Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Etymologie du mot problématique.

par User5899 le Ven 06 Avr 2012, 01:11
@nlm76 a écrit:Ça ne te va pas Cripure, de tels emberlificotages. Et "commentaire", ce n'est pas un mot galvaudé ? Et "explication" ? Pourquoi pas explicatique ?
Et puis pourquoi pas complément non-essentiel pour complément circonstanciel ? Et puis pourquoi pas aposiopèse pour "points de suspension" ? Et pourquoi pas diégèse narrativisée plutôt que l'éculé "roman" ? Et pourquoi pas "futur 2 de l'indicatif antérieur" pour "futur antérieur" ?
Et pourquoi pas conditionnel de l'indicatique ? :shock: :shock: :shock:
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Etymologie du mot problématique.

par User5899 le Ven 06 Avr 2012, 01:13
@Clarinette a écrit:Et que dire du "parking"... ou du "smoking" ? :shock:
"J'ai fait du jogging. J'ai fait du karting. J'ai fait du trekking. Je m'emmerding toujours autant" (Reiser, 70's...).
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Etymologie du mot problématique.

par User5899 le Ven 06 Avr 2012, 01:14
@nlm76 a écrit:"tennisman", c'est drôle ; "problématique", c'est sordide.
Pourquoi "sordide" ? C'est problématique ! Smile
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Etymologie du mot problématique.

par User5899 le Ven 06 Avr 2012, 01:15
xphrog a écrit:oui, en effet. scolairement angle = thesis statement. J'ai jamais trop pigé cela non plus boulet
Sauf qu'en français, la thesis statement, c'est la conclusion, là où l'on pose la thèse. Le problème est la question à laquelle répond la conclusion.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Etymologie du mot problématique.

par JPhMM le Ven 06 Avr 2012, 07:34
@nlm76 a écrit:Non, là n'est pas ma question : à quoi bon "problématique" quand on a "problème" ?
Parce qu'un problème demande une solution, pas la problématique.
Est problématique ce qui peut se soutenir positivement ou négativement.

Ainsi, par exemple, d'un problème on n'attend pas une thèse-antithèse-synthèse, on n'attend qu'il soit résolu. Alors qu'étudier une problématique demanderait sa soutenance positive, sa soutenance négative et le fruit de cette réflexion, qui ne saurait être, en général, une résolution — souvent, elle est impossible dans une problématique.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
yphrog
Grand sage

Re: Etymologie du mot problématique.

par yphrog le Ven 06 Avr 2012, 08:22
@JPhMM a écrit: thèse-antithèse-[****]aise,

cheers

_________________
ok

avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: Etymologie du mot problématique.

par Marie Laetitia le Ven 06 Avr 2012, 09:06
@JPhMM a écrit:
@nlm76 a écrit:Non, là n'est pas ma question : à quoi bon "problématique" quand on a "problème" ?
Parce qu'un problème demande une solution, pas la problématique.
Est problématique ce qui peut se soutenir positivement ou négativement.

Ainsi, par exemple, d'un problème on n'attend pas une thèse-antithèse-synthèse, on n'attend qu'il soit résolu. Alors qu'étudier une problématique demanderait sa soutenance positive, sa soutenance négative et le fruit de cette réflexion, qui ne saurait être, en général, une résolution — souvent, elle est impossible dans une problématique.

bah. En histoire on parle de problématique en dissertation et tu ferrais bondir n'importe quel historien en lui disant qu'un plan de dissert se compose d'une thèse, d'une anti-thèse et d'une synthèse Suspect affraid

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Etymologie du mot problématique.

par JPhMM le Ven 06 Avr 2012, 09:07
@Marie Laetitia a écrit:
@JPhMM a écrit:
@nlm76 a écrit:Non, là n'est pas ma question : à quoi bon "problématique" quand on a "problème" ?
Parce qu'un problème demande une solution, pas la problématique.
Est problématique ce qui peut se soutenir positivement ou négativement.

Ainsi, par exemple, d'un problème on n'attend pas une thèse-antithèse-synthèse, on n'attend qu'il soit résolu. Alors qu'étudier une problématique demanderait sa soutenance positive, sa soutenance négative et le fruit de cette réflexion, qui ne saurait être, en général, une résolution — souvent, elle est impossible dans une problématique.

bah. En histoire on parle de problématique en dissertation et tu ferrais bondir n'importe quel historien en lui disant qu'un plan de dissert se compose d'une thèse, d'une anti-thèse et d'une synthèse Suspect affraid
D'où mon "par exemple".

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Etymologie du mot problématique.

par User5899 le Ven 06 Avr 2012, 10:47
@Marie Laetitia a écrit:
@JPhMM a écrit:
@nlm76 a écrit:Non, là n'est pas ma question : à quoi bon "problématique" quand on a "problème" ?
Parce qu'un problème demande une solution, pas la problématique.
Est problématique ce qui peut se soutenir positivement ou négativement.

Ainsi, par exemple, d'un problème on n'attend pas une thèse-antithèse-synthèse, on n'attend qu'il soit résolu. Alors qu'étudier une problématique demanderait sa soutenance positive, sa soutenance négative et le fruit de cette réflexion, qui ne saurait être, en général, une résolution — souvent, elle est impossible dans une problématique.

bah. En histoire on parle de problématique en dissertation et tu ferrais bondir n'importe quel historien en lui disant qu'un plan de dissert se compose d'une thèse, d'une anti-thèse et d'une synthèse Suspect affraid
C'est d'ailleurs bien la preuve qu'il ne saurait exister de dissertation historique diable
avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: Etymologie du mot problématique.

par Marie Laetitia le Ven 06 Avr 2012, 11:04
@JPhMM a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:
@JPhMM a écrit:
@nlm76 a écrit:Non, là n'est pas ma question : à quoi bon "problématique" quand on a "problème" ?
Parce qu'un problème demande une solution, pas la problématique.
Est problématique ce qui peut se soutenir positivement ou négativement.

Ainsi, par exemple, d'un problème on n'attend pas une thèse-antithèse-synthèse, on n'attend qu'il soit résolu. Alors qu'étudier une problématique demanderait sa soutenance positive, sa soutenance négative et le fruit de cette réflexion, qui ne saurait être, en général, une résolution — souvent, elle est impossible dans une problématique.

bah. En histoire on parle de problématique en dissertation et tu ferrais bondir n'importe quel historien en lui disant qu'un plan de dissert se compose d'une thèse, d'une anti-thèse et d'une synthèse Suspect affraid
D'où mon "par exemple".

il va falloir que tu m'expliques...

Cripure a écrit:C'est d'ailleurs bien la preuve qu'il ne saurait exister de dissertation historique diable

*chiquenaude*


_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Etymologie du mot problématique.

par Lefteris le Ven 06 Avr 2012, 19:03
Je propose de remplacer ce mot qui ne fait pas l'unanimité par celui de "problémitude" . :Gné:

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
Clarinette
Guide spirituel

Re: Etymologie du mot problématique.

par Clarinette le Ven 06 Avr 2012, 21:36
veneration aai yesyes
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Etymologie du mot problématique.

par User5899 le Ven 06 Avr 2012, 22:39
@Marie Laetitia a écrit:
Cripure a écrit:C'est d'ailleurs bien la preuve qu'il ne saurait exister de dissertation historique diable
*chiquenaude*
avatar
nlm76
Esprit éclairé

Re: Etymologie du mot problématique.

par nlm76 le Ven 06 Avr 2012, 22:44
J'ai bien ri.
Mais revenons à ce que dit JPhMml.
Je n'y comprends rien.
Conclusion provisoire : je continue à dire aux élèves "Vous posez le problème dans l'introduction, et vous y répondez tout au long de votre devoir, que vous résumerez dans votre conclusion".
Même, de plus en plus je dis "la question". Et pour la paraphrase, le verbiage jargonnant, j'indique : HS/ vous ne répondez pas à la question posée.

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
Hermione0908
Modérateur

Re: Etymologie du mot problématique.

par Hermione0908 le Ven 06 Avr 2012, 23:57
xphrog a écrit:
@JPhMM a écrit: thèse-antithèse-[****]aise,

cheers

Ma prof de français en seconde appelait ça le plan "oui/non/m***e".

(c'est la même prof qui nous a appris la signification des trois B...)

_________________
Certaines rubriques de Neoprofs.org sont en accès restreint.
Pour en savoir plus, c'est par ici : http://www.neoprofs.org/t48247-topics-en-acces-restreint-forum-accessible-uniquement-sur-demande-edition-2018
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Etymologie du mot problématique.

par User5899 le Sam 07 Avr 2012, 00:25
@nlm76 a écrit:J'ai bien ri.
Mais revenons à ce que dit JPhMml.
Je n'y comprends rien.
Conclusion provisoire : je continue à dire aux élèves "Vous posez le problème dans l'introduction, et vous y répondez tout au long de votre devoir, que vous résumerez dans votre conclusion".
Même, de plus en plus je dis "la question". Et pour la paraphrase, le verbiage jargonnant, j'indique : HS/ vous ne répondez pas à la question posée.
Oui, voilà, nous sommes bien d'accord. En fait, on parlait surtout de bien poser un problème lorsque le sujet ne pose pas lui-même une question. En philo, à Ulm, j'ai eu "Voir.". Bon, ben, il faut quand même tenir 6 heures... pale pale pale
avatar
John
Médiateur

Re: Etymologie du mot problématique.

par John le Sam 07 Avr 2012, 00:39
Mais revenons à ce que dit JPhMml.
Heu...

En philo, à Ulm, j'ai eu "Voir.". Bon, ben, il faut quand même tenir 6 heures...
Fastoche.
1) Anatomie de l'oeil, de la cornée au nerf optique.
2) Voies visuelles et organisation rétinotopique du cortex strié : le nerf optique entre la macula et les corps grenouillés latéraux.
3) La lumière : onde ou particule ?
4) Un phénomène physico-chimique complexe et ses interprétations : la couleur (Newton, Goethe, Pastoureau).

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Etymologie du mot problématique.

par User5899 le Sam 07 Avr 2012, 01:05
@John a écrit:
Mais revenons à ce que dit JPhMml.
Heu...

En philo, à Ulm, j'ai eu "Voir.". Bon, ben, il faut quand même tenir 6 heures...
Fastoche.
1) Anatomie de l'oeil, de la cornée au nerf optique.
2) Voies visuelles et organisation rétinotopique du cortex strié : le nerf optique entre la macula et les corps grenouillés latéraux.
3) La lumière : onde ou particule ?
4) Un phénomène physico-chimique complexe et ses interprétations : la couleur (Newton, Goethe, Pastoureau).
Je trouve aussi que revisiter ses anciens sujets trente ans plus tard (enfin, trente ans pour moi, bien sûr Smile), ça fait du bien Very Happy
avatar
Condorcet
Oracle

Re: Etymologie du mot problématique.

par Condorcet le Sam 07 Avr 2012, 02:31
Cripure a écrit:
@John a écrit:
Mais revenons à ce que dit JPhMml.
Heu...

En philo, à Ulm, j'ai eu "Voir.". Bon, ben, il faut quand même tenir 6 heures...
Fastoche.
1) Anatomie de l'oeil, de la cornée au nerf optique.
2) Voies visuelles et organisation rétinotopique du cortex strié : le nerf optique entre la macula et les corps grenouillés latéraux.
3) La lumière : onde ou particule ?
4) Un phénomène physico-chimique complexe et ses interprétations : la couleur (Newton, Goethe, Pastoureau).
Je trouve aussi que revisiter ses anciens sujets trente ans plus tard (enfin, trente ans pour moi, bien sûr Smile), ça fait du bien Very Happy

I/ Le regard de l'artiste : traduire et transfigurer le réel.
II/ Le regard de l'administrateur : contraindre l'espace et gouverner les hommes.
III/ Le regard de l'historien : rendre compte de la distorsion chronologique et des silences de l'archive

Razz Embarassed
yphrog
Grand sage

Re: Etymologie du mot problématique.

par yphrog le Sam 07 Avr 2012, 03:14
Passons à l'ouïe, affraid j'entends un laser qui s'aguise, et des voix occitanes!

:aaa:

Spoiler:
Gogz! maGogz!


Dernière édition par xphrog le Sam 07 Avr 2012, 05:03, édité 5 fois (Raison : because I'm pathetic really. xP)

_________________
ok

yphrog
Grand sage

Re: Etymologie du mot problématique.

par yphrog le Sam 07 Avr 2012, 03:54
@Hermione0908 a écrit:
xphrog a écrit:
@JPhMM a écrit: thèse-antithèse-[****]aise,

cheers

Ma prof de français en seconde appelait ça le plan "oui/non/m***e".

(c'est la même prof qui nous a appris la signification des trois B...)

Birds, bees & batteries not included?

*Je connais pas les 3 B. Sad
*Et le + / - / !? elle en a dit du bien, la prof?

_________________
ok

avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: Etymologie du mot problématique.

par Iphigénie le Sam 07 Avr 2012, 08:10
Cripure a écrit:
@John a écrit:
Mais revenons à ce que dit JPhMml.
Heu...

En philo, à Ulm, j'ai eu "Voir.". Bon, ben, il faut quand même tenir 6 heures...
Fastoche.
1) Anatomie de l'oeil, de la cornée au nerf optique.
2) Voies visuelles et organisation rétinotopique du cortex strié : le nerf optique entre la macula et les corps grenouillés latéraux.
3) La lumière : onde ou particule ?
4) Un phénomène physico-chimique complexe et ses interprétations : la couleur (Newton, Goethe, Pastoureau).
Je trouve aussi que revisiter ses anciens sujets trente ans plus tard (enfin, trente ans pour moi, bien sûr Smile), ça fait du bien Very Happy

bon, alors moi j'ai eu:"le concept" (à l'oral- et c'était Jean Brun au jury...-): je n'ai toujours pas revisité: si ça vous tente..... Laughing
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Etymologie du mot problématique.

par User5899 le Sam 07 Avr 2012, 10:41
@condorcet a écrit:
Cripure a écrit:
@John a écrit:
Mais revenons à ce que dit JPhMml.
Heu...

En philo, à Ulm, j'ai eu "Voir.". Bon, ben, il faut quand même tenir 6 heures...
Fastoche.
1) Anatomie de l'oeil, de la cornée au nerf optique.
2) Voies visuelles et organisation rétinotopique du cortex strié : le nerf optique entre la macula et les corps grenouillés latéraux.
3) La lumière : onde ou particule ?
4) Un phénomène physico-chimique complexe et ses interprétations : la couleur (Newton, Goethe, Pastoureau).
Je trouve aussi que revisiter ses anciens sujets trente ans plus tard (enfin, trente ans pour moi, bien sûr Smile), ça fait du bien Very Happy

I/ Le regard de l'artiste : traduire et transfigurer le réel.
II/ Le regard de l'administrateur : contraindre l'espace et gouverner les hommes.
III/ Le regard de l'historien : rendre compte de la distorsion chronologique et des silences de l'archive

Razz Embarassed
Mais voir, est-ce regarder ? Vous avez six heures.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Etymologie du mot problématique.

par User5899 le Sam 07 Avr 2012, 10:42
@iphigénie a écrit:
Cripure a écrit:
@John a écrit:
Mais revenons à ce que dit JPhMml.
Heu...

En philo, à Ulm, j'ai eu "Voir.". Bon, ben, il faut quand même tenir 6 heures...
Fastoche.
1) Anatomie de l'oeil, de la cornée au nerf optique.
2) Voies visuelles et organisation rétinotopique du cortex strié : le nerf optique entre la macula et les corps grenouillés latéraux.
3) La lumière : onde ou particule ?
4) Un phénomène physico-chimique complexe et ses interprétations : la couleur (Newton, Goethe, Pastoureau).
Je trouve aussi que revisiter ses anciens sujets trente ans plus tard (enfin, trente ans pour moi, bien sûr Smile), ça fait du bien Very Happy

bon, alors moi j'ai eu:"le concept" (à l'oral- et c'était Jean Brun au jury...-): je n'ai toujours pas revisité: si ça vous tente..... Laughing
Non. Depuis mon "Peut-on prévoir l'avenir ?", j'ai obtenu le divorce Wink
Invité23
Neoprof expérimenté

Re: Etymologie du mot problématique.

par Invité23 le Sam 07 Avr 2012, 10:44
@Clarinette a écrit:Je ne sais pas comment ce mot a été introduit dans la langue française, mais je suis assez agacée de l'entendre employé à toutes les sauces comme un synonyme de "problème".

J'édite après avoir lu ta dernière réponse : justement parce que "problème" et "problématique" ne sont pas synonymes.

Dieu que ça m'agace aussi !!
avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: Etymologie du mot problématique.

par Marie Laetitia le Sam 07 Avr 2012, 11:02
@Hermione0908 a écrit:
xphrog a écrit:
@JPhMM a écrit: thèse-antithèse-[****]aise,

cheers

Ma prof de français en seconde appelait ça le plan "oui/non/m***e".

(c'est la même prof qui nous a appris la signification des trois B...)

Laughing ah j'adore ça !

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...
Contenu sponsorisé

Re: Etymologie du mot problématique.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum