Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par Avril69 le Ven 23 Mar 2012 - 23:06

C'est une hystérie collective cathartique consécutive au psychodrame que nous avons vécu avec l'arrestation hyper-médiatisée du tueur. Pour un peu, ils la lyncheraient à la place de l'assassin auquel elle aurait rendu hommage.
Cela a été traumatisant à des degrés divers y compris pour les enfants et donc leurs familles (le mien qui a 7 ans reste encore très marqué par la minute de silence et continue de parler du tueur d'enfants - intérieurement je regrette qu'on l'ait mêlé à ça Crying or Very sad )
Cette malheureuse femme en fait aussi les frais Sad

Avril69
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par JPhMM le Ven 23 Mar 2012 - 23:43

Oui, Avril.
Après *Nausée*
... *Melancholia*.

Comprenne qui voudra

et *Comprenne qui voudra* aussi d'ailleurs... Sad

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par loup des steppes le Sam 24 Mar 2012 - 0:11

Les gens, même ceux dont on pourrait attendre un certain recul, se laissent manipuler avec une facilité déconcertante par n'importe quelle information... sans jamais douter des fondements de ce qu'on leur balance en pâture... déprimant!No
Et que le "journalisme", si on peut encore utiliser ce terme 'noble' pour les articles à relents de scandales fumeux et de scoop faciles, s'engraisse à bon compte au dépens d'un quidam parce qu'il représente une profession n'est de ce fait guère étonnant; le public veut des sensations on lui en donne!

Quant aux commentaires des collègues, bienvenu certes, pour rétablir un peu de mesure et de bon sens, mais je suis quand même choquée qu'ils mettent autant en avant sa problématique "psy".. car j'ai déjà vu et entendu des collègues commenter l'état d'autres qu'ils qualifiaient un peu trop facilement de "fragile", de "perturbé psychologiquement" etc sans savoir, ni chercher à savoir d'ailleurs quelle en était la cause réelle, et sans penser une minute qu'on aurait pu dire la même chose à leur sujet certains jours ou dans certaines réactions...

Cela manque vraiment de sagesse et de pudeur, je trouve, moi.

_________________
[i] "Là où sont mes pieds, je suis à ma place." prov. Amérindien
"Choose the words you use with care: they create the world around you"

loup des steppes
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par User5899 le Sam 24 Mar 2012 - 0:21

@thaliabellamy a écrit:je la connais très bien!!!! Elle a de gros problèmes psychiatriques et a toujours été dépressive voire suicidaire... Avec tout cela, je pense qu'elle a pété un plomb et l'affaire médiatique, j'ai peur qu'elle ne passe à l'acte...
Vous parlez de quelqu'un de réel sur un forum public. Quelque justes que puissent être vos propos sur cette personne, je les trouve déplacés ici. Et si vous choisissez d'éditer votre message, je ferai de même avec le mien.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par Avril69 le Sam 24 Mar 2012 - 0:23

@loup des steppes a écrit:Les gens, même ceux dont on pourrait attendre un certain recul, se laissent manipuler avec une facilité déconcertante par n'importe quelle information... sans jamais douter des fondements de ce qu'on leur balance en pâture... déprimant!No
+100
Et Châtel qui saute à pieds joints dedans. C'est quand même terriblement révélateur qu'il accorde plus de crédit aux paroles déformées d'une mère d'élève qui n'était pas présente sur les lieux qu'à l'enseignante elle-même.

Avril69
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par Avril69 le Sam 24 Mar 2012 - 0:25

Cripure a écrit:
@thaliabellamy a écrit:je la connais très bien!!!! Elle a de gros problèmes psychiatriques et a toujours été dépressive voire suicidaire... Avec tout cela, je pense qu'elle a pété un plomb et l'affaire médiatique, j'ai peur qu'elle ne passe à l'acte...
Vous parlez de quelqu'un de réel sur un forum public. Quelque justes que puissent être vos propos sur cette personne, je les trouve déplacés ici. Et si vous choisissez d'éditer votre message, je ferai de même avec le mien.
Encore une fois, le fait qu'elle ait eu des problèmes ne permet aucunement de valider tout ce qui lui est reproché.

Avril69
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par JPhMM le Sam 24 Mar 2012 - 0:29

@loup des steppes.
Ce ne sont pas ses collègues qui ont dévoilé ses fragilités (le mot m'est précieux car précisément il n'est pas psy. Moi-même je ne suis pas sans fragilités, et je ne connais personne qui en soit dénué).

— mais qu'importe, au fond. Si une telle horreur devait m'arriver, avoir de tels collègues me serait des plus inestimables —


Dernière édition par JPhMM le Sam 24 Mar 2012 - 0:32, édité 1 fois

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par Condorcet le Sam 24 Mar 2012 - 0:29

Quelles sont les voies de recours qui s'offrent à cette enseignante pour contester cette décision (devant le TA je pense) et, le cas échéant, attaquer le ministère de l'Education nationale pour diffamation ?

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par User5899 le Sam 24 Mar 2012 - 0:30

@Avril69 a écrit:
Cripure a écrit:
@thaliabellamy a écrit:je la connais très bien!!!! Elle a de gros problèmes psychiatriques et a toujours été dépressive voire suicidaire... Avec tout cela, je pense qu'elle a pété un plomb et l'affaire médiatique, j'ai peur qu'elle ne passe à l'acte...
Vous parlez de quelqu'un de réel sur un forum public. Quelque justes que puissent être vos propos sur cette personne, je les trouve déplacés ici. Et si vous choisissez d'éditer votre message, je ferai de même avec le mien.
Encore une fois, le fait qu'elle ait eu des problèmes ne permet aucunement de valider tout ce qui lui est reproché.
Mais je ne valide rien. Il se trouve que je suis professeur, ni procureur, ni juge. Je suis indigné qu'un membre de mon forum chéri, à propos d'une info dont personne ne sait rien, joue au paparazzo people et vienne ici poser un diagnostic psychiatrique. En URSS, l'accusation de démence était utilisée pour écarter les gens. je m'en souviens.
Et puis, par principe, si le SGEN enfonce quelqu'un, je considère que ce quelqu'un est en bonne santé et méritant.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par Ronin le Sam 24 Mar 2012 - 0:33

Je suis bien d'accord avec vous. J'ai des élèves "psys" qui réussissent très bien et n'embêtent personne, sont de bons élèves ( alors que leur psychisme...) et je connais des tas de gens "équilibrés" qui sont de véritables emmerdeurs et posent des tas de problèmes à tout le monde.

Dangereux de coller des étiquettes à tout le monde à la va vite.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par John le Sam 24 Mar 2012 - 0:52

Cripure a écrit:
@Avril69 a écrit:
Cripure a écrit:
@thaliabellamy a écrit:je la connais très bien!!!! Elle a de gros problèmes psychiatriques et a toujours été dépressive voire suicidaire... Avec tout cela, je pense qu'elle a pété un plomb et l'affaire médiatique, j'ai peur qu'elle ne passe à l'acte...
Vous parlez de quelqu'un de réel sur un forum public. Quelque justes que puissent être vos propos sur cette personne, je les trouve déplacés ici. Et si vous choisissez d'éditer votre message, je ferai de même avec le mien.
Encore une fois, le fait qu'elle ait eu des problèmes ne permet aucunement de valider tout ce qui lui est reproché.
Mais je ne valide rien. Il se trouve que je suis professeur, ni procureur, ni juge. Je suis indigné qu'un membre de mon forum chéri, à propos d'une info dont personne ne sait rien, joue au paparazzo people et vienne ici poser un diagnostic psychiatrique. En URSS, l'accusation de démence était utilisée pour écarter les gens. je m'en souviens.
Et puis, par principe, si le SGEN enfonce quelqu'un, je considère que ce quelqu'un est en bonne santé et méritant.
Oui, voilà : de toute façon, l'info a été donnée aux médias par le Sgen, donc il n'y a pas de reproche à faire à thaliabellamy.
Thalliabellamy a d'ailleurs dit cela avant que le nom de cette dame soit révélée, et dans une intention louable, qui était de dire que les médias devraient rester discrets sur cette affaire.
C'est tout l'inverse qui s'est produit, et c'est regrettable.
Heureusement que les collègues du lycée de Rouen ont soutenu l'enseignante.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par loup des steppes le Sam 24 Mar 2012 - 1:05

Cripure a écrit:
@Avril69 a écrit:
Cripure a écrit:
@thaliabellamy a écrit:je la connais très bien!!!! Elle a de gros problèmes psychiatriques et a toujours été dépressive voire suicidaire... Avec tout cela, je pense qu'elle a pété un plomb et l'affaire médiatique, j'ai peur qu'elle ne passe à l'acte...
Vous parlez de quelqu'un de réel sur un forum public. Quelque justes que puissent être vos propos sur cette personne, je les trouve déplacés ici. Et si vous choisissez d'éditer votre message, je ferai de même avec le mien.
Encore une fois, le fait qu'elle ait eu des problèmes ne permet aucunement de valider tout ce qui lui est reproché.
Mais je ne valide rien. Il se trouve que je suis professeur, ni procureur, ni juge. Je suis indigné qu'un membre de mon forum chéri, à propos d'une info dont personne ne sait rien, joue au paparazzo people et vienne ici poser un diagnostic psychiatrique. En URSS, l'accusation de démence était utilisée pour écarter les gens. je m'en souviens. Ce genre de prétexte-là ne se trouve pas qu'en URSS...
Et puis, par principe, si le SGEN enfonce quelqu'un, je considère que ce quelqu'un est en bonne santé et méritant.

+100 topela

_________________
[i] "Là où sont mes pieds, je suis à ma place." prov. Amérindien
"Choose the words you use with care: they create the world around you"

loup des steppes
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par Oudemia le Sam 24 Mar 2012 - 1:09

@condorcet a écrit:Quelles sont les voies de recours qui s'offrent à cette enseignante pour contester cette décision (devant le TA je pense) et, le cas échéant, attaquer le ministère de l'Education nationale pour diffamation ?

Suis-je une grande naïve?
Le communiqué des professeurs devrait entrainer une enquête, etc.
Et sans communiqué de toute façon il aurait fallu cette enquête!
Le rectorat reconnaitra son erreur et l'élève qui a tout amorcé sera sanctionnée, sans parler du cas de sa mère qui aurait dû réfléchir avant de lancer des infos non vérifiées.

Oudemia
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par loup des steppes le Sam 24 Mar 2012 - 1:13

@JPhMM a écrit:@loup des steppes.
Ce ne sont pas ses collègues qui ont dévoilé ses fragilités
Justement une de ses anciennes collègues l'a fait ici-même, et sans doute en se basant sur les rumeurs répandues par d'autres qui la "connaissaient" depuis plus longtemps
(le mot m'est précieux car précisément il n'est pas psy. Mais dans le langage du rectorat, ce terme fait référence au psy... et il suffit d'avoir fait une 'bonne' dépression pour un motif personnel pour être étiqueté à jamais de "fragile"; ce qui fait que au moindre problème et dès que l'occasion se présente on rappelle cette "fragilité" d'abord

Moi-même je ne suis pas sans fragilités, et je ne connais personne qui en soit dénué).
J'estime quant à moi que ce qu'on appelle "fragilité" est souvent signe de conscience et de sensibilité

— mais qu'importe, au fond. Si une telle horreur devait m'arriver, avoir de tels collègues me serait des plus inestimables —
entièrement d'accord sur ce point, il est heureux et rassurant de voir qu'ils ont publié un démenti sur l'acte reproché et affirmé publiquement leur soutien

_________________
[i] "Là où sont mes pieds, je suis à ma place." prov. Amérindien
"Choose the words you use with care: they create the world around you"

loup des steppes
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par John le Sam 24 Mar 2012 - 1:15

Loupdessteppes, merci de ne plus répondre dans le message et en bleu, mais sous le message et en noir.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par loup des steppes le Sam 24 Mar 2012 - 1:17

Ok John, no problem, mais l'ayant vu utilisé plusieurs fois par d'autres néos ici, cela permettait, pensais-je, de répondre à un message point par point... ?

Je savais qu'il ne fallait pas utiliser le vert, réservé à la modération, je ne savais pas que le bleu était également interdit, je ne recommencerai plus.


_________________
[i] "Là où sont mes pieds, je suis à ma place." prov. Amérindien
"Choose the words you use with care: they create the world around you"

loup des steppes
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par John le Sam 24 Mar 2012 - 1:19

Pas de souci Wink topela

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par John le Sam 24 Mar 2012 - 1:21

http://www.variae.com/toulouse-mohamed-merah-luc-chatel-remet-une-piece-dans-le-jukebox/

Toulouse, Mohamed Merah : Luc Chatel remet une pièce dans le jukebox

BREAKING NEWS : 0,00012 % des enseignants français ont dérapé quant à la minute de silence requise dans les écoles à la mémoire de Toulouse et Montauban. On apprenait vendredi matin dans Paris-Normandie qu’une professeure d’anglais de Rouen, visiblement quelque peu surmenée, avait demandé à ses élèves d’honorer le souvenir de Mohamed Merah en lieu et place de celui de ses victimes, sur fond de délire complotiste. Un « pétage de plomb » immédiatement condamné par la hiérarchie de l’enseignante, qui a du reste, à en croire les témoignages, elle-même pris conscience de la gravité de son acte (« Elle a dit qu’elle n’allait pas bien et qu’elle allait peut-être prendre des congés »). J’imagine que de temps à autres d’autres dérapages de ce genre surviennent au sein du corps professoral. Sur 852 000 enseignants en France, c’est statistiquement peu étonnant – voire prévisible. J’imagine également que les sphères dirigeantes de l’Education Nationale, qui supervisent d’en-haut ces centaines de milliers de professeurs, ont suffisamment de bon sens pour faire la part des choses entre un cas isolé et un phénomène de masse, et ne pas pousser des cris d’orfraie au premier incident venu.

J’aimerais alors que l’on me donne une explication rationnelle au communiqué de Luc Chatel, ministre de l’Education Nationale et sarkozyste de choc (l’ordre inverse serait d’ailleurs peut-être plus approprié), communiqué repris par l’AFP puis par la presse en ligne, Figaro en tête. « Luc Chatel […] exprime son indignation devant l’initiative d’un professeur d’un lycée de Rouen qui a demandé à ses élèves de respecter une minute de silence en la mémoire du terroriste Mohamed Merah. Il condamne sans réserve ce comportement inqualifiable et précise qu’il a demandé au recteur de l’académie de Rouen de suspendre immédiatement le professeur de ses fonctions et d’engager une procédure disciplinaire à son encontre. Le ministre tient à rappeler que cet acte isolé ne saurait occulter la dignité dont a fait preuve l’institution scolaire dans son ensemble tout au long de la semaine : en honorant la mémoire des victimes du tueur de Toulouse, elle a su réaffirmer les valeurs qui fondent notre République et que les professeurs ont pour mission de transmettre à leurs élèves. ».



Cher Monsieur le Ministre, si vous faites un communiqué de presse à chaque fois que vous faites faire leur travail à vos services – en l’occurrence, sanctionner une faute professionnelle – on n’en a pas fini. De même, il est probablement superfétatoire d’expliquer que le cas de cette enseignante est isolé : sauf erreur de ma part, les standards des radios n’ont pas été submergés aujourd’hui d’appels de parents épouvantés, déclarant que leurs enfants avaient été appelés au jihad par leur prof. Enfin et plus globalement, il ne me semblait pas que votre fonction consistait à « s’indigner » de dysfonctionnements inqualifiables de votre ministère, mais plutôt à y remédier le plus efficacement possible.



Surgit aussitôt, dans mon esprit sans doute pervers, une question : aurait-on autant parlé de ce pétage de plombs individuel, sans votre communiqué (20minutes.fr disant clairement que c’est ce dernier qui a, je cite, donné l’alerte) ? Cette histoire – insignifiante de par son caractère pour le moment exceptionnel – aurait-elle, sans votre soutien médiatique, dépassé les colonnes de la presse locale, pour devenir un sujet national ? Dans un moment de tension nationale comme celui que nous traversons, ne faut-il pas peser avec la plus grande prudence les conséquences possibles de ses paroles et de ses actes, quand on est un homme politique très exposé et suivi ? Et donc tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de monter en épingle des faits divers susceptibles d’être sur-interprétés et de nourrir les angoisses collectives ?



Peut-être avez-vous simplement perdu votre sang-froid, sous l’émotion des drames récents. Mais il y a aussi une autre possibilité.



Que vous, comme d’autres – ceux, pour faire bref, qui souhaitent la réélection de Nicolas Sarkozy – ayez désormais délibérément décidé d’entretenir le climat de peur et d’angoisse qui a commencé à s’installer en France avec l’affaire Merah.



En faisant ce calcul simple, que Nicolas Sarkozy a besoin de ce climat pour faire oublier ses turpitudes et ses échecs, et pour faire jouer au maximum son aura d’homme à poigne. Que Nicolas Sarkozy a une chance de rattraper son rival socialiste si les problématiques de sécurité et d’immigration sont au centre du débat présidentiel, à la place des questions économiques et sociales pour lesquelles il a perdu toute crédibilité.



Et pour faire perdurer cette configuration médiatico-politique qui est sans aucun doute plus favorable à votre candidat que les manifestations d’ouvriers trahis devant son QG de campagne, il y a une méthode simple, que j’appellerai « remettre une pièce dans le juke-box » : relancer par tous les moyens (et autant de fois que possible) l’affaire Merah, la faire vivre, perdurer, la faire prospérer avec d’autres débats spécieux, comme celui sur ces mesures anti-terroristes que François Fillon voudrait imposer à la gauche avant l’élection.



Si mon hypothèse est juste, nous devrions voir dans les prochains jours d’autres responsables politiques de l’UMP, tour à tour, procéder comme vous, pour essayer de construire l’image d’une France assiégée, de l’intérieur comme de l’extérieur, par des dangers dont seul Nicolas Sarkozy pourrait triompher.



La manœuvre serait, et est déjà, un peu grosse. Mais les cinq dernières années nous laissent peu de doute quant à votre culot en la matière.



Romain Pigenel

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par John le Sam 24 Mar 2012 - 1:24

L'article de Paris Normandie qui a déclenché la vindicte :
http://www.paris-normandie.fr/article/rouen/affaire-mohamed-merah-lhallucinante-minute-de-silence-dune-professeure-rouennaise

Publié le vendredi 23 mars 2012 à 12H37

Exclusif Paris-Normandie: une professeure d'anglais, enseignant dans un lycée de Rouen (Seine-Maritime), a appelé ce vendredi matin ses élèves de Terminale à rendre hommage à Mohamed Merah, le tueur de Toulouse, en demandant une minute de silence.
1 › 2

L'enseignante certifiée aurait déclaré que le lien avec l'organisation Al-Qaïda aurait été « inventé par les médias et Sarko »

ROUEN (Seine-Maritime). Une quinzaine d'élèves de Terminale S2 du lycée Gustave-Flaubert de Rouen (Seine-Maritime), ont quitté leur salle de classe, ce vendredi matin, 23 mars, peu après 8 h 00, après que leur professeur d'anglais leur a demandé d'observer une minute de silence à la mémoire du tueur de Toulouse, Mohamed Merah, qu'elle a présenté comme une « victime » .

Selon les élèves, qui ont immédiatement rédigé un courrier au chef d'établissement, lequel a prévenu le Rectorat de Rouen, cette enseignante certifiée aurait déclaré que le lien avec l'organisation Al-Qaïda aurait été « inventé par les médias et Sarko ».

Seule une demi-douzaine d'élèves se disant « interloqués » mais « cherchant à savoir pourquoi elle avait pris une telle initiative », selon le témoignage d'un élève, sont restés dans la classe. L'un nous a précisé qu'elle se serait excusée à la fin de la conversation.« Elle a dit qu'elle n'allait pas bien et qu'elle allait peut-être prendre des congés », a-t-il ajouté.

Le devoir de réserve du proviseur-adjoint

Selon une parent d'élève, avertie par sa fille, la professeure, Mme Lorraine Collin, aurait présenté le tueur de Toulouse comme « la victime d'une enfance malheureuse ». « Les élèves ont agi en citoyens responsables en quittant la classe », se félicite cette parent d'élève, qui espère que cette enseignante sera suspendue. « Faute de quoi, je donnerai l'autorisation à ma fille de boycotter les cours d'anglais jusqu'à la fin de l'année ».

La direction de l'établissement se dit « indignée » par une telle initiative, mais le proviseur-adjoint du lycée Flaubert s'est refusé à tout commentaire, invoquant son « devoir de réserve ». « C'est un incident navrant Une procédure est en cours », a t-il simplement confirmé.

L'enseignante est convoquée cet après-midi au Rectorat, pour s'expliquer. La sanction, indique Mario De Mazières, directeur de cabinet de la rectrice, Florence Robine, peut aller jusqu'à la suspension immédiate et des mesures disciplinaires. « J'ai demandé au chef d'établissement de nous fournir un rapport circonstancié sur ces faits, qui sont extrêmement graves de la part d'un éducateur », nous a déclaré M. De Mazières. L'enseignante est âgée de 56 ans. Le Rectorat de Rouen affirme qu'elle ne s'était jusqu'à présent jamais signalée auprès de sa hiérarchie.

Luc Chatel, le ministre de l'Education, vient de demander ce vendredi après-midi de suspendre la professeure rouennaise.

Dans un communiqué, le ministère de l'Education écrit: " Luc Chatel, ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative, exprime son indignation devant l'initiative d'un professeur d'un lycée de Rouen qui a demandé à ses élèves de respecter une minute de silence en la mémoire du terroriste Mohamed Merah. Il condamne sans réserve ce comportement inqualifiable et précise qu'il a demandé au recteur de l'académie de Rouen de suspendre immédiatement le professeur de ses fonctions et d'engager une procédure disciplinaire à son encontre".

"Le ministre tient à rappeler que cet acte isolé ne saurait occulter la dignité dont a fait preuve l'institution scolaire dans son ensemble tout au long de la semaine : en honorant la mémoire des victimes du tueur de Toulouse, elle a su réaffirmer les valeurs qui fondent notre République et que les professeurs ont pour mission de transmettre à leurs élèves."

Mise à jour - 17h12 : la prof était "suivie psychologiquement"

Mise à jour - 17h47 : la ville de Rouen, profondément choquée condamne l'initiative de la professeure.

Mise à jour - 18h24 : la réaction du syndicat de la Police Nationale Alliance

Mise à jour - 19h10 : communiqué des enseignants du lycée Flaubert de Rouen

Mise à jour - 19h50 : la rectrice s'explique


_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par John le Sam 24 Mar 2012 - 1:26

Le courrier des élèves :

Aujourd'hui, le vendredi 23 février 2012, nous commençions un nouveau chapitre en cours d'anglais, avec Mme XXX, intitulé "Nature Pride" (c'est-à-dire la fierté d'être un natif). Ce sujet traite du patriotisme des Indiens d'Amérique.

Mme XXX a tout d'un coup dérivé sur un autre sujet : l'affaire Mohamed Merah.

Il est tout d'abord inapproprié de parler de cette affaire en cours d'anglais et de plus elle a soutenu des propos qui nous ont tous outré voir choqué.

Mme XXX a clairement dit que Mohamed Merah était une victime, que le lien avec Al Quaida avait été inventé par les médias et "Sarko".

Elle a ajouté qu'il serait possible de faire une minute de silence pour cette "victime".

Voyons que nous étions en désaccord, elle nous a dit que nous devions sortir, ce que 16 élèves sur une petite vingtaine ont fait, les autres sont restés en essayant de comprendre ses propos.

Veuillez croire que notre acte était justifié et qu'il n'était en aucun cas dans le but de perturber le cours de Mme XXX.

Ceci s'ajoute au manque de respect qu'elle a envers ses élèves perpétuellement.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par Avril69 le Sam 24 Mar 2012 - 1:31

@John a écrit:http://www.variae.com/toulouse-mohamed-merah-luc-chatel-remet-une-piece-dans-le-jukebox/

Toulouse, Mohamed Merah : Luc Chatel remet une pièce dans le jukebox

BREAKING NEWS : 0,00012 % des enseignants français ont dérapé quant à la minute de silence requise dans les écoles à la mémoire de Toulouse et Montauban. On apprenait vendredi matin dans Paris-Normandie qu’une professeure d’anglais de Rouen, visiblement quelque peu surmenée, avait demandé à ses élèves d’honorer le souvenir de Mohamed Merah en lieu et place de celui de ses victimes, sur fond de délire complotiste. Un « pétage de plomb » immédiatement condamné par la hiérarchie de l’enseignante, qui a du reste, à en croire les témoignages, elle-même pris conscience de la gravité de son acte (« Elle a dit qu’elle n’allait pas bien et qu’elle allait peut-être prendre des congés »). J’imagine que de temps à autres d’autres dérapages de ce genre surviennent au sein du corps professoral. Sur 852 000 enseignants en France, c’est statistiquement peu étonnant – voire prévisible. J’imagine également que les sphères dirigeantes de l’Education Nationale, qui supervisent d’en-haut ces centaines de milliers de professeurs, ont suffisamment de bon sens pour faire la part des choses entre un cas isolé et un phénomène de masse, et ne pas pousser des cris d’orfraie au premier incident venu.

J’aimerais alors que l’on me donne une explication rationnelle au communiqué de Luc Chatel, ministre de l’Education Nationale et sarkozyste de choc (l’ordre inverse serait d’ailleurs peut-être plus approprié), communiqué repris par l’AFP puis par la presse en ligne, Figaro en tête. « Luc Chatel […] exprime son indignation devant l’initiative d’un professeur d’un lycée de Rouen qui a demandé à ses élèves de respecter une minute de silence en la mémoire du terroriste Mohamed Merah. Il condamne sans réserve ce comportement inqualifiable et précise qu’il a demandé au recteur de l’académie de Rouen de suspendre immédiatement le professeur de ses fonctions et d’engager une procédure disciplinaire à son encontre. Le ministre tient à rappeler que cet acte isolé ne saurait occulter la dignité dont a fait preuve l’institution scolaire dans son ensemble tout au long de la semaine : en honorant la mémoire des victimes du tueur de Toulouse, elle a su réaffirmer les valeurs qui fondent notre République et que les professeurs ont pour mission de transmettre à leurs élèves. ».



Cher Monsieur le Ministre, si vous faites un communiqué de presse à chaque fois que vous faites faire leur travail à vos services – en l’occurrence, sanctionner une faute professionnelle – on n’en a pas fini. De même, il est probablement superfétatoire d’expliquer que le cas de cette enseignante est isolé : sauf erreur de ma part, les standards des radios n’ont pas été submergés aujourd’hui d’appels de parents épouvantés, déclarant que leurs enfants avaient été appelés au jihad par leur prof. Enfin et plus globalement, il ne me semblait pas que votre fonction consistait à « s’indigner » de dysfonctionnements inqualifiables de votre ministère, mais plutôt à y remédier le plus efficacement possible.



Surgit aussitôt, dans mon esprit sans doute pervers, une question : aurait-on autant parlé de ce pétage de plombs individuel, sans votre communiqué (20minutes.fr disant clairement que c’est ce dernier qui a, je cite, donné l’alerte) ? Cette histoire – insignifiante de par son caractère pour le moment exceptionnel – aurait-elle, sans votre soutien médiatique, dépassé les colonnes de la presse locale, pour devenir un sujet national ? Dans un moment de tension nationale comme celui que nous traversons, ne faut-il pas peser avec la plus grande prudence les conséquences possibles de ses paroles et de ses actes, quand on est un homme politique très exposé et suivi ? Et donc tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de monter en épingle des faits divers susceptibles d’être sur-interprétés et de nourrir les angoisses collectives ?



Peut-être avez-vous simplement perdu votre sang-froid, sous l’émotion des drames récents. Mais il y a aussi une autre possibilité.



Que vous, comme d’autres – ceux, pour faire bref, qui souhaitent la réélection de Nicolas Sarkozy – ayez désormais délibérément décidé d’entretenir le climat de peur et d’angoisse qui a commencé à s’installer en France avec l’affaire Merah.



En faisant ce calcul simple, que Nicolas Sarkozy a besoin de ce climat pour faire oublier ses turpitudes et ses échecs, et pour faire jouer au maximum son aura d’homme à poigne. Que Nicolas Sarkozy a une chance de rattraper son rival socialiste si les problématiques de sécurité et d’immigration sont au centre du débat présidentiel, à la place des questions économiques et sociales pour lesquelles il a perdu toute crédibilité.



Et pour faire perdurer cette configuration médiatico-politique qui est sans aucun doute plus favorable à votre candidat que les manifestations d’ouvriers trahis devant son QG de campagne, il y a une méthode simple, que j’appellerai « remettre une pièce dans le juke-box » : relancer par tous les moyens (et autant de fois que possible) l’affaire Merah, la faire vivre, perdurer, la faire prospérer avec d’autres débats spécieux, comme celui sur ces mesures anti-terroristes que François Fillon voudrait imposer à la gauche avant l’élection.




Si mon hypothèse est juste, nous devrions voir dans les prochains jours d’autres responsables politiques de l’UMP, tour à tour, procéder comme vous, pour essayer de construire l’image d’une France assiégée, de l’intérieur comme de l’extérieur, par des dangers dont seul Nicolas Sarkozy pourrait triompher.



La manœuvre serait, et est déjà, un peu grosse. Mais les cinq dernières années nous laissent peu de doute quant à votre culot en la matière.



Romain Pigenel

+ 1 000 000

Avril69
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par Condorcet le Sam 24 Mar 2012 - 1:35

Le communiqué des enseignants :
"Les enseignants du lycée Flaubert sont atterrés et extrêmement choqués par l'emballement médiatique qui a suivi un incident de classe.

Dans un contexte émotionnel très sensible, des échanges verbaux entre une enseignante et sa classe ont été divulgués instantanément par un parent d'un élève de la classe, publiés immédiatement et sans vérification par organe de presse . L'identité de la collègue a été révélée.
L'article rédigé à charge qui a été immédiatement publié contient des approximations et un mensonge majeur : Aucune minute de silence n'a été organisée dans cette classe .
Si des maladresses ont été commises, elles sont regrettables mais nous pensons qu'elles ne sont motivées par aucune volonté de prosélytisme, ni présupposé ou arrière-pensée politique.
La fragilité de notre collègue était connue par les services du rectorat.
Dans ces circonstances, nous pensons qu'elle doit bénéficier de la protection et de l'accompagnement de son administration.

Le calme et la sérénité sont plus que jamais nécessaires et nous demandons que les procédures existantes puissent suivre leur cours, sans que notre collègue soit jetée en pâture aux médias.

Sans préjuger des conclusions des procédures, nous apportons notre soutien moral à notre collègue."
http://www.paris-normandie.fr/actu/communique-des-enseignants-du-lycee-flaubert

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par midjie le Sam 24 Mar 2012 - 2:21

:colere: :colere: :colere: :colere: :colere: :colere:

Encore une fois, nos gouvernants réagissent avec précipitation... Tout comme l'organisation de la fameuse minute de silence...
Je doute qu'ils se montrent aussi pressés si il faut réhabiliter la collègue... Et ça ne fera pas la une des journaux.

On disait de Sarko qu'il était un hyper-président, , on a trouvé un hyper-ministre, hyper-communicant..
Parce que, cette enseignante, elle a bien un IPR, un IA, un recteur, non? Ils étaient donc incapables de régler cette affaire tous seuls?
Depuis quand les ministres de l'EN envoient-ils des communiqués pour dire qu'ils veulent des sanctions pour tel enseignant?
On condamne cette femme sans l'avoir écoutée? La sanction est décidée avant même la collègue ne soit entendue?
Je trouve que ça fait "Regardez comment on met au pas tous ses vilains enseignants!" Et ça entretient la méfiance des parents d'élèves, puisque notre propre "patron" nous tire dessus à coups de communiqués !


Quelle que soit l'issue de cette affaire, procès, excuses, sanctions disciplinaires ou autres, on a brisé la vie de cette femme... On l'a livrée en pâture à la vindicte publique et tous les démentis du monde ne la blanchiront pas aux yeux des autres...
Et puis si, effectivement, elle avait des soucis psy, ben, ce n'est pas avec cette histoire qu'elle se relèvera.. Crying or Very sad

Si vous montez au sommet d'une montagne et que vous éventrez un oreiller, réussirez-vous à rattraper toutes les plumes qui se sont envolées ?
C'est impossible... Les rumeurs qui se sont répandues sur cette collègue ne pourront pas être rattrapées...
Et puis, je me dis que ce qui s'est passé, dans l'une ou l'autre des versions données, aurait pu arriver à n'importe lequel d'entre nous... Aujourd'hui, ça va, mais qui sait de quoi demain sera fait ?

Enseigner n'est pas un acte anodin, ce n'est pas remplir des tableaux excel, c'est donner de soi et forcément se fragiliser.
Pour moi, l'enseignant est un colosse (car il en faut de l'abnégation, du mérite pour bien faire ce métier) aux pieds d'argile (pétage de plombs, dépressions, suicides...)


_________________
Beautiful.....Your mind, body and soul, so perfectly designed for you.....
Beautiful.... I don't wanna let you go until I tell you that I love you...
S.MAHY

midjie
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par Moonchild le Sam 24 Mar 2012 - 2:50

@midjie a écrit: :colere: :colere: :colere: :colere: :colere: :colere:

Encore une fois, nos gouvernants réagissent avec précipitation... Tout comme l'organisation de la fameuse minute de silence...
Je doute qu'ils se montrent aussi pressés si il faut réhabiliter la collègue... Et ça ne fera pas la une des journaux.

On disait de Sarko qu'il était un hyper-président, , on a trouvé un hyper-ministre, hyper-communicant..
Parce que, cette enseignante, elle a bien un IPR, un IA, un recteur, non? Ils étaient donc incapables de régler cette affaire tous seuls?
Depuis quand les ministres de l'EN envoient-ils des communiqués pour dire qu'ils veulent des sanctions pour tel enseignant?
On condamne cette femme sans l'avoir écoutée? La sanction est décidée avant même la collègue ne soit entendue?
Je trouve que ça fait "Regardez comment on met au pas tous ses vilains enseignants!" Et ça entretient la méfiance des parents d'élèves, puisque notre propre "patron" nous tire dessus à coups de communiqués !


Quelle que soit l'issue de cette affaire, procès, excuses, sanctions disciplinaires ou autres, on a brisé la vie de cette femme... On l'a livrée en pâture à la vindicte publique et tous les démentis du monde ne la blanchiront pas aux yeux des autres...
Et puis si, effectivement, elle avait des soucis psy, ben, ce n'est pas avec cette histoire qu'elle se relèvera.. Crying or Very sad

Si vous montez au sommet d'une montagne et que vous éventrez un oreiller, réussirez-vous à rattraper toutes les plumes qui se sont envolées ?
C'est impossible... Les rumeurs qui se sont répandues sur cette collègue ne pourront pas être rattrapées...
Et puis, je me dis que ce qui s'est passé, dans l'une ou l'autre des versions données, aurait pu arriver à n'importe lequel d'entre nous... Aujourd'hui, ça va, mais qui sait de quoi demain sera fait ?

Enseigner n'est pas un acte anodin, ce n'est pas remplir des tableaux excel, c'est donner de soi et forcément se fragiliser.
Pour moi, l'enseignant est un colosse (car il en faut de l'abnégation, du mérite pour bien faire ce métier) aux pieds d'argile (pétage de plombs, dépressions, suicides...)

Maintenant la donne est claire : grâce aux nouvelles technologies et à la réactivité de nos dirigeants, tout incident survenu dans une classe peut potentiellement faire l'objet d'une condamnation en place publique dans la journée même ; c'est un grand progrès dans la pratique du plus beau métier du monde. No

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par Celadon le Sam 24 Mar 2012 - 8:08

Vous n'oubliez pas le médium "parent malfaisant", dans cette affaire ?

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par thaliabellamy le Sam 24 Mar 2012 - 8:45

@John a écrit:
Cripure a écrit:
@Avril69 a écrit:
Cripure a écrit:
@thaliabellamy a écrit:je la connais très bien!!!! Elle a de gros problèmes psychiatriques et a toujours été dépressive voire suicidaire... Avec tout cela, je pense qu'elle a pété un plomb et l'affaire médiatique, j'ai peur qu'elle ne passe à l'acte...
Vous parlez de quelqu'un de réel sur un forum public. Quelque justes que puissent être vos propos sur cette personne, je les trouve déplacés ici. Et si vous choisissez d'éditer votre message, je ferai de même avec le mien.
Encore une fois, le fait qu'elle ait eu des problèmes ne permet aucunement de valider tout ce qui lui est reproché.
Mais je ne valide rien. Il se trouve que je suis professeur, ni procureur, ni juge. Je suis indigné qu'un membre de mon forum chéri, à propos d'une info dont personne ne sait rien, joue au paparazzo people et vienne ici poser un diagnostic psychiatrique. En URSS, l'accusation de démence était utilisée pour écarter les gens. je m'en souviens.
Et puis, par principe, si le SGEN enfonce quelqu'un, je considère que ce quelqu'un est en bonne santé et méritant.
Oui, voilà : de toute façon, l'info a été donnée aux médias par le Sgen, donc il n'y a pas de reproche à faire à thaliabellamy.
Thalliabellamy a d'ailleurs dit cela avant que le nom de cette dame soit révélée, et dans une intention louable, qui était de dire que les médias devraient rester discrets sur cette affaire.
C'est tout l'inverse qui s'est produit, et c'est regrettable.
Heureusement que les collègues du lycée de Rouen ont soutenu l'enseignante.


Merci John, tu as tout compris. Je n'ai jamais voulu jouer à la paparazzi people en profitant du fait que je l'ai cotoyée un certain moment. Si j'ai insisté sur ce point , il y a une raison et celle-ci est que j'ai été INDIGNEE par la parution de son nom dans l'article du Paris-Normandie, premier article que j'ai lu concernant cette affaire.Ainsi, cet article a entrainé ce que je craignais dès le début, à savoir, un emballement médiatique et qui risque d'avoir de GRAVES conséquences sur la vie de cette personne. L'ayant vu à plusieurs moments avoir de véritables crises, j'ai vraiment peur qu'elle ne fasse une bêtise et je ne plaisante pas. Je suis au courant de la raison de sa maladie car j'étais beaucoup à son écoute lors de mon passage dans ce lycée et voir une personne dépressive n'est jamais plaisant (Non, thaliabellamy n'est pas une personne inhumaine comme certains pourraient le penser sur ce forum). J'ai lu diverses réactions sur cette affaire et j'ai lu de graves insultes proférées contre cette enseignante qui m'ont tout autant indigné. Si son geste s'avère vrai, elle devra bien sûr en assumer les conséquences car je trouve qu'avoir de la compassion pour un homme aussi indigne que Mohamed Merah est TRES déplacé. Cependant, j'ai souligné ses problèmes d'ordre psychologique qui est la première chose qui m'a interpellé lorsque j'ai vu apparaître son nom sur l'article de PN.Ca a du être "un coup de folie" mais bon... c'est mon jugement personnel. J'espère vraiment que l'affaire sera vite entériné.

Chapeau à ses collègues pour la soutenir, il est vrai que cette équipe est formidable!!

thaliabellamy
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum