les lettres, après avoir pesé le pour (peu d'avantages) et le contre (d'immenses inconvénients), c'est avec lucidité que je me suis forgé ma propre conviction : il faut entrer dans le web le plus tard possible. A mon sens l'éducation au web n'est pas nécessaire : nous en sommes, nous les autodidactes du numérique qui appartenons aux générations précédentes, les meilleurs exemples.

Je tire profit du numérique parce que l'école m'a donné des capacités de raisonnement, une culture personnelle et par conséquent la distance critique nécessaire pour appréhender le web. Voilà ce qui peut vraiment servir à mon sens, d'éducation au web.


_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par Sandyrina le Mer 21 Mar 2012 - 18:22

J'ai eu EXACTEMENT le même souci cette année avec les premières...sauf que ma maîtrise du net ne m'aurait jamais permis de construire un plan aussi machiavélique (et efficace!!!!)...je pense qu'en effet, tu mérites qu'on érige un totem, un autel ou qu'on te consacre un jour férié !!! Bravo ! veneration

Sandyrina
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par Parenthèse le Mer 21 Mar 2012 - 18:24

C'est vrai que ce fil a dévié. Si les élèves doivent faire un commentaire de texte, ils n'ont pas besoin de faire de recherche. Par contre, quand on leur demande de faire une recherche documentaire, là effectivement, avoir une méthode et un esprit critique est indispensable.

Parenthèse
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par JPhMM le Mer 21 Mar 2012 - 18:24

Et quelle contribution magistrale à la journée mondiale de la poésie cheers !

http://www.unesco.org/new/fr/unesco-courier/in-focus/poetry-in-the-unesco-courier/

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par Parenthèse le Mer 21 Mar 2012 - 18:28

@Luigi_B a écrit:Je ne veux pas jeter la pierre à ceux qui, dans leur discipline, trouvent une utilité aux NTIC. Je suis bien certain qu'on peut faire un usage raisonné et pertinent des NTIC dans certaines disciplines. Je recommande moi-même certains sites validés à mes élèves et j'ai créé un site avec un forum à leur disposition pour préparer le bac de français. Je ne suis donc pas un affreux réactionnaire.

Mais je voulais tirer un signal d'alarme. Car pour ce qui est de ma disciplines, les lettres, après avoir pesé le pour (peu d'avantages) et le contre (d'immenses inconvénients), c'est avec lucidité que je me suis forgé ma propre conviction : il faut entrer dans le web le plus tard possible. A mon sens l'éducation au web n'est pas nécessaire : nous en sommes, nous les autodidactes du numérique qui appartenons aux générations précédentes, les meilleurs exemples.

Je tire profit du numérique parce que l'école m'a donné des capacités de raisonnement, une culture personnelle et par conséquent la distance critique nécessaire pour appréhender le web. Voilà ce qui peut vraiment servir à mon sens, d'éducation au web.


Pas d'accord ! Tu ne parles que de ton expérience Visiblement, si tu es capable de faire un pseudo commentaire sur Internet, et de parvenir à le diffuser, c'est qui tu es déjà bien aguerri : Ce n'est pas le cas de la majorité de la société. Il y a bien plus de gens qui trouvent des infos par hasard (vive la sérendipité) que de gens qui savent où ils vont sur le Net. L'éducation au web est indispensable.

Parenthèse
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par egomet le Mer 21 Mar 2012 - 18:34

En quoi consiste exactement selon vous, une éducation spécifique au web? En dehors de ce que préconise Luigi_B: culture générale, capacité de raisonnement, esprit critique?

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par Luigi_B le Mer 21 Mar 2012 - 18:56

@JPhMM a écrit:Et quelle contribution magistrale à la journée mondiale de la poésie cheers !

http://www.unesco.org/new/fr/unesco-courier/in-focus/poetry-in-the-unesco-courier/

Ce n'était aucunement un hasard, tu penses. Et merci pour l'info.

idee Tiens, petite énigme pour les professeurs de lettres et les curieux : saurez-vous retrouver où est le plus grave contresens dans le pseudo-commentaire ? Attention, il faut avoir bien compris le sonnet.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par Celadon le Mer 21 Mar 2012 - 19:05

"Contrairement aux poèmes d’amour que composera ensuite un Pierre de Ronsard,": le 17ème avant le 16ème ?

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par Celadon le Mer 21 Mar 2012 - 19:07

Ce n'est pas un contresens mais un anachronisme. Il doit y avoir autre chose...

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par Thalia de G le Mer 21 Mar 2012 - 19:11

La disposition des rimes pour le sonnet français ?

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par egomet le Mer 21 Mar 2012 - 19:14

Il y en a beaucoup, alors choisir le pire...



La jeune fille demeure chaste et innocente car, à la manière de la déesse Diane fuyant Actéon, elle veut conserver sa candeur, sa pureté virginale (« elle fuit et s’en va »


"S’en va d’autres lieux éclairer" laisse entendre qu'elle en aime d'autres.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par egomet le Mer 21 Mar 2012 - 19:18

Au niveau des alexandrins, les coupes régulières à l’hémistiche occasionnent un rythme heurté, qui souligne les « pleurs » répétés du poète (v. 1 et v. 8).

Ce n'est pas logique.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par Thalia de G le Mer 21 Mar 2012 - 19:20

@egomet a écrit:Au niveau des alexandrins, les coupes régulières à l’hémistiche occasionnent un rythme heurté, qui souligne les « pleurs » répétés du poète (v. 1 et v. 8).

Ce n'est pas logique.
J'ai aussi tiqué face à cette affirmation.
Et franchement, certaines phrases sont trop longues

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par egomet le Mer 21 Mar 2012 - 19:21

Le motif de l’arc-en-ciel est tout à fait typique de l’esthétique baroque. Par ses jeux de lumière, il symbolise la beauté miroitante (avec notamment l’hyperbole répétée « cent couleurs » v. 2 et v. 7) et la richesse opulente (« regorgeant » v. 1 et « regorger » v. 8), signes d’un amour sans égal et source de vie (« fertiles » v. 4).

L'image de l'arc-en-ciel se rapporte au poète trop timide.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par Luigi_B le Mer 21 Mar 2012 - 19:23

Trop fort egomet ! veneration


Dernière édition par Luigi_B le Mer 21 Mar 2012 - 19:25, édité 1 fois

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par egomet le Mer 21 Mar 2012 - 19:24

Il n’y a d’ailleurs pas d’épitaphe au début du poème.


Que viendrait faire une épitaphe dans un poème d'amour?

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par Luigi_B le Mer 21 Mar 2012 - 19:26

On se le demande.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par littlemary le Mer 21 Mar 2012 - 19:26

aai

littlemary
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par John le Mer 21 Mar 2012 - 19:27

Excellent, Luigi_B, bravo !

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par egomet le Mer 21 Mar 2012 - 19:28

J'aime beaucoup aussi ta façon de surinterpréter ce qui est parfaitement normal:

Respectant les règles classiques, les deux quatrains, consacrés à l’arc-en-ciel, sont suivis de deux tercets plus courts, ce qui accélère le rythme de l’action.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par egomet le Mer 21 Mar 2012 - 19:30

Ça me fait penser à ceux qui voient des assonances et des allitérations partout. J'ai dit à mes élèves de ne pas les commenter s'il y a moins de quatre occurrences pour un alexandrin.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par User5899 le Mer 21 Mar 2012 - 19:44

Bravissimo, Luigi !! I love you
Il est d'autant plus crédible que, comme tout commentaire NUL, il y a une partie sur la forme et une autre sur le fond, c'est-à-dire exactement le modèle des saletés qu'on ne doit jamais faire mais qui pullulent sur le net furieux

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par Abraxas le Mer 21 Mar 2012 - 19:45

Greande idée, grande réalisation. Je vais transmettre à mes élèves — pas de raison qu'ils ne sachent pas qu'il y a des pièges tendus : autant leur apprendre à être circonspects.

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par freche le Mer 21 Mar 2012 - 19:47

Je dirais qu'il ne compare pas sa bien aimée à l'arc en ciel, mais au soleil ?
Sinon, je trouve ça excellent !


Dernière édition par freche le Mer 21 Mar 2012 - 19:49, édité 1 fois

freche
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par Abraxas le Mer 21 Mar 2012 - 19:49

Mais enfin, il aurait été encore plus fort de mettre la dissert sur un site payant et d'encaisser le fruit de leur malhonnêteté. À 1,95 € l'effraction…

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum