V. Peillon, la FCPE et l'Humanité dénoncent la mort du collège unique.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: V. Peillon, la FCPE et l'Humanité dénoncent la mort du collège unique.

Message par Celeborn le Dim 8 Avr 2012 - 10:22

cath5660 a écrit:
@neomath a écrit:
@Celeborn a écrit:Demandez à côté de chez nous aux gens des métiers du bâtiment : ils recrutent mais ne trouvent personne…
Il ne trouvent personne parce que le secteur est gangrené par les donneurs d'ordre qui imposent aux sous-traitants des prix intenables. Sauf à faire travailler au black des semi esclaves venus des pays de l'est. Du coup les salaires sont minables, les conditions de travail désastreuses et, logiquement, aucun jeune ne veut y aller.

Pas forcément.
Le maçon qui construisait une maison derrière chez moi cherchait à embaucher, mais ne trouvait personne.
Salaire: 1800 euros nets.

Merci de confirmer que la caricature, ça va bien un moment, mais que ça reste de la caricature.

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: V. Peillon, la FCPE et l'Humanité dénoncent la mort du collège unique.

Message par Avatar des Abysses le Dim 8 Avr 2012 - 19:09

@Celeborn a écrit:
cath5660 a écrit:
@neomath a écrit:
@Celeborn a écrit:Demandez à côté de chez nous aux gens des métiers du bâtiment : ils recrutent mais ne trouvent personne…
Il ne trouvent personne parce que le secteur est gangrené par les donneurs d'ordre qui imposent aux sous-traitants des prix intenables. Sauf à faire travailler au black des semi esclaves venus des pays de l'est. Du coup les salaires sont minables, les conditions de travail désastreuses et, logiquement, aucun jeune ne veut y aller.

Pas forcément.
Le maçon qui construisait une maison derrière chez moi cherchait à embaucher, mais ne trouvait personne.
Salaire: 1800 euros nets.

Merci de confirmer que la caricature, ça va bien un moment, mais que ça reste de la caricature.

Cela signifie juste que 1800 euros ce n'est pas assez payé pour ce job...

Dommage que les élèves pénibles ne soient pas séparés plus tôt de ceux qui sont sérieux et qui veulent travailler. On pourrait ainsi les remettre dans le "droit chemin" et leur éviter de perdre leur temps et de faire perdre leur temps aux autres.


_________________
Il y a 10 catégories de personnes ceux qui connaissent le binaire ... et les autres.
N'écoutez pas les bruits du monde, mais le silence de l'âme. ( JCVD )

Avatar des Abysses
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: V. Peillon, la FCPE et l'Humanité dénoncent la mort du collège unique.

Message par Cath le Dim 8 Avr 2012 - 19:25

Ah bon.
Maçon, ce n'est pas le bagne, non plus.
Et au black, c'est plutôt 3000.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: V. Peillon, la FCPE et l'Humanité dénoncent la mort du collège unique.

Message par Jacq le Dim 8 Avr 2012 - 19:36

@Lefteris a écrit:
@John a écrit:
Fin discrète du collège unique

L’UMP peut jubiler : la circulaire de rentrée ouvre la voie à la différenciation des parcours et à un retour du palier d’orientation en fin de 5e.

Pourquoi se gêner ? À un mois de l’élection présidentielle, la circulaire de rentrée, publiée au Bulletin officiel du 29 mars, organise en toute discrétion la fin du collège unique ! Le texte, qui a la tonalité d’un tract de l’UMP, propose ainsi d’« ouvrir la voie à un collège des intelligences multiples qui propose différents parcours ».

En clair, la circulaire annonce officiellement que les classes de 3e « découverte professionnelle-six heures » (DP6) deviennent « des classes préparatoires aux formations professionnelles ». Plus grave encore, le texte explique également que « les nouvelles formes variées d’alternance proposées dès la classe de 4e donnent aux établissements toute la souplesse nécessaire pour répondre aux besoins de certains de leurs élèves et ainsi personnaliser leurs parcours ». Le tout est complété par la généralisation d’une évaluation en fin de 5e, portant sur le français et les maths, qui annonce le retour d’un palier d’orientation.

« Ces décisions signent la fin programmée du collège unique et le retour, sous des appellations nouvelles, à des classes supprimées à juste titre il y a plus de vingt ans car elles étaient devenues des filières d’exclusion », a dénoncé Vincent Peillon, chargé de l’éducation dans l’équipe de François Hollande. La FCPE s’est également dite « particulièrement choquée » par le contenu de la circulaire qui constitue, selon elle, « un véritable projet de politique éducative, sans avoir jamais fait l’objet d’aucune concertation ». Ce n’est 
pas le genre de la maison sarkozienne.

L. M.
Que l'on mette un terme à l'aberration et au scandale du collège unique, qui devient une garderie sauf pour les débrouillards, qui fait par contrecoup baisser le niveau des lycées, soit. Mais il faut proposer autre chose d'équivalent , comme une anticipation du lycée professionnel, avec des passerelles. Ce qui n'est pas fait car l'objectif n'est pas de préparer l'avenir des élèves, mais de coûter moins cher, et au passage de satisfaire le patronat.
Casser sans rien mettre de valable à la place est la politique. Comme pour les IUFM, que peu ont pleuré à juste titre, mais dont la disparition n'a été remplacée par rien en termes de formation, et a amené la situation que l'on connaît.

Tout à fait. Sachant que l'UMP n'a qu'un objectif : apprentissage et alternance, et donc : supprimer encore et encore les postes des enseignants.... et dire qu'il y en a qui soutiennent voire demandent cela, y compris chez les profs (désolé, je n'ai pas lu l'ensemble de la discussion, car c'est weekend-vacances vache , et l'heure de l'apéro yesyes ).

Jacq

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum