Rupture très douloureuse....

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rupture très douloureuse....

Message par Invité21 le Sam 24 Mar 2012 - 14:07

...avec une classe de première ST fumiste. Very Happy

Donc, de nouveau mon message d'hier,qui n'a pas obtenu de réponse très satisfaisante, avec un titre plus vendeur ! (qui sont les 221 qui viennent lire mes pb. sans rien noter?)

Je reviens de deux semaines de formation qui ont suivi les vacances d'hiver, et qu'a précédé une semaine de bac blanc. Cela fait donc 5 semaines que je n'ai pas vu les élèves d'une classe de première ST très pénible. Je suis très remontée contre eux: ils ont obtenu une moyenne de 6, 5 au bac blanc, certains ont été très impolis avec les examinateurs, ont négligé toutes les consignes données, ont oublié leurs textes, n'ont fait aucune révision, ont rendu des copies au crayon de bois, sous forme de liste, etc. Des fumistes complets.
Je dois donc reprendre en main cette classe, à une semaine d'une inspection avec eux, et leur rendre ces copies honteuses en leur faisant comprendre que leur attitude est inadmissible à plus d'un titre. Mais j'hésite. Avec eux les sermons sont inutiles. Rien ne fonctionne, la preuve, ces résultats.
J'aimerais néanmoins faire un retour tonitruant en classe, ferme, définitif, leur faire peur, je ne sais pas. Hors de question qu'ils me gâchent mon inspection ( merci les collègues de me refiler la classe à examen terrible de l'établissement! ).
Aux bêtes d'autorité, que feriez-vous à ma place, pour limiter la casse? Je note qu'en cours ils ne sont pas "agressifs", mais très agités. Mes collègues ont lâché l'affaire. Mais moi je ne peux pas me le permettre. Neutral



Dernière édition par l'ENgénu le Dim 25 Mar 2012 - 11:39, édité 3 fois

Invité21
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rupture très douloureuse....

Message par Betty Boop le Sam 24 Mar 2012 - 15:15

l'ENgénu a écrit:Bonjour,

Je reviens de deux semaines de formation qui ont suivi les vacances d'hiver, et qu'a précédé une semaine de bac blanc. Cela fait donc 5 semaines que je n'ai pas vu les élèves d'une classe de première ST très pénible. Je suis très remontée contre eux: ils ont obtenu une moyenne de 6, 5 au bac blanc, certains ont été très impolis avec les examinateurs, ont négligé toutes les consignes données, ont oublié leurs textes, n'ont fait aucune révision, ont rendu des copies au crayon de bois, sous forme de liste, etc. Des fumistes complets.
Je dois donc reprendre en main cette classe, à une semaine d'une inspection avec eux, et leur rendre ces copies honteuses en leur faisant comprendre que leur attitude est inadmissible à plus d'un titre. Mais j'hésite. Avec eux les sermons sont inutiles. Rien ne fonctionne, la preuve, ces résultats.
J'aimerais néanmoins faire un retour tonitruant en classe, ferme, définitif, leur faire peur, je ne sais pas. Hors de question qu'ils me gâchent mon inspection ( merci les collègues de me refiler la classe à examen terrible de l'établissement! ).
Aux bêtes d'autorité, que feriez-vous à ma place, pour limiter la casse? Je note qu'en cours ils ne sont pas "agressifs", mais très agités. Mes collègues ont lâché l'affaire. Mais moi je ne peux pas me le permettre. Neutral

J'ai aussi une classe "fumiste" cette année, mais ce sont des 6ème et c'est donc différent. Cela dit, tes élèves semblent avoir le même degré de maturité que les miens! Le principal est venu faire un sermon à 8h le lendemain du conseil de classe (tout rouge il était!), a exclu les 3 rigolos en retard, les a convoqués dans son bureau et leur a fait réciter les leçons. Il prend tous les jours des élèves au hasard pour vérifier le travail et l'étude des leçons. Appel aux parents si le travail n'est pas fait. Tout élève en retard est immédiatement envoyé dans son bureau avec son cartable et la tolérance est au niveau zéro. Je ne sais pas si ça peut marcher avec des plus grands mais chez nous, c'est efficace. Cela dit, le premier interrogé a pris son classeur dans la figure et a averti les autres qu'il valait mieux étudier! professeur

Betty Boop
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rupture très douloureuse....

Message par Invité21 le Sam 24 Mar 2012 - 15:20

Le problème, c'est qu'ici, la hiérarchie ne suit pas...Je rêverais d'une intervention de ce type! Mais ce n'est pas la politique de l'établissement. J'apprends d'ailleurs qu'on m'a collé un 33ième élève dans cette classe, viré d'un autre lycée. Shocked

_________________
L'Engénu s'est déniaisé. Mais ne change pas!

Invité21
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rupture très douloureuse....

Message par Lilypims le Sam 24 Mar 2012 - 15:32

@Betty Boop a écrit:
l'ENgénu a écrit:Bonjour,

Je reviens de deux semaines de formation qui ont suivi les vacances d'hiver, et qu'a précédé une semaine de bac blanc. Cela fait donc 5 semaines que je n'ai pas vu les élèves d'une classe de première ST très pénible. Je suis très remontée contre eux: ils ont obtenu une moyenne de 6, 5 au bac blanc, certains ont été très impolis avec les examinateurs, ont négligé toutes les consignes données, ont oublié leurs textes, n'ont fait aucune révision, ont rendu des copies au crayon de bois, sous forme de liste, etc. Des fumistes complets.
Je dois donc reprendre en main cette classe, à une semaine d'une inspection avec eux, et leur rendre ces copies honteuses en leur faisant comprendre que leur attitude est inadmissible à plus d'un titre. Mais j'hésite. Avec eux les sermons sont inutiles. Rien ne fonctionne, la preuve, ces résultats.
J'aimerais néanmoins faire un retour tonitruant en classe, ferme, définitif, leur faire peur, je ne sais pas. Hors de question qu'ils me gâchent mon inspection ( merci les collègues de me refiler la classe à examen terrible de l'établissement! ).
Aux bêtes d'autorité, que feriez-vous à ma place, pour limiter la casse? Je note qu'en cours ils ne sont pas "agressifs", mais très agités. Mes collègues ont lâché l'affaire. Mais moi je ne peux pas me le permettre. Neutral

J'ai aussi une classe "fumiste" cette année, mais ce sont des 6ème et c'est donc différent. Cela dit, tes élèves semblent avoir le même degré de maturité que les miens! Le principal est venu faire un sermon à 8h le lendemain du conseil de classe (tout rouge il était!), a exclu les 3 rigolos en retard, les a convoqués dans son bureau et leur a fait réciter les leçons. Il prend tous les jours des élèves au hasard pour vérifier le travail et l'étude des leçons. Appel aux parents si le travail n'est pas fait. Tout élève en retard est immédiatement envoyé dans son bureau avec son cartable et la tolérance est au niveau zéro. Je ne sais pas si ça peut marcher avec des plus grands mais chez nous, c'est efficace. Cela dit, le premier interrogé a pris son classeur dans la figure et a averti les autres qu'il valait mieux étudier!

cheers J'adore.

Lilypims
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rupture très douloureuse....

Message par Invité21 le Dim 25 Mar 2012 - 9:15

up

_________________
L'Engénu s'est déniaisé. Mais ne change pas!

Invité21
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rupture très douloureuse....

Message par Celadon le Dim 25 Mar 2012 - 9:19

Ce n'est hélas que comme ça - c'est usant pour tout le monde mais il vaut mieux que la peine soit partagée - qu'ils auront l'ombre de l'idée de rentrer dans le rang de la discipline et de l'apprentissage. C'est de toute façon assez tard pour eux, hélas.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rupture très douloureuse....

Message par Derborence le Dim 25 Mar 2012 - 9:23

Difficile de te donner tes conseils. Si tu ne peux pas compter sur la direction, il te faut donc seule reprendre les choses en main. Même si tu doutes de son efficacité, je crois que tu ne peux pas éviter le sermon à la classe. Rappelle les règles de fonctionnement de ton cours puis sois intransigeante envers les élèves dont le comportement (attitude et travail) est inapproprié. Cela va sans doute te faire perdre du temps pour ton 1er cours, mais c'est du temps de gagné pour la suite. chevalier :boxe: :bangbang:

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne."
Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence

Derborence
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rupture très douloureuse....

Message par Celadon le Dim 25 Mar 2012 - 9:31

L'administration qui mène une politique laxiste ne serait-elle pas la première à s'étonner du fait que 150 000 jeunes sortent sans diplôme ? Se demande-t-elle pourquoi et s'interroge-t-elle sur sa propre responsabilité ?

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rupture très douloureuse....

Message par Invité21 le Dim 25 Mar 2012 - 10:13

Je vais préparer un sermon alors. Ce sera un grand moment. Dans ce lycée, on racole parmi tous les décrocheurs de la région pour remplir des classes qui se vident. En BTS, on mets des lycéens pro. qui ne voulaient pas faire d'études. Avant, je croyais que le bonheur était au lycée, mais après avoir connu celui-là... Rolling Eyes

_________________
L'Engénu s'est déniaisé. Mais ne change pas!

Invité21
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rupture très douloureuse....

Message par sorceress le Dim 25 Mar 2012 - 10:15

Houlà, je me vois mal donner des conseils au sujet de la discipline en cours, ce serait l'hôpital qui se moque de la charité (voir mon post "ambiance délétère et mes commentaires...).
Je ne peux que compatir.

sorceress
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rupture très douloureuse....

Message par Invité21 le Dim 25 Mar 2012 - 10:19

Compatir c'est déjà bien Wink
Je ne sais pas si c'est un problème de discipline, au fond. Ce sont juste des gamins qui ne devraient pas être là. Et quand je vois les métiers qu'ils veulent exercer ( GO club med, DJ), je me Laughing

_________________
L'Engénu s'est déniaisé. Mais ne change pas!

Invité21
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rupture très douloureuse....

Message par sorceress le Dim 25 Mar 2012 - 10:20

Ah, oui quand même.
J'ai des collégiens, c'est plutôt footballeur, médecin (alors que le gamin est nul en maths et ne fiche rien). Certains sont quand même plus réalistes (boulanger, boucher ).

sorceress
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rupture très douloureuse....

Message par Oudemia le Dim 25 Mar 2012 - 10:21

Est-ce que le résultat du bac blanc ne pourrait pas donner une réaction salutaire? On en revient au discours bien senti...
Et même si l'effet n'est pas durable cela pourra suffire pour l'inspection!

Oudemia
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rupture très douloureuse....

Message par Felicie le Dim 25 Mar 2012 - 10:24

Je n'ai pas vraiment de recul pour donner des conseils aussi, mais peut être peux-tu théâtraliser ton intervention, ce sera sans doute plus marquant.

Effectivement sans doute beaucoup d'élèves ne sont pas à leur place, mais surtout n'ont pas envie de faire d'effort. J'en entends quelques uns me dire qu'ils ne peuvent pas faire du travail à la maison car ils n'ont pas internet !!!

Felicie
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rupture très douloureuse....

Message par pandora51 le Dim 25 Mar 2012 - 10:25

Je ne sais pas trop que dire, je suis en collège, je pense que la gestion de la classe est différente en lycée, ça doit être difficile de secouer des "grands".
Alors, bon courage!

pandora51
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rupture très douloureuse....

Message par Invité21 le Dim 25 Mar 2012 - 10:25

Oui, c'est sûr, ils ne vont pas aimer leurs notes. Ils me trouvaient jusque là sévère, mais comme ce n'est pas moi qui les ai corrigés, cela leur prouvera que non. Leur moyenne a même baissé. En revanche, ils vont pester. Un jour que j'expliquais les modalités du bac, l'un m'a crié: "4 heures sur une chaise? S'ils croient que je vais rester 4 heures sur une chaise! Ca va pas?"
Question: on leur a dit que le lycée et le bac c'était QUOI?

Invité21
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rupture très douloureuse....

Message par Armide le Dim 25 Mar 2012 - 10:28

même si la direction ne suit pas sur le long terme ( d'ailleurs en quoi exactement ne suit-elle pas?) ne peux-tu lui parler en entretien de cette classe qui glandouille , mettre en avant tout ce que tu as déjà fait pour mettre les élèves au travail ( qu'on ne te reproche pas d'être incompétente) et ensuite demander au proviseur ou à l'adjoint de venir rendre les copies. Je l'ai fait une année en classant les copies. A mesure qu'il rendait les torchons il est entré dans une telle colère que les gamins s'en sont souvenu. Si tu couples avec un appel ciblé aux parents c'est encore mieux!

Armide
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rupture très douloureuse....

Message par Armide le Dim 25 Mar 2012 - 10:32

l'ENgénu a écrit: Question: on leur a dit que le lycée et le bac c'était QUOI?

si tu savais le nombre d'élèves à qui on refuse le passage en seconde GT ( parce qu'ils ont du mal à rester assis sur une chaise deux heures de suite) et qui l'obtient en appel. Maintenant, ils n'ont même plus besoin d'aller devant la commission d'ailleurs: un entretien avec le CDE et on outrepasse sans difficulté la décision du conseil de classe. Il paraît que c'est parce que dans GT, il y a T et T, c'est "technique".... Rolling Eyes

Armide
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rupture très douloureuse....

Message par Invité21 le Dim 25 Mar 2012 - 10:35

En fait, personne ne dit rien, ne fait rien. J'ai déjà parlé de ces problèmes de travail, on m'a répondu: "Ici, c'est sûr, nos ST sont faibles."
La messe était dite. Je suis la seule de l'équipe à faire des rapports, donc pas de sanctions. La PA me soutient, mais ne peut rien faire si les autres profs ne disent rien, ce qui est toujours le cas.
Les parents sont hostiles, pour la plupart. Ils sont 3 à s'être inscrits pour me voir à la réunion parents/profs.

_________________
L'Engénu s'est déniaisé. Mais ne change pas!

Invité21
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rupture très douloureuse....

Message par Thalia de G le Dim 25 Mar 2012 - 10:42

@Armide a écrit:
l'ENgénu a écrit: Question: on leur a dit que le lycée et le bac c'était QUOI?

si tu savais le nombre d'élèves à qui on refuse le passage en seconde GT ( parce qu'ils ont du mal à rester assis sur une chaise deux heures de suite) et qui l'obtient en appel. Maintenant, ils n'ont même plus besoin d'aller devant la commission d'ailleurs: un entretien avec le CDE et on outrepasse sans difficulté la décision du conseil de classe. Il paraît que c'est parce que dans GT, il y a T et T, c'est "technique".... Rolling Eyes
Je confirme pour avoir été PP de 3e que ce passage en 2nde est devenu une véritable mascarade.

@Armide a écrit:même si la direction ne suit pas sur le long terme (
d'ailleurs en quoi exactement ne suit-elle pas?) ne peux-tu lui parler
en entretien de cette classe qui glandouille , mettre en avant tout ce
que tu as déjà fait pour mettre les élèves au travail ( qu'on ne te
reproche pas d'être incompétente) et ensuite demander au proviseur ou à
l'adjoint de venir rendre les copies. Je l'ai fait une année en classant
les copies. A mesure qu'il rendait les torchons il est entré dans une
telle colère que les gamins s'en sont souvenu. Si tu couples avec un
appel ciblé aux parents c'est encore mieux!
C'est bien comme idée.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rupture très douloureuse....

Message par La Jabotte le Dim 25 Mar 2012 - 11:17

L'ENgénu, mon conseil ne vaut peut-être rien, et c'est risqué juste avant l'inspection, si ça ne marche pas. Mais vu ce que tu décris, je ne suis pas sûre qu'une gueulante façon leçon de morale soit bien utile.
Ils se sont comportés comme des sagouins lors du bac blanc, ils n'en fichent pas une rame, ils ont des taules - et ce n'est pas toi qui les as notés.
Ce qui me vient face à des élèves - quasi étudiants ! - de cet âge, ce serait plutôt la déception silencieuse mais lisible sur le visage assortie d'une sorte de fatalisme indifférent.
Une scène de ce genre :
Ils arrivent pour le premier cours avec toi depuis 5 semaines, tu es dans la salle, tu ne les regardes pas, visage fermé, silence, pas de bonjour, et tu attends le temps qu'il faut pour que le silence se fasse sans que tu interviennes, si ça prend 15 mn, ça prend 15 mn. Tu as évidemment de quoi t'occuper pendant ce temps.
Quand ils commencent à se demander s'ils ne devraient pas la boucler et s'installer, tu te redresses, tu prends ton paquet de copies, et tu fais court :
"Voici vos copies de bac blanc, corrigées par mes collègues. Cela se passe de commentaires. Je vous informe simplement qu'à 18 ans, c'est vous qui construisez votre vie. Nous sommes inspectés tel jour." Tu distribues les copies, tu t'assieds à ton bureau s'ils font du bruit, et s'ils sont refroidis par ton froid glacial et par ton indifférence, tu continues une fois qu'ils ont vu leur note (à toi de choisir : "nous corrigeons" ou "nous passons à... ouvrez vos..."
Et surtout, sans élever la voix.
Il m'arrive même de préciser à mes élèves (je suis en collège), quand ils ne fichent vraiment rien, qu'une chose incroyable a lieu chaque mois : qu'ils bossent ou pas, qu'ils progressent ou pas, je suis payée. Et que c'est leurs parents qui me payent via leurs impôts. Et que je suis certaine que leurs parents sont ravis de me payer en pure perte. Mais bon, face à des quasi adultes, ça pourrait déclencher un tollé.

La Jabotte
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rupture très douloureuse....

Message par Loubdalou le Dim 25 Mar 2012 - 11:30

Mes armes sont inadaptées dans ta situation je pense... Dans un cas pareil, j'appelle les parents et je préviens le PP.
Là... Je préviendrai pôle emploi...

Bon courage !

Loubdalou
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rupture très douloureuse....

Message par Invité21 le Dim 25 Mar 2012 - 11:36

Merci beaucoup pour vos interventions
Pour la mention de mon salaire, c'est risqué. Ici, les parents sont plutôt du style "Les profs sont payés à rien ******". Pour l'indifférence froide, je vais tenter. Ca pourrait fonctionner.
J'espère par ailleurs que les inspecteurs connaissent le profil des classes avec lesquelles ils nous inspectent!
Loubdalou, c'est mesquin, mais...tellement drôle!

Invité21
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rupture très douloureuse....

Message par Ergo le Dim 25 Mar 2012 - 11:39

Normalement, les inspecteurs connaissent le profil (ou le CDE l'indique). Mais de toute façon, tu feras toi-même une description de la classe pour ton inspection! Tu pourras indiquer à ce moment-là "groupe classe très faible, peu motivé. Le travail n'est pas approfondi" (reste "politiquement correct").
Je ne saurais t'aider pour le lycée, mes amies en lycée confrontées à ça n'ont toujours pas trouver de solution (à part virer les élèves de cours, car leur direction laisse faire ça, à défaut de sévir).

Bon courage!

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rupture très douloureuse....

Message par Libé-Ration le Dim 25 Mar 2012 - 11:58

J'ai eu une classe de ST complètement immatures, les mêmes que tu décris, jusqu'au crayon de papier pour le bac blanc !

Alors ce que j'ai fait (et j'avoue j'étais fière de mon invention) :

Lorsqu'ils sont entrés, d'un ton glacial je les ai sommés de se placer le long du mur du fond de la salle. Une fois alignés au fond l'un d'eux a murmuré : "P***in, elle va nous fusiller" et j'ai eu toutes les peines du monde à ne pas éclater de rire, parce qu'en effet, c'était exactement ça.

Bref, je leur intime de sortir leurs affaires de français et leur carnet de correspondance. Ils sont toujours alignés, debout, leurs affaires à la main. Et là, je leur donne les nouvelles règles du jeu, non sans leur faire honte en leur disant que leurs petites soeurs de 3e n'avaient pas besoin que je fasse un pareil cirque avec leur classe (j'avais plusieurs paires de petite soeur en 3e et grand frère en 1è) ; plan de classe, un par table, carnet sur la table. Premier problème, je ramasse le carnet sans rien dire, deuxième, c'est exclusion définitive du cours de français et ILS SE DEM***ENT pour leur bac de français.

Le tout avec beaucoup de solennité, un ton glacial, sans lever la voix, visage fermé (et je me félicitais aussi d'avoir fait du théâtre).
Et puis lentement, je les ai appelés, un par un : "toi, ici, toi, là".

Je dois quand même avouer que j'étais intérieurement surprise que ça marche si bien, connaissant mes grands gaillards, capables de se f**tre sur la gu**le en pleine classe pour une histoire de gomme pas rendue.
Mais grand silence, ils vont à la place attitrée, avec affaires et carnet.

Ce jour-là, je leur rends des devoirs, lamentables. L'un proteste, délégué, "mais mdame..." Je n'admets pas la contradiction, lui rappelle les circonstances du devoir. L'élève ose "vous êtes une menteuse !"
Shocked furieux :boum:
"Ah, je suis une menteuse ? Et bien jeune homme, vous ne voudriez pas apprendre des mensonges pour votre examen dans mon cours ? Parfait, vous pouvez sortir, et ne plus revenir jusqu'à la fin de l'année."

Je fais reconduire le gamin, presque 20 ans, directement chez la PA, avec mot explicatif dans le carnet, et j'ai continué mon cours, toujours le plus froidement du monde.

Ils N'ONT PAS MOUFTE des deux heures de cours ce jour-là, et je peux dire que j'ai eu une paix royale jusqu'à mon congé mater"... En revanche, je n'ai pas cherché à connaître leurs résultats à l'EAF, alors que les 3e justement ont quasiment tous eu leur brevet, et c'était loin d'être gagné.

La grande chance que j'ai eue, c'est que la direction m'a soutenue, et d'ailleurs, cet élève a eu un conseil de discipline peu de temps près, parce qu'il a quand même répondu "lâche-moi, faich...!" à la proviseur qui lui demandit de retirer sa casquette dans les couloirs. Evidemment, je fournissais les cours à la vie scolaire pour que l'élève "travaille" seul...ou pas, mais c'était son problème.

Bref, je te souhaite du courage, parce que c'est lourd, pénible et usant. Frappe un grand coup sur la table, mais froidement, sans trop parler, et en faisant beaucoup d'effets. Exclus si tu peux les perturbateurs, voire demande à la vie sco en avance de les "récupérer" juste avant ton inspection si tu as peur qu'ils ne te la pourrissent.

trefle

Libé-Ration
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum