Michel Sapin (PS) : "Nous ne donnerons pas un chèque en blanc à l'éducation nationale".

Page 9 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Michel Sapin (PS) : "Nous ne donnerons pas un chèque en blanc à l'éducation nationale".

Message par ysabel le Dim 25 Mar 2012 - 18:27

@Palombella Rossa a écrit:
Jim Thompson écrit : "c'est bien on peut programmer les revendications syndicales
Il me semble que Sapin quand il avait été M de la FP n'avait pas été tendre avec les fonctionnaires.
tout ça ne remet pas en cause mon vote PS au 2nd tour, l'essentiel étant de chasser la droite et de faire passer la gauche sans illusions en préparant les luttes l'opposition et la contestation "



Je plussoie.
Au second tour, je voterai pour le candidat de gauche le mieux placé, sans illusions, mais pour escamper la droite, ce qui est la priorité des priorités.
Les pédagos sont dans les bagages de Hollande, certes, mais ils sont aussi, de facto, dans les bureaux de Chatel : donc, ce n'est pas en fonction du programme sur l'Ecole des deux favoris au 2eme tour qu'il faudra se déterminer... mais nous devons juste savoir si nous sommes prêts à supporter 5 ans de plus l'incompétente nuisibilité du "président des riches" et l'Etat-UMP.
Et plus Mélenchon pompom aura fait de voix au 1er tour, plus les socialos seront obligés de composer avec leur opposition de gauche, -- ce qui, tout en leur faisant les pieds, les obligera à nous ménager. A nous de leur rappeler, y compris lourdement, l'épisode Allègre !

ouaips car après il y a les législatives... c'est quand même là l'élection capitale puisqu'elle définit le futur gouvernement quand même

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Sapin (PS) : "Nous ne donnerons pas un chèque en blanc à l'éducation nationale".

Message par Palombella Rossa le Dim 25 Mar 2012 - 18:28

@Aurore a écrit:[Franchement, une grévounette de temps en temps, on a vu plus offensif comme protestation.
Et comme le SNES ne représente pas toute la FSU, et que Mme Groison a déjà acté les futures réformes du PS...

Aurore, une grève, cela ne se décide pas en pressant sur un bouton.
On peut lancer tous les appels qu'on veut et se décarcasser comme un malade, si les collègues ne sont pas prêts, cela ne débouche sur rien, et ne donne guère envie de recommencer à ceux qui ont perdu leur 30eme pour peanuts.
En revanche, quand les esprits sont prêts, comme en 2003 lors du mouvement sur les retraites et la décentralisation, tout marche comme sur des roulettes.
En revanche, où je suis d'accord avec vous, c'est sur le problème de Bernadette Groison et du SNUIPP, qui, effectivement, entend nous faire quelques entourloupes de première. En interne, ça risque de swinguer à la FSU !

Palombella Rossa
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Sapin (PS) : "Nous ne donnerons pas un chèque en blanc à l'éducation nationale".

Message par Aurore le Dim 25 Mar 2012 - 18:51

@Palombella Rossa a écrit:
@Aurore a écrit:[Franchement, une grévounette de temps en temps, on a vu plus offensif comme protestation.
Et comme le SNES ne représente pas toute la FSU, et que Mme Groison a déjà acté les futures réformes du PS...

Aurore, une grève, cela ne se décide pas en pressant sur un bouton.
On peut lancer tous les appels qu'on veut et se décarcasser comme un malade, si les collègues ne sont pas prêts, cela ne débouche sur rien, et ne donne guère envie de recommencer à ceux qui ont perdu leur 30eme pour peanuts.
En revanche, quand les esprits sont prêts, comme en 2003 lors du mouvement sur les retraites et la décentralisation, tout marche comme sur des roulettes.
En revanche, où je suis d'accord avec vous, c'est sur le problème de Bernadette Groison et du SNUIPP, qui, effectivement, entend nous faire quelques entourloupes de première. En interne, ça risque de swinguer à la FSU !

Je suis bien d'accord avec vous, Palombella. C'est bien la raison pour laquelle je suis plus que dubitative par rapport à l'assurance de certains ici quant à la réussite de mouvements de grève face à un hypothétique gouvernement PS. Par quel miracle le flop complet face à l'UMP se transformerait-il en une victoire face à Peillon et Hollande ?



Sinon, on ne peut reprocher à Mme Groison d'agir par surprise : tout le monde aura été prévenu... ça sent donc le grand écart au SNES (à moins qu'on ne soit à la veille d'une recomposition syndicale ?)

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Sapin (PS) : "Nous ne donnerons pas un chèque en blanc à l'éducation nationale".

Message par Abraxas le Dim 25 Mar 2012 - 20:42

Le score de Mélenchon n'aura aucune influence sur le PS, qui négociera avec le PC, qui est en quête de circonscriptions. Or, le PC est pédago jusqu'au bout de la faucille. D'ailleurs, le programme Education de Mélenchon est très en retrait par rapport à ce que je sais qu'il pense — et proche des thèses du PC. Alors, pour ce qui est de peser sur Meirieu ou Julliard ministre, on repassera.


Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Sapin (PS) : "Nous ne donnerons pas un chèque en blanc à l'éducation nationale".

Message par User5899 le Dim 25 Mar 2012 - 21:48

@Thalia de G a écrit:
Cripure a écrit:
Ah bon ? Moi, j'ai été très bien accueilli. Faut dire que je suis une folle perdue Very Happy Merci les Néos I love you I love you I love you
Mais non, Cripure, perdez vos illusions. Vous fûtes bien accueilli parce que vous êtes décoiffant
Je sais. Pis je n'ai rien contre les folles, mais bon, je me montre assez souvent en photo ici, et force est de constater que je suis très peu folle...C'était juste un joke.
Cela dit, me demander si je vais voter Sarko ou Hollande, c'est savoir si je vais me pendre ou aller me noyer dans la rivière voisine.
Vous allez avoir l'air fin, pendue dans une rivière...

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Sapin (PS) : "Nous ne donnerons pas un chèque en blanc à l'éducation nationale".

Message par User5899 le Dim 25 Mar 2012 - 21:50

cath5660 a écrit:Tout ce que dit Aurore est frappé au coin du bon sens.
Purée, mais vous avez fini avec votre "bon sens" ? Toutes les saletés du monde se réclament de ce machin ignoble !

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Sapin (PS) : "Nous ne donnerons pas un chèque en blanc à l'éducation nationale".

Message par Condorcet le Dim 25 Mar 2012 - 21:56

Cripure a écrit:
cath5660 a écrit:Tout ce que dit Aurore est frappé au coin du bon sens.
Purée, mais vous avez fini avec votre "bon sens" ? Toutes les saletés du monde se réclament de ce machin ignoble !

et le "principe de réalité" aussi. Razz

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Sapin (PS) : "Nous ne donnerons pas un chèque en blanc à l'éducation nationale".

Message par Reine Margot le Dim 25 Mar 2012 - 23:01

@Aurore a écrit:
@Reine Margot a écrit:heu, ils ont quand même clairement pris position contre. Et comme à chaque fois qu'on propose une grève c'est "non" en salle des profs...

Franchement, une grévounette de temps en temps, on a vu plus offensif comme protestation.

Et comme le SNES ne représente pas toute la FSU, et que Mme Groison a déjà acté les futures réformes du PS...

oui je suis bien d'accord mais c'est toujours le même débat: quand on s'oppose à qqch, quel autre moyen que la grève? et quand on voit le nombre de ceux qui sont prêts à la faire...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Sapin (PS) : "Nous ne donnerons pas un chèque en blanc à l'éducation nationale".

Message par Ronin le Dim 25 Mar 2012 - 23:09

Et une grande manif un dimanche ? comme ça on perd pas de sous, on n'a pas les parents qui râlent mais au contraire ils peuvent se joindre à nous, on peut faire venir plus de gens de province, on montre que l'on est bien motivé...

De mémoire ça n'a été tenté qu'une fois non ?

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Sapin (PS) : "Nous ne donnerons pas un chèque en blanc à l'éducation nationale".

Message par User5899 le Dim 25 Mar 2012 - 23:17

@condorcet a écrit:
Cripure a écrit:
cath5660 a écrit:Tout ce que dit Aurore est frappé au coin du bon sens.
Purée, mais vous avez fini avec votre "bon sens" ? Toutes les saletés du monde se réclament de ce machin ignoble !
et le "principe de réalité" aussi. Razz
Ah oui, aussi furieux furieux furieux Bon sang, la servitude est vraiment volontaire !

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Sapin (PS) : "Nous ne donnerons pas un chèque en blanc à l'éducation nationale".

Message par Condorcet le Dim 25 Mar 2012 - 23:39

Cripure a écrit:
@condorcet a écrit:
Cripure a écrit:
cath5660 a écrit:Tout ce que dit Aurore est frappé au coin du bon sens.
Purée, mais vous avez fini avec votre "bon sens" ? Toutes les saletés du monde se réclament de ce machin ignoble !
et le "principe de réalité" aussi. Razz
Ah oui, aussi furieux furieux furieux Bon sang, la servitude est vraiment volontaire !

Pas chez moi en tout cas. Il faut dire que c'est inné : je ne peux pas m'empêcher ! Embarassed

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Sapin (PS) : "Nous ne donnerons pas un chèque en blanc à l'éducation nationale".

Message par Abraxas le Lun 26 Mar 2012 - 7:10

Nous ne donnerons pas un chèque en blanc au PS.

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Sapin (PS) : "Nous ne donnerons pas un chèque en blanc à l'éducation nationale".

Message par Reine Margot le Lun 26 Mar 2012 - 7:14

Etant donné les positions de Bayrou sur la règle d'or, l'équilibre budgétaire, etc...je serais TRES étonnée qu'il favorise l'école, je pense plutôt qu'il la mettra au régime sec.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Sapin (PS) : "Nous ne donnerons pas un chèque en blanc à l'éducation nationale".

Message par Palombella Rossa le Lun 26 Mar 2012 - 7:39

@Abraxas a écrit:Nous ne donnerons pas un chèque en blanc au PS.

Sur ce point, je crois que nous sommes parfaitement d'accord.
"Pas de chèque en blanc à Mitterrand", chantions-nous au printemps 81, ce qui ne nous a pas empêchés de voter pour lui au 2eme tour, par discipline républicaine, d'être plutôt heureux qu'il soit élu -- et franchement, quoi que l'on puisse parfois penser du bilan de Tonton, je ne regrette pas mon suffrage d'alors.
Pour en revenir à cette élection-ci : je ne vois pas comment on peut envisager de (re)voter pour le candidat-président, dont la reconduction serait un drame et une honte, non seulement pour l'Ecole, mais encore pour le pays tout entier. Au moment où l'Italie tourne la page Berlusconi, il serait insensé de donner quitus à Sarko de toutes les erreurs (pour ne pas dire les fautes) cyniquement accumulées en cinq ans de mandat.
Hollande, certes, ne fait pas rêver (euphémisme). Son projet pour l'Ecole, on le sait, est celui de l'UNSA et du SGEN-CFDT, càd un tissu de kh âneries.
Entre la misère Chatel et la bêtise Julliard, l'alternative, effectivement, n'a rien d'exaltant.
Oserai-je dire qu'au 2eme tour mon choix se fera selon d'autres critères que celui de l'Ecole, en faveur d'un projet de société, celui des socialos, tout de même plus généreux, plus ouvert et plus attentif aux difficultés des "vraies gens", comme on dit, que celui de la droite ?
Pour ce qui est du premier tour : il y a 5 ans, j'avais voté Bayrou, et fait campagne pour lui, parce que je pensais qu'il était le meilleur candidat pour battre Sarkozy . Cette fois-ci, la configuration est différente. Le discours centriste est moins audible, parce qu'avec Mélenchon revient une "vraie" gauche laïque ("laïcarde", dit l'ineffable Th. Legrand sur Fce-Inter, ce qui pour moi est un compliment), humaniste et républicaine, qui n'a honte ni du drapeau tricolore ni de la Marseillaise. Du coup, le discours de Bayrou, lui aussi laïque, humaniste et républicain, mais plus centriste (évidemment !!!) et surtout moins ancré dans le terrain militant, ne porte plus avec la même efficacité. Ses réticences sur l'euthanasie, qui viennent de sa culture catho, posent problème, même s'il s'est légèrement gauchisé sur les questions de moeurs. Ses convictions pro-européennes, en ce moment, tombent un peu à côté de la plaque. Et du coup, son projet pour l'Ecole, qui est le meilleur, passe au second plan -- parce que le front scolaire n'est plus la "première priorité" des électeurs.
Bref, les salles des profs (aucune valeur scientifique dans ce sondage de l'institut "machine à café") voteront Front de Gauche, par refus de Sarko, méfiance envers les socialos, et difficulté, cette fois, à croire en la possibilité d'un Bayrou. Mais personne, à part les militants socialistes encartés, n'est prêt à donner un chèque en blanc au PS : tout ce qu'on leur demande, c'est de ne pas trop nous maltraiter... Suspect

Palombella Rossa
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Sapin (PS) : "Nous ne donnerons pas un chèque en blanc à l'éducation nationale".

Message par Aurore le Lun 26 Mar 2012 - 7:42

@Reine Margot a écrit:Etant donné les positions de Bayrou sur la règle d'or, l'équilibre budgétaire, etc...je serais TRES étonnée qu'il favorise l'école, je pense plutôt qu'il la mettra au régime sec.

De là à donner un chèque en blanc aux sciences de l'éducation, ouvrir l'école aux parents et élus locaux (cf. programme de Mélenchon, il suffit de bien lire !) ou favoriser l'alliance avec les frères Castro, la Chine et autres potentats d'opérette, il y a un pas que je ne saurais franchir... Rolling Eyes

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Sapin (PS) : "Nous ne donnerons pas un chèque en blanc à l'éducation nationale".

Message par Abraxas le Lun 26 Mar 2012 - 7:50

@Aurore a écrit:
@Reine Margot a écrit:Etant donné les positions de Bayrou sur la règle d'or, l'équilibre budgétaire, etc...je serais TRES étonnée qu'il favorise l'école, je pense plutôt qu'il la mettra au régime sec.

De là à donner un chèque en blanc aux sciences de l'éducation, ouvrir l'école aux parents et élus locaux (cf. programme de Mélenchon, il suffit de bien lire !) ou favoriser l'alliance avec les frères Castro, la Chine et autres potentats d'opérette, il y a un pas que je ne saurais franchir... Rolling Eyes

Pas mieux.

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Sapin (PS) : "Nous ne donnerons pas un chèque en blanc à l'éducation nationale".

Message par Aurore le Lun 26 Mar 2012 - 7:51

@Palombella Rossa a écrit:
@Abraxas a écrit:Nous ne donnerons pas un chèque en blanc au PS.

Sur ce point, je crois que nous sommes parfaitement d'accord.
"Pas de chèque en blanc à Mitterrand", chantions-nous au printemps 81, ce qui ne nous a pas empêchés de voter pour lui au 2eme tour, par discipline républicaine, d'être plutôt heureux qu'il soit élu -- et franchement, quoi que l'on puisse parfois penser du bilan de Tonton, je ne regrette pas mon suffrage d'alors.
Pour en revenir à cette élection-ci : je ne vois pas comment on peut envisager de (re)voter pour le candidat-président, dont la reconduction serait un drame et une honte, non seulement pour l'Ecole, mais encore pour le pays tout entier. Au moment où l'Italie tourne la page Berlusconi, il serait insensé de donner quitus à Sarko de toutes les erreurs (pour ne pas dire les fautes) cyniquement accumulées en cinq ans de mandat.
Hollande, certes, ne fait pas rêver (euphémisme). Son projet pour l'Ecole, on le sait, est celui de l'UNSA et du SGEN-CFDT, càd un tissu de kh âneries.
Entre la misère Chatel et la bêtise Julliard, l'alternative, effectivement, n'a rien d'exaltant.
Oserai-je dire qu'au 2eme tour mon choix se fera selon d'autres critères que celui de l'Ecole, en faveur d'un projet de société, celui des socialos, tout de même plus généreux, plus ouvert et plus attentif aux difficultés des "vraies gens", comme on dit, que celui de la droite ?
Pour ce qui est du premier tour : il y a 5 ans, j'avais voté Bayrou, et fait campagne pour lui, parce que je pensais qu'il était le meilleur candidat pour battre Sarkozy . Cette fois-ci, la configuration est différente. Le discours centriste est moins audible, parce qu'avec Mélenchon revient une "vraie" gauche laïque ("laïcarde", dit l'ineffable Th. Legrand sur Fce-Inter, ce qui pour moi est un compliment), humaniste et républicaine, qui n'a honte ni du drapeau tricolore ni de la Marseillaise. Du coup, le discours de Bayrou, lui aussi laïque, humaniste et républicain, mais plus centriste (évidemment !!!) et surtout moins ancré dans le terrain militant, ne porte plus avec la même efficacité. Ses réticences sur l'euthanasie, qui viennent de sa culture catho, posent problème, même s'il s'est légèrement gauchisé sur les questions de moeurs. Ses convictions pro-européennes, en ce moment, tombent un peu à côté de la plaque. Et du coup, son projet pour l'Ecole, qui est le meilleur, passe au second plan -- parce que le front scolaire n'est plus la "première priorité" des électeurs.
Bref, les salles des profs (aucune valeur scientifique dans ce sondage de l'institut "machine à café") voteront Front de Gauche, par refus de Sarko, méfiance envers les socialos, et difficulté, cette fois, à croire en la possibilité d'un Bayrou. Mais personne, à part les militants socialistes encartés, n'est prêt à donner un chèque en blanc au PS : tout ce qu'on leur demande, c'est de ne pas trop nous maltraiter... Suspect

Mille fois d'accord pour exclure d'emblée l'éventualité même d'un vote Sarkozy : son bilan ne se discute pas.

En revanche, pas certaine que les socialos, une fois élus et monopolisant tous les pouvoirs, daigneront ne serait-ce qu'écouter vos objections : il ne nous resterait plus qu'à compter sur un hypothétique élan de protestation des enseignants (on en a vu la couleur durant ce quinquennat... ).



Sur la générosité supposée du projet socialiste (ah, le care !) : l'affaire Michelin est-elle foncièrement différente de celles d'Arcelor Mittal ou de Conti ?

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Sapin (PS) : "Nous ne donnerons pas un chèque en blanc à l'éducation nationale".

Message par Abraxas le Lun 26 Mar 2012 - 7:55

Alons un peu plus lin. Et là, je 'adresse à celles et ceux qui voteront Mélenchon au premier tour.
Ne sera-t-il pas plus facile de monter une vraie gauche avec un Sarko épuisé au pouvoir, qu'avec une fausse gauche aux manettes ?
Deux ou trois mesures pour calmer les ardeurs suffiront à Hollande. Et son programme économique plongera le pays dans un chaos (déjà qu'il y va tout seul) tel que la droite plastronnera.
En revanche, un échec du même Hollande permettrait le report de toute la gauche sur Mélenchon. En laissant la gestion de crise à un Sarko déjà bout de propositions — sauf choix d'un premier ministre de Front républicain, si je puis dire qui aurait le smoyens de gouverner — j'ai une petite idée là-dessus.
Pensez un peu à moyen et long terme.

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Sapin (PS) : "Nous ne donnerons pas un chèque en blanc à l'éducation nationale".

Message par Cath le Lun 26 Mar 2012 - 8:00

Cripure a écrit:
cath5660 a écrit:Tout ce que dit Aurore est frappé au coin du bon sens.
Purée, mais vous avez fini avec votre "bon sens" ? Toutes les saletés du monde se réclament de ce machin ignoble !

C'est aussi ce que je me dis quand je vous vois acclamer Mélenchon.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Sapin (PS) : "Nous ne donnerons pas un chèque en blanc à l'éducation nationale".

Message par Palombella Rossa le Lun 26 Mar 2012 - 8:22

@Abraxas a écrit:Alons un peu plus loin. Et là, je m'adresse à celles et ceux qui voteront Mélenchon au premier tour.
Ne sera-t-il pas plus facile de monter une vraie gauche avec un Sarko épuisé au pouvoir, qu'avec une fausse gauche aux manettes ?
Deux ou trois mesures pour calmer les ardeurs suffiront à Hollande. Et son programme économique plongera le pays dans un chaos (déjà qu'il y va tout seul) tel que la droite plastronnera.
En revanche, un échec du même Hollande permettrait le report de toute la gauche sur Mélenchon. En laissant la gestion de crise à un Sarko déjà bout de propositions — sauf choix d'un premier ministre de Front républicain, si je puis dire qui aurait les moyens de gouverner — j'ai une petite idée là-dessus.
Pensez un peu à moyen et long terme.

Je pense à long terme -- et même, je ne fais que cela, cher Abraxas professeur
C'est un pari extrrrrrrrêmement dangereux que de considérer, je vous cite, que l'on peut "monter une vraie gauche avec un Sarko épuisé au pouvoir" et ce pour plusieurs raisons :
Sarkozy réélu ne sera pas épuisé mais au contraire régénéré, plus arrogant que jamais, et plus que jamais disposé à tous les sales coups possibles et imaginables, sauf s'il se retrouve avec une assemblée de gauche après les législatives -- mais là, on ne peut rien prévoir, compte tenu du charcutage (OK, ce n'est pas sympa pour les charcutiers) des circonscriptions.
Hollande, on le sait bien, sera très en deça de son programme économique, et prendra lui aussi, au bout de quelques mois, le "tournant de la rigueur", rigueur de gauche comme on dit, Hollandréou si vous préférez. Il ne fera pas plus de mal que la droite n'en a fait. Tout ce qu'on lui demande, c'est de ne pas trop nous maltraiter, et ça "il peut le faire", comme disait Pierre Dac. topela
Quant au "premier ministre de Front Républicain" que choisirait Sarko en cas de réélection, cela m'étonnerait que ce soit Bayrou, qui n'est absolument pas fou et sait très bien qu'il se carboniserait définitivement en se ralliant au président, après toutes les horreurs (très bien vues, d'ailleurs) qu'il a dites et écrites à son propos...

Palombella Rossa
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Sapin (PS) : "Nous ne donnerons pas un chèque en blanc à l'éducation nationale".

Message par Pierre_au_carré le Lun 26 Mar 2012 - 9:40

@Abraxas a écrit:Deux ou trois mesures pour calmer les ardeurs suffiront à Hollande. Et son programme économique plongera le pays dans un chaos (déjà qu'il y va tout seul) tel que la droite plastronnera.

Oui, et tous les voeux pieux seront finis dès l'élection...

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Sapin (PS) : "Nous ne donnerons pas un chèque en blanc à l'éducation nationale".

Message par Pierre_au_carré le Lun 26 Mar 2012 - 9:43

@Palombella Rossa a écrit:
Hollande, on le sait bien, sera très en deça de son programme économique, et prendra lui aussi, au bout de quelques mois, le "tournant de la rigueur", rigueur de gauche comme on dit, Hollandréou si vous préférez. Il ne fera pas plus de mal que la droite n'en a fait. Tout ce qu'on lui demande, c'est de ne pas trop nous maltraiter, et ça "il peut le faire", comme disait Pierre Dac. topela

Attention à ne pas regretter Fillon dans quelques mois. Je pense que c'est possible...

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Sapin (PS) : "Nous ne donnerons pas un chèque en blanc à l'éducation nationale".

Message par User5899 le Lun 26 Mar 2012 - 13:44

cath5660 a écrit:
Cripure a écrit:
cath5660 a écrit:Tout ce que dit Aurore est frappé au coin du bon sens.
Purée, mais vous avez fini avec votre "bon sens" ? Toutes les saletés du monde se réclament de ce machin ignoble !

C'est aussi ce que je me dis quand je vous vois acclamer Mélenchon.
Vous m'expliquerez, à l'occasion ?

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Sapin (PS) : "Nous ne donnerons pas un chèque en blanc à l'éducation nationale".

Message par Hannibal le Lun 26 Mar 2012 - 14:06

@Abraxas a écrit:Allons un peu plus loin. Et là, je m'adresse à celles et ceux qui voteront Mélenchon au premier tour.
Ne sera-t-il pas plus facile de monter une vraie gauche avec un Sarko épuisé au pouvoir, qu'avec une fausse gauche aux manettes ?
Bref, l'intérêt stratégique des électeurs de J-L. Mélenchon serait quasiment de voter pour N. Sarkozy. Bonne chance pour les en convaincre. Wink

Hannibal
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Sapin (PS) : "Nous ne donnerons pas un chèque en blanc à l'éducation nationale".

Message par John le Lun 26 Mar 2012 - 14:08

Ne sera-t-il pas plus facile de monter une vraie gauche avec un Sarko épuisé au pouvoir, qu'avec une fausse gauche aux manettes ?
J'ai déjà entendu ça en 2007, et ça n'a pas vraiment marché.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Sapin (PS) : "Nous ne donnerons pas un chèque en blanc à l'éducation nationale".

Message par roxanne le Lun 26 Mar 2012 - 14:12

@Abraxas a écrit:Alons un peu plus lin. Et là, je 'adresse à celles et ceux qui voteront Mélenchon au premier tour.
Ne sera-t-il pas plus facile de monter une vraie gauche avec un Sarko épuisé au pouvoir, qu'avec une fausse gauche aux manettes ?
Deux ou trois mesures pour calmer les ardeurs suffiront à Hollande. Et son programme économique plongera le pays dans un chaos (déjà qu'il y va tout seul) tel que la droite plastronnera.
En revanche, un échec du même Hollande permettrait le report de toute la gauche sur Mélenchon. En laissant la gestion de crise à un Sarko déjà bout de propositions — sauf choix d'un premier ministre de Front républicain, si je puis dire qui aurait le smoyens de gouverner — j'ai une petite idée là-dessus.
Pensez un peu à moyen et long terme.
Donc , il faut voter Sarko en attendant qu'il se plante, pour espérer qu'il finisse par mettre Bayrou premier ministre, et là on sera sauvés !! hum hum....C'est celà oui.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum