L'évaluation des enseignants par leurs élèves

Page 5 sur 11 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants par leurs élèves

Message par User5899 le Lun 9 Avr 2012 - 19:15

@Aevin a écrit:On en a parlé dans différent fils. Différents pays ont commencé à faire évaluer les enseignants par leurs élèves. Sur arte, le Blogueur en avait parlé dans son émission sur les inspections et avait donné comme exemple le Land de Brandebourg. Sur ce site on trouve des exemples (tous en allemand, si qqn a envie de les traduire ... ;-) ) : Site d'évaluation en Allemagne (en allemand). Une assistante de langue m'a confirmé que dans certains Länder c'était obligatoire.

Personnellement, je trouve cette idée plutôt intéressante, car cela nous permet de voir comment les élèves nous perçoivent, et j'aimerais bien connaître votre avis sur ce sujet (pour et contre). Very Happy
J'ai gagné mon pari avec un néo Smile Elle ne me croyait pas quand je lui ai dit que vous finiriez par proposer un topic sur ça yesyes yesyes
Ben je vais vous surprendre : je suis contre. Par principe. A cause des dérives. Mais je vous rassure : si ça passe, un truc pareil, on lira des magazines de foot en classe, parce que je veux être bien classé. Moi aussi, j'en ai marre de ne pas être démago.
Faire évaluer celui qui bosse par ceux qui n'ont pas fini les travaux, c'est n'importe quoi. Mais bon, ça titille tous ceux qui, ne fichant plus rien en cours depuis lurette, auront à coeur de se chercher une légitimité autre qu'universitaire, c'est bien compréhensible. Quand on passe son temps à faire zapper des élèves entre trois c o nneries sur écran, il faut bien que quelqu'un valide...
Voilà Very Happy

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants par leurs élèves

Message par Avril69 le Lun 9 Avr 2012 - 19:15

Je ne pense pas qu'il s'agisse d'un questionnaire qui a été posé au niveau du Land mais peut-être plutôt d'une initiative individuelle ou au niveau d'une école.

En revanche, le Land de Brandebourg est sur la sellette actuellement car ils sont à la 13ème place sur 16. Il est donc normal qu'ils se posent beaucoup de questions:
http://www.insm-bildungsmonitor.de/2011_best_brandenburg.html

Avril69
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants par leurs élèves

Message par Invité le Lun 9 Avr 2012 - 19:19

@ thaliane:
Mais je ne comprends toujours pas: exprimé comme cela, cela implique encore un choix restreint, alors que le coeur de notre boulot, c'est quand même de chercher des idées, créer, à partir de matériaux que l'on va chercher nous-mêmes. Les guides, non merci! Il n'y a pas besoin d'être spécialiste pointu en questionnaire pour avoir un feedback qui serve à quelque chose: nous sommes les mieux placés pour savoir comment nous adresser à nos élèves, y compris pour les questionner: a priori, nous sommes aussi chargés d'évaluer leurs connaissances, donc poser des questions claires, normalement, nous maîtrisons.


Dernière édition par holderfar le Lun 9 Avr 2012 - 19:21, édité 1 fois (Raison : affreuse coquille)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants par leurs élèves

Message par User5899 le Lun 9 Avr 2012 - 19:20

@thaliane a écrit:
holderfar a écrit:
Je pense que personne n'a à s'immiscer dans cette démarche en dehors de l'enseignant volontaire: à la limite, il peut s'appuyer sur des modèles proposés par des spécialistes de l'éducation, mais lui seul est à même de décider quel type de questionnaire sera adapté à sa classe et à ses objectifs, ce qui implique de le retravailler, voire de le monter entièrement.

Oui nous sommes d'accord : élaboration de modèles (en collaboration entre spécialistes de l'éducation et spécialistes des questionnaires. Et il y en a sans doute au sein de l'EN), mise à disposition des différents modèles avec plusieurs variantes aux enseignants pour qu'ils choisissent celui adapté à sa classe et ses objectifs. Et "guide" pour le retravailler si nécessaire.
Occupez-vous de votre marketing, on a autre chose à faire que des réunions supplémentaires pour ce genre de sornettes, et je reste poli. On supporte vos gosses, parfois on lutte pied à pied avec l'absence d'éducation que le fric de leurs parents leur a donnée (enfant-roi), on corrige leurs copies avec sérieux et rapidité, ça suffit bien comme ça. Ou alors, évaluons aussi les parents d'élèves, et modulons les allocs en fonction des comportements des petites merveilles pourries at home.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants par leurs élèves

Message par lilith888 le Lun 9 Avr 2012 - 19:20

bounce merci de rappeler les évidences holdefar, certains ont tendance ici à trop les oublier

lilith888
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants par leurs élèves

Message par Anaxagore le Lun 9 Avr 2012 - 19:23

Cripure a écrit:
@Aevin a écrit:On en a parlé dans différent fils. Différents pays ont commencé à faire évaluer les enseignants par leurs élèves. Sur arte, le Blogueur en avait parlé dans son émission sur les inspections et avait donné comme exemple le Land de Brandebourg. Sur ce site on trouve des exemples (tous en allemand, si qqn a envie de les traduire ... ;-) ) : Site d'évaluation en Allemagne (en allemand). Une assistante de langue m'a confirmé que dans certains Länder c'était obligatoire.

Personnellement, je trouve cette idée plutôt intéressante, car cela nous permet de voir comment les élèves nous perçoivent, et j'aimerais bien connaître votre avis sur ce sujet (pour et contre). Very Happy
J'ai gagné mon pari avec un néo Smile Elle ne me croyait pas quand je lui ai dit que vous finiriez par proposer un topic sur ça yesyes yesyes
Ben je vais vous surprendre : je suis contre. Par principe. A cause des dérives. Mais je vous rassure : si ça passe, un truc pareil, on lira des magazines de foot en classe, parce que je veux être bien classé. Moi aussi, j'en ai marre de ne pas être démago.
Faire évaluer celui qui bosse par ceux qui n'ont pas fini les travaux, c'est n'importe quoi. Mais bon, ça titille tous ceux qui, ne fichant plus rien en cours depuis lurette, auront à coeur de se chercher une légitimité autre qu'universitaire, c'est bien compréhensible. Quand on passe son temps à faire zapper des élèves entre trois c o nneries sur écran, il faut bien que quelqu'un valide...
Voilà Very Happy

Ce n'est pas directement le sujet, cependant...le parallèle me fait sourire.

http://bonnetdane.midiblogs.com/archive/2011/10/22/sejours-linguistiques.html


_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants par leurs élèves

Message par Thalia de G le Lun 9 Avr 2012 - 19:23

Cripure a écrit:
@thaliane a écrit:
holderfar a écrit:
Je pense que personne n'a à s'immiscer dans cette démarche en dehors de l'enseignant volontaire: à la limite, il peut s'appuyer sur des modèles proposés par des spécialistes de l'éducation, mais lui seul est à même de décider quel type de questionnaire sera adapté à sa classe et à ses objectifs, ce qui implique de le retravailler, voire de le monter entièrement.

Oui nous sommes d'accord : élaboration de modèles (en collaboration entre spécialistes de l'éducation et spécialistes des questionnaires. Et il y en a sans doute au sein de l'EN), mise à disposition des différents modèles avec plusieurs variantes aux enseignants pour qu'ils choisissent celui adapté à sa classe et ses objectifs. Et "guide" pour le retravailler si nécessaire.
Occupez-vous de votre marketing, on a autre chose à faire que des réunions supplémentaires pour ce genre de sornettes, et je reste poli. On supporte vos gosses, parfois on lutte pied à pied avec l'absence d'éducation que le fric de leurs parents leur a donnée (enfant-roi), on corrige leurs copies avec sérieux et rapidité, ça suffit bien comme ça. Ou alors, évaluons aussi les parents d'élèves, et modulons les allocs en fonction des comportements des petites merveilles pourries at home.
Zut,vous m'avez grillée ! bounce

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants par leurs élèves

Message par Invité le Lun 9 Avr 2012 - 19:23

merci de rappeler les évidences holdefar, certains ont tendance ici à trop les oublier
Je pense surtout que quand on n'enseigne pas, on a du mal à se rendre compte que ce qui paraît être un détail est en fait capital.
C'est ce que j'assimile péniblement pendant cette année de stage bien pourrie. Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants par leurs élèves

Message par thaliane le Lun 9 Avr 2012 - 19:24

@Presse-Purée : je comprends tout à fait vos réticences. Et l'exemple de ce qui se passe encore dans des entreprises de service public ou la FPH (mais aussi pour la FT dans certaines collectivités) est effectivement déplorable.

Je pense que je ne mets pas tout à fait la même signification que vous derrière le mot "management" (sans doute parce que mon expérience professionnelle a toujours été dans le privé, malgré de forts contacts avec la FP). Le "bon" management, pour moi, c'est celui qui met à disposition des collaborateurs des conditions de travail et des outils qui permettent à chacun et à l'ensemble de développer tout son potentiel. Ce n'est PAS un objectif de rentabilité (enfin, dans le privé, il est nécessaire pour une question de survie, mais il ne doit pas intervenir dans le public dont l'objectif est de remplir sa mission clé : soigner pour la FPH, éduquer pour l'EN, etc...). Parce que j'ai trop vu des managers nullissimes, j'ai fait le choix d'être indépendante aujourd'hui mais je n'aurais pas progressé ni acquis mes compétences sans quelques environnements très favorables avec 2-3 managers qui, justement, avaient compris que la richesse d'une entreprise réside dans sa capacité à permettre à tous ses collaborateurs de progresser, d'être satisfaits de leur travail et d'exploiter leur potentiel sans bâton.

thaliane
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants par leurs élèves

Message par lilith888 le Lun 9 Avr 2012 - 19:27

@thaliane a écrit: Il se trouve que j'ai été plusieurs années directrice d'études et enquêtes donc ça fait partie des choses que je sais faire à peu près bien. D'où le sourire si un enseignant voulait m'expliquer ce qui est une compétence assez pointue.
Ce qui m'amène à penser que soit il faut former tous les enseignants qui souhaitent avoir un retour d'informations à peu près fiable de leurs élèves à cette compétence. Soit on confie l'élaboration des questionnaires à des spécialistes, à charge pour les enseignants de piocher ceux qui leur correspondent le mieux.

Mais justement ! comme je le disais la dernière fois avec mon exemple du boulanger ou du banquier, aucun enseignant ne viendra vous expliquer votre job, tout simplement parce qu'il n'en a rien à faire ! mais apparemment, ça ne marche que dans un sens chez vous. Donc, permettez moi également de sourire Laughing

lilith888
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants par leurs élèves

Message par Invité le Lun 9 Avr 2012 - 19:32

Thaliane, il va falloir comprendre qu'être enseignant c'est un vrai métier, et que pour obtenir un bon feedback, on ne peut pas séparer la compétence "savoir faire des questionnaires" et la connaissance indispensable de ce qu'est une classe et de l'ambiance propre à celle-ci.
Tiens, ça montre involontairement que l'enseignement par compétences, ça ne risque pas d'être convaincant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants par leurs élèves

Message par thaliane le Lun 9 Avr 2012 - 19:38

"Il n'y a pas besoin d'être spécialiste pointu en questionnaire pour avoir un feedback qui serve à quelque chose"

Vous avez sans aucun doute raison, j'avais oublié le postulat d'omniscience des enseignants : je vais recommander à Ipsos, Sofres, CSA and co de penser à recruter des anciens profs. topela
Ca fera une reconversion toute trouvée pour Cripure qui semble ne plus "supporter" nos "gosses". Twisted Evil

lilith, donc quand j'explique que "faire un questionnaire", c'est un métier et que, pour bâtir un questionnaire d'évaluation d'un enseignant par ses élèves, il faut associer le spécialiste "questionnaire" et des enseignants, spécialiste eux de la problématique, vous comprenez que je dis que je peux faire votre boulot ? scratch
Inversement, là tout le monde m'explique que bâtir un questionnaire, c'est à la portée du premier venu et que non, ce n'est pas une compétence particulière. Et c'est moi qui suis en train de vous expliquer votre job ? heu
Je pense qu'il va falloir que je recontacte d'urgence tous mes anciens profs de français pour déposer réclamation : clairement, ils ne m'ont pas appris à m'exprimer de manière intelligible...

thaliane
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants par leurs élèves

Message par Invité le Lun 9 Avr 2012 - 19:40

Ce n'est pas possible d"avoir l'écoute aussi sélective...
Bon, un exemple par l'absurde: des questionnaires, j'en fabrique tous les jours pour vérifier la compréhension orale de l'allemand de mes élèves.
Il faut que j'appelle IPSOS pour vérifier que ce soit bien conforme? Rolling Eyes
Pour être plus constructive: l'important pour ce genre de feedback n'est pas tant un questionnaire bien "normé" que de poser les bonnes questions. Et ça, on sait faire, merci.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants par leurs élèves

Message par Ergo le Lun 9 Avr 2012 - 19:44

Voilà.
Je retiens l'idée de faire pareil pour la baguette du boulanger, effectivement. Tiens, puis, je vais aller faire un questionnaire à mon médecin pour voir s'il m'a bien prescrit le bon médicament. Rolling Eyes pingouin

A ceux qui seraient tentés de me répondre qu'il suffit de changer de boulanger et de médecin, je rétorquerai que l'école privée vous ouvre les bras. Wink

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants par leurs élèves

Message par Avril69 le Lun 9 Avr 2012 - 19:47

holderfar a écrit:Ce n'est pas possible d"avoir l'écoute aussi sélective...
Bon, un exemple par l'absurde: des questionnaires, j'en fabrique tous les jours pour vérifier la compréhension orale de l'allemand de mes élèves.
Il faut que j'appelle IPSOS pour vérifier que ce soit bien conforme? Rolling Eyes
Pour être plus constructive: l'important pour ce genre de feedback n'est pas tant un questionnaire bien "normé" que de poser les bonnes questions. Et ça, on sait faire, merci.
+1 professeur

Avril69
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants par leurs élèves

Message par Schéhérazade le Lun 9 Avr 2012 - 19:51

@thaliane a écrit:"Il n'y a pas besoin d'être spécialiste pointu en questionnaire pour avoir un feedback qui serve à quelque chose"

Vous avez sans aucun doute raison, j'avais oublié le postulat d'omniscience des enseignants : je vais recommander à Ipsos, Sofres, CSA and co de penser à recruter des anciens profs. topela
Ca fera une reconversion toute trouvée pour Cripure qui semble ne plus "supporter" nos "gosses". Twisted Evil

lilith, donc quand j'explique que "faire un questionnaire", c'est un métier et que, pour bâtir un questionnaire d'évaluation d'un enseignant par ses élèves, il faut associer le spécialiste "questionnaire" et des enseignants, spécialiste eux de la problématique, vous comprenez que je dis que je peux faire votre boulot ? scratch
Inversement, là tout le monde m'explique que bâtir un questionnaire, c'est à la portée du premier venu et que non, ce n'est pas une compétence particulière. Et c'est moi qui suis en train de vous expliquer votre job ? heu
Je pense qu'il va falloir que je recontacte d'urgence tous mes anciens profs de français pour déposer réclamation : clairement, ils ne m'ont pas appris à m'exprimer de manière intelligible...

Nous ne prétendons pas être "omniscients", mais il serait hors de question, d'abord qu'on nous impose ces questionnaires, même en nous laissant le "choix" dans un lot, et encore moins que des experts auto-proclamés les rédigent. Pour une raison simple: ces questionnaires sont une manière indirecte de définir ce qu'est un "bon professeur", ce qu'est l'essence de notre métier. Je vois ça d'ici "oh le mauvais prof, il s'est pas servi d'une carte heuristique, or, dans le questionnaire, on nous demande s'il s'en sert". C'est un prétexte à ingérence dans notre pédagogie. Et un moyen possible de destabilisation: je dispute Kevin parce qu'il ne me présente pas son travail, il remet au CDE le questionnaire en indiquant que je le traite en "mouton noir", que je favorise une atmosphère de crainte dans le groupe. Or, jusqu'à présent, il est encore possible de raisonner Kevin...mais quand le questionnaire lui montrera qu'il peut nous incriminer pour ses propres manquements, ce sera terminé. Mais bon, confions aux experts la rédaction des questionnaires: avec un peu de chance, ils seront aussi inintelligibles pour les élèves que les items du B2I ou du socle commun.

Schéhérazade
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants par leurs élèves

Message par thaliane le Lun 9 Avr 2012 - 19:57

Ah si élaborer un questionnaire, c'est pareil que préparer une interro alors là je m'incline !
(J'imagine que ça ne marche que dans un sens : si je sais élaborer un questionnaire, je ne peux pas pour autant rédiger une interro ?...)

thaliane
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants par leurs élèves

Message par Lefteris le Lun 9 Avr 2012 - 19:59

@lilith888 a écrit:Question qui fâche : sur quel temps tout ça ? celui du dodo ??? non, parce que, entre ça, qui n'est pas primordial, rappelons le, ce foutu socle, les réunions de remédiations, les formations qui ne servent à rien, le cahier de texte électronique, et j'en passe (et pas des meilleures), dorénavant, en mauvaise prof que je suis, j'ai décidé que mon métier, c'était uniquement de faire des cours et de corriger des copies. Le reste, non merci.

aai aai
et c'est largement assez , quand on sort sur les rotules de tout ça. Même préparer des cours devient problématique avec le peu de temps qui reste.
Il me semble que le combat de demain sera d'éviter encore plus de dénaturation du métier, ce que je lis ici me fait froid dans le dos. affraid

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants par leurs élèves

Message par Invité le Lun 9 Avr 2012 - 20:01

Mais c'est incroyable! Oui, c'est pareil, si on va par là: parce que ce qui importe dans ce feedback, c'est moins la manière dont les questions sont posées (ça, c'est votre compétence) que les questions qui sont posées (et ça, ça ne concerne que nous).
C'est plus clair?
(et oui, si vous savez rédiger un questionnaire, cela ne signifie pas que vous puissiez rédiger une interro: il faut prendre en compte le contenu du cours, le niveau de la classe, le barême voulu et la gestion du temps, et ça, ne vous en déplaise c'est spécifique à notre travail)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants par leurs élèves

Message par Marcassin le Lun 9 Avr 2012 - 20:25

J'aime bien ce topic. J'ai vu qu'il y en avait un autre ouvert sur 1984 : http://www.neoprofs.org/t46139-ang-un-extrait-de-1984

Il y eut un piétinement de souliers et les enfants entrèrent au pas de charge dans le living-room, en soufflant sur le peigne. Mme Parsons apporta la clef anglaise. Winston fit couler l’eau et enleva avec dégoût le tortillon de cheveux qui avait bouché le tuyau. Il se nettoya les doigts comme il put sous l’eau froide du robinet et retourna dans l’autre pièce.

– Haut les mains ! hurla une voix sauvage.

Un garçon de neuf ans, beau, l’air pas commode, s’était brusquement relevé de derrière la table et le menaçait de son jouet, un pistolet automatique. Sa sœur, de deux ans plus jeune environ, faisait le même geste avec un bout de bois. Ils étaient tous deux revêtus du short bleu, de la chemise grise et du foulard rouge qui composaient l’uniforme des Espions.

Winston leva les mains au-dessus de sa tête, mais l’attitude du garçon était à ce point malveillante qu’il en éprouvait un malaise et le sentiment que ce n’était pas tout à fait un jeu.

– Vous êtes un traître, hurla le garçon. Vous trahissez par la pensée ! Vous êtes un espion eurasien ! Je vais vous fusiller, vous vaporiser, vous envoyer dans les mines de sel !

Les deux enfants se mirent soudain à sauter autour de lui et à crier : « Traître ! Criminel de la Pensée ! » La petite fille imitait tous les mouvements de son frère. C’était légèrement effrayant, cela ressemblait à des gambades de petits tigres qui bientôt grandiraient et deviendraient des mangeurs d’hommes. Il y avait comme une férocité calculée dans l’œil du garçon, un désir tout à fait évident de frapper Winston des mains et des pieds, et la conscience d’être presque assez grand pour le faire. C’était une chance pour Winston que le pistolet ne fût pas un vrai pistolet.

Les yeux de Mme Parsons voltigèrent nerveusement de Winston aux enfants et inversement. Winston, dans la lumière plus vive du living-room, remarqua avec intérêt qu’elle avait véritablement de la poussière dans les plis de son visage.

– Ils sont si bruyants ! dit-elle. Ils sont désappointés parce qu’ils ne peuvent aller voir la pendaison.
George Orwell, 1984, Première partie, chap. 2


Marcassin
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants par leurs élèves

Message par mathmax le Lun 9 Avr 2012 - 20:39

Bon, je vais poser une question un peu basique, veuillez me pardonner d'avance si la réponse a été donnée, j'ai tout lu en diagonale :

A quoi cela sert-il ?

Il semble que certains pays, ou des universités, aient mis en place ce genre de machin : quel bénéfice en ont-ils tiré ? dans quels domaines a-t-on mesuré des progrès ? On n'a pas manqué de mettre ces bénéfices mesurés avec l'investissement consenti. Quel est le bilan ?

mathmax
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants par leurs élèves

Message par Invité le Lun 9 Avr 2012 - 20:45

J'ai pu observer des cours en Allemagne, où c'est monnaie courante. A l'université, j'ai eu là-bas un professeur qui prenait la chose très au sérieux et qui travaillait les réponses des étudiants et nous en faisait un compte rendu. Puis il prenait réellement en compte les remarques constructives qui lui étaient faites. J'ai trouvé ça vraiment très bien. Après, je n'ai pas eu connaissance de mesures prises au niveau de la fac concernant les résultats des questionnaires.
Au lycée, disons que l'existence généralisée de ce questionnaire montre bien qu'il y a une nette différence dans les relations profs/élèves entre la France et l'Allemagne. De manière générale, étant donné que l'Allemagne n'est pas un pays centralisé, c'est difficile de tirer des conclusions à l'échelle nationale.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants par leurs élèves

Message par JPhMM le Lun 9 Avr 2012 - 20:51

@Aevin a écrit:On en a parlé dans différent fils. Différents pays ont commencé à faire évaluer les enseignants par leurs élèves. Sur arte, le Blogueur en avait parlé dans son émission sur les inspections et avait donné comme exemple le Land de Brandebourg. Sur ce site on trouve des exemples (tous en allemand, si qqn a envie de les traduire ... ;-) ) : Site d'évaluation en Allemagne (en allemand). Une assistante de langue m'a confirmé que dans certains Länder c'était obligatoire.

Personnellement, je trouve cette idée plutôt intéressante, car cela nous permet de voir comment les élèves nous perçoivent, et j'aimerais bien connaître votre avis sur ce sujet (pour et contre). Very Happy
Soit il s'agit d'évaluer les personnes, soit il s'agit d'évaluer leur travail.
Dans le premier cas, je suis contre, l'évaluation de la personne n'ayant rien à faire dans un monde acceptant un minimum de valeurs de respect de la personne humaine.
Dans le second cas, évaluer le travail d'un enseignant demande de connaître le travail en question. C'est donc demander à la personne qui évalue le travail de l'enseignant de connaître au moins autant le travail — dans toutes ses dimensions — que l'enseignant lui-même. En quoi les élèves seraient-ils suffisamment compétents (dans les deux sens du terme) en enseignement pour pouvoir évaluer le travail d'un professionnel de l'enseignement ? A moins, bien sûr, soit d'une part qu'on acceptât de se faire évaluer par ceux qui n'ont pas la compétence pour le faire... autant dire qu'on acceptât l'inacceptable, soit d'autre part qu'on refusât que l'enseignement serait un métier à compétence particulière, et que tout un chacun serait capable de le faire, et que ce serait au fond un métier sans prérequis, c'est-à-dire entre autres, sans qualification.

PS : désolé pour les fautes de français, sans doute nombreuses. Le rhume, la fatigue...


Dernière édition par JPhMM le Lun 9 Avr 2012 - 20:54, édité 1 fois

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants par leurs élèves

Message par Lefteris le Lun 9 Avr 2012 - 20:54

@mathmax a écrit:
A quoi cela sert-il ?
Ca me l'enlève de le bouche, ou plutôt du clavier. Je crois malheureusement détenir une partie la réponse, venant d'une autre administration vérolée par le "management" : il s'agit de faire entrer la "culture d'entreprise", de faire contrôler tout le monde par tout le monde, d' exercer une pression permanente sur les personnels dès qu'ils bougent le petit doigt, et ce climat de peur, de défiance, voire de détestation -habillé de beaux mots, et de sourires- induit un certain calme social, au bénéfice de ceux qui dirigent vraiment et se moquent des jugements, même s'il a un effet paralysant.
Chacun est occupé par le fait de ne pas déplaire , observé, épié , tenu par son voisin , son subordonné, son supérieur. Une langue de bois dit que c'est dans l'intérêt du métier, mais chacun tout en faisant semblant d'y croire sait que c'est l'évaluation personnelle du mérite qui est en jeu, que les avantages personnels seront distribués en fonction de ça.
Ce sont des techniques managériales, même si ce n'est pas avoué. Le fanatisme du "travail d'équipe" relève de la même idéologie , ainsi que la réunionite, qui permet à la fois de montrer de manière douce qui est le chef, de contrôler son petit monde, et d'observer les "équipiers" les "collaborateurs".
Je fais court, il y aurait beaucoup à dire ... Sad


_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants par leurs élèves

Message par Schéhérazade le Lun 9 Avr 2012 - 21:02

On a l'impression de méthodes nées lors de la révolution culturelle: on prétend donner la parole aux élèves, mais on a défini les critères pour eux. Donc je crains que ceux qui prétendent donner la parole aux élèves, comme souvent, ne veuillent les manipuler à leurs propres fins. En l'occurrence, imposer à tous, collègues, parents et élèves, leur conception du bon professeur, donc leur conception de ce que doit être l'enseignement et le rôle de l'école. Ni plus ni moins. Comme ils désespèrent de le faire en convaincant les adultes, ils préfèrent manipuler les enfants et les adolescents.

Schéhérazade
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants par leurs élèves

Message par mathmax le Lun 9 Avr 2012 - 21:03

Merci de ce point de vue, JPhMm . En fait ce que tu énonces là semble du simple bon sens, mais c'est presque de l'héroïsme aujourd'hui de faire preuve de bon sens dans le domaine de l'école.

mathmax
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 11 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum