Article de Laurent Wirth sur le nouveau programme de 1eS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Article de Laurent Wirth sur le nouveau programme de 1eS

Message par Dionysos le Lun 26 Mar 2012 - 18:09

Edit : Pour précision parce que ce n'est peut être pas clair : il s'agit de ma réaction (à chaud) au droit de réponse effectué par Laurent Wirth dans l'Histoire de ce mois ci.

M. Wirth commence ainsi :
"J'affirme que le groupe d'experts, constitué pour moitié de professeurs des lycées et d'université et pour l'autre moitié d'inspecteurs, a travaillé en toute indépendance. il n'a subi aucune pression en ce sens et n'a été aucunement instrumentalisé par le pouvoir politique."
Mouais.
"Un premier projet a été soumis à la consultation des enseignants"
Vous vous rappelez, quand les manuels étaient déjà sous presse ?
"Le programme a été approuvé à une nette majorité par le Conseil Supérieur de l'Education".
Des gens très compétents et qui voient tout à fait à quoi ressemble un élève de 1e d'un lycée lambda.M. Wirth a été prof en CPGE a H -IV. Grand bien lui fasse, mais si il s'imagine que mes élèves - élèves forts sympathiques au demeurant - peuvent "ingurgiter" la somme faramineuse de connaissances qu'on leur demanderait de maîtriser si chacun des thèmes de ce programme grandement imbitable - notamment dans son ahurissante partie géographique- était approfondi à sa juste valeur, il se fourre le doigt dans l’œil.
Laurent Wirth nous explique que l'aspect compassionnel "n'est pas écrit dans le programme" - il ne manquerait plus que cela. Que l'on parle bien des grands dirigeants ; effectivement, on a du évoquer De Gaulle, une fois, au cours d'une heure. Quant à Trotski, je ne sais pas pour vous, mais moi j'ai déjà du leur rappeler qui était Staline, alors Trotski, ils savent vaguement qui c'est.
Dès lors quant on rentre dans "faire mesurer la distance entre histoire et mémoire", un truc que l'on doit aborder normalement en L1, je n'ai qu'une envie : expédier mon tas de bacs blanc par recommandé à M. Wirth, en lui expliquant qu'il s'agit là de bons élèves d'un lycée privé, et que l'on ne saurait leur reprocher dans une trop grande mesure la vacuité, le manque de profondeur et d'analyse vu la vitesse grand V avec laquelle on traite chacune des partie du programme.
Enfin, M. Wirth nous dit, qu'en somme si un tel programme a été fait, c'est à cause de la modification des horaires en terminale, et que comme on ne pouvait pas faire en un an ce que l'on faisait en deux, voilà, on a pondu ça : "il fallait éviter l'accumulation factuelle". N'aurait-il pas été dès lors plus sain de s'insurger plus efficacement contre la disparition de l'Histoire en Terminale ?
Puis, Monsieur Wirth nous dit que la chronologie n'est pas absente - effectivement, nous ne faisons que d'incessants retour en arrière, saucissonnant l'histoire pour empêcher toute lecture globale qui, a mon sens, doit être la base avant, justement de pouvoir aller par thématiques approfondies - et que le professeur peut s'appuyer.... sur les repères de troisième. A partir de là, je n'ai simplement plus envie de lire l'article de M. Wirth, qui ne se contente pas d'être aussi éloigné de la réalité que Warren Buffet d'un SMICard, je lui proposerai juste une petite séance de correction des repères chronologique au brevet, ou bien une petite séance de rappel des grandes étapes chronologiques avec des Première "lambda".
Je passe sur le couplet qui vise à informer les lycéens de la démarche de construction de l'Histoire, pour m'attarder sur le "malaise des enseignants" - que M. Wirth semble contester en le mettant entre guillemets. Pour lui, il ne viendrait pas, comme l'affirme A. Wieworka d'une tendance du programme à la "communion dans les douleurs du passé", mais "d'une inquiétude liée au télescopage d'un nouveau programme, impliquant une approche innovante, et d'une épreuve anticipée nouvelle du baccalauréat". Autrement dit, si nous trouvons, en grande majorité, que ce programme est un non-sens, c'est tout simplement parce que nous sommes incapables d'être innovants, et que nous avons peur d'une nouvelle épreuve. Circulez, y a rien à voir.
Enfin, ce merveilleux programme permettrait donc aux lycéens d'accéder aux principales "clefs de compréhension de l'Histoire du monde contemporain".
Comment, monsieur Wirth, avoir ces clefs sans repères précis et cadrés ?
Comment expliquez-vous, monsieur Wirth, que la plupart des enseignants que je connais aient un mois à un mois et demi de retard et ne feront sans doute pas tout le programme, ou de manière bâclée ?
Pensez-vous réellement, que ayant à former les élèves au croquis, au schéma, et à la composition, nous, puissions en plus faire en sorte que les élèves soient "conscients du renouvellement scientifiques de la discipline" ? Est-ce là même notre rôle ?


Dernière édition par Dionysos le Lun 26 Mar 2012 - 22:31, édité 1 fois

Dionysos
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Laurent Wirth sur le nouveau programme de 1eS

Message par Condorcet le Lun 26 Mar 2012 - 18:41

Il s'agit de la lettre d'Annette Wieviorka ? Mais quels sont les arguments avancés par Laurent Wirth pour lui répondre ?

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Laurent Wirth sur le nouveau programme de 1eS

Message par Dionysos le Lun 26 Mar 2012 - 19:12

- le programme n'enferme pas les élèves dans uen démarche mémorielle
- il a été conçu dans un cadre nouveau (volumes horaires)
- l'approche par thème ne signifie pas l'ignorance de la chronologie
- un programme de lycée doit être ouvert aux avancées de la recherche historique.

_________________
"We're all in the gutter, but some of us are looking at the stars". O.Wilde.

Dionysos
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Laurent Wirth sur le nouveau programme de 1eS

Message par kalliste54 le Lun 26 Mar 2012 - 19:18

ça fait peur de voir comme certains "grands pontes" sont déconnectés des réalités scolaires...il faudrait leur faire faire un petit stage ds nos lycées de temps en temps ...
Rolling Eyes


Dernière édition par kalliste54 le Lun 26 Mar 2012 - 19:59, édité 1 fois

kalliste54
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Laurent Wirth sur le nouveau programme de 1eS

Message par Condorcet le Lun 26 Mar 2012 - 19:37

Merci, Dionysos ! topela
Je suis complètement d'accord avec toi, kalliste54 !

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Laurent Wirth sur le nouveau programme de 1eS

Message par Dionysos le Lun 26 Mar 2012 - 22:15

Personne d'autre n'a lu cet article ?

_________________
"We're all in the gutter, but some of us are looking at the stars". O.Wilde.

Dionysos
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum