Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Et hop, l'Intra, nous voilà

par Daphné le Lun 26 Mar 2012 - 9:02
Un voeu commune est un voeu commune avec tout ce que cela implique, qu'il y ait un seul établissements ou 10 établissements.
Tu fais un voeu ETAB sur une commune qui n'en qu'un seul, pas de bonfications.
Tu fais le voeu COM sur le même étab puisqu'il n'y en a qu'un et tu as les bonifs.
Point.
C'est simple à comprendre.
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Et hop, l'Intra, nous voilà

par Pseudo le Lun 26 Mar 2012 - 9:11
C'est tellement simple que chaque année la question se repose. J'ai même un collègue qui s'est fait soufflé un poste comme ca, tellement ca lui semblait simple. Il n'arrivait pas a imaginer que voulant un établissement il lui fallait demander la commune où il n'y avait qu'un établissement. Son erreur a été de croire sa logique et de ne pas en appeler au ban et arrière ban syndical pour une demande qui lui paraissait si simple.
Les profs sont mal comprenants.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
leyade
Bon génie

Re: Et hop, l'Intra, nous voilà

par leyade le Lun 26 Mar 2012 - 9:13
@Hermione0908 a écrit:J'ai une question pour l'intra, concernant la stabilisation des TZR.
Si je comprends bien ce que j'ai lu dans le barème, il vaut mieux que je fasse un voeu commune plutôt qu'un voeu établissement pour obtenir la bonification pour la stabilisation des TZR.
Il n'y a qu'un établissement dans ma commune, je n'ai donc aucun risque à faire un voeu commune, ça concernera forcément l'établissement que je souhaite obtenir, et ça me permettra d'obtenir cette fameuse bonification. Ou bien cette bonification n'existe pas quand il n'y a qu'un établissement dans la commune ? (je n'ai rien lu là-dessus dans les annexes, mais bon...).
Je ne fais qu'un voeu, j'aimerais autant mettre le maximum de chances de mon côté.

ça se passe comme dans la partie que je t'ai soulignée.

_________________
Maggi is my way, Melfor is my church and Picon is my soutien. Oui bon je sais pas dire soutien en anglais.

la quille temporaire dans

avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Et hop, l'Intra, nous voilà

par Daphné le Lun 26 Mar 2012 - 9:16
@Pseudo a écrit:C'est tellement simple que chaque année la question se repose. J'ai même un collègue qui s'est fait soufflé un poste comme ca, tellement ca lui semblait simple. Il n'arrivait pas a imaginer que voulant un établissement il lui fallait demander la commune où il n'y avait qu'un établissement. Son erreur a été de croire sa logique et de ne pas en appeler au ban et arrière ban syndical pour une demande qui lui paraissait si simple.
Les profs sont mal comprenants.

Je ne te le fais pas dire Laughing

C'est écrit noir sur blanc dans toutes les notes de service rectorales, dans toutes les documentations syndicales, il suffit de les lire.
C'est tout.
Même pas besoin d'ameuter le ban et l'arrière ban syndical pour ça, même la greluche qui n'y connait pas grand chose au rectorat te le dira;
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Et hop, l'Intra, nous voilà

par Pseudo le Lun 26 Mar 2012 - 9:24
@Daphné a écrit:
@Pseudo a écrit:C'est tellement simple que chaque année la question se repose. J'ai même un collègue qui s'est fait soufflé un poste comme ca, tellement ca lui semblait simple. Il n'arrivait pas a imaginer que voulant un établissement il lui fallait demander la commune où il n'y avait qu'un établissement. Son erreur a été de croire sa logique et de ne pas en appeler au ban et arrière ban syndical pour une demande qui lui paraissait si simple.
Les profs sont mal comprenants.

Je ne te le fais pas dire Laughing

C'est écrit noir sur blanc dans toutes les notes de service rectorales, dans toutes les documentations syndicales, il suffit de les lire.
C'est tout.
Même pas besoin d'ameuter le ban et l'arrière ban syndical pour ça, même la greluche qui n'y connait pas grand chose au rectorat te le dira;

Oui, Hermione ne sait pas lire. Les collègues qui se font avoir chaque année non plus.
N'importe où ailleurs, quand on n'arrive pas à se faire comprendre de plusieurs personnes, plusioeurs fois d'affilé, on se pose la question de savoir si le message est bien formulé, si par hasard on aurait pas été pas si simple que ca. Sauf à l'EN. Là, l'éméteur est toujours persuadé que c'est le récepteur qui disfonctionne, e ton le lui signifie avec mépris et hauteur. C'est étrange pour un milieu où la pédagogie et la reformulation devrait être le souci principal.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
Leclochard
Empereur

Re: Et hop, l'Intra, nous voilà

par Leclochard le Lun 26 Mar 2012 - 9:32
@Pseudo a écrit:
@Daphné a écrit:
@Pseudo a écrit:C'est tellement simple que chaque année la question se repose. J'ai même un collègue qui s'est fait soufflé un poste comme ca, tellement ca lui semblait simple. Il n'arrivait pas a imaginer que voulant un établissement il lui fallait demander la commune où il n'y avait qu'un établissement. Son erreur a été de croire sa logique et de ne pas en appeler au ban et arrière ban syndical pour une demande qui lui paraissait si simple.
Les profs sont mal comprenants.

Je ne te le fais pas dire Laughing

C'est écrit noir sur blanc dans toutes les notes de service rectorales, dans toutes les documentations syndicales, il suffit de les lire.
C'est tout.
Même pas besoin d'ameuter le ban et l'arrière ban syndical pour ça, même la greluche qui n'y connait pas grand chose au rectorat te le dira;

Oui, Hermione ne sait pas lire. Les collègues qui se font avoir chaque année non plus.
N'importe où ailleurs, quand on n'arrive pas à se faire comprendre de plusieurs personnes, plusioeurs fois d'affilé, on se pose la question de savoir si le message est bien formulé, si par hasard on aurait pas été pas si simple que ca. Sauf à l'EN. Là, l'éméteur est toujours persuadé que c'est le récepteur qui disfonctionne, e ton le lui signifie avec mépris et hauteur. C'est étrange pour un milieu où la pédagogie et la reformulation devrait être le souci principal.

On pourrait faire des règles dix fois plus simples comme un seul voeu formulable (l'établissement) et seulement 10 points par an pour tout le monde mais on ne tiendrait pas compte de pas mal de situations (enfants à charge, séparation de conjoints, maladie, réintégration, profs qui ont fait des années en ZEP..).

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Et hop, l'Intra, nous voilà

par Daphné le Lun 26 Mar 2012 - 9:35
@Leclochard a écrit:
@Pseudo a écrit:
@Daphné a écrit:
@Pseudo a écrit:C'est tellement simple que chaque année la question se repose. J'ai même un collègue qui s'est fait soufflé un poste comme ca, tellement ca lui semblait simple. Il n'arrivait pas a imaginer que voulant un établissement il lui fallait demander la commune où il n'y avait qu'un établissement. Son erreur a été de croire sa logique et de ne pas en appeler au ban et arrière ban syndical pour une demande qui lui paraissait si simple.
Les profs sont mal comprenants.

Je ne te le fais pas dire Laughing

C'est écrit noir sur blanc dans toutes les notes de service rectorales, dans toutes les documentations syndicales, il suffit de les lire.
C'est tout.
Même pas besoin d'ameuter le ban et l'arrière ban syndical pour ça, même la greluche qui n'y connait pas grand chose au rectorat te le dira;

Oui, Hermione ne sait pas lire. Les collègues qui se font avoir chaque année non plus.
N'importe où ailleurs, quand on n'arrive pas à se faire comprendre de plusieurs personnes, plusioeurs fois d'affilé, on se pose la question de savoir si le message est bien formulé, si par hasard on aurait pas été pas si simple que ca. Sauf à l'EN. Là, l'éméteur est toujours persuadé que c'est le récepteur qui disfonctionne, e ton le lui signifie avec mépris et hauteur. C'est étrange pour un milieu où la pédagogie et la reformulation devrait être le souci principal.

On pourrait faire des règles dix fois plus simples comme un seul voeu formulable (l'établissement) et seulement 10 points par an pour tout le monde mais on ne tiendrait pas compte de pas mal de situations (enfants à charge, séparation de conjoints, maladie, réintégration, profs qui ont fait des années en ZEP..) ou alors on pénaliserait les profs qui n'entreraient pas dans ces catégories.

Ben voyons Rolling Eyes
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Et hop, l'Intra, nous voilà

par Pseudo le Lun 26 Mar 2012 - 9:48
@Leclochard a écrit:
@Pseudo a écrit:
@Daphné a écrit:
@Pseudo a écrit:C'est tellement simple que chaque année la question se repose. J'ai même un collègue qui s'est fait soufflé un poste comme ca, tellement ca lui semblait simple. Il n'arrivait pas a imaginer que voulant un établissement il lui fallait demander la commune où il n'y avait qu'un établissement. Son erreur a été de croire sa logique et de ne pas en appeler au ban et arrière ban syndical pour une demande qui lui paraissait si simple.
Les profs sont mal comprenants.

Je ne te le fais pas dire Laughing

C'est écrit noir sur blanc dans toutes les notes de service rectorales, dans toutes les documentations syndicales, il suffit de les lire.
C'est tout.
Même pas besoin d'ameuter le ban et l'arrière ban syndical pour ça, même la greluche qui n'y connait pas grand chose au rectorat te le dira;

Oui, Hermione ne sait pas lire. Les collègues qui se font avoir chaque année non plus.
N'importe où ailleurs, quand on n'arrive pas à se faire comprendre de plusieurs personnes, plusioeurs fois d'affilé, on se pose la question de savoir si le message est bien formulé, si par hasard on aurait pas été pas si simple que ca. Sauf à l'EN. Là, l'éméteur est toujours persuadé que c'est le récepteur qui disfonctionne, e ton le lui signifie avec mépris et hauteur. C'est étrange pour un milieu où la pédagogie et la reformulation devrait être le souci principal.

On pourrait faire des règles dix fois plus simples comme un seul voeu formulable (l'établissement) et seulement 10 points par an pour tout le monde mais on ne tiendrait pas compte de pas mal de situations (enfants à charge, séparation de conjoints, maladie, réintégration, profs qui ont fait des années en ZEP..).

Ce qui me fait bondir ici (la justification de telle bonif, ou sa traduction en terme de bonif pour tel voeu et pas l'autre, c'est encore un autre débat) c'est de prétendre que toutes ces exigences particulières et situations à prendre en compte débouchent sur quelque chose de simple. C'est faux. C'est compliqué, et la moindre des choses c'est de le reconnaitre, sauf à mépriser les gens.
Non, ca n'est pas simple. Non, ca ne coule pas de source.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
Leclochard
Empereur

Re: Et hop, l'Intra, nous voilà

par Leclochard le Lun 26 Mar 2012 - 9:59
@Pseudo a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Pseudo a écrit:
@Daphné a écrit:
@Pseudo a écrit:C'est tellement simple que chaque année la question se repose. J'ai même un collègue qui s'est fait soufflé un poste comme ca, tellement ca lui semblait simple. Il n'arrivait pas a imaginer que voulant un établissement il lui fallait demander la commune où il n'y avait qu'un établissement. Son erreur a été de croire sa logique et de ne pas en appeler au ban et arrière ban syndical pour une demande qui lui paraissait si simple.
Les profs sont mal comprenants.

Je ne te le fais pas dire Laughing

C'est écrit noir sur blanc dans toutes les notes de service rectorales, dans toutes les documentations syndicales, il suffit de les lire.
C'est tout.
Même pas besoin d'ameuter le ban et l'arrière ban syndical pour ça, même la greluche qui n'y connait pas grand chose au rectorat te le dira;

Oui, Hermione ne sait pas lire. Les collègues qui se font avoir chaque année non plus.
N'importe où ailleurs, quand on n'arrive pas à se faire comprendre de plusieurs personnes, plusioeurs fois d'affilé, on se pose la question de savoir si le message est bien formulé, si par hasard on aurait pas été pas si simple que ca. Sauf à l'EN. Là, l'éméteur est toujours persuadé que c'est le récepteur qui disfonctionne, e ton le lui signifie avec mépris et hauteur. C'est étrange pour un milieu où la pédagogie et la reformulation devrait être le souci principal.

On pourrait faire des règles dix fois plus simples comme un seul voeu formulable (l'établissement) et seulement 10 points par an pour tout le monde mais on ne tiendrait pas compte de pas mal de situations (enfants à charge, séparation de conjoints, maladie, réintégration, profs qui ont fait des années en ZEP..).

Ce qui me fait bondir ici (la justification de telle bonif, ou sa traduction en terme de bonif pour tel voeu et pas l'autre, c'est encore un autre débat) c'est de prétendre que toutes ces exigences particulières et situations à prendre en compte débouchent sur quelque chose de simple. C'est faux. C'est compliqué, et la moindre des choses c'est de le reconnaitre, sauf à mépriser les gens.
Non, ca n'est pas simple. Non, ca ne coule pas de source.

Oui parce que ces points "exceptionnels" -je veux dire hors ancienneté-, sont toujours limités dans leur portée par une règle.
On te donne 90 points ok mais c'est pour certains voeux seulement (type d'établissement, commune...) Tu peux avoir des points de rapprochement mais il faut être pacsé depuis telle date ou que la personne ait un CDD ou CDI depuis etc..etc.. En voulant prendre en compte tous les cas, on complexifie le système, c'est certain.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Et hop, l'Intra, nous voilà

par Pseudo le Lun 26 Mar 2012 - 10:33
Exemple de cette simplicité biblique, qui n'a rien à voir avec les bonif. Comme quoi, c'est pas le problème. Enfin pas le seul.

"Cette extension consiste à rechercher une affectation à compter du 1er voeu ou du 1er arrondissement du premier 1er voeu GEO formulé."

Que dois-je comprendre ?

Que si je met en premier voeu un établissement du 12eme, l'extension s'effectue à partir du 12eme ? Ou que comme le voeu établissement n'est pas un voeu GEO on descend dans ma liste de voeux jusqu'à trouver un voeu GEO, par exemple "tous postes 11eme", et que l'extension commence alors du 11eme ?

Alors c'est peut-être simple pour des esprits supérieurs, mais pas pour moi, merci d'en tenir compte et de ne pas me répondre que j'ai qu'à savoir lire le français, entre les lignes, ou que sais-je.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
Leclochard
Empereur

Re: Et hop, l'Intra, nous voilà

par Leclochard le Lun 26 Mar 2012 - 11:46
@Pseudo a écrit:Exemple de cette simplicité biblique, qui n'a rien à voir avec les bonif. Comme quoi, c'est pas le problème. Enfin pas le seul.

"Cette extension consiste à rechercher une affectation à compter du 1er voeu ou du 1er arrondissement du premier 1er voeu GEO formulé."

Que dois-je comprendre ?

Que si je met en premier voeu un établissement du 12eme, l'extension s'effectue à partir du 12eme ? Ou que comme le voeu établissement n'est pas un voeu GEO on descend dans ma liste de voeux jusqu'à trouver un voeu GEO, par exemple "tous postes 11eme", et que l'extension commence alors du 11eme ?

Alors c'est peut-être simple pour des esprits supérieurs, mais pas pour moi, merci d'en tenir compte et de ne pas me répondre que j'ai qu'à savoir lire le français, entre les lignes, ou que sais-je.

Ca y participe grandement tout de même. Il fut même une période où le mouvement ne se faisait pas en deux temps. Résultat, on n'avait pas l'angoisse de changer d'académie pour ensuite se retrouver n'importe où.
Ensuite, tu as la question du langage employé. L'administration se parle à elle-même avec ses formulations compliquées, comme les hommes de lois entre eux. Il faut être initié.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Et hop, l'Intra, nous voilà

par Pseudo le Lun 26 Mar 2012 - 11:49
@Leclochard a écrit:
@Pseudo a écrit:Exemple de cette simplicité biblique, qui n'a rien à voir avec les bonif. Comme quoi, c'est pas le problème. Enfin pas le seul.

"Cette extension consiste à rechercher une affectation à compter du 1er voeu ou du 1er arrondissement du premier 1er voeu GEO formulé."

Que dois-je comprendre ?

Que si je met en premier voeu un établissement du 12eme, l'extension s'effectue à partir du 12eme ? Ou que comme le voeu établissement n'est pas un voeu GEO on descend dans ma liste de voeux jusqu'à trouver un voeu GEO, par exemple "tous postes 11eme", et que l'extension commence alors du 11eme ?

Alors c'est peut-être simple pour des esprits supérieurs, mais pas pour moi, merci d'en tenir compte et de ne pas me répondre que j'ai qu'à savoir lire le français, entre les lignes, ou que sais-je.

Ca y participe grandement tout de même. Il fut même une période où le mouvement ne se faisait pas en deux temps. Résultat, on n'avait pas l'angoisse de changer d'académie pour ensuite se retrouver n'importe.

Vu mon grand age, j'ai connu la bascule. On nous a dit à l'époque que c'était pour connaître les affectations plus tôt. Je crois qu'on a gagné 15 jours ou 3 semaines, mais pas du tout au moment de la bascule. D'ailleurs, c'était un peu gonflé de prétendre faire plus vire deux mouvements au lieu d'un !

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
Hermione0908
Modérateur

Re: Et hop, l'Intra, nous voilà

par Hermione0908 le Lun 26 Mar 2012 - 13:22
Je posais une simple question, Daphné. Je sais que tu es souvent de bon conseil, ainsi que d'autres sur le forum plus versés que je ne le suis dans les arcanes administratives. J'ai été déstabilisée par le ton de ton message, si j'ai posé la question, c'est que ça ne me semblait pas si évident, ou plutôt que ça me semblait étrange. D'autant qu'au bout de cinq ans de tézédariat (oui, je sais, certains en ont fait bien plus, mais au moment des muts, je suis un tout petit peu égoïste), j'aimerais bien poser mes valises et faire au mieux pour que cela arrive.
Bon, j'ai ma réponse, je t'en remercie ainsi que Leyade, et je retourne donc apprendre le technocrate, que j'ai eu le malheur de ne pas prendre en LV2 et vu que je ne suis pas non plus la première greluche venue du rectorat qui elle, l'aurait compris.

_________________
Certaines rubriques de Neoprofs.org sont en accès restreint.
Pour en savoir plus, c'est par ici : http://www.neoprofs.org/t48247-topics-en-acces-restreint-forum-accessible-uniquement-sur-demande-edition-2018
avatar
Kalliopé
Niveau 8

Re: Et hop, l'Intra, nous voilà

par Kalliopé le Lun 26 Mar 2012 - 17:30
@ Lostris (pour répondre à une question posée 3 pages plus tôt...): je suis aussi dans l'académie de Grenoble, et on m'a affirmé que mettre des voeux d'établissements comme 1ers voeux ne faisait pas perdre ses points de bonifications pour les voeux suivants. Les 1ers voeux établissements servent de "voeux indicatifs": ils signalent que tu souhaiterais plutôt un collège ou un lycée, plutôt le nord ou le sud de tel groupement de communes etc...
Par contre, la bonification pour rapprochement de conjoint ne fonctionne pas pour ces voeux-là: elle n'est prise en compte qu'à partir de ton "voeu déclencheur", c'est-à-dire le groupement de communes comprenant le lieu où travaille ton conjoint. A partir de ce voeu-là (bonifié), les voeux suivants, à condition qu'ils soient larges (groupements de communes, ZR ou département) et englobant le lieu où travaille ton conjoint (ou zones limitrophes) sont bonifiés.
Je ne sais pas si j'ai été très claire, et j'espère que je n'ai pas compris de travers ce que m'a expliqué un représentant du SNES. Mais tu peux aller directement aux permanences syndicales, ils répondront à toutes les questions qui concernent ta situation particulière!
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Et hop, l'Intra, nous voilà

par Daphné le Lun 26 Mar 2012 - 18:39
@Hermione0908 a écrit:Je posais une simple question, Daphné. Je sais que tu es souvent de bon conseil, ainsi que d'autres sur le forum plus versés que je ne le suis dans les arcanes administratives. J'ai été déstabilisée par le ton de ton message, si j'ai posé la question, c'est que ça ne me semblait pas si évident, ou plutôt que ça me semblait étrange. D'autant qu'au bout de cinq ans de tézédariat (oui, je sais, certains en ont fait bien plus, mais au moment des muts, je suis un tout petit peu égoïste), j'aimerais bien poser mes valises et faire au mieux pour que cela arrive.
Bon, j'ai ma réponse, je t'en remercie ainsi que Leyade, et je retourne donc apprendre le technocrate, que j'ai eu le malheur de ne pas prendre en LV2 et vu que je ne suis pas non plus la première greluche venue du rectorat qui elle, l'aurait compris.

Je ne t'ai pas traitée de greluche du rectorat, mais quand on leur téléphone pour poser une question n'importe laquelle sait ça.
Elle peut donc te renseigner.
C'est tout ce que je voulais dire;
avatar
Neva
Niveau 3

Re: Et hop, l'Intra, nous voilà

par Neva le Mar 27 Mar 2012 - 10:56
J'ai une question bête, d'autant plus bête que je suis quasi certaine d'avoir la réponse mais j'ai besoin que d'autres personnes me le confirment pour y croire, j'ai besoin de le voir écrit noir sur blanc (St Thomas c'est mon 2e prénom). Alors, désolée d'avance...

- Mon conjoint a commencé à travailler le 10 novembre 2011. C'est fichu pour le rapprochement de conjoint ?
- J'ai 2 filles. Elles ne "comptent" pas sans rapprochement de conjoint, c'est bien ça ?
- Et si jamais elles comptaient, la 2e est née en octobre 2011, donc elle ne "compte" pas de toute façon ?

Encore pardon, surtout après tous ces posts sur les pires-que-greluches qui ne savent pas lire une circulaire.
avatar
lostris
Niveau 5

Re: Et hop, l'Intra, nous voilà

par lostris le Mer 28 Mar 2012 - 14:53
@Kalliopé a écrit:@ Lostris (pour répondre à une question posée 3 pages plus tôt...): je suis aussi dans l'académie de Grenoble, et on m'a affirmé que mettre des voeux d'établissements comme 1ers voeux ne faisait pas perdre ses points de bonifications pour les voeux suivants. Les 1ers voeux établissements servent de "voeux indicatifs": ils signalent que tu souhaiterais plutôt un collège ou un lycée, plutôt le nord ou le sud de tel groupement de communes etc...
Par contre, la bonification pour rapprochement de conjoint ne fonctionne pas pour ces voeux-là: elle n'est prise en compte qu'à partir de ton "voeu déclencheur", c'est-à-dire le groupement de communes comprenant le lieu où travaille ton conjoint. A partir de ce voeu-là (bonifié), les voeux suivants, à condition qu'ils soient larges (groupements de communes, ZR ou département) et englobant le lieu où travaille ton conjoint (ou zones limitrophes) sont bonifiés.
Je ne sais pas si j'ai été très claire, et j'espère que je n'ai pas compris de travers ce que m'a expliqué un représentant du SNES. Mais tu peux aller directement aux permanences syndicales, ils répondront à toutes les questions qui concernent ta situation particulière!
Merci beaucoup !!
SI j'ai bien compris si je veux bénéficier de la bonification rapprochement de conjoint il faut que je demande en vœu 1 un groupement de communes puis élargir si je veux la conserver.
avatar
Kalliopé
Niveau 8

Re: Et hop, l'Intra, nous voilà

par Kalliopé le Mer 28 Mar 2012 - 15:03
Tu peux demander des voeux établissements pour donner une indication sur ce qui te fait rêver (mais que tu n'obtiendras probablement pas!) PUIS demander le groupement de communes où travaille ton conjoint PUIS élargir aux zones géographiques limitrophes pour qu'elles bénéficient aussi de la bonification RC.
Ou alors tu sautes la case "voeux indicatifs" et tu mets effectivement en voeu 1 le groupement de communes qui déclenche la bonification avant d'élargir.
avatar
*Fifi*
Modérateur

Re: Et hop, l'Intra, nous voilà

par *Fifi* le Mer 28 Mar 2012 - 17:43
j'ai une question : (je suis stagiaire avec un RC) si finalement j'obtiens une ZR lors de mon département, est-ce que l'année prochaine comptera comme année de séparation ? (vu que ce n'est pas un poste fixe mais un ZR).

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
http://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement
avatar
axolotl
Niveau 7

Re: Et hop, l'Intra, nous voilà

par axolotl le Mer 28 Mar 2012 - 19:57
Oui si ton académie compte les années passées hors du département du conjoint (poste fixe ou ZR) comme une année de séparation.
avatar
*Fifi*
Modérateur

Re: Et hop, l'Intra, nous voilà

par *Fifi* le Mer 28 Mar 2012 - 21:17
Non mon académie compte en km la séparation. Mais si j'ai une zone plus loin je ne sais pas si cela marche. Si ça dépend des académies, ke me renseignerai directement alors ! Merci !

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
http://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Et hop, l'Intra, nous voilà

par Pseudo le Jeu 29 Mar 2012 - 11:39
Comme quoi tout n'est pas si clair dans la formulation des voeux : ce matin coup de fil du rectorat de Paris. La dame a regardé mes voeux et m'averti d'une petite subtilité. J'ai demandé TZR en premier voeu, ce qui annulera de facto tous mes voeux suivants (que je me suis cassé la tête à déterminer et classer, soit dit en passant). Ah, ben c'était pas dit dans les 15 pages de la circulaire ça !
Et la dame a continué en me disant que comme elle est déjà déficitaire de 24 postes dans ma discipline, ca l'étonnerait beaucoup que la ZR soit ouverte.
Bon, ben me voilà informée...

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Et hop, l'Intra, nous voilà

par Daphné le Jeu 29 Mar 2012 - 11:50
Oui, on fait ses voeux dans l'ordre où on souhaite les obtenir : on demande en 1 ce qu'on préfère, puis en 2 un choix moindre et ainsi de suite.
Il est normal que celui qui préfère avoir la ZR en priorité fasse ce choix en voeu 1, si la ZR est ouverte et que son barème lui permet de l'obtenir il l'obtient et puis c'est tout.
Quand quelqu'un obtient son voeu 1 on ne regarde pas son voeu 2 ni les suivants, que ce soit un voeu poste fixe ou ZR.

Ce que la dame a voulu dire c'est que si tu obtiens la ZR en 1 on ne regardera pas tes voeux suivants, et pour cause tu auras été satisfaite tout de suite.
Si la ZR est bloquée et bien on regardera ensuite tes voeux dans l'ordre où tu les as faits, et on arrête quand tu obtiens quelque chose.
L'extension ne se déclenche que dans le cas où aucun voeu ne peut être satisfait.
avatar
WonderWoman
Prophète

Re: Et hop, l'Intra, nous voilà

par WonderWoman le Jeu 29 Mar 2012 - 11:52
Daphné, Karine, help.
Voilà comme vous le savez, je suis titulaire de mon posteloindetouttransportencommun alors que j'ai la RQTH et que cela -à priori- me donne des droits pour avoir un poste mieux.
Le mieux pour moi, vu que mon état de santé fait que j'ai besoin d'un poste moins loin et surtout sur une ligne de train, ben c'est de demande seulement une ville. (tout le reste, hyper long en trajet, hyper compliqué à y accéder).
Je demande quoi comme voeux ? J'ai redemandé la priorité de mut pour raison de santé - j'espère que cette fois mon dossier ne sera pas "benné" mais il parait que les 1000 points ne sont pas valables sur un voeu commune ???

_________________

Mes bijoux fantaisie : http://latelierdelalicorne.bigcartel.com/
_______________

"Boys, Boys, its a sweet thing
Boys, Boys, its a sweet thing, sweet thing
If you want it, Boys, get it here, thing
'Cause hope, Boys, is a cheap thing, cheap thing"
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Et hop, l'Intra, nous voilà

par Pseudo le Jeu 29 Mar 2012 - 11:57
@Daphné a écrit:Oui, on fait ses voeux dans l'ordre où on souhaite les obtenir : on demande en 1 ce qu'on préfère, puis en 2 un choix moindre et ainsi de suite.
Il est normal que celui qui préfère avoir la ZR en priorité fasse ce choix en voeu 1, si la ZR est ouverte et que son barème lui permet de l'obtenir il l'obtient et puis c'est tout.
Quand quelqu'un obtient son voeu 1 on ne regarde pas son voeu 2 ni les suivants, que ce soit un voeu poste fixe ou ZR.

Ce que la dame a voulu dire c'est que si tu obtiens la ZR en 1 on ne regardera pas tes voeux suivants, et pour cause tu auras été satisfaite tout de suite.
Si la ZR est bloquée et bien on regardera ensuite tes voeux dans l'ordre où tu les as faits, et on arrête quand tu obtiens quelque chose.
L'extension ne se déclenche que dans le cas où aucun voeu ne peut être satisfait.

Non, ca n'est pas du tout ce que la dame a dit. Tu es en train de faire insulte à mon intelligence là, que j'ai moyenne, mais qui me permet de comprendre que si j'obtiens mon voeu 1, on s'en fout des suivants. Jusque là, ca va, merci.

Non, ce que la dame a dit, c'est qu'à la fermeture du serveur, mes voeux suivants étaient invalidés (c'est le mot qu'elle a utilisé) et que si je tiens à mettre le voeu ZR le mieux et de le mettre à la fin, parce que si je n'obtiens pas la ZR je serai à poil, sans voeu.

Je ne pense pas que le rectorat s'amuserait a m'appeler pour me dire que si j'obtiens mon voeu 1 on ne me donnera pas les suivants.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
Atea
Niveau 4

Re: Et hop, l'Intra, nous voilà

par Atea le Jeu 29 Mar 2012 - 12:01
Hein ? Et on fait quoi alors si on préfère la ZR mais qu'on ne souhaite pas se retrouver avec n'importe quoi si la ZR est bloquée ?
J'ai aussi demandé la ZR en 1er et puis des vœux pour éviter de me retrouver n'importe où si pas de poste en ZR...
Contenu sponsorisé

Re: Et hop, l'Intra, nous voilà

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum